Catch

Les Contes d’Orlando

Little by little the end is drawing near
Another night and so little blood to spare

Children Of Bodom, Towards Dead End

 

 

La TNA remonte le temps, et ça ne nous rajeunit pas.

 

 

Avouez qu'il y a comme un air de ressemblance avec le Nature Boy.

 

 

Nalyse d'Impact du 15 septembre

 

 

Mesdames et messieurs, soyez-les bienvenus à Greensboro pour la première édition de ce Clash of the Champions organisé je vous le rappelle par la Jim Crocket Promotion. Au menu ce soir, le NWA WorldTV Champion Mike Rotunda défendra sa ceinture contre Jimmy Garvin. Les Road Warriors s'allieront à Dusty Rhodes afin d'affronter The Powers of Pain accompagnés d'Ivan Koloff, et enfin le NWA WHC Ric Flair affrontera le jeune loup Sting pour le titre mondial.

 

Mais ne perdons pas un instant, voici le champion Ric Flair qui s'avance sur le ring. Il appelle aussitôt son adversaire du soir qui vient le rejoindre. Le champion déclare alors qu'il va écraser son challenger qui, en cas de défaite, devra se retirer des rings. En revanche, si Sting parvient à vaincre le Nature Boy, il pourra affronter la star de la WWF, Hulk Hogan !!

 

 

Note: Marche aussi avec Back to the Future.

 

 

Heu mais attendez. Depuis quand des matchs entre stars de la WWF et de la JCP sont organisés ? Nous ne sommes pas le 27 mars 1988 ? Non ?

 

Eh bien non. Nous ne sommes pas en 1988 à Greensboro mais bien à Orlando le 15 septembre 2011 et ce qu'on peut voir lors du début de cet Impact est franchement gerbant. Depuis un an, les membres d'Immortal ouvrent le bal à chaque show, donc il ne fallait pas s’attendre à ce que Bobby Roode débarque afin de célébrer sa victoire lors des BFG Series et d'affirmer qu'il allait kicker le ass de Kurt Angle. Mais de là à voir Flair venir parader pour un énième ultime retour sur le ring, franchement ça me fout les glandes.

 

Non mais c'est ma faute aussi. Je le savais bien, que Flair et Sting allaient avoir un match cette semaine. Et c'était certain qu'il y allait avoir un segment entre les deux. Mais bon c'est rageant quand même. Enfin… heureusement, tout cela ne dura que cinq minutes. Mais le pire était à venir. Car oui, il restait encore le match.

 

 

Freak'in isn't it ?

 

 

Et quel match mes amis ! Ce fut dantesque, homérique, stratosphérique, chimérique ! Un match se déroulant sur un faux rythme, lent, horrible, atroce… On eut même droit à un low blow de Ric Flair sous les yeux de l'arbitre ! Enfin, en même temps, il s'agit d’Earl Hebner, il est aussi âgé que les deux autres.

 

Bon, il y eut quand même cette superplex de Sting qui releva un peu le niveau, mais ce fut loin d'être suffisant. Voir Flair reprendre son souffle pendant vingt secondes entre chaque atémi ou réaliser péniblement sa prise en quatre, ça fait vraiment peine à voir.

 

Les membres d'Immortal déboulèrent bien sur le ring pour tenter de mettre un terme à cette mascarade, mais M. Anderson fit irruption à son tour et les mit en fuite. Entre-temps, Hogan donna un poing américain au Nature Boy qui s'en servit ensuite sur Sting. Peine perdue car un Scorpion Death Lock plus tard, le Stinger remporta le match.

 

Le main event avait été pourri. Et malheureusement nous n'en sommes pas au bout de nos peines puisqu'on va devoir se coltiner un Hogan-Sting dans un futur proche (et pour le coup c'est un remake de StarrCade '97, on a gagné neuf ans, wouhou!). Espérons qu'ils nous envoient vite ce match qu'on en finisse avec tous ces vieux débris.

 

 

– Qui est un vieux débris ?!

– Heu…

 

 

Et puisqu'on parle de débris évoquons le cas Jeff Hardy. Depuis son retour la semaine dernière, l'Enigme Charismatique fait profil bas. Il sait qu'il a merdé et qu'il doit se racheter une conduite. On le vit donc arpenter les backstages tentant de maladroitement s'excuser auprès de ses collègues de boulot. Il essaya tout d'abord avec AJ Styles mais il se fit sévèrement rabrouer par le vrai mister TNA. Le Phenomenal One lui sortit un discours que Jeff dut entendre à plusieurs reprises de la part du roster lors de ces derniers mois, à savoir qu'il avait manqué de détruire la compagnie.

 

Il eut un peu plus de soutien de la part de Devon. Ce qui est normal après tout, puisque les deux se connaissent depuis un sacré bout de temps. En gros, Devon lui accorda une dernière chance mais si Jeff se ratait il perdrait définitivement sa confiance. Ce qui est normal vu le scandale qu'il a causé.

 

 

– Jeff que se passe-t-il ? Tu ne me parles plus, tu ne me touches même plus.

– J'tai jamais touché !

– Justement.

 

 

Et puisqu'on parle de scandale voici la bande d'Anarquia le Terrible qui se ramène. Oh mon Dieu… Voir Hernandez avec cette insulte au mic-skill franchement ça me donne des aigreurs d'estomac. Rendez-nous Homicide bordine !!

 

Les pseudos Mexicains avaient un match ce soir contre leurs derniers adversaires en date, Devon et le Pope. Mais ces deux derniers n'étaient pas venus seuls puisqu'ils étaient accompagnés des championnes féminines par équipes (oui oui elles le sont encore) Miss Tessmacher et Tara. Un curieux attelage donc mais qui a le mérite de regrouper les feuds autours des ceintures par équipes.

 

Mais les demoiselles n'étaient pas venues pour faire de la figuration puisqu'on avait droit à un match à 4 contre 4. Tout le clan Mexica-America allait donc combattre pour le meilleur et surtout pour le pire. Comme dimanche dernier l'overbooking régna. Encore que le début se résuma en une opposition entre les quatre garçons (qui ne sont pas pleins d'avenir). Rassurez-vous après ça partit bien en sucette avec les multiples interventions de Rosita y Sarita qui allèrent même jusqu'à brancher les fils de Devon, présents en ringside. Mais encore, si ça n'avait été que ça. Non le plus drôle c'est que le tombé victorieux fut obtenu par Tara et MissTessmacher sur leurs rivales sans que le Pope ou Devon n'aient effectué le tag ! Enfin, en même temps on n’en voudra pas à l'arbitre qui avait sans doute l'intention de mettre un terme au plus vite à cette mascarade.

 

 

Pauvre Sarita qui est obligée de se couvrir le visage afin qu'on ne la reconnaisse pas dans la rue.

 

 

Et puisqu'on parle des ladies, allons en backstage où Karen avait convoqué l'ensemble des Knock-Outs afin d'organiser un tournoi visant à définir la nouvelle prétendante à la ceinture désormais détenue par Winter. Mickie James tenta bien de protester en faisant valoir son droit à un re-match mais Karen refusa en arguant du fait qu'il y avait eu suffisamment de matchs entre elle et Winter.

 

On ne peut lui donner tort. C'est vrai que Mickie squatte la title-picture depuis pratiquement son arrivée à la TNA. Il y a de fortes chances qu'elle affronte Winter dans un futur proche, mais au moins elle aura écarté quelques adversaires afin de regagner sa place dans le main event féminin.

 

En parlant de Karen il me faut souligner son boulot effectué depuis son retour sur les écrans. Elle a su se rendre odieuse et convaincante aux yeux du public. Son comportement de garce, que ce soit avec Kurt Angle ou maintenant avec Traci Brooks (qu'elle qualifia de vache à cause des implants mammaires de la demoiselle), lui va comme un gant. Elle se rapproche de plus en plus de Vickie Guerrero, même si elle déclenche moins de heel heat. Mais pour ça il faudrait un miracle, la cougar étant à des années lumières de n’importe qui quand il s’agit de provoquer des réactions négatives. Et son rôle de directrice des K.O. lui va à ravir. Elle me rappelle de plus en plus la plupart de ces cagoles qui traînent dans ma Provence natale. Sauf qu’elle, elle a vraiment du fric, un boulot et ne s’invente pas une vie.

 

 

En revanche ses causeries font le même effet que celles de Jacques Santini et Raymond Domenech.

 

 

Pour ce tournoi, Karen booka trois matchs. Trois matchs qui allaient être l'occasion de raviver certaines feuds anciennes puisque Velvet Sky devait affronter son ancienne copine Angelina Love tandis que Tara retrouvait Madison Rayne (très efficace par ailleurs dans son rôle de lèche-bottes de Karen). Quant à Mickie, elle avait pour adversaire Miss Tessmacher. Les trois gagnantes iront affronter Winter à Bound for Glory pour le titre féminin.

 

Le premier de ces trois matchs fut l'opposition entre les deux ex-Beautiful People Angelina Love et Velvet Sky (les deux autres matchs auront lieu lors des semaines suivantes). Angelina fut bien entendu accompagnée par Winter. Malgré cette aide, la victoire revint à Velvet qui profita de l'erreur de Winter qui frappa malencontreusement sa copine avec la ceinture.

 

Si on s'en tient à la logique, les deux autres gagnantes devraient être Mickie James et Madison Rayne afin d'une part de conserver l'équilibre heel-face, mais aussi de garder la possibilité d'un éventuel match pour le titre féminin par équipes pour le PPV avec Tara et Miss Tessmacher contre Rosita y Sarita.

 

Notons par ailleurs que l'an dernier il y avait déjà eu un match à quatre pour le titre féminin auquel Velvet Sky prit part en compagnie de Madison Rayne, Angelina Love et Tara, arbitré par Mickie James qui venait de débarquer à la TNA. Le match avait vu la victoire surprise de Tara après un roll-up quelque peu quelconque sur Angelina Love.

 

 

– Je t'ai mise avec Tara pour le premier tour comme ça elle ne te piquera pas lla ceinture comme l'an dernier.

– Merci c'est gentil.

 

 

Et puisqu'on parle de Bound For Glory retournons sur le ring où les membres de Fortune célébrèrent la victoire de Bobby Roode lors des Series. Et pendant que j'y suis il y a un point que je voudrais aborder, celui concernant les rumeurs sur un éventuel split de la Beer Money. Alors je sais qu'à la WWE on a plutôt l'habitude de voir les catcheurs soit en équipe soit en solo mais que ce soit à la TNA ou en indy il n'est pas rare de voir des catcheurs champions par équipes lutter en solo (les King of Wrestling par exemple). Donc la réussite de Roode en solo ne veut pas forcément dire que c'en est fini de la Beer Money. Au pire l'équipe reste en sommeil mais Storm peut très bien soutenir son camarade de jeu dans sa quête de titre. Puis ce serait une terrible erreur que de splitter la Beer Money à un moment où la division par équipes est à l'infirmerie.

 

Après que chaque lutteur eut envoyé des fleurs au nouveau prétendant, Kurt Angle fit logiquement son entrée. Le champion félicita tout d'abord son adversaire, puis il affirma que tous ses petits copains étaient jaloux car Roode allait avoir l'occasion d'affronter le meilleur lutteur de tous les temps dans le plus grand show de l'année à la TNA. Et afin de le prouver, Angle annonça que d'ici Bound For Glory, Roode allait affronter chaque semaine un de ses petits camarades. Et le premier n'était autre que Kazarian qu'on avait plus vu en activité depuis un petit moment.

 

Les deux lutteurs jouèrent le jeu et offrirent à l'assistance un bon combat. Roode l'emporta sur une Crossface et on crut bien que Kaz allait lui en coller une lorsqu'il évita de lui serrer la main. Il y avait eu un autre accrochage un peu plus tôt pendant le combat lorsque le Future refusa que Roode le ramène gentiment sur le ring. Mais la situation finit par s'arranger sur une accolade. La semaine prochaine, Roode affrontera Christopher Daniels. Ce dernier étant en train d’amorcer un heel turn (il a encore chambré AJ Styles sur sa défaite) on peut s’attendre à ce qui lui fasse quelques crasses. Mais surtout, vivement l'affrontement avec le Tenessee Cow-Boy James Storm qui devrait être riche en émotion.

 

 

Tu parles ! Je vais enfin pouvoir lui défoncer la gueule à ce tocard !

 

 

Après ces joyeuses joyeusetés, on retrouvait Samoa Joe et Matt Morgan pour un re-match de leur affrontement à No Surrender. Petite différence tout de même puisqu'il s'agissait d'un submission match cette fois-ci. On pouvait donc penser légitimement que Joe allait vaincre le Blue Print (qui n'a pas de prises de soumission impressionnantes dans son arsenal) avant de voir le résultat du match inversé après que la Samoan Submission Machine se soit un tantinet énervé sur son adversaire après le match.

 

Si Joe remporta bien le match, il évita cependant de mettre à mal Morgan et s'en retourna tranquillement au vestiaire. Il y eut donc un évenement historique au cours de cet épisode avec la première victoire de Joe depuis pfiou… longtemps.

 

Serait-ce le début d'un push afin de le préparer pour le retour de Crimson ? Un peu plus tôt on eut droit à une interview de Crimson "Rock style" (comprenez "via satellite") où le grand rouquin nous informa qu'il reviendrait dans deux semaines et qu'il avait bien l'intention de régler ses comptes avec Joe. N'oublions pas que lorsque Samoa Joe blessa Crimson, ce dernier était largement en tête des BFG Series. Du coup il est compréhensible que le petit frère de Red ait quelque peu la rage contre le Samoan replet.

 

 

Sérieux j'ai gagné ? Sans dèc ! Moi qui venait de signer un contrat avec la WWE. Zut alors !

 

 

Voilà donc pour cet Impact de folie qui restera dans la légende. N’oubliez pas que ce week-end se déroule l’iPPV de la ROH Death before Dishonor. Si vous êtes sages et que ma connexion tient (ce qui n’est pas gagné) vous aurez droit à une nalyse avec une vidéo. J’en profite aussi pour rappeler que le 24 septembre prochain aura lieu le premier show weekly de la ROH depuis avril.

 

 

Donc haut les cœurs, le true wrestling matters is back !!

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut