Catch

La nalyse dont vous êtes le héros

Phil: What would you do if you were stuck in one place and every day was exactly the same, and nothing that you did mattered?
Ralph: That about sums it up for me.
Un Jour sans fin

 

Une ambiance de folie, des matchs palpitants, un main event légendaire : le 17 juillet 2011 restera une grande date dans l’histoire de la WWE. Le 19 juillet, en revanche, pas du tout. C’est pas une raison pour se laisser abattre !

 

 


Pitié, sortez-moi de là, même moi j’ai pas mérité ça !

 


Nalyse interactive de NXT du 19 juillet


1

 

Et de 20 ! Voilà 20 semaines que la cinquième saison de NXT déroule son flux paresseux de segments ridicules et de matchs sans intérêt. Vous avez vu le film Tandem ? C’est l’histoire d’un vieil animateur radio dont l’assistant, voulant lui cacher son renvoi, met en scène les apparences d’une émission radio alors que le programme a été retiré de l’antenne. NXT Redemption me fait un peu penser à ça, tant l’émission donne l’impression depuis bien longtemps d’avoir été oubliée par l’équipe négative et de naviguer à vue.

 

Cette impression a été renforcée cette semaine. Les commentateurs ont bien sûr commencé en revenant par la prise de pouvoir de Triple H la veille au soir, événement storylinesque majeur s’il en est. Après quoi Maryse et Matt Striker ont… fait venir les rookies sur scène, comme si NXT était condamné à vivre hors du monde, hors du temps. C’était l’heure pour un concours à la con. Aucun créatif à la barre, donc on a fait avec les moyens du bord : on a été fouiller dans les malles en coulisses pour voir si on trouvait un truc, une idée. « – Dis Bob, on fait quoi ce soir ? – Je sais pas Joe, y a rien de rangé ici. On pourrait prendre… ça ? ou ça ? – Mouais, pas terrible Bob. Attends, regarde, on n’a qu’à utiliser ce magnifique… sac de boxe (allez au 5) ? jeu de go (allez au 9) ? taureau mécanique (allez au 15) ?

 

 


La vache, dur ce jeu, il pourrait donner un indice !

 


2

 

Après cet épisode ni pire ni meilleur que les 19 précédents, le programme s’est terminé par une rediffusion des événements récents à la WWE, vous savez la storyline de la décennie… Est-ce que nous avons eu un Raw Rebound pour revoir la chute de Vince McMahon (rendez-vous au 7) ? Ou avons-nous revécu la soirée historique de dimanche et l’incroyable victoire de CM Punk (rendez-vous au 14) ?

 

3

 

C’est bien ça. Une peluche jaune un peu naze, enfin je ne sais pas bien ce que c’était en fait, un Pokemon peut-être ? Bref, stand by pour l’instant. Ne soyons pas négatifs, qui sait si cette histoire n’est pas là pour introduire un nouveau personnage féminin, peut-être la diva qui va enfin réanimer la division féminine ? À moins que là-aussi personne ne sache encore où va la story. Vous, en revanche, devez vous rendre au 10.

 

 


En fait avec Matt on veut remplacer Triple H et Stephanie, mais on préfère y aller prudemment.

 


4

 

Vous êtes du genre optimiste vous hein ? Le pire c’est que ça pourrait bien se passer comme ça: un jour, sans que ça ait été annoncé, l’émission pourrait bien commencer par Maryse et Striker qui annoncent que ce soir c’est la fin, que le vainqueur sera annoncé à la fin du show. Alors rendez-vous la semaine prochaine, notre trio de chroniqueurs sera encore là quoi qu’il arrive !

 

5

 

Double épreuve ce soir : les trois rookies devaient effectuer une petite promo au micro, avant de catcher contre un sac de sport, orné de la photo de Michael Cole pour motiver les candidats. Bateman a commencé en vannant Titus (seul face du trio), puis a placé quelques prises sur le fameux sac (ne dit-on pas que les grands catcheurs peuvent sortir un match 5 étoiles contre un manche à balai ? Et même contre John Cena ?). Young, lui, a expliqué que cette épreuve était le pire truc qu’il ait jamais vu (qui osera le contredire ?), a vanné O’Neil à son tour et a quitté le ring. Titus enfin a vaguement pris la parole, avant de jeter le sac sur Young. Et le peuple, dans un élan de ferveur démocratique qui fout carrément les jetons, de désigner nettement vainqueur Titus, qui empoche de nouveaux points de rédemption (il en est à 600 ou 700, au moins). Hourra ! Rendez-vous au 17.

 

Et pardon Silver pour la vanne sur Cena à laquelle je ne crois même pas, mais je ne pouvais pas passer à côté.

 

 


Cinq étoiles ? Je suis nommé général alors ? Super !

 


6

 

Dites, vous vous croyez où, dans une mauvaise pub des années 80 ? Retournez donc au 10 et faites un meilleur choix, non mais !

 

7

 

Bien vu. C’est un événement considérable qui s’est déroulé lundi soir, le départ du boss historique de la WWE, l’homme qui a inventé le catch moderne, pas moins ! Ça méritait bien une rediffusion complète. Alors certes le segment n’était pas parfait, peut-être un peu surjoué. Et puis il venait après un Raw un peu ennuyeux en fait, où le tournoi pour désigner un nouveau champion sonnait un peu faux. N’empêche, il est important de signaler l’importance de l’événement, kayfabe parlant c’est une révolution, et ça valait bien de finir le show avec ça. Rendez-vous au 13.

 

8

 

Oh my god ! Avec une arme pareille Hornswoggle va enfin montrer de quoi il est capable. Il commence par dégommer Maryse, ça lui apprendra, puis Young, Bateman, Tit… non, pas titus, c’est son cheval. En tout cas Hornswoggle est déclaré vainqueur de la saison, c’est lui la prochaine star et il faut pas l’emmerder ! Dommage qu’en réalité il n’ait reçu qu’une peluche. Rendez-vous au 10.

 

 


Plaisir d’offrir, joie de recevoir.

 


9

 

Ah, voilà une idée qui sort de l’ordinaire ! Un tournoi de go à NXT, ça aurait de l’allure, ça vaudrait au moins 2 points de rédemption ça. Le go est un jeu simple en apparence mais d’une richesse sans limite, qui demande un long apprentissage pour commencer à être maîtrisé – ça tombe bien, NXT ne semble pas vouloir se terminer. Seul problème, Hornswoggle va prendre les pierres pour des bonbons, c’est mauvais pour lui. Oubliez ça et rendez-vous au 17.

 

10

 

Le deuxième match du soir oppose O’Neil à Young. Titus, évidemment, domine le début de match (c’est lui le plus fort, pour ceux qui n’auraient pas compris son subtil booking depuis 20 semaines) ; il va même rattraper sur la rampe un Young qui s’en retournait au vestiaire. Peut-être voulait-il consoler Yoshi Tatsu, qui dans une courte vignette avait découvert son autel personnel complètement ravagé ? En tout cas il a bien dû continuer le combat, il est même finalement parvenu à placer un neckbreaker qui a laissé les deux combattants au sol. Quand soudain… Mais soudain quoi ? Un inconnu vous offre des fleurs (rendez-vous au 6) ? Derrick Bateman est venu voir ce qui se passait (rendez-vous au 12) ? Triple H est arrivé pour asseoir son autorité de nouveau boss (rendez-vous au 16) ?

 

 


Dans certaines tribus le chef c’est le plus fort, à la WWE c’est celui qui a le meilleur costume.

 


11

 

Ça semble un délai raisonnable. Un jour la WWE se dira qu’il est temps d’arrêter les frais, sans doute quand elle sera prête à proposer un programme de remplacement, peut-être cette saison 6 spéciale « enfants de catcheurs » dont on entend parler ici ou là. Ou tout à fait autre chose, en fait. Mais ça finira bien un jour ! Répétons tous ensemble : ça finira bien un jour, ça finira bien un jour…

 

12

 

Bateman a en effet fait son apparition à cet instant. Rien d’étonnant : dans un jeu réduit à trois concurrents, il est logique que le troisième larron vienne se mêler au match opposant ses deux rivaux. Mais vous allez rire, cette intervention a été faite de la plus maladroite des façons… Bateman a d’abord observé le match, assez long en fait à défaut d’être très original. Profitant d’une absence de l’arbitre qui parlait à Hornswoggle il a ensuite attrapé le pied de Titus, le faisant lourdement tomber au sol. Sauf qu’en chutant O’Neil a heurté Young, qui n’a pas pu profiter de l’aubaine. Au contraire, Titus a vite placé sa High Sky Bomb pour remporter le match.

 

Message de ce booking : Young et Bateman sont des buses, des heels même pas capables de remporter un match avec le B-A-BA de la triche catchesque. Que l’on veuille donner du crédit à Titus pourquoi pas, mais ce n’est même pas le cas avec ce genre de match. On veut en faire un big man dominant ? Qu’on le fasse écraser ses adversaires, ce sera plus clair. Rendez-vous au 2.

 

 


– C’est le moment Derrick, il est à terre, profitons-en !
– Je suis pas sûr Darren, on risque pas de marquer des points si on fait ça ?

 


13

 

This is the end… pour ce soir. Rendez-vous pour la 21e semaine. Pas un mot sur la suite, sur la prochaine élimination, sur la fin de la saison… On aimerait croire que la WWE en sait plus que nous mais c’est même pas sûr ! Gottferdom, quand cette fichue saison va-t-elle enfin se terminer ? La semaine prochaine (rendez-vous au 4) ? Dans 2D6 semaines, non 3D6, faut prévoir large (rendez-vous au 11) ? Jamais (rendez-vous au 18) ?

 

14

 

Quoi ? Mais pourquoi diable voulez-vous que la WWE rediffuse ce qui est pour elle, kayfabe, une soirée de cauchemar ? Évidemment pour les fans ce fut une soirée de rêve, la meilleure depuis longtemps. C’était parfait, un scénario finalement simple, Punk qui fait ce qu’il avait dit après avoir livré un match de feu avec Cena, récompensé des cinq étoiles de Meltzer. Inoubliable. Mais pour que l’histoire continue d’être aussi bonne la WWE doit en quelque sorte « jouer le jeu » : Punk est un ingrat, son nom doit disparaître des mémoires, et il est hors de question de mettre en avant le vol de la ceinture. Bref, soyons patients, il reviendra Punk, c’est parfois bon de prendre son temps. Prenez le temps que vous voudrez pour vous rendre au 13.

 

 


C’est bon les gars, on a tout le temps !

 


15

 

Ah, le bon vieux taureau mécanique ! Un classique d’une certaine Amérique chère au cœur de la WWE. Le problème c’est que les filles c’était saison 3 – et que le taureau mécanique ne vaut guère que pour les déhanchés terribles qu’il provoque, de préférence chez de jeunes divas chapeau à la main et « yeeha ! » aux lèvres. Mauvais choix donc. Rendez-vous au 17.

 

16

 

Bonne idée : en tant que nouveau grand manitou HHH aurait toute légitimité à visiter chaque show pour faire l’état des lieux. Concernant NXT il aurait pu par exemple acter la médiocrité de l’émission, décréter qu’il fallait arrêter cette mascarade et organiser une fin rapide et intéressante, couronnant un vainqueur en lui donnant la crédibilité nécessaire. Bonne idée, oui. Mais les bookers ne l’ont pas eue. Rendez-vous au 2.

 

17

 

Le premier match de la soirée a opposé Vladimir Kozlov à JTG, ce dernier ayant tenté de provoquer Vlad en expliquant qu’il ne serait jamais aussi cool. Really ? En tout cas JTG a dominé le match mais l’a perdu. Mais le grand moment du soir est venu ensuite, avec la suite des aventures d’Hornswoggle et de Maryse ! Amour, gloire et beauté peut aller se rhabiller.

 

La semaine passée Horny avait reçu une boîte à bonbons, rose en forme de cœur, d’une admiratrice anonyme. Évidemment cette semaine il est venu voir Maryse, qui ne pouvait qu’être cette admiratrice. Hélas, la peste québécoise, qui n’avait rien à voir là-dedans, l’a repoussé ; le nain s’est alors accroché à la jambe de sa belle, qui lui a vidé le contenu de la boîte à bonbons sur la tête. La séquence était sur le point de se terminer sur un Hornswoggle encore une fois mortifié, quand un membre du staff lui amena un nouveau colis, à même de faire rebondir la storyline dans un sens inattendu. La fan cachée a en effet envoyé à son idole… une peluche jaune (rendez-vous au 3) ? Ou un fusil de sniper (rendez-vous au 8) ?

 

 


Ou une poupée gonflable Titus O’Neil, grandeur nature ?

 


18

 

C’est l’option que je privilégie depuis quelques semaines. C’est l’option que je privilégie depuis quelques semaines. Cette saison ne finira jamais. Cette saison ne finira jamais. On est entré dans une boucle temporelle. On est entré dans une boucle temporelle. Ne me demandez pas comment mais nous sommes condamnés à regarder ce show semaine après semaine jusqu’à la fin des temps. Ne me demandez pas comment mais nous sommes condamnés à regarder ce show semaine après semaine jusqu’à la fin des temps.

 

Quand un candidat sera éliminé un autre fera son retour. Quand un candidat sera éliminé un autre fera son retour. Ou trois autres même. Ou trois autres même. Et puis des nouveaux pros qui se livreront à des storylines de bac à sable… Et puis des nouveaux pros qui se livreront à des storylines de bac à sable… Mais rendez-vous la semaine prochaine quand même, parce qu’au moins ça permet d’écrire des reviews rigolotes ! Mais rendez-vous la semaine prochaine quand même, parce qu’au moins ça permet d’écrire des reviews rigolotes !

 

 


C’est surtout ça qui va me manquer en fait, les reviews des Cahiers !

18 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut