Catch

One More Match

– Le moment viendra où vous pourrez enfin agir avec honneur.
– Je les adore ces moments… Je les salue de la main quand je les vois passer.

Elizabeth Swann et Jack Sparrow, Pirates des Caraïbes : Le secret du coffre maudit

 

Depuis quelques temps, les braves Major Tom et Kovax s'amusent à jouer, avec une probante efficacité, les Agius et Chéreau du net. Après avoir remarquablement commenté le match par équipes opposant Edge et Rey Mysterio à Kurt Angle et Chris Benoit lors de No Mercy 2002, puis le fantastique AJ Styles-Samoa Joe de Turning Point 2005 (voir le topic sur le forum), les deux compères s'attaquent à la Ring of Honor. Le changement risque d'être assez brutal pour Kovax, habitué à NXT…

 

 

– Mais… Mais… Major c'est bien du catch qu'on voit là ?

– J'en ai bien peur Kovax, j'en ai bien peur.

 

 

One More Match

Episode 3

 

 

Enfin s'attaquent… Disons que je leur ai un peu forcé la main. Oui, car j'avais pour idée de relancer une vieille pratique des CDC instauré initialement par les Tsurureports du regretté Tsurugumi (Tsuru, si tu passes par-là, sache qu'on pleure tous ton absence. Showtime s'est même tranché les veines) à savoir la présentation de matchs anciens.


Sauf qu'ici il ne sera question que de matchs de la Ring of Honor afin de mieux vous faire découvrir cette fédération en pleine ascension. J'ai donc recruté les deux augustes contre une figurine du Joker pour Kovax et un paquet de Dragibus pour Major.

 

 

Dragibus ? Major content !

 


Cette petite introduction de faîte, passons à la présentation du match. Il s'agit d'un des combats les plus mythiques de l'histoire du catch, à savoir l'opposition enter Bryan Danielson et Nigel McGuinness, qui se déroula lors de l'iPPV Unified le 12 août 2006 à Liverpool. Un match d'une haute importance puisque comme l'indique le nom du show, il s'agissait de l'unification des deux titres solos, le Pure Championship et le WHC.


Pourquoi regrouper ces deux ceintures ? Surtout que, contrairement à la WWE, des titres à la ROH y en a pas trente-six. Eh bien tout simplement afin de déterminer une bonne fois pour toutes qui était le meilleur.

 

Bien que n’ayant pas une dimension « mondiale », le Pure Championship était défini par des règles propres qui en faisaient une sorte de titre mondial parallèle. Ces règles étaient les suivantes :

 

 

La PURE ceinture de fou !!

 


– Pour se dégager d'une soumission ou casser un tombé, un lutteur a le droit de s'aider de la corde trois fois maximum lors du combat.
– Il est interdit de frapper son adversaire avec le poing fermé. À la première incartade le fautif reçoit un avertissement. Au deuxième il est pénalisé d'un usage de la corde. S'il a déjà utilisé tous ses jokers, il est disqualifié.
– Si un lutteur est envoyé au tapis, un compte de 20 est alors entamé.


À la différence du WHC, le Pure peut changer de mains suite à une disqualification ou un countout.


Le tenant du titre Pure pouvait donc se prévaloir de posséder un titre particulier et plus difficile à obtenir qu’un simple titre mondial. Du coup il fallait bien mettre les choses au clair entre les deux meilleurs lutteurs de la fédération, depuis les départs conjugués de CM Punk (à l'été 2005 à l'époque du "Summer of Punk", le seul, l'unique, le vrai) et de Samoa Joe (qui s'il quitta la fédération définitivement en 2006, avait signé un contrat avec la TNA dès l'été 2005).

 

 

Hé ouais c'est moi qui l'ai dégagé le gros !!

Woo woo woo you know it !

 

 


C'est d'ailleurs contre Joe que McGuinness avait pris la ceinture en août 2005 dans ce qu’on pourrait voir comme un passage de témoin. Son règne fut le plus long de l’histoire du titre puisqu’il dura près d’un an.

 

Pour sa part, Danielson avait récupéré le WHC des mains de James Gibson à Glory By Honor IV en septembre 2005.


Les deux rivaux s'affrontèrent une première fois le 29 avril (lors de Weekend of Champions Night 2) avec les deux ceintures en jeu. McGuinness l'emporta mais par décompte extérieur, il ne put donc s'emparer du titre de l'American Dragon. Mais cette victoire lui donna droit à un rematch qui eut lieu trois mois plus tard à Generation Now avec cette fois-ci uniquement le titre de Danielson en jeu. Ce dernier l'emporta grâce à un roll-up.


Avec un score de une victoire chacun, il fallait départager les deux champions. La belle se déroula donc à Liverpool le 12 août 2006 pour ce qui était le premier show de la ROH en Angleterre. Les fans n'allaient pas être déçus…

 

 

– Et en cas d'égalité on fait quoi Nigel ?

– Tu cries "Allez United!", et si tu sors de la ville vivant, t'as gagné.

 


 

 

Vous pouvez voir le match ici !

 


Par la suite les deux lutteurs eurent des destins différents. Tous deux rejoignirent une fédération majeure (la WWE pour Danielson qui devint Daniel Bryan et la TNA pour Nigel McGuinness qui prit le nom de Desmond Wolfe) mais leur réussite ne fut pas la même.

 

 

Et pourtant il y avait de l'espoir…

 


Si McGuinness impressionna d'entrée en entrant en feud avec un Kurt Angle à peine dépossédé de son titre de champion du monde, la suite fut moins rose. Il ne remporta aucune ceinture et dut mettre un terme à sa carrière pour raison médicale. Quant à Danielson, son parcours vous est plus familier.


Pour la ROH cette feud reste encore un des moments majeurs de la courte histoire de la fédération. Un an après le Summer of Punk qui avait placé la ROH sur la carte (comme on dit dans le milieu) la jeune fédération de Pennsylvannie montrait une nouvelle fois qu'elle était capable de sortir des lutteurs charismatiques et performants capables de réaliser des matchs impressionnants.


En dehors de cette feud dantesque, l'année 2006 fut également marquée par l'invasion la Combat Zone Wrestling menée par Chris Hero.

 

 

Mais ceci est une autre histoire…  
 

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut