Catch

Cléopâtre VII et Vickie Guerrero : destins croisés

Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé.

Blaise Pascal

 

Si Vickie Guerrero était née en -70 en Egypte, elle aurait couché avec César et Antoine. Si Cléopâtre VII était notre contemporaine, elle se baladerait aujourd’hui au bras de Dolph Ziggler. C’est une certitude.

 

Vous l’avez compris, nous nous livrons aujourd’hui à un petit exercice d’Histoire comparée, prétexte à un retour sur la vie et l’œuvre d’une souveraine d’exception. Car non, Cléopâtre n’est pas qu’un personnage secondaire d’Asterix, Rome une station de métro parisien et César une sauce pour une salade aux croutons et au fromage.

 

 

Ladies and gentlemen, please welcome the Intercontinental Imperor, my boyfriend… Gaius Julius Caesaaaaar!

 

 

Histoire comparée, épisode 1 : Vickie et Cléopâtre

 

 

À la lecture de la biographie de Vickie, au regard de sa personnalité et de sa place unique dans l’univers de la WWE, c’est une icône de l’Histoire antique, la fascinante et mystérieuse Cléopâtre VII, qui s’impose comme une évidence au moment de nous prêter au petit jeu des comparaisons moins capilotractées qu’il n’y parait entre stars du catch et personnages historiques. Car entre ces deux femmes dominantes à la beauté légendaire qui ne durent ou ne doivent leur maintien au pouvoir qu’à leurs nombreuses amours, les points communs sont légions, pour ne pas dire troublants.

 

Cléopâtre VII (née en -69, et morte en -30)(1)  est certainement une des femmes les plus célèbres de l’Histoire, sinon la plus envoûtante de toutes. Icône égyptienne, vraisemblablement née macédonienne, ce qui fait d’elle une « créole » (et là on pense bien sûr à Vickie l’Américaine d’origine mexicaine), elle est décrite comme une femme courageuse, fière et extrêmement intelligente. Elle aurait ainsi maitrisé quelque dix langues étrangères, à la manière de son alter ego catchesque parlant parfaitement la langue de Shakespeare comme celle de Cervantes. Et comme Vickie, qui transcende les foules en deux mots et un timbre de voix pour le moins « original », Cléo était dotée d’un organe enchanteur et susceptible de faire fondre son entourage. Jugez plutôt :

 

« Elle avait une voix ravissante et elle en jouait avec un art consommé, comme d'un instrument à cordes multiples, car elle parlait plusieurs langues. »

 

Il faut savoir que l’auteur de cette phrase est Plutarque pour deviner qui est la destinatrice de ce compliment. Pour ceux ignorant qui est Plutarque, un indice : il n’écrit pas pour les Cahiers du Catch.

 

 

Excuse me ?

 

 

La légende la dépeint également comme une femme à la beauté éblouissante mais les portraits non idéalisés qui nous sont parvenus(2) laissent penser que la divine pharaonne avait plus sûrement les traits plutôt grossiers et un appendice nasal qui aurait certainement pu inspirer Edmond Rostand si Cyrano de Bergerac ne s’en était pas chargé. Pourtant, c’est une dévoreuse d’hommes ensorcelante (Jules Cesar et Antoine succomberont à ses charmes), à propos de laquelle l’historien antique du Ier siècle, Flavius Josèphe, écrivit même qu’« elle fit d'Antoine l'ennemi de sa patrie par la corruption de ses charmes amoureux ». Malgré un physique atypique, elle est dotée d’une grâce irrésistible : la ressemblance entre Cléo et Vickie ne tient donc pas qu’à des traits de caractère et des tranches de vie étonnamment concordants puisque ce sont aussi des attraits et un charme hypnotiques que les deux femmes partagent.

 

« Sa beauté n'avait rien d'incomparable et ne frappait pas à première vue, mais on ne pouvait échapper au charme que dégageait sa présence: la grâce naturelle de sa personne, l'amabilité de ses propos et la spontanéité de ses manières donnaient beaucoup de piquant à son entretien. »

 

Une fois de plus, ces quelques mots de Plutarque ne seraient pas incongrus dans une description de notre égérie mexicaine. D’ailleurs, quand je lis ces quelques lignes, j’hésite toujours : Plutarque ou Dauntless ? 

 

 

Limites de la comparaison : On ne dispose pas de photos de Vickie

topless.

 

 

La fin justifie les moyens

 

De la même façon que Vickie est souvent vilipendée pour ses actes et souffre d’un regard excessivement négatif de la part de ses contemporains (qui sont aussi les nôtres, j’espère que vous suivez), l’historiographie antique est très largement défavorable à Cléopâtre VII. Si l’on présente la pasionaria de la WWE comme une femme dangereuse, venimeuse et peu scrupuleuse, la jeune pharaonne est, elle aussi, le plus souvent dépeinte comme une heel manipulatrice et assoiffée de pouvoir. Surnommée la « Reine Putain » par Pline l’Ancien, à l’occasion de son séjour de deux ans à Rome, alors qu’elle est la maitresse de César, elle est détestée de l’intelligentsia romaine qui la méprise allègrement et lui prête de noirs dessins. La propagande de l’époque, ennemie des historiens d’aujourd’hui, redouble même de violence après la mort de César. Cléo devient la maitresse d’Antoine, et Octave, pour des raisons politiques, fait d’elle la cause de la guerre qui l’oppose au général romain  (qu’en fait il craint), et la présente comme une menace pour Rome, cité sur laquelle elle souhaiterait selon lui régner. Mais nous reviendrons sur ce point.

 

Ce sont donc deux femmes qui aiment le pouvoir, sont de fines tacticiennes et ne reculent devant rien pour atteindre leur but. On a souvent vu Vickie s’affranchir de règles qu’elle méprise pour affirmer son pouvoir ; pour assoir le sien, Cléopâtre, elle, fit assassiner son jeune frère et mari(3), Ptolémée XIV, pharaon de papier sans autorité aucune sur son pays, et placé sur le trône par César. Césarion, fils de César et de Cléopâtre VII est né, et la pharaonne peut enfin régner seule sur l’Egypte. N’ayant plus besoin de Ptolémée XIV, elle le bute. Quoi de plus naturel pour une heel de son envergure ? Vickie aurait-elle eu le moindre scrupule à éliminer Chavo si d’aventure celui-ci avait constitué un obstacle à sa conquête du pouvoir ?  

 

 

Tu quoque mi tati ?

 

 

Mais ce qui rapproche le plus les deux jeunes femmes, c’est certainement leur goût inconsidéré pour le pouvoir et surtout leur relation toute particulière avec la gent masculine pour y accéder ou s’y maintenir.

 

Vous connaissez tous l’attrait de Vickie pour les ors de la WWE. Et vous n’êtes pas sans savoir que la douce Mexicaine a toujours su s’entourer de mâles dominants pour mieux assoir sa domination sur les shows de la fédération de Stamford. C’est grâce à Eddie, son défunt mari, qu’elle connut les joies de ses premières apparitions dans l’univers catchesque et elle sut par la suite intelligemment utiliser son neveu Chavo pour s’incruster dans le paysage. Mais aurait-elle eu le succès qu’on lui connait sans sa liaison dangereuse avec Edge ? Et serait-elle revenue au premier plan sans l’aide de son nouvel éphèbe blond, le valeureux Dolph Ziggler ? Bref, aurait-elle connu le destin qui est le sien aujourd’hui sans s’entourer des Superstars de premier plan que nous venons de citer ? Bien évidemment, la réponse est non. Et c’est bien là le trait commun le plus troublant entre Cléopâtre VII et Vickie Guerrero I. Jamais Cléo n’aurait pu régner sur l’Egypte sans ses frères et maris Ptolémée XIII et XIV, d’abord, puis sans César et Antoine, plus tard.

 

 

Et c’est pas tout. Cléo faisait un chili con carne du tonnerre !

 

 

L’ascension dans l’ombre d’un premier mari 

 

Flash back : Lorsque le papa de Cléo, Ptolémée XII, passe l’arme à gauche, en 51 avant JC, Cléopâtre n’a que dix-huit ans. Une femme ne pouvant régner seule, selon la coutume ptolémaïque, le testament du pharaon décédé stipule que sa fille devra gouverner avec son jeune frère Ptolémée XIII (Ptolémée XII + I = Ptolémée XIII) alors âgé de douze ans. Pour renforcer sa position, sa légitimité, elle épouse son frangin avant de l’écarter du pouvoir, même si les textes officiels font toujours apparaitre le nom de Ptolémée XIII avant le sien. Mais la situation de l’Egypte est alors trop complexe pour que Cléo partage la gouvernance du pays. Et puis, partager le pouvoir, ce n’est pas trop son truc à la pharaonne au grand nez. La pression de Rome se fait de plus en plus sentir, la famine frappe le pays et la dévaluation de la monnaie égyptienne n’arrange rien. Bref, c’est le souk en Egypte dont le rayonnement n’est plus ce qu’il était, c’est un euphémisme que de l’écrire.

 

Les luttes intestines et familiales pour le pouvoir ont finalement raison de Cléo : elle doit abandonner les clefs du royaume à Ptolémée XIII avant de trouver refuge en Syrie. Et en -50, c’est la jeune sœur de Cléopâtre, Arsinoé IV, qui devient co-régente aux côtés de Ptolémée. Les déjeuners de famille, ça devait quand même être un sacré bordel, d’autant que nous n’avons pas encore abordé la question de Ptolémée XIV, l’autre frangin. Et on n’évoquera pas le cas du papa, qui a fait assassiner leur sœur ainée Bérénice IV, des années auparavant.

 

 

Ça ressemblait un peu à ça.

 

 

Cléo comme Vickie ont donc toutes deux vécu dans l’ombre d’un premier mari attirant la lumière. Cléo doit composer avec son frère Ptolémée XIII dont les dents rayent le parquet tandis que Vickie n’existe qu’au travers d’Eddie. Mais une fois débarrassées de leur fardeau respectif, toutes deux révélèrent leur vrai visage, celui de deux femelles dominantes qui ont le monde et ses grandes figures à leurs pieds. Vickie accumule les honneurs au bras de Edge, son prestigieux mari, tandis que Cléopâtre…    

 

 

Les grands de ce monde à leurs pieds

 

Nous sommes en -48. A Rome, la guerre fait rage entre les partisans de Pompée et ceux de César, jusqu’en Egypte où se réfugie le premier. Après avoir été soutenu aussi bien par Ptolémée XIII que par Cléo, car il avait en son temps aidé leur papa, Pompée est vaincu. Prompt à retourner sa tunique, Ptolémée XIII fait lâchement décapiter Pompée et offre sa tête à César, son acte ne suscitant que le mépris et la rancœur du Romain, furieux de l’initiative de l’Egyptien.   

 

C’est alors que se déroule l’épisode dit du tapis, dont on ignore bien sûr s’il est réel ou romancé. Craignant d’être occise par les sbires de son frère, Cléo se présente à son futur Jules enroulée dans un tapis. César est subjugué par la beauté et le charisme de la reine et, Rome souhaitant avant tout une stabilité politique en Egype, impose à Cléo et Ptolémée XIII une réconciliation reposant sur le testament de Ptolémée XII, leur papa à tous les deux : la co-régence du royaume. Cléo est d’accord avec le deal mais Ptolémée XIII le refuse et prend la fuite. Il mourra en tentant de reprendre le pouvoir.

 

Cléopâtre se marie alors avec Ptolémée XIV, son plus jeune frère qu’elle réduit à un rôle de potiche et de caution politique. Cependant, les troupes de César menacent son pays et, maligne, Cléo comprend qu’il faut faire avec le pouvoir de Rome mais se battre pour préserver au maximum l’indépendance de L’Egypte. Elle séduit Jules au cours d’un long voyage sur le Nil et de leur idylle, que l’on devine passionnée, naitra Césarion. César renonce finalement à annexer l’Egypte, à en faire une province, préférant l’alliance et le protectorat à la soumission pure et simple. Cléopâtre, elle, trône en tête des documents officiels, gouverne enfin seule en son pays. Mais part bientôt pour Rome, où elle restera deux ans, sous l’injonction de son Jules, laissant le pays aux mains des officiers des troupes romaines en poste à Alexandrie.  

 

Quant à Vickie, elle règne sans partage sur Smackdown et le champion du monde de la brand bleue la couvre de ses attentions. CQFD.

 

 

Césarion. Le look de sa mère et le nez de son père

 

 

L’émancipation de deux femmes libres

 

A la mort de César, Cléo se retrouve seule, face à son destin, ce qui n’est pas sans rappeler la formidable retour de Vickie après son divorce d’avec Edge. Plus forte et déterminée que jamais, elle profite de la confusion ambiante pour rentrer en Egypte et bute son frère, Ptolémée XIV.  Selon la tradition, la naissance de son fils, Césarion, lui permet de régner seule (car le royaume dispose désormais d’un héritier mâle), du coup, elle ne va se gêner, la Cléo. Exit Ptoléméequatorzième du nom, l’Histoire n’a plus besoin de toi. Puis, elle dissuade sa sœur Arsinoé IV de prétendre à la co-régence. Elle l’empoisonnera tout de même quelques années plus tard, au cas où, car c’est une femme prudente. Cléopâtre est désormais seule reine en son royaume.  

 

Cet épisode nous rappelle furieusement celui de l’ère post-Edge de Vickie. En difficulté, la Mexicaine perd son titre de General Manager et disparait un temps des écrans avant de revenir au bras d’un tocard sans envergure, le déjà oublié Eric Escobar. Femme libérée, elle le jette très vite. Sure de son fait, elle n’a plus besoin de faire-valoir pour briller à la WWE. Cléo, elle, pâtit de la mort de César, perd de sa superbe et de son pouvoir à cette occasion. Mais lorsqu’elle revient, plus forte que jamais, elle n’hésite pas à éliminer l’insipide Ptolémée XIV, son Eric Escobar à elle. Elle peut désormais régner seule. Comme Vickie.  

 

 

Franchement, vous auriez préféré que ce soit Ptolémée XIV qui passe à la postérité?

 

 

Pendant ce temps-là  à Rome, en -44, c’est le bordel. Les assassins et héritiers putatifs de César se foutent sur la gueule comme sur un ring de la WWE. Dans un coin, il y a les républicains Brutus (celui du « tu quoque mi fili ») et Cassius qui toisent Marc-Antoine et Octave dans l’autre coin. Eux, se verraient bien Empereur, estimant que la République, ça commence à bien faire, un peu comme l’écologie dans la France du XXIème siècle. Cléo, pas folle, discute avec tout le monde en attendant que ça se décante et navigue un peu à vue entre -44 et -41, jusqu’à ce que, prise d’une intuition subite, de celles qui permettent aussi à Vickie de se maintenir au sommet de la hiérarchie catchesque, elle prenne le parti des héritiers de César. Bien joué, ils l’emporteront finalement. Octave et Antoine se partagent le monde et l’Orient, donc l’Egypte, revient à ce dernier. Rebelote pour notre égérie égyptienne : il lui faut maintenant charmer Antoine, pour le bien de son pays et de son peuple.

 

Pas folle, Cléo lui en met alors plein la vue en se pointant à un rendez-vous en mode bling-bling : bateau aux voiles pourpres, poupe dorée, or en veux-tu, en-voilà, palanquée de meufs déguisées en nymphes (les Divas de l’Egypte antique), banquet de folie, open bar… Cléopâtre lui fait la totale, à la manière d’une Vickie, toujours parfaitement habillée et maquillée et arborant fièrement ce collier de cougar qui est devenu sa marque de fabrique. La reine devient la maitresse d’Antoine puis sa femme. Ils auront trois enfants ensemble. Vickie, elle, comprit très vite tout l’intérêt qu’elle aurait à exhiber Dolph Ziggler à son bras. Dans les deux cas, il s’agit de pouvoir.

 

 

– Dis Cléo, avec un tarin pareil, t’arrives à fumer sous la douche non ? LOL !

– T’es lourd Antoine.

 

 

Très vite, ça commence à chauffer entre Octave et Antoine. Un peu comme lors d’un Last Man Standing, il ne peut rester qu’un héritier de César debout, c’est la règle. Et à Rome, on accuse bientôt Cléopâtre, la regina meretrix (reine putain) comme on l’appelle alors, d’être la source de tous les maux et des tensions croissantes entre Antoine et son ancien pote Octave. Ainsi Flavius Josèphe écrira-t-il qu’elle « fit d’Antoine l’ennemi de sa patrie par la corruption de ses charmes amoureux » tandis que Plutarque, toujours lui, écrira qu’Antoine « se laissa entraîner dans la luxure, l’oisiveté, les plaisirs les plus indignes. »(4)

 

En réalité, Octave craint l’alliance entre cette reine intrépide et Antoine, d’autant plus que Césarion pourrait bien à terme revendiquer l’héritage de César et menacer le pouvoir à Rome. Prudents, les deux hommes se rabibochent plus ou moins en -40, lorsqu’Antoine conclut un mariage bidon avec Octavie, sœur d’Octave(5). Mais de la même façon que Kaitlyn ne parvint pas à troubler l’harmonie régnant entre Dolph et Vickie, Octavie se montra incapable de retenir son mari.

 

Fidèle à Cléo et de retour en Orient, le général romain poursuit sa guerre contre les Parthes, un affrontement qui n’est pas loin de tourner au désastre, obligeant Cléopâtre à envoyer ses troupes à son mec pour lui sauver les fesses. Si la jeune reine a besoin d’Antoine pour être peinarde à Alexandrie, l’inverse est vrai, la puissance égyptienne lui étant absolument nécessaire pour assouvir sa soif de conquêtes. Ce qui nous ramène une fois de plus à Vickie l’amazone, Edge puis Dolph Ziggler ayant toujours habilement su profiter du pouvoir de la belle Mexicaine pour accéder aux honneurs de la WWE. Antoine doit la victoire à sa Cléo, Edge et Ziggler leurs titres à leur Vickie. En -34, la guerre est pliée et la puissance de Cléopâtre confirmée. Antoine lui cède par amour, la Phénicie et la Coelé-Syrie (le Liban d’alors), Chypre, ainsi qu’une partie de la Cilicie, de la Judée et de l’Arabie. Ça commence à flipper à mort du côté de Rome où Octave perçoit de plus en plus Antoine et Cléo, devenue « Reine des Reines » comme de dangereux ennemis aux tendances séditieuses. En -32, Octave déclare la guerre à l’Egypte. En 2011, on doute toujours des intentions de Vickie.

 

 

Césarion, piège à cons !

 

 

La chute

 

Concernant la fin de règne de notre divine Egyptienne, on dispose d’assez peu d’informations. Antoine, pour des raisons que l’on ignore, semble avoir baissé les bras et se consume en banquets, orgies et beuveries, tandis qu’Octave marche sur Alexandrie (Alexandra). Cléo s’est-elle laissé embarquer dans le défaitisme suicidaire de son mec ? L’a-t-elle au contraire enjoint à se battre, lui qui est en supériorité numérique, dispose d’une armée bien plus expérimentée et est un chef de guerre bien supérieur à son adversaire ? La seule chose dont on est certain, c’est que Cléo, pressentant que la fin est proche, fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger Césarion. Au printemps -31, Octave s’empare d’Alexandrie. This is the end, my friend.

 

De la disparition de Cléopâtre, on ne sait pas non plus grand-chose contrairement à celle d’Antoine dont le suicide a des relents de tragédie grecque ou shakespearienne(6). Comme Egée croyant par erreur en la mort de Thésée, Pyrame en celle de Thisbé ou Roméo en celle de Juliette, Antoine, trompé par une fausse annonce du décès de sa dulcinée, se jeta sur son épée pour en finir avec la vie. On ne  déconnait pas avec les choses de l’amour en ce temps-là.

 

 

Ben mon Toinou, t’avais pas entendu le « NOT ! NOT ! » ?

 

 

La chute de Vickie reste fort heureusement à écrire, mais qui d’entre vous doute qu’elle empruntera son scénario à ce que la tragédie grecque fait de plus dramatique ?

 

Concernant notre égérie orientale, les versions des historiens divergent. La légende veut qu’elle se retira avec ses deux plus fidèles servantes et se fit apporter un panier de figues contenant deux aspics à la morsure mortelle, s’offrant ainsi une mort digne de sa condition de pharaonne(7). Mais si cette version est la plus communément admise, certains avancent l’hypothèse d’un suicide au poison (elle portait parait-il dans sa chevelure une épingle empoisonnée) ou celle d’une mise à mort ordonnée par Octave. Sa mort marque la fin de l’Egypte antique telle que nous la connaissons. Il n’y aura plus jamais de pharaon dans ce pays devenu vulgaire province romaine. Et nul ne doute qu’après la disparition de Vickie des tubes cathodiques, plus rien ne sera jamais pareil au sein de la WWE.

 

Mais il y a plus troublant car la légende veut que Cléopâtre se réincarne tous les deux millénaires… Selon nous qui croyez-vous qu’elle ait bien pu choisir? Pourquoi toutes ces ressemblances si criantes entre Vickie et Cléo? Pourquoi cet article? D'you know what I mean?

 

 

Oh ma Reine, cachez ce sein que je ne saurais voir ! Oh pis merde, j’ai trop la dalle.

 

 

Reine d’Egypte pendant près de vingt ans (entre -51 et -30), Cléopâtre restera comme l’une des plus grandes souveraines de son temps et de l’Histoire, viscéralement attachée aux traditions et à la puissance de son peuple qu’elle s’efforça de rétablir tout au long de sa vie. Elle lutta jusqu’à la mort pour redonner à son pays la place qui était la sienne avant la lente agonie et la décadence des Lagides(8), jusqu’à devenir une véritable menace pour Rome. C’est peut-être d’ailleurs là le point commun le plus évident entre Vickie et Cléo : tandis que l’une a consacré sa vie au rétablissement de la puissance de la dynastie ptolémaïque, l’autre continuera jusqu’à sa disparition à porter haut le nom de Guerrero. Lecteurs, du haut d'une échelle à TLC, quarante et quelques siècles vous contemplent.

 

 

Elle claquerait trop, de profil sur un mur de pyramide, non ?

 

 

Notes :

 

(1)Selon les sources, la date de naissance de Cléopâtre varie. Fin 69 ? Début 70 ? On ne peut le dire avec certitude. Les historiens s’accordent le plus souvent pour la faire naitre entre décembre 69 et janvier 70 avant Jésus Christ. Cela pourrait être l’origine de l’expression « souvent femme varie » mais là encore, les historiens ne sont pas formels.

 

(2)Eh ouais, les Egyptiens idéalisaient les portraits de leurs Pharaons. Etrangement, certaines représentations ne l’étaient pas. Les pièces de monnaie de l’époque, par exemple, nous présentent une Cléo aux traits plutôt épais. Et avec un gros tarin. Comme Vickie.      

 

(3)C’était quelque chose de parfaitement naturel à l’époque. Et dans le cas de Cléopâtre, une obligation. Une femme ne pouvant régner seule, il lui a fallu s’adjoindre les services de ses frangins jusqu’à la naissance de Césarion. Pour ma part, j’ai toujours trouvé que Vickie entretenait des rapports ambigus avec son Chavo. Mais je dis ça, je dis rien.

 

(4)Les sources concernant Cléopâtre sont très délicates à appréhender. Le plus souvent d’origine romaine (cf. les nombreuses citations de cet article), elles ont surtout pour objectif de servir la propagande d’Octave, flippant à mort devant la puissance de l’alliance Antoine / Cléo et la perspective de voir Césarion réclamer son dû. Ce qui a conduit les commentateurs de l’époque à bien des raccourcis improbables et factuellement faux.  

 

(5)Mwaha, paie l’originalité des parents d’Octave et d’Octavie. Personnellement, c’est décidé. Pour mes deux prochains, ce sera Jules et Julie. Ou Jean et Jeanne.

 

(6) Le thème de l’aimé que l’on croit mort et de l’aimant qui se suicide par erreur est très présent dans la dramaturgie grecque. Ainsi Egée se jeta-t-il du haut d’une falaise croyant son fils mort (ce con de Thésée avait oublié de changer le couleur des voiles de son bateau comme convenu, induisant son père en erreur), et Pyrame se suicida-t-il croyant Thesbé dévorée par un lion. Roméo, lui, avala une fiole de poison, dévasté par la mise en scène de la fausse mort de Juliette. La Véronaise se suicida alors à l’aide du poignard de son amant. Youpi.

 

(7)La morsure du cobra femelle est sacrée pour les Egyptiens. Elle confère l’immortalité à sa victime. Mais au Royaume des morts, hein. C’est la raison pour laquelle cette déesse protectrice orne traditionnellement la couronne des Pharaons.

 

(8)Lagide, une autre façon de désigner la dynastie ptolémaïque. Car le papa de monsieur Ptolémée, général macédonien qui allait devenir Ptolémée I, s’appelait Lagos. Tout bêtement. Ç’a l’air de rien comme ça, mais ça permet d’éviter d’employer deux fois « ptolémaïque » dans le même paragraphe.

12 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut