Catch

It’s time for a change brotha’ !

Ne m'appelez plus jamais "France"

La France elle m'a laissé tomber

Ne m'appelez plus jamais "France"

C'est ma dernière volonté

Michel Sardou Le France

 

 

Plus de catch, un show de meilleure qualité, de nouveaux décors, des visuels aux teintes bleues, une streak mise en jeu, non vous n'êtes pas à Smackdown! mais bien à IMPACT Wrestling, le "nouveau" show de la TNA! Et c'est un panda de fort bonne humeur qui a bu une douzaine de bières pour fêter ça (il n'y a jamais de mauvaise excuse…) qui passe le nouveau show en revue.

 

 

New colors brotha' !

 

 

Nalyse du Show formely know as TNA Impact! du 19 mai

 

 

Ça y est! La bande à Hogan a détruit un nouveau pan de la TNA Originale. Après le changement de la forme du ring, la mise au placard de certaines stipulations propres à la fédération et le débarquement en masse de vieilles gloires périmées (heureusement la plupart ont depuis quitté le navire) c'est au tour du nom du show de subir une modification.

 

Comme Foley l'avait annoncé la semaine dernière, on ne doit plus dire "TNA Impact" mais "Impact Wreslting". Bon vous me direz ce n'est pas un gros changement mais il s'agit quand même du nom du show. Ce qui n'est pas rien. Cela dit ce n'est pas foncièrement une mauvaise chose, on conserve le terme historique "Impact" auquel on accole "Wrestling" histoire de rappeler que c'est avant tout un show de catch (et aussi de récupérer un mot lachement abandonné par la WWE). En fait c'est juste dommage d'enlever "TNA" mais ça faisait sans doute trop long.

 

 

Puis il parait qu'Hogan en aurait marre

des jeux de mots foireux du type "Tits N' Ass".

 

 

Mais qui dit changement de nom dit aussi lifting au niveau du décors. Et c'est peut-être là que le bât blesse. Exit le rouge et noir (qui faisait trop Stendhal ou Nissart c'est selon). Et bienvenue au bleu et blanc! Les murs sont bleus, les lumières sont bleues, les cordes du ring sont bleues,… bref tout est bleus! Ce qui donne un fort aspect "smackdownien". Et c'est moche.

 

En revanche, il faut avouer que le nouveau générique pète. Ça ne vaut pas celui des Tortues Ninja en Espagne mais ça reste convenable La nouvelle chanson s'intitule Change me et est interprétée par Phather, Sun and the Holy Ghost. Un groupe, dont à part la référence à la sainte Trinité, j'ignore tout.

 

Et c'est donc dans une ambiance de guimauve bleutée que les Immortals emmenés par ce diable d'Eric Bischoff firent leur apparition. Ce dernier nous expliqua alors qu'Hulk Hogan était absent car il avait une réunion très importante en compagnie de Mick Foley à New York. L'homme qui causa la chute de la WCW vanta ensuite ses propres mérites concernant le changement de décors avant que quatre membres de la X-Division ne viennent lui chercher des poux.

 

 

Ouais. Il va voir le vieux. Il va les sentir passer

nos revendications!

 

 

Il s'agit des mêmes individus qui avaient auparavant perturbé la pause-café d'Easy E afin de réclamer davantage de temps d'antenne. A savoir, Amazing Red et les Generation Me, le tout emmené par Brian Kendrick. Ce dernier est d'ailleurs beaucoup plus crédible sans son peignoir de bain et ne se débrouille pas trop mal au micro.

 

Après un début de segment quelque peu surjoué par Bischoff et Kendrick , trois matchs furent annoncés.  L’objectif pour Bischoff étant de se débarrasser des fauteurs de troubles. Les GeMe affronteraient Matt Hardy et Bischoff lui-même (!) Amazing Red devrait faire face à Samoa Joe et Kazarian défendrait sa ceinture contre Abyss. Quand à Kendrick, il eut droit à une gifle de la part de Bischoff. Le leader de la fronde voulut bien évidemment riposter ce qui mena à un brawl de bonne facture entre les deux groupes. Les représentants de la X-Division reçurent l'aide de Fortune ce qui causa la mise en échec des Immortals.

 

Et on commence par le gros choc du show, à savoir la défaite de Kazarian. Ce résultat a de quoi surprendre, Kazarian faisait un beau champion et on pouvait espérer le voir feuder un peu avec Max Buck suite à leur combat de dimanche dernier. Mais bon il faut bien qu’Immortals remporte quelques matchs et gagne des ceintures afin d’assoir sa réputation de clan dominant. Et puis cela permet à Abyss de remporter la dernière ceinture qui manquait à son palmarès.

 

 

Ouais!

 

 

Et puisqu’on parle de ceinture. Vous vous rappelez que la semaine dernière lors de la Battle Royale Eric Young a chipé la ceinture TV après avoir éliminé Gunner? Non? Mais si, même qu’après il s’était élancé à la poursuite du Canadien afin de lui apprendre les bonnes manières! Non toujours pas? Bon.

 

Eh bien Gunner n’a toujours pas récupéré son bien. Il nous annonça alors dans un segment backstage qu’il comptait bien retrouver le kleptomane pour lui régler son compte.

 

Et il n’était pas bien loin puisqu'il faisait une séance photo avec Miss Tessmacher. Cependant il n’avait pas d’appareil photo et apparemment personne n’avait dit à l’ex-secrétaire de Bischoff qu’elle avait une séance photo de prévue. Un plan foireux en somme et on pouvait penser que l’ex leader de la World Elite avait des idées salaces derrière la tête.

 

Mais rassurez-vous car si Showtime se mit en caleçon afin de montrer à la belle ce qu’il attendait exactement d’elle, ce n’était pas pour faire des cochonneries (Impact n’est pas PG, mais il ne faut pas déconner non plus). Non non, il voulait juste lui montrer des poses qu’Orlando Jordan lui avait montré dans son appartement (ce qui me fit penser que Miss Tessmacher n’avait effectivement rien à craindre).

 

Peu après Gunner déboula et frappa l’homme qui l’avait volé. Young ne chercha pas à se défendre et le membre des Immortals put partir avec la ceinture en main.

 

Alors un truc qui serait bien c’est que la feud se poursuive afin de donner un peu d’exposition aux deux et à la ceinture. Eric Young est toujours aussi distrayant dans son rôle de bouffon, mais ce serait bien de le voir catcher sur un ring aussi. D’autant que Gunner n’est pas mauvais. Enfin perso je n’y crois pas trop, mais on peut toujours rêver.

 

 

Enfin pas trop non plus.

 

 

En attendant Amazing Red devait affronter un adversaire de taille à savoir Samoa Joe. Bischoff comptait sur la Submission Machine afin de réduire Red à néant mais c’était oublier qu’autrefois celui-ci avait vaincu Joe lorsque le Samoan détenait la ceinture X-Division (bon faut dire que Bobby Lashley l’avait un peu aidé).

 

On pouvait donc s’attendre à un bon petit match mais en fait on eut un bon petit squash. L’objectif de cette affiche était de continuer la feud entre Crimson et Samoa Joe en donnant le petit frère du géant roux en pâture à Joe.

 

Ce dernier commença alors à beatdowner Amazing Red avant que Crimson ne déboule. Les deux adversaires échangèrent quelques coups, mais Joe fut rapidement mis en déroute après une suplex du grand rouquin. Vu ce que Crimson a montré depuis son arrivé à la TNA, on est en droit d’espérer de beaux combats entre les deux loustics. En revanche la TNA n’arrête pas de comparer la série d’invincibilité de Crimson à celle de Joe (le Samoan était resté invaincu pendant 18 mois après son arrivé en 2005) donc soit les bookers veulent faire jobber la Submission Machine afin de faire de Crimson un potentiel main eventer, soit le grassouillet vaincra son opposant renforçant ainsi davantage le mysticisme autour de sa streak.

 

 

You're next!

 

 

Enfin les Generation Me firent face à Matt Hardy accompagné pour l’occasion d’Eric Bischoff. Auparavant il y eut un segment backstage mettant en scène les deux jeunes Bucks qui mirent les choses au clair concernant les petites frictions qu’ils y avaient eu entre eux par le passé. Les deux convinrent que le sort de la X-Division passait avant tout. Intention louable et segment qui a le mérite de nous expliquer pourquoi les GeMe se sont remis ensemble après leur tentative solo pour récupérer la ceinture.

 

Après deux défaites l’honneur, de la X-Division était en jeu et malheureusement les GeMe durent s’incliner malgré une belle performance. Matt joua logiquement le heel en péril avant de parvenir à faire le tag. Bischoff asséna alors quelques coups de pieds à Jérémie Buck qui était bien retenu par Hardy avant de faire le tombé victorieux.

 

Même si le match ne fut pas mauvais en soit, voir Bischoff faire le tombé sur un jeune espoir de la fédération est quelque peu incongru. Okay ça assoit son côté narcissique et dominateur, mais mince! Les représentants de la X-Division font fanny, niveau crédibilité c’est dur. D’accord ils doivent être bookés plus faible que les membres d’Immortals afin que Fortune apparaisse comme la menace numéro une, mais les GeMe aurait très bien pu venir à bout de Mat Hardy. L’honneur aurait été sauf et les Immortals apparaitraient toujours comme puissant avec une ceinture en plus, ladite ceinture qui représente le graal du groupe de Kendrick.

 

Donc en résumé Immortals a récupéré le symbole de la X-division qu'aucun des membres ne parait en mesure d’aller récupérer. Triste.

 

 

– T'as vu ce qu'on leur a mis ?

– N'en fait pas trop non plus. Je te rappelle que si

on en est là, c'est en partie à cause de ton frère.

– …

 

 

Un peu de légèreté maintenant avec le premier match féminin de la soirée.

 

Maintenant que Tara s’est enfin débarrassée des chaînes qui la liaient à Madison Rayne, elle avait l’occasion de s’expliquer avec son ancienne tortionnaire. Cependant il s’agissait ici d’un match par équipes de trois. Tara faisait équipe avec la championne Mickie James et Miss Tessmacher tandis que Rayne s’était alliée aux championnes par équipes Rosita et Sarita.

 

Hernandez et Anarquia profitèrent d’ailleurs de l’occasion pour venir squatter à la table des commentateurs. Il faut dire aussi que vu que Jesse Neil s'est blessé dimanche dernier sur le finisher d'Hernandez et que les MCMG sont toujours absents, ils n'ont plus d'adversaires disponibles.

 

Au premières loges pour le combat, ils purent ainsi voir la roublardise de Rayne qui, après avoir évité pendant tout le match son ancienne copine, se cacha derrière Sarita qui subit le Black Widow de l’ex Victoria.

 

Victoire logique des faces donc mais bien évidemment tout ne fait que commencer entre Rayne et Tara qui devrait logiquement infliger une ou deux corrections à son ex-partenaire.

 

 

– Maintenant Tara c'est toi qui t'en occupe.

– Quoi? Mais ça fait des mois que je me la trimballe!

– Oui moi aussi alors que c'est toi qui est censée en avoir la garde.

– …

 

 

Et en parlant de correction, petit retour sur celle infligée dimanche dernier par Chyna et Kurt Angle au couple Jarrett.

 

Enfin! Kurt Angle a gagné un match contre Jeff Jarrett. Bon okay c’est Chyna qui a fait taper Karen Jarrett mais c’est une victoire quand même! Kurt n’oublia pas de remercier son alliée d’un soir et proposa à Double J d’en finir une bonne fois pour toute à Slammiversary. Ce dernier accepta à condition que la médaille olympique de Kurt soit en jeu.

 

Bon ce n’est pas la première fois que le Gold Medalist met son bien le plus précieux dans la balance (il y avait un challenge comme ça du temps où il était à la WWE, jusqu’à ce qu’Eugène gagne. Oui oui, Eugène) mais ça m’étonnerait qu’il perde. Cette feud doit se finir et Slammiversary est une bonne occasion pour ça. D’autant que comme nous le révéla Kurt, le vainqueur du match sera désigné prétendant numéro un au titre mondial. Ce qui laisse à penser, en cas de victoire de Kurt, qu’Anderson récupère la ceinture.

 

Alors que les deux lutteurs scellaient leur accord Karen intervint tout sourire malgré le fait qu’elle se trouvait sur une chaise roulante en haut de la rampe. Elle affirma que son mari ne serait pas seul à Slammiversary avant que Velvet Sky ne fasse irruption et ne la fasse dévaler la rampe (heureusement Big Daddy Jarrett l’attrapa au vol).

 

Une fin de feud peut-être en vue donc ce qui ne serait pas plus mal. Jarrett est tellement focalisé sur Angle qu’on en oublierait qu’il fait partie des Immortals. Une petite raclée et un retour en rampant dans le bureau de Bischoff ne lui ferait donc pas de mal.

 

 

A moins qu'un steel wheel chair match soit en préparation.

 

 

Et puisque j’évoquais la présence de Velvet, après que cette dernière ait balancé Karen, Jarrett appela Bischoff afin que celui-ci booke un handicap match entre l'ultime membre des Beautiful People et sa némésis, à savoir Winter, accompagnée de son charmant toutou Angelina Love. Voilà une grande idée! Les trois n’avaient pas eu de match à Sacrifice qui aurait pu permettre de faire avancer la feud. Là avec une confrontation directe, on a du concret.

 

La division Knock Out reçut ainsi une bonne exposition lors de ce show puisque le match de Velvet et ses amies, en plus d’être le second match féminin de la soirée, était en main event. De plus on ne fut pas au bout de nos surprises puisqu’après que Velvet ait remporté la partie avec un roll-up sur Angelina Love, ODB déboula et s’en prit à Sky qui était alors en ringside. Il s’agit du second retour de la bad ass girl après son one-shot contre Madison Rayne il y a quelques mois. Petit bémol quand même, lors de son premier retour elle était venue en tant que face alors que là elle est heel. Guère logique tout ça, et pourquoi s’en prendre à Sky? Okay à l’époque où les Beautiful People dominaient la division féminine, ODB comptait parmi leurs plus coriaces adversaires mais ça remonte bien à deux ans! Enfin bon, attendons de voir s’il y aura de plus amples explications dans les jours à venir.

 

En tout cas le retour d’ODB fait plaisir. C’est un bon renfort pour une division qui en avait bien besoin et espérons que ce ne soit pas juste le coup d’un soir.

 

 

Faut voir. Les coups d'un soir c'est souvent intéressant.

 

 

Au cas où vous auriez zappé, dimanche dernier Tommy Dreamer a vaincu AJ Styles avec un piledriver sur une table. Et c’est un AJ portant une minerve qui entra dans l’Impact Zone afin de discuter des derniers incidents avec Dreamer. Il ressort de cette discussion qu’apparemment Dreamer a rejoint les Immortals pour pouvoir conserver son contrat (comme Rhyno avant lui) et a blessé Styles suite au piledriver.

 

Styles ne tint alors point rigueur à Dreamer pour ses agissements car dans son cas il aurait fait la même chose. Cependant cela n’empêcha pas Dreamer de coller une droite au Phenomenal One avant de lui infliger un beatdown. Daniels tenta bien de sauver son camarade mais il fut mis K.O. par un lowblow de Dreamer. Entre-temps Styles avait bien tenté de se relever mais il fut assommé par Bully Ray comme dimanche dernier. Dreamer le finit ensuite une nouvelle fois avec piledriver comme en écho au match de Sacrifice.

 

Et m'est avis qu'on ne va pas tarder à retrouver ces quatre là dans un match tag team. Ce qui ne serait pas plus mal.

 

 

Damn right.

 

 

Après le brawl inaugural, Flair s’était emparé du micro et avait commencé à brailler comme à son habitude. En tendant bien l’oreille on pu comprendre qu’il en avait après Robert Roode et qu’il voulait s’expliquer avec lui.

 

Rappelons-nous qu’à Lockdown Fortune avait vaincu Immortals après que Roode ait fait tapé Flair. Le Nature Boy demanda alors une revanche ce que refusa Roode qui se prit alors une claque. Le champion par équipe lui infligea alors la même clé de bras qu’il avait fait à Lockdown. Ce qui provoqua l’arrivée des Immortals qui vinrent secourir leur doyen et tabassèrent sévèrement le pauvre Roode.

 

 

– T'as pas honte de t'en prendre à un vieux?

– You gotta beat the man qu'il disait… You gotta beat the man.

 

 

Juste après cette empoignade Sting vint rendre hommage à RVD. En gros il était fière d’avoir conservé la ceinture et comptait bien mettre fin à l’alliance entre Hogan et Bischoff (un truc qu’il tente de faire depuis une quinzaine d’années et quand on voit le résultat, on ne peut pas dire que ce soit folichon). C’est alors que son thème retentit et que les lumières s’éteignirent.

 

Lorsque la salle fut éclairée de nouveau M. Anderson était apparu dans le dos du stinger. Mais le plus drôle fut que l’asshole était grimé en «Vintage Sting» du temps où celui-ci avait une gimmick de surfer au début des années 90 (avant d’avoir sa gimmick de «The Crow»). L’effet de surprise fut garanti et Anderson frappa son futur adversaire avec la batte de celui-ci.

 

A mon humble avis, si Sting tolère un tel cosplay (qui fut très réussi) c’est qu’il doit apprécier énormément le travail de Ken Anderson. Ce qui est une bonne chose pour l’asshole étant donné l’influence backstage de l’ancienne gloire de la WCW.

 

 

Youhou Stinger !

 

 

Cinq combats, un gros brawl en début de show, quelques beatdowns, un retour surprise, … Un show intéressant donc qui s'inscrit dans la continuité des précédents. Mais si la TNA veut vraiment mettre le côté "wrestling" en avant il va falloir faire des matchs un peu plus long et un peu plus technique.

 

Enfin je profite de cette nalyse pour rendre un dernier hommage à une légende de l'histoire du catch (qui passa à la TNA en 2004) qui vient de nous quitter.

 

 

R.I.P. Macho Man

 

 

Ooohhh yeah!!

13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut