Catch

We have few new words for ya!

Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.

Victor Hugo

 

Quinze nouveaux termes font leur apparition dans le dico, grâce à nos lecteurs et au topic dédié à l'évolution de ce projet aussi monumental que communautaire. Merci à tous et continuez à alimenter le bouzin !

 

 

– Sois franche Mich’, imagine: t'es dans la salle de bain en train de te laver les dents avant d'aller te coucher et tu sais que le Taker t'attend dans la chambre, démaquillé, pas coiffé, à poil et en se grattant les couilles d’un air satisfait, tu fais quoi?

– Un no-show, Lay’, un no-show.

 

 

Dictionnaire des mots du Catch – mise à jour

 

Comme promis, nous avons soigneusement étudié vos propositions de nouvelles définitions et nous publions aujourd'hui une fournée toute fraiche de nouveaux termes. Vous les retrouverez bien sûr dans la version complète de notre lexique qui, mine de rien, s'enrichit de quinze entrées, chacune d'entre elle correspondant à une suggestion de lecteur. En gros, bien ouej' les gars, et bravo à Major Tom qui prend vraiment le projet très à coeur!

 

 

Ocee, je propose également d'ajouter "Bukkake", du verbe japonais bukkakeru (qui signifie éclabousser d'eau), une pratique sexuelle de groupe rencontrée dans les films pornographiques dans laquelle un groupe d'hommes éjacule tour à tour sur une personne (homme ou femme), de préférence sur le visage (éjaculation faciale) mais aussi sur les seins. ET PARFOIS SUR LA TEUCH’ DE LA MEUF, PUTAIN !

 

 

Comme vous le verrez, nous avons finalement fait le choix d'introduire les stipulations dans le dico d'origine, afin que celui-ci soit le plus complet possible. En revanche, pour une meilleure lisibilité, nous envisageons à terme de créer un lexique spécial stips', le jour où nous aurons assez de matière pour que cela se justifie. Et les deux cohabiteront dans la joie, la bonne humeur et le stupre. 

 

Le dico en entier, c'est ici!

 

Et voici les ajouts en question.

 

Beat the Clock Challenge: Match où le temps est chronométré. Le catcheur concerné par cette stipulation doit battre son adversaire le plus rapidement possible, puis le ou les autres combattants concernés doivent terrasser leurs propres opposants encore plus rapidement.

 

 

– …et là, il me sort "Oh Michelle, magne-toi les fesses et termine de te maquiller fissa, on va être la bourre pour le dîner chez mon frangin! Ça fait une heure que t'es dans la salle de bain!"

– Noooon???!!! Mais il se prend pour qui ce trou du cul qui se fait siffler pour son grand retour??? Et t'as répondu quoi?

– Ben je lui ai dit "Oh Taker, baisse d'un ton, hein, c'est pas un Beat The Clock Challenge".

– PT2LOL Michelle.

 

 

Chairs match: stipulation où les participants ont accès à des chaises pour frapper leur(s) adversaire(s), ou les utiliser comme instrument de torture. Depuis 2007, les coups de chaise ne sont plus administrés à la tête pour éviter les dommages trop importants.

 

 

Championnat (ou titre) : récompense détenue par un catcheur, symbolisée par une ceinture et se portant autour de la taille ou sur l’épaule. Décerné par une fédération, le championnat se remporte en battant le champion en titre dans un "match de championnat", par tombé ou soumission (sauf stipulations particulières pré-établies). Le titre peut être rendu vacant en cas de blessure ou de sanction touchant son titulaire (dans ce cas, un match est organisé pour couronner un nouveau champion). Les deux titres majeurs de la WWE sont le championnat de la WWE, et le championnat du monde poids lourds, l'un étant généralement destiné aux catcheurs de RAW, l'autre à ceux de Smackdown. La fédération de Stamford a également deux titres mineurs (championnat intercontinental et championnat des États-Unis), ainsi qu’un par équipes et un féminin (Divas Championship). On retrouve des répartitions similaires dans les autres fédérations : généralement un titre suprême, un ou deux titres secondaires, un titre par équipes et un féminin.

 

 

Go away heat : réaction négative de la foule envers un catcheur qui se distingue de la heat traditionnelle par le fait qu'elle n'est pas due à un comportement heelesque de la part de son bénéficiaire mais au manque d'intérêt du public. En gros, ça craint à mort pour le futur professionnel du destinataire d’une go away heat.

 

 

Go away heat, le message aussi subliminal que subtil de la Rédac'.

 

 

Go-Home show: Un Go-Home show est un show placé juste avant un PPV (ex: le dernier Raw avant Wrestlemania, le dernier Smackdown avant le Royal Rumble). La dénomination spécifique rappelle que ce dernier show est censé vendre le PPV. Traditionnellement, il ne se passe pas grand-chose lors d’un Go-Home Show puisqu’en général, tout est déjà en place pour le PPV qui suit.

 

 

Hall of Fame (ou WWE Hall of Fame) : institution virtuelle créée par la WWE en 1993 afin de rendre hommage à des personnalités ayant joué un rôle important dans le monde du catch. La très grande majorité des membres du Hall of Fame sont d'anciens catcheurs de la WWE mais on peut aussi y trouver d'anciens catcheurs d'autres fédérations comme Antonio Inoki et même quelques non catcheurs comme Mike Tyson, intronisé en 2012.

 

 

En mai 2012, il se murmure qu'il pourrait y avoir du nouveau dans le Hall of Fame français…

 

 

Hell in a Cell : stipulation incluant une énorme cage disposant d’un toit, cette cage entourant tout le ring, si bien que les participants peuvent à la fois se battre aux abords du ring et faire des conneries à l'extérieur, mais ne peuvent pas s’enfuir. Créé en 1997 à l'occasion d'un match entre Shawn Michaels et l'Undertaker, le Hell in a Cell est considéré comme l’une des stipulations les plus barbares de la WWE. Certains catcheurs comme Triple H ou l'Undertaker en sont des spécialistes. A eux deux, ils ont pris part à 75% des Hell in a Cell matchs organisés jusqu’ici. Depuis 2009, la stipulation a donné son nom à un pay-per-view éponyme, dont au moins deux matchs ont lieu dans la cage.

 

 

Indy : On utilise ce terme lorsqu’on évoque les fédérations dites « indépendantes », qui fournissent souvent des spectacles plus orientés « combat » et moins grand public.  Évidemment, elles constituent souvent un vivier pour la WWE ou la TNA. CM Punk et Daniel Bryan étaient par exemple des légendes Indy avant de signer à la WWE. La principale fédération Indy est la ROH, pour Ring Of Honor. Les matchs y sont bien plus longs que dans les fédés mainstream, et on s’y embarrasse moins de segments non catch, comme les promos, par exemple. Le catch pur y est à l’honneur. Les autres principales fédérations indy sont la Pro Wrestling Guerilla (PWG), la Combat Zone Wrestling (CZW) axée sur le catch hardcore et la Chikara, qui a un contenu plus humoristique.

 

 

– Et là, je réponds à la journaliste, "Lepage, je l'emmerde!", lolol non?

– Euh oui, megalol Eva. Mais t'as peut être été un chouille trop Indy sur ce coup…

 

 

Ladder Match: stipulation désormais commune à beaucoup de fédérations où les participants se battent pour décrocher un objet (le plus souvent une ceinture de champion) suspendu au bout d'un filin situé au dessus du ring, et uniquement accessible en montant sur une échelle. Dans ce match, les échelles peuvent être utilisées pour frapper l'adversaire et servent également de point d’appui à la réalisation de spots à couper le souffle. De nombreuses déclinaisons existent, la plus célèbre étant le Money in the Bank Ladder match (une mallette est suspendue au-dessus du ring, celui qui parvient à la décrocher obtient un match pour le titre de championnat de son choix quand il le souhaite).

 

 

No-Show: un catcheur effectue un no-show lorsqu’il ne se montre pas alors qu’il devait monter sur le ring, que ce soit lors d’un PPV, d’un match télévisé ou d’un house-show. Un no-show est en général scénarisé même si, parfois, la réalité dépasse la fiction et bouleverse la carte d’un programme comme ce fut le cas lors du funeste no-show de Chris Benoit à Vengeance 2007, où il fut remplacé par Johnny Nitro (le futur John Morrison) qui gagna d’ailleurs ce soir-là l’ECW Championship promis à Benoit, lequel avait mieux à faire.

 

 

A chaque élection présidentielle, ils nous font le coup des signatures et du risque de no-show.

 

 

Numéro 14: le numéro 14 est l’une des grandes superstitions de la WWE. En effet, l’histoire montre qu’une malédiction frappe quasi systématiquement le quatorzième entrant du Royal Rumble match. Fin de carrière pathétique, accident dramatique, drogues et excès en tout genre, voilà ce qui attend ceux qui tirent ce numéro sûrement hanté par quelque âme damnée.

Légende urbaine ou constat aussi scientifique qu’implacable ? C’est Spanish qui en parle le mieux dans cet excellent article. A noter que le numéro 17 est tout aussi maudit… mais moins craint, et d’autant plus dangereux !

 

 

Puroresu : c'est ainsi que l'on nomme le catch au Japon. Les affrontements y sont également scénarisés, mais sont beaucoup plus physiques, les coups étant plus souvent portés qu'aux Etats-Unis, ce qui explique que la discipline soit considérée chez nos amis nippons comme un sport à part entière. Le Puroresu est représenté par trois principales fédérations, l'AJPW, la NJPW et la NOAH, et certains de ses athlètes, comme Kenta Kobashi ou Mitsuharu Misawa, comptent parmi les plus grandes légendes de l’histoire du catch, tous pays confondus.

 

 

Le Puro? C'est pas aussi fun que le Sumo, mais ça roxxe bien, ouais.

 

 

ROH (Ring of Honor) : Fédération « Indy » créée en 2002 par Gabe Sapolski et Rob Feinstein et basée à Philadelphie. La Ring of Honor s'évertue à proposer des shows différents de la WWE ou de la TNA en axant davantage leur contenu sur les combats au détriment du côté « spectacle » (promos, segments backstage…) du catch. Rachetée en 2011 par le géant de l'audiovisuel Sinclair Broadcast Group, elle dispose aujourd’hui d'un espace de diffusion plus large sur le continent nord-américain et d'un nouveau show hebdomadaire diffusé le samedi. Contrairement à la WWE et à la TNA, la Ring of Honor ne dispose pas de PPV à proprement parler mais d'iPPV qui sont diffusés en "live" sur le net.

 

 

Tables, Ladders et Chairs Match (ou TLC) : stipulation qui mixe habilement celle des Tables Match, Ladder Match et Chairs Match: tables, échelles et chaises sont les trois accessoires utilisés au cours du combat, et le seul moyen de l’emporter est d'aller décrocher l'objet suspendu au centre du ring comme dans un ladder match. Dans cette stipulation, passer au travers d'une table ne fait pas perdre l’affrontement. Ce match a donné son nom au PPV de la WWE éponyme, TLC, qui a lieu depuis 2009 et qui comprend au moins un TLC Match, ainsi qu'un Chairs Match, un Ladder Match et un Tables Match.

 

 

Tables Match: stipulation présente dans beaucoup de fédérations et où les participants ne peuvent gagner qu'en faisant passer leur adversaire à travers une table, quel que soit l'emplacement de la dite table. Les tables sont également autorisées comme armes lors du match. Si on ne connait pas à ce jour d'"expert" attitré de cette stipulation (même si les Dudleys, aujourd’hui à la TNA, adorent ça), on peut noter qu'elle est devenue la kryptonite de John Cena (défaite face à Sheamus, Orton et R-Truth, trop la honte).

 

 

Attention. L'abus de Tables Match peut nuire à la santé.

1 commentaire

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut