Catch

Back in Impact!

Any time at all

All you gotta do is call

And I'll be there

The Beatles, Any time at all

 

C'est l'homme, ou plutôt le panda volant, des missions désespérées. Un chaton à faire descendre un arbre? Une guerre nucléaire à arrêter? Un épisode d'Impact à nalyser à l'arrache? Il prend son majestueux envol du haut de son bambou et s'acquitte de sa tâche en deux trois mouvements, et en toute modestie. Bravo, Flying Panda! Et merci.

 

 

C'est d'un mec comme ça qu'on aurait besoin à Orlando.

 

 

Nalyse d'Impact! du 21 avril

 

 

Avant de commencer la nalyse du show, quelques petites précisions. Comme vous le savez, la Rédac' avait choisi dans un premier temps Kovax et Julius Ostermark afin de relater les péripéties de la fédération floridienne.


Cependant après deux épisodes qui lui donnèrent un sale mal de crâne et des envies de meurtre, Kovax préféra renoncer laissant le vainqueur de CDC-NXT seul face à son destin.

 

 

 

Plutôt que de nalyser la TNA, Kovax préféra partir en voyage

en compagnie de la charmante SaRaH Gatina.

 

 

Profitant du fait que la ROH s'arrêtait (temporairement hein, comptez sur moi pour vous narrer les aventures de Shelton Benjamin et ses copains lorsque ceux-ci reviendront sur nos écrans) et faisant aussi jouer mes relations privilégiées avec la Rédac' (principalement avec Silvernights qui se montra très réceptif après une virée au Red Devil) je me proposai alors pour reprendre le flambeau de notre cher Straight-Edge organisateur du CDC Quiz (oui je suis conscient que tout cela puisse agacer les gens qui ne suivent pas la vie du site et qui donc ne comprennent rien ou pas grand-chose à ce que je raconte mais sachez qu'il existe une communauté de payous – commme on dit chez moi –  qui sera ravie de vous accueillir sur le forum et sur la tribune).

 

 

Le comité d'accueil est très sympathique.

 


Parallelement à cela, notre brave Julius et moi-même étions malheureusement indisponibles cette semaine pour diverses raisons. Ce qui explique qu'il n'y a pas eut de nalyse de Lockdown.


Mais bon rassurez-vous, vous n'avez pas raté grand chose à part Ric Flair se faisant un horrible bladejob devant les caméras et un James Storm médusé, Jeff Jarrett manquant de tuer Kurt Angle après un botch qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques ou encore Sting qui conserve sa ceinture de champion avant qu'Hulk Hogan vienne faire le mariole en ringside en le provoquant.

 

Ah, et il y a eut aussi la passation de pouvoir pour le titre féminin qui a vu Mickie James prendre enfin la ceinture après 47 tentatives.


La chanteuse devient ainsi la troisième femme (après Tara et Gail Kim) a avoir gagné les titres féminins à la WWE et à la TNA et surtout elle devient la première femme a avoir remporté les deux ceintures féminines de la WWE (avant leur réunification) plus celle de la TNA.

 

 

Il ne parle même pas du fait qu'on a vu mes fesses en gros plan?

 


Mais l'événement le plus important lors de ce PPV fut le retour d'AJ Styles après un mois d'abence dû à une blessure infligée par Bully-Ray.


Le Phenomenal One est donc de retour.  Et il revient par la grande porte puisque après être intervenu pendant le main-event de Lockdown, qui opposait ses copains de Fortune aux Immortals, AJ se permet, Impact venu, une entrée aérienne sur le ring digne de Sting.


Le ring contient d'ailleurs encore la cage et quelques tables histoire de faire un clin d'oeil à la thématique du dernier PPV. Et notre brave TNA Original en a gros sur la patate et spécialement après l'homme qui l'envoya à l'hôpital, à savoir ce diable de Bully-Ray.

 

 

Les masseuses, c'est plus ce que c'était.

 


L'objectif de Styles était bien évidemment d'amener son adversaire sur le ring dans le but d'une confrontation en règle. Ce dernier se pointa logiquement au bout de quelques minutes mais resta sur la rampe, se contentant d'aboyer. Jusqu'à ce que le Fallen Angel (qui après mes nalyses ROH me poursuit, à croire qu'il m'aime bien) intervienne afin de distribuer quelques gnons à l'homme qui, pourtant, favorisa son retour dans une storyline majeure. Car si Daniels devait revenir à la TNA en tant que Suicide, la direction d'Orlando en a profité pour le faire remplacer AJ au pied levé lorsque celui-ci s'est blessé.


Daniels fit entrer de force l'ex-Dudley dans la cage avant de la refermer prestement. Et pendant qu'AJ assomait son adversaire avec un poubelle shot à la tête, Gunner (qui il me semble est toujours TV Champ') intervint pour donner un peu de distraction en ringside en échangeant des amabilités avec Daniels.

 

 

Ils ont même un peu trop forcé sur la boisson.

 


Je profite de l'instant pour signaler que si, lors de son apparition à la TNA, Gunner me laissa indiférent, depuis qu'il a récupéré la ceinture de champion TV je trouve qu'il a pris en volume et niveau prestance bien qu'il reste un pion entre les mains pas très propres de Bischoff.

 

Et pendant que les deux lutteurs se dirigeaient vers les backstages afin d'en découdre en toute intimité, Bully-Ray parvint à s'enfuir de la cage avant qu'AJ puisse l'aplatir d'un saut depuis le haut de la structure metalique.


Un début d'Impact! animé donc, qui nous change des segments micros introductifs d'un quart d'heure. Une intro qui a le mérite de lancer une feud intéressante sur fond d'Immortals. Petit bémol toutefois puisque AJ se retrouve éloigné une nouvelle fois de la title-picture. Et vu que Samoa Joe est dans le même cas depuis un certain temps, ça fait un peu mal au coeur. A croire que la TNA se refuse à capitaliser sur les stars qu'elle a créées.
 

 

T'inquiète Panda. On est encoe là nous.

 


Alors que les techniciens commençaient à débarrasser le ring des différentes armes et de la cage, Rob Terry et Murphy (orphelin de son Gunner) débarquèrent en les houspillant afin de challenger la Beer Money pour le titre tag team.


A priori pourquoi pas. La cage est encore là, Impact vient de démarrer et voir la Beer Money en action afin de défendre leurs ceintures s'avère toujours intéressant.

 

Mais il y a quand même un problème de taille, à savoir la crédibilité des challengers. Murphy n'a aucune personalité et sert le plus souvent de chair à canon lors des beatdows impliquant des membres d'Immortals.

 

Quant à Rob Terry, il subit squash sur squash depuis pas mal de temps déjà et vient de perdre une feud stéroidée contre un type qui catchait déjà à la WCW lorsque celle-ci dépendait encore de la NWA.

 

 

Oui, bon, d'accord. Mais on a des barbes maintenant !

 


Le suspense n'était donc point de mise et après cinq petites minutes, les champions remportèrent le match en infligeant comme il se doit leur Drinking While Investing au faquin qui osa les défier.

 

Autre match tag team avec le match pour les ceintures féminines. Non non, vous ne rêvez pas, le titre féminin par équipes fut bien défendu lors de ce show.

 

 

Je mets une capture d'écran au cas où certains ne me croiraient pas.

 

 

Les championnes Sarita et Rosita affrontaient Tara et une Madison Rayne plus geignarde que jamais. Depuis quelques jours il y a de l'eau dans le gaz entre les copines Rayne et Tara (comme chez LayCool bizarrement. Coincidence?).

 

Et les choses ne se sont pas arrangèes avec la perte du titre féminin par Rayne. Cette dernière reprocha à l'ex-Victoria de ne pas être venue à son secours. Cependant, à la décharge de Tara, sa copine lui avait clairement signifié de rester en backstage et de ne se mêler que de ses affaires.

 

De là à dire que les femmes ne savent pas ce qu'elles veulent il  y a un pas à franchir dans le machisme que je ne me risquerai pas à faire étant donné que McOcee a beaucoup d'influence dans le Milieu.

 

 

Et les yeux revolver.

 


Le combat en lui-même fut quasi-inexistant. Le début fut coupé par la coupure pub (une tendance lors de cet épisode) et le reste vit Madison brailler à tout-va avant de perdre le match sur un roll-up de Rosita.

 

La fracture entre Tara et Madison Rayne se poursuit donc. Et ce serait bien que Tara se rapelle que si Madison était championne il y a encore une semaine c'est parce qu'elle avait bien voulu lui donner la ceinture quelques mois auparavant. Histoire de remettre les choses à leurs place.

 

Autre couple, hétéro celui-là, celui formé par Jeff Jarrett et sa femme Karen (l'ex-femme de Kurt Angle pour ceux qui auraient un trou de mémoire).

 

Après avoir manqué d'occire l'ex-mari de sa femme, Jeff Jarrett voulut célébrer sa victoire en compagnie de Karen, qu'il tenait à promouvoir Queen of the Mountain.

 

 

– Really?

– Really!

 


Alors avant d'aller plus loin, petite explication. Autrefois à la TNA avait lieu à Slammiversary  (excepté à deux reprises) le King of the Mountain qui était un match où le champion devait défendre son titre contre quatre adversaires enragés. C'était un des événements phares de la TNA mais il disparut malheureusement lors de l'arrivée des fossoyeurs de la WCW.


Le dernier eut lieu en juin 2009 et fut remporté par Kurt Angle. Quant à Jeff Jarrett, il gagna la première édition, ce qui lui valut son surnom à la TNA de "King of the Mountain". Or comme un roi doit avoir sa reine, il est juste qu'il couronne sa femme.


La cérémonie fut cependant interrompue suite à un déversement de crottin de cheval sur la fêtée. L'identité du coupable ne faisait aucun doute. Pendant la première partie du show, Kurt avait cherché en vain le couple pour tomber finalement sur deux chevaux gardés avec amour par Showtime (le vrai hein, pas le Luxembourgeois).

 

 

C'est le moment pour une blague vaseuse non?

 


Et le responsable finit par apparaître afin d'Angle slammer (ou de porter un olympic slam pour faire plaisir à Randy Orton) le blondinet avant d'affirmer à son ex-femme qu'une certaine personne viendra lui régler son compte.


Tout ce qu'on peut retirer de ce segment c'est l'énonciation du King of the Mountain. Il serait de bon ton pour la TNA de réintroduire un élément qui fit sa légende. Mais bon, on peut toujours rêver.
 

 

Apparemment l'évocation du retour du King of the Mountain ne plaît pas à tout le monde.

 

 

Peu avant Lockdown, Hogan avait tenté de convaincre RVD de rejoindre son clan. Et pendant le match pour le titre suprême, Hogan avait donné une barre à mine à l'ex-ECW afin de l'aider à vaincre. Mais ce dernier avait rejeté la main tendue amicalement par le Hulkster.


Toujours armé de sa barre à mine, l'homme qui ne s'est jamais remis du succès de la Hulkamania revint avec la ferme intention de se confronter au moins verbalement à l'homme qui perdit un titre mondial pour possession de substances illicites.


Une chose que l'on peut noter sur ce segment est que le nouveau T-shirt que portait RVD avait les initiales du catcheur dans le bon sens (pour ceux qui n'ont pas suivi, la TNA a commercialisé il y a peu un nouveau T-shirt de la star avant de s'apercevoir que le "D" et le "V" étaient inversés).

 

 

Non ceci n'est pas un fake.

 


Autre fait un poil plus intéressant et qui nous fut révélé par Sting lorsque celui-ci fit irruption dans la salle pendant que les deux protagonistes s'insultaient gentiment: la posibilité pour le Stinger de choisir son challenger. Il s'agit en fait d'une clause dans le contrat de Sting l'autorisant à choisir son opposant en cas de victoire pour le titre WHC.

 

Et c'est donc au détriment d'Hogan que le champion nous annonça qu'à Sacrifice son adversaire serait bien RVD.

 

 

Dans l'cul lulu!

 


Un brin désappointé par une telle nouvelle, Hogan annonça que le nouveau challenger aurait un match plus tard dans la soirée contre Abyss. Le choix n'est pas innocent puisque le Monster (qui prouva ce soir là que son surnom est loin d'être galvaudé mais j'y reviendrai) avait envoyé RVD à l'hôpital quelques mois auparavant en pleine storyline "They", le forçant alors à abandonner le titre WHC qu'il détenait.


Le Whole Damn Show avait enfin l'occasion de se venger de son ancien tortionnaire. Et on peut dire qu'il n'y alla pas de main morte puisqu'il blessa son adversaire à la mâchoire suite à un Springboard Kick en pleine bouche.

 

 

Pan dans tes trois dents!

 


Abyss finit tout de même le match sans broncher avec la bouche en sang et deux dents en moins avant de quitter les enregistrements d'Impact! afin d'aller se faire opérer. Le gros nounours fit preuve ici d'une forte résistance qui lui valut les éloges de la direction et de l'ensemble de ses collègues de bureau.


Voyant les dégats causés par le coup, Hogan et RVD mimèrent une petite altercation après que le Hulkster ait retenu la jambe de Robert. Ceci dans le but de donner un temps de répit à Abyss qui put se remettre de ses émotions avant d'assomer l'homonyme de Jean-Claude d'un big boot.


Le Monster remporta le combat après avoir frappé son opposant avec la barre à mine qu'Hogan lui avait intelligemment transmis avant de distraire l'arbitre.


La scène allait se terminer sur un beatdown avant que Crimson ne vienne sauver Van Damned. N'oublions pas que quelques mois auparavant, le petit frère d'Amazing Red avait frappé Abyss sévèrement avec Janice annonçant ainsi l'arrivée de ceux qui allaient contrer les Immortals (alors qu'en fait il n'annonçait que le retour de Scott Steiner et le faceturn de Fortune qui était déjà dans la place).

 

 

Abyss pas content!

 


Retournons au début du show où Hogan discutait tranquillement entouré de ses bons vieux compagnons RVD et Sting. Après avoir annoncé le match RVD-Abyss, le Hulkster ne s'arrêta pas en si bon chemin puisqu'il rappela qu'il avait la possibilité de booker le main-event des shows weeklys.


Il annonça alors que ce soir Sting devrait faire face à un Matt Hardy revanchard car voulant faire payer au champion sa victoire sur son frère à Victory Road (oui vous savez le main d'event d'une minute et vingt-huit secondes).

 

 

Me faire encore affronter un Hardy? T'es sûr de toi là?

 


Mais avant de passer au main-event, Matt Morgan s'invita sur le ring. Maintenant qu'il s'est enfin débarrassé d'Hernandez le Blue Print estima qu'il méritait d'être dans la title picture.

 

Monsieur se permit même de proférer des menaces à l'encontre de la direction si on ne lui donnait pas un spot pour le titre mondial avant que Scott Steiner ne fit son entrée.


On peut être un petit peu surpris devant une telle intéruption étant donné que les deux sont faces. Il y a donc du heel turn dans l'air et au vu de la tournure des évènements il y a fort à parier qu'il vienne du Genetic Freak. Ce qui pourrait poser problème à Crimson puisque Steiner est son mentor.

 

 

Hé Matt t'as vu? Moi aussi je suis un Blue Print.

 


L'ex-champion par équipe de la WCW remit en cause le souhait de Morgan d'être first contender. L'imprimante bleue lui proposa de régler ça sur le ring. Ce que l'homme qui accepta de passer un test anti-dopage à la condition que Triple H le fasse aussi sembla approuver avant de le beatdowner.

 

Curieux comportement donc pour quelqu'un censé être du Côté Clair de la force.  Reste à savoir comment réagira Crimson devant l'amorçage de turn effectué par son maitre.

 

Le frère de l'Etonnant Rouge ferait d'ailleurs un heel terrifiant. Il a sensiblement le même physique que Morgan (bien que plus fin) ce qui pourrait donner un bon match de golgoths.

 

 

Hé vas-y mollo avec les descriptions.

 


On put ensuite passer au match entre Sting et Matt Hardy. Match pour le titre mondial et vu que Matt avait au passage récupéré l'ancienne ceinture de son frère, on pouvait parier qu'en cas de changement de champion on aurait droit au retour de l'hideuse Hardy's belt. Tous les fans de la TNA et du bon goût étaient donc à fond derrière Sting.


Et le match faillit ne  pas avoir lieu puisque des Immortals voulurent s'attaquer au champion alors que celui-ci était encore sur la rampe. Heureusement Fortune intervint et les joyeux lurons partient tous s'échanger des amabilités en backstages laissant le Stinger en tête à tête avec le plus gras des frères Hardy.

 

 

Et il est fier de son bedon en plus.

 


Cela dit le tête à tête ne dura guère longtemps puisque Gunner fit irruption et frappa le champion à la jambe avec une barre à mine avant de l'envoyer sur le ring.  Matt entreprit alors un long travail de sape sur les jambes de l'homme qui ne catcha jamais à la WWE lui infligeant même une single Boston Crab (du moins ça y ressemblait).


Malgré tout le champion conserva son bien. Ce qui est logique si on suit la storyline, Sting étant le seul rempart valable à la folie Immortals.

 

Faut dire qu'il a l'habitude puisqu'il faisait déjà face à Hogan et Bischoff du temps de la NWO. Et comme avec Jeff il remporta le match sur un Scorpion Death Drop liant ainsi pour l'éternité les deux frères dans les limbes éternels de l'incarnation catchesque de The Crow.


Sting, ne put cependant profiter longtemps de sa victoire puisque M. Anderson vint lui porter son Mic Check avant d'en faire pareil avec Matt. Toujours dans son rôle d'électron libre, l'ex-champion est bien le seul à pouvoir apporter un peu de folie dans cette storyline.

 

 

Sting! Debout. C'est l'heure d'Alerte à Malibu!

 

 

Voila c'est tout pour cette semaine. On se retrouve pour le prochain épisode des aventures loufoques de la fédération d'Orlando.

4 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut