Catch

Back dans les bacs

My mother said
to get things done
You'd better not mess

with Major Tom

David Bowie, Ashes to Ashes.

 

Quatrième épisode et je reprends les rênes pour mon grand retour de désintox du ski, tout en en profitant pour interroger celui qui était à ma place la semaine dernière, SpanishAnnounceTable, accompagné aujourd'hui de Julius Ostermark. Attention aux spoilers, cet article abordera le dernier Smackdown en date, celui du 3 février, vous êtes prévenus !

 

 

Smackdown ? Ah non, pas eu le temps de regarder cette semaine, j'étais trop occupé à être le démon favori du Diable.

 

 

Gros oui ou Grognon, épisode 4.

 

 

1) Ça y est, la route vers Wrestlemania est complètement lancée.

 

 

SpanishAnnounceTable : Gros oui :
Evidemment, qu'elle est lancée. Le Rumble est passé, la WWE n'a plus à craindre la concurrence du foot US dont la saison se terminera dimanche (avec une victoire probable des Giants, vu que les favoris sont tombés les uns après les autres durant cette saison de NFL). Le RAW de lundi a d'ailleurs insisté sur ce point en passant à la vitesse supérieure : un semi-main event de folie CM Punk vs Daniel Bryan, un main event qui se termine par le retour du Deadman. C'est clair que malgré le build-up sur un an du Rock vs Cena et près de deux mois de shows avant le Biggest Of Them All, tous les chemins convergent déjà vers Mania.

 

 

Julius Ostermark : Gros Oui.

Bien sûr qu'elle l'est ! Depuis un moment en fait, mais quand on a passé le Rumble il est évident que tout ce qui se passe est pensé en vue de Wrestlemania. C'est même parti en fanfare ; le Rumble, à part la surprenante absence de surprises, était de qualité, et le Raw et le Smackdown qui ont suivi étaient les meilleurs de l'année, avec des matchs de très grande qualité et des histoires qui avancent bien. Youhou !

 

 

 

Holala, l'Undertaker est de retour, qu'est ce que ça signifie ? Et il pointe le signe Wrestlemania, puis me regarde en mettant son pouce en travers de la gorge ?! Je pige pas, je vais retourner backstage chercher Jericho, il saura peut être décoder le message, lui.

 

 

 

2) La WWE a déja tué l'intérêt du Funkasaurus.

 

SpanishAnnounceTable : Grognon :
Même si je meurs d'envie de hurler Gros Oui et de dire que j'avais écrit dès le début que le Funkausurus allait être l'incarnation vivante de ces paroles déprimantes de Beau Dommage "Ca fait rire les enfants, ça dure jamais longtemps, ça fait plus rire personne quand les enfants sont grands", ce serait mentir. L'intérêt de Brodus Clay n'est pas d'être excitant à la télé (quoique les déhanchements de Naomi me laissent rêveur) mais d'être une "special attraction" extrêmement fun lorsqu'on va voir un show "en vrai". La WWE, comme les cirques, changeant de ville tous les soirs, le gimmick a encore quelques mois devant lui, mais bon, ce sera effectivement difficile de s'enthousiasmer pour Clay dans trois mois s'il n'a ni vraie storyline, ni évolution dans son personnage.

 

 

Julius Ostermark : Grognon.

C'est un peu tôt pour juger quand même, on peut même dire qu'on en est encore aux préliminaires. La question est de savoir, après les séquences de fun actuelles, quelles rivalités va avoir Clay – c'est à travers de grandes oppositions que vit un catcheur après tout. Je ne vois pas forcément cette gimmick durer éternellement ceci dit, mais souvenons-nous de la période "dashing" de Cody, elle était assez ridicule aussi mais ça n'a pas tué la carrière de Rhodes, au contraire.

 

 

En réalité, le gimmick de Brodus Clay est à but publicitaire : un bibendum new look qui se trémousse sur des rythmes entraînants, et des danseuses qui épellent "achetez des pneus Michelins" en sémaphore.

 

 

 

3) La rivalité entre Barrett et Orton a trouvé sa juste conclusion ce vendredi.

 

SpanishAnnounceTable : Grognon :
La rivalité a trouvé une juste conclusion, certes, mais pas nécessairement la juste conclusion. Je pense qu'il y a encore moyen de la prolonger, notamment via un rebond lors de l'Elimination Chamber. Cela permettrait d'aboutir à un match pour Mania entre les deux et je pense même que cette option serait plutôt la bonne. L'alchimie entre les deux catcheurs est loin d'être mauvaise. Un personnage comme celui de Wade Barrett, déjà pas mal handicapé depuis ses débuts par des impasses de storyline (Nexus, Corre, etc…) a beaucoup à gagner en épaisseur en montrant un peu de persévérance et de ténacité dans l'adversité. Et si jamais cette rivalité ne se prolongeait pas, Barrett, plutôt talentueux, n'aurait dans le meilleur des cas qu'un strapontin pour le Biggest Of Them All. La balle (et le destin de Barrett) est donc dans le camp des bookers.

 

 

Julius Ostermark : Gros Oui.

Le gentil a gagné, et vu leur match de SD je pense que la rivalité va s'arrêter là (la défaite de Barrett n'était pas aussi spectaculaire que son enterrement sous les chaises par Cena fin 2010 mais ça y ressemblait un peu dans l'esprit je pense). Orton semble maintenant tourné vers le titre, avec ceci dit la variable Sheamus, vainqueur du Rumble mais face, comme Orton, ce qui exclut un face à face entre eux deux à Mania. Sheamus/Bryan et Orton/Barrett à WM je n'aurais rien contre, mais je vois plutôt Orton dans un match de championnat, et du coup Barrett hélas encore dans un match secondaire – à moins que le match MITB face son retour à Mania, il en serait alors un vainqueur tout à fait intéressant.

 

 

 

– Bon sang Wade, t'as vraiment si peur que ça de me voir de retour ?

– Ta gueule Randy, c'est la couleur normale de mon slip.

 

 

 

4) Daniel Bryan et AJ est une alliance vouée à durer.

 

SpanishAnnounceTable : Grognon :
Je suis très partagé sur cette question. D'abord, j'aurais tendance à dire non, parce que je suis certain que Bryan a tous les outils pour être un excellent heel tout seul et que le management sait qu'il n'a pas besoin d'AJ pour se faire détester d'une Arena entière. Cependant, j'aurais aussi une propension à dire oui parce que AJ et Daniel Bryan ont l'air d'être capables d'endosser à l'écran des rôles un peu complexes qui vont bien au-delà de ce la WWE a pu nous offrir par le passé avec des binomes de heels manipulateur/bimbos écervelées comme ceux vus à l'antenne par le passé (Dolph Ziggler/Maria, Dolph/Kelly Kelly ou Kelly/Drew McIntyre). Malheureusement, j'ignore si la WWE a vraiment la capacité ou l'envie d'écrire des storylines un peu élaborées qui permettraient de faire naître un très grand couple de catch. Et puis j'avoue que je ne suis pas sûr non plus que la présence d'AJ s'impose une fois le Big Show sorti de la title picture. Je penche donc pour grognon mais à contre-coeur.

 

 

Julius Ostermark : Grognon.

Je pense que ça va encore durer un peu mais pas plus longtemps que nécessaire. Nécessaire à la rivalité Bryan/Show ; nécessaire aussi peut-être à une évolution du personnage d'AJ, une feud contre Kaitlyn pourquoi pas, à laquelle la WWE avait déjà pensé fin 2011 – l'une ou l'autre pouvant utiliser cette histoire pour turner. Mais les associations entre catcheurs ont tendance à être temporaires à la WWE, sans parler des managers, ce qui est d'ailleurs un peu dommage à mon avis.

 

 

YES ! YES ! Grâce au Big Show, j'ai enfin pu me taper AJ pendant qu'elle était dans le coma ! 30 ans que j'attendais de perdre ma virginité ! YES ! YES ! YES ! YES !

 

 

Allez hop, on échange !

 

 

5) L'annonce des Elimination Chambers pour le prochain PPV vous satisfait.

 

 

Julius Ostermark : Gros Oui.

Elles ont de l'allure sans aucun doute et promettent de bons matchs. A une exception prêt : Khali ! Nous n'en avons visiblement pas fini avec lui. Il y a ceci dit deux hypothèses à mon avis. La première, celle de la triste réalité du positionnement sur le marché indien, qui oblige à mettre en avant le géant, malgré sa nullité dans un ring. Et la deuxième qui a ma préférence, celle d'un remplacement temporaire : ce n'est pas Khali qui participera à l'EC mais un catcheur qui arrivera à lui voler sa place, par exemple Drew McIntyre ! Pour un gros show comme EC ceci dit changer le programme paraît compliqué, on aura donc sans doute droit à Khali, arf.

 

 

SpanishAnnounceTable : Gros oui :
En toute logique, l'Elimination Chamber de chaque show devrait réunir les six plus importants catcheurs de chaque show. Ou au moins ceux qui sont le plus présents à l'antenne depuis ces derniers temps (ce qui exclut donc Triple H et l'Undertaker). Donc si on excepte Sheamus, absent car vainqueur du Rumble, Cena et Kane, pris dans une vendetta personnelle, on n'est pas loin du compte. Bien sur, on peut renacler sur l'absence de Mark Henry et surtout son remplacement par Khali. Mais soyons logiques et cohérents un instant : la stipulation a besoin de big men, d'autant plus qu'il n'y en a aucun dans la chambre de RAW et que la storyline autour de Daniel Bryan réside dans sa capacité à survivre "comme par miracle" à des matchs contre des adversaires qui lui sont physiquement supérieurs. Dans le roster de Smackdown, peu peuvent prétendre à ce rôle. Remplacer l'indien, catastrophique dans le ring, ça on est d'accord, par un Ezekiel Jackson ou Brodus Clay ne serait pas forcément une meilleure idée et tant qu'à choisir un gros gabarit autant prendre le plus impressionnant en taille et par le palmarès.

 

 

Ouais enfin, je ne vois pas vraiment l'intérêt qu'il y a de mettre un fond vert derrière Sheamus pour faire croire qu'il y a un fond vert derrière lui.

 

 

 

6) John Laurinaitis doit être conservé comme figure d'autorité à Raw.

 

Julius Ostermark : Gros Oui.

Il est mauvais, il parle mal, manque d'expressions faciales… Mais il est très bien utilisé en tant que GM au positionnement incertain, ce qui nous donne de bonnes histoires. Et puis qui pour le remplacer d'ailleurs ? Si on avait la nomination de Foley par exemple Laurinaitis resterait quand même dans les parages pour tenter de récupérer son poste. Dans quelques mois je ne dis pas, on aura peut-être droit à un changement, mais pour l'instant il est trop imbriqué dans les histoires de Raw et on ne s'en plaint pas.

 

 

SpanishAnnounceTable : Gros oui :
La question n'est même pas de savoir si John Laurinaitis est bon (personnellemment je trouve qu'il interprète très mal un personnage très bien écrit pour lui) mais elle consiste à déterminer qui il faudrait lui substituer là maintenant tout de suite. En pleine route vers Wrestlemania, les storylines sont suffisamment élaborées pour que la fédération se dispense d'une péripétie scénaristique en plus et puis les précédentes incarnations de l'autorité à RAW ayant été assez peu convaincantes (un an d'Anonymous GM, un Triple H pris dans les méandres d'un organigramme incompréhensible), autant le conserver pour le moment et le débarquer plus tard pour laisser la place à Mick Foley.

 

 

T.E.X.T.O, génération texto.

 

 

 

7) Vous seriez intéressé par des apparitions de Sting à la WWE, une fois son contrat à la TNA expiré.

 

Julius Ostermark : Gros Oui.

Bon, c'est un oui du coeur, j'aime beaucoup Sting, il a un charisme terrible en plus d'avoir un niveau dans le ring étonnant pour son âge (pas au point d'être un catcheur à plein temps mais assez pour faire un match crédible quand il le faut). Maintenant si c'est la raison qui parle je ne sais pas trop comment il pourrait être intégré à la WWE. Il y a bien sûr l'idée d'un match contre l'Undertaker dont on avait parlé l'an dernier. Mais à part ça on se heurte à un paradoxe : Sting est une légende du catch, mais il est connu surtout comme "le plus grand catcheur à ne jamais avoir été à la WWE" ; du coup en venant à Stamford il y aurait contradiction entre son statut en général (star) et son statut à la WWE (rien). Et comme l'histoire, la riche histoire de la WWE est un trésor que la fédération sait très bien utiliser et qui est très présent, ce serait bizarre de faire venir un type qui justement n'appartient pas à cette histoire.

 

 

SpanishAnnounceTable : Grognon :
Il n'y a absolument aucun intérêt à ajouter à son roster un type de cinquante deux ans, quel que soit son talent, sa réputation ou son passé. Si la WWE veut l'embaucher pour un on-screen character ou comme road-agent, pourquoi pas. Mais sincèrement, je n'y crois pas beaucoup : Sting a tout intérêt en terme de carrière et de légende personnelle à être "le plus grand catcheur américain n'ayant jamais travaillé pour Vince McMahon" plutôt qu'un type qui, en bout de course a succombé aux sirènes de la WWE après y avoir résisté des années durant. Et je pense que Sting l'a compris même s'il feint de l'ignorer à chaque fois qu'il renégocie un contrat avec la TNA.

 

 

2 janvier 2012, couloirs de Stamford, Kevin Nash et Sting se mettent d'accord : à Wrestlemania, ils s'affronteront pour l'unification des titres Raw, Smackdown et TNA. Et ce sera la fin du monde tel qu'on l'a connu.

 

 

8) La WWE doit continuer à piocher dans le vivier indépendant ou étranger pour ses nouvelles recrues.
 
Julius Ostermark : Gros Oui.
Celui qui renonce à devenir meilleur cesse déjà d'être bon, c'est la devise du FC Nantes et c'est vrai aussi pour le roster de la WWE. Les "jeunes" ont largement pris leurs marques désormais, mais ça n'empêche pas de toujours penser à l'avenir et à l'enrichissement du roster. Et à sa diversification aussi ; le monde du catch est très riche, très varié, aux Etats-Unis et ailleurs, et en tant que leader mondial la WWE a tout intérêt à ne pas se reposer sur ses lauriers et à intégrer des catcheurs au parcours, au style différents.
 
 
SpanishAnnounceTable : Gros oui :
Le catch, ça ne s'apprend pas à la FCW, ça s'apprend à la dure. En enchaînant les matchs contre des types qui ont des passés et des formations différentes, en accumulant les heures de route dans une bagnole pour aller d'un bled paumé à un autre tout en écoutant un vétéran un peu radoteur raconter des histoires qui donnent en filigrane le mode d'emploi de la psychologie du ring. C'est la meilleure école, celle où on apprend mais où personne n'enseigne vraiment. C'est tout le contraire de la FCW et c'est le quotidien du catch indépendant. Ce sont les voyages dans des territoires différents qui donnent les meilleurs catcheurs.
 
 
NXT saison 7, Richard Daveyson et Edward Eddison s'affrontent dans un épique Iron Man Bataille de Pouces Match pour gagner le droit de revenir en 78ème semaine.
 
 
Voila, c'est tout pour cette semaine, sur cette quasi-unanimité ! Aimez, commentez, partagez, et à la prochaine fois, enfin peut-être.
 
 
D'ici là, faites la paix avec vos ennemis ! Enfin, sauf si ils sont vraiment trop méchants.
13 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut