Catch

Triple H m’a tuer

Trop petit, trop gros, trop moche. Next.

Marianne James, La Nouvelle Star.

 

Cette semaine au programme: Triple H nous explique la vie, Mark Henry rate la sienne, de la caméra cachée, des images du Japon et de la momie. Promis, on fera tout pour oublier les horribles émissions proposées par la bande à Vinnie lundi et vendredi.

 

 

Quand l'âge de pierre rencontre l'âge du rock.

 

 

TANT EN MILIEU URBAIN QU'EN MILIEU AGRICOLE, LE CATCH C'EST BATH(MAN). S1E05.

 

LA VISION DU MONDE DU CATCH PAR HUNTER HEARST HEMSLEY, UN TYPE QUI N'A PAS DU TOUT FAIT DÉBAT CETTE SEMAINE


On (Alain Delon et moi) en a brièvement parlé durant la dernière rubrique, le H-Man a donné une interview au WWE Magazine où il explique en gros ce qui marche et ce qui ne marche pas dans la lutte. On va revenir dessus. Il faut toujours revenir du côté de chez Hunter. Se donnez rendez-vous sous le chêne.

"Je ne dis pas ça pour soutenir mon ami Kevin Nash mais oui CM Punk ressemble à un cuisinier de bistrot. Les gens ne paient pas pour seulement voir des lutteurs. Ils paient pour voir des athlètes plus grands que la vie, pas des choses qu'on voit dans sa rue."


FAKE.

 

FAKER THAN THE REAL LIFE (Ça, c'était une référence au robot sosie de Musclor. On a la sous-culture qu'on mérite). Si les gens paient en effet pour voir une sublimation de la réalité, elle ne passe pas forcément par le physique et le fait de mesurer plus de deux mètres. Ils veulent des personnages qui capturent leur attention, qui donnent l'impression que ce qui se passe à l'écran est important. Shawn Michaels, Bret Hart, Mick Foley ou même Ric Flair n'ont pas des physiques à la Kevin Nash, et pourtant ils ont rempli des stades, vendu des tickets sur leurs noms, défiant les standards imposés par Vince McMahon. Les dirigeants de la WWE ne retiennent jamais la leçon, presque à chaque fois que le business est en perte de vitesse, ils imposent un retour aux géants.

 

Et c'est à chaque fois un flop.

 

On pouvait penser que HHH, un enfant de la balle, aurait une autre vision. Eh bien non. Ne pas laisser la bride libre à CM Punk parce qu'il n'est pas un Dave Batista, c'est oublier que son meilleur ami, celui qui est vendu par la machine WWE comme le plus grand sur le ring, Shawn Michaels, est loin d'être un de ces monstres sur-musclés. La vérité, c'est que si Michaels se présentait maintenant dans la fédération de Vince, on lui conseillerait de se couper les cheveux, on lui filerait un slip vintage et on lui interdirait d'utiliser le Superkick parce que tel ou tel lutteur l'utilise déjà. En trois mois, il serait soit à la porte, soit à Superstars (si Superstars existe toujours).

 

 

Tu le vois ton push?

 

 

"La mentalité de CM Punk, c'est de faire ce qu'il veut. Il aime la lutte technique, précise, par des catcheurs eux aussi techniques. Et moi aussi d'ailleurs, mais est-ce que John Cena est le meilleur technicien? Absolument pas. Hogan ne l'était pas, ni Steve Austin, ni Mick Foley. Pas plus que le Rock ou que moi. Pourtant nous amenons du public. C'est ce qui marche."

 

HHH se trompe de combat. CM Punk n'est pas ce qu'on appelle un excellent technicien. Ses matchs sont bons, il sait raconter une histoire et possède plusieurs variations de matchs, mais ce n'est pas le Hitman ou les grands techniciens du passé. Je ne crois pas me souvenir que Punk voulait voir de la technique en tête d'affiche, il souhaite voir de la différence.

 

"Qu'on me donne une liste de techniciens qui ont été de grosses stars, je donnerais la mienne de lutteurs qui sont mauvais sur le ring et qui ont été d'énormes stars. Je garantis que ma liste sera plus longue. Mais qui suis-je pour dire que les 90% des gens qui se fichent de cela et qui veulent voir John Cena ont tort et qu'ils devraient changer? Nous n'allons pas leur donner quelque chose qu'ils ne souhaient pas!"

 

Déjà, c'est sympa pour Cena, et encore une fois, le souci c'est qu'ils n'ont plus aucune prise avec la réalité. Vu l'audience, vu l'affluence, vu la vente des événements PPV, la plupart des fans de lutte ne regardent tout simplement plus les programmes et Cena n'est que l'arbre qui cache la forêt.

 

"Quand je suivais le catch, adolescent, je détestais Hulk Hogan. Je le trouvais horriblement mauvais et ne voulais pas entendre parler de lui. J'aimais Ricky Steamboat et Ric Flair, les lutteurs qui maitrisaient sur le ring. Mais est-il juste de dire que Hulk n'était pas le bon personnage à mettre en avant, et qu'ils auraient dû mettre en avant Steamboat parce que c'était un meilleur lutteur? Impensable!"

 

La chose qu'il semble oublier, c'est qu'indépendamment de son énorme charisme et de son physique de champion, le lama orange était monstrueusement protégé de la part des scripteurs. Combien de matchs a-t-il perdus par année lors de ses heures de gloire? Le H-Man peut bien brandir la comparaison avec Hulk comme carte joker, il oublie qu'en ce moment hormis John Cena, Randy Orton et lui-même, personne n'est protégé. On bâtit un lutteur, et on le cimente dans les yeux de la foule avec des victoires.

 

Quoi que dise la WWE sur l'importance des matchs ou des ceintures, elles sont essentielles. TOUS les lutteurs qui ont touché les étoiles étaient protégés, scriptés de manière forte y compris et surtout durant leurs ascensions. Qu'ils se décident à la fin, le souci du moment c'est le booking 50/50. Combien de fois, un lutteur gagne un match à Raw, en perd un à Smackdown, en gagne un à un PPV et ainsi de suite? Combien de fois, un type est moyennement poussé pour se retrouver au point de départ quelques semaines plus tard parce qu'il n'a pas les résultats escomptés?

 

Mais comment est-ce qu'il peut les avoir, ces résultats, si justement le souci vient de l'écriture de son évolution? C'est le serpent qui se mord la queue. Encore une fois, ils ont l'air de naviguer à vue, de n'avoir aucune direction réelle pour leurs lutteurs, et du coup de se replier sur des physiques imposants, censés être porteurs de différence et donc d'audience.

 

Le pire dans cette histoire, c'est que celui par qui on pensait avoir un renouveau, HHH, semble être dans la même mentalité que Vince et compagnie. Alors qu'il connait le business, qu'il a vu des hommes comme Dusty Rhodes ou Shawn Michaels tutoyer les sommets sans pour autant correspondre à la vision très old-school de McMahon.

 

Bref, l'avenir est mort. There is no hope.

 

 

LE CATCHEUR QUI NOUS A VENDU DU RÊVE CETTE SEMAINE : PERSONNE

 

Cette semaine était comme une boule de flipper qui roule droit dans le vide, tellement nulle que personne n'est ressorti du lot, personne ne nous à fait lâcher des lols, personne n'avait ce petit supplément d'âme. Du coup, on peut continuer à parler de Mark Henry et se demander tel un Arnold de la grande époque "Mais qu'est-ce que tu me racontes là?" vu la tournure de son booking durant Raw et Smackdown.

 

L'homme le plus fort du monde est avancé et vendu comme étant un monstre invincible depuis le début de son nouveau push et de ses histoires de Hall of Pain (génial le nom d'ailleurs, ne faites pas les blasés) et cela marchait du tonnerre. En quelques semaines la foule a suivi son nouveau personnage, oublié ses années de folle et pendant un instant cru à la renaissance d'un gros Heel méchant qui n'avait qu'une volonté, cogner du gentil.

 

Alors qu'est-ce qu'on fait? On le scripte perdant deux matchs de suite contre Randy Orton (dont une fois où il se mange le RKO) et on donne l'impression qu'il est moins fort que le Big Show. C'est là que je fais le tag à Élisabeth Tessier, qui va vous dévoiler la suite.

 

Élisabeth Tessier: Je vois de bonnes choses pour Mark Henry. Je le vois continuer à être over. C'est son ann…

 

Euh… Bon, visiblement ses prédictions niveau catch sont aussi bonnes que celles touchant le domaine de la politique. Allez, je vais vous le filer son avenir. Il va gagner ou perdre par DQ contre le Big Show, son aura de monstre va donc gicler ainsi que la réaction de la foule qui en découlait, puis le management de la WWE va se dire qu'au final, il a pas la carrure pour le titre de champion, que ça devait venir de Randy Orton et donner un 383ème règne de champion pour celui que l'on nomme la Vipère.

 

Booking 101, lorsque tu nous tiens par la main…

 

 

Et vous ne vous souvenez pas comment vous avez fini ici? Les quatorze RKO, ça vous dit rien?

 


LE JEU DE MOTS DE LA SEMAINE : LANA DEL REY MYSTERIO

 

On le doit à nos amis des Inrockutibles dans un article sur la chanteuse Lana Del Rey, nouvelle sensation pop d'il y a trois ou quatre mois pour son single "Video Games".

 

 

LE "C’ÉTAIT MIEUX AVANT/ON EST PLUS CHEZ NOUS/IL N'A PAS EU LA CARRIÈRE QU'IL MÉRITAIT" DE LA SEMAINE : THE YETI

 

Avant la nWo, avant American Gladiator, la Hulkamania régnait en maître sur la WCW. Nous étions dans les années 1990, Kurt Cobain pensait pouvoir sauver la musique, les personnages de comics avaient tous des coupes de cheveux dites mulet et personne ne semblait se poser de questions sur le bien fondé de cette Hulkamania, sauf un homme: Kevin Sullivan. Un visionnaire, qui ne gobait pas les paroles d’évangile du lama orange sur la prise de vitamines et les prières censées nous amener la joie dans nos coeurs d'enfants.

 

Non, lui il le savait qu'au fond Hogan n'était que traîtrise, cupidité et mauvais exemple. Mais que faire dans un monde où personne ne voit la vérité, où personne ne veut l'entendre? Eh bien vendre son âme au diable et fricoter avec le Malin. Sullivan prit sur lui et invoqua les ténèbres, un truc à base de "il faut lutter contre le feu avec du feu". Il fit entrer tout un pan du bestiaire monstrueux dans l'idée d'éradiquer le champion de l'époque.

 

Un de ces monstres, il le trouva dans la glace. Il ramène donc ce gigantesque morceau à la WCW, garantie de sa victoire.

 

 

Le "C'était mieux avant/On est plus chez nous/Ils n'ont pas eu la carrière qu'ils méritaient" : les cheveux du Big Show.

 

 

Ici, vers la moitié de la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=kMj48AOz7DQ&feature=related

 

Un soir de baston alors que ses alliés étaient défaits, il explosa.

 

Ici, à la fin du clip : http://www.youtube.com/watch?v=zeOq1gi2gTU&feature=related

 

Le show d'après, le monstre était là.

 

Ici, au début : http://www.youtube.com/watch?v=MewmqIedokE&feature=related

 

Oui, on peut se demander ce qu'il a fait durant toute une semaine entre les deux émissions. Oui, on peut se demander pourquoi le Yéti est une momie. On peut se poser des questions sur pourquoi sorti de sa glace, il attaque directos Hulk Hogan plutôt que de se faire passer pour un écolier et devenir roi de la promo. On ne le fera pas. 

 

 

LE "C'EST POUR SURPRISE SUR PRISE, COQUIN" DE LA SEMAINE: PUNK'D FEATURING THE ROCK, TRIPLE H & JOHN CENA

 

Pour les chanceux qui ne connaissent pas, Punk'd c'est la version caméra cachée destinée à nos amis les célébrités. Diffusée sur MTV et produite par Ashton "Kelso" Kutcher, l'émission a piégé plusieurs lutteurs, dont HHH, The Rock et John Cena. L'idée étant de les pousser à bout dans des situations dont ils n'ont pas l'habitude histoire qu'ils cognent, tout bons musclés qu'ils sont. Vont-ils le faire? À toi de voir, mais sache juste qu'on est toujours limite limite de dire à Triple H "tu devrais peut-être faire des pompes afin te de te calmer".

 

http://punkd.co.uk/punkd-video/116/Triple+H/
http://punkd.co.uk/punkd-video/51/The+Rock/

http://punkd.co.uk/punkd-video/187/John+Cena/

 

Oui c'est en anglais. La vie est en anglais.

 


LE "IL N'Y A PAS QUE LA WWE DANS LA VIE, MAIS LE JAPON, FAUT PAS SE MENTIR, J'AI PEUR"

 

 

 

 

LE BILAN DE LA SEMAINE

 

Voilà, c'est fini pour ce quatrième numéro. On a tant ressassé les mêmes théories. On a tellement tiré chacun de nôtre côté, que voilà c'est fini. Si vous avez une question de la semaine, une suggestion, un truc à faire publier ou que vous avez trouvé cela tellement génial que vous voulez m'offrir mon poids en Toblerone, c'est soit via les commentaires, soit par MP sur le forum.

 

En attendant, FLAME ON!

13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut