Catch

Et pendant ce temps-là à NXT

Phil : What would you do if you were stuck in one place and every day was exactly the same, and nothing that you did mattered?
Ralph : That about sums it up for me.
Un Jour sans fin

 

J’ai arrêté de compter, voici donc la nalyse du trop-ième épisode de la saison 5 de NXT, qui n’a pas été franchement mauvais, sans non plus être aucunement passionnant, bref une phrase pour l’intro ça suffira, et pour l’article aussi d’ailleurs.

 

 

On dira ce qu’on voudra mais Paul Michael Glaser je le préférais dans Starsky & Hutch moi.

 


Nalyse de NXT du 25 janvier

 


Il y avait bien longtemps que je n’avais pas regardé un épisode de NXT, eh oui je vous livre un secret – mais les plus perspicaces d’entre vous l’avaient sans doute déjà percé (vous aussi vous adorez Columbo ?) – il n’y a pas besoin de regarder le show pour faire une nalyse de cet OVNI que nous persistons à « chroniquer » (oui, ça mérite bien des guillemets), comme en témoignent nos derniers articles : il suffit de trouver une idée rigolote, une idée originale, une idée qui vient comme ça sans qu’on sache trop comment, une idée à la con en somme, et

 

 

en voiture Simone,

 

 

c’est parti pour un nouveau délire, un nouvel exemple du génie créatif du meilleur site de catch francophone, n’en déplaise aux coincés de Wikipedia – que j’aime bien quand même (saviez-vous qu’il y a des articles passionnants sur la noblesse médiévale polonaise sur Wiki, et je dis ça sans aucune ironie croyez-moi), et qui parle aussi de NXT d’ailleurs tiens, comme quoi – mais assurément aucun wikipediste ne regarde ce show, sinon il y a longtemps qu’ils auraient supprimé la page le concernant pour atteinte à la dignité humaine et auraient essayé de nous débarrasser d’un gugusse comme Titus O’Neil, l’homme au cri de guerre

 

 


quelque part entre l’otarie et le chien malade,

 


qui ceci dit vient d’effectuer un turn, il est heel maintenant, après avoir insulté le public – pour une raison apparemment aussi complexe que la motivation profonde du monstre Orangina qui était méchant « parce que » – et refusé d’écouter la voix de la raison incarnée (on a la raison qu’on peut) par Percy Watson, dans un échange classique entre deux meilleurs amis – car oui ce sont des meilleurs amis, une des futures amitiés légendaires du catch à n’en pas douter, Christian et Edge peuvent aller se rhabiller – qui,

 

 

désespérés de la nouvelle mentalité de leur camarade, n’ont pas d’autre choix que de s’affronter

 

 

mais en main event seulement, parce qu’avant il y a tout un tas d’autres histoires passionnantes à suivre, ou pas, parce que par exemple les Uso contre Hawkins & Reks on ne sait pas trop pourquoi ils s’en veulent, mais ce n’est pas bien grave parce que leur match était correct, limite on va finir par croire que la WWE veut vraiment redresser – un peu – la division tag team, on ne va pas s’en plaindre, tout comme je ne me plains jamais de la présence de Kaitlyn dans un show, encore que la voir simplement dans un petit segment avec Derrick Bateman ça fait léger, mais c’est ça l’actu coco : Bateman aussi a changé depuis mon dernier visionnage, il est face maintenant, et la semaine dernière toujours

 

 


il a empêché Maxine d’épouser Johnny Curtis,

 


qui il faut dire avait menti à sa belle à propos d’un certain mail – non je n’en sais pas plus, mais ne me faites pas croire que ça vous intéresse – mais comme dans les plus beaux films hollywoodiens (enfin, ceux avec Meg Ryan en tout cas) l’héroïne a réalisé au dernier moment qu’elle se trompait et est revenue auprès de celui qu’elle aime vraiment, non sans avoir chatouillé les roubignoles de son vil ex-fiancé à coup de genou, ce que Meg Ryan n’a pas fait très souvent dans ses films je pense, tout comme elle n’a sans doute jamais entendu parler de Trent Baretta et de Heath Slater qui avaient un match ce soir, remporté par

 

 

le tout petit rouquin blanc,

 

 

bravo Heath tu n’as pas touché le fond, par contre quand tu perdras à NXT faudra te poser des questions, parce que comme je le disais le main event était donc dévolu à Watson et O’Neil, et comme il se doit en début de feud c’est le néo-heel qui l’a emporté, mais a aussi été attaqué par Alex Riley – Sic transit gloria mundi – venu aider son copain Percy (les faces sont toujours potes c’est bien connu), ce qui et c’est la mauvaise nouvelle de la soirée, annonce tout sauf une fin prochaine pour cette saison de l’horreur, la nouvelle configuration des acteurs du show permettant tout plein de nouveaux matchs, en solo, en tag, en mixte même à l’occasion, bref on n’est pas sorti de l’auberge, à vous Cognacq-Jay !

 


Non mais je t’aime bien Derrick, mais tu vois Julius il est plus… enfin, il fait des phrases vraiment longues, tu vois ?

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut