Catch

En route pour l’Honneur

Well, I'm so tired of crying, but i'm out
on the road again.
I'm on the road again.

Canned Heat, On the road again

 

Le Panda suspend aujourd'hui son vol et fait son retour pour nous narrer les trépidantes aventures du Ring Of Honor et un mois de février sur la route du 9th Anniversary.

 

 

Ce soir à la ROH c'est "OPEN BAR" !!

 

Nalyse ROH des shows

du 7, 14 et 21 février 2011

 


Pendant qu'une bande de petits malins du Connecticut prépare the Grandest Stage of Them All, les gars de Phillly ont pris la route de Chicago afin d'aller fêter dignement le neuvième anniversaire de la Ring of Honor.

A l'entame de ce mois de février, on connaissait déjà la plupart des matchs de la carte. Roderick Strong allait défendre son titre contre Homicide, le défi lancé par Mschief à Sara del Rey était accepté par la Queen of Wrestling, la Wolrd Greatest Tag Team devait croiser la route des Briscoe Brothers tandis que les champions par équipes King of Wrestling  auraient pour adversaire les All Night Express.

 

 

Et moi alors ? Personne ne veut m'affronter ?


Les trois premiers shows de février servirent donc principalement à compléter l'affiche mais aussi à lancer certains jeunes à travers le ROH Top Prospect Tournament.


Ce tournoi réunit huit catcheurs et vise à exposer les grands espoirs de la fédération en récompensant le meilleur d'entre-eux. Le gagnant bénéficie entre autre d'une meilleure exposition avec des matchs de haut niveau.


Les compétiteurs sont principalement des espoirs mais il y a aussi des participants qui ont déjà une certaine expérience de la ROH mais qui n'ont jamais pû accéder au niveau de main eventer.
Il s'agit ici de Grizzly Redwood et de Bobby Dempsey. Le premier a commencé sa carrière pro en 2005 tandis que le second a déjà cinq ans d'expérience à la ROH mais a, en pratique, toujours dû se satisfaire du statut de low-carder. L'annonce de la participation de Dempsey au tournoi suscita d'ailleurs une bonne pop de la part du public.

 

 

 

Faut dire aussi qu'il a une bonne bouille.


Parmi les autres participants certains sont de vrais espoirs comme Andy “Right Leg” Ridge  qui est sorti diplomé de la ROH Académy, un produit local en quelque sorte, et Jon Gresham qui a réussi l'exploit d'être encore plus petit que Redwood.


Enfin, les autres sont des visages connus puisqu'il s'agit de Kyle O'Reilly (qui, signalons-le, est le  sparring partner de Davey Richards et voit donc là sa chance de prouver sa valeur en solo), Adam Cole son partenaire tag-team habituel, Mike "The Prodigy" Bennett et le dernier membre de la House of Truth Michael Elgin.

 

 

Et voilà le tableau du tournoi.

 


Tout ce petit monde fut présenté sur le ring par Jim Cornette dans de beaux t-shirts ROH bien corporate. Tous ? Non ! Mike Bennett se pointa quelque peu à la bourre en costard pour ne pas priver le public de son entrée (d'après ses dires). Le Prodigy n'a pas encore montré grand chose in-ring, mais il faut avouer qu'au micro il se débrouille pas mal. La ROH mise beaucoup sur lui et il y a fort à parier qu'il sera la révélation de cette année comme il n'arrête pas de le clamer.

 

 

Because I'm the Prodigy and I'm…

 


Pendant la séquence d'introduction du tournoi, qui dura bien une dizaine de minutes, on put noter l'attitude de Truth Martini qui prodiga tout du long ses précieux enseignements à son disciple. C'est un petit détail mais ça permet d'avoir une petite animation sympathique  en fond, les autres se contentant de rester les bras ballants en souriant.


Elgin fut d'ailleurs très concerné par les conseils de son mentor, ce qui montre la bonne relation entre les deux. Nul doute qu'il sera un adversaire très dangereux lors du tournoi.

 

 

Il a même armé son Fart Buster au cas où.

 


Le premier quart de finale opposa Kyle O' Reilly à Jon Gresham.  Et vu le physique des deux lutteurs, on pouvait s'attendre à un combat high-fly (surtout en connaissant le style d'O'Reilly). Pour ses débuts à la ROH, Gresham tenta de montrer une certaine assurance ainsi qu'un peu d'agilité mais il botcha quelque peu une projection en ratant de peu le bras de son adversaire.

 

 

Et il a un peu l'air de se faire chier aussi.

 


On eut droit ensuite à un concours d'atémis qui finit en une distribution de coups de pieds par O'Reilly qui envoya son adversaire au sol.


Le petit nain musclé a montré de belles choses pour sa première (notamment une maîtrise certaine des atémis) mais il dut s'incliner sur une soumission après que sa tête fut prise en étau entre les genoux d'O'Reilly. Ce dernier se qualifie donc pour les demi-finale où il retrouvera le vainqueur du match entre Dempsey et Elgin, ce qui lui vaut les félicitations de Steve Corino.


Corino est depuis quelques temps en plein face turn. La semaine précédente, il a fait part de ses regrets concernant Kevin Steen qui était devenu complètement fou lors de sa feud sanguinolente contre El Generico. Corino avait alors participé à la feud en exhaltant le côté sanguinaire de Steen.
Et au vu du résultat lors de Final Battle (défaite de Steen après un match violent) Corino réalisa son erreur et voulu ainsi faire amende honorable. Pour cela il annonça qu'il suivrait attentivement le tournoi des jeunes afin d'éviter un nouveau "Kevin Steen" en donnant des conseils aux participants.

 

 

Truth Martini en a carrément perdu ses lunettes.

 

 
C'est une intention louable mais quelque peu bizarre lorsqu'on sait que Corino fut un heel quelque peu machiavélique depuis ses débuts à la ROH. Enfin passons.


Le reste des shows fut consacré au build up du IPPW (oui "I" pour "Internert" car les PPV de la ROH sont diffusés sur le net je vous rappelle). Et le premier combat à être défini fut le re-match entre Daniels et Edwards pour le titre TV.

 

 

Quoi ?!

 


Après leur affrontement dantesque qui vit le Fallen Angel prendre la ceinture, les deux loustics se retrouvèrent sur le ring où ils se rendirent mutuellement hommage pour leur performance lors du show précédent.


Evidemment après cinq minutes où les deux faces s'échangaient des politesses, il fallait bien qu'un heel débarque. histoire de bousculer les choses. Il s'agissait bien évidemment du Prodigy Mike Bennett qui se moqua de toutes ces mièvreries.

 

 

Les miévreries vous vous les foutez où j'pense !

 


Après avoir rembarré le public qui tournait en dérision ses talents de catcheur, Bennett voulut faire valoir ses prétentions sur la ceinture.
Cependant, Daniels le remit en place en lui intimant de d'abord prouver sa valeur afin que les gens le respectent.


D'ici là, le Fallen Angel et l'American Wolf iront se défier dans un Two out of Three Fall à 9th Anniversary pour le titre.
Voila une annonce qui ravira les fans car on était en droit d'être frustré par le fait de savoir à l'avance que Daniels allait récupérer la ceinture après Final Battle. Là au moins, on sait qu'on aura droit à un bel affrontement sans spoiler. On sait les deux lutteurs capables de nous livrer un match dantesque et avec une telle stipulation on peut espérer de grandes choses.

 

 

T'es sérieux là ?

 


Cette feud ravive quelque peu l'intérêt autour de ce titre surtout avec Bennett gravitant autour. Il est toujours bon de voir des catcheurs montrer leur intérêt pour telle ou telle ceinture et c'est un peu ce qui manque actuellement en main stream pour ce qui est des accessits secondaires. Et c'est aussi ce qui a manqué dernièrement à la ROH pour les titres individuels,  je vous renvoie d'ailleurs vers l'excellent article du non moins excellentissime Otaku San de nos amis de Catchbreaker sur le sujet.


D'ici là, donc, Bennett doit obtenir le respect du vestiaire et montrer sa valeur au sein de la ROH.  Et avant de participer au tournoi des jeunes talents, il se frotta un peu au terrifiant Grizzly Redwood.


Comme à son habitude, le Prodigy prit son adversaire de haut et domina assez largement les débats (avec notamment un bog Boot bien stiff). Redwood tenta bien de se reprendre avec un saut de la seconde corde réussi mais son adversaire l'acheva avec un Spinnebuster suivi d'un Powerslam et remporta son match assez facilement.

 

 

En même temps, ce con s'est barré.

 


Bennett n'est pas complètement un manche mais il faudrait vraiment qu'il ait un adversaire d'un autre calibre pour montrer ce qu'il vaut réellement. Il est normal de le pusher en le faisant affronter des jobbers mais s'il veut franchir un palier, il lui faudra combattre des opposants plus talentueux. Surtout s'il doit ensuite feuder pour le titre TV.


Daniels défendra donc sa ceinture, chèrement acquise, contre son ancien propriétaire à 9th Anniversary. En attendant, il devra se défaire de Devon Strom plus connu sous le nom de Crowbar lorsqu'il catchait dans les années 90.

 

 

Et qui, à l'image d'Alice Cooper,

à plutôt mal vieilli.

 


Etant donné que Daniels a déjà son match de prévu contre Eddie Edwards, le résultat du match était connu d'avance. D'autant que son adversaire est un illustre jobber qui fut, entre autres, autrefois champion tag-team avec David Flair à la WCW.
Storm dut son title-shot grâce à son expérience (il lutta dans les trois grandes fédérations des années 90) et il faut avouer qu'il a encore de beaux restes. En témoigne une suplex joliment porté et un Slingshot Leg drop de toute beauté. Il s'inclina cependant contre le Fallen Angel après un moonsault.


Pour les cinquante clampins et Silver qui suivent mes nalyses, vous êtes au courant que la division tag-team est en pleine ébullition. Ce fut encore le cas avec divers affrontements entre les quatres équipes qui croiseront le fer pour, soit la place de first contender, soit pour le gain des ceintures.

 

 

En revanche, ce fut un peu compliqué

à mettre en place.

 


A 9th Anniversary la World Greatest Tag Team de Benjamin et Haas défiera les Briscoe Brothers tandis que les All Night Express tenteront de récupérer les ceintures de champions détenues par les King of Wrestling.


D'ici là il fallut bien les occuper et quoi de mieux qu'un match rassemblant tout ce beau monde. Et pour rendre les choses encore plus intéressantes pourquoi ne pas forcer chaque adversaire à s'allier pour un soir. Haas et Benjamin doivent donc faire équipe avec les Briscoe pour faire face à Castagnoli et Hero alliés à Titus et King.

 

 

Vas-y j'veux pas faire équipe

avec ces bâtards !!

 


Evidemment l'entente entre chaque équipe est nulle. Et avant même de commencer le match, des dissensions apparaissent pour désigner celui qui va commencer. Le match débute finalement mais les choses ne s'améliorent pas pour autant. Ainsi les KOW refusent de faire le tag tandis que les Briscoe ne font les changements qu'entre eux (pratique reprise ensuite par les autres équipes).


La tension est donc palpable mais le match se déroule quand même. Chaque équipe joue sa partition mais on sent quand même que ça peut partir en sucette à tout moment.
Ce qui arriva quand, après une manoeuvre malheureuse, les ANE s'en prirent à leurs coéquipiers d'un soir. Titus et King tenaient ferment Haas et Benjamin tandis qu'Hero et Castagnoli s'apprétaient à leur porter un coup de pied. Les deux membres de la WGGT se dégagèrent au dernier moment et ce furent donc les All Night Express qui encaissèrent le coup. Les champions tentèrent bien de s'excuser mais en vain ; leurs partenaires se jettèrent sur eux.

 

 

– Mince il est tout cassé. On fait quoi ?

– On s'casse avant que son pote

ne vienne le chercher.

 


Après avoir laissé Castagnoli étendu en ringside (ne le plaignez pas, il a pu bénéficier des soins de la douce Sara Del Rey) et Chris Hero étendu sur le ring, les All Night Express décidèrent qu'ils en avaient assez fait pour aujourd'hui et quittèrent la salle sous les regard s médusés d'Haas et de Benjamin.
Restait alors à savoir qui allait faire le tombé. Les Briscoe et la WGGT ne purent évidemment s'entendre et tout ceci finit en un bon petit brawl des familles.

 

 

Le partage de l'Empire d'Alexandre entre les

Diadoques fut vraiment un moment délicat.

 


Les ANX et les KOW avaient beau profiter de la confusion pour se barrer discrètos dans les vestiaires, on les retrouvera deux semaines après dans des matchs solos.

 


Avant de se retouver ce samedi, Castagnoli et Rhett Titus s'affrontèrent histoire de bien se préparer avant le grand rendez-vous. Le Suisse domina plus ou moins les débats (portant même son UFO) et bénéficia de l'intervention de l'inévitable Shane Hagadorn qui retint la cheville de Titus. L'instant fut bref (à défaut d'être norvégien) mais suffisant pour déstabiliser l'adversaire du Most Money Making Man qui profita du déséquilibre de Titus pour lui porter une clothesline et faire le tombé gagnant.

 

 

Claudio Castagnoli se rendant compte que

le FC Lucerne n'est plus premier au championnat.

 


Après le match, Kenny King vint protester auprès de l'arbitre mais il fut interrompu par Chris Hero qui déboula du vestiaire afin de lui en coller une. La situation dégénéra et finit en brawl entre les deux équipes. On peut noter un petit parallèle avec les évènements de la semaine précédente où, après le match opposant les quatre équipes, c'était les Briscoe qui en étaient venus aux mains avec la WGGT alors que les deux autres équipes étaient rentrées au vestiaire.


Match rapide donc, qui se conclut sur une victoire du champion par équipe. Ce qui devrait préfigurer du résultat du match de samedi car je vois mal les jeunes ANX venir mettre fin au plus long règne de l'histoire des ceintures tag team de la ROH. Ceci dit, étant donné que je suis une vraie bille en matière de prono, la probabilité que je me trompe n'est pas négligeable.

 

 

Maiheu.

Pourquoi je suis les conseils

de Silvernight aussi ?!


On en avait pas fini pour autant avec les quatre lascars puisque c'était au tour de Chris Hero et de Kenny King de s'affronter. Et vu que Castagnoli avait remporté la première manche, il était attendu que King s'impose afin de remettre les compteurs à zéro. Ce qui fut fait après un Crucifix porté rapidement par King après qu'Hagadorn ait tenté en vain de le retenir.


Frustrés, les King of Wrestling s'en prirent à leurs adversaires et il fallut l'intervention d'une partie du roster pour les retenir.

 

 

A moins qu'ils voulaient voir

Sara del Rey en action.

 


Ce match fut plus intense que le précédent. Kenny King est vraiment un athlète puissant qui sait élever  son niveau de jeu quand il le faut.  Et on peut s'attendre à de belles choses venant de sa part, pour samedi.


La division Tag Team reste donc à son top niveau. Et les deux matchs risquent fort d'être passionnants à suivre.

A côté, la feud pour la ceinture de Roderick Strong commença à prendre de l'ampleur avec les provocations d'Homicide à l'égard du champion et aussi au retour de l'ancien challenger éconduit, Davey Richards.

 

 

Et il nous revient avec

une gimmick de Danny Boon.

 


L' American Wolf fit ainsi son retour. On ne l'avait plus vu depuis Final Battle à cause d'une blessure. Cornette l'attend pour une interview au centre du ring. Au cours de ce segment, il est question d'un re-match pour le titre ROH mais Richards, s'il désire un nouveau title-shot, ne le veut pas dans l'immédiat car il doit le mériter. Il ajoute que si lors de son prochain title-shot il perd, il renoncera à concourir à nouveau pour la ceinture. On peut donc parier sur le fait qu'il obtiendra le titre lors de sa prochaine tentative.


En bon top face de la fédération, l'American Wolf nous sert donc un discours plein de guimauves où il affirme qu'il doit regagner sa chance pour le titre mondial sur le ring. Il a une longue route à parcourir et le premier obstacle n'est autre que Colt Cabana qu'il doit affronter chez lui à Chicago à 9th Anniversary.

 

 

A Chicago ? Mon Dieu !

 


Il est logique que Richards doive prendre la route avant de retrouver Roderick Strong puisque celui-ci a déjà à faire avec Homicide. Ce dernier parait très remonté depuis plusieurs semaines, clamant à qui veut l'entendre qu'il va récupérer la ceinture de champion.


Et pour en faire un adversaire crédible il faut bien évidemment lui fournir des adversaires à se mettre sous la dent d'ici sa confrontation avec Strong. Et après Daniels, Castagnoli et Bishop, c'était au tour de Mark Briscoe de servir de chair à canons.

 

 

You're next !

 


J'exagère un peu en sous-entendant que le plus jeune des frangins allait au feu sans munitions puisqu'il fit mieux que résiter. En effet, le début du combat fut à mettre au crédit de ce dernier qui gratifia l'assemblée d'un saut retourné sur son adversaire après l'avoir envoyé en ringside.

 

 


Il lui fit aussi bouffer sa chaussure.

 


L'ex-LAX parvint tout de même à se reprendre et tenta le Three Amigos. Sa tentative fut malheureusement avortée au moment de faire le troisième suplex car il fut contré par Briscoe qui tenta un roll-up. Homicide n'en démorda pas pour autant et fit quand même cette troisième souplesse quelques instants après. Toutefois, et malgré un Suicide Dive et un Ace Crusher encaissés, Mark Briscoe reprit le dessus en plaçant notamment un Fisherman Buster.


Le plus jeune des frères Briscoe tenta plusieurs fois le tombé mais son adversaire se sauva autant de fois en posant sa jambe sur la corde afin de se dégager. Le Latino tenta même de s'aggriper à l'arbitre pour éviter un roll-up.
La domination était telle qu'il était évident qu'Homicide allait prendre le dessus et l'emporter. Le challenger au titre ROH a besoin de victoires importantes pour se crédibiliser en vue de son affrontement à 9th Anniversary contre Roderick Strong. Et donc, après s'être fait malmener pendant une dizaine de minutes, il parvint à prendre le contrôle du match avec une Hurricanrana après avoir destabilisé son adversaire en lui fourant ses doigts boudinés dans la bouche. Il l'emporta, grâce à un Ace Crusher depuis la troisième corde.

 

 

Loooser.

 


L'aspirant au titre mondial reste ainsi invaincu à la ROH depuis son retour et parait capable de faire vaciller le trône de Strong. Ce sentiment renforça sa confiance car il  revint sur le ring afin d'affirmer qu'il serait le nouveau champion de la ROH (qu'il a rebaptisé Ring of Homicide entre-temps histoire de bien rappeler son passé d'original de la fédération).


Ses élucubrations provoquent l'ire de Roderick Strong qui vient le rejoindre sur le ring malgré les empêchements de Truth Martini. Si Homicide a fait la ROH, Strong en est le champion. Et il se trouve que lorsque Strong avait battu Tyler Black pour le titre de champion à Glory by Honor le 11 septembre dernier, Homicide était venu faire le malin pendant sa célébration.


Il y a donc un certain passif entre les deux hommes, passif qui aurait pû se régler si Homicide avait accédé à la demande d'excuses de Strong. Mais le latino préféra répondre par les poings et mit son adversaire en déroute après lui avoir arraché son pantalon.

 

Par la suite on appris que le match serait un No Holds Barred Match (No DQ quoi).

 

Mais lâche-le Homicide !

Puisqu'on te dit que c'est pas cette ceinture-là.

 

 

Et à titre indicatif voici la carte de 9th Anniversary:

 

No Holds Barred Matchpour le ROH World Title

Roderick Strong (c) vs Homicide

 

Tag Team Match pour le ROH World Tag Team Championship

King of Wrestling (c) vs The All Night Express

 

Tag Team Match

World Greatest Tag Team vs Thje Briscoe Brothers

 

Single Match

Davey Richards vs Colt Cabana

 

Two out of Three Falls pour le ROH World TV Championship

Christopher Daniels (c) vs Eddie Edwards

 

Single Match

Sara del Rey vs MsChif

 

Single Match

Michael Elgin vs El Generico

 

Four-Way Match

Steve Corino vs. Kyle O'Reilly vs.

Grizzly Redwood vs. Mike Bennett (with Brutal Bob)

 

 

On remarque donc l'ajout de deux matchs (les deux derniers). El Generico fait ainsi son retour après quelques semaines d'absence et affrontera le nouveau protégé de Truth Martini dans ce qui ressemble fort à une mise à l'épreuve pour celui-ci.

 

Voilà les loulous, c'est tout pour aujourd'hui. On se retrouve la semaine prochaine pour la nalyse de 9th Anniversary et si vous êtes sages et que les vents le permettent je ferais peut-être une vidéo dessus.

 

Et pour vous montrer à quel point je vous aime bien je vous laisse avec une photo de la sulfureuse Candice Michelle.

 

 

Si avec ça y a pas de com',

je coupe une couille de Cannette !

 

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut