Catch

Ceinture de plomb 2011 : les résultats

I never know when i'm gonna have my next match, so I have to stay in shape.

Dennis Stamp

 

Amis, lecteurs, félicitez-vous ! S'il ne faut qu'un seul Booker T pour faire un Fayve Five, vous avez été plus de deux cents à voter (226 exactement) pour attribuer la ceinture de plomb. Qui aura l'honneur de succéder à Hornswoggle et Matt Hardy à cette prestigieuse et désormais légendaire distinction ?

 

 

Bienvenue au club, l'ami.

 

 

Ceinture de Plomb 2011, les résultats

 

Avec un peu moins de tambours et de trompettes, certes, il faut quand même bien reconnaître que cette ceinture de plomb a pris cette année une valeur toute particulière. Ce n'est pas particulièrement la pertinence de la sélection des nominés ou celle de votre choix final qui la rend réellement mythique mais son palmarés passé qui lui donne une dimension particulière.

 

Certes, Hornswoggle avait bien mérité son trophée de 2009 et faisait un beau premier vainqueur mais c'est surtout Matt Hardy qui a, durant toute l'année passée, porté fièrement la ceinture de plomb que vous, lecteurs du CDC Universe, lui aviez décernée. Quelle année il a eue, le Matt, avec la ceinture de plomb, mine de rien! Il l'a étrennée, sa ceinture millésimée 2010, à Orlando en Floride et à la TNA avant de donner à sa carrière un tournant aussi imposant que son tour de taille.

 

 

L'an prochain, je postule pour la seringue de plomb.

 

 

Déjà, il a réussi l'exploit de se faire virer de la fédération de Dixie Carter pour des problèmes liés à sa consommation de substances plus ou moins recommandables, ce qui est juste exceptionnel quand on pense que son junkie de frangin n'est même pas arrivé à se faire souhaiter "Best Of Luck For His Future Endeavours" malgré une performance réalisée en main-event de Pay Per View à plus de trois grammes dans le sang. Mais non content d'avoir réussi à trouver la porte dans une fed qui n'a dû virer personne d'autre que les Nasty Boys, il a aussi fait une cure de désintoxication aux frais de la WWE. Et il a même réussi à se faire virer de la clinique que Vince McMahon payait pour lui. C'est ça l'attitude qu'on aime pour nos porteurs de la ceinture de plomb : la constance, le fighting spirit, la suite dans les idées, la lose et nous ne pouvons que souhaiter au nouveau tenant du titre de faire aussi bien que Matt Hardy.

 

Pour rappel, chaque lecteur était invité à établir un classement de 1 à 15, le 1er (le plus méritant du point de vue de la ceinture de plomb) obtenant 15 points, le deuxième 14 et ainsi de suite jusqu’au dernier, qui recevait un point. Les amateurs de calcul mental et autres disciples de Bertrand Renard feront vite le total : avec 226 votants, le score minimal était de 226 points et le score maximal de 3390 (226 x 15). C’est sur cette échelle que se situent nos quinze candidats, qu’on va dérouler du dernier au premier là maintenant immédiatement tout de suite!

 

 

15 – John Morrison (825)

Parmi les choses les plus remarquables de ce classement, notons d'abord le score de John Morrison qui établit un record à sa manière avec une dernière place obtenue grâce à un score ridiculement bas, autant dire que vous l'avez très majoritairement classé dernier de cette liste et que le vote populaire rejoint celui de notre collège d'experts qui l'a élu parmi ses "Catcheurs les plus sous-utilisés de l'année".

 

 

Sevré de victoires depuis trois ans, John Morrison aurait bien voulu voir ce que ça fait de gagner, même pour la ceinture de plomb.

 

 

14 – Melina (1184)
13 – Maxine (1195)

Sur les talons du Shaman Of Sexy, on trouve, et c'est à remarquer, les deux uniques divas du classement qui, elles aussi, réalisent un score très bas avec moins de 1200 points. Ce tir groupé féminin autour de la lanterne rouge se doit d'être interprété comme un symptôme du désintérêt du CDC Universe pour les catcheuses, plus que par des démonstrations de talent particulièrement marquantes qui vous ferait les regretter en personne.

 

 

Le niveau du catch féminin n'est pas si bas que ça à la WWE : la preuve, Snooki n'a même pas botché un seul mouvement cette année.

 

 

12 – Darren Young (1202)
11 – Drew Mc Intyre (1259)
10 – Michael McGillicutty (1286)
9 – Kevin Nash (1320)
8 – Alex Riley (1328)
7 – Titus O'Neil (1399)
6 – Mason Ryan (1455)
5 – Johnny Curtis (1524)
4 – Jacob Novak (1540)

Suit une longue cohorte de recalés agglomérée en un peloton très compact où les espoirs déçus de NXT, trop nombreux dans cette liste à mon goût, voisinent avec les Kevin Nash, Mason Ryan et autres Drew McIntyre. Rien de bien intéressant à conclure de cette liste où neuf concurrents se tiennent en moins de 350 points, si ce n'est qu'aucun des concurrents cités, pas même Jacob Novak, n'atteint le podium.

 

 

Pour rassurer tous les supporters des tocards concurrents de NXT Redemption, ils auront encore leur chance l'année prochaine, la saison est censée s'arrêter le 21 décembre 2012.

 

 

3 – Jinder Mahal (1830)

Celui que la WWE a choisi de nous imposer pour remplacer le Great Khali comme produit d'appel pour le marché indien marche sur les traces de son illustre aîné. Rookie, il a un énorme potentiel à mon avis pour faire mieux la prochaine fois, surtout si la WWE continue de lui réserver des storylines si stéréotypées qu'elles en deviennent racistes.

 

 

– Eh, maintenant qu'on lui a mis un turban, on le repackage et on l'appelle le "Sick Sikh".

– Super idée, Kevin, ça c'est du character development, on a vachement bien fait de t'embaucher …

 

 

2 – The Great Khali (1862)

Malgré un réel forcing d'Axl qui faisait de lui son favori pour cette année et l'ensemble de son oeuvre, le Great Khali ne touchera toujours pas le plomb pour ce qui pourrait bien être sa fin de carrière. Même pas foutu d'être ceinture de plomb malgré trois nominations consécutives, il a terminé les trois fois à la deuxième place! Ca mériterait presque une distinction.

 

 

Il est hindou et la WWE veut nous faire croire que c'est un dur.

 

 

1 – Sin Cara (2212)

 

Mpfggg Mpfffg Gnnnjhdfr Hlkmmmncdf !!

 

Et c'est ainsi que Sin Cara prononça ce discours si adapté à la remise du trophée.

 

 

Largement en tête de ce podium international et sans surprise, Sin Cara a cette année survolé les débats de la tête et des épaules. De son premier saut sur un trampoline qui a relégué Dennis Stamp à de l'histoire ancienne jusqu'à sa blessure à Survivor Series, Sin Cara a fait la totale : des mouvements jamais vus auparavant, des chutes comme on n'en voyait plus depuis la disparition de vidéo-gag, un talent hors du commun pour avoir les pieds qui se prennent dans les cordes, une production télé à base de lumières bleutées qui ne l'éclairent même pas correctement, un premier match en PPV où il s'avère incapable de porter son propre finisher, des erreurs de timing à foison, une feud où il rencontre son propre copycat qui s'avère catcher mieux que lui, une suspension pour dopage au bout de trois mois alors qu'un athlète de la WWE est contrôlé quatre fois l'an, et pour finir une blessure au genou, celui-là même qu'il prétendait soigner lors de son infraction à la Wellness Policy. Même sans visage, avec un tel palmarés en seulement six mois, Sin Cara a une sacrée bonne tête de vainqueur et mérite sans contestation son trophée.

 

 

Exceptionnellement et en hommage à ce magnifique T-shirt dédié à toute la grandeur du luchador, les Cahiers du Catch ont décidé d'attribuer à Sin Cara le gode-ceinture de plomb.

16 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut