Catch

Rated-Rétrospective

A chance to feel, a chance to feel alive!

Themesong d’Edge

 

Au moment où se multiplient les hommages émus au Rated-Retraité, puisons dans notre considérable banque d’images pour nous remettre en mémoire son dernier run, de son retour au Rumble 2010 jusqu’à l’annonce fatale de la semaine dernière. Un run à l’image de sa carrière: des grands matchs (et quelques-uns plus petits), des grandes promos (quoique pas toujours très inspearées), des turns, des échelles,  des gonzesses, du nawak, des spears, des titres de champion du monde et des roulements d’yeux en veux-tu en voilà.

 

 

Nous c’est pas une pancarte qu’on confectionne pour te remercier, bro, c’est carrément un album souvenir de 200 vignettes!

 

 

Retour sur la dernière année de la carrière d’Edge

 

 

Pour mémoire, on avait laissé Edge en mode heel, début juillet 2009. Après avoir conquis, à la surprise générale, les ceintures de champions unifiés avec Chris Jericho le 28 juin au Bash (en battant les Colon, champions en exercice, et les Priceless), il se blesse gravement en house show le 3 juillet, dans un match contre Jeff Hardy. Il est opéré du tendon d’Achille le 7. Des images de l’opération sont diffusées à Raw, le 13. Le 17, à Smackdown, Jim Ross interviewe Edge, par satellite. Celui-ci apparaît humble, affecté par sa blessure mais déterminé à revenir. C’est alors qu’il est interrompu par son ancien camarade Chris Jericho, qui se moque de sa propension à se blesser et le traite de lâcheur. On le sait déjà à ce moment-là: quand Edge reviendra, ce sera en mode Face, et pour s’occuper de Jericho.

 

 

Tu t’es blessé tout seul comme une merde, tu ne mérites pas d’être mon partenaire et en plus la déco chez toi est à chier.

 

 

Au cours des mois suivants, pendant qu’Edge entame sa rééducation, Jericho ne chôme pas. Il remplace son allié blessé par le Big Show, dès le 26 juillet à Night of Champions. Le duo Jerishow aura un grand succès et conservera les titres unifiés jusqu’au 13 décembre. Ce soir-là, à TLC, les DX leur prennent les ceintures unifiées. Ca ne va pas très fort pour Chris dans les semaines suivantes. Le rematch de Jerishow contre DX est perdu par les champions sur une disqualification volontaire (donc le titre ne change pas de mains) et le Canadien, affilié à Smackdown, doit cesser d’apparaître à Raw. Il s’y incruste encore à plusieurs reprises, sans grand succès, se faisant notamment mettre KO par le guest host Mike Tyson.

 

 

Quand Tyson te rate, c’est le courant d’air qui t’assomme.

 

 

Jericho revient à Smackdown, la queue entre les jambes, mais ça ne va pas beaucoup mieux. A l’approche du Royal Rumble, il perd contre Kane, puis contre John Morrison et R-Truth dans un match où il est associé à Drew McIntyre, puis encore un match en un contre un contre R-Truth.

 

Naturellement, il promet de se refaire une santé le Rumble venu. Et force est de constater que, hors kayfabe, il apparaît comme l’un des favoris putatifs, car il est l’une des rares grandes stars de la WWE à n’encore jamais l’avoir gagné. La preuve: dans notre concours de pronostics sur le Royal Rumble, c’est son nom qui est cité à la première place. 30% des votants croient en ses chances. Suivent Triple H (19%),  Shawn Michaels (15%)… et Edge (14%). Eh oui. Car Rated-R est absent depuis maintenant plus de six mois, et même si son retour est annoncé pour après Wrestlemania, le précédent John Cena en 2008 rappelle que la WWE aime faire revenir ses grands absents lors du Rumble…

 

 

Smackdown, 29 janvier. En milieu de show, Chris Jericho perd un match sans enjeu contre R-Truth. Il est vraiment temps qu’Edge revienne.

 

 

Le soir du PPV, les 14% cités ci-dessus ont la banane. Jericho est entré en 28ème position, semble-t-il bien placé pour gratter la victoire finale… mais le 29ème entrant est son ex-associé, sous une pop maousse! La suite est courue d’avance. Edge élimine Jericho du Rumble et le gagne dans la foulée. Et c’est maintenant que l’on reprend le cours habituel de nos récits par images — un traitement auquel a eu récemment droit un autre participant à ce fameux Rumble 2010, MVP, qui avait ce soir-là tiré le numéro maudit

 

 

ETAPE 1: LE TEMPS DES SPEARS

 

 

Royal Rumble, 30 janvier. Edge effectue son grand retour et gagne le Rumble.

 

 

Raw, 1er février. Edge dit qu’en tant que vainqueur du Rumble, il peut défier le champion de son choix, et annonce qu’il prendra sa décision après Elimination Chamber. Le champion WWE, Sheamus, l’interrompt…

 

 

… et mange un Spear.

 

 

Smackdown, 5 février. Chris Jericho et Edge se retrouvent dans le bureau de Teddy Long pour une confrontation haineuse, au cours de laquelle Edge annonce qu’il organise ce soir un Cutting Edge et que son invité sera le champion du monde poids lourds, l’Undertaker.

 

 

Le Cutting Edge (marqué par une nette recherche de cheap pop de la part du néo-Face) tourne au bordel. Jericho arrive en premier, suivi de CM Punk et de sa Straight Edge Society. Tout le monde clame sa supériorité, jusqu’à l’apparition mystique de l’Undertaker. Edge et lui virent Jericho et Punk du ring, et le show s’achève par un staredown entre les deux stars, pour nous faire croire à un possible Edge-Undertaker II à Wrestlemania.

 

 

Smackdown, 12 février. Jericho promet de devenir champion du monde à Elimination Chamber, alors qu’Edge fait la liste de tous les participants au ppv, expliquant qu’il affrontera forcément l’un de ceux-ci à Wrestlemania.

 

 

Le main event est un match opposant Chris Jericho à l’Undertaker. Celui-ci attaque Edge, qui commente. Edge se venge quelques instants plus tard en lui portant un Spear. En se relevant, le Taker prend un Codebreaker qui offre la victoire à Jericho.

 

 

Smackdown, 19 février. Jericho promet de gagner le titre poids lourds dimanche à Elimination Chamber et invite à Edge à ne pas l’approcher, car il le détruirait. Edge réagit à sa façon coutumière.

 

 

Dans le main event, c’est au tour d’Edge d’encaisser un Spear, servi par Batista.

 

 

Le match est interrompu par l’Undertaker, qui chokeslamme Edge…

 

 

… qui encaisse ensuite un Codebreaker pour faire bonne mesure.

 

 

Elimination Chamber, 21 février. Edge speare William Regal venu pour présenter NXT et annonce qu’il dira demain à Raw qui il affrontera à Wrestlemania.

 

 

Raw, 22 février. Victorieux à Elimination Chamber, Jericho jubile mais enciasse un Spear d’Edge, qui déclare qu’il le défie à Mania.

 

 

Smackdown, 26 février. Edge interrompt une promo de Jericho en lui rappelant qu’il n’arrête pas de le Spearer. Pour enfoncer le clou, il le Speare.

 

 

Dans le main event, Edge renvoie le Miz à ses études d’un Spear.

 

 

Le panneau est un peu loin, sinon il prenait aussi un Spear.

 

 

Smackdown, 5 mars. Le show démarre par une promo d’Edge et du Big Show, venu venger le Miz. Edge répète 500 fois le mot Spear.

 

 

Alors qu’Edge vient de battre le Big Show (d’un Spear), Jericho l’attaque par derrière…

 

 

… surprise, Edge l’évite et lui colle un Spear.

 

 

Smackdown, 12 mars. La catchphrase commence à prendre auprès du public.

 

 

Pour une fois, en fin de soirée, à l’issue d’un Highlight reel de Jericho, c’est le champion qui prend le dessus sur le challenger et qui murmure Spear à son oreille.

 

 

Raw, 15 mars. Jericho affronte Shawn Michaels mais le match prend fin quand Edge (devinez la suite).

 

 

Smackdown, 19 mars. Jericho, accompagné de son rookie Wade Barrett, est l’invité du Cutting Edge. Barrett prendra le Spear réglementaire, mais Jericho plantera ensuite un Codebreaker sur Edge.

 

 

Smackdown, 26 mars. Jericho déclare que son ADN est supérieur à celui d’Edge. Il se fait casser la gueule, mais roule hors du ring pour éviter le Spear.

 

 

Wrestlemania, 28 mars. Un coup de ceinture suivi d’un Codebreaker offre la victoire à Jericho…

 

 

… mais après le match Edge le Speare depuis les tables directement dans les balustrades.

 

 

Smackdown, 2 avril. Edge speare Jericho, aux côtes blessées à Mania…

 

 

Dans la foulée, Jack Swagger, vainqueur du Money in the Bank match à Mania, assomme Edge avec sa mallette et la cashe avec succès sur Jericho.

 

 

En fin de soirée, le nouveau champion est attaqué par Jericho puis par Edge, mais les étend tous les deux avec sa Gutwrench Powerbomb.

 

 

Smackdown, 9 avril. Jack Swagger voit Edge et Jericho s’affronter dans un match dont le vainqueur deviendra First Contender. Le match s’achève par un double décompte à l’extérieur.

 

 

Smackdown, 16 avril. Match à trois pour le titre de champion du monde de Swagger, qui conservera son bien.

 

 

Raw, 19 avril. L’éruption du volcan islandais Chépakoi cloue au sol le roster de Raw, en tournée européenne. Du coup, les smakcdowniens Edge et Mysterio viennent dans le show rouge. Avec Triple H, ils battent l’équipe Jericho / Punk / Gallows.

 

 

Smackdown, 23 avril. Deux jours avant leur confrontation dans une cage à Extreme Rules, Edge et Jericho hypent le combat dans la structure métallique.

 

 

Ca tourne à l’altercation, Jericho s’enfuit mais Barrett encaisse le Spear et Edge fait des grimaces.

 

 

Extreme Rules, 25 avril. Dans un match en cage un peu mou du genou, Edge finit par obtenir sa victoire sur Jericho.

 

 

Bilan de cette période: c'est mitigé. Revenu sous une énorme ovation au Rumble, Edge a eu le tort de trop jouer les Faces gentillets. Même si bataille au micro avec Jericho a valu le détour, et même si leur match de Mania est un peu sous-estimé, force est de constater que la feud n'a pas été aussi épique qu'elle aurait pu l'être, la faute à un positionnement contre-nature de l'Opportuniste ultime, propulsé Monster Face avec son Spear qui n'a jamais été aussi dévastateur. Le public ne suit qu'à moitié et le dernier match de la série, celui d'Extreme Rules, est très décevant. Le retour n'a pas été complètement manqué, mais ce personnage trop positif n'est pas fait pour notre salaud préféré. La WWE le comprend et n'insiste pas. En kayfabe, c'est aussi un échec puisque Edge ne remet pas la main sur le titre de champion du monde malgré sa victoire au Rumble.

 

 

 

ETAPE 2: LE NATUREL REVIENT AU GALOP

 

 

Raw, 26 avril. Edge (de même que Jericho) est drafté à Raw.

 

 

Il signe son retour en interférant dans un match pour le statut de First Contender au titre WWE opposant Batista, Sheamus et Orton en portant un Spear à Orton, ce qui permet à Batista de gagner le match. Premier signe clair de heel turn. Ce dernier sera rapidement entériné.

 

 

Smackdown, 30 avril. Edge fait ses adieux à Smackdown. Christian révèle sa vraie nature et dit qu’il n’a jamais cessé d’être un hypocrite. Edge l’admet, sous les huées de la foule.

 

 

Le double turn d’Edge (drafté de SD à Raw) et du Big Show (drafté en sens inverse) se confirme dans un court segment backstage qui voit le géant mettre le Canadien KO.

 

 

Raw, 3 mai. Edge apparaît en backstage, agacé par le tournant PG de la compagnie. Il annonce un Cutting Edge auquel il invite Randy Orton.

 

 

Le Cutting Edge (durant lequel Orton ne pipe pas mot et porte un RKO au guest host du soir, Wayne Brady), se conclut par une confrontation physique entre Edge et Orton, qui aura le dernier mot ou plutôt le dernier RKO.

 

 

Raw, 10 mai. Vickie Guerrero est intronisée GM de Raw. Elle semble avoir retrouvé de l’affection pour Edge et lui permet d’avoir un match à handicap avec le partenaire de son choix contre Randy Orton.

 

 

Orton gagne le match et terrorise suffisamment Vickie pour qu’elle abandonne immédiatement son poste.

 

 

Edge se relève, juste à temps pour encaisser un RKO.

 

 

Raw, 17 mai. Pick your poison: Edge et Orton décident chacun de l’adversaire de l’autre. Edge bat Christian, mais Orton lui annonce que ce n’était pas l’adversaire prévu, et que celui-ci est…

 

 

Lui, là (Edge perd sagement le match par décompte à l’extérieur mais Christian le renvoie dans le ring où le Taker le chokeslamme).

 

 

En fin de soirée, Edge intervient dans le match Orton-Swagger et Speare Randy.

 

 

Over the Limit, 23 mai. Une blessure d’Orton met prématurément fin au match de ppv, déclaré Double Countout.

 

 

Raw, 24 mai. Le General Manager Bret Hart ordonne un match à trois opposant le champion Cena à Edge et Jericho. Si Cena gagne, aucun de ses deux adversaires ne sera qualifié pour le Title Match de Fatal Four Way. Si Edge ou Jericho gagne, il sera qualifié.

 

 

Spear d’Edge sur Jericho, qui lui apportera la victoire.

 

 

Les quatre futurs adversaires de Fatal Four Way se regardent en chiens de faïence.

 

 

Raw, 31 mai. Le show démarre par une bagarre entre Edge et Evan Bourne, venu le défier pour son spot de First Contender.

 

 

Arrivée d’Orton, qui va coller un RKO à Edge.

 

 

En main event, Edge et Sheamus vont perdre contre Cena et Bourne.

 

 

Raw, 7 juin. Edge perd par DQ contre Orton sur disqualification dans un match où il doit avoir le bras attaché derrière le dos.

 

 

Perdu pour perdu, Edge massacre Orton à coups de chaise.

 

 

Raw, 14 juin. Edge compte parmi les catcheurs qui aident Cena à faire fuir le Nexus, qui a semé le souk une semaine plus tôt.

 

 

En main event, Edge et Sheamus affrontent Cena et Orton. Le match est interrompu quand le Nexus agresse Bret Hart en backstage.

 

 

Fatal Fourway, 20 juin. Le match pour le titre WWE opposant Cena à Sheamus, Orton et Edge est interrompu par le Nexus, qui tabasse tout le monde. Dans la confusion, Sheamus fait le tombé sur Cena et devient champion WWE.

 

 

Raw, 21 mai. Edge Speare Orton en pleine confrontation avec le Miz.

 

 

 

 

 

Raw, 28 juin. Edge annonce au guest host Rob Zombie qu’il va gagner le Money in the Bank de Raw.

 

 

En attendant, il participe à un match à quatre contre quatre mettant en présence les huit candidats au MITB de Raw. Son équipe perdra.

 

 

Après le match, Edge attaque ses adversaires à coups d’échelle, mais Bourne et Morrison la lui font avaler.

 

 

Raw, 5 juillet. La belle unité des catcheurs de Raw se fissure quand les heels, dont Edge, attaquent les Faces qui s’en prenaient au Nexus.

 

 

Edge retrouve Jericho pour un Cutting Edge auquel va se mêler Evan Bourne et qui finira en baston. L’AGM ordonne un match opposant Edge et Jericho à Bourne et Randy Orton.

 

 

Le match a lieu (enfin le retour de l’association Edgericho!) et sera remporté par les Faces.

 

 

Raw, 12 juillet. Une intervention de Chris Jericho permet à Edge de battre Randy Orton. Dans la foulée, il encaisse un Codebreaker.

 

 

Edge se la pète en interview, sur le thème je suis le meilleur spécialiste du MITB, je vais tous les défoncer.

 

 

Money in the Bank, 18 juillet. Edge échoue à attraper la mallette, qui reviendra au Miz.

 

 

Raw, 19 juillet. Orton bat Edge et Jericho dans un First Contender Match.

 

 

Les perdants sont ensuite attaqués par le Nexus, qui s’en prend à Edge puis à Jericho.

 

 

Cena forme une armée pour vaincre le Nexus, et y enrôle Edge.

 

 

Raw, 26 juillet. Edge dit à DiBiase qu’il préférerait l’avoir dans l’équipe à la place de ce gros con de Khali. Ranjin Singh a tout entendu et rapporte à son frère.

 

 

Du coup, Khali défie Edge à un match.

 

 

Le match sera vite interrompu par l’arrivée du Nexus. Edge s’enfuit, le Nexus laisse Khali partir.

 

 

En fin de soirée, Cena tente de remettre de l’ordre dans son groupe mais ça dégénère et Edge Speare Khali.

 

 

Raw, 2 août. Edge en a marre de ces conneries de Team Summerslam. Edge veut Barrett en un contre un, et zats ze trousse! Truth arrive pour dire que non, il faut se battre en groupe et tout, mais Edge l’envoie chier.

 

 

Le match a lieu, mais l’irruption des copains de Wade force Edge à battre en retraite.

 

 

Edge annonce à Cena qu’il quitte la Team WWE.

 

 

En fin de soirée, il se réconcilie avec Jericho, qui a lui aussi quitté l’équipe.

 

 

Raw, 9 août. Edge a une altercation avec un autre membre de la team WWE, Bret Hart, qui tente désespérément de ressouder l’équipe. Il récolte un match en compagnie de Cena contre Edge et Jericho, le Nexus faisant office de Lumberjacks.

 

 

Le match tourne à la baston générale. Edge et Jericho, sur le point de se barrer, décident finalement de revenir aider leurs collègues.

 

 

Le Nexus tapant sur tout le monde, la Team WWE finit par se retrouver et affronter les hommes au N, qui fuient dans les gradins comme des lâches!

 

 

Summerslam, 15 août. Le Great Khali étant out après une attaque du Nexus, Ege et Jericho font la cour au Miz pour qu’il accepte d’être le septième membre de la team. Il finira par accepter, mais Cena lui préfère le revenant Daniel Bryan.

 

 

Pendant le match, Edge Speare Sheffield et l’élimine. Il sera lui-même éliminé un peu plus tard par Heath Slater, profitant d’une altercation entre Edge et Cena. La Team WWE (enfin John Cena tout seul, quoi) finira par remporter le match.

 

 

Raw, 16 août. Après la défaite du Nexus, Barrett décide que tous les membres du groupe affronteront des membres de la Team WWE. Heath Slater, adversaire désigné d’Edge, vient lui faire part de son admiration, mais Edge l’envoie paître.

 

 

Slater gagne le match par décompte à l’extérieur, mais Edge le Speare après coup.

 

 

Raw, 23 août. Le champion WWE Sheamus doit choisir son challenger. Edge bat R-Truth et tente de convaincre l’Irlandais de mettre son titre en jeu contre lui. Sans succès puisque Sheamus choisira Zack Ryder.

 

 

Raw, 30 août. Dans ce match, Edge se fait volontairement disqualifier en poussant l’arbitre.

 

 

Raw, 7 septembre. L’AGM est furieux après Edge et Jericho. Il annonce qu’ils doivent gagner leur match ce soir, sinon ils seront exclus du match pour le titre WWE à six à Night of Champions. Edge veut affronter Zack Ryder, sinon il promet à l’AGM qu’il sera de très mauvaise humeur.

 

 

La menace se précise.

 

 

Adversaire désigné: le Great Khali. Edge se fout de sa gueule avant de le battre par décompte à l’extérieur puis dans un « Over the top rope challenge ».

 

 

En fin de soirée, Edge retrouve Sheamus et Cena aux commentaires d’un match Orton-Barrett.

 

 

La fin de match tourne à la distribution de RKO.

 

 

Raw spécial Roulette, 13 septembre. Après avoir gagné un Powerslam Challenge contre Evan Bourne, Edge se voit opposer un nouvel adversaire par l’AGM: Mark Henry, qui le battra.

 

 

Night of Champions, 19 septembre. Edge et Sheamus collaborent dans le Six Pack Challenge contre John Cena, mais c’est finalement Randy Orton qui s’imposera.

 

 

Raw, 20 septembre. Edge s’embrouille avec Daniel Bryan pendant que Zack Ryder fait le con.

 

 

Une intervention de Miz et Riley permet à Edge de battre Bryan, mais l’AGM renverse la décision, à la grande fureur d’Edge.

 

 

Raw, 27 septembre. Edge invite l’AGM à son Cutting Edge. Il récolte un match avec John Cena.

 

 

Edge gagne dans un premier temps, mais l’AGM a vu que le pied de Cena était sous la corde au moment du tombé et relance le match. Cette fois, Edge abandonne dans le STF.

 

 

Rated-R détruit l’ordinateur, malgré les cris de l’AGM.

 

 

Tout y passe: coups de genou, descente du coude, coups de chaise et même coup de boule.

 

 

Bilan de cette étape: Edge se sent incontestablement plus à l'aise dans la peau d'un heel, et retrouve rapidement ses marques. Mais durant ces quelques mois à Raw, il peine à attraper le spotlight, la faute à la blessure d'Orton au début de leur feud puis à l'émergence du Nexus et à une série de ppv où le titre se joue dans des matchs à quatre ou à six. Edge joue un rôle relativement secondaire d'élément perturbateur dans la Team WWE qui fait face au Nexus, et finit par prendre la tangente en se concentrant sur l'AGM. Comme celui-ci est honni du public, le Face Turn est naturel et passe parfaitement auprès du public. Mais pour qu'il puisse se réinventer en Face cool, il doit de nouveau changer de brand.

 

 

 

ETAPE 3: LE FACE TURN ENFIN REUSSI

 

 

Smackdown, 1er octobre. Edge, en croisade contre la stupidité à la WWE, interrompt une célébration de Jack Swagger…

 

 

… et Speare son animal de compagnie.

 

 

Hell in a Cell, 3 octobre. Première confrontation avec le nouveau venu Alberto Del Rio…

 

 

… et match impromptu gagné contre Jack Swagger.

 

 

Raw, 4 octobre. L’AGM envoie Edge à Smackdown, en échange de CM Punk. Avant de partir, il porte un Spear à Riley (et se fait démolir dans la foulée par le Miz).

 

 

Smackdown, 8 octobre. De retour dans le show bleu, Edge va battre Swagger d’un Spear, et aussi envoyer l’aigle à l’hôpital des aigles.

 

 

Smackdown, 15 septembre. Edge bat Ziggler pour se qualifier dans l’équipe Smackdown de Bragging Rights, avant d’aller dédicacer des posters au premier rang.

 

 

Raw, 18 octobre. Le Big Show et les Edge sont les derniers survivants d’une bataille royale opposant les deux équipes de Bragging Rights l’une à l’autre.

 

 

Smackdown, 22 octobre. Edge – CM Punk est arrêté quand tous les participants au match de Bragging Rights déboulent pour se mettre sur la gueule.

 

 

Bragging Rights, 24 octobre. Edge et Mysterio sont les seuls survivants du match et ramènent donc le trophée à la maison.

 

 

Smackdown, 29 octobre. Edge gagne un First Contender Match contre Rey Mysterio et Alberto Del Rio. Il sera donc le prochain adversaire de Kane.

 

 

Bilan de cette étape: positif. Il aura suffi de deux mois à Edge pour entièrement se refaire et devenir l'homme qui mettra fin au règne de terreur de Kane, dont la WWE ne sait plus quoi faire maintenant qu'il a battu trois fois de suite l'Undertaker.

 

 

 

 

ETAPE 4: BENNY HILL

 

 

Smackdown, 5 novembre. Edge a retrouvé ses vieilles lunettes.

 

 

Edge – Del Rio est arrêté par l’arrivée du Nexus (sauf Barrett), qui attaque les deux hommes.

 

 

En main event, une équipe de cinq Smackdowniens bat les 5 Nexus, Edge portant le Spear de la victoire sur Otunga.

 

 

Smackdown, 12 novembre. Le Nexus est de retour à Smackdown, mais est toujours aussi mal reçu.

 

 

Kane intervient dans le match Otunga-Edge en faveur du Nexus. Otunga gagnera le match.

 

 

Mais cette soirée marque le début d’une longue galère pour Paul Bearer et Kane.

 

 

Smackdown, 19 novembre. Edge mange une pizza avec Paul.

 

 

Et l’emmène dieu sait où au nez et à la barbe de Kane.

 

 

Survivor Series, 21 novembre. Edge a ramené le fauteuil roulant de Paul, mais pas Paul lui-même.

 

 

Le match se conclut par un double pin…

 

 

… avant qu’Edge envoie Kane dans les balustrades de sécurité.

 

 

Smackdown, 26 novembre. On prend les mêmes et on recommence.

 

 

Smackdown, 3 décembre. Bearer appelle à l’aide mais Kane ne sait pas où le trouver!

 

 

Edge bat Kane dans un match dont l’enjeu est de choisir la stipulation de leur affrontement à TLC. Il choisit un TLC. Pas con.

 

 

Kane déboîte un pauvre acteur grimé en Bearer qui ne lui avait rien fait.

 

 

Smackdown, 10 décembre. Edge continue de s’amuser avec Bearer.

 

 

Il balance un fauteuil roulant avec un mannequin dedans du haut des échafaudages.

 

 

Kane finit par retrouver Edge et Bearer. Croyant que c’est encore un épouvantail, il renverse les échafaudages.

 

 

Mauvaise idée : c’était le vrai Bearer dans le fauteuil, et il a donc fait une chute de 20 mètres de haut. Il est mort! LOL!

 

 

Raw spécial Slammy Awards, 13 décembre. Edge bat Swagger d’un Spear.

 

 

Et remet, en compagnie de Christian, le Slammy de Moment de l’année à lui-même, pour sa séquence de destruction de l’ordi de l’AGM.

 

 

Smackdown, 17 décembre. Edge et Mysterio contre Miz et Del Rio partait plutôt bien…

 

 

… jusqu’à une attaque furieuse de Kane.

 

 

Il faut tout le roster pour séparer les combattants.

 

 

TLC, 19 décembre. Edge utilise tous les moyens à sa disposition dans ce qui est finalement un match à quatre auquel participent aussi Del Rio et Mysterio…

 

 

… et décroche son dixième titre de champion du monde à la WWE.

 

 

Smackdown, 21 décembre. Edge se la pète, mais Kane n’a pas dit son dernier mot.

 

 

Smackdown, 31 décembre. Edge et Mysterio après leur victoire contre Kane et Del Rio.

 

 

Smackdown, 7 janvier. Rematch entre Kane et Edge. C’est un Last Man Standing qui nous emmène longuement dans les travées du stade…

 

 

… et s’achève dans le ring, quand une série de coups de chaise affaiblit suffisamment la jambe de Kane pour qu’il ne parvienne pas à se relever avant le décompte fatidique.

 

 

Bilan de cette étape: heu… Ce fut du grand nawak, qu'on a peut-être regardé avec un plaisir régressif honteux, mais qui a quand même été une sacrée perte de temps (sans parler du coup fatal à l'aura de Kane, réduit au rôle de garçonnet suppliant). Enfin, l'essentiel, c'est que c'est fini et qu'Edge fait un champion du monde de Smackdown tout à fait indiqué pour la suite, puisqu'il s'agira maintenant de mettre over deux jeunes heels qui montent: Dolph Ziggler puis Alberto Del Rio.

 

 

 

ETAPE 5: BON GARS BON GARS!

 

 

Smackdown, 14 janvier. Le Cutting Edge, où sont invités Vickie et Dolph Ziggler, finit mal pour le champion.

 

 

Smackdown, 21 janvier. Le champion WWE vient chambrer le champion WHC. Riley prendra un Spear.

 

 

Edge affronte ensuite Justin Gabriel, qui le vainc après une maousse clothesline d’Ezekiel Jackson.

 

 

Le Corre détruit Edge.

 

 

Et Ziggler peut s’essuyer les semelles.

 

 

Raw, 24 janvier. Pour commencer sa soirée, Edge bat Tyson Kidd, Drew McIntyre et Jack Swagger dans un Over the top rope Challenge (histoire de bien montrer que ces losers vont se ramasser au Rumble).

 

 

Il s’installe ensuite en ringside, se demandant s’il n’a pas déjà vu cet ordi quelque part…

 

 

… et finit avec un match contre le Miz, qu’il gagnera par DQ après avoir été attaqué par Ziggler.

 

 

Smackdown, 28 janvier. Reconstitution pour un soir de la Rated-RKO, pour vaincre le couple Mizzigler.

 

 

Royal Rumble, 30 janvier. Le Spear est prohibé, mais Edge s’en sert quand même pour battre son challenger et conserver son bien, profitant du fait que Vickie était immobilisée par une attaque soudaine de Kelly Kelly.

 

 

Raw, 31 janvier. Alberto Del Rio décide que c'est Edge qu'il affrontera à Wrestlemania, et lui enfonce cette idée dans la tête à coups de guitare.

 

 

Smackdown, 4 février. Etrange stipulation: le titre WHC d’Edge est en jeu dans ce match où, apparié à Kelly Kelly, il affronte Dolph Ziggler et Laycool.

 

 

Les gentils gagnent, mais Vickie Guerrero vire Kelly Kelly. Edge s’en fout, il a gardé sa ceinture.

 

 

Ziggler lui porte le Sleeper pour clore la soirée.

 

 

Smackdown, 11 février. Nouvelle défense de titre contre Ziggler où le Spear est interdit. Nouvel emploi du Spear en scrède. Un joueur des Green Bay Packers, à peine vainqueurs du Superbowl, fait le décompte. Bon, d’accord.

 

 

Ou pas.

 

 

Raw, 14 février. Edge vient d’éclater le vainqueur du Rumble, Alberto Del Rio, quand Vickie présente le nouveau champion du monde poids lourds, Dolph Ziggler, qu’elle considère champion légitime puisque Edge a triché à Smackdown. Ah, et elle dit aussi qu’Edge va bientôt être viré car elle a la preuve que c’est lui qui, il y a quelques semaines, a agressé Teddy Long.

 

 

Smackdown, 18 février. Edge participe à un match à six contre six opposant les faces concernés par Elimination Chamber aux heels qui seront dans ces mêmes matchs. Les faces gagnent sur un Spear d’Edge sur Ziggler.

 

 

Il déchante rapidement car apparaît Vickie qui le vire pour son agression sur Long.

 

 

En fin de soirée, Long réapparaît et annonce un match entre Ziggler et Edge, rembauché. Edge gagne rapidement (onzième titre) et chante « Nananana goodbye » à son adversaire, viré par Teddy car c’est lui, Dolph, qui l’avait en fait attaqué!!!

 

 

Elimination Chamber, 20 février. Edge conserve son titre dans ce match à six contre Rey Mysterio, Drew McIntyre, Kane, Wade Barrett et le Big Show (remplaçant de Ziggler, viré).

 

 

Il est attaqué par Del Rio, mais l’arrivée surprise de Christian, blessé depuis des mois, le sauve.

 

 

Smackdown, 25 février. Edge et Kelly Kelly battent Vickie Guerrero et Drew McIntyre, suite à quoi Vickie est virée du show.

 

 

Cette fois, Edge est surpris par l’attaque de Del Rio, et pas de Christian pour voler à sa rescousse.

 

 

Smackdown, 4 mars. Edge fait abandonner McIntyre dans un Non Title Match.

 

 

La signature du contrat du match de Mania avec Del Rio va mal finir.

 

 

Edge finit la gueule en sang, mais Christian lui sauve de nouveau la mise.

 

 

A l’ancienne!

 

 

Smackdown, 11 mars. Ca a pas l’air comme ça, mais Edge et Christian, réunis pour la première fois depuis des lustres, battent Alberto Del Rio et Brodus Clay.

 

 

Smackdown, 18 mars. Edge bat Clay. Del Rio attaque Edge. Christian sauve Edge.

 

 

Après le main event où Christian a battu Del Rio dans un Cage Match, Edge sauve Christian d’un beatdown en menaçant la tuture d’Alberto. Brodus intervient et règle la question.

 

 

Et le beatdown peut avoir lieu.

 

 

Smackdown, 25 mars. Christian empêche Edge de frapper Del Rio, ce qui lui coûterait son titre et son match à Mania. Merci Christian!

 

 

Raw, 28 mars. Edge et Christian battent Del Rio et Clay.

 

 

Après coup, Del Rio agresse Edge.

 

 

Wrestlemania, 5 avril. Entrée d’Edge, accompagné de Christian.

 

 

Le Spear victorieux.

 

 

Et les dommages irréparables causés à la Rolls.

 

 

Smackdown, 8 avril. Edge n’en a pas fini avec la voiture d’Alberto.

 

 

Malgré le soutien d’Edge, qui a porté à Brodus Clay le dernier Spear de sa carrière, Christian a perdu son First Contender Match contre Del Rio.

 

 

Raw, 11 avril. Entrée d’Edge.

 

 

Il annonce qu’il doit prendre sa retraite.

 

 

Smackdown, 15 avril. Dernière entrée d’Edge en tant que catcheur.

 

 

Il confirme sa retraite.

 

 

On découvre dans le public sa mère et un mec qui ne suit pas trop les Grooming Tips.

 

 

Il dépose le titre de Champion du monde poids lourds au sol.

 

 

Il zappe Del Rio en backstage.

 

 

Après la bataille royale désignant l’adversaire de Del Rio à Extreme Rules pour le titre laissé vacant, Edge revient et embrasse le vainqueur, Christian.

 

 

La paire nous refait sa pose des cinq secondes.

 

 

Tout le roster sort l’applaudir.

 

 

Il comprend qu’il va devoir abandonner la vieille odeur de chaussettes sales des vestiaires et ne peut contenir son émotion.

 

 

Allez, c’est pas tout ça mais il est temps to feel alive.

 

 

Bilan de cette dernière étape: comme s'il pressentait que Rated-R n'en avait plus pour longtemps, le public a fait et cause pour son nouveau Face Turn et l'a soutenu sans coup férir dans ses feuds contre Ziggler et Del Rio. Ces deux derniers ont été élevés via leurs guerres contre Edge, sans pour autant lui prendre ce titre qu'il n'abandonne que sur blessure. Ce soutien indéfectible se confirmera lors de ses deux speechs d'adieu, grands moments de vraie émotion et de gratitude d'un public qui lui aura offert un départ majestueux sur une série d'ovations aussi gigantesques que méritées.

 

 

Et maintenant, place à l'étape 6: il vécut heureux et eut beaucoup d'enfants.

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut