Catch

Shaman’s Blues

There will never be another one like you

There will never be another one who can

Do the things you do…

The Doors, Shaman's Blues

 

Le magnifique John Morrison avait fait naître les espoirs les plus fous au début de cette année. Espoirs déçus. Au cours d'une année étrange, le Shaman a progressivement sombré, devenant le jobber to the stars attitré de Raw, et a fini par quitter la WWE sur un dernier KO. Retour sur une année à marquer d'une pierre noire, pour nous éblouir une dernière fois des acrobaties et des abdos du Every Night Delight.

 

 

It doesn't matter what we want.

 

 

L'année 2011 de John Morrison en images

 

 

Raw, 3 janvier. Le premier match de l'année à la WWE est rien moins qu'un WWE Title Match. First Contender depuis qu'il a gagné un First Contenders Match à TLC contre Sheamus le 19 décembre précédent, John Morrison a choisi une stipulation Falls Count Anywhere qui semble à son désavantage, puisqu'elle autorise le champion, à savoir le Miz, à bénéficier légalement de l'assistance de son esclave Alex Riley.

 

 

Morrison, en bon prince du parcours, utilise tous les éléments du décor pour défoncer ses adversaires.

 

 

Il y a des moments, comme ça, où le coeur du spectateur s'emballe un peu.

 

 

Le match se termine par un Starship Pain de Morrison sur le Miz allongé sur une table à l'extérieur du ring. Le Miz esquive au dernier moment. Il se relève et porte un Skull Crushing Finale à Morrison à même le sol. Et le couvre pour la gagne.

 

 

A ce moment-là, bien que défait, Morrison apparaît comme un candidat sérieux à la victoire au Royal Rumble qui s'annonce.

 

 

Raw, 10 janvier. Morrison bat King Sheamus après un coup de genou dans la figure.

 

 

Raw, 17 janvier. Morrison remporte un Dream Match contre l'US Champion, Daniel Bryan.

 

 

Raw, 24 janvier. Associé à Mark Henry, Morrison perd un match par équipes contre Alberto Del Rio et Sheamus. Mais c'est Henry qui fait le job, abandonnant face au Cross Armbreaker du Mexicain.

 

 

Royal Rumble, 30 janvier. Entré en septième position, Morrison est rapidement ejecté du ring, mais il se réceptionne miraculeusement sur la rambarde et revient dans le combat, sans que ses pieds aient touché le sol.

 

 

Hélas, il finit par succomber face au New Nexus, qui l'élimine. Avec 11 minutes et 24 secondes, il est le onzième homme sur quarante en termes de temps passé dans le ring.

 

 

Raw, 31 janvier. Dans un Raw Rumble à six avec en jeu une place de First Contender pour Elimination Chamber, John Morrison effectue un Starship Pain sur Cena et Sheamus, mais finira éliminé par l'Irlandais. Le match sera gagné par… Jerry Lawler.

 

 

Raw, 7 février. Victorieux de Michael McGillicutty, Morrison est sournoisement attaqué par CM Punk, armé d'un aérosol!

 

 

Raw, 14 février. Le visage encore marqué par l'attaque de Punk, Morrison, associé à R-Truth, gagne son match contre McGillicutty et Otunga.

 

 

Smackdown, 18 février. En compagnie de Truth, mais aussi d'Edge, Mysterio, Orton et Cena (excusez du peu), Morrison gagne son match contre l'équipe des heels (Punk, Sheamus, Kane, Barrett, Ziggler et McIntyre).

 

 

Elimination Chamber, 20 février. Dans ce First Contenders Match, Morrison fait encore étalage de ses talents de monte-en-l'air et élimine Sheamus en se laissant tomber sur lui du haut de la cage. Entré en premier, il sera l'avant-dernier à être éliminé (par CM Punk).

 

 

Raw, 21 février. CM Punk bat Morrison, qui vend une blessure à la jambe contractée dans la Chamber.

 

 

Raw, 7 mars. Morrison, absent la semaine précédente, perd contre Dolph Ziggler.

 

 

Raw, 14 mars. Backstage, Morrison fait copain avec la guest host du soir, Snooki. Celle-ci aura des mots avec Vickie Guerrero.

 

 

Cette affaire se termine par l'annonce de la tenue à Wrestlemania d'un match opposant l''équipe composée de Dolph Ziggler et LayCool à la team Morrison-Snooki-Trish Stratus, de retour pour l'occasion.

 

 

Raw, 21 mars. John Morrison et Trish Stratus vont perdre contre Ziggler et LayCool.

 

 

Raw, 28 mars. Vickie Guerrero se moque de JoMo, la salope!

 

 

Morrison et Daniel Bryan perdent contre le duo Ziggler-Sheamus.

 

 

Wrestlemania, 3 avril. Morrison, Stratus et Snooki battent Ziggler et LayCool après un Splash de Snooki sur McCool.

 

 

Résumé du premier trimestre

Ce premier trimestre de l'année 2011 résume parfaitement l'année de Morrison. Signe fort, il ouvre l'année par un match spectaculaire pour le titre WWE. Malgré son échec dans ce match contre le Miz qu'il a porté de bout en bout, il enchaîne les victoires convaincantes, apparaît comme un vainqueur crédible du Rumble (troisième au nombre de votes obtenus à notre concours de pronos, devançant notamment le futur vainqueur Alberto Del Rio). Il se refait la cerise en février, cartonne encore à Elimination Chamber, mais se retrouve ensuite un cran plus bas dans la card, et finit par participer à un match à la con à Wrestlemania, où son rôle dans le ring est minime. Voilà qui annonce une suite moyennement jouissive…

 

 

Raw, 4 avril. Morrison et Stratus vont battre Ziggler et Guerrero. L'unité n'est que de façade, car des rumeurs insistantes font état d'un accueil plus que froid réservé par JoMo à la Diva of the Decade, le Shaman considérant que son spot aurait dû revenir à Melina.

 

 

Raw, 11 avril. First Contenders Gauntlet Match. Morrison est battu par son pote R-Truth, qui finira à la surprise générale vainqueur du tournoi et donc First Contender au titre du Miz.

 

 

Raw, 18 avril. Morrison vanne Truth sur sa victoire de la semaine précédente, et lui propose de remettre son Title Shot en jeu contre lui, ce que Truth accepte.

 

 

JoMo gagne et redevient First Contender!

 

 

Ce qui n'est pas du goût de Truth, qui l'attaque après le match (il consolidera son heel turn en allumant une clope et en soufflant la fumée sur le corps de Morrison KO).

 

 

Raw 25 avril, spécial draft. Morrison attaque Truth pour se venger de la semaine dernière, les arbitres finissent par les séparer.

 

 

Extreme Rules, 1er mai. Match en cage pour le WWE Championship entre Miz, Cena et Morrison. Morrison est sur le point de gagner, mais il est attaqué par R-Truth, qui lui coûte la victoire. Cena gagnera la ceinture. C'est la dernière fois que JoMo a été First Contender pour le titre suprême.

 

 

Raw, 2 mai. Nouvelle bagarre sauvage entre Truth et Morrison, qui finit par encaisser le finisher de son adversaire à même la rampe d'accès au ring. Il sera absent un mois et demi (pour soigner une vraie blessure hors kayfabe).

 

 

Raw, 14 juin. R-Truth s'attaque à Hornswoggle. Guest host du soir, Stone Cold Steve Austin l'invite à s'en prendre à quelqu'un de sa taille… A savoir John Morrison!

 

 

Quand le match doit débuter, Morrison n'arrivant pas, Truth va le chercher et le découvre assommé dans les vestiaires (par Truth lui-même en fait). Il l'agresse une fois de plus. Morrison en reprend pour un mois et demi d'absence.

 

 

 

Résumé de ce trimestre

De même que le premier trimestre, celui-ci démarre dans l'allégresse, JoMo s'incrustant dans un WWE Title Match. Malgré de nouvelles prouesses dans la cage à Extreme Rules, il ne gagne pas et, surtout, se blesse. Il est alors utilisé pour mettre over R-Truth et disparaît des radars pour soigner sa blessure. On se dit quand même qu'à son retour, il reprendra peut-être son spot en upper-midcard…

 

 

 

Raw, 25 juillet. Triple H, devenu COO, annonce à R-Truth qu'il a fait re-signer Morrison (bizarre vu que celui-ci n'avait jamais été viré).

 

 

Morrison effectue son grand retour…

 

 

… et inflige un beatdown à son ancien allié.

 

 

Smackdown, 29 juillet. Pour son premier match depuis son retour, Morrison va perdre contre Christian, non sans avoir passé son C4.

 

 

Raw, 1er août. Miz et Truth battent Mysterio et Morrison…

 

 

… puis tabassent leur ancien camarade.

 

 

Truth l'achève de son célèbre coup de bouteille en plastique.

 

 

Smackdown, 5 août. Christian et Truth battent le duo Morrison-Orton.

 

 

Raw, 8 août. Truth va battre Morrison.

 

 

Bataille royale des Divas pour le statut de First Contender, qui sera gagnée par Beth Phoenix. C'est la dernière apparition à la WWE de Melina, qui sera renvoyée quelques jours plus tard.

 

 

Summerslam, 14 août. Dans un match impromptu, Morrison, Mysterio et Kingston battent Del Rio, Truth et Miz.

 

 

Raw, 15 août. Hosanna, John Morrison bat R-Truth dans un Falls Count Anywhere Match!

 

 

Raw, 22 août. Alberto Del Rio bat John Morrison.

 

 

Superstars, 30 août. R-Truth bat John Morrison. Comme je n'ai pas de captures de ce match, je vous offre à la place cette curieuse photo d'Alicia Fox prise lors du Smackdown du lendemain.

 

 

Raw, 5 septembre. Cena était assailli par Barrett, Swagger, Ziggler et Christian, jusqu'à ce que Riley, Morrison et Sheamus déboulent pour le sauver. Teddy Long organise un Elimination Match entre les heels et les faces.

 

 

Morrison est le premier éliminé du match, pris simultanément dans le Sleeper de Ziggler et l'Ankle Lock de Swagger.

 

 

Raw, 12 septembre. Morrison et Riley battent Ziggler et Swagger, à cause d'une embrouille entre les deux heels.

 

 

Night of Champions, 18 septembre. Fatal Fourway pour le titre de champion US de Dolph Ziggler, qui va conserver son bien.

 

 

Eh oui, c'est Morrison qui fait le job.

 

 

Raw, 19 septembre. Alberto Del Rio bat John Morrison.

 

 

Raw, 26 septembre. Bataille royale pour le championnat Intercontinental de Cody Rhodes. Morrison est éliminé par Ezekiel Jackson, en même temps que Daniel Bryan. Rhodes conservera sa ceinture.

 

 

Superstars, 29 septembre. John Morrison bat Drew McIntyre. Comme je n'ai pas de captures de ce match, je vous offre cette image de Natalya lors du Smackdown du lendemain.

 

 

Hell in a Cell, 2 octobre. Dans un match impromptu pour le titre Intercontinental, Cody Rhodes (en tenue de ville!) bat John Morrison.

 

 

 

Résumé de ce trimestre

Morrison, depuis son retour de blessure, est clairement redescendu d'un cran dans la hiérarchie. Désormais, il ne se bat plus pour le titre WWE mais alternativement pour la ceinture US et pour la ceinture IC. Il perd chaque fois, mais au moins il est présent en ppv, et obtient même une victoire, il est vrai dans un trois contre trois, à Summerslam. Reste qu'il est redevenu un midcarder, et navigue loin des sommets côtoyés en début d'année.

 

 

Raw, 3 octobre. Mark Henry se relève d'un Starship Pain et bat John Morrison. En une minute et cinquante-huit secondes.

 

 

Raw, 10 octobre. Morrison, qui avait eu des mots avec John Laurinaitis, est envoyé dans un match contre Christian, auquel assistent les alliés de ce dernier, à savoir Swagger, Rhodes et Ziggler.

 

 

En 1 minute et 11 secondes, Christian gagne le match.

 

 

Morrison subit ensuite les finishers de ses adversaires, ici Rhodes…

 

 

Et ici Swagger.

 

 

Les heels contemplent leur victime.

 

 

Smackdown, 14 octobre. Morrison participe à la plus grande bataille de l'histoire (41 catcheurs) qui a pour enjeu le statut de First Contender pour le World Heavyweight Championship. Orton gagne.

 

 

Raw, 17 octobre. Morrison fait équipe avec Orton et Sheamus contre Henry, Christian et Rhodes. Les heels gagneront. Devinez quel Face fait le job?

 

 

Un indice…

 

 

Ca commence par John…

 

 

Et ça se termine par Morrison.

 

 

Oui! C'est John Morrison!

 

 

Smackdown, 21 octobre. John Morrison passe un Starship Pain au champion du monde Mark Henry! Il va gagner!

 

 

Ah ben non, finalement.

 

 

La photo est trompeuse: Morrison restera chez lui pour Vengeance, deux jours plus tard.

 

 

Raw, 26 octobre. Wade Barrett bat John Morrison.

 

 

Superstars, 3 novembre. Drew McIntyre (si, si) bat John Morrison. Comme je n'ai pas de captures de ce match, je vous offre à la place cette curieuse photo d'Alicia Fox et Natalya prise lors du Smackdown du lendemain.

 

 

Raw, 7 novembre. Morrison wins! Morrison wins! Morrison wins!

 

 

Morrison wins! Morrison wins! Morrison wins!

 

 

Raw, 14 novembre. Morrison ramène Ziggler dans le ring où l'attend Mason Ryan, qui portera son finisher au US Champion.

 

 

Du coup, Vickie Guerrero lui jette un SORT DE LICENCIEMENT!

 

 

Survivor Series, 20 novembre. Dernière entrée de Morrison à un ppv de la WWE, pour son US Title Match contre Dolph Ziggler.

 

 

Après 250 combats, Ziggler a compris comment contrer le Starship Pain.

 

 

Vickie Guerrero sauve le titre de son poulain en mettant son pied sur la corde lors d'une tentative de tombé…

 

 

… et Dolph finit par gagner le match.

 

 

Raw, 28 novembre. Morrison est attaqué par le Miz lors de son entrée pour leur Falls Count Anywhere Match, avant que la cloche ait sonné.

 

 

Courageux, il décide de livrer quand même son match.

 

 

Miz s'acharne encore plus sur sa jambe…

 

 

Et malgré un sursaut héroïque…

 

 

… Morrison est trop affaibli pour résister longtemps. Miz l'envoie percuter l'emblème de la WWE, image fort symbolique…

 

 

Et l'achève au pied du W scintillant.

 

 

Miz décapite Morrison, et des éclairs le frappent tandis qu'il se nourrit de son énergie vitale.

 

 

La dernière image de Morrison à la WWE: il est évacué sur une civière, inconscient.

 

 

Résumé de ces deux derniers mois

Son départ était sans doute acté depuis un moment. En octobre et novembre, Morrison a servi de chair à canon à tous ses adversaires, à l'exception d'une victoire contre Ziggler, indispensable pour justifier qu'on lui offre un US Title Match aux Series. Il faut saluer son professionnalisme, puisque, au cours de ces derniers mois, il a continué de fournir des performances de haute volée et à pratiquer son catch risqué habituel, sans laisser deviner la moindre démotivation et sans paraître se retenir de peur de se blesser (à l'inverse par exemple de ce qu'avaient fait Goldberg et Lesnar lors de leur fameux match d'adieu à Wrestlemania XX). Espérons que cette attitude aura été appréciée par les cols blancs de Stamford, et que si le Shaman demande à revenir sous les ors de la plus grande fédération du monde un de ces quatre, il soit accueilli à bras ouverts.

 

 

En attendant, souhaitons lui de décompresser tranquillement au Palace of Wisdom, comme ici où on le voit se préparer une omelette dans sa cuisine.

4 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut