Catch

L’année 2010 en images, partie IV

If you can't beat them join them

You've got to do it 'cos it makes you feel good

Queen, If you can't beat them join them

 

Quatrième et dernier volet de l’année 2010 en images, œuvre majestueuse qui mériterait d’être incorporée au patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco. Ce dernier trimestre nous conte l’incorporation de John Cena au sein du Nexus et son héroïque libération du joug de Barrett, au prix d’un licenciement qui fit pleurer dans les chaumières tout du long des vingt minutes qu’il dura; mais aussi la transformation de Kane en petite nature larmoyante à la recherche de son papounet kidnappé par Edge, les fights collectifs de Bragging Rights et Survivor Series, l’entrée dans la lumière de John Morrison face au King of the Ring Sheamus et le cash-in réussi de la tête à claques la plus célèbre de Cleveland depuis le départ de LeBron James.

 

 

Voyez-vous, ce W signifie aWesome.

 

 

L’année 2010 en images, quatrième trimestre

 

 

Smackdown, 1er octobre. Le Nexus intervient dans le match pour le titre Intercontinental Ziggler-MVP et castagne les deux hommes.

 

 

Après que Cena et le Big Show ont viré le Nexus du ring, Barrett annonce qu’il est ami du patron de la chaîne et qu’il a donc booké pour ce soir un match Cena-Kane (où le Nexus fera office de lumberjacks) et un autre opposant le Big Show aux cinq membres du Nexus.

 

 

Jack Swagger organise une fête célébrant son retour à Oklahoma City, et nous présente pour l’occasion son aigle domestiqué. Hélas, Edge ne l’entend pas de cette oreille, car il a décidé de mettre fin à tout ce qui est stupide à la WWE. L’aigle se mangera un Spear.

 

 

Victorieux du Big Show, le Nexus enfonce le clou avec deux 450 Splash de Gabriel.

 

 

L’Undertaker, revigoré par la présence de Bearer et de l’urne, détruit CM Punk.

 

 

Del Rio en promo se moque de Rey Chihuahua. Mysterio viendra l’attaquer, et Ricardo Rodriguez se sacrifiera pour encaisser le 619.

 

 

Orton porte un RKO à McIntyre, venu l’attaquer après sa victoire sur Rhodes. Dans la foulée, Orton prendra un Brogue Kick de Sheamus.

 

 

Intervenu dans le match Kane-Cena, l’Undertaker prend le meilleur sur son frère.

 

 

Hell in a Cell, 3 octobre. Dans un Falls Count Anywhere pour le titre US à trois, Morrison plonge sur le Miz et Daniel Bryan, qui conservera au final son titre.

 

 

Il faut un RKO sur les marches pour que le champion WWE Randy Orton obtienne enfin la victoire sur un Sheamus très résistant.

 

 

Del Rio et Swagger s’en prennent à Edge, qui va ensuite battre Swagger en un contre un.

 

 

Tout un tas de midcarders interviennent dans le match Cena-Barrett pour virer le Nexus du ringside.

 

 

Mais une intervention de Michael McGillicutty et de Husky Harris, anciens rookies de la saison 2 de NXT, offre la victoire à Wade Barrett…

 

 

… au grand dam du public : John Cena va devoir devenir membre du Nexus.

 

 

Paul Bearer dans une promo backstage.

 

 

Les Laycool conservent leur titre unifié par DQ suite au jet d’un escarpin de Layla sur Natalya pendant que cette dernière tenait McCool dans le Sharpshooter. La first contender se venge immédiatement mais les Flawless s’en sont sorties pour cette fois.

 

 

Alors que l’Undertaker domine Kane, Paul Bearer entre dans la cage et aveugle son protégé avec l’urne. Kane gagnera le match, conservera sa ceinture de champion poids lourds et révélera son alliance avec Bearer.

 

 

Raw, 4 octobre. Révélation de l’identité des deux alliés de Barrett qui ont agressé Cena la veille : il s’agit de Husky Harris et Michael McGillicutty.

 

 

Cena est forcé d’enfiler un brassard du Nexus et à faire équipe avec Michael Tarver contre Mark Henry et Evan Bourne.

 

 

Pendant le match, Cena se fout de la gueule de son partenaire en refusant le tag. Tarver sera battu et Cena le passera à tabac après le combat.

 

 

Un email de l’AGM avertit Cena : il a perdu à Hell in a Cell, et doit donc allégeance au Nexus. Dans le cas contraire, il sera viré de la WWE.

 

 

Après une confrontation haineuse d’Edge avec Michael Cole, où l’on apprend que le Canadien est drafté à Smackdown, Riley et le Miz interviennent pour empêcher Edge de s’en prendre à Cole. Riley encaissera un Spear mais le Miz aura le dernier mot.

 

 

Après avoir tabassé DiBiase, Goldust révèle qu’il est celui qui lui envoyait des messages mystérieux depuis quelques semaines et que l’objet de son intérêt était la ceinture sertie de diamants portée par le Fortunate Son, sur laquelle il fait d’ailleurs main basse.

 

 

Bataille royale visant à déterminer le First Contender au titre WWE détenu par Randy Orton. Cena sauve Barrett de l’élimination. Au final, Cena et Barrett resteront les deux derniers hommes en lice…

 

 

… et Cena quitera le ring à contre-cœur, laissant la victoire et le first conterdership à son nouveau boss.

 

 

NXT, 5 octobre. Jamie pendant le Bull Riding Contest.

 

 

AJ Lee pendant l’épreuve des talents cachés.

 

 

Maxine avait fait un gâteau à Hornswoggle, la conne. Il ne mange que de la chair humaine.

 

 

Sous les yeux de Dolph Ziggler, Kaitlyn et Vickie Guerrero se livrent un match qui sera gagnée par la rookette.

 

 

Elimination de Jamie.

 

 

Superstars, 7 octobre. Les Gatecrashers s’embrouillent après une défaite d’Archer contre Masters, et Hawkins porte sa descente du coude à son camarade.

 

 

Jerry Lawler nous présente un nouveau venu parmi les commentateurs, Scott Stamford.

 

 

Smackdown, 8 octobre. Pendant un match entre Edge et Swagger, l’aigle encaisse un Spear est evécué sur une civière. Edge remportera le combat.

 

 

Après sa victoire sur Kelly Kelly, Layla est attaquée par Natalya et ne doit son salut qu’à Michelle McCool.

 

 

Cody Rhodes nous apprend à nous brosser les dents et nous rappelle de ne pas oublier de recracher l’eau (minérale) avec laquelle on s’est rincé la bouche. Une vraie révolution pour Silvernights.

 

 

Le Big Show annonce qu’il sera le capitaine de la Team Smackdown à Bragging Rights et qu’Hornswoggle en sera la mascotte.

 

 

Les champions par équipes, Drew McIntyre et Cody Rhodes, battent dans un Non-Title Match Kofi Kingston et Kaval.

 

 

Kane et Paul Bearer célèbrent la victoire du démon favori de papa sur l’Undertaker à Hell in a Cell.

 

 

Vickie ayant quitté les abords du ring au début du match, c’est Kaitlyn qui aide Dolph Ziggler à conserver son titre IC contre MVP.

 

 

Première défaite d’Alberto del Rio, infligée par le chihuahua volant.

 

 

Raw, 11 octobre. Le Miz annonçant qu’il sera le capitaine de la Team Raw à Bragging Rights, Cena souhaite être le capitaine à sa place. L’algarade incite l’AGM à booker un Miz-Cena ce soir, le vainqueur obtenant le poste si convoité. Cole annonce également qu’il y aura tout au long de la soirée une série de matchs de qualification pour Bragging Rights. Barrett fait comprendre à Cena qu’il a besoin de lui dans son coin lors de son match contre Orton à Bragging Rights. Quand Miz et Riley attaquent Barrett, Cena finit par l’aider.

 

 

R-Truth, accompagné d’Eve, bat DiBiase dans un match de qualif pour Bragging Rights, grâce à une distraction fournie par Goldust.

 

 

Tamina relève Santino après sa victoire sur Ryder.

 

 

Entrée de Morrison, qui battra Tyson Kidd dans un très bon match.

 

 

Diffusion de l’une des (très nombreuses) pubs pour le drame psychologique Knucklehead.

 

 

Truth tente d’aider son grand ami (ah ?) Cena à se sortir de sa situation inextricable.

 

 

Drafté à Raw à la place d’Edge, CM Punk détruit Evan Bourne et se qualifie à son tour pour la Team Raw de Bragging Rights.

 

 

Justin Gabriel est envoyé à l’abattoir par le Nexus.

 

 

Une attaque de Harris et McGillicutty offre au Miz une victoire sur Cena, suite à quoi Barrett humilie verbalement le Marine.

 

 

NXT, 12 octobre. Aksana remporte le concours de force.

 

 

Bonne soirée pour elle puisque, pour régler ses problèmes de visa, le naïf Goldust lui propose sa main gantée de noir et or, qu’elle s’empresse d’accepter. La pute.

 

 

Smackdown, 15 octobre. L’Undertaker se les caille sur le toit du stade, dans l’attente de Kane.

 

 

Cody Rhodes nous apprend qu’on peut se couper les ongles autrement qu’avec les dents.

 

 

L’aigle prend cher, mais Swagger bat MVP et se qualifie pour la Team Smackdown de Bragging Rights, où il rejoint Mysterio, vainqueur de Cody Rhodes…

 

 

… et Alberto del Rio, qui nargue le capitaine de l’équipe après avoir vaincu Chris Masters.

 

 

Kaval a démontré au Big Show qu’il méritait d’être dans la team, car il a tenu cinq minutes contre le géant…

 

 

… mais, connement, le World Warrior accepte immédiatement le challenge de Tyler Reks (qui réapparait à l’antenne après plusieurs mois d’absence et en mode heel), qui le défonce et se qualifie donc pour Bragging Rights.

 

 

Kingston bat McIntyre et se qualifie à son tour…

 

 

… de même qu’Edge, vainqueur du champion Intercontinental Dolph Ziggler.

 

 

Un Undertaker apparemment au faîte de ses moyens interrompt une promo de Kane et Bearer et les fait fuir du ring. Ils auront eu le temps d’annoncer que le titre se jouera entre les deux frangins dans un Buried Alive à Bragging Rights.

 

 

Raw, 18 octobre. R-Truth, accompagné d’Eve, lance une nouvelle chanson d’entrée, qui sera rapidement abandonnée.

 

 

Orton et Cena doivent affronter Harris et McGillicutty ce soir. Orton prévient Cena de ne pas essayer de l’entourlouper.

 

 

Barrett demande à Cena de lui apporter un verre d’eau et le lui renverse à la gueule, lol.

 

 

Le Miz présente son équipe, qui compte un nouveau membre : le revenant Ezekiel Jackson.

 

 

Une mésentente entre Smith et Kidd permet à McIntyre de faire le tombé sur Smith dans ce Non-Title Match.

 

 

Après une bagarre entre Goldust et DiBiase consécutive à une victoire de Goldust sur Zack Ryder, Aksana s’enfuit avec la ceinture à un million de dollars, poursuivie par Maryse.

 

 

Le Big Show empêche le Miz de défoncer l’horripilant guest host du soir, à notre grand désespoir.

 

 

Après une victoire de Natalya sur Alicia Fox, les championnes l’humilient, McCool lui portant un Sharpshooter tandis que Layla immortalise la scène. Natalya finira par les faire fuir du ring.

 

 

Daniel Bryan danse avec les divas après avoir pris le meilleur sur Dolph Ziggler dans une confrontation au micro achevée en bagarre.

 

 

Cena et Orton ont battu Harris et McGillicutty, après quoi le Nexus passe les deux hommes à tabac. Puis Barrett ordonne à Cena de lui mettre Orton sur les épaules…

 

 

… et porte un Wasteland au champion.

 

 

Bataille Royale entre les deux teams. Le Big Show et Edge seront les seuls survivants, apportant donc la victoire à Smackdown.

 

 

NXT, 19 octobre. Naomi remporte un concours à la con.

 

 

Elle remportera aussi le second, malgré les efforts de Maxine.

 

 

Superstars, 21 octobre. Darren Young, dans sa série de défaites contre William Regal.

 

 

Apparition du Nexus pour une promo en vue du ppv de dimanche.

 

 

Smackdown, 22 octobre. Les deux teams de Bragging Rights conviennent d’une série de matchs ce soir.

 

 

Le Big Show, Kofi Kingston et Rey Mysterio battent le Miz, Ezekiel Jackson et Sheamus quand Mysterio fait le tombé sur le Miz.

 

 

Après les victoires de Swagger sur Marella et de Del Rio sur Morrison, le match Edge – CM Punk est interrompu par une série d’interventions extérieures, tous les membres des deux équipes se portant leurs prises préférées.

 

 

La brand bleue nettoie le ring et attaque le ppv en favorite.

 

 

Les championnes parodient la Hart Foundation en prévision de leur match contre Natalya (qui aura sa revanche quelques minutes plus tard quand accompagnée de Kelly Kelly elle gagnera un match par équipes contre les vilaines).

 

 

Le baume à lèvres rendra vos lèvres plus douces.

 

 

Randy Orton contre Kane dans un rare « Champion vs Champion ». Les lumières s’éteindront alors que Kane aura l’avantage. Quand elles se rallumeront, il prendra un RKO synonyme de victoire pour Orton.

 

 

Suite à quoi l’Undertaker apparaît de sous le ring…

 

 

… et y entraîne Kane.

 

 

Bragging Rights, 24 octobre. Daniel Bryan bat Dolph Ziggler dans un excellent match.

 

 

Cody Rhodes annonce que tout le monde craint les champions par équipes, ce qui provoque un mail de l’AGM, annonçant qu’une équipe veut les affronter : John Cena et David Otunga.

 

 

Cena fait tout le boulot et gagne le match. Otunga célèbre la victoire, jusqu’à ce que le Champ le tabasse…

 

 

… et reparte tout content.

 

 

Victorieux de Goldust, DiBiase est distrait par Aksana, ce qui permet à Goldust de porter son Final Cut à son adversaire et de repartir avec la Million Dollar Belt.

 

 

Distraite par un soudain orgasme dans son title match contre Layla, Natalya ne voit pas venir Michelle McCool, dont le big boot permet aux Flawless de conserver leurs ceintures.

 

 

Josh Matthews hype le Buried Alive Match.

 

 

L’Undertaker réussit à faire tomber Kane dans la tombe, mais une intervention inexpliquée à ce jour du Nexus renverse la vapeur…

 

 

… et permet à Kane de remporter la victoire décisive.

 

 

La tombe s’illumine surnaturellement. On n’a toujours pas revu l’Undertaker depuis.

 

 

Le Miz et Ezekiel Jackson encouragent leur équipe pendant le match à élimination…

 

 

En vain: Edge et Mysterio seront les seuls survivants.

 

 

C’est le chaos à la fin du match pour le titre WWE. Cena a attaqué Barrett, qui avait annoncé qu’il le virerait de la WWE s’il ne remportait pas ce match. L’attaque a permis à Barrett de battre Orton par DQ. Ce dernier se relève et porte un RKO à Barrett, puis à Cena.

 

 

Raw, 25 octobre. Barrett force Otunga, dont il n’a pas aimé les récentes initiatives, à se coucher devant Slater, ce qui permet à Slater et Gabriel de devenir les nouveaux champions par équipe.

 

 

Nouveau très bon match entre le champion US et le champion IC, encore gagné par Bryan malgré ce superkick de Ziggler.

 

 

Propulsé commentateur, Punk applaudit la performance du Face Bryan.

 

 

Une Eve surprenante de tonus vient basher le Miz au micro, si si.

 

 

Une distraction de John Morrison va permettre à Santino Marella de battre Sheamus sur un roll-up.

 

 

Alors que les élections de mi-mandat, où Linda McMahon concourt pour un siège de sénatrice du Connecticut, approchent, la WWE diffuse une série de spots vantant son œuvre, notamment des interviews de divers catcheurs disant le plus grand bien de leur employeur. C’est la campagne « stand up for WWE », amplement relayée par les commentateurs et le site officiel, qui vise officiellement à résister aux critiques frappant la fédération du fait de l’exposition mainstream de Linda. Peine perdue : le 2 novembre, malgré une vague républicaine, Linda McMahon sera battue par son adversaire, le démocrate Richard Blumenthal.

 

 

Le main event, un match entre Orton et Cena, est gagné par Cena par DQ sur une intervention de Wade Barrett, qui a attaqué Orton.

 

 

Cena assistera impuissant au beatdown subséquent infligé par le Nexus à Orton. Après quoi Barrett déclare qu’à Survivor Series, il aura un nouveau match contre Orton, que Cena en sera l’arbitre et que si Wade n’est pas champion à l’issue du combat, Cena sera viré.

 

 

NXT, 26 octobre. Concours de déguisements, remporté par Kaitlyn…

 

 

Et concours de bouffe, remporté par Maxine.

 

 

Diffusion du faire-part de mariage de Goldust et Aksana, qui aura lieu la semaine prochaine.

 

 

Superstars, 28 octobre. Les dissensions continuent dans la Hart Dynasty après une défaite de Tyson Kidd contre Zack Ryder.

 

 

Smackdown, 29 octobre. Le show démarre sur un clip étrange montrant l’Undertaker entrant au royaume des cieux (ou juste dans une chambre très éclairée, on ne sait pas trop).

 

 

Kane fait une promo triomphale sur la tombe du frangin.

 

 

Mais il est successivement interrompu par Alberto del Rio, Edge et Rey Mysterio.

 

 

Troisième session de Ziggler-Bryan en une semaine. Le pin compté par Vickie sera annulé et Bryan gagnera pour la troisième fois de suite.

 

 

Malgré une belle résistance, Kaval s’incline contre Swagger.

 

 

Pour Halloween, les Divas obtiennent le droit de venir sur le ring en habits de ville.

 

 

Le Big Show et Kofi Kingston battent McIntyre et Rhodes.

 

 

Edge remporte le First Contender’s Match contre Del Rio et Mysterio.

 

 

Raw, 1er novembre. Randy Orton tente de savoir quelles sont les intentions de Cena pour Survivor Series. Barrett apparaîtra pour dire que Cena fera exactement ce qu’il lui demandera.

 

 

Nouvelle incompréhension au sein de la Hart Dynasty dans un match perdu contre les champions Slater et Gabriel.

 

 

Après avoir battu Kozlov, Sheamus s’apprête à massacrer Santino (qui avait proposé sans succès de le soudoyer avec des bonbons) mais Morrison sauve la mise à l’Italien.

 

 

Ezekiel Jackson fait le beau après avoir squashé Zack Ryder. Non, ce n'est pas un sac à dos.

 

 

Apparition surprise de Lita aux côtés du guest host Pee Wee Herman.

 

 

Vince McMahon est montré en cette veille des élections sénatoriales auxquelles participe sa femme.

 

 

Ouf, ce n’était qu’un rêve de sa fille.

 

 

Après avoir viré du ring le Miz et Riley, le Big Show danse avec son cousin Pee Wee Herman.

 

 

R-Truth et David Otunga dans le main event de Raw, c’est possible. Partenaires respectivement d’Orton et de Barrett, ils s’affrontent dans ce match arbitré par Cena, finalement gagné par les Faces après un RKO sur Otunga.

 

 

Barrett est furieux car Cena n’a pas vu qu’Orton n’était pas l’homme légal au moment du RKO vainqueur.

 

 

NXT, 2 novembre. Remplaçant Hornswoggle, Cody Rhodes prend un vent par Naomi dans le Kissing Contest.

 

 

Désastre : sous l’autel, à peine mariée (par Ted DiBiase Sr après une embrouille dans la famille DiBiase), Aksana envoie chier son époux, qui ne l’intéressait que pour ses papiers!

 

 

Elimination de Maxine.

 

 

Superstars, 4 novembre. Luke Gallows bat Vance Archer. C’est la dernière apparition à l’écran des deux hommes, qui seront renvoyés deux semaines plus tard.

 

 

 

Smackdown, 5 novembre. Backstage, le Nexus détruit Mysterio. Il sera remplacé par Kingston dans le main event opposant les cinq plus grandes stars de Smackdown au Nexus.

 

 

Profitant des dissensions entre les anciens partenaires McIntyre et Rhodes, MVP gagne un First Contenders Match pour le titre IC.

 

 

A l’issue d’un match pénible, Vickie Guerrero bat Kaitlyn.

 

 

MVP et Kaval sont détruits par le Nexus dans les couloirs du stade.

 

 

En dépit de nombreuses bisbilles, comme ici, la Team WWE va finir par vaincre le Nexus grâce à un Spear d’Edge sur Otunga.

 

 

Raw, 8 novembre. John Cena lit un feuillet annonçant l’arrivée du futur champion WWE, Wade Barrett. Après une algarde entre les deux hommes et le champion actuel Randy Orton, l’AGM décide que ce soir le main event opposera Orton et quatre partenaires au Nexus, Cena étant arbitre.

 

 

Brillante idée pour ce show tenu à Manchester : vêtir les divas faces de maillots de United. Du coup, elles se feront huer.

 

 

Photo qui vaudra à l’auteur de la présente compil de terribles problèmes.

 

 

Goldust entre en ring, des larmes peintes sur son visage après la cruelle désillusion de son mariage. Pendant son match contre DiBiase, Aksana interviendra et volera la Million Dollar Belt.

 

 

Pour changer, les Hart s’embrouillent, ce qui offre une victoire à leurs adversaires du soir, les Uso.

 

 

Barrett ayant décidé qu’Otunga devrait catcher contre Cena, le match a lieu. Otunga n’esquisse pratiquement pas un geste et est massacré en une minute.

 

 

Hilarante cérémonie du thé organisée par Kozlov et Marella pour Sheamus. Evidemment, Sheamus s’énervera et attaquera ses hôtes. Un match entre lui et Santino sera booké, mais évidemment Morrison interviendra pour le calmer.

 

 

L’équipe des faces avant son match contre le Nexus.

 

 

N’ayant pas vu le Miz et Riley attaquer en traître Orton, Cena compte le pin réussi par Barrett.

 

 

NXT, 9 novembre. Aksana continue de piétiner le cœur de Goldust.

 

 

La Lituanienne est ensuite vaincue par Naomi, félicitée ici par sa pro Kelly Kelly.

 

 

Superstars, 11 novembre. Ezekiel Jackson massacre Primo.

 

 

Drew McIntyre bat Kaval.

 

 

Smackdown, 12 novembre. Edge speare Otunga, qui sera son adversaire ce soir, hors du ring sur le Nexus, pour couronner le segment d’ouverture.

 

 

Natalya fait des flexions tout en maintenant Layla, qu’elle va battre, en équilibre.

 

 

Les catcheurs de Smackdown aidés de quelques collègues de Raw jouent les Lumberjacks pendant le match opposant Otunga à Edge.

 

 

Victorieux d’Edge grâce à un Chokeslam asséné par Kane à ce dernier, Otunga triomphe avec ses copains : il a sauvé sa place au sein du Nexus.

 

 

Ziggler conserve son titre IC contre MVP.

 

 

Cody Rhodes présente au public de Manchester un objet inconnu: une brosse à dents.

 

 

Pendant le match opposant Kane au Big Show, Edge apparaît avec Paul Bearer, qu’il vient de kidnapper. La distraction permet au Big Show de porter un Chokeslam victorieux au champion du monde.

 

 

Raw spécial Old School, 15 novembre. Wade Barrett, puis le Miz, interrompent une promo de Bob Orton interviewé par Mean Gene Okerlund.

 

 

Mark Henry entre avec ses vieux habits et sa vieille musique de « Sexual Chocolate ». Il perdra son match contre Dolph Ziggler.

 

 

L’éternel jobber Brooklyn Brawler est sorti de sa poubelle pour se faire squasher par Ezekiel Jackson.

 

 

Un discours interminable de Tony Atlas incite Yoshi Tatsu à se faire seppuku.

 

 

Remplaçant le Miz au pied levé, Riley est battu par John Cena.

 

 

Nikolaï Volkoff et the Iron Sheik viennent chanter l’hymne soviétique, sous les yeux de Slick et du duo Kozlov-Marella.

 

 

George « The Animal » Steele apparaît lors du match opposant Kingston et Otunga. Ce dernier sera distrait par le spectacle et enaissera un Trouble in Paradise.

 

 

Aksana la pute est capturée backstage par des visiteurs du passé. Damn.

 

 

Alberto del Rio bat Sgt Slaughter.

 

 

Mae Young bat les Laycool avec un peu d’aide extérieure.

 

 

Retour pour un soir de Jim Ross, qui commente le match Bryan-Swagger, gagné par le premier nommé.

 

 

Excellente promo de Roddy Piper qui rappelle à John Cena les devoirs d’un vrai champion, en vue du match pour le titre WWE entre Orton et Barrett à Survivor Series, qui sera arbitré par Cena.

 

 

Forcé par Barrett à enfiler un tshirt du Nexus, Cena se débarrasse d’Orton avant de porter un AA à son boss.

 

 

NXT, 16 novembre. Réponse de Vickie Guerrero à la question « à qui votre rookette vous a-t-elle fait penser quand vous l’avez vue pour la première fois ? »

 

 

Apprenant son élimination, Aksana s’évanouit.

 

 

Elle reprend ses esprits à temps pour recevoir des mains de son époux ses papiers de divorce.

 

 

Smackdown, 17 novembre. Edge retient toujours Paul Bearer captif et s’amuse avec lui.

 

 

A la recherche de son père, Kane va détruire le bureau de Teddy Long.

 

 

Même Rosa Mendes ne sait pas où est Bearer, c’est dire s’il est bien caché.

 

 

Victorieux de Ziggler (ça sera sa seule victoire en individuel à la WWE), Kaval annonce qu’il utilise son title shot contre lui à Survivor Series.

 

 

Edge n'oublie pas de nourrir son otage.

 

 

Kane, qui ne sait pas où est son papa, fond en larmes.

 

 

Edge n’a pas l’intention de rendre Bearer à Kane et l'appâte avec un mannequin avant de lui sauter dessus.

 

 

Survivor Series, 21 novembre. Daniel Bryan bat Ted DiBiase.

 

 

John Morrison bat Sheamus.

 

 

Malgré un bel effort, Kaval est vaincu par Ziggler.

 

 

La team Mysterio à Survivor Series…

 

 

… face à la team Del Rio.

 

 

Dernier survivant des heels, McIntyre est vaincu par le Big Show. Mysterio et lui seront les derniers Faces debout.

 

 

Grâce à l’aide de Beth Phoenix, Natalya arrache la ceinture féminine à Laycool.

 

 

R-Truth a une idée pour aider Cena : il se propose d’attaquer Orton pendant son match contre Barrett. Ainsi, Barrett aura match gagné et Cena pourra garder son job à la WWE. Cena refuse.

 

 

Le match entre Kane et Edge s’achève sur un double pin qui permet à Kane de conserver sa ceinture…

 

 

… mais Edge a le dernier mot et précipite son adversaire dans les barrières de sécurité.

 

 

Slater et Gabriel conservent leurs titres contre Marella et Kozlov.

 

 

Repoussé par Cena, Barrett tombe droit dans un RKO. Cena fera le décompte. Victoire d’Orton…

 

 

… ce qui signifie que JOHN CENA EST VIRE DE LA WWE!

 

 

Le Marine fait un long tour dans le public avant la fin du show.

 

 

Raw, 22 novembre. Alors que Barrett vient de confirmer que Cena était viré et que l’AGM lui a promis qu’il aurait un nouveau title match contre Orton ce soir, CM Punk s’installe à la table des commentateurs.

 

 

Cena est autorisé par Barrett à prononcer un discours d’adieu émouvant, lors duquel il fait scander « Cena sucks » et « Let’s go Cena » à la foule.

 

 

Sur son chemin vers la sortie, il est salué par ses anciens collègues, dont Randy Orton.

 

 

Et comme il est de dos à Barrett, il ne peut pas le voir.

 

 

Victorieux de Ted DiBiase, dans ce match qualifiant pour le King of the ring, qui sera tenu la semaine suivante, Daniel Bryan est décontenancé par l’intérêt que lui portent les Bella Whores.

 

 

Désormais officiellement heel, Tyson Kidd est battu par John Morrison dans un autre match de qualification.

 

 

Le Nexus attaque Orton avant son match contre Barrett.

 

 

Cena apparaît soudain pour porter un AA à Barrett, ce qui permettra à Orton de gagner le match.

 

 

Barrett et Cena partis, le Miz arrive pour casher sa mallette!

 

 

En quelques minutes, le Miz bat un Orton diminué et devient Champion WWE…

 

 

… à la grande joie d’Alex Riley…

 

 

… et au désespoir de la fille de Satan.

 

 

NXT, 23 novembre. Heu…

 

 

Primo réconforte AJ Lee après son élimination, qui ne laisse en lice que Kaitlyn et Naomi.

 

 

Smackdown, 25 novembre. Kane veut son papa.

 

 

Il s’humilie devant Edge, mais celui-ci n’est pas satisfait.

 

 

Le Big Show détruit Ricardo Rodriguez, ce qui permet à Del Rio de gagner par décompte à l’extérieur et de se qualifier pour le King of the Ring.

 

 

L’aigle évacue Swagger, vaincu par Kinsgton dans un match de qualification pour le King of the Ring.

 

 

Layla fait ce qu’elle peut pour combattre l’odeur de Kelly Kelly.

 

 

Une intervention de Del Rio permet à Rhodes de battre Mysterio et de se qualifier pour le King of the Ring.

 

 

Une voiture conduite par Edge éclate un épouvantail ressemblant à Paul Bearer sous les yeux horrifiés de Kane. Le vrai Bearer est à l’intérieur. Edge se barre avec.

 

 

Raw spécial King of the Ring, 29 novembre. Un Ricardo Rodriguez un peu abîmé annonce l’entrée de Del Rio, qui gagnera son quart de finale contre Daniel Bryan.

 

 

Morrison bat Rhodes.

 

 

Jackson et McIntyre sont tous deux éliminés par décompte à l’extérieur, ce qui permettra à Sheamus de se qualifier sans combattre pour la finale.

 

 

Pendant la demi-finale Del Rio – Morrison, l’arrivée de Mysterio distrait Del Rio, qui sera battu.

 

 

En finale, Sheamus bat Morrison et devient…

 

 

… président de la république française!

 

 

Dans un parking, Cena le viré démonte le Nexus, avec l’aide d’une partie du roster.

 

 

Un petit intermède musical et on continue.

 

 

Un Ladder Match pour le titre WWE impromptu oppose Jerry Lawler au néo-champion le Miz. Lawler détruira Riley et même son collègue Michael Cole…

 

 

… mais échouera de justesse face au champion.

 

 

NXT, 30 novembre. Revenue pour un match à six, AJ Lee embrasse goulûment Primo, au grand désespoir des 8 154 476 geeks qui étaient tombés amoureux d'elle.

 

 

Kaitlyn bat Naomi.

 

 

Kaitlyn gagne NXT et console la perdante.

 

 

Sa pro est ravie pour elle.

 

 

Superstars, 2 décembre. Trent Baretta, qui vole désormais de ses propres ailes depuis le renvoi de son acolyte Caylen Croft, livre un match de desperado contre Tyler Reks.

 

 

Après avoir battu Tyson Kidd, DH Smith lui tend la main, mais le néo-heel la refuse.

 

 

Smackdown, 3 décembre. Le générique est toujours un bonheur pour nos Légendes Killers.

 

 

Une promo entre Mysterio et Del Rio en vue de leur match à TLC tourne au pugilat.

 

 

Un match opposant Kaval et MVP à Ziggler et McIntyre est interrompu par Kane, désireux d’envoyer un message à Edge avant leur match de ce soir, dont le vainqueur choisira la stipulation de leur rematch de TLC. C’est la dernière fois qu’on voit MVP en action avant son départ quelques jours plus tard.

 

 

L’aigle se mêle d’une bagarre entre Beth et Michelle à laquelle participait déjà Hornswoggle. Mauvaise idée.

 

 

Il est puni.

 

 

Edge sacrifie un épouvantail de plus pour perturber son adversaire.

 

 

Kingston bat Swagger et devient First Contender au titre IC de Ziggler.

 

 

Pendant le match Edge-Kane, Bearer apparaît sur le Titantron. Kane hésite entre tenter d’aller le retrouver et retourner vers le ring. Il finira par rentrer dans le ring et prendre un Spear. Edge annonce alors que leur match à TLC sera… un TLC.

 

 

Edge laisse Bearer en cadeau à Kane, mais ce n’est pas Bearer! C’est un acteur! Kane le tue.

 

 

Raw, 6 décembre. CM Punk prend plaisir à lire les mails de l’AGM, qui exige que Lawler et Cole fassent la paix.

 

 

Après l’arrivée d’Orton, qui exige son rematch ce soir, survient celle du Miz et de Riley (qui pour une raison inconnue continue de porter la mallette de Money in the Bank). Le Miz refuse d’offrir à Orton un title match, mais Riley propose de l’affronter juste pour le fun.

 

 

Orton accepte et RKOise Cole pour envoyer un message au champion.

 

 

Après leur défaite face à Bryan et une Bella (voire deux), Maryse engueule Ted.

 

 

Entrée de Tyson Kidd pour son match contre DH Smith. Il est accompagné de son nouveau garde du corps, Jackson Andrews. Kidd gagnera le match tout seul, après quoi…

 

 

… Andrews détruira Smith.

 

 

A son hôtel, David Otunga reçoit la visite surprise de John Cena, qui va évidemment le défoncer.

 

 

Quelques minutes plus tard, John Cena sort de sous le ring lors du Gauntlet Tag Team Title Match opposant les champions Gabriel et Slater à la paire Santino-Kozlov (après les éliminations préalables de l’équipe Tatsu-Henry et des frères Uso).

 

 

Résultat: les humoristes européens remportent les titres par équipes.

 

 

Face à Alex Riley, Randy Orton incorpore deux nouveaux mouvements à son arsenal: un Olympic Slam…

 

 

… et une Powerbomb qui lui permet de faire passer Riley à travers la table amenée par le Miz pour hyper leur Tables Match à TLC.

 

 

Lassés du leadership à la trique de Barrett, les gars du Nexus le laissent seul dans le ring avec Cena, qui le détruit.

 

 

Après coup, les membres du Nexus posent un ultimatum à Wade: la semaine prochaine, il devra réembaucher Cena, sinon il sera viré du groupe.

 

 

NXT, 7 décembre. Nous faisons la connaissance des rookies de la saison 4, qui commence soir…

 

 

… par un de ces challenges dont le show a le secret.

 

 

Bryan et son rookie Bateman vont perdre contre le duo Del Rio – O’Brian.

 

 

Superstars, 9 décembre. Juste pour vous rappeler l’existence de Zack Ryder, squashé ici par Ezekiel Jackson.

 

 

Smackdown, 10 décembre. Edge s’entraîne sur Paul Bearer en prévision de TLC.

 

 

Swagger bat Kaval.

 

 

 

 

Swagger intervient dans le match pour le titre Intercontinental entre Ziggler et Kofi.

 

 

Cody Rhodes prend ses précautions avant son Masterlock Challenge, qui se terminera mal pour lui.

 

 

Pour son Title Match contre les champions par équipes, Drew McIntyre s’est choisi pour partenaire Chavo Guerrero. Mauvaise pioche.

 

 

Edge et Mysterio battent Del Rio et Kane (qui n’arrivera qu’au milieu match et s’enfuira dans les vestiaires à la poursuite d’Edge).

 

 

Edge installe Bearer au sommet d’un échafaudage.

 

 

Lassé d’être pris pour un con, Kane fait basculer l’échafaudage et le fauteuil par-dessus la rambarde. Manque de pot, le vrai Bearer était dans le fauteuil. Bearer meurt.

 

 

Raw spécial Slammy Awards, 13 décembre. David Arquette remet à Wade Barrett l’Award du « Shocker of the Year » pour l’entrée en scène du Nexus en juin.

 

 

Recevant des mains de Tyson Kidd l’Award de l’acte le plus méprisable pour avoir fait pleurer la fille de Rey Mysterio le jour de son anniversaire, CM Punk déclare que cet Award prouve que si on croit dans ses rêves on peut réussir de grandes choses. Il annonce également à cette occasion qu'il a un compte à régler avec quelqu'un à la WWE, mais ne dit pas de qui il s'agit.

 

 

Le Miz confisque à la fillette des enfers son Award pour la « meilleure réaction du public ».

 

 

Barrett annonce à Cena qu’il accepte de le réembaucher à deux conditions: que Cena accepte d’avoir un match contre Otunga ce soir, et un Chairs Match à TLC contre Barrett. Surprise: Cena accepte.

 

 

Du coup, le Nexus est de nouveau uni et Cena le découvre à ses dépens.

 

 

Alors qu’ils s’étaient quittés sur un gros fight il y a quelques mois, Edge et Christian se retrouvent comme deux vieux potes pour un Award à la con décerné à… Edge.

 

 

Dans un Handicap Match, Randy Orton bat Alex Riley et son partenaire du soir, David Arquette.

 

 

Dans le main event, Cena bat Otunga puis le détruit à coups de chaise.

 

 

NXT, 14 décembre. Johnny Curtis dans un challenge.

 

 

Ted DiBiase et son imposant rookie Brodus Clay battent Chris Masters et Byron Saxton.

 

 

Smackdown, 17 décembre. Victoire de la paire Kaval-Kingston sur Ziggler-Swagger.

 

 

Teddy Long s’inquiète d’une éventuelle absence de Kane à TLC, ce dimanche. Du coup, il décide d’incorporer Mysterio et Del Rio au match pour le titre. Edge, challenger unique jusque là, n’y voit rien à redire, tant qu’il ne gagne pas le titre par forfait. Comme quoi un face turn, ça vous transforme un opportunisme ultime.

 

 

Début d’un nouveau show: Str8 outta Brooklyn. JTG y fait des blagues.

 

 

De passage à Smackdown, le Miz est interviewé par un nouveau venu, Jack Korpela.

 

 

Drew McIntyre ne regarde même pas Kaitlyn et tente une approche tout en douceur de la naïve Kelly Kelly.

 

 

Beth et Natalya présentent aux Laycool la table qu’elles emploieront dimanche dans le Tables Match qui opposera les deux équipes.

 

 

Kane interrompt un match opposant le Miz et Del Rio à Edge et Mysterio. Il faudra les efforts conjugués de tout le roster pour le calmer.

 

 

Avec un succès relatif.

 

 

TLC, 19 décembre. Triple Threat Ladder Match pour le titre Intercontinental entre le champion Ziggler et ses Contenders Kingston et Swagger. Vickie Guerrero tente de décrocher la ceinture pour le compte de son copain, mais Kofi l’intercepte. Elle sera sauvée par Dolph.

 

 

En se battant en haut d’une échelle, Kingston et Swagger font tomber au sol la ceinture, que Ziggler ramassera pour la conserver.

 

 

Meilleur match féminin de l’année avec un enthousiasmant Tables Match entre Phoenix-Natalya et Laycool, marqué par un double Fireman’s Carry…

 

 

… un double Sharpshooter…

 

 

… et un finish spectaculaire, pour la victoire des Faces.

 

 

Santino et Kozlov viennent de conserver leurs titres contre Gabriel et Slater par DQ à cause d’une intervention de Michael McGillicutty, vue par l’arbitre. Wade Barrett et le reste du Nexus les passent à tabac à coups de chaise, pour hyper le Chairs Match Barrett-Cena.

 

 

John Morrison bat Sheamus dans l’un des meilleurs matchs de l’année et devient First Contender au titre WWE.

 

 

Riley a une nouvelle mallette.

 

 

Orton vient de powerbomber Riley à travers une table. L’arbitre ayant pris un bump, le Miz va porter son finisher à Orton puis tirer le corps de Riley des décombres de la table et y installer son adversaire. L’arbitre validera la victoire du Miz, mais à la vue des images ordonnera la reprise du combat…

 

 

… que Miz gagnera tout de même en projetant Riley sur Orton, qui chutera sur une table installée en ringside.

 

 

En prévision de son match contre Barrett, Cena détruit les autres membres du Nexus.

 

 

Kane sur le point de dégommer Mysterio et Del Rio dans le TLC à quatre pour le titre WHC.

 

 

Kane intercepte Rodriguez au moment où celui-ci grimpait l’échelle pour le compte de Del Rio.

 

 

Del Rio vient de prendre le bump de la soirée.

 

 

Victoire d’Edge, qui remporte son dixième titre de champion du monde à la WWE.

 

 

Cody Rhodes interrompt une promo du Big Show pour Knucklehead. Il repartira la queue entre les jambes, à poil.

 

 

Cena et Barrett dans leur Chairs Match, qui fait le main event du ppv.

 

 

Cena remporte le match…

 

 

… et enterre son ennemi sous une averse de chaises.

 

 

Raw, 20 décembre. Le Miz parade lors de cette version du Chant de Noël de Dickens avec Cole et Riley.

 

 

L’IWC a son Dream Match avec ce Bryan-Regal.

 

 

Et Bryan score encore.

 

 

Tamina emporte dans les vestiaires Santino pour le violer après leur victoire sur le couple DiBiase-Maryse.

 

 

Avant son match contre Ziggler, Cena est écroulé de rire en échangeant des blagues sur le thème « Vickie est grosse » avec Jerry Lawler. Il gagnera son match dans la foulée.

 

 

Mais il rigole moins quand CM Punk le mwaha avec une chaise!

 

 

Un Triple Threat Match opposant Orton, Lawler et Morrison à Miz, Riley et Sheamus est gagné par les faces, le champion mangeant un tombé par son aîné de 31 ans.

 

 

NXT, 21 décembre. Jacob Novak dans un Challenge.

 

 

JTG remplace pour un soir R-Truth, cloué au lit par une pneumonie, en qualité de pro de Jimmy Curtis, qui battra Jacob Novak.

 

 

La Championne des Divas Natalya passe dans le coin. Elle livre un match avec Masters et Saxton, contre l’équipe Maryse-DiBiase-Clay.

 

 

Smackdown, 21 décembre. Exceptionnellement tenu en live un mardi soir, Smackdown démarre par un match pour le titre WWE. Une intervention de Riley alors qu’Orton allait vaincre le Miz permet à l’Awesome de conserver son titre car il ne perd que sur DQ.

 

 

Rosa Mendes console le Little Bastard, qui vient d’être brutalisé par Cody Rhodes.

 

 

Kozlov et Phoenix FONT L’AMOUR!

 

 

McIntyre détruit Kaval en quelques instants. Ce sera la dernière apparition de Kaval à la WWE.

 

 

McIntyre parle de ses qualités à Kelly Kelly. Il exagère un peu.

 

 

Match à handicap opposant Ziggler à Guerrero à Cena, qui en bave…

 

 

… mais obtient la SUPREME RECOMPENSE!

 

 

CM Punk le mwaha une fois de plus, ce sale goujat.

 

 

Raw, 27 décembre. Promo tendue entre Punk et Cena, Punk reprochant au Marine d’être une brute et un tyran. Ce à quoi Cena répond « viens te battre si t’es pas content ».

 

 

Double Diving Headbutt de Santino et Tamina sur DiBiase et Maryse, en hommage à Chris Benoit.

 

 

Tyson Kidd vient faire peur à Daniel Bryan avec son gros bodyguard.

 

 

Mark Henry vient de squasher Tyson Kidd. Il détruit dans la foulée son garde du corps Jackson Andrews, qu’on ne reverra plus jamais nulle part dans l’univers.

 

 

Jerry Lawler va battre le Miz par décompte à l’extérieur grâce à une intervention de John Morrison.

 

 

Un peu plus tard, le Miz attaque violemment Lawler à sa table des commentateurs.

 

 

Orton bat Sheamus clean en transformant une tentaive de Shoulder Block depuis les cordes en RKO.

 

 

Après un beatdown infligé à Cena, qui avait refusé leur offre de paix, les membres du Nexus, sans Wade Barrett resté aux soins, croisent le chemin de CM Punk…

 

 

… qui enfile un bandeau du Nexus et trône au-dessus du héros déchu avant de leur envoyer un salut fraternel.

 

 

NXT, 28 décembre. Derrick Bateman’s got talent.

 

 

Les rookies viennent de subir la colère de Brodus Clay.

 

 

Superstars, 30 décembre. Tyler Reks existe toujours, et gagne toujours à Superstars contre Chris Masters.

 

 

Smackdown, 31 décembre. Swagger et Kingston en veulent toujours au Power Couple.

 

 

McIntyre bat Barreta et continue de l’attaquer après la fin du match malgré sa blessure.

 

 

Chavo Guerrero et l’aigle se consolent de leur VDM backstage.

 

 

Fatality! Hornswoggle wins!

 

 

Inquiet pendant son match contre le Big Show, Cody Rhodes vérifie dans le miroir de sa veste que son beau visage n’est pas abîmé. Il préferera quitter le match et perdre par décompte à l’extérieur plutôt que de combattre jusqu’au bout le Big Show. Le lâche.

 

 

Le rematch du Tag Team féminin de TLC connaît la même issue qu'au ppv.

 

 

Edge et Mysterio saluent le public après leur victoire sur Kane et Del Rio.

 

 

Nouveau Triple Threat pour le titre Intercontinental. Ziggler et Swagger s’allient contre Kingston…

 

 

… et l’année se termine sur une image symbolique du mouvement de rajeunissement opéré en 2010: l’un des futurs leaders de la WWE de la nouvelle décennie brandissant un titre!

 

 

Voilà, c’en est fini de cette monumentale année 2010 en images, dont vous découvrirez les volets précédents ici. Plus de 1000 images au total, quand même! On espère que ça vous a plu et remis en mémoire cette année riche et globalement très intéressante, et on vous invite à consulter régulièrement ces papiers, par exemple pour vous faire une idée du booking de tel ou tel catcheur ou juste pour le fun! N'oubliez pas également de nous faire part des sentiments, que l'on devine contrastés, éprouvés à la lecture. Peace.

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut