Catch

La fin d’une époque

Si tu veux que quelqu'un n'existe plus, cesse de le regarder… et évite de citer son nom.

Proverbe arabe… légèrement modifié par Vincent Kennedy McMahon

 

Suite du passage en revue du meilleur de CDC-NXT, avec cette fois une réflexion de Wrestlemaniac sur l'un des événements les plus marquants de l'histoire récente du catch et sur ses conséquences, rédigée lors de la fameuse épreuve "What if?" de la demi-finale de la seconde saison du jeu!

 

 

Afin de respecter le souhait de Mr McMahon, cet article ne contiendra aucune vignette de Chris Benoit.

 


Best of CDC-NXT, Round #4

Histoire parallèle : Et si Chris Benoit n'était pas mort ? (et n'avait pas tué sa famille, par la même occasion)

Par Wrestlemaniac

 

 

Le 25 juin 2007 est une date qui restera probablement gravée à jamais dans l'esprit de Vince McMahon. Ce jour là, la WWE ne dut pas seulement faire face à la perte de l'un de ses plus brillants éléments. Elle fut surtout confrontée à un drame qui aurait pu dégrader son image de manière irréversible et, qui sait, provoquer sa chute. Nul doute que ce jour-là, et dans les semaines qui ont suivi, VKM et ses plus proches conseillers ont pris des décisions qui ont radicalement changé à la fois le fonctionnement et l'image renvoyée par la WWE. Imaginons alors que rien ne se serait passé ce 25 juin 2007 : comment aurait évolué la WWE ?


Avant de commencer cet article, un rapide rappel des faits s'impose pour que les lecteurs qui ne connaîtraient pas cette triste histoire comprennent bien l'importance qu'elle a pu avoir sur le fonctionnement de la WWE.


Pour situer parfaitement le contexte, il faut commencer par parler d'un autre drame qui eut lieu un an et demi plus tôt, le 13 novembre 2005. Ce jour là, Eddie Guerrero, le meilleur ami de Chris Benoît, trouve la mort suite à une crise cardiaque. Étant donné la popularité d'Eddie auprès des fans et la quasi-certitude que cette mort était due en grande partie à un usage abusif de produits dopants et de painkillers, ce drame obligea déjà la WWE à faire évoluer sa politique anti-drogue en instaurant sa Wellness Policy. Pour plus d'informations sur ce drame et la Wellness Policy, vous pouvez consulter les articles que leur consacre Wikipedia.


C'est donc dix-neuf mois après cette première tragédie que la WWE doit faire face à un événement encore plus sordide. Encore une fois, elle perd l'un de ses meilleurs catcheurs en activité. Encore une fois, l'usage de produits dopants et de painkillers dans le monde du catch sera pointé du doigt. Sauf que cette fois-ci, il ne s'agit pas d'une mort par crise cardiaque mais d'un accès de folie qui provoquera donc, en plus de la mort de Chris Benoit, celles de son épouse Nancy et de son fils Daniel. Ceux qui veulent en savoir plus peuvent à nouveau aller sur Wikipedia pour y lire la page consacrée à cette affaire.

 

 

Il n'y aurait pas possibilité de supprimer ce site Wikipedia là également ?

 


Maintenant que le contexte a été posé, venons-en au sujet de ce texte. Que ce serait-il passé si Chris Benoit n'était pas mort et n'avait pas tué sa famille ce jour là ? Bien évidemment, dans un premier temps, on peut se pencher sur le cas individuel de Chris Benoit. En juin 2007, le Canadien , âgé de 40 ans, est un catcheur extrêmement respecté par ses collègues. D'une part car il a un vécu important avec plus de vingt ans de catch derrière lui, durant lesquels il aura su s'imposer dans plusieurs fédérations de catch (NJPW, ECW, WCW, WWE et divers circuits indépendants). D'autre part parce qu'il a su se constituer un très beau palmarès avec notamment une victoire au Royal Rumble 2004 et un titre de champion du monde poids lourds acquis la même année en main-event de Wrestlemania XX. Enfin, parce que ses immenses qualités dans le ring étaient reconnues de tous (citons son match face au Great Sasuke en 1994 ou justement ce fameux main-event de Wrestlemania XX). Cela dit, en juin 2007, cela faisait trois ans que Chris Benoit n'avait plus touché le moindre titre mondial. Il n'était plus vraiment un main-eventer de la WWE. Il venait même de perdre son titre US après une longue feud face à MVP.


Toutefois, sa carrière semblait prendre une tournure intéressante avec un draft à la ECW le 11 juin, après lequel il obtint rapidement un match pour le titre ECW, alors vacant, au pay-per-view Vengeance. C'est là que commence notre travail d'imagination. Le 24 juin, à Vengeance, Chris Benoit est absent et la WWE modifie son programme en le remplaçant par Johnny Nitro (alias John Morrison). Que se serait-il passé si le Crippler avait été présent ce jour là ? Stéphanie McMahon a révélé qu'il était prévu que Benoit remporte le match et devienne le nouveau champion ECW. Une nouvelle ligne à son palmarès et surtout un nouveau rôle à jouer pour le Canadien. Celui de taulier de la ECW. En effet, il y a fort à parier que Benoit aurait alors eu peu ou prou le même rôle que Christian en 2009-début 2010 : le rôle d'un champion expérimenté qui, au cours de ses nombreuses défenses de titre, aurait permis à tous les jeunes espoirs de la fédération d'effectuer un bon match en PPV face à lui.

 

 

Le même rôle que moi ? Mouais, je vous parie que lui on ne lui aurait pas fait perdre son titre comme un con lors du dernier épisode de la ECW!

 


Sans le drame du 25 juin 2007, Chris Benoit aurait donc ajouté au moins un titre ECW à son palmarès. Comme il venait d'être drafté dans le troisième show de la WWE et qu'il avait quarante ans, son statut de main-eventer était sans doute définitivement derrière lui. Par contre, il aurait pu continuer à catcher encore quatre ou cinq ans, récoltant peut-être deux ou trois titres secondaires de plus et, surtout, il aurait aidé à pusher de nombreux jeunes talents de la WWE, comme il avait réussi à le faire avec MVP.


Vers 2011 ou 2012, la carrière de catcheur de Chris Benoit serait  arrivée à son terme. Nul doute qu'au lieu de le laisser partir, la WWE lui aurait proposé un rôle de road agent dans lequel il aurait pu faire des merveilles. Quelques années plus tard, il aurait été introduit au Hall of Fame par l'un de ses amis ou par l'un des nombreux jeunes catcheurs qu'il aurait aidé à atteindre le main-event. Ou peut-être bien par Vickie Guerrero, puisqu'elle était l'épouse de son meilleur ami Eddie. Bref, il serait devenu l'un de ces grands anciens respectés de tous. Pas le catcheur le plus marquant ou le plus titré de l'histoire, mais le genre de type dont tout le monde reconnaîtrait qu'il était l'un des plus talentueux de sa génération. Dans tous les cas, un athlète auquel on serait fier de faire référence.

 

 

Question de philo : préféreriez-vous que l’on arrête de faire référence à vous le jour de votre mort ou que l’on commence à faire référence à vous uniquement à partir du jour de votre mort ?

 


Cependant, cela n'est que la partie visible de l'iceberg car sans la mort de Chris Benoit, c'est la WWE dans son ensemble qui aurait évolué différemment. Que ce soit à court, moyen ou long termes.

À court terme, la WWE n'aurait pas eu à gérer une affaire qui aura fait énormément parler aux États-Unis (moins en Europe et dans le reste du monde car les catcheurs ne sont pas non plus des stars mondiales comme peuvent l'être les stars de cinéma) et qui aura dégradé son image auprès de l'ensemble de la population américaine, fan de catch ou pas. De plus, certaines célébrités n'auraient pas pris leurs distances vis-à-vis de la WWE. La fédération de Stamford était par exemple en discussion avec les Jackass pour mettre au point une storyline qui aurait pu aboutir, selon certains, à un match à Summerslam entre plusieurs catcheurs d'un côté et la bande de Johnny Knoxville de l'autre. Projet aussitôt abandonné par les Jackass qui ne voulaient alors pas être associés à la WWE, même s'ils ont revu leur jugement depuis, Johnny Knoxville ayant notamment été Guest Host de Raw.


À moyen terme, la WWE serait peut-être devenue PG moins rapidement. On peut difficilement aller jusqu'à dire que c'est la mort de Chris Benoit qui a provoqué l'évolution du contenu de la WWE vers un statut plus "kidz friendly". Sans doute que cela avait déjà été décidé depuis un moment au sein de l'équipe dirigeante. Cependant, en 2006, on avait encore le droit à la "live sex celebration" d'Edge et Lita ainsi qu'à la feud DX vs McMahon durant laquelle on a eu quelques segments non PG… C'est en août 2008 que la WWE est devenue PG : entre les deux événements, ce triste fait divers a sûrement incité la WWE à accélérer le pas.

 

 

Ils auraient peut-être mieux fait d’accélérer le rajeunissement du roster…

 


À long terme, le programme de lutte contre les produits dopants et les painkillers ne serait peut-être pas devenu aussi strict à la WWE. Là encore, difficile de dire que cela n'aurait pas été le cas sans la mort de Chris Benoit. Toutefois, il est également indéniable que cela a au moins accéléré le processus, ce qui a tout de même un impact sur l'ensemble des catcheurs de la WWE.


En conclusion, si Chris Benoit et sa famille n'avaient pas perdu la vie ce 25 juin 2007, non seulement le Canadien n'aurait pas disparu des archives de la WWE, mais le contenu des shows de la famille McMahon aurait sans doute été différent durant les mois, voir les années, qui ont suivi.

 

 

Bon, quand même, on n'est pas à la WWE ici!

 

 

Ce sera tout pour cette semaine! La prochaine fois, je rouvre le coffre à catch pour évoquer un Ladder match épique qui raconte sous un jour nouveau l'éternelle lutte contre le Bien et le Mal… Stay tuned!

 

 

Un indice, comme d'habitude: ce sera un Ladder Match où les combattants peuvent plier les genoux…

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut