Catch

L’Honneur se cache pour squasher

Sasquatch,
We know your legend's real.
Sasquatch,
We know your love is real.

Tenacious D, Sasquash

 

Nouvelle double review des shows de la fédération la plus honorable du continent nord-américain, par le tout aussi honorable mangeur de bambous des CdC. Et cette semaine, Panda nous parle de squash, dont il semble que la saison vienne d'ouvrir à la ROH.

 

 

Squash on a dit. Pas Sasquatch !

 

 

Nalyse des shows ROH du 24 et du 31 janvier.

 

 

Final Battle enfin digéré, la Ring of Honor peut enfin s'atteler au build up du PPV suivant à savoir 9th Anniversary qui aura lieu le 26 février prochain à CM Punk city.

 

Or la route menant à Chicago semble pavée de squashs. Preuve s'il en est qu'à la Ring of Honor, seuls les plus forts survivent. Les autres ne servant que de chaire à canon dans le but de glorifier la magnificience des élus dont la gloire est appelée à rayonner à travers les ages.

 

 

Voyez comme ça rayonne.

 

 

Oui bon j'en rajoute un peu. Mais vous n'allez pas me reprocher de faire des effets quand même. Je pourrais très bien opérer comme certains membres peu scrupuleux de la Rédac' en affirmant que Punk est overrated, que Cena n'est qu'une limace ne sachant pas catcher et que l'Undertaker ressemble à une catin décatie du Bois de Boulogne dans le seul but d'avoir une cinquantaine de commentaires.

 

Mais je ne suis pas comme ça, moi! J'ai le respect du client, moi, monsieur! Même si mes nalyse sentent quelque peu l'alcool je ne vais pas sortir deux-trois âneries dans le but de déclencher la vindicite de la foule qui étalera allègrement ses élucubrations dans l'article concerné !

 

 

Panda tu vas te calmer de suite où t'auras affaire à Tsuru.

 

 

?

Hum…

Hem…

Le squash donc.

 

On commence donc par Mike Mondo qui, après avoir disposé de Grizzly Redwood pour ses débuts il y a près d'un mois, affirma une nouvelle fois qu'il allait tout casser.

 

Pour celles et ceux qui auraient un trou de mémoire, Mike Mondo est un ancien du Spirit Squad qui s'est autoproclamé "tueur de Géants". Et après s'être coltiné un nain bûcheron il se frotta à un catcheur d'un tout autre calibre à savoir Colt Cabana.

 

 

Moi. Tuer Moe.

 


Comme à son habitude, Boom Boom tourna en dérision son adversaire (il mima par exemple une douleur horrible lorsque Mondo lui serra la main) et domina l'opposition dès le début du match. Le Giant Killer tenta  bien de reprendre le dessus, mais ce fut peine perdue. Cela dit, il n'aurait pas été ridicule s'il n'avait pas foiré son saut depuis la troisième corde, dans une séquence qui fit passer le Shooting Star Press de Brock Lesnar pour une figure distinguée.


Donc disons le tout de suite. Soyons franc et honnête. Mondo n'est pas impressionnant pour deux sous. En plus de ce botch il souffla par le nez sur son adversaire afin de le recouvrir de morve. Ce qui est d'un goût! Enfin il tenta un superplex sur Cabana, mais après avoir prit un peu trop de temps celui-ci le contra puis l'acheva avec une reverse Boston Crab.

 

 

Ça va tranquille? Bien ou bien?

 

 

Autre match vite plié, mais cette fois-ci il s'agit d'un match Tag Team. Oui car à la ROH on ne fait pas les choses à moitié: on fait des squashs dans toutes les catégories (on verra tout à l'heure ce qu'il en est des demoiselles).

 

Truth Martini fit son apparition sur le ring accompagné de son protégé et champion ROH Roderick Strong. Le but finale de la promo était d'introduire un nouveau membre du clan à savoir Michael Elgin. Ce dernier fit son apparition dans un accoutrement mélangeant la tenue d' AJ Styles à celle de Sub-Zero. Martini lui retira son masque ce qui causa un malus en charisme de cinq points au moins pour Elgin.

 

 

You are. You are.

 


Afin de faire ses preuves, Elgin reçut l'assistance de Roderick Strong dans un match tag team contre Alex Silva et Chrisjen Hayme. Ces derniers sont des nobodys qui n'eurent même pas le droit à un thème d'entrée.


Le mach ne dura pas plus de trois minutes. Elgin commença par des projections et quelques atémis visant à montrer sa puissance. Ce qui est un moindre mal pour un gras musclé. Strong s'amusa un temps laissant le soin à son co-équipier d'achever leurs adversaires avec une powerbomb bien stiff.


Beaucoup de puissance donc dégagée par Elgin, mais comme à chaque fois dans ce genre de cas, il faudra le revoir dans une opposition plus conséquente afin de bien juger de ses capacités.

 

 

L'instant précis où Roderick Strong regretta

de ne pas avoir pris son congé maladie.


Comme dit plus haut, la ROH a squashé à tous les étages. Et après le match simple et le match par équipes, passons aux gentes demoiselles. Mais juste avant d'évoquer le match, parlons un petit peu de MsChif.

 

Après avoir battue est aveuglée Dazee Haze, MsChif annonça que la prochaine sur sa liste n'est autre que la Queen of Wrestling Sara Del Rey. Il faut se rappeler que avant Final Battle Del Rey s'était plaint du manque de compétition au sein de la ROH. Paroles qui déplurent fortement à l'ancienne championne de la SHIMMER qui débarque à la ROH non pas pour obtenir le respect mais pour dominer ses adversaires.

 

 

Et donc elle est toute colère maintenant.

 


En attendant Sara Del Rey avait un squash, heu pardon, un  match de prévu contre la charmante rouquine Taeler Hendrix. La Queen of Wrestling fit son apparition accompagnée par l'inévitable Shane Hagadorn, manager des Kings of Wrestling.


Dès l'entame du match Del Rey assoma son adversaire avec une série de Front Kicks juste après lui avoir sourit gentiment en lui serrant la main.


La domination était telle que la pauvre Hendrix ne put qu'encaisser les coups. Un membre du public se permit même un "Taeler. Do something!". Ce qui est facile à dire lorsqu'on est tranquillement assis derrière une barricade.

Ce match permit à Sara Del Rey de travailler ses coups de pieds avant d'étirer son adversaire et de lui faire voir le sol d'un peu plus près avec un Gory Special.


La Queen of Wrestling est donc en forme et on a hâte de la voir à l'oeuvre contre MsChif. D'autant qu'il faut rappeler que c'est des mains de Sara del Rey que la furie verte (qui courait dans l'herbe) prit la ceinture de la SHIMMER Women Athletes à l'époque. Il y a donc comme un petit contentieux à régler entre les deux femmes.

 

 

– Qui veut être le prochain ?

– Moi !

 

 

Un peu plus tôt,  j'évoquais la route vers 9th Anniversary. Bon ça ne vaut pas celle pour Wrestlemania, encore que c'est quand même vachement surfait. Je ne sais pas si vous avez lu les dernières rumeurs mais apparemment la WWE est en discussion avec Justin Bieber pour un concert (je ne rigole pas là, hein).

 

Imaginez un peu le truc. C'est comme si on laissait Showtime faire les nalyses de la TNA sur les Cahiers du Catch!

 

 

Hum… je n'ai rien dit.

 

 

Mais revenons-en à la route vers 9th Anniversary. Evidemment le point principale qui focalise quelque peu l'attention, c'est les deux oppositions par équipe entre d'une part les All Night Express et les Kings of Wrestling pour le titre, et d'autre part les Briscoe Brothers contre la World Greatest Tag Team pour désigner le futur aspirant numéro un.

 

Aussi vit on plusieurs segments vidéos où chaque équipe vanta ses mérites tout en affirmant qu'elle respectait plus ou moins ses adversaires. Il fut ensuite annoncé qu'on aurait droit à un match réunissant les quatre duos pour le premier show de février. De quoi ouvrir l'appétit.

 

En attendant les ANE s'en allèrent défier la WGTT afin de prouver que leur title shot n'était pas immérité. Ce match constituait une bonne occasion de se tester pour Haas et Benjamin avant l'affrontement contre les redoutable Briscoe.

 

 

Mais avant ils prirent soin de passer la serpillère.

 

 

L'opposition fut bien évidemment plus relevée que contre les Bravados Brothers, que l'ancienne Angle Alliance avait démoli quelques jours  auparavant. Haas et Benjamin parvinrent à s'imposer, mais ils bénéficièrent indirectement de l'intervention des Kings of Wrestling.

 

Hero et Castagnoli profitèrent que Kenny King était épuisé et se trouvait en ringside pour lui tomber dessus et l'envoyer sur un cameraman. Titus se retrouva alors seul face aux WGGT qui purent faire leur redoutable combinaison (Haas tient l'adversaire sur les cordes permettant  ainsi à Shelton de lui sauter dessus. L'action se conclut avec une suplex d'Haas).

 

 

It's real. It's damn real!

 


Kenny King fit une assez bonne impression durant le match. Il fit l'essentiel du boulot, surtout contre l'ancien Goldstandard, et sauva son partenaire d'une Flying Clothesline sur Charlie Haas qui s'apprêtait à réaliser la terrible Haas of Pain.
 

L'issue du match contre les champions en titre ne fait cependant aucun doute. Les ANE devraient tomber au champs d'honneur après une belle prestation laissant ainsi la voie libre à leurs adversaires du jour. Du moins dans la logique. Etant assez nul en pronos je m'abstiendrais de toutes tentatives divinatoires.

 

 

Et t'as bien raison mon coco!

 

 

Restons aves les tag teams pour l'opposition entre l'équipe d'Adam Cole et de Kyle O'Reily contre les Bravados Brothers.

 

On avait vu les jeunes hippies aux cheveux longs et sales servir de chaire à jobber pour les WGTT il y a quelques semaines de cela. On les retrouve ici contre une des équipes montantes de la fédération.


Avant le match, on eut droit à une vidéo des Brothers dans un style assez distingué de fifils à sa grand-moman. Grand-môman qui est leur première supportrice bien évidemment.

 

 

N'empêche, y a comme un air de famille avec Axl et Silver.

 

 

Derrière leur air niais, les deux frangins cachent quand même un peu de talent. Ils avaient déjà fait preuve d'une certaine bravitude avant d'affronter la redoutable WGTT, bien qu'ils furent logiquement submergés. La défaite était logique car il fallait pusher d'entrée de jeu Haas et Benjamin, qui étaient présentés comme quasi-invincible. Les Bravados avaient donc logiquement fait le job.


Cependant, à la vue des performances précédentes des hommes en vert et blanc, on pouvait penser qu'a défaut d'un squash, il allaient se faire rougir les fesses et rentreraient chez môman fissa fissa. Pourtant le début de match fut équilibré, les Bravados parvenant même à isoler Adam Cole. Ce qui leur permit de travailler leurs prises à deux et autres soumissions.

 

 

En revanche pour les chorégraphies on repassera.

 


Finalement Cole parvint à s'en tirer grâce à un contre suivit d'un Dropkick et son coéquipier put dérouler notamment avec un magnifique double missile dropckick qui mit les deux frères K.O. Il enchaîna avec un triple Butterfly Suplex suivit d'un DDT mais n'obtint qu'un nearfall.


Leur temps fort, bien que spectaculaire, ne dura pas. Cole fut envoyé hors du ring laissant son coéquipier seul face aux deux petits fils à mémie (comme on dit chez moi). Ces derniers s'imposèrent finalement sur un roll up après que la jambe de Cole fut retenu par un des deux brothers.


Victoire surprise des Bravados Brothers sur une petite tricherie typiquement heelesque. Le résultat est aussi là pour montrer que si Cole et O'Reily sont pétris de talents, la route vers les ceintures par équipes est encore longue.

 

 

Vous voulez dire qu'on va encore devoir jobber contre eux?!

 


Enfin terminons concernant cette road to 9th Anniversary avec l'aspirant numéro un au ROH World Championship, à savoir Homicide.

 

L'ex-champion ROH est de retour à la maison après quatre ans passés à la TNA.  En tant que Producteur exécutif de la ROH, Jim Cornette se devait de l'accueillir afin de le recevoir dignement.


Les deux hommes se retrouvèrent donc sur le ring. Mais Cornette ne voulait pas seulement accueillir Homicide, il voulait surtout faire la paix avec lui. A l'été 2006 ils avaient eu une feud suite à un désaccord sur le sort de Low-Ki (Cornette l'avait renvoyé après que celui-ci l'ait frappé au visage). Homicide avait alors aidé la ROH a triomphé de la CZW qui avait envahi la fédération quelques mois plus tôt. Lors d'un 5vs5 Cage of Death match il fit le tombé vainqueur sur Nate Webb permettant aux Honorables Catcheurs de l'emporter sur les Hardcore Bastard.

 

 

En revanche il est mal élevé comme garçon.

 


En récompense de ses bons et loyaux services, il demanda à Cornette de lui accorder trois souhaits:


-Un title match pour le ROH World Championship détenu par Bryan Danielson.
-Un match revanche contre Steve Corino (les deux lutteurs avaient eut une rivalité assez féroce auparavant)
-La réintégration de Low-Ki.


Cornette accèda à toutes les demandes mis à part la dernière. Ce qui provoqua la furie d'Homicide qui cracha au visage de l'homme aux lunettes qui déclencha alors la foudre sur lui en appelant entre autre Steve Corino, Adam Pearce et les Briscoes à l'aide.
Homicide subit alors un sévère beatdown mais ne put prendre sa revanche car Cornette fut renvoyé peu de temps après.

 

 

Tu te rends compte qu'à cause de toi il a dû

aller à Nxt pour ne pas tomber dans la drogue?!

 


Les deux loulous se croisèrent bien à la TNA mais l'environnement n'étant pas le même, ils ne purent s'expliquer jusqu'à ce soir. Et malgré leur statut ils n'eurent droit qu'à un seul micro pour deux. Ce qui est un peu léger, même pour une fédération indépendante.


Jim C. appela donc l'ex LAX sur le ring et tenta de calmer les choses en expliquant qu'il voulait faire la paix. Homicide répondit qu'une seule chose l'intéréssait à savoir le World Championship pour lequel il a un title shot suite à sa victoire conter Christopher Daniels à Final Battle. Par la même occasion il affirma qu'il 'avait aucune confiance en Cornette.


Ce dernier annonça tout de même qu'Homicide affronterait le champion ROH (quel qu'il soit mais ce sera probablement Roderick Strong) au PPV 9th anniversary.


En attendant, Homicide voulut prouver sa détérmination dans sa quête pour le titre suprême en affrontant le catcheur que Cornette lui avait réservé pour la soirée. Et ce fut Oryan Bishop qui s'avança. Un athlète, ma foi, d'un assez beau gabarit.

 

 

Fais coucou à la caméra.

 


Inutile de préciser que le match fut à sens unique. Homicide se permit même de faire une "Tyson" à son adversaire (pour ceux qui n'ont pas compris il lui a mordu l'oreille). Bishop tenta bien de refaire surface avec une suplex mais rien n'y fit et l'ex champion s'imposa grâce à son Ace Crusher.


La détermination d'Homicide n'est donc plus à prouver. Roderick Strong va devoir, une nouvelle fois, redoubler d'efforts pour conserver sa ceinture après son terrible match contre Davey Richards à Final Battle.

 

Peut-être est-ce dans cette optique que Truth Martini a procédé au recrutement d'un gorille pour protéger son champion.

 

 

Mais non. C'est juste un pote à qui

j'ai filé des places en ringside.

 

 

De tout ceci Christopher Daniels n'a cure. L'objectif du Fallen Angel se situe un peu plus bas dans la carte puisqu'il s'agit du TV Championship.

 

Et six semaines après sa prise de pouvoir officieuse sur la ceinture , on eut enfin droit au match en question. Et il faut avouer qu'il était fort regrettatble de connaître déjà le résultat tant l'affiche tint ses promesses.

 

 

Ouais je sais. Le vernis à ongles noirs ça fait crade.

Mais ça sera tendance cet été.

 


Les deux rivaux se rendirent coups pour coups tout en se montrant un certain respect. Le combat fut tellement intense que les deux lutteurs se retrouvèrent souvent en ringside. Ils étaient tellement concernés par l'affrontement qu'ils faillirent bien être disqualifiés tout les deux par Count Out lorsqu'ils réalisèrent que l'arbitre était à 19 (à la ROH le décompte à l'extérieur s'obtient après vingt secondes).


Aucun des deux ne voulu donc lacher l'affaire et le combat atteignit le temps limite qui était fixé à quinze minutes. Ce qui déclencha la désaprobation de la salle et la furie d' Edwards qui insista plusieurs fois pour que le match puisse continuer. On lui accorda finalement les cinq minutes qu'il réclamait.

 

 

En même temps il s'était emparé de l'unique micro

de la fédé et avait menacé de ne pas le rendre.

 


Mal lui en prit car Daniels finit par triompher avec un Angel Wing's malgré le Hurricanrana d'Edwards.


Le Fallen Angel récupéra ainsi la ceinture, obtenant par la même occasion son premier titre individuel au sein de la fédération. Mais il ne manqua pas de rendre hommage à son coriace adversaire dont le règne commencé en Mars 2010 prenait fin. Notons enfin qu'il s'agit là du premier changement de titre puisque Eddie Edwards était le premier TV champion.


Il avait gagné la ceinture en remportant un tournoi réunissant huit participants et avait battu en finale l'autre American Wolf, Davey Richards.

 

 

Oh hail to the King !

 


L'ex-Prophecy met enfin la main sur un titre solo à la ROH alors qu'en parallelle il a repris le rôle de Suicide à la TNA, lors d'un enregistrement d'Impact Explosion, afin de concourir pour le X-Division Championship. ceinture qu'il a déjà gagné trois fois par le passé. Daniels avait déjà revêtu le costume du superhéros en 2009, gagnant même la ceinture de la X-Division.

 

Son activité à la TNA n'entravera toutefois pas celle avec la ROH, puisqu'il ne concourra pas sous son vrai nom.

 

 

Daniels réalisant qu'il va devoir enfiler le

costume de Suicide à nouveau.

A s'en arracher les yeux.

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut