Catch

L’homme le plus fort du monde est-il roux?

I hurt people.

Sheamus

 

Previously on LOS… Euh dans l'univers WWE, les temps chang-changeaient avec le vent nouveau amené par la nomination de Triple H comme numéro un de la fédération, la montée en puissance de CM Punk et de ses idées proches de l'IWC. Répercussion pour le show bleu avec ce soir une annonce du H-Man ! Va-t-il mettre sa grosse patte dans la rivalité entre Christian et Randy Orton ? Pis Mark Henry, il va mettre mal qui après Kane ? Et Sheamus, on en parle ? Parce qu'il est directement concerné par le titre hein. J'ai vu tous les épisodes de Veronica Mars, on me la fait pas.

 

 

Installe-toi tranquille, ce soir il y a du bon son.

 

 

Nalyse de Smackdown du 29 juillet

 

 

Avant d’entrer dans la nalyse de cet épisode, vais rapidement vous prévenir que ce n'est pas votre chroniqueur habituel derrière la plume et qu'en conséquence le format sera un sera un brin différent. Vous aurez droit à une recap + analyse du show, qui passe les événements de la semaine dans l'ordre et dans la bonne humeur avec questionnement et toussa mais dans l'ordre. C'est important l'ordre, me disait encore un ami norvégien alors lors d'une instance World of Warcraftienne.

 

Bref on va entrer directement dans le show du jour avec du lourd, 116 kilos de muscles et de cheveux pour être précis. MWAHAHAHAHAHAHAH IT'S TIME TO PLAY THE GAME. Triple H montre qu'il est le boss avec une arrivée tout en fanfare, petite marche McMahonnienne en bonus. Ceux qui ont vu RAW ( tapent dans leurs mains ) se souviennent que le gendre de la famille la plus puissante du monde de la lutte a prononcé un discours sur l’état de la WWE lors du show de ce lundi. Ce soir, il nous dit vouloir commencer son intro par la chose la plus importante de la fédération : les titres de champion du monde. Après avoir rappelé brièvement les événements passés à RAW, testant la foule sur les noms de John Cena et de CM Punk (Cena à plus de réactions mais aussi des huées), il arrive à ce qui nous concerne, avec le titre de champion du monde made in Smackdown.

 

 

Et là je me tourne vers Stéphanie et je lui dis "Tu sais qu'il y'a une ceinture de champion du monde à Smackdown?", et elle elle me dit "C'est quoi Smackdown?"

 

 

Vite interrompu par Christian, le détenteur de cette même ceinture, qui voit d'un bon oeil l'arrivée du H-Man comme type en charge des opérations tellement il a eu de soucis avec Teddy Long. HHH l'informe que si sous l'ère McMahon se pointer et interrompre le patron lors d'un speech était encouragé, sous la sienne c'est une méthode qui risque de valoir à l’impétrant un pain dans la tête, un méchant pain. Du coup, Christian se voit annoncer son match de défense à SummerSlam : un championnat du monde "No Holds Barred" face à Randy Orton.

 

Christian fait sa pleureuse mais se voit interrompre par R-Truth ( du roster Raw pour ceux qui tentent de suivre) ; celui-ci reprend là où il en était resté à Raw face au même HHH, c'est-à-dire ses théories de conspiration. La foule lui lance des "What" comme si on était en 1999, Truth joue assez bien avec. Au final, cela se termine par l'annonce des matchs de ce soir : R-Truth contre Randy Orton puis directement maintenant mais après la publicité Christian contre John Morrison.

 

Nalyse This: Bon segment mais faudrait voir à changer un peu le format de départ des Smackdown, voir des shows en général. Le fameux promo + intervention + intervention = match, cela commence à devenir redondant. Voilà dix ans qu'ils sont sur le même format. Même dans les jeux de simulation de management de catch, les mecs passent par autre chose. La nomination du H-Man, c'est l'occasion de mettre un coup de pied dans la fourmilière, de changer les choses, de changer le monde, le pouvoir des fleurs toussa. Je passe sur l'annonce du 3943ème match entre Christian et Orton à SummerSlam, les rivalités à rallonge ne me dérangent pas même si celle-ci me semble durer plus à cause d’un défaut d’adversaires crédibles pour Randy que grâce au côté épique de la chose.

 

Passons au cas R-Truth. Est-ce que je suis le seul à trouver que c'est un gâchis comme il a légèrement évolué ? On avait, à l'entrée de son heel turn et de sa rivalité avec John Cena, un type qui était mentalement instable, barré dans des théories de conspiration incroyable à l'encontre de sa personne oui, mais dangereux et pas complètement passé de l'autre côté. C'est une fine ligne qu'ils ont malheureusement franchie ( ils = les bookers). Maintenant, il parle clairement à des interlocuteurs invisibles, qu'il voit physiquement, ses adversaires se moquent ouvertement de sa "folie" et ne le prennent pas plus au sérieux que cela. Quand HHH roule les yeux en le voyant se ramener ou le descend au micro, c'est contre-productif.

 

Je sais bien que ce type là n'a rien d'un champion du monde et j'ai bien conscience que la WWE lui en veut pour les mauvais chiffres du PPV qu'il a fait comme main-eventer, mais je ne vois pas l'intérêt à castrer un des personnages qui se démarquent réellement du reste des GI Joe du roster.

 

 

Truth to dat!

 

 

Retour au show avec la nomination de Zack Ryder comme assistant de Teddy Long, puis le match promis entre le champion du monde Christian et le revenant John Morrison. Après une belle performance du copain de Melina, Christian remporte la victoire avec son fameux "Killswitch".

 

Nalyse This: La nomination du gars Ryder semble être dans la continuité des récents événements propres à mettre en avant les enfants-chéris du monde de l'internet. On notera sa phrase où il dit avoir des tonnes d'idées, qui est une vraie vérité. Par contre, le fait qu’il soit nommé assistant d'un GM semble indiquer que si la WWE lui reconnaît un vrai personnage, les têtes pensantes ne sont pas bluffées par ses capacités sur le ring.

 

Du côté du match entre Christian et Johnny Johnny, rien à redire : un très bon match de retour pour Morrison qui en plus montre qu’il peut tenir la dragée haute au champion du monde.

 

On voit Jinder Mahal et le grand Khali jouer les barons dans une loge du stade. Les mecs ont les moyens. Plaisir. Wade Barrett, lui, est sur le ring pour une promo où il tient à remettre l'église au milieu du village : l'idée est qu'il s'est un peu oublié durant cette année. Il nous rappelle qu'il a quitté son Angleterre natale pour venir à la WWE afin de se faire le plus d’argent possible. Heureusement, la victoire de Daniel Bryan lors du Money in the Bank Match du PPV éponyme est venue lui remettre de l'ordre dans sa tête d'English. C'est lui qui aurait dû gagner le match, et la dot qui va avec. L'American Dragon fait son apparition et lui rappelle que c'est à peu près ce que Slater ( SLATER A SIGNE A LA WWE ? AC SLATER ? … Désolé, c'est plus fort que moi) lui a dit la semaine passée et que ça s’était terminé par un abandon piteux du rouquin. On notera les commentaires de Michael Cole qui descend Bryan tout le long de son passage au micro. Les deux lutteurs décident qu'à un moment faut arrêter avec les mots et se mettent sur la tronche, Bryan prend le dessus et place son LeBell Lock sur l'Anglais.

 

 

C'est vrai ça, pourquoi il abandonne ?

 

 

Nalyse This : En premier lieu, Michael Cole. Oui il est censé être un heel, oui il a un passé tendu avec Daniel Bryan. Mais ses commentaires où il le descend sont absolument affreux, les "Bla bla bla" sur le speech de Bryan, c'est pas du tout productif. Bryan est censé être un nerd, sans charisme mais qui se débrouille avec son catch hypra précis et technique soit, mais là ils renforcent juste le fait qu'il est pénible à entendre et qu'il n'y pas de charisme. Perception = réalité. D'ailleurs, d'une manière générale, faut qu'ils se posent des questions sur les annonceurs de Smackdown. Les gars arrivent pas à placer un nom de prise sorti d'une headlock. Booker si il a une voix reconnaissable, est pas du tout dans le flow et n'arrive pas à contre-balancer les remarques heel.

 

Pour ce qui semble être le début d'une rivalité entre Bryan et Barrett, là par contre on balance du +1 comme si on était sur Google+. Pour moi c'est clairement deux des lutteurs de Smackdown qui avec un peu de bonne écriture et deux ou trois rivalités bien senties peuvent prétendre à une place en main-event.

 

Petit passage en coulisse où Ryder et Long se retrouvent face à Mark Henry. Henry commence à se chauffer quand Long lui dit que personne ne veut avoir affaire à lui suite à ses récents actes de destruction. Ryder sort son nouveau boss de ce guêpier, et promet à Henry de lui trouver un nouvel adversaire, On a droit ensuite à une vidéo sur Justin Gabriel dans son Afrique du Sud natale. Passage en face ?

 

Alicia Fox, Rosa Mendes, Tamina battent Natalya, AJ, Kaitlyn grâce à un Scissors Kick d’Alicia. On se prend ensuite une vidéo qui nous rappelle les récents faits d'armes de Mark Henry, c'est-à-dire le passage à tabac des monstres que sont le Big Show et Kane. Il est motivé et puissant comme jamais, celui que l'on nomme l'homme le plus fort du monde. D'ailleurs c'est l'heure de son match où il affronte…

….Bobby Howard !

 

Non? Si.

 

Le gars Howard montre quelques regrets à avoir accepté le challenge de Zack Ryder, il faut dire qu'il doit peser 58 kilos à tout casser. Ryder se ramène histoire de le motiver et de lui dire que c'est sa chance de percer.

 

 

T'inquiète, je connais sa faiblesse. A sa première attaque, tu évites à gauche ou à droite. Et c'est sa deuxième attaque est son point faible. Il s'agite 1/4 de seconde, se recule, lève le poing et ouvre la bouche. Ferme-la lui en lui mettant ton poing dans la gueule. Le gros en perd son pantalon et se protège la bouche. Profite-en pour le frapper au ventre à répétition (le plus vite possible) pour l'empêcher de remonter son pantalon.

 

 

Apparemment, il s'agît d'un lutteur local. C'est beau, ça me rappelle Rocky (I). Sauf que là, il ne tient pas la distance, Henry le croque. Il le met mal, il le détruit et termine avec un méchant Backbreaker. Après le match Marky Mark se dit qu'il va continuer le travail et lui mettre la jambe en lambeaux. Teddy Long intervient et lui dit qu'il faut tout arrêter, que cela commence à devenir difficile à gérer. Henry, lui, veut de la compétition. Long lui promet qu'il en trouvera.

 

"IT'S A SHAME FOR THEY LOST THEIR HEAD", BLAM, voilà, Sheamus arrive sous les hourras de la foule. Il annonce à Teddy que s’il cherche quelqu'un pour se cogner avec Henry, il est volontiers preneur. Il descend un peu Henry puis alors que celui-ci lui dit qu'il parle trop, lui place une droite. Henry tente de se défendre mais se retrouve en dehors du ring.

Nalyse this: SHEAMUS IS DA MAN !

 

 

C'est qui l'homme le plus fort du monde hein?

La foule : C'est Bud Spencer.

 

 

Le match suivant voit les champions du monde par équipe Michael McGillicutty & David Otunga battre les Uso en moins de trois minutes. En coulisse Zack Ryder commence déjà à faire tiquer Teddy Long en bookant des matchs sans son accord. Pour le coup Ted DiBiase et Cody Rhodes contre Ezekiel Jackson. ça promet pour la suite. R-Truth de son côté sent bien son match contre Orton.

 

Ted & Cody battent le champion intercontinental Ezekiel dans un match handicap. On a droit à une promo sans doute très sympa de Khali et Mahal depuis leur loge. Ils balancent du bon son dans leur langue, la foule crie donc "USA, USA, USA". Seule réaction logique.

 

Nalyse this: Ben ça fait plaisir de voir un match handicap où la tag-team ne perd pas face à un seul type. Je ne sais pas vous mais personnellement je ne supporte pas ça. Tu as un lutteur contre deux, eh bien les deux lutteurs doivent gagner dans 97% des cas. Que ce soit Cena en face ou Santino Marella.

 

 

C'est bien joli de vouloir relancer les 2B3 mais faudrait voir que les mecs s'accordent sur l'habillement.

 

 

On passe au match de main-event entre R-Truth ( génial de ne pas avoir de musique d'entrée ) et Randy Orton. Victoire par disqualification pour R-Truth suite à un nouveau pétage de plomb de la Vipère. Il continue sa gimmick de type dangereusement borderline, ce suite à l'intervention de Christian. Après le match, Randy continue sa tâche, cogne R-Truth et lui pace même un RKO sur la table des annonceurs ( un jour elle cassera, ne t'en fais pas ). Le tout sous les yeux de Christian.

 

Nalyse this: La rivalité entre Christian et Randy Orton continue. Comme je l'ai dit en intro, je n'en suis pas incroyablement fan. Randy Orton est booké bien trop fort face à Christian, qui n'a pris la ceinture que par un vice de forme. A aucun moment on ne peut imaginer Christian conserver le titre. Peut-être qu'ils devraient accentuer le côté intelligent de Christian, mais niveau match, face au côté bas du front/brut de pomme de Randy Orton ; bref il manque quelque chose à cette rivalité à mon humble avis.

 

 

RANDY ORTON STUNNER ! RANDY ORTON STUNNER ! L'hommage continue, la table ne casse toujours pas.

 

 

Nalyse that: Un Smackdown correct cette semaine avec dans les grands moments le face turn de Sheamus. J'aime bien l'idée que la seule chose qui le motive est de cogner des gars. Avant c'était des mecs alignés face maintenant c’est les heels, mais plus par la force des choses que pour des raisons de changement de caractère. J'espère qu'il va rester comme ceci et pas commencer à faire des bisous aux bébés et taper dans les mains des kids. Bad-Ass tu resteras. On notera un vrai jeu d'acteur niveau visage. Le match Christian contre John Morrison valait aussi le coup. Le reste à défaut d'être mauvais est oubliable.

 

Allez on mettra 6 Leg Drop d'Hulk Hogan sur les dix possibles.

 

 

Y en a encore qui doutaient que c'était Morrison sous le masque de Sin Cara?

35 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut