Catch

Changement de paradigme

The future's in the air
I can feel it everywhere
Blowing with the wind of change

Scorpion, Wind of change.

 

D'accord, le turn de Cena est un des serpents de mer d'Internet, et une des lubies des suiveurs de la WWE depuis des années. Et jusque-là, cette idée n'a apporté que des déceptions. Mais ces derniers temps, plusieurs esprits (plus ou moins brillants d'ailleurs…) semblent croire que cela est possible. Petite revue des arguments pour et contre qui tournent autour de ce changement, et de ce que l'on peut attendre.

 

 


Nouveau t-shirt pour Cena dès Survivor Series: "Rise above shit".

 

 

Turn ou pas turn?

 


Le dernier RAW, admirablement commenté par mon ami Henri Death, a lancé de nombreuses spéculations, entre le segment "this is your life" construit trop étrangement pour être honnête et le final dans lequel un Cena hué se fit voler son moment de gloire. Or ne nous y trompons pas, ces évènements sont avant tout de la promotion: vendre un heel turn potentiel de Cena pousse toute une catégorie de fans dont nous sommes à vouloir suivre le PPV.

 

La ficelle a déjà été utilisée au moins deux fois l'an dernier avec le Marine, pour Summerslam avec une trahison possible de la team face (rappelez-vous, on cherchait le leader caché du Nexus et certaines petites choses comme un tweet de Cena juste avant le PPV avaient soulevé les spéculations de la communauté Internet) et lorsque Cena arbitra le match Orton-Barrett pour le titre WWE. À l'époque aussi toute une série d'indices ambigüs avaient été semée, avec le résultat que l'on sait. Cena était d'ailleurs ressorti un peu plus populaire qu'il ne l'était avant, ce qui fait de la période une réussite en terme de booking pour le Marine, sans pour autant y avoir vu un turn.

 

 


Et puis ce type est arrivé, "il a amené" et il a tout cassé par satellite!

 


Une gimmick usée: la gimmick du Marine invincible date de 2006, soit une longue grosse demi-décennie pendant laquelle on a vu John Cena se relever de l'impossible, déployer sa force herculéenne et enquiller les titres comme McOcee roule les oinjs ou Axl descend les shoots de vodka (quoique d'habitude il s'en serve plutôt des pintes…). Bref, on a fait le tour de la chose, même si depuis un an il me semble qu'on ait vu une petite modification, liée à la sortie de la très contraignante et informelle "kidz era" qui a officié entre 2005 et 2011. Cena a eu plus de liberté au micro, mais ça reste un détail quand son rôle, lui, n'a pas évolué. En prenant un peu de distance, on s’aperçoit quand même que cette gimmick a toujours du succès: il reste un des vendeurs du top 3, a le soutien d'une partie non négligeable du public (même si 50-70% du public le hue et 30-50% l'acclame encore, ça reste quand même une cible potentielle importante, surtout que cette cible est constituée principalement de kids et de ménagères).

 

En bref, estimer que la gimmick est usée jusqu'à la corde et sans avenir est excessif, même si les perspectives se restreignent ; la WWE pourrait très bien vouloir encore maintenir Cena dans ce rôle du Hulk invincible, quitte à réduire son influence.


Un rôle en dehors de la WWE: comme Spanish se plait à le rappeler régulièrement, le bon John n'est pas seulement l'étendard on screen de la WWE, mais il en est l'image en dehors également: "the face of the company" n'est pas qu'une expression. Le fait qu'il ait un rôle central à la WWE et une aura remarquable en dehors des rings, qu'il reste une valeur incontestable sur la durée et d'une fidélité indiscutable avec la WWE, font de lui un candidat idéal pour ce rôle, en plus de sa jeunesse (il peut encore rester au top ou pas loin une dizaine d'années) et de son côté éminemment sympathique et engagé (make a wish, l'armée, les hôpitaux, etc.). Il connait bien le business et les médias, saura ne pas déraper tout en étant très pro. Même si ces derniers temps, on l'a moins vu en promotion (ça n'est sans doute pas un hasard), et il semble que le Miz puisse avoir une place à ce niveau, il y a assez peu de possibilités de remplacement. Je ne crois pas du tout en l'option Punk à cet étage, Ryder part de bien trop loin (peut être dans deux ou trois ans si tout se passe bien pour lui?) et peu d'autres Superstars émergent pour ce rôle.

 

 


Sans oublier la publicité et le militantisme: ici, le bon John attire l'attention sur la cause des catcheurs non-voyants.

 


Ventes shows et WWE.com: Ca n'est un secret pour personne, Cena fait vendre. Que ça soit des places lors des événements (rappelons que les house shows sont un des moyens très lucratifs de générer de l'argent, et qu'un type qui les fait tous avec l'aura internationale qu'il a reste indispensable en tête de gondole), des produits dérivés ou les PPV, son nom à l'affiche ou sur un t-shirt est un facteur important de succès. Tout changement qui perturberait ce rôle serait très précautionneusement pris en compte par la WWE. Ces derniers mois, le Rock et CM Punk sont passés ponctuellement devant Cena au niveau des ventes de produits dérivés, mais le peu de détails (est-ce le Marine qui vend moins ou les autres qui vendent plus à niveau constant pour le décuple champion WWE ? La différence changerait beaucoup de choses) là-dessus rend la chose casse-gueule à interpréter. Surtout que Cena vend à priori à une cible de la population (kids, ménagères) qui n'est pas la même que celle des deux autres (cible masculine ado et adultes principalement), donc là encore, le conserver dans son rôle usé aurait un sens.

 

À l'avenir quel catcheur peut séduire les kidz, et éventuellement remplacer Cena? Rey n'est pas un catcheur d'avenir et doit malheureusement être également remplacé, Sin Cara semble un placement très aléatoire, quoi qu'à gros potentiel (mais plus pour Rey que pour Cena du coup), peut être que Ryder pourrait récupérer un peu de la cible (le gentil un peu niais avec des catchphrases simples), ainsi que le Miz (cf. les apparitions de Mike aux kids choice awards par exemple, le heel semble s'éclater à promouvoir le catch avec des gamins). Mais là encore, personne pour reprendre le rôle intégralement du Big Man invincible, qui tel Atlas, porte le monde (la WWE?) sur ses épaules.

 

 


– Ah, porter le monde sur ses épaule tel Atlas n'est pas une sinécure…
– Spafo. Kestudi Edge?
– Rien John… porte ton AA et oublie ce que je viens de dire.

 


Match à venir contre le Rock: La feud avec le Rock est un point central de notre discussion. Wrestlemania 27 s'est achevé de la pire des façon, le main event fut un des plus catastrophiques de ces dernières années (sans doute pire que le Orton – HHH). Avec un heel sifflé par réflexe et un face sifflé par haine, la foule n'attendait que l'apparition inévitable du guest host du soir et vrai face dans le cœur du stade. Ce match se déroula dans une ambiance délétère qui le gâcha complètement, et la prestation in ring fut faible. Sans doute un des plus mauvais matchs, si ce n'est le plus mauvais, de John. Dans un événement de ce niveau, ça fait désordre, et c'est surtout une très mauvaise chose pour le business. La créative team et VKM n'ont pas pu ne pas se rendre compte de la chose, et anticipent nécessairement ce qui va se passer. À Miami le premier avril, le Rock chez lui aura une pop astronomique, quel que soit le build qui précède. Cena, lui, sera hué, au pire par 90% du public, au mieux par 70%…  Ne pas capitaliser d'une manière ou d'une autre là-dessus tiendrait de la faute professionnelle pour ce qui est de la gestion du produit Cena (et on a vu la place centrale de celui-ci dans la stratégie marketing WWE). Bref il me semble évident qu'une modification se passe pour le Marine, la question à 100 000$ (oui, celle qui permet de racheter l'Irlande, le Portugal et la Grèce) étant: laquelle?


CM Punk: le gourou straight edge sort d'un été qui amena la confirmation de son talent au sommet. Certains doutaient qu'il puisse vraiment transformer l'essai, il était sur le point de partir de la WWE, mais il a eu LA storyline de l'année, dans laquelle Cena (comme par hasard) s'est mis à son service, et qui l'a fait éclater. CM semble avoir gagné définitivement ses galons de main eventer (au moins dans l'esprit de VKM, le seul qui compte), va re-toucher prochainement un titre WWE (aux Series ou à TLC) qui l'amènera probablement jusqu'à Wrestlemania ou pas loin. Actuellement il vend parait-il plus de t-shirts que Superman (en tous cas on voit régulièrement les gradins remplis du très classe t-shirt blanc "best in the world"), et il a profité de l'exposition des main events récemment (MITB, Summerslam, NOC, HiaC), avec ou sans ceinture d'ailleurs. Si le soufflet semble un peu retomber quand même après l'été, il a fait un impact, et surfe dessus (les foules scandent régulièrement son nom).

 

À moyen ou long terme d'ailleurs, une feud contre Cena qui serait un revival de l'explosion du Chicago Made et du summer of Punk serait sans doute un des plus gros blockbusters promotionnels possibles dans la WWE actuelle, et dans cette optique un turn de Phil est encore moins envisageable que celui de John. Pour finir, la comparaison entre Stone Cold le gourou de la Bud et le tatoué Pepsi a largement couru: même attitude anticonformiste opposée au management (en la personne de VKM), gros talent in ring autant qu'au micro chez les deux, et analogie au point que lors de sa promo inaugurale de push, Punk portait un t-shirt de Steve Austin. Rappelez vous que Austin 3:16 a mis presque un an à s'imposer et à bâtir le divin chauve comme l'idole qu'il est devenu, donc la patience avec le push de Punk est de mise. L'idée d'une analogie SCSA/Rock et Punk/Cena a fait largement plus qu'effleurer les esprits, et pourrait être poursuivie.

 

 


Hey, what time is it?!? It is super PUSH time!!!

 


Zack Ryder: Le joker dans cette histoire. Il est encore bien trop tôt pour savoir de quoi l'avenir du jeune homme sera fait, mais je lui prédis un rôle central, et un destin lié à Cena. Avec son show Youtube, il est passé d'un statut de nobody lowcarder à celui d'OVNI complet dans le paysage catchesque, au point que le public le réclame régulièrement, dans un phénomène qui semble totalement échapper à la WWE. Son positionnement et sa maitrise des réseaux de communication dans une période où la fédération a justement signé un partenariat avec Twitter et pour lequel les promotions de Youtube, Facebook et WWE.com n'ont jamais été aussi importantes, en font un homme-clé inattendu. Cela se traduit par un temps d'antenne astronomique pour le natif de LA, et par la multiplication des rôles (assistant de Long, sparring partner de promos de Cena, place de ME dans la feud centrale aux côté du champ' face à Awesome Truth, concurrent régulier de Dolph Ziggler pour l'US, place centrale avec le guest host le plus populaire et le meilleur qu'on ait eu à RAW, le tout en quelques semaines…). Ce dernier point traduit bien le malaise de la creative team, et de VKM lui même: il faut absolument exploiter le momentum de Ryder, mais comment?!? Faut-il lui donner la ceinture US, en faire un bouffon à la Santino, ou le lien avec Cena peut-il être exploité? Cette dernière piste me semble la plus intéressante: en effet elle est déjà utilisée depuis longtemps (après la première vie de Zack aux côtés d'Edge, il semble que le personnage central de sa seconde vie sera soit Dolph, soit John), a largement gonflé graduellement (passant au début d'une apparition de quelques secondes dans les entrées de Cena, à carrément des segments comme le fist pumping ou le coup des lunettes noires, et finalement des matchs ensemble et une promo stratosphérique toute consacrée à Ryder, le traitant entre autre de futur hall of famer et légende, à 27 ans, pardonnez du peu…) et pourrait avoir un intérêt futur dans toute cette histoire. Comme future victime d'un Cena heel, comme éternel support du champ', comme tag partner en poursuivant l'occupation de Cena face à Awesome Truth loin du titre WWE? La sympathie que dégage Ryder et son lien avec le Marine semblent constituer un potentiel énorme pour consolider le build à venir du champ'.


Le Miz: lui aussi a un lien fort avec Cena, à de nombreux niveaux: leur feud post Mania 26 avait été un des premiers faits d'arme du nouveau Miz, leur rivalité de 2011, si elle culmina sur un match vraiment pourri à Mania 27, aura été très intéressante pour Mike, et le rôle hors WWE de promotion du Miz (dans ce domaine le natif de Cleveland me semble juste derrière celui de Westnewberry) le rapprochent tous de John. Le turn du Miz semble une aussi grosse arlésienne que celui du Champ', et en aucun cas ils ne peuvent arriver trop près l'un de l'autre pour ne pas masquer celui du Miz (à moins de les faire concorder la même soirée?), pourtant il me semble qu'un passage de Mike du côté clair de la force est inexorable. Or si cela devait arriver, je vois indiscutablement le Miz comme le potentiel successeur de Johnny en gros vendeur pour les kidz. Sa bonne bouille, sa gouaille au micro, son côté marrant et son affection pour les émissions enfantines (le Miz a prouvé qu'il adorait jouer le jeu de ces shows remplis de gosses) en font à mes yeux l'héritier logique des tâches promotionnelles vis à vis des kidz. Reste à savoir s'il arrivera à générer autant d'intérêt que John dans cette cible marketing, et sur la durée.

 

 


Je lui ai piqué sa victoire en main event de Mania, je lui ai piqué sa ceinture, je lui pique son taunt, je peux bien lui piquer sa cible markéting!

 


L'inévitable comparaison avec Hogan: La WWE a eu quatre icônes à travers les âges qui ont fait grandir la compagnie : Bruno Sammartino qui fut l’icône des années 60-70; Hulk Hogan qui a fait connaitre le catch lors de la pop era dans les années 80 et 90 et entrer notre divertissement préféré dans les mœurs; le Rock qui lors de la courte mais intense et révolutionnaire Attitude Era a rendu le catch cool à nouveau, et popularisé son historique passé avec une carrière réussie au cinéma Hollywoodien; et enfin John Cena qui a encore une bonne partie de sa légende à écrire, et qui aura assis le business dans la mediatic era (presque dix millions de fans facebook, plus d'un million de suiveurs sur Twitter, une place centrale au niveau promotionnel). La comparaison la plus évidente entre ces quatre légendes vivantes apparaît entre Hogan et Cena. Le passage de flambeau en 2002 (tiens, il y a juste dix ans…) entre Hulk et Rocky devrait hériter d'un petit à Mania 28.

 

Or la carrière d'Hogan aura été marquée par des titres à rallonge, une exposition complètement dingue, la Hulkamania all over the world, mais aussi un turn mémorable qui révolutionna l'industrie (le fameux Bash at the Beach 96). Souvenez-vous que ce turn aura entrainé des plaintes à répétition des parents d'enfants déçus, la destruction de milliers de jouets de l'idole, et un changement net de l’icône qui passait d'une gimmick colorée (Hulk Hogan en rouge et jaune) à quelque chose de sombre (la barbe teinte en noire, et une absence de réelle gimmick, juste un comportement heel). Ce qui semblait inconcevable à l'époque arriva pourtant, et quinze ans après on en a tous entendu parler. Ce turn aura généré de l'intérêt et des ventes d'objets dérivés importantes (tout ce qui touchait à la nWo), compensant les pertes au niveaux des kids (difficiles à chiffrer néanmoins, tant elles ne se limitent pas à des ventes directes, mais tiennent avant tout de la fidélisation très tôt et du pari sur l'avenir) par un push du business tout entier (l'Attitude Era fut enfantée par ce turn).


Les deux inconnues clés: Cette donnée souvent négligée est sans doute le point central de toute cette affaire. Deux personnes sont absolument clé, et on n'a aucune idée de ce sur quoi les évènements se jouent et comment ces acteurs pensent actuellement. Pour commencer, l'avis de Cena lui même. En a-t-il marre de cette gimmick de héros et demande-t-il à évoluer, ou se plait-il dans son rôle et freine-t-il le changement? Aucune rumeur ne filtre là dessus, mais il est évident que Cena a un certain contrôle sur son personnage, et qu'il a l'oreille de VKM et des bookers. Cena est un businessman avisé, et il connait très bien le milieu ; le réduire à son rôle de face niais est totalement réducteur. Or la volonté de Cena est un des points centraux de tout changement, et le nombre de personnes qui savent exactement ce qu'il en est à ce niveau se compte probablement sur les doigts d'une main.

 

Même chose pour VKM: le vieux renard tient d'une main de fer son business, et ceux qui pensent qu'il a pris autant de recul que son personnage à l'écran le suggère, se mettent à mon avis le doigt dans l’œil jusqu'au coude (et ça doit être douloureux, en plus d'être peu pratique). Or actuellement je pense que ce qui occupe le plus le cerveau malade et génial de Vince, c'est la gestion de ce main event de Mania. Certes, le rôle de Punk, de HHH ou du Miz s'inscrivent sur un changement dans la durée. Aussi l'émergence de nouvelles stars ou certains points clés comme le match du Taker à Mania doivent-ils le faire user du sucre (seul combustible des neurones, pour mémoire), mais je ne vois rien qui ait autant d'impact et de potentiel que ce main event, et le rôle de SON champion absolu actuel sur lequel une partie de la prochaine décennie repose, John Cena. Or les pensées de Vince là dessus restent une énigme absolue, mais il connait trop bien le business et il a été tellement innovateur depuis trente ans qu'il ne peut passer à côté de tout ce qui se joue. Quoi qu'il arrive (du turn majeur dont on se rendra compte qu'il est préparé depuis un an, au non-changement et à la confrontation face contre face), tout cela aura été largement réfléchi et pesé (ne rien changer, c'est déjà choisir).

 

 


– Johnny, arrête de penser au boulot et viens à table, le repas qu'a préparé maman t'attend!
– zzzzZZZZzzzzZZZZzzzz…

 


En bilan, mon impression est qu'un changement est paradoxalement incroyablement risqué et lourd à mettre en place, et absolument nécessaire pour éviter un drame à venir. Le match de Mania 28 s'annonce comme un énorme piège pour la WWE, probablement un peu sous-estimé sur sa complexité au départ, et qui met la compagnie de VKM devant un impératif pas forcément souhaité: changer quelque chose de fort.

 

Lors de mon fantasy booking, je proposais un long turn de Cena sur quatre mois. Si cette option me paraît tout à fait tenir la route, car elle consacre un choix fort et marquant pour l'avenir en s'inscrivant sur la durée plutôt qu'en capitalisant sur le shock moment, je vois beaucoup d'autres possibilités.

 

En premier lieu, j'estime que ce qui a le plus de chances d'arriver serait un changement temporaire non radical (il y a bien d'autres possibilités et nuances qu'un heel turn radical!). John peut certainement se détourner un peu de son rôle actuel sans s'éloigner de son public ni de ses valeurs. Par exemple en faisant de sa road to wrestlemania un entrainement grandeur nature en prévision du plus grand match de l'histoire (sic), en prenant de la distance avec les habituelles rivalités, on pourrait le voir venir demander humblement des matchs à d'autres faces, tout en ayant de nombreux segments micro avec le Rock. John rirait des sifflets comme il le fait d'habitude, ironisant sur lui-même et montrant un énorme détachement avec le public dans sa globalité (au lieu des habituels tricks de face pour attirer de la pop, il dirait bonjour avec le sourire en disant que ça siffle un peu plus que dans telle ville, mais un peu moins que dans telle autre, etc.). À côté de ça on le verrait parler quelques secondes lors de son entrée avec un gamin ravi de le voir, ou avec des adultes portant ses panoplies. Bref, au lieu de vouloir en faire le face absolu qu'il est, il serait cohérent avec le discours qu'il a parfois tenu ("je ne suis ni heel ni face, je suis John Cena"). Un peu de chambrage sur le public qui le hait (mentionner que ça fait des aigreurs d'estomac de haïr autant quelqu'un, et dire ironiquement qu'il s'en voudrait de rendre malade en plus les gens qui le détestent déjà) ferait le reste. Ça lui permettrait d'aborder Mania en toute décontraction et en totale détermination, sans que les bordées de sifflets ne soient compromettantes pour la suite.

 

 


J'entends rien les gars, c'est quoi ce petit bruit aigu, un moustique? Des cris de fillettes?

 


La solution d'un turn plus net serait sans doute un immense pari reposant sur des bases concrètes. Cena heel, cela créerait de nouveaux produits dérivés badass, et ça ferait un buzz énorme autour de la WWE. Ça rafraichirait les feud possibles, tout en donnant l'occasion d'une rivalité de très longue durée avec CM Punk.

 

Dans une optique de partager les différentes prérogatives du champ' entre plusieurs autres catcheurs, l'ex-gourou straight edge pourrait d'ailleurs occuper la place de top face laissée vacante, Miz s'occupant de la promotion, et à terme du merchandising kid, et Ryder jouant un rôle dans le turn du Marine en se faisant massacrer, et éventuellement à terme en ayant des possibilités de feuds avec Cena (avec là aussi la possibilité d'un gros push).

 

À plus courte échéance, un match à Wrestlemania avec un heel et un face bien identifiés aiderait sans doute à promouvoir l'évènement alors que l'affrontement face contre face est toujours un peu casse-gueule et réclame beaucoup plus de prudence. Le souci de tout cela étant qu'en cas d'échec, la WWE serait accusée de s'être tiré une balle dans le pied, ce qui lui coûterait très cher. Tous ces arguments rationnels mis bout à bout me font dire qu'un turn est donc bien possible, mais qu'il n'est pas encore la solution la plus probable (d'autant plus que vu le public actuel, un  comportement heel pourrait très bien faire soutenir Cena plus qu'il ne l'est actuellement).

 


Mon pronostic chiffré:


* Cena ne change rien d'ici mania et la feud se révèle une véritable erreur avec le top face de la compagnie discrédité: 10%.


* Cena ne change (presque) rien et la WWE gère habilement la chose dans une feud correcte sans être mémorable: 25%.


* Cena modifie un peu sa gimmick temporairement ou définitivement (éventuellement un tweener turn) et la feud est bien gérée: 35%.


* Cena turn heel d'une façon pas vraiment assumée qui se révèle au final un bide avec retour face rapide: 10%.


* Cena turn radicalement heel avec un impact majeur sur le business pour la plus grande joie de l'IWC: 20%.

 


Dans tous les cas un conseil quand même, après les gros PPV d'ici Mania, évitez de trop traîner pour regarder les PPV de la WWE, et ne venez pas sur les médias catch avant d'avoir vu les PPV en question, vous aurez beaucoup plus de plaisir à vous confronter à d'éventuels changements!

 

 


Parce que d'ici que Pop Sub Zero et King Scorpion tombent le masque pour l'affrontement de Mania, il va s'en passer des choses!

15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut