Catch

En attendant le bus pour Sacrifice

Have mercy

Been waiting for the bus all day

Have mercy

Been waiting for the bus all day

ZZ Top, Waiting for the bus

 

Cette semaine, le Panda Planant survole le dernier épisode d'impact de ce mois d'avril, où il est question de chamaillerie entre filles, de barre à mines (et non pas de bar à mines), de débat sur l'identité nationale et d'insultes. Alors prenez votre place dans le bus, c'est parti!

 

 

Plutôt que le bus, M. Anderson préfère le Hummer.

 

 

Nalyse d'Impact! du 28 avril 2011

 

 

A deux semaines de son prochain PPV la TNA ronronne à plus ou moins bas régime. Les feuds s'installent plus ou moins bien mais on a souvent droit à des segments longuets qui pourraient être dispensables.

 

Prenons par exemple le début de cet épisode. La fois précédente nous eûmes une très belle entrée en matière avec un AJ Styles voulant en découdre avec le responsable de sa blessure: Bully-Ray. On avait ainsi eu un segment micro de quatre minutes avant une explication en cage qui fut agitée.

 

Cette introduction posa cependant un problème puisque la suite du show ne fut pas à la hauteur des attentes créées par ce segment. C'est peut-être la raison pour laquelle le début de cet épisode fut quelque peu gonflant.

 

 

Pourtant il y avait du beau monde.

 

 

La semaine dernière, Kurt Angle avait interrompu la cérémonie visant à couronner Karen Jarrett "Queen of the Mountain" en déversant des excréments sur son ex-femme. Et avant de partir il avait affirmé qu'une amie à lui allait s'occuper de Karen personnellement (Kurt, en bon gentleman, se refusant à porter la main sur la mère de ses enfants).


Quelques Knock-Outs (ainsi que Miss Tessmacher qui faisait son retour et qui reçut une jolie pop) étaient alors convoquées la semaine suivante sur le ring pour une petite explication. Karren tenta de déterminer celle qui avait bien pu s'allier à Kurt et si elle peut se targuer d'être bien plus attirante que l'inspecteur Kane, le segment n'en fut pas moins poussif.


Le seul intérêt fut de constater que la relation entre Madison Rayne et Tara était toujours aussi tendue, tout comme celle entre Velvet Sky et Angelina Love. Cette dernière attaqua son ex-copine avec cet éternelle expression de poulpe mort (à croire que Winter l'a vraiment lobotomisé) alors que l'ancienne Beautiful People voulait s'en prendre à Karen.

 

 

Bientôt sur vos écrans, Angelina Love

dans Octopussy.

 


Pendant que les ex-Beautiful People se chamaillaient sur le ring, Winter intima l'ordre à SoCal Val de faire retentir la cloche. Le match fut ensuite rendu officiel avec l'arrivée d'un arbitre et plutôt que d'assister au début du combat, on eut une coupure pub.


En même temps le duel ne fut guère intéressant, ce fut juste un long beatdown de la part de Love sur son ancienne copine. Il est dommage que cette feud ne soit pas mise plus souvent en avant car il s'agit là d'entériner définitivement la fin des Beautiful People qui fut un clan fondé en 2007 et qui détint à une époque tout les titres féminins.

 

Et puisqu'on parle de titre, intéressons-nous un instant au titre TV.

 

 

Really ?

 

 

Possédant déjà le TV Title à la ROH depuis janvier, Christopher Daniels eut l'occasion de récupérer une autre ceinture estampillée "TV" en s'attaquant à celle de la TNA détenue par Gunner.


Toutefois la ceinture TV est le seul titre encore entre les mains avides et sales des Immortals. La ceinture ne peut donc changer de propriétaire comme ça en weekly, même si Daniels est largement supérieur techniquement par rapport à son adversaire.

 

Le combat fut tout de même agréable, principalement grâce à Daniels qui sortit une partie de son répertoire habituel. Gunner ne fut pas en reste en mettant en avant sa puissance qui, alliée à sa rage, est vraiment impressionnante.

 

Bien que dominateur, le Fallen Angel jobba et offrit une victoire clean à son adversaire. Ce résultat est très important pour Gunner qui a besoin de crédibilité. Comme déjà dit, il est le seul membre de son clan à détenir un titre et doit donc paraître comme étant très dangereux et non plus comme un simple garde du corps.

 

Le fait qu'il soit booké comme un heel destructeur  et fou lui donne une certaine allure bien que son moveset soit encore quelque peu limité. Mais il fait désormais moins tâche que son compère Murphy au sein de la stable.
 

 

Je sais pas. Garde du corps de Jeff Jarrett,

ça payait plus que champion TV.

 

 

Mais bien que la défense réussie du titre TV soit une bonne nouvelle pour les Immortals, la ceinture n'est toutefois pas leur préoccupation première. Nan. Ce qui tracasse Hogan et ses copains c'est surtout la ceinture WHC qui est actuellement dans les mains gantées de Sting.

 

Le Stinger se fit remarquer une première fois, au cours de cet épisode, en détruisant méthodiquement et calmement le Hummer de M. Anderson. Or comme le disait si bien Vincent Vega c'est lâche de s'en prendre à la voiture de quelqu'un.

 

Peu après le Stinger s'avança vers le ring avec la ferme intention de s'expliquer avec l'Asshole. Car si le champion tente tant bien que mal de faire face à Hogan et Bischoff, l'ex M. Kennedy en a également après sa ceinture. Ce qui a le don d'irriter l'ancien WCW Original qui s'est choisi RVD comme adversaire pour Sacrifice (rappelons que les dirigeants du "réseau" lui ont accordé le droit de choisir son adversaire à chaque match de championnat).


Anderson parvint toutefois à convaincre Sting de défendre sa ceinture contre lui maintenant. Malgré les protestations de RVD, qui s'incrusta un temps sur le ring avant de disparaître, le match fut officialisé. Mais avant qu'il ne commence, Hogan interrompit à son tour la petit fête afin d'introduire un autre participant pour ce match, à savoir ce bon vieux Bully-Ray.


On se retrouva alors avec un main-event opposant un WCW Original, un ECW Original et un WWE Original pour le titre suprême de la TNA. Je dis juste ça comme ça, hein après tout Sting et Bully traînent dans cette fédération depuis un moment déjà.

 

 

Tu sais ce qu'ils te disent les WCW Originals?

 


Le match ne fut pas dégueulasse en soit. Bully Ray  en domina une grande partie causant même indirectement un ref bump après avoir esquivé une attaque de Sting qui mit K.O. l'arbitre. Malgré tout c'est lui qui subit le tombé après qu'AJ Styles soit intervenu, permettant au champion de frapper l'ex Dudley grâce à la barre à mine qu'Hogan avait prêté à Ray.


Sting conserva logiquement sa ceinture tandis que Bully Ray n'en a pas encore finit avec le Phenomenal One. Quant à Anderson, sa frustration ne va pas disparaître vu comme il fut transparent lors de ce match.
 

La quête des Immortals s'annonce vraiment compliquée car personne au sein du clan n'apparait crédible pour aller chercher la ceinture. C'est peut-être bien là le vrai problème de cette stable, le seul membre charismatique est un type de 60 piges environ et qui est resté bloqué dans les années 80.

 

 

Sans oublier qu'il a besoin d'une canne pour marcher

et la vue qui baisse.

 

 

Autre clan, celui de SuperMex Hernandez et de ses extrémistes Mexicains.

 

Lors de son absence l'an dernier, Hernandez n'était pas resté inactif puisqu'il avait été envoyé à la AAA afin, entre autre, d'acquérir un peu de Mexicanité. Lors de son retour il s'était allié aux Immortals afin de régler ses comptes avec Matt Morgan (qui était responsable kayfabe de son absence à Orlando) avant de fonder son clan pro-Mexicain en compagnie de Rosita, Sarita et Anarquia (qui fait de plus en plus regretter l'absence d'Homicide. Ce clan aurait plus de gueule avec lui, bien plus).


Les promos des quatre compères sont axées sur la prétendue supériorité des Mexicains sur les Etats-Uniens. C'est un bon moyen de récolter de la cheap heat même quand on n'est pas spécialement à l'aise au micro (Anarquia se complaisant à placer un mot d'Espagnol à chaque fin de phrase en roulant les "r" histoire de bien faire genre).


C'est toujours fun les stables patriotiques de ce genre, surtout quand aucun des membres n'est originaire du pays en question (Anarquia est de Los Angeles, Hernandez de Houston, Rosita de New York et Sarita du Canada).

 

 

Flûte! On a été démasqué par ce gringo!

 


Évidemment quand des étrangers se pointent sur un ring afin de critiquer les valeurs Américaines, des lutteurs originaires du pays de Charles Manson et Snoopy finissent toujours par débarquer afin de rabattre leur caquet aux rustres.


Et qui de mieux que Chris Sabin, qui contribua à la victoire de Team USA lors des World X Cup de 2004 et 2006, pour endosser le rôle du vengeur américain. Malheureusement il se blessa à la jambe suite à une mauvaise réception ce qui écourta le match et ne permit pas à Anarquia de montrer grand chose.


Toutefois ça ne changea sans doute pas le résultat du match puisqu'après avoir remporté le combat, Anarquia bientôt rejoint par ses petits amis, commença  à beatdowner le pauvre Chris lorsqu'Alex Shelley débarqua avec un nouveau look dans le but de sauver son partenaire.

 

Revoir les Motor City Machine Guns au grand complet est une excellente nouvelle mais espérons que la blessure de Chris Sabin ne soit pas trop grave.

 

 

Mais non! C'est juste qu'avec Chris

on s'échange les blessures.

 


D'autant que leur retour pourrait laisser présager un retour de la World X Cup. N'oublions pas que les deux high-flyers furent des membres essentielles de la Team USA et les voir opposer à un clan Mexicain est loin d'être anodin (côté symbolique toussa…).

 

Rappelons également la renaissance de la British Invasion avec Magnus et Doug Williams. Toute cette résurgence nationaliste pourrait bien mener à la résurrection du tournoi international de la TNA. Du moins on peut toujours l'espérer.

 

Comme on peut espérer qu'un jour Samoa Joe va en finir avec des feuds moyennes et réintégrer la title picture (la dernière fois qu'il en faisait partie les CDC ne devaient pas exister je crois).

 

 

Samoa Joe peut faire la grimace. C'est pas

aujourd'hui qu'il aura droit à un title-shot.

 

 

En attendant il  continue son voyage en mid-card et cette fois-ci c'est avec Crimson qu'il dut croiser le fer. Et pendant que le mentor de ce dernier, Scott Steiner, s'expliquait avec Matt Morgan en backstage, le petit frère d'Amazing Red eut là l'occasion de se frotter à une légende de la TNA. Ce qui pour un espoir peut s'interpréter comme un signe de confiance.


Le combat fut très bon, Crimson confirma qu'il a du potentiel. Mais malheureusement il fut vite interrompu après une intervention d'Abyss qui s'attaqua au monstre roux.


Alors, qu'Abyss attaque Crimson, c'est normal. N'oublions pas que quelques mois plus tôt, il avait sauvagement attaqué le gros nounours qui disparut ensuite des écrans pendant un temps. Mais pourquoi quatre minutes après le début du combat? La pression montait gentiment et Joe avait bien envie de faire payer à son opposant les suplex qu'il avait subi. Il est dommage qu'une intervention précoce vienne gâcher l'élan. Mais elle a au moins le mérite de renforcer la feud entre Abyss et Red Junior.

 

 

Mais moi je veux feuder avec Joe.

Pas avec un rouquin stéroïdé!

 

 

Enfin je voudrais terminer cette nalyse sur une dernière remarque.


Comme vous le savez, dernièrement la WWE a décrété un anathème sur son côté catchesque et John Cena s'est pris une amende après des insultes à caractère homophobe lors de sa feud avec le Rock.


Eh bien à la TNA on ne s'embarrasse toujours pas du PG puisque si on veut bien bipper de temps en temps des termes comme "bitch" ou "shit" il n'en va pas de même pour "screw you" ou "slut".

 

Scott Steiner peut même faire un bras d'honneur en toute décontraction sans que ça ne dérange qui que ce soit. Et ça n'est pas plus mal puisque ça donne un caractère plus réel au show étant donné que les catcheurs peuvent agir naturellement.


Évidemment après il ne s'agit pas d'en abuser mais un petit "f**k" de temps en temps ne fait de mal à personne.
 

 

Ultime sacrilège: l'utilisation du terme "wrestling".

 

 

Voila c'est tout pour cette semaine. La suite au prochain numéro et d'ici là "stay safe, don't try this" et priez pour que la ROH revienne sur nos écrans.

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut