Catch

The Story of the Main Event Mafia épisode 2

La mafia est une organisation de secours mutuel qui agit aux dépens de la société et pour l’avantage de ses seuls membres.

Le juge Giovanni Falcone (assassiné par la mafia en 1992)

 

Seconde partie  du dossier consacré à la plus grande faction de l'histoire de la TNA. Fin 2008, la Main Event Mafia est formée par Sting, Kurt Angle, Kevin Nash et Booker T. C'est bien, mais qu'ont bien pu faire ces quatre rigolos après ?

 


We are Legion.

 

 

Dossier Main Event Mafia

Chapitre II

 


Comme ses membres s'en vantèrent au moment de la fondation du clan, la MEM comptabilisait près de 75 ans d’expérience, ce qui correspond à peu près à un Ric Flair. Toutes fédérations confondues, ils avaient remporté un nombre de titres solo et par équipe assez impressionnant.


Après la création de la stable, Booker T. révéla le contenu de la mallette que la douce Sharmell trimballait depuis quelques semaines. Il s’agissait en fait d’une nouvelle ceinture baptisée “Legend Championship”. Le Sucka s’autoproclama logiquement champion, et on pouvait difficilement remettre sa légitimité en question puisque c’est lui qui avait financé la création de la ceinture.

 

 

Une belle ceinture qui changea deux fois de nom par la suite.

 

 

S'auto-proclamer champion de quelque chose c'est bien joli mais le titre n'a aucune valeur si personne ne s'y intéresse (coucou le Million Dollar Championship).

 

Heureusement pour le sosie d'Adjovi-Boco, ce brave Christian Cage vint  le défier. Bon, son intervention fut davantage motivée par l'envie de bousculer l'auguste que de lui prendre la ceinture mais il fallait bien ça pour légitimer ce segment.

 

Et puis par le passé, le Capitaine du Charisme avait déjà fait preuve d’irrespect envers Booker en affirmant que s’il était bel et bien une légende du catch en tant qu’ancien champion WCW, il n’était rien à la TNA tant qu’il n’avait pas remporté la ceinture suprême. Ce que Christian avait déjà accompli à deux reprises.


L’ex-“frère” d’Edge reconnut toutefois que la carrière de Booker méritait un tel titre. Cependant il ne pouvait décemment mériter la ceinture sans avoir combattu avant. Booker alla alors dans son sens et reconnut que Christian avait le droit de prétendre à la ceinture en vertu de ses faits d’armes. Il lui proposa alors de rejoindre le clan nouvellement formé mais le blondinet refusa.


Beau joueur, Booker proposa un match pour le Legend Championship et lui lança alors le défi suivant: si Christian gagnait il remportait le titre mais s’il perdait il devait rejoindre la MEM.


La semaine suivante, ce même Booker fit allusion à la présence d’un éventuel cinquième membre. Et plutôt que de faire monter la pression pendant des jours, l’identité mystère fut révélée à la fin du show.


Kurt Angle était alors aux prises avec Abyss. Le match se conclut par une disqualification du gold medalist qui s’était servi d’une chaise pour assommer son adversaire. Non content du résultat, Angle beatdowna le monstre qui bénéficia néanmoins d'un répit grâce à l’arrivée de Matt Morgan (qui était alors son partenaire tag-team). Malgré tout, le Blue Print ne put faire face à l’intervention du reste du clan. Intervention vite suivie par l’arrivée de la jeune garde qui prit alors possession du ring. Quand soudain !

 

 


L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme.

 


Car le Big Poppa Pump Scott Steiner déboula armé d’une barre à mine. Il frappa un à un ses adversaires à l’exception de Petey Williams, son ancien protégé. Cependant le Canadien ancien champion X-Division se mangea tout de même une tarte de la part d’Angle.

 

Le Genetic Freak faisait son retour après plus de quatre mois d’absence à cause d’une blessure au genou. Il expliqua la semaine suivante que le comportement de Joe et de Styles l’avait choqué et c’est pourquoi il avait répondu favorablement à l’offre que la Main Event Mafia lui avait faite.


Au cours de ce même épisode d’Impact (nous sommes alors le 6 novembre 2008), il rejeta l’argument du Phenomenal One qui affirma que c'était les jeunes comme lui ou Joe qui avaient construit la TNA, tandis que les types comme Steiner ou Angle (Sting ne rentre pas dans ce schéma) n'étaient que de vieux opportunistes en quête d'une gloire perdue et volant le spotlight des jeunes (je précise qu'on est à ce moment deux ans avant l'arrivée d'Hogan).

 

Steiner rétorquait que Styles et ses copains se sont retrouvés à la TNA car ils n’avaient pas d’autre choix (on peut penser à Kazarian ou à Matt Morgan qui durent quitter la WWE). Contrairement à Angle et sa bande, tous ces jeunes sont juste des nobodys.


Joe et ses copains ne laissèrent pas faire sans réagir et intervinrent à leur tour. Mais des images valant mieux que des mots

 

 

Les réunions chez Frontline c'est comme sur les chantiers. Y en a un qui bosse et les autres qui regardent.

 


Le nouveau clan devant faire face à la MEM était composé, en plus de Samoa Joe et d’AJ Styles, de Jay Lethal, Consequences Creed (le black avec la coupe afro sur la droite de l'image), Eric Young, les Motor City Machine Guns, Petey Williams et ODB. Et la véhémence de Joe dans ses propos ne laissait place à aucun doute: la guerre était déclarée entre les jeunes loups et les vétérans.


Mais la suite des événements allait jouer en leur défaveur car trois jours plus tard, lors de Turning Point, la MEM infligea un sévère 4-0 aux Originals. Kevin Nash prit sa revanche sur Samoa Joe, Booker conserva le Legend Championship face à Christian, Angle s’imposa contre Abyss et enfin, Sting battit AJ Styles pour le WHC.


Suite à son match perdu, Christian devait rejoindre la MEM. Le Canadien n’était pas très chaud, ayant déjà affirmé par le passé qu’il ne voulait rejoindre aucun clan, que ce soit celui des Originals ou celui de la MEM.

 

Une cérémonie eut lieu en pleine Impact Zone afin d’accueillir le nouveau membre qui se présenta en tenue de ville (or la règle numéro 1 de la MEM impose le costume comme tenue vestimentaire). Ce qui en disait long sur sa volonté de rejoindre la stable.


Cependant, des rumeurs disaient que Cage n’avait pas renouvelé son contrat et s’apprêtait à rejoindre la WWE. Donnant foi à ces allégations, la Main Event Mafia rejeta le candidat puis le passa à tabac. Ces rumeurs s’avérèrent fondées assez rapidement puisque le Canadien rejoignit la fédération du sinistre McMahon un peu plus tard.

 

 

Tu vois Chrisitan, ce gars-là à Free. Il a tout compris.

 


Ce massacre de Christian eut pour conséquence le ralliement de Rhino (ancien partenaire tag-team de Christian et accessoirement un de ses plus proches amis IRL) au groupe des TNA Originals rebaptisé par ses soins TNA Frontline le 27 novembre. Ce qui est déjà plus logique comme nom puisque Rhino n‘est pas ce qu‘on pourrait appeler un TNA Original. De plus, Frontline peut aussi faire référence à “Cross the Line“, la phrase d‘accroche du générique d’ Impact.


Frontline reçut également l’apport de la Team 3D, que la MEM avait tenté de recruter mais sans succès, Bubba préférant le culot des jeunes au pouvoir des anciens.


Ceci mena à un 8 Man Tag Team match entre Scott Steiner, Booker T., Kevin Nash et Sting contre Samoa Joe, AJ Styles et la Team 3D, l’enjeu étant le titre mondial de Sting qui reviendrait à AJ Styles en cas de victoire de Frontline.


Cependant c’est la MEM qui s’imposa grâce à une action combinée entre Sting et Nash sur Samoa Joe. Le champion récupéra son bien puis laissa ses partenaires seuls sur le ring au grand étonnement de Big Sexy.

 

 

Hé reviens Sting ! On a les mêmes à la maison !

 


Bien qu’inférieure en nombre, la MEM parvenait à dominer ses matchs car ses membres étaient davantage unis que leurs adversaires. Les MCMG et "Showtime" Eric Young étaient retournés en X-Division, ODB ne faisait que de succinctes apparitions et encore juste pour faire joli, et Consequences Creed comme Jay Lethal n’avaient pas le niveau pour faire face à une telle opposition. Les seuls Originals paraissant légitimes étaient AJ Styles et Samoa Joe.


Heureusement Frontline avait pu recruter Rhino et la team 3D et bénéficiait aussi du soutien de Mick Foley. Ce soutien était surtout moral mais c’était déjà mieux que Jeff Jarrett qui se désintéressait complètement de la question car voulant rester éloigné des rings afin de s'occuper de la fédération.


Cependant Angle ne l’entendit pas de cette oreille car il n’avait pas digéré sa défaite contre ce même Jarrett à Bound For Glory. Il provoqua alors Double J afin d’obtenir son re-match mais celui-ci refusa, provoquant la fureur de la Suplex Machine qui massacra pas mal de catcheurs qui passaient dans le coin. Parmi ces catcheurs il y eut Abyss. Jeff profita de la colère du Monster causée par cette agression pour conclure un match entre le gros nounours et Kurt Angle à Turning Point. Match remporté par le champion olympique.

 

 

C'est bizarre. J'ai l'impression d'assister à un déjà-vu.

 


Finalement après une énième provocation de Kurt, Jarrett accepta le défi à condition toutefois qu’Angle batte Rhino à Final Resolution (décembre). L’adversaire n’était pas choisi par hasard car, comme on l’a vu plus haut, Rhino n’avait pas supporté le traitement infligé par la MEM à Christian et avait rejoint la Frontline après s’être fait massacrer par les hommes en costard. Malgré sa rage, la War Machine fut battu et Double J dut respecter son engagement bien qu’il le fit de mauvaise grâce.


Signalons tout de même que pour des hommes prônant l’honneur et le respect, la MEM se mettait souvent en porte-à-faux avec ses préceptes. Plusieurs catcheurs comme Petey Williams, Abyss, Rhino ou Bubba subirent d’horribles beatdowns. Petey Williams fut jeté du haut d’une échelle après s’être fait détruire par Scott Steiner juste parce qu’il voulait lui parler.

 

Bubba finit en sang dans une poubelle et Samoa Joe eut la main gauche complètement détruite par Steiner et Angle lors de l’Impact du 18 décembre. De même, leur victoire à Final Resolution fut obtenue dans des circonstances particulières puisque Sting put faire le tombé sur Joe après que ce dernier eut reçu un coup dans le dos de la part de Kevin Nash. Ce qu’AJ Styles s’empressa de leur faire remarquer lors de l’Impact suivant avant de subir lui aussi un passage à tabac.

 

 

Mais le bougre ne se rendit pas sans combattre.

 


Ce comportement de voyou finit par exaspérer ce brave Mick Foley qui alla juqu'à menacer d’intervenir si la MEM détruisait encore un catcheur. Angle se défendit en disant que c’était Frontline qui les avait provoqués en les défiant dans un match en cage et en profita pour proposer une place au main comissioner dans le clan. Sans succès évidemment.


Les menaces de Foley ne firent bien entendu aucun effet. Et pendant un match par équipes opposant D-Von et AJ à Booker et Steiner, les autres membres de la Mafia intervinrent, provoquant l’arrivée de Foley qui les mit en déroute. Suite à cela Foley annonça un Six Man Hardcore Tag Team match (à vos souhaits) devant avoir lieu à Genesis (le 11 janvier 2009). Ce match devait opposer Kevin Nash, Booker T. et Scott Steiner à D-Von, AJ Styles et Mick Foley. Cependant Big Sexy dut déclarer forfait suite à une blessure au coude et fut remplacé par Billy Gunn à la dernière minute. L'ancien membre des New Age Outlaws ne fit qu'un one-shot pour rendre service et ne peut être considéré comme un membre de la stable mafieuse.


Frontline obtint enfin une victoire sur la MEM grâce à son nouvel allié. Mais la Mafia avait quand même remporté deux matchs un peu plus tôt avec Kurt Angle qui prit sa revanche sur Double J lequel fut évacué sur une civière et Sting qui conserva son titre contre Rhino.

 

 

Et c'est le numéro 43 qui remporte un aller simple pour Philadelphie !

 


Lors de l’Impact suivant, le "super-Mex" Hernandez fit jouer sa clause pour un title shot qu’il avait remporté suite au Feast and Fired Match ayant eu lieu à Final Resolution. Malheureusement pour lui, le match se finit en beatdown.

 

Il ne dut son salut qu’à l’intervention du Phenomenal One accompagné par les frères Dudley. La 3D défia d’ailleurs Kurt Angle et Sting à Against All Odds pour leur faire payer le beatdown subi par Bubba. De-von lança un défi au champion olympique tandis que son frère voulait régler ses comptes avec le Stinger. Et le 22, malgré un Angle réticent, Sting accepta le challenge.

 

Une initiative grave car il outrepassa l’autorité du ”Godfather” Angle. C'est d'ailleurs sur ce point qu'on cosntate l'ambigüité de la storyline car le champion olympique est le chef du clan mais le champion du monde et initiateur du mouvement est Sting.

 

Une situation limite ubuesque qui traduit ici deux comportements différents. Alors que Sting reste plutôt discret, Angle occupe le terrain avec force et conviction alors qu'il n'a aucune légitimité pour le rôle.


Ce constat se vérifiait facilement à travers les promos de la MEM  qui marchaient toujours plus ou moins de la même façon. Angle entrait en premier sur le ring, suivi des autres, et parlait toujours en premier. L’influence et le pouvoir du champion olympique étaient tels qu’il alla jusqu’à booker ses propres matchs ainsi que ceux de ses collègues.


C’est donc un véritable crime de lèse-majesté que fit Sting en interrompant Angle et en montrant son désaccord. Toutefois entre celui qui lança officiellement la faction et celui qui fut à l’origine de l’alliance on peut se demander qui est le plus légitime pour commander. Surtout quand le leader ne détient pas le titre suprême.


Alors que les deux hommes commencèrent à s’expliquer, Jim Cornette fit son apparition et rappela que c’était lui qui avait le pouvoir de booker les matchs car jusqu'à preuve du contraire c'était lui le main commissioner. Aussi annonça-t-il que plutôt que deux face-à-face on aurait droit à un 4-Way match pour le WHC.


Ces tracasseries n’empêchèrent pas la MEM de prendre le contrôle du show au sens propre. Ainsi le 29 janvier, profitant de l’absence de Mick Foley, Kurt Angle s’installa dans son bureau et dirigea l’émission. Nash et Booker furent aux commentaires pendant que Sharmell se chargea des interviews. Quant au Big Poppa Pump, il occupa le poste d’annonceur. Et Scott Steiner tentant d’annoncer un match du Kongtourage, ça vaut tout l’or du monde !

 

 

Konichiwa… Kakuta… Kroutchev…King Kong !

 


Et Sting dans tout ça? Eh bien Sting était curieusement absent, il se montrera un peu plus tard au cours du show mais revêtu de sa tenue habituelle ainsi que de son maquillage. Il fit irruption dans le bureau de Kurt dans le but de faire part de sa surprise de devoir se coltiner la Team 3D dans le main event du show. Sachant que deux semaines plus tard il devait défendre son titre contre ces mêmes 3D et Kurt Angle, le Stinger soupçonna Angle de vouloir profiter de la situation pour l’affaiblir. Angle intervint quand même pendant le match avec Scott Steiner en faveur de Sting. Mais la Mafia  fut interrompue par le retour de la Hardcore Legend accompagnée notamment d’Abyss.


Le 9 février, Against All Odds fut un tournant dans l’histoire de la MEM. Lors de son arrivée, la Mafia ne parut pas aussi unie que ce que laisse entendre Angle car on put noter l’absence de Sting. Quand on posa la question à Angle celui-ci noya le poisson en affirmant que Sting et lui étaient deux grands champions ne voulant pas perdre.


Pourtant l’union sacrée entre les légendes n’est pas aussi solide qu’on voulait bien nous le croire. Une différence existait entre Sting et les autres. Et cette différence ce fut Bubba qui la fit remarquer en notant que si le Stinger cherchait à obtenir le respect qu’il mérite, la MEM n’était en revanche qu’une affaire d’égos attirés par la gloire et l’argent.

 

Cette distinction avait pu s’entrevoir lors de l’annonce du match par Cornette quelques jours avants. Le gérant de la TNA avait souligné que pour gagner un 4-way il faut s’allier avec un autre catcheur afin d’éliminer les autres avant de régler les comptes. Si la Team 3D a prouvé qu’elle savait travailler en équipe, le doute était permis quant à une alliance entre les deux égos mafieux.

 

 

Attends. C'est qui le champion au bout d'un moment ? Hein ?

 

 

Le match est à voir ici et ici.


Comme on peut le constater, les premiers à se battre entre eux furent les brothers Dudley. Il fallut attendre la fin du combat avant que le champion olympique tente le tombé sur Sting, provoquant l’étonnement de ce dernier. Le Stinger parvenait toutefois à conserver son titre après un Scorpion Death Drop sur Bubba mais une fissure commença à apparaitre entre les leaders.


Enfin, deux autres événements avaient quelque peu perturbé la marche en avant du clan au cours de ce PPV. Après avoir remporté son match contre son ancien protégé Petey Williams, Scott Steiner entreprit de le démolir une nouvelle fois. C’est alors qu’une vidéo montrant un Joe assez énervé apparut sur le titantron. La Samoan Submission Machine annonça qu’il serait bientôt de retour pour mettre fin à la Mafia et que Scott Steiner était le premier sur la liste.


Le deuxième élément perturbateur vint d' AJ Styles qui intervint à la fin du match de Booker T. dans le but de le défier pour le Legend Championship.


Tout ceci confirma que les seuls membres de Frontline pouvant faire face à la MEM étaient Samoa Joe et AJ Styles. C’est un peu léger pour une fronde. Surtout quand on voit que les autres membres se font ou démolir (Petey Williams) ou sont carrément absents de la storyline (Eric Young, Consequences Creed, Rhino,…) sans que cela soit expliqué.

 

 

Il aurait fallu qu'ils musclent leur jeu.

 


Revenons à l’affaire Sting-Angle. Lors de l’Impact suivant se déroula un match Tag-Team entre eux et la Team 3D. Si les 3D arrivèrent sous leur thème habituel, il n’en allait pas de même pour leurs adversaires qui apparurent séparément et sous leur thème perso plutôt que celui de la stable. Ce fut déjà le cas auparavant lors du PPV mais c’était normal  car ils étaient adversaires. Là ils devaient combattre en équipe il était donc surprenant de les voir entrer séparément sous leur thème solo plutôt qu’ensemble sous le thème de la MEM.


Kurt commença le match et ignora plusieurs fois la demande de tag de Sting. Il fit enfin le changement mais de manière agacée. Avant d’entrer sur le ring le Stinger alla demander des explications à Angle mais celui-ci le rejeta. Alors que les deux superstars allaient en venir aux mains le reste du clan intervint en catastrophe pour les séparer. Le match reprit finalement avec Sting dans le ring.

 

Le champion olympique continua d’ignorer les tags (malgré les injonctions de Steiner) ce qui provoqua la fureur du Stinger qui le força à prendre sa place à la grande surprise d’Angle qui subit aussitôt un roll-up de la part de D-Von. Le tout finit bien évidemment en affrontement entre Angle et Sting alors que les autres membres du clan tentèrent en vain de les séparer.

 

 

Ils tentèrent même les séances collectives de psychothérapie pour ressouder le groupe.

 


La raison de ce comportement de l’ex-champion WWE vient bien évidemment de son égo massif qui ne pouvait supporter qu’un membre du clan autre que lui détienne la ceinture. C’est là que réside la première grosse erreur de la Mafia. Le clan aurait dû être crée autour d’Angle champion du monde. Voir Sting  avec la ceinture était considéré comme un outrage à son autorité.


Comme l’avait fait remarquer Bubba, la MEM était une affaire d’égos mal placés. Réunir cinq grosses pointures est un pari risqué car il ne peut y avoir qu’un seul champion du monde. A l’époque Booker avait contourné le problème en créant sa propre ceinture afin de satisfaire son égo. Nash ne montrait aucune envie pour cette ceinture, se contentant de faire du business et de l'argent grâce au clan et Steiner ayant rejoint le groupe plus tard était déjà content d’être là. Mais le champion olympique se retrouvait sans rien alors qu’il avait fondé le clan. Il avait pris le titre de “ Godfather” mais cela restait un titre symbolique.

 

 

Ouais. C'est pas comme s'il y avait des marques d'allégeance ou un autre truc dans le genre.

 


La rivalité prit de l’ampleur lorsqu’Angle ordonna à Sting de se coucher pour obtenir le titre. Le champion en titre fit alors remarquer qu’il y avait plus important que la perte d’un match pour le titre. Comme perdre sa femme et sa famille (Kurt venait juste de divorcer hors kayfabe). Ce qui déclencha la rage de la Suplex Machine qui se jeta sur son rival.


La semaine suivante Angle défia Sting dans un Empty Arena match afin de pouvoir lui régler son compte.


On peut constater que si Sting eut un comportement honorable, Angle traita son adversaire comme un véritable ennemi à annihiler plutôt que comme un frère d'armes. C’est cette différence de comportement qui fait que Sting était mieux vu par l’ensemble du roster (notamment par Foley). Avec cette rivalité, Sting amorça un face-turn tandis qu’Angle apparaissait de plus en plus comme démoniaque, paranoïaque et enragé.


Ceci mena à un match pour le titre entre Sting et le gold medalist à Destination X avec Jeff Jarrett comme special guest referee et Mick Foley comme Special Enforcer (les deux en ayant assez des agissements d’Angle avaient décidé de participer au match).

 

 

Allez Kurt chante avec moi: "Allez viens, j't'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens, et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel et pas artificiel."

 


Sting conserva donc son titre une nouvelle fois au grand dam de Kurt Angle. La ceinture resta au sein du clan mais rien ne serait plus comme avant.


Ce fut d’ailleurs une sale soirée pour la MEM car Booker T. perdit le Legend Championship contre AJ Styles. Ce dernier harcelait Booker depuis quelques semaines allant jusqu’à voler la ceinture. En réaction Booker l’avait fait arrêter par le FBI mais Cornette l’avait convaincu de retirer sa plainte. Si Booker signait, Cornette lui rendait sa ceinture. C’est pourquoi la superstar s’exécuta. Au passage le main comissionner lui fit signer un match de Championnat pour Destination-X contre le Phenomenal One.


La victoire d’AJ permit d’officialiser le titre. En effet la ceinture était jusque-là propriété de Booker T. mais le contrat qu’il signa pour officialiser le match contre Styles comportait une clause cédant les droits du titre ainsi que la ceinture au vainqueur du match. AJ devenait donc Legend Champion mais aussi, par la même occasion, le premier TNA Grand Slam Champion.

 

 

La classe quoi !

 


Mais la perte de la ceinture Legend n’était pas le plus grave. Joe était de retour. Et il était d'humeur bougonne.

 

Armé d’une machette et décoré de tatouages guerriers (je refuse l'appelation de "tribal" que je juge galvaudée et mise à mal à cause de tous un tas de poseurs qui veulent faire "genrre"), il se lança dans une quête de vengeance qu’il baptisa “Nation of Violence”. Sa première victime fut Scott Steiner contre qui il avait un match à Destination-X.

 

L'affrontement ne dura guère plus d’une minute trente avant que le Samoan d’Orange County ne soit disqualifié pour avoir frappé son adversaire avec une barre de fer: la fameuse barre de Scott Steiner que celui-ci se trimballe habituellement et qu'il était allé chercher en dessous du ring afin de pouvoir lutter contre son terrible adversaire.

 

Et comme à Victory Road, Samoa Joe activa le mode berserk et détruisit son adversaire (et quelques arbitres au passage pour ne pas faire bourgeois). Steiner réapparut par la suite mais le visage masqué.


Après sa nouvelle défaite, Angle l’avait encore plus mauvaise envers Jarrett (normal c’est lui qui lui a piqué sa femme). Mais avant il voulait régler le cas de Sting.

 

Cependant Nash s’interposa et prit la défense du champion en affirmant que ce dernier n’avait rien à se reprocher dans ses matchs. Juste il était bizarre que lors de ses deux dernières victoires en PPV, Mick Foley le rejoigne sur le ring afin de participer à la célébration. En revanche Kurt Angle devait des explications aux autres membres du clan.

 

 

Et s'il y en a un qui se plaint, je rappelle que j'ai bousillé Bob Backlund en moins de cinq secondes un jour ! Alors attention.

 

 

Le Stinger demanda alors ce qu’il pouvait faire pour prouver son intégrité, ce à quoi Angle répondit qu’il voulait que Sting fasse équipe avec lui contre Jarrett et Foley en main event du show. Double J intervint alors pour rappeler qu’Angle n’était toujours pas habilité à booker les matchs et que de plus il n’avait pas envie de se battre.

 

C’est la Hardcore Legend qui finalement le convainquit de faire ce match. Match au cours duquel Angle ignora une nouvelle fois son partenaire et détruisit Foley (qui ne dut son salut qu’à l’intervention de la Team 3D qui mit en déroute les gardes du corps d’Angle). Cependant ce dernier parvint à revenir dans le match et administra un chair shot dans le dos de Sting avant de faire le tombé gagnant. Cela déçut grandement le Stinger qui défia alors l’ex ECdub dans un Steel Cage Match à Lockdown.


Foley récupéra donc le titre. La MEM se retrouvait ainsi dépouillée de toute ceinture à la grande stupéfaction de ses membres. Il faut dire aussi qu’à part la conservation du titre mondial et la destruction de Jeff Jarrett il y avait peu de choses qui concernaient réellement la Mafia.

 

Double J, justement, avait mis en place une Team pour affronter la MEM dans un Lethal Lockdown. Cette équipe réunissait Jeff Jarrett donc mais aussi Christopher Daniels, AJ Styles et Samoa Joe. Il est à noter que l’équipe n’était même pas présentée comme étant Frontline mais bien comme l’équipe de Jeff Jarrett. Frontline avait bien vécu.

 

 

Même les boys band moldaves ont mieux marché. C'est dire !

 


Ce fut malheureusement une défaite pour les élèves de Vito Corleone qui viviaient des temps difficiles. Si difficiles que la plupart des membres ne portaient plus le costume réglementaire depuis quelques mois déjà préférant un survêtement noir et or saupoudré de "beaufitude".


Toutefois les deux grandes figures de la MEM eurent une chance de corriger le tir. En effet Jarrett proposa à Angle et Sting un Four Way Ultimate Sacrifice match (à vos souhaits) pour le PPV suivant devant avoir lieu le 24 mai.

 

Dans ce type de match, chaque participant doit mettre quelque chose en jeu. Celui qui gagne le match remporte la mise de celui qui a subi le tombé. Sting mit alors sa carrière en jeu et Angle son leadership de la MEM. Les deux autres participants furent bien évidemment Foley qui risquait son titre et Jarrett qui mit en jeu sa place dans le management de la fédération.


Cette affiche, très importante pour la suite des événements, est à suivre ici.


La victoire revint donc au Stinger. Il n’a pas récupéré la ceinture mais il a obtenu quelque chose de tout aussi important: la place de “Godfather” de la Main Event Mafia.

 

 

Ah j'en ai marre. Il fait froid j'me barre !


 

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut