Catch

2011, l’année en images, partie III

Summer days driftin' away,
To uh-oh those summer nights…

BO de Grease, Summer Nights

 

Ce fut l'été de CM Punk, bien sûr, qui mit le feu à la WWE et à sa hiérarchie. Ce fut l'été du SMS de Kevin Nash, de l'union Miz-Truth, de Triple H COO, d'Alberto Del Rio champion WWE mais aussi de la suite de la feud entre Orton et Christian et de l'avènement au plus haut niveau d'un homme qui attendait ça depuis FIFTEEN YEARS.

 

 

Tiens, ce truc ira bien au-dessus de la cheminée dans mon HALL! OF! PAIN!

 

 

L'année 2011 en images, juillet-septembre

 

 

 

 

Smackdown,1er juillet. Mark Henry balance un technicien dans le décor.

 

 

Ranjin Singh explique que Jinder Mahal est le beauf de Khali et menace de répudier leur soeur commune si Khali ne lui obéit pas.

 

 

Nouvelle promo de Johnny Curtis.

 

 

Sheamus intervient dans la signature de contrat entre Orton et Christian en vue de Money in the Bank et déchire le contrat.

 

 

Raw, 4 juillet. Encore une très bonne blague made in WWE, Vickie Guerrero finissant dans le gâteau qu'elle avait concoté pour Dolph Ziggler à l'occasion de la fête de la constitution américaine.

 

 

John Cena demande à Vince McMahon de ne pas suspendre CM Punk et de lui rendre son match de championnat, menaçant de rendre sa ceinture si Vince ne s'exécute pas.

 

 

McMahon accepte, mais prévient Cena que s'il perd à Money in the Bank, il sera viré de la WWE.

 

 

Smackdown, 8 juillet. Promo commune des huit participants au MITB Match de Smackdown.

 

 

Mark Henry bat Kane.

 

 

Orton bat Sheamus.

 

 

Raw, 11 juillet. Punk est de retour, et s'assure qu'on puisse l'entendre même si on lui coupe le micro.

 

 

Chokeslammé par le Big Show, Drew McIntyre tombe directement dans Superstars.

 

 

Signature du contrat pour le match de Money in the Bank.

 

 

Smackdown, 15 juillet. La guerre psychologique bat son plein entre Christian et Randy Orton.

 

 

Johnny Curtis a encore des choses à nous dire.

 

 

Les clips sur Mark Henry sont de plus en plus flippants.

 

 

Money in the Bank, 17 juillet. Sheamus blesse in kayfabe Sin Cara, qui est en réalité suspendu pour entorse à la Wellness Policy.

 

 

Daniel Bryan gagne le Money in the Bank de Smackdown.

 

 

Mark Henry bat le Big Show clean avant de lui briser la cheville.

 

 

A l'issue d'une bataille féroce…

 

 

… Alberto Del Rio est monsieur Money in the Bank de RAW.

 

 

Christian crache à la figure de Randy Orton. Celui-ci va lui envoyer un coup de pied dans les parties et perdre par disqualification. Christian est déclaré champion du monde poids lourds conformément à la stipulation en vigueur.

 

 

Il est aidé par les officiels pour quitter le ring.

 

 

Kelly Kelly conserve son titre en battant Brie Bella.

 

 

CM Punk bat John Cena pour le WWE Title, après une intervention de McMahon et Laurinaitis annihilée par Cena.

 

 

Il s'enfuit dans le public de Chicago.

 

 

Son contrat a expiré. Le champion est parti avec la ceinture.

 

 

Raw, 18 juillet. Un tournoi est organisé pour déterminer le nouveau champion WWE.

 

 

La finale opposant Miz à Mysterio aura lieu la semaine prochaine.

 

 

Vince McMahon s'apprête à virer John Cena…

 

 

Mais patatras: Cena n'est pas viré, c'est au contraire Vince McMahon qui est démis de ces fonctions quotidiennes. La nouvelle lui est annoncée par Triple H, qui devient le nouveau COO de la compagnie.

 

 

 

Smackdown, 22 juillet. Daniel Bryan annonce qu'il utilisera la mallette à Wrestlemania 28.

 

 

Le champion poids lourds, Christian, bat le champion Intercontinental Ezekiel Jackson.

 

 

Mark Henry brise la cheville de Kane, après un match que ce dernier a perdu contre Randy Orton.

 

 

Raw, 25 juillet. Victorieux du Miz, Rey Mysterio est le nouveau Champion de la WWE.

 

 

Pas pour longtemps, puisqu'il doit immédiatement remettre son titre en jeu contre John Cena, qui remporte la victoire.

 

 

Réapparition de CM Punk, qui défie Cena.

 

 

Smackdown, 29 juillet. Zack Ryder devient l'assistant de Teddy Long.

 

 

Première défense de titre pour McGillicutty et Otunga, qui n'ont toujours pas compris que le Nexus, c'était fini. Ils battent les frères Uso.

 

 

Sheamus n'a pas peur de Mark Henry. Depuis quelques semaines, l'Irlandais se conduit de plus en plus comme un Face.

 

 

Orton détruit Truth, mais pas la table, qui tient bon.

 

 

John Morrison a beau faire, il va perdre contre Christian.

 

 

 

Raw, 1er août. Première promo opposant Triple H à CM Punk.

 

 

Beth Phoenix gagne un #1 contender's Diva Battle Royal et fait un Heel Turn contre la championne  Kelly Kelly, venue la féliciter.

 

 

R-Truth approche le Miz pour lui parler de conspiration. Pour l'instant, le Miz n'est pas convaincu.

 

 

Smackdown, 5 août. A la suite de Beth, c'est au tour de Natalya de faire un Heel Turn. AJ est sa victime.

 

 

Dernier match de Vladimir Kozlov, face à Mark Henry, qui lui fracassera la cheville. L'Ukrainien sera viré peu après, en compagnie de Chris Masters, Chavo Guerrero, Melina et Gail Kim.

 

 

Raw, 8 août. Silvernights prend très à coeur sa mission qui consiste à faire les captures pendant les shows. Ici, Beth Phoenix dans une promo qui entérine son heel turn.

 

 

Signature de contrat entre Punk et Cena, sous les yeux de Triple H et de John Laurinaitis.

 

 

La WWE nous informe qu'elle a plus de followers sur Twitter que la ville de Vierzon.

 

 

Smackdown, 12 août. Cody Rhodes va battre Ezekiel Jackson et remporter son premier titre Intercontinental.

 

 

Randy Orton RKOïse le Great Khali.

 

 

Summerslam, 14 août. Présence de Stéphanie McMahon dans les coulisses. CM Punk refusera la main tendue, arguant que ladite main a été dans des endroits pas très catholiques.

 

 

Dans un match dénué de tout buildup, Mysterio, Morrison et Kingston battent Del Rio, le Miz et R-Truth.

 

 

Sheamus a beau ramper, il ne reviendra pas sur le ring à temps. Victoire de Mark Henry par décompte à l'extérieur.

 

 

Une Kelly Kelly déchaînée conserve son titre face à Beth Phoenix.

 

 

Wade Barrett va vaincre Daniel Bryan, dont la mallette n'était pas en jeu.

 

 

Retour d'Edge, qui descend Christian dans sa promo.

 

 

Randy Orton récupère le WHC title dans un violent No Holds Barred match contre Christian.

 

 

CM Punk bat John Cena (Triple H, arbitre du match, n'avait pas vu qu'au moment du tombé, Cena avait un pied sous les cordes) et devient Undisputed WWE champion.

 

 

La célébration de Punk est interrompue par Kevin Nash, qui porte sa Jacknife Powerbomb au champion.

 

 

Alberto Del Rio accourt pour casher sa mallette sur un Punk à moitié KO…

 

 

Et y parvient, devenant Champion WWE.

 

 

Raw, 15 août. Le Miz mange un sandwich.

 

 

La sécurité empêche CM Punk de s'en prendre à Kevin Nash, qui explique qu'il l'a attaqué car il a reçu un SMS en ce sens de Triple H, lequel affirme ne rien lui avoir envoyé du tout.

 

 

Vickie Guerrero propose ses services à Jack Swagger.

 

 

Rey Mysterio perd son rematch pour le WWE Title et est blessé par Aberto Del Rio, puis achevé par le Miz. On ne reverra plus le maître du 619 jusqu'à la fin de l'année.

 

 

La destinée de Del Rio est de se faire "botter le cul" par John Cena.

 

 

NXT, 16 août. Maxine met sa langue dans la bouche de Derrick Bateman, et réciproquement.Beurk, dégueu.

 

 

Smackdown, 19 août.  Cody Rhodes survit aux attaques d'Ezekiel Jackson et conserve son titre Intercontinental.

 

 

Mark Henry remporte une battle royale et devient #1 Contender au titre poids lourds de Randy Orton.

 

 

Raw, 22 août. Morrison vole, mais va s'incliner devant Del Rio.

 

 

Dolph Ziggler et Jack Swagger sont à deux doigts d'en venir aux mains, au grand dam de leur mentor Vickie Guerrero.

 

 

Lassé de l'insolence de Punk à l'égard de Triple H, Kevin Nash allonge l'ex-champion du monde d'une belle droite.

 

 

Evan Bourne fond sur David Otunga…

 

 

… et Kingston et Bourne, repackagés Air Boom, deviennent champions par équipes.

 

 

L'alliance Awesome Truth est scellée, contre tous les conspirateurs. C. O. N. spirateurs.

 

 

John Cena va gagner son match contre CM Punk grâce à une intervention de Kevin Nash.

 

 

Smackdown, 26 août. Sheamus raconte à Mark Henry l'histoire de son oncle qui a castré un taureau noir.

 

 

Christian réclame le respect de Bret Hart, de passage dans le show bleu.

 

 

Le Great Khali abandonne dans le Torture Rack d'Ezekiel Jackson.

 

 

L'alliance entre Rhodes et DiBiase prend fin.

 

 

Raw, 5 septembre. Kevin Nash est viré par Triple H.

 

 

Night of Champions, 18 septembre. Vickie Guerrero embrasse Matt Striker.

 

 

R-Truth a changé de pantalon.

 

 

Furieux après leur défaite contre Air Boom, le Miz et R-Truth agressent l'arbitre.

 

 

Cody Rhodes va vaincre Ted DiBiase et conserver son titre IC.

 

 

Sheamus et Christian, qui n'ont pas de match ce soir, s'affrontent à fleurets mouchetés dans un concours d'éloquence.

 

 

Dolph Ziggler conserve son titre US contre Morrison, Riley et Swagger.

 

 

Dominé par Mark Henry, Randy Orton essaie d'employer des tactiques inhabituelles, mais sans succès.

 

 

Après FIFTEEN YEARS de carrière, Mark Henry devient champion du monde poids lourds.

 

 

Beth Phoenix porte un slip léopard lors de sa défaite contre Kelly Kelly. Sur rollup, au cas où vous en doutiez.

 

 

John Cena récupère le Titre de champion WWE face à Alberto Del Rio.

 

 

Le match sans disqualification entre Triple H et CM Punk donne lieu à quelques belles passes d'armes…

 

 

… jusqu'à ce que Miz et Truth interviennent pour tenter d'offrir la victoire à CM Punk.

 

 

Puis Kevin Nash surgit pour agresser Punk.

 

 

HHH se débarrasse de Nash…

 

 

… et bat Punk après un Pedigree.

 

 

Raw, 19 septembre. CM Punk est renvoyé par Laurinaitis.

 

 

Ah… En fait non.

 

 

Hugh Jackman explose Dolph Ziggler.

 

 

CM Punk et John Cena font équipe contre Miz et Truth.

 

 

Le Miz et R-Truth sont renvoyés par Triple H.

 

 

Smackdown, 23 septembre.  En signe de paix, Christian offre une patate à Sheamus.

 

 

Ca ne marche pas.

 

 

Raw, 26 septembre. HHH envoie bouler la bande de heels.

 

 

 

Le noeud papillon de David Otunga.

 

 

 

Disclaimer, comme ils disent. (ici Axl)

 

La charmante Malinette m'a envoyé les trois derniers trimestres de l'année en images, et je la remercie très sincèrement pour ce travail considérable. Cependant, Alain Possible nul n'est tenu, et son année en images était un peu "light" par rapport aux standards déments qu'on s'est imposés nous-mêmes en 2009 et 2010 (plusieurs images par weekly, au moins une image pour tous les matchs de chaque ppv, recherche de toutes les images notables aussi bien pour le main event que pour la midcard et la lowcard, etc.). Chez Malinette, certains épisodes de Raw ou de Smackdown n'étaient pas traités du tout, certains ppv étaient résumés en deux vignettes, bref c'était une version allégée de l'année en images traditionnelle. Encore une fois, je ne veux en aucun cas critiquer ce qu'elle a fait, bien au contraire. Mali y a passé des heures et a simplement fait ses choix quant à ce qui lui semblait digne d'être publié. Et son approche n'est pas moins justifiée que la quasi-exhaustivité à laquelle je m'étais tenu en compilant ces posts l'année dernière et en 2009, et que Kovax a d'ailleurs magnifiquement prolongée pour le premier trimestre 2011.

 

Il n'empêche que, au départ, j'ai tenu à compléter ce que Mali avait fait. Je l'ai fait sur le deuxième trimestre (en ligne ici) et sur les deux premiers mois de celui-ci. Et puis, en arrivant vers la fin du mois d'août, j'ai compris que j'en avais encore pour un très long moment si je voulais être aussi complet que possible sur septembre, et que finalement c'était beaucoup de temps et d'efforts pour pas grancd chose, l'immense majorité des lecteurs semblant très peu intéressée par ce format. Epiphanie tardive mais salutaire. Du coup, hormis Night of Champions, que j'ai complété, j'ai laissé la fin août et le mois de septembre tels quels, et j'en ferai de même demain pour le quatrième trimestre (à l'exception des ppv). Après tout, ces rappels sont là pour nous remettre en tête quelques moments forts, mais c'est pas la fin du monde si certains détails n'y apparaissent pas. Tout ce paragraphe est là pour expliquer aux éventuels curieux pourquoi la fin du présent post est moins fournie que les versions auxquelles nous vous avions habitués. Merci de votre attention et merci à Malinette, qui a su rappeler au psychorigide que je suis que les CDC, c'est aussi un peu de légèrerté dans un monde de brutes.

5 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut