Catch

Et pendant ce temps à Orlando…

Time flies when you're having fun, yeah.
Time's up when you work like a dog.

Green Day, All the time

 

Pendant que la WWE a paumé un de ses titres mondiaux, la TNA continue son bonhomme de chemin. La fédération floridienne tente de porter des coups de boutoir à sa rivale mais il faut avouer que l'impact (haha) est moindre.

 

 

Encore que Sarita a dégusté sévère.

 

 

Nalyse d'Impact Wrestling du 21 juillet

 

 

Au moment où la WWE nous sort la storyline de l'été, la TNA semble marquer le pas après un Destination-X qui nous avait vendu du rêve. Car il faut être honnête, quand on file son titre principal à un vétéran de 52 ans pendant que le rival ose prendre un virage très risqué, ça s'appelle jouer petit bras.

 

Mais il est vrai qu'avoir quelqu'un comme Hulk Hogan et ses contrats à 10 000 clauses constitue un sérieux handicap. M'enfin quand même ! S'ils le voulaient vraiment, les bookers mettraient une dose de calmants dans la tisane du Hulkster et ils en seraient débarrassés. Ça a marché pour Ric Flair, pourquoi ça ne marcherait pas pour Hogan ?

 

Enfin bref…

 

Après avoir tracé sa route en solo, M. Anderson a finalement rejoint mes Immortals. Et en bon membre exemplaire, il perdit aussitôt sa ceinture comme Jeff Hardy, Gunner et Abyss avant lui.

 

 

Maiheu ! Je cherchais juste à m'intégrer moi. Si je perdais pas ma ceinture Abyss avait juré de bénir le fruit de mes entrailles.

 

 

Mais de tout cela, Sting n'en a cure. Bien heureux d'avoir capturé le titre suprême, le Joker de Venice Beach invita Hogan et Bischoff sur le ring pour une interview. Cependant ce ne furent point ses âmes damnées qui se pointèrent mais ce bon vieux Kurt Angle avec son masque de clown. Le champion olympique vint lui rappeler en substance que s'il le respectait, c'était quand même un peu grâce à lui qu'il était champion à l'heure actuelle.

 

Sting aurait bien aimé lui répondre mais les deux screwés de la semaine précédente (Anderson et Bully Ray) firent leur apparition. Les deux heels ne sont évidemment pas contents et veulent le faire savoir. Aussi un match par équipes réunissant les quatre bonshommes fut-il annoncé pour le main event.

 

Et avant d'entrer sur le ring les choses étaient assez mal engagées pour les deux Immortals puisqu'une petite dispute éclata. Oh rien de bien méchant, juste que Bully Ray était assez pressé d'en découdre et importuna en ce sens M Anderson pendant que celui-ci faisait mumuse avec son micro personnel.

 

Le match fut ensuite un grand classique du genre. Sting qui joue le face en péril puis qui parvient à faire le tag. Angle qui entre, série de suplex, intervention de Bully Ray qui est envoyé dehors par Sting, le champion qui fait un splash sur Anderson avant que ce dernier ne subisse un Angle Slam qui permet au champion olympique de finir le boulot. Et tout ça sous les yeux d'un arbitre très conciliant.

 

 

En même temps quand vous avez un type maquillé comme ça sur le ring, vaut mieux le laisser gagner.

 

 

Les faces triomphent donc. Et après s'être serré la main Sting et Angle se font un petit face-à-face avant que le champion ne laisse le first contender tout seul sur le ring. Une confrontation très classique en somme et vu ce que propose la WWE en ce moment on est en droit d'attendre quelque chose de mieux de la part de la TNA. Il faut arrêter de rigoler et envoyer du bois au bout d'un moment. Bien sûr c'est quasi-impossible de faire aussi bien que la storyline autour de Punk (encore qu'Anderson a le potentiel au micro pour en faire autant). Mais ne serait-ce qu'avoir un peu d'agitation et de jeunesse autour de la ceinture ça ne serait pas du luxe.

 

Enfin moi je vous dis ça mais je ne suis qu'un pauv' quidam derrière un ordinateur qui se permet de juger le travail de personne tout en ne sachant pas ce que tout ce que le boulot de lutteur et de booker implique.

 

 

Ah et au passage on eut le plaisir de retrouver D'Lo Brown dans les aventures burlesques d'Eric Young. Coucou D'Lo.

 

 

En attendant le main event on eut droit au premier match des BFG series de la soirée. Ce match opposa Scott Steiner à RVD qui l'emporta sur un roll-up opportuniste alors que Steiner discutait avec l'arbitre. Van Dam remporte ainsi les 7 points de la victoire et se replace dans la course au final four. Image surprenante pendant cet affrontement, Steiner qui demande un "time-out" avant que son adversaire ne lui en colle une. Peine perdue évidemment, on n’est pas au basket quand même !

 

Et puisqu'on parle de basket évoquons la division féminine (hein ? quoi ? non aucun rapport bien sûr). Comme vous le savez, Mickie James et Velvet Sky doivent s'affronter pour le titre féminin. Mickie appela donc Velvet sur le ring afin de, comme on dit vulgairement, tailler le bout d'gras. Alors bien évidemment dans cette feud on a deux faces et comme dans toute rivalité opposant deux faces les promos sont pleines de guimauve et de bisounours. La championne avoua ainsi sa fierté de devoir être la première à donner une opportunité pour la ceinture K.O. à Velvet et que cette dernière ne devait ce title shot à personne.

 

C'est beau, c'est mignon, bref… à vomir. Heureusement la sémillante Winter fit son entrée avec son chien de garde favori. Car n'oublions pas qu'il y a un lourd passif entre les deux coquinettes et la rayonnante Velvet (pour les deux du fond Winter a piqué la copine de Velvet, Angelina Love, mettant fin ainsi à la plus grande stable féminine depuis The Runaways). Mais cette fois-ci c'est sa blondeur Angelina qui tint le micro. Et faut avouer qu'elle ne fut pas mal pour une fois, rappelant qu'ici on est là pour s'affronter et non pas pour s'envoyer des fleurs (elle leur suggéra d'ailleurs d'aller se prendre une chambre d'hôtel, ce qui dut ravir tous les geeks et autres nerds derrière leur écran).

 

 

Sans parler de cette image-ci qui dût faire exploser les ratings.

 

 

Angelina rappela au passage qu'elle était la plus titrée avec ses cinq titres et que Mickie et Velvet pouvaient bien s'affronter pour la ceinture elle attendrait patiemment son heure afin de récupérer son dû. Une intervention qui a donc le mérite de donner les plans pour le futur proche de la title picture chez les dames. Ce qui n'est pas plus mal car, comme je l'ai déjà dit, une feud entre faces est souvent fade.

 

Mais rassurez-vous car on eut quand même un peu d'action au moment où le match allait débuter. Je dis bien "all" car finalement il n'eut pas lieu après que Mickie James fut attaquée lors de son entrée par Winter et Love. Velvet Sky déboula alors pour aider celle qu'elle était censée affronter (normal, elles sont faces et l'une comme l'autre ne peuvent piffer Love et Winter). Sky et James étaient parteis pour mettre les deux perturbatrices à l'amende lorsqu'ODB et Jaqueline firent irruption à leur tour afin de s'en prendre à Sky. Quelques semaines auparavant Velvet Sky avait vaincu Jaqueline et ODB et cette victoire devait bouter hors d'Orlando les deux chipies. Mais il faut croire qu'elles n'en n'eurent cure car elles se jetèrent sur Velvet Sky comme des clochards sur du foie gras sans que ça dérange qui que ce soit.

 

Et alors que Velvet était en train de déguster sévère sous les regards amusés de Winter et Love, Traci Brooks s'en mêla à son tour. La Knock Out of the year 2004 fit ainsi son retour dans l'Impact Zone après un peu plus d'un an d'absence. Et pour celles et ceux qui ne la connaissent pas sachez que c'est une TNA Originale puisqu'elle débuta sa carrière professionnelle à Orlando en 2003 et y resta jusqu'en 2010. Il s'agit donc du troisième retour pour la division Knock Out cette année. Ce qui me fait toujours regretter le fait que la TNA ne cherche pas à sortir de nouvelles filles (après Rosita, Winter et James étant d'anciennes gloires de la WWE). Mais ce retour des anciennes peut faire une sacrée storyline malgré tout. Je m'attendais plus à Lacey Von Erich qui fit partie des Beautiful People mais on se contentera de cette chère miss Brooks (qui a l'avantage d'être brune).

 

 

Non non. Les brunes ne comptent pas pour des prunes.

 

 

Si les arbitres parvinrent à tenir en respect les deux hooligans, ce ne fut pas le cas de la sécurité qui fut mise à mal. Ce qui explique peut-être pourquoi ce fut le corps arbitral qui sépara Rosita, Sarita, Tara et Miss Tessmacher un peu plus tôt en backstage. Et il fallut l'intervention des forces de l'ordre qui menottèrent les deux excitées pour que la situation reprenne son calme.

 

Juste après Traci Brooks expliqua qu'elle en avait marre de voir Velvet traitée de la sorte par les deux harpies et était donc venue à son secours. Velvet a donc maintenant un body guard mais reste à savoir quand aura lieu ce fichu match contre Mickie James (et accessoirement ce fichu match entre les trois revenantes et l'objet de leur désir).

 

Et puisqu'on est chez les demoiselles évoquons le cat fight qui eut lieu en backstage entre les championnes par équipes Rosita y Sarita et celles qui devaient les affronter ce soir-là Tara et Miss Tessmacher. Les quatre copines furent d'ailleurs vite rejointes par Madison Rayne qui s'attaqua à Tara. Oui car le litige entre les deux ex-BFF n'est toujours pas réglé. Les cinq gentes demoiselles furent heureusement séparées par le corps arbitral. Ce qui est curieux car comme ça se passait en backstage j'aurais plus vu la sécurité intervenir. Enfin bon.

 

Le match eut quand même lieu et il fut assez engagé. Les quatre lutteuses s'en donnèrent à cœur joie et déployèrent une certaine rage. En revanche ce fut un beau boxon, comme on dit chez moi, avec un nombre incroyable d'interventions. Cependant, bien que leurs copines défendaient leurs ceintures, Anarquia et Hernandez étaient restés bien sagement à la maison. Ce qui fut préjudiciable car, si Madison Rayne tenta bien de donner un petit coup de pouce en s'en prenant rapidement à Tara, c'est bien la dame à l'araignée et l'ancienne secrétaire d'Eric Bischoff qui remportèrent la partie après un Black Widow de Tara sur Sarita.

 

Bien entendu je doute que les choses en restent là entre les deux équipes. Sarita y Rosita vont avoir à cœur de récupérer leurs ceintures d'autant que leurs collègues ont un title shot contre la Beer Money. On pourrait ainsi avoir Mexica America avec les deux titres par équipes et… et… et j'avoue que ça fait peur (à moins qu'Homicide fasse un come-back, attache Anarquia dans une salle de bain et lui tronçonne bras et jambes afin de reformer LAX avec son compère Hernandez).

 

 

Tien c'est une idée ça !

 

 

On vit d'ailleurs un peu plus tard dans la soirée Hernandez et Anarquia accompagnés de leurs chicas. Anarquia était un brin énervé après la défaite de ses copines et le comportement de leurs adversaires. Mais il y avait plus important que les tracasseries des deux cousines puisqu'Anarquia et Hernandez doivent défier les champions par équipes de la Beer Money à Hardcore Justice. Les deux compères se ramenèrent d'ailleurs très vite sur le ring. Storm expliqua alors tout bonnement à un Anarquia un poil furax qui ils étaient et qu'ils allaient leur botter les fesses avant d'affirmer que la stable faisait honte aux hispano-américains (ce qui n'est pas faux). Une promo classique donc à base de "ouais gros on est plus forts que vous ouais". Et vu qu'apparemment on va devoir se coltiner les deux hispanophones, je leur demanderais juste de ne pas blesser leurs adversaires cette fois. Bobby Roode vient juste de se remettre de sa blessure et il ne faudrait pas que la Beer Money soit une nouvelle fois mise hors service. C'est pas que je suis de mauvaise foi hein mais les Mexica America ont déjà Jesse Neal et Chris Sabin à leur tableau de chasse, donc faudrait peut-être qu'ils lèvent un peu le pied.

 

Le deuxième match estampillé BFG Series de la soirée proposa une stipulation originale puisqu'il s'agissait d'un 4-way Ladder match opposant AJ Styles, Samoa Joe, Gunner et le Blue Print Matt Morgan. Le vainqueur remportant ici 10 points. Alors vu que le déroulement des matchs est un gros merdier (entre les tags teams et les mecs qui s'affrontent trois fois) j'ai abandonné mes remarques concernant les différentes violations du code classique du déroulement d'un championnat (à savoir chaque catcheur qui affronte une fois ou deux tous ses opposants). Maintenant je pense qu'il vaut mieux prendre les matchs les uns après les autres et ne pas se poser de question (je commence à comprendre pourquoi l'an dernier Tsuru avait demandé à ne plus traiter la TNA avant d'enlever tous ses vêtements et de se jeter dans la Seine et de se rendre au poste de police le plus proche).

 

 

Sans parler du kidnapping de Joe qui n'a toujours pas été expliqué à ce jour.

 

 

Le match en lui-même fut bon mais bien trop court. C'est dommage car on avait là quatre bons performers. Et ce d'autant qu'on est censé être dans la wrestling matters era (oui moi aussi je m'y mets, j'ai remarqué que le terme "era" était très tendance et vu que je me dois d'être à la page vous comprenez bien que… enfin bref je m'égare).

 

Finalement ce fut Morgan qui décrocha le papier représentant les 10 points, après avoir exécuté Gunner. Ce qui lui permet de s'installer à la deuxième place avec 24 points à 7 longueurs de Crimson.

 

 

Voici le classement actuel.

 

 

Une deuxième ceinture fut défendue au cours de cet épisode d'Impact puisque suite à sa victoire à Destination-X, Alex Shelley avait remporté le droit de défier Brian Kendrick pour le titre X-Division.  Un title-shot vite utilisé donc, ce qui est une bonne chose car la TNA a tendance à oublier les titles-shots des fois, au moins là on est débarrassé. Le challenger contrôlait le match et semblait se diriger vers la victoire lorsque ce diable d'Austin Aries surgit et le frappa au visage avec la ceinture. Kendrick en profita alors pour faire le tombé et conserva ainsi sa ceinture.

 

Bon la plupart d'entre-vous savent que je ne porte guère l'ex copain de Paul London dans mon coeur mais faut avouer qu'il a réalisé une performance honnête. Il est juste regrettable de le voir gagner suiter à une intervention extérieure deux semaines après avoir remporté la ceinture plus ou moins dans les mêmes conditions. Son règne s'annonce donc en carton, ce qui ma foi, sied bien avec le personnage. J'espère juste que l'intervention du double champion de la ROH mènera à une feud contre Shelley après que l'un des deux ait récupéré la ceinture.

 

Kendrick fut d'ailleurs assez désappointé par les circonstances de sa victoire. On peut donc penser qu'il aille tenter de corriger le fautif (ha ha lol). Un fautif qui a peut-être empêché Shelley d'être champion car il sait pertinemment que Kendrick est plus faible.

 

 

Mais personne n'est meilleur que moi p'tit.

 

 

Hardcore justice s'annonce donc dans une sorte de brouillard. Le main event risque d'être assez barbant et le match tag team risque d'être une sinécure malgré la présence de la Beer Money. Mais le reste de la carte peut promettre de belles choses. La ceinture X-Division semble prise dans un triangle amoureux (ce qui n'est pas pour nous déplaire) et la division Knock-Out ressemble à une bataille rangée (ce qui n'est pas pour nous déplaire non plus).

 

On verra bien ce que ça donnera. Mais je préfère vous prévenir. Ne vous attendez pas à grand-chose de la part de ce PPV. Ca ne sera pas pire que celui de l'an dernier (pour ça il faudrait un miracle) mais ça ne sera pas un grand cru non plus.

 

 

Et afin de vous préparer efficacement pour le PPV, n'oubliez pas de vous munir de munitions. Pour rappel il faut avoir au moins 2g d'alcool dans le sang pour supporter un PPV TNA qui s'annonce mal.

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut