Catch

Maryse à tout prix

Tu vois quand tu fermes les yeux et que tu désires un truc très fort? Et bah Dieu, c'est le mec qui en a rien à foutre.

McCord, The Island

 

En cette semaine historique, un événement a eu lieu dans l'univers de la WWE, comme vous le savez tous à présent. Un véritable choc pour tous les suiveurs, qui aura des répercussions dans tous les shows de la compagnie, car depuis cet événement, plus rien ne sera jamais comme avant. Cette semaine restera dans toutes les mémoires comme celle… où Maryse a enfin quitté Ted DiBiase!

 

 

Ben oui, c'est NXT que je couvre cette semaine, vous vous attendiez à quoi?

 

 

Nalyse de NXT du 12 avril

 

 

Trente-trois minutes, c'est la durée de cet épisode, après avoir supprimé toutes les publicités pour Tough Enough, les rediffusions de Raw, la promo du prochain PPV ou les annonces concernant… le prochain Raw. Par un habile coup du sort, la vidéo qui a atterri sur mon disque dur était donc libérée de tout ce qui ne concernait pas le show jaune, me permettant de me concentrer sur l'essentiel de cet épisode.

 

Et effectivement, l'essentiel, c'est l'annonce de la blonde venue de la Belle Province organisée en début d'émission. Après l'ultimatum posé par Ted DiBiase la semaine dernière, obligeant Maryse de choisir entre NXT et lui, le WWE Universe était donc suspendu aux lèvres de la Québéquoise, impatient comme vous pouvez vous en douter de connaître le choix de la Diva. Vu de chez moi, ce choix était vraiment tout sauf attrayant: continuer une storyline moisie avec un jobber à la gimmick bouffée par les mites, ou se concentrer sur l'animation d'un show de seconde voire de troisième zone? Toujours est-il que Maryse annonça au micro de Matt Striker que Ted n'était pas le premier distributeur de billets avec qui elle sortait, et qu'il ne serait pas le dernier. Elle ajouta que personne n'avait à lui dire comment se comporter, et choisit donc de laisser tomber ce gros loser de DiBiase, préférant rester à NXT. Entre deux choix d'une alternatives peu ragoûtantes, Maryse a néanmoins fait le meilleur choix possible selon moi, en se débarrassant du boulet DiBiase tout en donnant le champ libre à la storyline romantique du show opposant Yoshi Tatsu et Lucky Cannon, un des rares points d'intérêt du show.

 

 

Quant à vous Titus, vous allez vous battre pour défendre l'honneur de Hornswoggle! Alors, heureux?

 

 

Les choses accélérèrent effectivement très vite après l'annonce de Maryse, et ce dès la fin du challenge de la semaine, le désormais classique "Power of the Punch", cette machine de fête foraine mesurant la force des coups des Rookies. L'épreuve rapportait quatre points de rédemption, dont je me demande à quoi ils peuvent bien servir tant la première élimination du jeu se fait attendre… À moins qu'il n'y ait tout simplement pas d'élimination, et que le classement par points serve à désigner un vainqueur à la fin de la saison?

 

Quelle que soit l'utilité de ces points, gagner une épreuve, surtout une épreuve de force comme celle-ci, est une chose importante, qui permet d'avoir une idée de la hiérarchie des participants. Byron Saxton établit le premier score à battre avec un honorable 649. Il a été suivi par le plus mauvais élément de la promotion, Jacob Novak (who else?), qui ne trahit pas son rang en obtenant le score le plus faible, soit 456. Je me demande même, comme l'a souligné Maryse, si les rookettes de la troisième saison n'ont pas réalisé de meilleures performances que celle de Novak… Darren Young, de façon assez surprenante, ne fit guère mieux avec un score de 469. Conor O'Brian releva le niveau avec un joli 770, qui fut pulvérisé juste après par un Titus O'Neil qui marche sur l'eau depuis quelques semaines et marque un impressionnant 801, lui permettant de gagner les quatre points de rédemption et de conserver la tête au classement général, creusant un peu plus l'écart entre lui et Young et Saxton, les seuls à avoir marqué des points depuis le début de la saison.

 

Quant à Lucky Cannon, comme d'habitude, il décida de ne pas jouer, déclarant être là pour gagner des titres et pas des jeux ridicules. Hélas pour lui, il ne me semble pas capable de remporter ni les uns ni les autres… Toujours est-il que "Da-Lish" préféra se prendre un énième râteau avec Maryse. Évidemment, cela n'a pas plu à Yoshi Tatsu, qui tel le chevalier blanc bondit défendre l'honneur de sa belle… Et Matt Striker de régler tout ça à la Teddy Long, c'est-à-dire en organisant un match qu'on savait d'avance qu'il serait le main event de l'épisode: un match en simple entre Tatsu et Cannon.

 

 

Ces deux hommes semblent vouloir en découdre, mais comment faire pour qu'ils puissent régler leurs comptes au beau milieu d'une émission de catch?

 

 

Avant ce match qui, comme vous pouvez vous en douter, a fait bouillir d'impatience l'arena d'Albany, deux autres combats nous attendaient, tout autant chargés de starpower. Jugez plutôt: Titus O'Neil accompagné de son "Pro" Hornswoggle contre Darren Young soutenu par son mentor Chavo Guerrero, et Jacob Novak contre Byron Saxton, tous deux accompagnés de leurs Pros respectifs, JTG et Yoshi Tatsu.

 

Si le premier combat mettant en scène O'Neil face à Young a été dans l'ensemble assez mou, il vaut néanmoins le coup pour la construction du personnage du Young, et pour celle des relations entre le Rookie et son Pro. C'est Titus O'Neil, décidément intouchable en ce moment, qui remporta la victoire avec un roll-up, profitant d'une distraction offerte par Hornswoggle sur un Darren Young avide de vengeance. Young est clairement Heel à présent, et veut la peau du leprechaun… Ce qui m'a le plus intéressé, c'est la réaction de Chavo dans cette histoire. Alors que son protégé débuta un passage à tabac sur O'Neil après le match, comme tout bon Heel mauvais perdant, Chavo intervint pour calmer son Rookie, lui demander d'arrêter ça, et surtout pour persuader Young de ne pas s'en prendre à Hornswoggle. On a donc là un duo qui sera très intéressant à suivre l'avenir, avec un Pro Face qui tentera de calmer les ardeurs de son Rookie Heel et peut-être le ramener du bon côté de la Force…

 

 

Sérieux, si tu veux conserver encore un peu de crédibilité, laisse le leprechaun tranquille. Il n'en a pas l'air, mais il peut te détruire, crois-moi…

 

 

Peu avant le deuxième match, JTG introduisit son Rookie, qui se présenta sur le ring habillé "Cryme Tyme style". C'est marrant, on aurait cru voir un Shad blanc, le côté "big man" en moins! Novak profita de l'occasion pour mettre son infortune (et son incompétence) sur le dos de JTG, avant de s'en prendre à William Regal, qui depuis le début de la saison pourrit le Rookie depuis la table des commentateurs. Jacob l'inconscient défia carrément l'ancien King of the Ring et lui proposa de lui montrer lors de son match ce qu'est une vraie star! Regal répondit avec un regard à vous glacer le sang qu'il valait mieux pour Novak qu'il ne monte pas sur le ring sous peine de transformer ce freluquet en légume…

 

Et c'est là que survint la surprise du show, car au terme d'un match où les commentaires acerbes de William Regal étaient bien plus intéressants que le combat lui-même (malgré tout le talent de seller de Saxton), c'est bien Novak qui après un Big Boot mollasson remporta la victoire sur le malheureux Saxton! Je me demande bien ce qu'a bien pu faire le pauvre Byron pour mériter un tel affront… C'est en tout cas un Novak triomphant qui nargua un Regal incrédule. Si on ne peut même plus compter sur la défaite hebdomadaire de Novak dans NXT, où allons-nous!

 

 

Ne réglez pas votre écran, tout est normal: vous venez d'entrer dans la Quatrième Dimension!

 

 

Le temps de nous remettre de ce choc, et nous voilà enfin arrivés au main event entre le Pro Yoshi Tatsu et le Rookie Lucky Cannon, dont on n'a pas vu le mentor Tyson Kidd de toute la soirée d'ailleurs. Vous savez déjà tout le mal que je pense de Lucky Cannon, et mon opinion n'a pas changé depuis la dernière fois. J'ai beaucoup de mal à accrocher à sa gimmick moisie, et j'ai l'impression que lui aussi n'y croit pas, ce qui n'aide pas. Du coup, il surjoue son rôle, et ça passe à côté pour moi. Sur le ring, c'est un peu pareil, je trouve que Cannon manque de puissance, d'impact… et surtout de charisme. Bref, je n'accroche pas, et l'épisode de cette semaine n'a pas changé le peu d'intérêt et de crédit que j'accorde à ce heel au rabais. Tatsu, de son côté, a mené le combat de façon propre et efficace. Le match n'a pas été transcendant, mais néanmoins sympa à suivre, et honnêtement réalisé. Le Japonais, après avoir subi la domination de son adversaire pendant une bonne partie du match, a réussi à revenir et a fini par remporter la victoire après un joli petit plongeon depuis la troisième corde.

 

C'est alors que Maryse, qui avait rejoint la table des commentateurs à l'occasion du match, monte sur le ring pour narguer ce gros loser de Cannon, "not so lucky" comme on peut dire, avant d'embrasser un Yoshi Tatsu d'abord paralysé par la surprise, puis fou de joie et bondissant aux quatre coins du ring. Doit-on y voir l'amorce d'un face-turn de celle qui pourtant continue de revendiquer clairement son côté "chercheuse d'or"? Encore une fois, c'est sur un suspense insoutenable que se termine cet épisode de NXT, et je suis certain que comme moi, vous n'en pouvez plus d'attendre la suite et l'épisode de la semaine prochaine!

 

 

Ou pas.

4 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut