Catch

I predict a riot

I predict a riot, I predict a riot

I predict a riot, I predict a riot

Kaiser Chiefs, I predict a riot

 

Nouvel épisode d'iMPACT conté avec amour, bière et bambou par l'ursidé le plus classe de l'univers. Cette semaine il est question de potin, d'agression dans les douches des filles, de rupture du kayfabe et de faux Mexicains. Enjoy!

 

 

Une révolte? Mais vous êtes fous?

 

 

Nalyse de l'Impact! du 5 mai 2011

 

 

Ce nouvel épisode des aventures de la TNA débuta comme à son habitude avec un segment micro. Sting et RVD arrivèrent ensemble vers l'Impact zone où se tenaient déjà Hogan et l'ensemble des Immortals.

 

A peine furent-ils devant le ring que trois membres de la sécurité s'interposèrent entre eux et les heels. Après quelques minutes de palabres, Sting affirma qu'une représentante du Network devrait arriver la semaine prochaine.

 

 

Sans dèc'.

 


Cette révélation provoqua l'exaspération du Hulkster qui assomma un membre de la sécurité qui l'empêchait d'aller demander de plus amples explications au Stinger. Evidemment cela tourna en bataille générale d'autant que les mecs de Fortune déboulèrent. Au passage j'en profite  pour dire que le thème de Fortune est vraiment nase. A chaque fois ça me fait penser au Spirit Squad ce qui me provoque des hauts le coeur qui me font renverser ma bière, et ça c'est pas bien.


Fortune mit en déroute la bande à Hogan mais les choses n'en étaient pas finies pour autant. Robert Roode prit le micro et se montra rude envers l'homme qui, autrefois, fut son idole. En bon représentant du peuple TNA qu'il incarne avec les collègues de son clan, Roode reprocha à Hogan d'avoir plus ou moins massacré la compagnie, SA compagnie. Ce n'est pas le premier à le faire, RVD dans une moindre mesure et surtout AJ Styles avaient déjà tenu ce genre de discours moralisateur.


Cependant Roode alla plus loin puisqu'il brisa le kayfabe en parlant de l'argent investit par Dixie Carter et surtout en reprochant à Hogan d'avoir renvoyé Jay Lethal. L'ancien Black Machismo était alors très populaire parmi ses collègues de travail et son départ en avait surpris plus d'un. D'autant qu'il était présent à la TNA depuis 2005, soit une éternité. Certains catcheurs comme Amazing Red ou les Generation Me ne s'étaient pas privés pour exprimer leur mécontentement via Twitter.

 

 

Mais de quoi ils se plaignent ces bouseux?

C'est d'ma faute s'ils n'ont pas une grosse baraque

avec une fontaine?

 


Pour les fan de Lethal rassurez-vous car il a trouvé refuge, depuis, à la Ring of Honor et devrait être présent à l'IPPV "Best in the World" qui aura lieu en juin (et j'en profite pour dire que ce week-end, la ROH tiendra un double show qui sera nalysé si je trouve la vidéo).


C'est donc un peu le ressentiment du vestiaire qui s'exprime par l'intermédiaire du champion tag team. Et on ne peut qu'approuver ce genre de discours. Mais il faut qu'il y ait des faits qui suivent derrière. Genre je ne sais pas, redonner de l'importance à la mid-card, redonner six côtés au ring, inclure des TNA Originals de moins de quarante ans dans la title picture, … enfin je dis ça juste comme ça.

 

Et puisqu'on parle de ressentiment, les gars de Fortune ne sont pas les seuls à avoir un problème avec la nouvelle direction de la TNA. Les lutteurs de la X-Division aussi.

 

 

Pas content! Pas content!

 

 

Comme raconté plus haut, le renvoi de Jay Lethal a provoqué le mécontentement d'une grande partie du roster. Aussi des lutteurs de la X-Division, Brian Kendrick en tête, vinrent demander des comptes à Bischoff (qui se prenait tranquillement un café).

 

Faut-il y voir alors un clin d'oeil à de vrais évènements qui ont eu lieu quelques jours auparavant?


Explications: lors de Lockdown, les lutteurs de la X-Division avaient protesté sur l'absence de plan les concernant. Suite à cela, lors des enregistrements d'Impact qui suivirent,  Brian Kendrick (qui n'est manifestement plus dans sa gimmick de jedi-bouddhiste) s'était violemment plaint du fait qu'il était peu utilisé et du manque de considération pour les lutteurs estampillés "X-Division". Cela avait causé quelques secousses, Kendrick menaçant même de démissionner avant que Bischoff ne le ramène à la raison.

 

 

Faut dire qu'il n'était plus tout à fait lucide

à ce moment là.

 


Il est donc intéressant de voir que la TNA prend des faits réels la concernant afin de les réutiliser dans des segments d'Impact. Cela donne l'impression aux catcheurs d'être entendus et fournit une certaine satisfaction au public qui pense alors que la TNA écoute les doléances qu'on lui envoie.


Bon les quatre hommes furent sévèrement rabroués par Bischoff mais à la vue des rumeurs indiquant que le PPV Slammiversary serait consacré à la X-Division (le Steel Asylium serait même de retour) on peut penser que les quatre mousquetaires ne vont pas en rester là.

 

 

Ouais on finira pas l'avoir

notre augmentation de carambar !

 

 

La midcard eut d'ailleurs droit à un peu d'exposition au cours de cet épisode puisqu'après le segment introductif, eut lieu un match entre Sangriento et Suicide.


Sangriento est censé être un catcheur masqué originaire de Tijuana. Cependant aussitôt son personnage était-il annoncé que des fuites avaient filtrées comme quoi il s'agissait en fait d'Amazing Red.

 

Il est regrettable de faire croire à l'apparition d'un nouveau lutteur lorsqu'il s'agit en fait d'un gars qui est dans la place depuis un moment déjà. D'autant que le but ici est de renforcer la X-Division dont Amazing Red est un pilier (remarquez ils ont déjà fait le coup avec Suicide qui est incarné par différents catcheurs).


Enfin, ne boudons point notre plaisir car si ça peut donner du temps de jeu au grand frère de Crimson pourquoi pas. D'autant que son match contre Suicide ne fut pas trop mauvais. Les matchs de high-flyers ont toujours cet avantage de chauffer la salle en début de show. Et ce fut le cas ici puisque nous eûmes droit à un peu plus de cinq minutes distrayantes.


Suicide domina la majeure partie du combat mais Sangriento finit par s'imposer après un enchaînement Springboard-Cutter (saut en arrière depuis la seconde corde puis RKO pour simplifier) assez sympathique. Une belle manière de finir le combat pour Sangriento qui n'avait pas montré grand chose à part deux missiles dropkick et quelques hurricanrana.

 

 

Olé!

 

 

Le match suivant est un classique dans l'histoire du catch (la TNA n'a pas encore banni ce mot) à savoir un match par équipe croisant deux feuds. Surtout que là il s'agit de deux feuds dans LA feud puisqu'on a d'un côté Bully-Ray et Gunner qui représentent Immortals et de l'autre AJ Styles et Daniels pour Fortune.


Chaque lutteur joua sa partition avec plus ou moins d'efficacité. Daniels fut le face en péril, Gunner se posa en Monster heel dangereux pour le Fallen Angel mais pas assez fort pour faire face à Styles tandis que Bully-Ray, toujours aussi impeccable dans son rôle de heel lâche,  s'occupait des basses oeuvres en frappant par derrière et en distrayant l'arbitre.


Le match se termina par une disqualification après que Ray ait tenté d'assommer AJ avec une chaine. Ce ne fut pas la raison de la disqualification puisqu'au moment où l'ex-Bubba Ray allait frapper, Tommy Dreamer intervint. On s'attendait alors à ce qu'il protège Styles mais en faît il gratifia l'assemblé d'un heel turn out-of-nowhere en s'attaquant à un AJ alors en position foetale.


Ce heel turn de la part d'un gars qui fut pratiquement tout le temps face au cours de sa carrière à de quoi surprendre. D'autant que Dreamer avait déjà mené la première fronde anti Immortals avec ses copains d'EV2.0.


Surpris dans un premier temps, Bully affirma à Tommy qu'il avait fait le bon choix. Toutefois vu l'air de chien battu arboré par le jobber officiel de l'ECW on peut penser qu'on l'a obligé à s'en prendre au Phenomenal One. Peut-être que Bischoff détient sa famille en otage ou que Matt Hardy a menacé de manger le gâteau d'anniversaire de ses filles.

 

 

Ou alors y en a un qui a pris sa montre.

 


Toujours est-il qu'on retrouva un Dreamer quelque peu énervé dans les vestiaires puisqu'il s'en prit à d'innocents casiers. Histoire de confirmer que son choix de rallier les Immortals fut imposé par une personne mal intentionnée.


Et puisque j'évoquais Matt Hardy au détour d'une blagounette pas drôle, on put voir celui-ci lors de deux segments backstages. Au cours du premier il affirma avoir trouvé un partenaire afin de pouvoir défier la Beer Money pour les titres tag team à Sacrifice. Et lors du second on le vit au téléphone, sans doute avec cette personne, avant que Bully-Ray ne vienne l'informer du turn de Dreamer.


Alors je connais l'identité de cet homme mystère vu qu'on ma spoilé et je pense que ça va en surprendre plus d'un et faire plaisir aux vieux fans de la TNA. Enfin je tiens à souligner que ce choix est très bien vu de la part de la fédération mais je n'en dis pas plus pour le moment.


 

Quand à celles et ceux qui connaissent l'identité de la personne, je rappellerais juste que le spoil vous transforme en Shannon Moore

 

 

Avant de se diriger vers le gros morceau de ce show évoquons le segment qui mis en valeur les TexMex. Je veux bien entendu parler du clan prétendument Mexicains d'Hernandez, Anarquia, Rosita et Sarita.

 

La troupe des Mexicano-Americano (chica chica) avait sortit tout l'attirail de clichés que peut comporter une fête mexicaine (piñata, papelitos, chapeaux et drapeaux du Mexique, mais pas de mariachi malheureusement, Del Rio n'a pas voulu leur en prêter un je pense).

 

 

C'est pas grave gringo. Nous on a Rosita y Sarita.

C'est mieux que Ricardo Rodriguez no?

 


La spanish announce table (non, la vraie, pas notre Spanish à nous) fut d'ailleurs invitée par Sarita à venir sur le ring afin de célébrer la fête nationale Mexicaine.


Petit rappel sur la composition de la Spanish Announce Table de la TNA: les deux commentateurs sont le frère d'Eddie Guerrero Hector (oui celui qui incarna le Gobbledy Gooker à la WWF) et Willie Orbina.

 

 

– Il était vraiment obligé d'en parler ?

– Dis pas ça. Ce fut ton heure de gloire quand même.

 

 

Cependant ce dernier posa visiblement un problème puisqu'il n'est pas du Mexique mais originaire de Porto Rico (qui rappelons-le est un Etat libre associé aux Etats-Unis). Il s'apprêtait alors à subir un passage à tabac (malgré les protestations d'Hector) par des types qui, comme je vous le disais la semaine précédente, ne sont pas plus Mexicains que lui (seul Hector Guerrero  y est né, c'était avant que la famille Guerrero ne passe le Rio Grande et la naissance d'Eddie) lorsque Ink. Inc. déboula et fit fuir les quatres mosquitos.


L'intervention des punks peut prêter à confusion puisque Shannon Moore est en plein heel turn (ceci dit voir des Mexicains vindicatifs a pu le ramener du côté clair de la Force pour un soir). Mais peut-être que les bookers ont décidé de les envoyer suite à la blessure de Chris Sabin.


Toujours est-il qu'ils boutèrent les rustres ce qui permit à Hector Guerrero de ramasser les restes de son collègue.

 

 

Faîtes les beaux mais c'est pas vous qui êtes

allés chercher Ben Laden hein !

 

 

Et puisqu'on parle de "reste" il est temps d'évoquer Miss Tessmacher. Elle l'avait annoncé il y a quelques semaines, l'ex secrétaire d'Eric Bischoff allait revenir et on allait en avoir pour nos yeux.

 

Pourquoi pas, mais ses performances dans le ring furent si mémorables que personne ne s'en souvient (je ne me rappelle même plus du nom de son adversaire). Du coup on peut se demander pourquoi elle obtint un title shot qui sort de nulle part.


OK, Mickie James en est à sa première défense et elle a besoin d'affronter d'autres adversaires que Madison Rayne et Tara. Mais Miss Tessmacher, really? Really? A part chauffer les jeunes ados prépubères amateurs de junk food je ne vois pas l'intérêt.

 

 

Au moins elle a un sourire ultrabright.

 


Après je veux bien qu'il ne restait plus qu'elle de disponible dans le roster mais pourquoi ne pas faire revenir ODB ou Roxxie comme il y a quelques mois lors des open challenges de Madison Rayne ?

 

C'est là qu'on voit la pauvreté du roster féminin de la TNA qui en deux ans a notamment perdu Gail Kim, Awesome Kong, Lacey Von Erich (bon là c'est pas trop grave), Daffney, Hamada, Taylor Wilde en plus des deux déjà précitées. Et dire que c'était un des points forts de la fédération…


Evidemment Mickie fit l'essentiel du boulot et l'emporta avec son Jumping DDT. Espérons juste qu'il n'y ait pas de rematch. Au cours du show Velvet exprima son souhait de concourir pour la ceinture. Espérons que ce soit le cas.

 

 


Hé faudrait voir à ne pas nous oublier!

 


Effectivement n'oublions point la charmante Madison Rayne qui vint réclamer son rematch. Mickie accéda à sa requête (ce qui n'est que justice vu le nombre de rematchs qu'elle a eut lorsque c'était Rayne la championne) à une condition. Puisqu'elle avait dû mettre ses cheveux en jeu à Lockdown pour avoir une dernière chance de récupérer la ceinture, Mickie demanda à Madison de mettre en jeu le contrat la liant à Tara (ce qui surpris agréablement cette dernière). L'ancienne championne accepta et les deux lutteuses s'expliqueront ainsi une nouvelle fois à Sacrifice.


Et c'est plutôt bien vu que Madison doive mettre en jeu quelque chose lors de son match vu l'intitulé du PPV. En effet la notion de "sacrifice" pour ce PPV s'est un peu perdue ces derniers temps. Il est loin le temps où Sting, Mick Foley, Jeff Jarrett et Kurt Angle mirent chacun quelque chose dans la balance pour pouvoir concourir lors de ce show.  Il est donc satisfaisant qu'il y ait quelque chose à sacrifier dans le match pour le titre féminin.


Avant de partir Tara adressa un "Thank You" à sa probable sauveuse. Ce qui montre à quel point les rapports entre elle et Madison ont changé. Au début de la feud avec Mickie James, Tara était un soutien inconditionnel de Madison afin de lui permettre de conserver sa ceinture. Elle eut même un Street Fight Match contre Mickie afin de mettre fin à ce qui apparaissait comme une nuisance pour sa copine.


Depuis il y a de l'eau dans le gaz entre les deux et l'ancienne ennemie apparait maintenant comme l'archange qui libérera Tara de ses chaînes.

 

 

Cool je vais pouvoir rentrer à la maison!

 

 

Enfin intéressons-nous à l'histoire qui pourrait se dérouler dans un soap opéra, à savoir la feud entre Karen et son ex-mari qui continue de ronronner (la feud hein pas Karen).

 

Toujours aussi agaçante, Karen est persuadée que la femme qui s'est alliée à Kurt n'est autre que Velvet Sky (si elle savait… oui là aussi je me suis fait spoilé). Et on peut dire que ça vire au harcèlement puisqu'elle la poursuit jusque dans la douche avant de lui ordonner de venir sur le ring.

 

 

Karen est toute sourire après avoir fait peur à Velvet

en lui rejouant la scène de Psychose.

 


Ce qui est marrant dans cette histoire, c'est que Karen soupçonne Velvet d'avoir des relations très personnelles avec son ex-mari alors qu'en réalité, elle est avec Chris Sabin (enfin, là je brise la kayfabe). Oui je sais ça fait un peu "Voici", mais en même temps c'est ce qui ressort le plus dans cette histoire, le côté potin. Et c'est peut-être pour ça que ça ne passionne guère les foules (les fans de catch n'étant pas fans de potins et vice et versa).


En revanche il faut avouer que chaque personne joue efficacement son personnage à fond. Avec son jeu de scène comique, Velvet est très convaincante et parvient à s'attirer d'elle-même la sympathie du public. Elle bénéficie évidemment du comportement de pimbêche de Karen (qui joue très bien la femme soupçonneuse et hargneuse) qui agace l'assistance (ce qui est une preuve de succès, il n'y a rien de pire pour un heel que de ne provoquer aucune réaction). Mais grâce à ses mimiques, son changement de voix et son jeu avec le public, Velvet se montre très efficace pour récupérer de la pop par elle-même (sachant qu'elle passe déjà pour la victime dans sa feud avec Winter et Angelina Love).


Quand à Jarrett, il est très convaincant dans le rôle du mari gêné qui tente de calmer les ardeurs de sa femme. Et j'avoue compatir souvent pour lui car ça ne doit pas être facile tout les jours.

 

 

– Ne pas regarder autre chose que ma main.

Ne pas regarder autre chose que ma main. Oups.

– Qu'est ce que tu regardes, chéri ?

– Rien, mon chou, rien.

 


Double J, à la demande de sa femme sans doute, s'est d'ailleurs débrouillé pour booker un Handicap Match à l'encontre de Velvet qui devra défier sa Nemesis accompagnée de son ex-copine. Histoire de profiter des ennuis de la rivale de sa femme afin de lui causer des problèmes.


On avait aperçu Winter et Angelina Love plus tôt en backstage. L'ex Katie Lea était alors en train de droguer sa nouvelle copine en lui administrant des pilules vertes directement dans la bouche (non elle ne lui a pas fait la becquée bande de malades). Histoire de bien se préparer avant le match et d'être sûr qu'elle ne retrouve pas ses esprits pendant (ce qui arrivera sans doute un jour).


Tout alla pour le mieux avant que Kurt Angle ne se ramène dans l'Impact zone avant le début du combat. Ce qui eut pour effet de causer des frayeurs à Jeff. Et Jarrett n'était pas au bout de ses peines puisqu'Angle annonça que le Handicap Match qui était prévu devenait en fait un Mixed-Tag Team Handicap Match avec l'ajout de Kurt et Jarrett.


Cette annonce eut le don d'énerver quelque peu Bischoff (déjà que Sting peut booker ses matchs, si Angle s'y met aussi). Alors que Rob Terry et Murphy lui demandèrent s'ils pouvaient faire quelque chose pour lui, Easy E booka un match entre les deux dont le perdant devait quitter les Immortals. Et au lieu de protester les deux zigotos se fixèrent pendant que l'homme qui enterra la WCW s'en allait au loin en pestant contre le network.

 

 

Le vainqueur de ce duel ira ensuite défier Claude Puel

au "je te tiens tu me tiens".

 


Il est quelque peu dommage de devoir séparer l'équipe que Terry et Murphy avait commencé à former il y a peu. Mais vu le piètre résultat, on peut comprendre Bischoff de vouloir en mettre un dehors. Et puis ils n'avaient qu'à la planter lorsqu'ils ont croisé leur boss énervé.


Le kid de Swansea remporta le combat (logique, il est plus connu) mais à la vue des réactions d'Hogan et Bischoff, il reste sur la liste noire.


Quand au match qui opposa Velvet et Angle à Jarrett, Winter et Angelina Love (et qui fut le main event) il fut bien entendu remporté par les faces après que Velvet Sky ait double DDTisé ses deux rivales. Entre-temps Kurt en profita pour travailler la cheville de Jarrett avec son Ankle Lock malgré les efforts de Karen pour aider son mari.


Evidemment les choses ne sont pas finies entre tous ces gens. D'autant que la "vraie copine" de Kurt Angle devrait faire son apparition la semaine prochaine…

 

 

– Tu crois qu'il parle de McOcee ?

– Mon dieu j'espère que non.

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut