Catch

Sacri-fils de…

Ride… die… sacrifice!

Rhapsody (of fire), The March of the Swordmaster

 

En avant première mondiale, le Panda nous livre sa review de Sacrifice! Avant ce PPV vous vous demandiez si Angle et Chyna feraient une live sex celebration dans le ring? Fortune auraient-t-ils bonne fortune de conserver leurs biens? Tara allait-elle être libérée de la toile qui la piégeait? Aurait-on un scandale comme lors du dernier PPV? Toutes les réponses et bien plus dans cette Nalyse!

 

 

Un Pay-Per-View renversant!

 

Nalyse de Sacrifice 2011

 

 

L'évènement important de la semaine à la TNA, c'est bien évidemment le changement de nom du show weekly qui devient Impact! Wrestling. L'objectif est bien entendu de s'approprier entièrement un terme  abandonné par la WWE afin de récupérer un créneau permettant de se différencier de la fédération de Stamford. En gros ça donne: "eux proposent du spectacle tandis que nous, nous conservons le côté sportif du catch".


Un voeu pieu s'il en est et lors du PPV, ce bon vieux Mick Foley se fit un devoir de le rappeler en donnant du wrestling à tout bout de champ en moins de deux minutes dans un segment concernant les Jarrett.


Après l'opener qui consistait en un math par équipes opposant les Ink Inc. aux Mexican America (sur lequel je reviendrai) le couple le plus en vue du catch se présenta sur le ring. Et visiblement Karen avait l'air mal en point puisqu'elle portait une attelle au pied droit et boitait bas. Le mari parfait qu'est Jeff nous expliqua alors que madame s'était blessée à la cheville suite à un accident domestique et donc elle ne pourrait combattre ce soir contre Chyna et Kurt Angle.


C'est alors que le représentant du network apparut placidement afin de mettre en doute la véracité de cette malheureuse blessure. Foley révéla que grâce aux radios on pouvait savoir les origines, le sexe et la taille de l'individu. Or d'après les radios de Karen elle serait un Afro-Américain assez balèze. Alors soit elle a subi une chirurgie esthétique il y a bien longtemps et Kurt Angle ainsi que Jeff Jarrett se sont tapés la copie d'Ahmed Johnson, soit les "Pierrafeu" nous prennent pour des buses.

 

 

– Mick, t'es quand même pas en train de sous-entendre

que ma femme est un trans?

– Non je dis juste que c'est une mythomane.

– Ah bon alors ça va.

 


Bien évidemment la blessure était un fake ce qui irrita la miss qui balança son attelle en direction d'un Foley souriant retournant en backstage.


Angle eut donc une nouvelle fois rendez-vous avec Jarrett et cette fois-ci il s'est allié à une poupée botoxée qui fut autrefois une redoutable amazone (Beth Phoenix à côté c'était une gentille petite fée) qui rivalisa avec Chris Jericho pour le titre IC et participa au Royal Rumble.


C'est triste de voir Chyna dans cette état, à croire que ces dix années loin des rings ont été difficiles pour elle. Même si elle s'est tapée du bon temps avec X-Pac (mais ceci est une autre histoire).

 

 

Avant.

 

Maintenant.

 


Le match en lui-même ne fut pas mauvais selon les conditions. Dans ce genre de configuration avec une personne n'étant pas un lutteur et une autre n'ayant pas opéré depuis un moment, il vaut mieux que les deux autres catcheurs soient expérimentés pour pouvoir assurer le spectacle. Et c'est bien entendu le cas ici puisque Jarrett comme Angle ont commencé leur carrière à l'époque où la WCW existait encore.


Les deux luttèrent pendant la majeure partie du combat, Karen se refusant à faire le tag (on peut la comprendre c'est quand même Chyna en face). On dut ainsi attendre longtemps avant que l'ancienne garde du corps de la D-X ne fasse son entrée. Elle n'a d'ailleurs pas retrouvé toutes ses facultés physique, vu comme elle galéra dans un premier temps à soulever Jeff Jarrett. Mais bon c'est logique étant donné qu'elle n'a pas pratiqué la lutte de manière assidue depuis longtemps.


La logique du match voulait que Chyna aide Angle à enfin triompher de son ex-femme, ce qui se réalisa après que l'ancienne amazone ait fait taper l'irritante Queen of the Mountain avec un Ankle Lock qui fit suite à un Pedigree vintage (ou DDT style move pour Mike Teenay, histoire d'éviter de faire de la pub à Triple H) !

 

 

Faut pas déconner non plus !

 


Angle en profita pour appliquer son Angle Lock sur Jarrett. Il ne lui reste plus qu'a enfin triompher de sa Némésis en un contre un et cette feud atroce devrait enfin prendre fin.

 

Un peu plus haut j'évoquais l'opener entre Ink. Inc. et Mexican America. Un match tag team donc dont l'intérêt fut de montrer les championnes féminines par équipes à la télévision.

 

Le combat ne dura que sept minutes mais il me donna l'impression d'avoir duré plus longtemps tellement il fut ennuyeux. Les différentes interventions du clan latino donnèrent bien un semblant de rythme au match mais il fallut s'accrocher pour vraiment s'y intéresser.

 

Il faut dire aussi que la blessure des Motor City Machine Guns fut préjudiciable au bon déroulement de la feud. Shannon Moore et Jesse Neil se retrouvèrent ainsi parachutés en tant que représentant de l'ordre Etats-Unien alors que comme l'indique leur crête, ce sont des punks. Or le nationalisme chez les punks n'est guère tendance. Le mouvement punk se situe historiquement à la gauche de la gauche. Et si les Sex Pistols braillaient Anarchy in the U.K. tandis que leurs collègues des Clash affirmaient qu'ils étaient So Bored with the U.S.A. c'était pas pour faire part d'un patriotisme pro-occidental.

 

 

Enfin bref…

 

 

Les faux Mexicains l'emportèrent après une dernière intervention ringside qui permit à Hernandez de faire le tombé sur Neil. Espérons que les Guns reviendront vite, ça permettrait de voir de meilleurs spots au cours des matchs et à Shannon Moore de reprendre son heel turn là où il l'a laissé.

 

Non pas que Moore et Neil soient mauvais, mais les MCMG sont juste cent fois meilleurs.

 

La TNA veut donc donner du "wreslting" aux fans. Cela commence d'abord par un besoin de recrédibiliser la X-Division dont les catcheurs restent sous-exposés et peu estimés (on l'a encore vue cette semaine avec Ric Flair qui dégagea Suicide à coups de pied dans le fondement).


Comme déjà évoqué lors d'une précédente nalyse, peu de temps après Lockdown des catcheurs X-Division (Kendrick en tête) s'étaient plaints de ce manque de considérations. Les choses ne s'étaient pas arrangées avec le départ de Lethal mais il semblerait que la gueulante poussée par Kendrick ait été entendue par les pontes de la fédération d'Orlando.


Je pense d'ailleurs que l'ex-champion par équipes de la WWE doit avoir des soutiens backstages assez élevés (du genre Kurt Angle ou Sting) étant donné qu'il n'a pas été mis à la porte. Ou alors il a plus d'influence qu'il n'y parait.

 

 

Ou alors ils le trouvent juste rigolo.

 


Quoiqu'il en soit il affirma lors d'une interview avant son match contre Robbie E. qu'il partait en croisade afin de redonner à la X-Division son prestige d'antan. C'est une très bonne chose. Et ça lui valut des remerciements de la part d'une partie du public au début du match, mais je doute qu'il soit la personne la plus efficace afin de réaliser son objectif.


Bon soyons honnêtes, Kendrick n'est pas mauvais sur un ring. J'ai de très bon souvenirs de lui à l'époque où il formait une tag team distrayante avec Paul London (à moins que ce ne fut Ashley Massaro qui était distrayante). Mais il faut avouer que niveau charisme c'est pas ça. Puis sa gimmick de chevalier Jedi du pauvre qui combat avec un vêtement trop grand pour lui le rend ridicule plutôt que de le poser en héros défenseur de la veuve et de l'orphelin.


Et en parlant d'absence de charisme, Robbie E. n'est pas en reste non plus. Il faudrait vraiment qu'il coupe ses cheveux, enlève ses lunettes et balance Cookie dans une fosse. Sa gimmick de type issu de Jersey Shore le dessert grandement. A chacune de ses apparitions on a envie de lui coller des claques et pas parce que c'est un heel.

 

 

En plus ses mains s'agitent tout le temps.

 


Ce n'est donc pas avec une affiche pareille que la X-Division va remonter dans les ratings. Le combat ne fut certes pas dégueulasse, voir Cookie brailler "What are you doing?" à l'encontre d'un Kendrick méditant au centre du ring était assez marrant. Mais la route est encore longue.


Le Jedi du pauvre remporta le combat après avoir fait l'essentiel du travail, mais il va falloir hausser le niveau de jeu pour espérer redorer le blason de la X-Division. C'est tout à son honneur d'entreprendre un tel projet, mais il existe des catcheurs plus efficaces que lui pour atteindre un tel but. Un simple exemple fut le match opposant le champion Kazarian à Max Buck pour la ceinture.


Alors Max Buck a, tout comme Robbie E et Kendrick, le charisme d'une endive, mais il reste très talentueux même sans son frère. Il domina une grande partie du combat, parvenant à contrer trois tentatives de Fade to Black et se permettant le luxe d'infliger un 450° Splash au champion. Le tout le fit paraître comme un rival crédible et un potentiel champion X-Division.


Kazarian fut mit à mal, mais conserva tout de même la ceinture avec un Shining Wizard décisif faisant suite à une tentative de roll-up de la part de l'ex-Young Buck.

 

 

Faut pas déconner non plus. C'est pas avec une endive

qu'on va rehausser le prestige de la division.

 


Un match plaisant donc, qui pose Max Buck en chef de fil de la nouvelle génération estampillée X-Division. De son côté Kazarian reste un solide champion. La plupart des gens pensaient, lorsqu'il fut décidé qu'il devait retourner en X-Division, qu'il s'agissait là d'une régression pour celui qui incarna autrefois le futur de la TNA. Mais au contraire il fallait voir cela comme une marque de confiance de la part de la fédération envers un lutteur expérimenté afin de recrédibiliser efficacement le produit X-Division.
 

En conservant sa ceinture, Kazarian assura à Fortune de repartir avec au moins un de ses précieux biens. L'autre étant mis en jeu lors du match par équipes entre la Beer Money et l'association entre Matt Hardy et Chris Harris qui a réussi l'exploit d'être plus volumineux que son allié.

 

 

J'y peux rien s'il m'a filé tout ses Haribos.

 

 

Cinq ans après leur séparation, lors d'un match contre LAX qui vit Storm assommer Harris avec une bouteille de bière (ce dernier lui en a apparemment tenu rigueur) James Storm retrouvait son ancien camarade des American Most Wanted. Celui-ci entra d'ailleurs en solo avec l'ancien imper estampillé "AMW" et combattit avec son slip d'époque. Et si vous suivez bien les cours de Tonton Spanish vous devriez savoir qu'une équipe qui entre séparément et qui a des tenues de combats dépareillées a moins de chance de l'emporter.


Dès lors l'intérêt principal du combat fut la confrontation entre James Storm et Chris Harris. Cette confrontation se fit cependant attendre étant donné que le heel fuyait logiquement le combat. Storm avait un ascendant psychologique indéniable sur son ancien coéquipier et le malmena longuement lorsqu'il put enfin lui faire face. Entre-temps Harris avait profité d'une distraction en ringside pour aller piquer un peu de bière afin de la cracher à la face de du Tennessee Cow-Boy (geste habituel de ce dernier).


On pouvait s'attendre à un turn en fin de combat de la part de l'un ou l'autre des deux combattants.  Mais il n'en fut rien. Le scénario logique qui voit le héros triompher de son ancien partenaire devenu méchant fut respecté. Après avoir mit Matt Hardy hors d'état de nuire en ringside, Roode rejoignit son collègue sur le ring et s'apprêta à réaliser le Drinking While Investing mais Storm l'arrêta afin de conclure ce match sur le finisher des AMW la Death Sentence.

 

 

S'allier avec Matt Hardy…

T'es vraiment tombé bien bas Chris.

 


La Beer Money conserva donc ses ceintures comme il se doit et Matt Hardy va donc devoir se trouver un autre partenaire s'il veut récupérer les titres par équipes.
 

Enfin le dernier match impliquant un membre de Fortune devait mettre aux prises AJ Styles avec Tommy Dreamer dans un No DQ match.

 

Alors qu'il pensait pouvoir en découdre avec Bully Ray, AJ Styles avait été lâchement attaqué par Tommy Dreamer dont les raisons du turn restent encore à ce jour inexpliquées. Les deux avaient donc rendez-vous à Sacrifice pour une explication dans un match sans disqualification.


La No-DQ, comme le Street Fight, permet à un catcheur quelque peu usé par le poids des ans de faire bonne figure. Comme on l'a vu à chacune de ses apparitions, la légende de la EC-Dub a perdu de sa superbe et ses matchs sont de véritables purges. D'où une mise au placard de quelques mois qui ne fut mise en suspens qu'après une plainte de Dreamer qui réclamait une meilleure utilisation (il avait quitté la WWE l'an dernier afin de continuer à catcher).


Heureusement son adversaire cette fois-ci fut AJ Styles. Comme à son habitude le Phenomenal One fut très bon ce qui nourrit davantage les regrets concernant son absence dans la title picture (et je ne parle même pas des regrets concernant Samoa Joe qui était carrément absent ce week-end).

 

 

Et gna gna gna gna gna!

 


Dreamer quand à lui utilisa la stipulation à fond en sortant divers armes et en distribuant quelques baffes à son adversaire dans les tribunes. Il bénéficia également d'une intervention de Bully-Ray qui caressa (au sens propre !) le crâne d'AJ avec un poing Américain avant d'être chassé par Christopher Daniels.


L'ancien pote de soirée de Raven en profita pour effectuer un piledriver quelque peu mollasson sur une table qui lui permit de remporter le match qui sans être une purge, fut assez poussif malgré les prouesses de Styles. Un détail amusant cependant lorsque Dreamer attaqua le Phenomenal One avec une fourchette renvoyant à une image datant d'il y a quelques mois mais avec les rôles inversés.


Je ne suis pas sûr que la décision de faire gagner Dreamer soit la bonne. L'objectif final d'AJ est d'en finir avec Ric Flair son ancien mentor. Pour cela il doit d'abord mettre Ray hors d'état de nuire puisque celui-ci l'avait blessé. Et là on le fait affronter un gars qui, il n'y a pas si longtemps, tentait d'aider De-Von à vaincre ce même Bully-Ray et qui maintenant se retrouve allié avec toujours ce même Bully-Ray. Okay je veux bien que Russo soit un esprit dérangé et qu'il ait fait pire (comme récupérer la ceinture WCW par hasard… hum, je dis ça comme ça hein) mais bon à l'heure où la TNA semble retrouver un peu de cohérence, cette alliance fait un peu tâche.


Enfin gageons que Dreamer ait été forcé par les Immortals d'agir ainsi et qu'on saura les raisons très prochainement.
 

 

En fait c'est juste parce qu'on détient son chien en otage.

 

 

Enchaînons ensuite avec un peu de douceur dans ce monde de brutes. Retrouvons les pérégrinations du petit-frère d'Amazing Red, Crimson qui cette fois-ci devait régler une bonne fois pour toute ses comptes avec Abyss. Deux questions étaient posées à travers ce combat, la première est-ce que Crimson allait conserver son invincibilité en triomphant de la montagne que représente le Monster Abyss? Et enfin Samoa Joe allait-il intervenir contre Crimson?


Les deux réponses furent Oui et Non. Oui Crimson triompha superbement en répondant efficacement au défi physique imposé par son adversaire et non Samoa Joe resta tranquillement au bar attendant peut-être son tour afin d'en découdre une bonne fois pour toute avec l'homme à la plus longue invincibilité à la TNA depuis Joe lui-même.

 

Mine de rien, Crimson commence à faire son trou. Celui qui avait débarqué en se présentant comme l'annonciateur d'un nouveau clan anti-Immortals avant de devenir le protégé de Scott Steiner pour finir en solo (le tout en moins de deux mois) fait transparaître un certain potentiel. Son physique fait penser à celui de Matt Morgan en un peu plus fin, ce qui lui confère une très bonne agilité pour un Big Man.

 

Le petit frère d'Amazing Red a un avenir à la TNA. Si on le fait feuder avec Abyss et Samoa Joe ce n'est certainement pas pour rien. Et si tout se passe bien il devrait pouvoir toucher une ceinture d'ici la fin de l'année.

 

 

Si tu parles du titre TV, j'en veux pas!

 

 

Maintenant avant d'aller plus en avant je souhaiterais apporter une précision.

 

Dans le dictionnaire si on regarde à "sacrifice" on trouve:"Renoncement volontaire à quelque chose". Un sacrifice implique donc qu'on accepte de se séparer de quelque chose ou de quelqu'un auquel on tient afin d'obtenir ce que l'on désire le plus.


Alors je me doute que vous devez vous dire:"ouais qu'est-ce qu'il veut là ? Il nous prend pour des bourrins ou quoi?" mais sachez juste qu'une piqûre de rappel est toujours utile. Non, parce que si on regarde bien de plus près sur les différents matchs proposés de ce PPV qui s'intitule, ô surprise, "S-A-C-R-I-F-I-C-E", on ne trouve qu'un match où cette notion de "sacrifice" est inscrite. Un sur neuf c'est peu me direz-vous et vous auriez raison!


Enfin c'est toujours mieux que zéro… Mais bref passons!


Le match en question est le match pour le titre des Knock Out détenu par l'égérie de VinZ à savoir Mickie James. Celle-ci a bien voulu accepter de défendre son titre contre l'ancienne championne Madison Rayne à la condition que celle-ci mette en jeu son contrat la liant à Tara. Pour rappel, l'ex Victoria avait pu revenir à la TNA à la condition qu'elle serve de bodyguard à Rayne. Et elle avait même dû lui céder le titre après sa victoire à Bound for Glory.

 

 

Punaise! C'est vrai que j'ai eu la ceinture!

 


En cas de défaite, Rayne se retrouverait donc seule et sans défense. La victoire était donc impérative pour elle, d'autant que lors de son dernier face-à-face avec Mickie elle avait subit un squash terrible.


Et pour être sûre que Tara évite d'intervenir en faveur de James, Rayne lui avait ordonné de rester en backstages. Pourtant celle-ci se présenta dans l'Impact zone dès le début du combat et entra sur son thème.


La suite du match reposa sur le combat psychologique de Tara. Devait-elle aider celle qui se présentait comme sa copine mais qui était en fait un véritable tyran? Ou bien devait-elle soutenir la championne afin de reprendre sa liberté?


Et finalement c'est la deuxième option qu'elle choisit en deux temps. La première fois elle empêcha Madison de frapper sa rivale avec un gant rembourré pendant que l'arbitre était dans les vapes après un coup malheureux au visage de la part de la malheureuse challengeuse. Et la seconde elle frappa son ancienne copine toujours avec ce même gant après un second ref bump suite à une Diving Lou Thesz Press de la championne.

 

 

Et pour plus d'explications je vous invite

à chercher sur Google!

 


Rayne K.O., la championne n'avait plus qu'à faire le tombé après que Tara ait réveillé l'arbitre.  La chanteuse country fut quelque peu troublée par un tel comportement avant de fêter son titre comme il se doit avec le public. Tara, quand à elle, laissa exploser sa joie et maintenant que son faceturn est entériné, elle devrait peut-être entrer en feud contre son ancien tortionnaire qui a suffisamment affronté Mickie James pour les cinq ans à venir.
 

Autre ceinture de champion du monde et pas la moindre puisqu'il s'agit du WHC détenu par Sting.

 

 

Really?

 

 

Avant le match, on eut l'agréable surprise de voir débarquer Mr. Anderson à la table des commentateurs. Se posa alors la question  s'il allait intervenir ou non. L'asshole devant affronter le vainqueur, il pouvait être tenter de choisir son adversaire lui-même. Mais il se tint tranquille ne se levant qu'après le match afin de faire face au gagnant.


Le début du combat fut quelque peu poussif, cela afin de permettre à Anderson de faire le show aux commentaires (ce qu'il fit avec son bagou habituel). C'est peut-être une option intéressante pour ceux qui regardent le show à la TV, mais pour le public dans la salle, ça a dû paraître longuet.


Il y eut tout de même un passage intéressant dans les tribunes qui vit les deux lutteurs s'envoyer contre les murs et RVD frapper son adversaire avec un dropkick contre les barrières. RVD fit montre par ailleurs d'une certaine assurance en nous gratifiant plusieurs fois de son taunt. Je me suis même demandé s'il n'allait pas turner vu le nombre de fois qu'il a montré ses épaules avec ses pouces à chaque fois que Sting était à terre.


L'ancien vainqueur du MITB domina la majeure partie du combat mais comme dans le monde du catch tout est inversé, c'est le Stinger qui l'emporta après un Scorpion Death Drop. Victoire logique du champion puisque c'est lui qui a le plus de velléités envers Anderson. C'est à cause de Sting qu'il n'a pu avoir son rematch contre Jeff Hardy (kayfabe, hein, parce qu'en vrai Jeff s'est tiré une balle tout seul). De plus Sting avait auparavant fracassé la voiture d'Anderson, il y a donc comme un petit contentieux entre les deux hommes.

 

 

Ah et il a postillonné dans son micro aussi.

 


Au final six des neufs matchs dépassèrent les dix minutes et la plupart finirent de manière clean. Le show est certes en-dessous d'Extreme Rules mais reste plutôt correcte pour un PPV de la TNA. On notera juste le manque de rythmne de la plupart des matchs ainsi que la médiocrité du public qui n'offrit que peu de réactions.


La TNA tient le bon bout en mettant en valeur le terme "wrestling", mais derrière il faut que les faits suivent et pour ça elle doit encore élever son niveau de jeu en présentant plus de matchs de bonnes qualités et des feuds passionnantes. Il faut mettre toutes les ceintures en valeurs. La X-Division semble reprendre du poil de la bête mais c'est toujours le désert chez les Knock Out. Pourquoi Velvet Sky n'a-t-elle pas eu de match contre Winter ou Angelina Love? A quand remonte la dernière défense des ceintures féminines par équipes? Gunner aura-t-il le droit de défendre le titre TV en PPV contre Eric Young qui lui a piqué la ceinture par fourberie jeudi dernier?


Depuis Victory Road, la TNA marche sur des oeufs. En délaissant le côté "wrestling" du catch, la WWE lui a peut-être permis de trouver un moyen de se refaire une santé. Il y a une piste à exploiter de ce côté-là et espérons que les dirigeants la suivent consciencieusement .

 

 

En attendant réservez votre soirée pour le 12 juin.

29 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut