Catch

May the Force be with us

S'il y a un point central dans cet univers, tu es sur la planète qui en est le plus éloignée…

Luke Skywalker, Star Wars : Episode IV – Un nouvel espoir

 

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… Alors que je me préparais à aller sur Coruscant pour assister au dernier conseil Jedi de l'année, mon vaisseau tomba en panne et m'obligea à me poser en catastrophe sur Tatooine, une lointaine planète désertique, un monde qui n'intéressait personne dans tout l'univers. Même ses habitants essayaient tous de gagner assez d'argent pour pouvoir quitter cette planète, c'est dire! Mais je n'avais pas le choix, et je devais patienter le temps que mon vaisseau soit réparé avant de pouvoir reprendre ma route. En attendant, je me dirigeais vers la cantina pour passer le temps…

 

 

Ils me mettent à l'épreuve… Dois… Résister… Au côté obscur…

 

 

Nalyse de NXT du 21 décembre

 

 

Foutue planète! Mon maître m'envoie sur Tatooine à peu près tous les mois pour lui rendre compte de la situation de la population locale, et à chaque fois c'est la même chanson: il ne se passe jamais rien d'intéressant dans ce désert. Cette semaine, je pensais avoir réussi à échapper à la corvée et aller directement à Coruscant, car j'étais parvenu à me faire remplacer par un autre padawan, qui s'occupe lui aussi de ce genre de mission, mais sur Kashyyyk. Mais Coffin Dabank a eu un empêchement de dernière minute, et me revoilà sur Tatooine, et en panne en plus!

 

 

Vous êtes venus dans cette casserole? Oh, vous êtes plus braves que je ne croyais…

 

 

Dans la cantina de Mos Eisley, l'ambiance était la même que lors de ma dernière visite: morne. Le temps semblait compter triple dans cet endroit. Autour de moi, je ne voyais que des visages endormis, attendant leur prochain verre et ne prêtant qu'une oreille discrète à l'orchestre qui jouait le même air depuis des années. Alors que je commandais de quoi boire, une dispute éclata en plein milieu de la cantina. Deux jeunes voyous connus dans le voisinage, Derba et Jocur, qui ne semblaient pas briller par leur intelligence, se disputaient. Apparemment, l'un des deux reprochait à l'autre de tourner autour d'une des danseuses twi'leks de la cantina et dont il était amoureux. Le ton monta vite entre les deux hommes, si bien que le barman appuya sur le bouton d'alarme sous son zinc.

 

Presque aussitôt, deux clones de l'armée impériale arrivèrent et voulurent embarquer les deux guignols pour trouble de l'ordre public. Derba et Jocur firent alliance à contre-cœur et mirent temporairement leur différend de côté pour corriger les deux stormtroopers. La bagarre commença, réveillant un peu la foule de clients de leur léthargie. Mais deux petits voyous ne peuvent pas faire grand-chose contre deux clones entraînés de l'armée, et les soldats dominèrent rapidement Jocur. Ce dernier demanda à Derba de l'aider, mais celui-ci préféra s'enfuir et laisser son rival en amour aux mains des forces de l'ordre, qui l'embarquèrent pendant qu'il hurlait toute sa haine à l'encontre de Derba.

 

 

Vous allez venir au poste sans faire d'histoires, sinon on vous bute. C'est l'Empire Galactique ici, on n'est pas des gardes-champêtres!

 

 

Alors que le calme semblait revenir dans la cantina, un petit gars avec une canne, accompagné apparemment de son garde du corps, un grand costaud avec une chevelure digne d'un wookie, commença à chercher des noises à un jeunot accoudé au bar. Le type à la canne provoquait le garçon, se vantait d'être recherché par la moitié de l'armée impériale tout en poussant sa cible pour l'obliger à se défendre. Le gamin chercha du regard un peu d'aide, mais je ne pouvais pas me permettre d'intervenir, ayant moi aussi des soucis avec l'Empire dans le coin… Je compris plus tard qu'en fait, il cherchait un de ses amis, mais le costaud expliqua dans un grand rire qu'il l'avait enfermé dans les toilettes. Le type avec la canne poussa alors le jeune garçon qui tomba de son fauteuil. L'autre le passa littéralement à tabac dans l'indifférence générale: le barman ne poussa pas le bouton cette fois, le grand costaud l'intimidait trop pour qu'il risque de le mettre en colère… C'est alors que le petit reprit le dessus, il faillit même mettre KO son adversaire, mais le garde du corps lui donna un grand coup dans le dos, permettant à son patron d'assommer le pauvre petit d'un grand coup de poing. Alors que le gamin repartit en titubant de la cantina, le type à la canne reprit sa place au bar comme s'il ne s'était rien passé, et commanda à boire. Dans la salle, personne ne parla de l'incident, ou ne sembla même avoir remarqué qu'il y en eût un.

 

 

C'est vrai qu't'as une sale gueule d'ailleurs! Alors joue pas au plus malin! On est condamnés à mort à la chaise électronique dans une vingtaine de systèmes, alors joue pas au héros!

 

 

Je poussai un soupir devant la misère qui régnait en ce lieu et essayai de me changer les idées en regardant les danseuses twi'leks accompagner le rythme de la musique jouée par le petit orchestre du bar. Les filles n'étaient pas de très bonnes danseuses, c'est un fait, mais je ne parvenais pas à détacher mon regard de K'Lyn, qui lorsqu'elle travaillait lors de mes visites sur Tatooine était l'un des rares réconforts que cette maudite planète me concédait. Mais le spectacle fut gâché par le retour de Derba qui revint dans la cantina pour déclarer sa flamme à Mak'Sin, l'autre danseuse twi'lek. La jeune fille était agacée par le comportement de Derba: elle l'avait déjà envoyé paître à plusieurs reprises, mais rien ne semblait vouloir l'arrêter. C'est alors que Jocur, ayant miraculeusement échappé aux stormtroopers, attaqua Derba par derrière, comptant ainsi vaincre son rival et impressionner sa belle. Hélas pour lui, il fit chou blanc, et la danseuse quitta la cantina sans adresser un seul regard aux deux hommes.

 

 

Une jolie fille au centre de la scène, applaudie par une foule de mâles imbibés de bière? Où qu'on se trouve dans la galaxie, c'est toujours les mêmes recettes qui sont utilisées pour appâter le client…

 

 

Tandis que Derba et Jocur partirent à leur tour, le propriétaire essaya de remettre de l'ambiance en appelant deux chanteurs à l'improviste pour rejoindre l'orchestre, jouer une chanson ou deux et détendre l'atmosphère. Ils se présentèrent comme étant "Perwa et Tykidd, les Magnifiques". Leur numéro fut court, et bien moins magnifique qu'ils voulaient bien le dire. Tykidd a l'air d'avoir beaucoup de talent et c'est d'ailleurs celui qui m'a le plus impressionné dans leur numéro, mais il faut qu'il se débarrasse au plus vite de ce Perwa s'il compte viser plus haut dans sa carrière, tant celui-ci m'a laissé de marbre…

 

 

Et puis, il chante trop fort, le Perwa, il m'a explosé les tympans…

 

 

Pendant que les deux comiques saluaient une foule indifférente et quittaient la scène, je repensai à la première fois où j'étais venu ici, il y a plus d'un an maintenant. À l'époque, seuls quelques wookies faisaient tourner la baraque, et on pensait que cette affaire ne durerait que quelques semaines… Maintenant, l'endroit tourne certes, mais n'a aucune âme, et d'autant plus depuis que l'Empire semble avoir chassé les wookies de l'endroit…

 

C'est alors que j'entendis au fond de la salle un grognement que j'aurais reconnu entre mille. C'était celui de Tinil, justement un des wookies présents lors des débuts de la cantina! Il était en train de jouer aux échecs holographiques avec un homme qui avait tout l'air d'être un chasseur de primes, accompagné d'une femme plus grande que lui, sûrement son bras droit en cas de négociations musclées avec d'éventuels clients j'imagine. Un peu plus loin, je pouvais voir Dayoung, un autre wookie, qui observait la scène d'un air sournois…

 

La partie battait son plein, mais alors que l'une des pièces de Tinil prenait une de celles du chasseur de primes, ce dernier accusa le wookie de tricherie. Cet homme ne devait pas souvent avoir affaire à un wookie, car il saurait dans ce cas qu'il ne faut pas les prendre à rebrousse-poil… Et l'inévitable ne se fit pas attendre: Tinil poussa un de ces hurlements dont seuls les wookies sont capables, et fracassa la tête du chasseur de primes sur la table. Ce dernier était sans connaissance, et sa partenaire le prit sur ses épaules pour le conduire au médi-centre le plus proche. Alors que Tinil célébrait sa victoire, Dayoung bondit sur lui et l'attaqua par surprise. Les deux wookies échangèrent de grands coups de griffes en hurlant dans un bruit de tonnerre qui fit fuir tous ceux présents dans la cantina, moi y compris.

 

 

– Annule le coup, faut jamais indisposer un wookie…

– Et indisposer un droïde, monsieur, ça ne compte pas?

– Ben faut dire qu'un droïde, ça n'ose pas broyer les bras de son adversaire lorsqu'il perd au jeu. Alors que les wookies eux, ils s'en privent pas…

– J'en prends bonne note, monsieur… D2, je te suggère une nouvelle stratégie: laisse gagner le wookie!

 

 

Une fois dehors, je reçus un appel sur mon holocron: mon mécanicien avait réparé la panne, on pouvait enfin quitter ce caillou et mettre le cap sur Coruscant. Un peu plus tard dans le hangar, alors que je mettais en marche la procédure de décollage, j'eus une petite pensée pour mes camarades padawans: et dire que la semaine prochaine, il faudra retourner sur ce tas de sable!

 

 

Et que la Force soit avec mon remplaçant! Moi, je me casse!

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut