Catch

Echec et beyond the mat

On n'a jamais gagné une partie en abandonnant.

Xavier Tartakover

 

Ca, c'est bien vrai.

John Cena

 

Mr Coffeeinthebank n’est pas seulement l’un des plus émérites de nos Légendes Killers. C’est aussi un joueur d’échecs de premier ordre. Et à force de passer de son échiquier à son écran perpétuellement branché sur les programmes de la WWE qu’il a fini par réaliser que ces deux univers avaient énormément en commun…

 

 

– Fou C4! Prends ça dans tes dents MVP, c’est le finisher de Paul Burchill!

– Ah ouais? Je contre avec Tour F5, c’est le finisher de Brock Lesnar! Echec et Matt! Lol!

 

 

Catch et échecs, la comparaison

 

 

Le ring, comme l’échiquier, est carré. Sur le ring, comme sur l’échiquier, il y a ceux qui comptent vraiment, ceux qui font le gros du boulot mais n’en retirent pas la gloire qu’ils mériteraient, ceux qui ne servent à rien, ceux qu’on doit protéger à tout prix, ceux qui sont là pour faire joli. Sur le ring, comme sur l’échiquier, une guerre violente et sans merci fait rage. Pièce par pièce, poussons le parallèle jusqu’au bout.

 

 

Le Roi

 

Le Roi est la pièce la plus importante d’une partie. En dépit du fait qu'il soit la plus grande pièce du jeu, il doit être protégé le mieux possible. Il est aussi extrêmement fragile, et son déplacement est lent et pataud.

 

Cette description ressemble trait pour trait au Great Khali, à Triple H et à l’Undertaker. Tous très grands, ils se déplacent quand leur corps le veut bien et sont extrêmement fragiles. Exemple: le Great Khali, au début, on le fait toucher direct au main-event, comme un roi qui arrive dans une fin de partie où il ne reste que quelques pions à croquer. Mais désormais, il trône au centre, en plein milieu de sa carrière, à la merci des autres pièces prêtes à s’acharner sur lui. Ce qui ne manque pas de se passer. Le Roi Khali devient un jobber.

 

 

Roi de jeu d’échecs (Inde, XXIème siècle), en bois massif. Appréciez la finesse du détail.

 

 

Par contre, un roi efficace, c’est Triple H. Il a impressionné pendant la dernière reformation de la DX. C’est le puissant Cavalier de la Nuit Shawn Michaels qui faisait en sorte d’éliminer le maximum de pièces adverses, et au moment de la fin de la partie, Sa Majesté se tagguait et effectuait ses cinq prises habituelles. En solo, il s’autorise même à faire le tombé sur le roi adverse, ce qui est totalement interdit par les lois officielles…

 

 

Mais rien n’est interdit au Roi des Rois!

 

 

 

La Dame

 

Une Dame, à la différence d’une diva, c’est Strong et Powerful! Et pas spécialement Sexy! Vous avez déjà fantasmé sur un bout de bois taillé, vous (non Panda, ta branche de bambou ne compte pas)? Non, une Dame aux échecs, c’est fort, c’est puissant mais ce n’est pas sexy. Il y a des Dames naturelles à la WWE, comme Beth Phoenix. Personne ne peut fantasmer sur elle (ou alors à ses risques et périls). Comme Chyna aussi. Fallait vraiment être le Roi Queutard Triple H, toujours lui, pour s’approcher à distance de contact…

 

 

On a une Dame Noire d’un fort beau gabarit qui arrive bientôt, serrez les fesses.

 

 

Ah! Une qui pourrait être une vraie Dame, c’est Vickie Guerrero, évidemment! Sexy comme la Constitution Européenne, personne, à part Dolph, Edge et Big Show, qui la voulaient pour une ceinture, ou Eddie, qui était déjà malade quand il l’a épousé, ne pense à la toucher. Mais pour le côté fort, à part la voix, y a pas grand-chose.

 

 

A force d’être courtisée par une nuée de connards attirés par son pouvoir, quand une Dame tombe sur un preux chevalier qui l’aime pour ce qu’elle est, elle est incapable de lui faire confiance.

 

 

 

La Tour

 

Une Tour, c’est gros, puissant, mais pas autant mis en valeur que les autres pièces. La preuve, ce sont en général les pièces qui sortent les dernières des backstages (de votre première ligne). Les Tours ne montrent leur force que lorsq’elles sont se trouvent sur une colonne ouverte (sans pions) et peuvent donc foncer droit devant en meuglant. Comme les Tours, certains catcheurs sont gros et puissants. Et parce qu’ils occupent confortablement les coins du vestiaire (en a1, h1, a8 et h8), et qu’ils s’y sentent bien, on les y laisse parfois poireauter longtemps, oubliant de s’en servir. Il faut attendre une colonne ouverte pour qu’ils sortent de leur torpeur, mais là, attention: vu leur puissance, une fois lancés, il n’est pas rare qu’ils aient en ligne de mire un title shot ou au moins une grosse storyline.

 

Exemple avec le Big Show. Il a longtemps été condamné à des colonnes obstruées par des Cavaliers jouant pour la ceinture US. Au mieux! Et puis un beau jour, l’Amazone Chris Jericho, j’y reviendrai, lui propose de s’associer avec lui et de remporter les ceintures par équipe.  Re-belote plus tard avec le jeune Fou The Miz. Bref, s’associer à une Tour comme le Big Show, c’est toujours un bon plan pour aller placer de belles combinaisons collectives. A un moindre degré, on peut en dire de même de la Tour Vladimir Kozlov (un bon nom de champion d’échecs, lui): rien de notable en solitaire, mais un succès indéniable en duo avec le Fou Santino.

 

Ca marche aussi avec Kane: pendant des années, il n’a quasiment servi à rien, il restait coltiné dans son coin, à faire la gueule. Et un beau jour, on s’aperçut que la colonne « c » était ouverte. « c » comme Ceinture. On lui monta une jolie storyline, quoique légèrement foireuse, sur un état végétatif du Roi Undertaker. Résultat: on n’a jamais vu la Tour Kane aussi puissante! Un titre de champion du monde, le Roi Taker mis mat à plusieurs reprises… Une fois le tour de l’échiquier réalisé, couronne sur la tête, Kane, satisfait, a repris sa place naturelle.

 

 

En fait, sous leur air massif et patibulaire, les Tours, c’est des gros déconneurs.

 

 

 

Le Fou

 

Un fou ne porte pas son nom par hasard. C’est une pièce agile, ne se déplaçant qu'en diagonale, souvent traître car on oublie trop souvent sa longue portée dans le méli-mélo des pièces. Un fou blanc placé en fianchetto (b2, g2 pour les Blancs ; b7, g7 pour les Noirs) dans l’ouverture est un véritable sniper tenant sa cible en joue. Un guépard prêt à foncer sur sa proie.

 

Dans le vocabulaire médiéval, un fou était une personne qui faisait rire le roi, en disant avec un ton sarcastique toutes les vérités à propos des sujets de la Cour. Par ses grimaces et ses discours, le fou était l’un des personnages les plus dangereux de la Cour, sans même être armé.

 

Un peu comme au catch. Le Fou est le comique de service, mais qui cache sous ses airs de bouffon une force souvent sous-estimée et de véritables qualités athlétiques et techniques.

 

Edge  est, était  et restera l’incarnation même du Fou. Traître, dangereux, un micskill aussi bon que celui des fous moyenâgeux.

 

Beaucoup d’autres catcheurs sont des fous: Christian, Mr. Kennedy, Cody Rhodes, The Miz, tous les membres de la rédac. Bref, vous l’aurez compris, le fou, sur l’échiquier comme dans un ring, est l’élément perturbateur, indispensable à toute partie de catch ou de show d’échecs… A moins que ce ne soit l’inverse?

 

Et je finirai ma démonstration sur ce point. Avez-vous remarqué que deux superstars que j’ai citées plus haut ont dans leurs move-set une prise qui ressemble à une attaque sur la diagonale du fou. Eh oui! Le Miz avec sa Miz-line, et Edge avec son Spear, nous montrent à quel point le Fou a influencé le monde du catch!

 

 

Ma prise de finition in-spear-ée par une pièce d’échecs? Fou-taises !

 

 

 

Le Cavalier

 

Le Cavalier est une pièce étrange. D’une part, le jour où il a donné forme aux pièces, le Dieu des Echecs devait être sacrément bourré. Parce qu'au lieu de lui conférer la morphologie d’un jockey-du-genre-de-ceux-qu'on-voit-dans-les-pubs-du-PMU, il lui a donné la forme d’une tête de cheval! Le Dieu des échecs est sûrement un gros fan du Parrain. Remarque, il est beau ce canasson, hein? On croirait un vrai! A chaque fois que je joue, j’ai l’impression qu'il va hennir à chaque déplacement.

 

 

Ah il fait moins le malin là, Jolly Jumper.

 

 

D’autre part, son déplacement. Really? REALLY? Sans rire, quand tu commences à jouer, t’as l’impression que ton cavalier est un puissant bourrin, un magnifique pur-sang, voire un fougueux étalon. Et non! Tu t’aperçois que tu diriges les juments d’Alexandra Lederman. Ton étalon, en fait, se déplace en « L » sur l’échiquier et saute les obstacles. Mais reconcentrons-nous sur les catcheurs.

 

A l’instar du cavalier, il est des catcheurs qui sautent partout. Ils gambadent sur le ring, jaillissent depuis les turnbuckles, rebondissent sur les cordes. Ils sont hautement spectaculaires, et on s’étonne toujours de leurs déplacements imprévisibles. En général, ce sont les premiers à ouvrir un show, comme les cavaliers sont parmi les premiers à commencer une partie. Et tels les chevaux dans quelque plaine verdoyante aux confins des Etats-Unis, ils sont nombreux. On les appelle mid-carders. Parmi les plus connus, on y trouve les équidés aux dents longues John Morrison, CM Punk ou encore Dolph Ziggler. Il y a aussi les chevaux nains rigolos qui plaisent aux enfants, comme Rey Mysterio, Santino Marella ou Evan Bourne. Une vraie écurie! On se croirait à Vincennes.

 

 

Le favori de l’épreuve du saut d’échelle, Prince du Parcours, hennissant.

 

 

Attention toutefois à ne pas confondre resplendissant cavalier et gros poney. Méfiez-vous de ces derniers. Ils paraissent agiles, mais leurs ventres nous rappellent qu'ils ne sont que des contrefaçons. Exemple: Matt Hardy.

 

 

 

Les Pions

 

Il existe trois sortes de pions: ceux qu'on offre en pâture, ceux qui sont là pour faire joli, et ceux qui sont importants. Commençons par la première.

 

Il fut une période (fin XIXème-début XXème) aux  échecs, qualifiée de « romantique ». La philosophie à la mode consistait à sacrifier au plus vite les trois quarts de sa troupe, de façon à anéantir la position adverse et de mater le Roi au plus vite et de façon éclatante. Les pions étaient à l’époque sous-estimés et étaient envoyés au casse-pipe sans gloire ni trompettes. Peu importe, puisque les pions sont là pour ça.  Au catch, on retrouve ces bidasses, sacrifiés car embarrassant leur troupe plus que la servant. On les appelle les jobbers. Ils sont sacrifiés sans provoquer de larmes. Ils se font massacrer en deux minutes, deux minutes trente pour les plus résistants d’entre eux. Tout le monde applaudit le vainqueur. Personne ne s’apitoie sur leur sort. Ils s’appellent Chavo, Primo, Zack, Chris, JTG et se font détruire chaque semaine. Peu importe puisqu’ils  sont là pour ça.

 

 

Même qu'une émission est consacrée à ces héros ignorés. Aux Jobbers l’IWC reconnaissante!

 

 

D’autres pions avancent dans l’indifférence totale des spectateurs, juste là pour montrer leurs formes. Avez-vous déjà vu un intense combat d’un pion contre un autre pion? Vous savez, deux qui se bloquent mutuellement? Vous appréciez les formes des pions destinés à être bloqués, parce qu’ils sont joliment courbés? C’est ce que la WWE appelle un match de divas en un contre un. Un tag team de divas? Deux pions doublés bloqués par deux pions bloqués du camp adverse. Une preuve encore que le Noble Jeu a inspiré l’Ignoble sport.

 

 

Ca peut même aller au 5 vs 5. Mais là, c’est carrément indigeste.

 

 

Enfin, il existe des pions formidables. Il ne paient pas de mine mais sont déterminants pour leur camp. Car ils occupent ou contrôlent le centre (composé de e4, e5, d4, d5, il est dit, un peu comme au morpion, que celui qui détient le centre gagne la partie), car ils exécutent de subtiles fourchettes (le fait d’attaquer deux pièces à la fois), car ils peuvent aller loin et se promouvoir en main eventers en parvenant jusqu’à la dernière rangée. Et vu que le pion ne peut pas revenir en arrière, un pion passé (c’est-à-dire qu’il n’a plus de pion adverse pour lui barrer la voie) montre toute la confiance que le joueur (ou en l’occurrence le booker) accorde à sa pièce. Au catch, on retrouve aussi des pions qui sont amenés à faire de grandes choses. Ce sont les Daniel Bryan, les Sin Cara…

 

 

Et on les récompense à leur juste valeur.

 

 

Nous avons donc fait le tour des pièces actuellement existantes. Mais il a existé des pièces tellement puissantes qu'on a préféré… les supprimer du jeu ! Pourtant, elles subsistent dans des problèmes d’échecs (position où un camp doit mater dans un nombre de coups déterminés), et continuent ainsi d’écrire leur légende.

 

Il est donc normal de retrouver ces pièces dans le Hall of Fame de la WWE, tout du moins dans la page Alumni de WWE.com, quand ces gros cons de Ricains ne nous renvoient pas sur wwe.fr de merde!!! Fait chier, bord… Hem, reprenons, voulez-vous?

 

 

 

La Sauterelle

 

Sous ce nom zoologiste se cache une Dame un peu particulière. J’aimerais bien vous l’expliquer, mais Wikipédia est notre ami. Lisez ceci, je vous attends.

 

C’est bon? Bien! Vous aurez compris que la Sauterelle est une Dame qui a besoin d’un sautoir, et est donc fortement limitée dans ses mouvements. Elle a besoin d’autres pièces pour nuire.

 

Mais qui pourrait bien interpréter cette Dame limitée? Mae Young, bien sûr! Vous ne me croyez pas? Rappelez-vous du Raw spécial Old School, le 15 novembre dernier! Mae Young a utilisé des sautoirs pour vaincre Lay-Cool, c’est bien là la preuve, non? Et pis zut aussi, il est trois heures du mat’, je fatigue moi!

 

 

Même pour coucher avec The Rock, Mae a besoin d’un sautoir.

 

 

 

Le Chancelier/L’Impératrice

 

Le Chancelier est une pièce qui combine le déplacement du cavalier et de la tour. Une pièce à la fois « sauteuse d’obstacle » et capable de grands déplacements.

 

Tout comme on peut s’émouvoir de l’agilité et de la puissance d’une telle pièce, on peut s’étonner de l’agilité et de la puissance d’un catcheur. Ainsi, il n’est pas rare de tomber sur des catcheurs au physique de pilier mais dotés de la vitesse d’un trois-quarts aile. Autrement dit, d’un catcheur avec la puissance d’une Tour et l’agilité d’un Cavalier.

 

Il fut un catcheur qui était tellement un Chancelier que la WWE a préféré s’en débarrasser qu'il en est mort. Umaga, puisque c’est de lui que je parle, combinait ces deux qualités athlétiques. Moins athlétique que le Samoan, Batista appartient aussi à cette catégorie.

 

 

Trop puissant, le Chancelier ne s’intéressait pas aux ceintures en toc de la WWE. Il préférait brandir sa ceinture à lui, tellement qu’il était balaise (mais du coup son pagne ne tenait pas très bien).

 

 

Le pendant féminin du Chancelier est l’Impératrice. Les exemples de divas grasses comme un loukoum, mais qui gardent une agilité prodigieuse du fait de leur embonpoint sont rares. Mais remercions la WWE et Lay-Cool d’avoir réparé ce préjudice et de nous avoir ouvert les yeux. Mickie James représentait la seule vraie Impératrice de l’échiquier de la WWE. Vexée, Mickie l’Impératrice est partie sous d’autres cieux. Les Nice Girls n’ont décidemment aucun humour.

 

 

Le destin d’une impératrice, c’est forcément qu’on lui coupe la tête.

 

 

 

Le Centaure/La Princesse

 

Les joueurs d’échecs ont beaucoup d’imagination. Qualifier une pièce de Centaure, avec cette connotation de virilité et de sauvagerie, ou de Princesse, où l’on imagine une jolie pièce tout de rose vêtue, c’est faire le grand écart. Quoiqu’il en soit, ces termes désignent la même pièce, qui combine le déplacement d’un Cavalier et d’un Fou. A la fois athlétique et dingue.

 

Clairement, de grands catcheurs se sont inspirés de cette pièce virile, athlétique et traîtresse. Eddie Guerrero, The Rock, voire Stone Cold Steve Austin.

 

Du côté des divas, on retrouve ces qualités chez une jeune femme en particulier. Stephanie McMahon, la recordwoman du nombre de catfights provoqués en une heure. A côté d’elle (et du fait de sa position à Stamford), les autres Divas s’écrasent.

 

 

Eddie Guerrero, un chevalier centaure et sans reproche. Quoique…

 

 

 

Le Cavalier de la Nuit/Le Noctambule

 

On prête ce nom mystérieux à un Cavalier capable de se déplacer à pas de géant. Mais laissez le professeur W. Ikipédia vous en parler. http://fr.wikipedia.org/wiki/Noctambule

 

Ainsi, le Cavalier de la Nuit a la capacité d’accroître la portée de ses déplacements. C’est une pièce d’une agilité monstre, qui saute partout, proprement inarrêtable du fait de son exceptionnelle virtuosité. Au catch, Shawn Michaels lui a rendu hommage durant toute sa carrière.

 

 

Et il a même adopté la prise de finition du cheval!

 

 

Le Noctambule a la faculté de voir dans le noir. Ce qui est très pratique quand vous voulez lire au lit sans perturber le sommeil de votre voisin. Mieux, il est capable de voir où l’Undertaker va arriver. Je le rappelle car la WWE semble avoir oublié cette définition. Pour VKM, le noctambule est celui qui voit et qui sait que son destin est sombre. En clair, le Noctambule continue à catcher même quand son avenir est bouché. Le Noctambule fut viré sans ménagement, alors que le public appréciait ses bumps de malade. Un autre excellent exemple de noctambule est donc Shelton Benjamin.

 

 

– Héhé, je t’avais vu venir Undertaker! Je suis le jour et la nuit, je suis le bien et le mal, je suis… NOCTAMBULE!

– Merde! J’avais oublié.

 

 

 

L’Amazone/Terreur/Général

 

Laissez-moi vous présenter la dernière pièce. La plus forte jamais créée. Elle associe les mouvements d’une Dame à ceux d’un Cavalier. Imaginez, elle contrôle à elle seule 35 sur 64 cases quand elle est au centre! Soit 54,6875% de l’échiquier!

 

Autant vous dire que peu de catcheurs ont eu le courage de s’approprier la puissance d’une telle pièce. Chris Jericho, rebaptisé Christina par Cryme Tyme, est sans aucun doute la meilleure Amazone que l’on puisse trouver.

 

Au-delà des retraités, on trouve également Randy « Terreur » Orton, qui fait fuir les 3 pions et le Cavalier du New Nexus d’un simple regard, et Général John Cena, qui terrasse tout le roster sans suer.

 

 

Alors, c’est toi, Terreur? Tu n’as même réussi à massacrer Général, tu ne mérites pas ce pseudo. Do you understand what the best Amazon in the world at what he does is saying right now?

 

 

 

Voilà, vous pouvez reprendre une activité normale (c’est-à-dire sortir votre échiquier et votre Tartakover et vous mettre au boulot!)

11 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut