Catch

Tough Enough smells what The Rock is cooking

You got mud on your face
You big disgrace
Somebody better put you back into your place
Queen, We will rock you

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour la review d’un show mettant en scène The Rock, Stone Cold Steve austin et qui ne se déroule pas en 1999. En bref, le meilleur épisode de l’histoire de Tough Enough!

 

 

C'est ici Wrestlemania?

 

 

Nalyse de Tough Enough du 23 mai

 

 

La semaine dernière, Martin s’est cassé le pied, ce qui a causé son élimination. Le meilleur élève de Tough Enough abandonnait donc le show sur blessure. Cette éviction forcée de Martin entraine presque obligatoirement une victoire de Luke, car il est le plus complet, tant dans le ring qu’avec un micro en main, comme nous le prouvera cet épisode. Martin n’a cependant pas été le seul à se blesser la semaine dernière: souvenez-vous, l’épisode s’était même achevé sur la blessure de Christina, sans que l'on connaisse la gravité de celle-ci.

 

L’épisode de cette semaine à donc débuté sur le retour de Christina qui annonça à Trish qu’elle s’était juste foulé la cheville; vu les cris et les pleurs émis pour une blessure comme la sienne en comparaison avec la presque non-réaction de Martin lorsque son pied s’est cassé, je me demande vraiment si la croyance populaire selon laquelle les femmes résistent mieux à la douleur est vraie… Trish était en tout cas ravie d’accueillir Christina, car elle est la « last woman standing » comme elle l’appelle en permanence, et qu’elle est la dernière représentante de son genre dans la compétition.

 

Le comité d’accueil de Christina ne se résumait cependant pas à Trish. En effet, AJ, qui avait été leresponsable de la blessure de Christina, guettait pour pouvoir lui présenter ses excuses, et après celles-ci, largement acceptées, le générique de début fut lancé et l’épisode put commencer.

 

Le mot de la semaine était charisme; ainsi, les diverses épreuves allaient (enfin!) tester ce que valent les rookies en tant qu’entertainers et pas uniquement en tant que lutteurs. J’attendais ce type d’épreuve depuis un certain temps déjà, me demandant même si la WWE n’allait pas se contenter de chercher les meilleurs lutteurs afin de les formater plus tard en tant qu’entertainers; je suis content de voir que ce n’est pas le cas.

 

 

– Hé Truth, à Tough Enough ils donnent des leçons sur le charisme, tu devrais y aller LOL!

– T'es bien placé pour parler toi, and that's the truth!

 

 

Les épreuves n’étaient cependant pas pour tout de suite. En effet, il fallait d’abord passer par les entrainements quotidiens afin de continuer à tester les participants dans un ring. AJ, qui aurait été éliminé s’il n’y avait pas eu de blessures la semaine passée, se savait sur la sellette et dit en interview qu’il allait profiter de son répit pour donner le meilleur de lui-même et acquérir son spot à Tough Enough. Le moins qu’on puisse dire est qu’il s’est totalement foiré, et ce dès le début de l’entrainement: il devait enchaîner des mouvements avec Luke et, au lieu de prendre une prise… l’a réalisée lui-même! On s’est alors retrouvés avec un double drop toe hold ahurissant qui a bien fait marrer tout le monde, notamment Stone Cold Steve Brogniart qui n’avait jamais vu ça en vingt années de carrière.

 

L’enchainement suivant entre Jeremiah et Andy était aussi mauvais que le premier à cause du redneck édenté qui était beaucoup trop stressé et ne sécurisait pas bien la vente des mouvements (en gros, il s’est violement ramassé sur un drop toe hold basique). Le dernier enchainement de mouvements montré, en revanche, était le meilleur de la compétition tout entière, il s’est d’ailleurs si bien déroulé que Bill les gratifia de l’immense honneur de leur faire un câlin collectif (vous avez bien lu).

 

Après la publicité, les élèves concoururent dans l’épreuve NXT la moins stupide de toutes celles qu’ils eurent à faire. L'épreuve en question visait à tester leurs qualités d’entertainer. Ils devaient faire le guide sur un bus de touristes tout en divertissant les susnommés touristes. Le host de cette épreuve était James Roday, acteur principal de la série « Psych » et qui aurait dû être guest host de RAW en 2010 mais n'avait pas pu venir à cause d’une appendicite. La série étant populaire aux USA, amener un acteur aussi connu ne fera certainement pas de mal aux audiences de Tough Enough, pour le moins instables et variant nettement d’une semaine à l’autre.

 

AJ était le premier à se lancer, et même s’il n’a pas été excellent dans cette tâche, il a été loin d’être le plus mauvais: au moins, il a donné les bons renseignements même s’il n’a pas réussi à captiver le groupe par son discours. Passait ensuite Luke, qui a totalement foiré son coup: il voulait jouer au guide marrant et divertissant, mais la foule n’étant pas chaude; lorsqu’il  commença  à faire son show, il se mangea bide sur bide devant un public effaré et ne changea même pas de plan pour passer à quelque chose de plus classique comme le fit remarquer Bill. Le pire dans tout ça? Il n’a pas, lui non plus, été le plus mauvais dans cet exercice. Le guide suivant était Andy qui, venant de sa campagne, ne connaissait clairement pas Hollywood et donnait de fausses informations en plus de chercher les endroits décrits sur ses fiches. Mais il n’était toujours pas le plus mauvais! La palme du guide le plus pourri de l’histoire revient de loin à Christina qui a brassé de l’air  tout le long du tour; elle ne lisait même pas ses fiches et essayait d’être drôle en décrivant le parking ou le McDonald’s par exemple, ce qui était loin de l’être, c’était même assez embarrassant. Bill a parfaitement résumé ses talents d’oratrice: un sourire et beaucoup d’air. Jeremiah passait ensuite, et comme il le dit en interview, il se foutait royalement de faire le guide, il voulait juste être charismatique et a parfaitement réussi sa mission. Il se mit le public dans la poche dès son arrivée, et le divertît tout le long du tour, même si le groupe de touristes n’a absolument rien appris sur Hollywood. Il était clairement le meilleur à cet exercice.

 

 

Vous connaissez pas l'histoire du sanglier qui pète? Bah demandez à Bill LOL!

 

 

La suite du show était  mémorable. Le guest de cette semaine était effectivement the most electrifying man of all entertainment, The Rock! Les apprentis catcheurs eurent la chance de le rencontrer,  et l’insigne honneur de lutter avec lui, ce que n’ont pas fait la plupart des main eventers actuels de la WWE.

 

Pour résumer, dans le même show, qui n’est ni Wrestlemania, ni Raw, Stone Cold Steve Austin et The Rock, les deux grandes figures emblématiques d’une ère à la WWE, ont été réunies et l’un d’entre eux a lutté en plus d’avoir fait une promo.  En cela le show est le meilleur de l’histoire de Tough Enough.

 

Comme je le disais, The Rock a voulu tester les lutteurs dans le ring. Il leur a ainsi donné une leçon de catch, les laissant tous pantois devant tant de qualités. Christina n’a néanmoins pas pu participer à cause de sa blessure, ce qui la frustra au plus haut point.

 

Vint ensuite le skills challenge, qui est je dois l’avouer, mon préféré depuis le début de la compétition: une bataille de promos. Avant le skills challenge, je voyais clairement Luke comme le potentiel meilleur mic skill, je suis donc resté bouche bée devant la prestation d’un des participants dont je pensais qu’il allait se rater.

 

Je commencerai  cependant par le premier qui est passé: Jeremiah. Je ne jugerai pas le fond de ce qu’il a dit car il n’a eu aucun temps de préparation,  et n’a pas pu préparer quelque chose de décent. En revanche, au niveau de la forme, il était assez à l’aise, et cette promo sans préparation aucune à prouvé qu’il serait clairement capable de gérer un vrai speech lors d’un show de la WWE. La promo suivante était celle de Luke. Il  a pris le parti intéressant de faire comme s’il était au summum d’une rivalité avec Bill, et lui a dit que ce dimanche, ce serait maître contre élève, le lion contre le loup, et que le loup gagnerait. Même s’il devrait revoir ses cours de zoologie, il s’en est très bien tiré: il y a eu un vrai jeu d’acteur, des variations de voix intéressantes, des cris bien placés, c’est une bonne promo. Le seul problème, c’est qu’il en a trop fait, il n’est effectivement pas en rivalité face à Bill et il était un peu dur  de croire ce qu’il disait.

 

Vint ensuite Christina, qui n’est définitivement pas douée pour les promos, un jeu d’actrice inexistant, pratiquement aucune passion, aucun mouvements du corps. Elle a récité un texte, c’est tout.

 

 

En même temps, vu son prof…

 

 

Andy, aka Silent Rage, était le suivant. Son speech était très étrange car en général, les débutants négligent leur langage corporel, mais assurent à peu près le minimum syndical quand il s’agit de parler; pour lui, c’était l’inverse, probablement dû au stress et au manque de pratique. Contrairement à Luke qui a dû s’entrainer devant son miroir pour assurer au maximum, Andy a tout misé sur l’in ring et a négligé les promos. Du coup, il n’assure pas micro en main : son élocution est mauvaise et sa vitesse de diction est irrégulière, ce qui a plombé les points positifs comme le langage corporel ou les expressions faciales.

 

Vint enfin AJ aka Tumbleweed, le plus mauvais dans le ring des participants restants à Tough Enough. Je pensais qu’il allait au mieux sortir une promo moyenne, mais il a impressionné tout le monde et a notamment laissé Bill Demott sur le popotin. Sa promo différait des autres car il s’est inspiré de ce qu’il se passe réellement entre Bill et lui, il a ajouté de la technique et il a même réussi à jouer avec un public inexistant lorsqu’il dit « I’m gonna make believers out of them » en montrant la salle vide du doigt. Sa promo était du même acabit que celle de Skidmarks à la différence qu’il l’a créée de toutes pièces, et qu’elle ne sortait pas entièrement de ses ressentiments.

 

Comme vous l’avez compris, AJ a gagné le skills challenge et c’est The Rock qui le lui a annoncé en déclamant une promo aux rookies sur leurs prestations; d’ailleurs, Jeremiah était mort de rire devant le Rock en pleine promo, mais heureusement pour lui, ça ne s’est pas vu.

 

Après le skills challenge, les délibérations. Tout le monde était d’accord pour dire que la promo d’AJ était excellente, mais qu’il a quand même été mauvais in ring et qu’il a blessé Christina, donc sa nomination est logique. Christina quant à elle a été nominée pour manque de mic skill et invisibilité durant les promos. Andy a été nominé pour des raisons similaires, Bill dit de lui que sur son personnage de Silent Rage, il reçoit le Silent, pas la rage. 

 

L’apprentissage du bottom three par les participants mit Andy dans une colère noire disant que lui et Christina n’avaient rien à y faire, et que les pros s’étaient trompés en les nominant, ajoutant même qu’ils étaient les seuls à pouvoir faire quelque chose à la WWE.

 

Dans une ambiance très Koh Lantaesque avec plan de feu qui brule et musique, nous avons eu droit à un conseil des éliminations épique, clairement le meilleur depuis le début, ajoutant à ce show un peu plus d’excellence.  Austin, qui n’avait jamais vu Andy dans son bottom three, lui demanda de lui raconter sa vie afin de mieux le connaitre, ce qu’il fit sans faute; il lui dit qu’il respectait la philosophie de son père qui consistait à tout donner dans le travail qu’on aime. Austin s'est foutu de lui et lui demanda comment il allait apporter une meilleure vie à sa famille s’il était dans son bottom three.

 

Stone Cold s’est ensuite tourné vers Christina en lui demandant pourquoi alors que Dwayne The Rock Johnson, Mr Promo himself était là, elle n’a pas donné le meilleur d’elle-même, Christina a répondu par la réponse la plus percutante de l’histoire et avec une répartie sans limite « I don’t know ». Elle n’a même pas cherché à se défendre, ou à se trouver des excuses pour convaincre Austin de la garder, non, elle a juste dit qu’elle ne savait pas, mais ce n’est pas le pire; le pire est qu’elle l’a dit avec un sourire et aucun signe de détresse sur le visage, ce qu’Austin remarqua, il lui dit donc qu’il ne pensait qu’elle voulait rester à Tough Enough aussi fort que ça.

 

 

Je suis terrorisée là, c'est Matt qui m'a dit de faire comme ça.

 

 

Austin se pencha par la suite sur AJ, nominé la semaine passée,  et lorsqu’il lui demanda s’il voulait plus rester qu’Andy, celui-ci interrompit AJ qui disait qu’il le voulait évidemment; Austin le recadra magnifiquement tout en foutage de gueule et en rappellant sa position inférieure.

 

Après cela, Andy fit quelque chose de jamais vu à Tough Enough, il affirma à la légende de la WWE qu’il s’était trompé dans ses nominations dans le bottom three,  et refusa totalement d’enfoncer Christina pour survivre. A ce moment, j’étais persuadé qu’Andy allait sauter, mais un bon speech sur le fait qu’il avait besoin de se réveiller car ce n’est pas Christina qui paiera ses factures le fit  changer d’avis, et le redneck dit qu’il méritait plus de rester que l'apprentie diva.

 

Le temps des éliminations était venu, Austin élimina donc logiquement Christina pour manque de passion, et fit hurler à plusieurs reprises Andy qu’il n’avait pas montré tout ce dont il était capable dans une scène pleine de tension où je croyais personnellement qu’il allait craquer et soit fondre en larmes, soit frapper quelqu’un. Il avait visiblement montré sa valeur car Austin élimina AJ sans aucune émotion, et ordonna à Andy de donner son maximum.

 

Cet épisode fut riche en émotions et en moments mémorables, il et est à mes yeux le meilleur de cette saison, et probablement de l’histoire. Je vous laisse donc et vous retrouve la semaine prochaine pour la demi-finale de Tough Enough qui aura pour host la WWE superstar et ancien finaliste de Tough Enough The Miz.

 

 

Le Miz arrive? Je vais planquer les ceintures, c'est plus prudent.

13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut