Catch

You think you know me, tome I: 1998-2005, le super midcarder

Dude, you were like totally born today.

Christian

 

Moins d’un an après la fin de sa fantastique carrière, Edge s’apprête à entrer en grande pompe au Hall of Fame. Malinette, pourtant acquise corps et âme à CM Punk, a dérogé pour l’occasion à son culte pour nous conter, en quatre parties car il mérite au moins ça, l’odyssée d’un petit gars tout simple de Toronto qui a fini par devenir l’une des plus grandes légendes du business.

 

 

Les Canadiens. Le peuple qui s'est le plus rapproché des castors.

 

 

Biographie d'Edge (1/4)

 

 

L'idée d'écrire une biographie sur un beau Canadien blond qui a passé la moitié de sa vie catchesque à être la pire ordure possible et l'autre à être une véritable idole n'est pas une idée très originale sur les Cahiers du Catch, j'en veux pour preuve le super article, bien qu'un chouille fanatique, de SaRaH-Gatina sur Chris Jericho.

 

Cependant, aujourd'hui il n'est pas question de raconter la carrière d'un homme qui aime se dire "the best in the world at what he does" mais bien celle d'un catcheur qui l'a prouvé à de multiples reprises. De plus, s'il lui est arrivé de quitter les rings pendant des périodes que l'on peut qualifier de longues dans le milieu du catch, c'était avant tout pour soigner les nombreuses blessures qui l'ont affectés et non pas pour aller se trémousser dans des concours TV (et accessoirement les perdre).

 

 

A Dancing with the Stars, Chris Jericho a opté pour une chorégraphie osée. Ca ne lui a pas réussi.

 

 

Avant donc de commencer à se remémorer le parcours de la Superstar la plus titrée de la WWE (à un Flair et un HHH près), il est, je crois, nécessaire d'ajouter qu'on ne ressort pas indemne d'un voyage aussi long et intense qu’une plongée dans la carrière de l’opportuniste ultime. Aussi veuillez m'excuser si à certains moments mon récit informatif laisse place à une certaine subjectivité enamourée. En même temps, difficile de résister aux mauvais garçons, même s'il a fallu un long chemin à notre héros pour devenir cette ordure que nous avons tous adorée.

 

 

Edge et Christian, avant la Don’t do this at home Era.

 

 

Edge est un solitaire à ses débuts à la WWF. Les promos annonçant son arrivée dépeignent un homme mystérieux qui erre dans la rue en attaquant les passants, manie qui le suivra jusqu'aux débuts de sa carrière où il descend des gradins pour s’en prendre à ses adversaires.

 

Son premier combat s'effectue lors de l'édition de Raw is WAR du 22 juin 1998. Il affronte Jose Estrada Jr, membre des Los Boricuas, qui se blesse sévèrement et laisse la victoire au nouveau venu par Count Out. Continuant sur cette lancée, Edge gagnera également son premier combat en PPV, à Summerslam 98, en étant le partenaire mystère de Sable dans le Mixed Tag Team Match les opposant à Jacqueline Moore et Marc Mero.

 

 

Déjà à l'époque, il était un vrai gentleman.

 

 

Peu de temps après, Gangrel, un vampire gothique (ben quoi ?), apparaît de plus en plus souvent lors de ses combats et un début de rivalité s'installe entre eux. Malgré cet impudent qui ose déranger le talentueux jeune homme, Edge continue sa montée en puissance dans la fédération et en septembre, à Breakdown, il affronte Owen Hart, faisant pour l’occasion étalage de toutes ses qualités techniques. Malheureusement, la performance est interrompue par l'arrivée d'un homme lui ressemblant étrangement et qui se révèle plus tard être… son frère ! Son nom est Christian, un disciple de Gangrel, qui est bien décidé à faire d'Edge un membre du clan. Ce dernier craque après quelques semaines d'acharnement et les rejoint pour former The Brood. Quelque temps plus tard, Jim Ross révèlera que Christian et Edge aiment le look gothique mais ne sont pas de réels vampires. Nous voilà rassurés.

 

 

Un groupe d'enfer.

 

 

Le clan ne déclenche pas le délire des foules mais renforce le lien entre les deux « frères » qui entrent en feud contre les Hardy Boyz. Dans le même temps The Brood se retrouve intégrée au Minestry of Darkness, la stable satanique de l’Undertaker. Mais alors que le croque-mort désire punir Christian pour une trahison, la loyauté de The Brood est plus forte et le clan redevient indépendant. La rivalité avec les Hardy Boyz continue de se développer jusqu’à ce que Gangrel décide d’intégerer les Hardy à son groupe. Christian et Edge ne l’entendent pas de cette oreille, et en juillet 1999, le duo quitte The Brood.

 

Edge remporte son premier titre solo an battant Jeff Jarrett pour le titre Intercontinental lors d'un House Show à Toronto mais le perd le lendemain, le 24 juillet 1999, durant le show Fully Loaded, contre ce même Jeff Jarrett. Malgré tout, Edge et Christian ont à présent tout deux étrenné leur palmarès solo, ils sont des favoris de la foule et ils sont prêts à faire de leur duo une des plus grandes et puissantes Tag Teams de la WWF.

 

 

Croyez le ou non… Mais ça va faire mal.

 

 

La rivalité entre Edge & Christian et les Hardy Boyz ne s'est pas arrêtée à leur départ de The Brood. Bien au contraire, la feud continue, faisant augmenter la renommée des deux équipes.

 

Tout d'abord, ils se font face lors du Terry Invitational Tournament. Ils s'agit de gagner cinq combats avec pour enjeu les services de la sculpturale Terry Runnels en tant que manager. Le tournoi commence très bien pour Edge et Christian qui gagnent les deux premiers matchs, mais ils perdent les deux suivants, sinon ça ne serait pas drôle. La belle a lieu le 17 octobre 1999, à No Mercy, dans un $100 000 Tag Team Ladder Match que les Hardy Boyz remportent, quittant ainsi à leur tour le clan de Gangrel.

 

Ah, et pour ceux à qui son nom de famille dit quelque chose, Terry Runnels est une jeune femme très appréciée, épouse à le vie de l'homme qui deviendra plus tard Goldust, et qui s'est fait une petite réputation à la WWF grâce à ses nombreux talents:

 

 

Ca se voit tout de suite que c’est une super manager, non ?

 

 

La rivalité entre E&C et les Hardy ne s’arrête pas là. Les deux équipes s'approchent de plus en plus du titre par équipe, mais un nouveau duo fait son apparition: les Dudley Boyz. Ces trois équipes s'affronteront à Wrestlemania XVI dans un Ladder Match révolutionnaire remporté par Edge & Christian, qui deviennent pour la première fois Champions WWF par équipes.

 

 

Croyez le ou non, mais ça avait un peu plus de gueule à l’époque qu’en ce moment, avec des champions comme Primo-Epico, Otunga-McGillicutty et Kozlov-Santino.

 

 

Suite à leur victoire, la relation entre Edge et Christian est plus forte que jamais et cette exposition permet de dévoiler un peu plus de leur personnalité. En effet, ces deux amis d'enfance, frères à l’écran, se révèlent un véritable duo comique de haut vol, adoptant un look de surfeurs cools, et prenant très vite goût à la gloire et la célébrité. Se sachant les meilleurs et n'hésitant pas à le clamer, ils commencent progressivement à user de ruses et d'artifices pour conserver leurs titres, notamment face aux adversaires redoutables que sont la DX (la version X-Pac et Road Dogg), les Hardy, les Dudley, Too Cool et Test & Albert. Ils conservent leurs ceintures de nombreux mois durant alors même que Mick Foley, plus dingue que jamais, et actuel GM, ne cesse de leur imposer des défenses du titre.

 

D'ailleurs si vous souhaitez vous remémorer dans quel genre d'endroit Mick Foley tenait ses réunions d'avant match, c'est ici.

 

Alors que la foule ne les voit plus que comme des heels peureux, et prêts à la pire bassesse, eux-mêmes savent qu'ils sont en réalité des superstars. Et c'est donc tout naturellement qu'ils raillent et moquent leurs adversaires moins talentueux et charismatiques, et cherchent à ravir les fans, de gré ou de force, en décrétant des "five seconds pose" permettant à tous ceux qui le souhaitent de prendre des photos. Mais le public ingrat, permettez-moi de vous le faire remarquer, les hue plus que de raison, ce qui ne les empêche pas, bien heureusement, de continuer à nous régaler de tenues de plus en plus loufoques et de phrases de moins en moins compréhensibles. Ils créent également le "Con-Chair-To", leur prise de finition redoutable qui consiste en un coup de chaise porté simultanément par Edge et Christian dans la tête de leur adversaire, et se révèlent très doués dans la réinterprétation des themes songs les plus connues de la fédération avec des Kazoos.

 

D'ailleurs, pour ceux qui ne connaissent pas encore la journée mémorable de l'anniversaire de Edge, il est indispensable de la visionner.

 

Et pour ceux qui la connaissent, il est malgré tout indispensable de visionner ceci.

 

Et enfin pour les plus récalcitrants d'entre vous à la vidéo, vous n'échapperez pas au moins à ça:

 

 

 

 

 

 

 

 

On espère que vous avez profité de ces cinq secondes pour les prendre en photo.

 

 

Ce petit moment de nostalgie étant passé, il est temps de revenir à ce qui nous préoccupe, c'est-à-dire Edge, et l'époque de son duo avec Christian est réellement une excellente période à raconter.

 

A SummerSlam 2000, ils affrontent à nouveaux les Dudley et les Hardy dans le tout premier Tables, Ladders & Chairs Match, qu'ils remportent.

 

Ce match est tout simplement considéré comme l'un des tout meilleurs de l'année 2000 et même de l'histoire de la WWF/E. Si vous ne l'avez pas encore vu : c'est ici, ici et encore ici. Ce sera une expérience formidable qui permettra aux plus détraqués des lecteurs d'apprécier Jerry Lawler torse nu.

 

Malheureusement, il y a toujours des personnes qui n'aiment pas le succès et à Unforgiven 2000, un mois après SummerSlam, Edge & Christian perdent un Steel Cage Match pour le titre face aux frères Hardy. Par une embrouille pour le moins vicieuse, encore une fois due à Mick Foley, ils perdent leur rematch le lendemain et se retrouvent donc sans titre, obligés de regarder les frangins défoncés parader avec leurs ceintures.

 

Et Mick Foley et son nouveau bureau, c'est ici.

 

Alors qu'ils se retirent des écrans pour mieux préparer leur retour et ainsi leur vengeance, une ancienne équipe fait son retour à la WWF. Il s'agit de Los Conquistadores qui dès leur arrivée parviennent à obtenir un match pour le titre Tag Team. Et alors, à No Mercy 2000, l'incroyable se produit et Los Conquistadores battent les Hardy et gagnent les ceintures!

 

 

Mais si ! Vous les reconnaissez ! Ce sont les Daft Punk !

 

 

Mais alors que le titre, croyait-on, s'envolait vers de nouvelles feuds entre des duos sans réelle importance dans cette biographie, la vérité fut dévoilée : Los Conquistadores étaient en réalité Christian & Edge! Et… Et… Oui! Leur titre est validé, ils sont de nouveaux champions! Il est beau de voir qu'il existe encore une justice dans ce monde.

 

La rivalité entre les trois équipes phares de la fédération continue sur toute la fin de l'année 2000. A ce moment-là, Edge et Christian forment sans contestation possible la meilleure équipe heel de la WWF. Le début de l'année 2001 s'ouvre sous de moins bons auspices puisqu'ils perdent leur titre face aux Dudley au Royal Rumble et font également face à une nouvelle équipe terrifiante, formée de l'Undertaker et Kane : les Brothers of Destruction. Les Dudley conservent leur titre à No Way Out 2001 face à Edge & Christian et les Brothers of Destruction dans un Triple Tables Match.

 

L'équipe de l'Undertaker et Kane connait un recul dans le course aux titres au profit des Hardy Boyz et à Wrestlemania, pour la deuxième année consécutive, les trois mêmes équipes se retrouvent dans un Triple Threat Tables Ladders and Chairs Match. Et pour la deuxième année consécutive, le duo Christian & Edge ressort champion Tag Team de Wrestlemania. Leur nouveau règne de champions prendra fin peu après face aux Brothers of Destruction. Ce sera également le dernier règne de Tag Team qu'ils auront ensemble. Après sept titres gagnés, ils ont réussi l'exploit, en à peine deux ans, de s'élever au niveau des toutes meilleures équipes de l'histoire de la fédération.

 

 

 

Et qu'est-ce que ça aurait été s'ils avaient assorti leur fringues !

 

 

Alors que E&C faisaient encore les joies de la division Tag Team, les deux hommes conclurent progressivement d'autres alliances, tout d'abord avec Kurt Angle, puis, début 2001, avec le fin et délicat Rhyno. Et c'est ce quatuor que l'on retrouve en demi-finales du tournoi de King of the Ring le 4 juin 2001. C'est d’ailleurs la première et la dernière fois que tous les membres d'un même groupe se retrouvent en phase finale du tournoi King of Ring. Kurt Angle bat Christian alors que Edge bat Rhyno pour finalement l'emporter sur Angle en finale.

 

Après cette victoire, Edge devient le roi du ring et donc le membre le plus important du groupe. Ses tensions commencent à apparaître. Christian, jaloux de son frangin, se montre de plus en plus désagréable et finit par révéler la crapule qu'il est en attaquant honteusement Edge. Ce dernier venait juste de perdre un combat pour le titre de la WCW contre le Rock ; en guise de consolation, Christian lui portera un One-Man Con-chair-to et rejoindra The Alliance.

 

 

Les vrais rois le sont en toute sobriété.

 

 

Enfin, la plupart du temps.

 

 

Edge remporte le titre Intercontinental à SummerSlam contre Lance Storm et c'est autour de ce titre que tournera la feud entre les deux ex-meilleurs amis. Malheureusement, Edge doit céder son titre à Christian en septembre à Unforgiven suite à un low-blow et un roll-up. Christian a changé, il ne recule plus devant aucune combine pour battre son ancien comparse. Mais Edge ne se laissera plus avoir et récupèrera son titre à No Mercy dans un Ladder Match qui marquera la fin de leur feud.

 

Dans la foulée, Edge gagnera contre Test le match d'unification du titre intercontinental de la WWF et le titre de champion des Etats-Unis de la WCW. Il perdra le titre à l'hiver 2001 face à William Regal et se retrouvera face à Booker T. à Wrestlemania 18, match qu'il remportera.

 

Il entre alors dans une phase où les feuds victorieuses se succéderont.

 

D'abord face Kurt Angle, culminant autour d'un Hair vs Hair match à Judgement Day, le 19 mai 2002. Je vous laisse d'ailleurs visionner la joie très contenue au moment de la victoire.

 

Et pour les irréductibles réfractaires à la vidéo, voilà ce que ça donnait :

 

 

Ta coupe, je te la fais Kurt, hein ? Hahaha !

 

 

Commence ensuite une rivalité avec Eddie Guerrero. Edge gagne le match à SummerSlam mais perd la revanche à Unforgiven. Il remporte malgré tout la feud à Smackdown dans un Ladder Match.

 

A No Mercy 2002, il arrive en finale d'un tournoi tag team avec Rey Mysterio, mais les deux faces perdent face à Chris Benoit et Kurt Angle. Il s'agissait d'un tournoi pour désigner les premiers WWE Tag Team Champions. La finale a récemment été commentée par deux fervents acteurs des CDC et je ne peux que vous conseiller de la voir et de l’écouter.

 

Le 7 novembre, Edge et Mysterio ont leur rematch et Edge renoue enfin avec le succès en remportant un nouveau titre en équipe. Mais les deux amis perdent cette ceinture dix jours plus tard, à Survivor Series, lors d'un Triple Threat Elimination Match. Ils étaient opposés à Lors Guerreros (Eddie et Chavo) et à l'équipe de Kurt Angle et Chris Benoit mais, alors même qu'Edge avait effectué le tombé sur Benoit après un Spear, Eddie fit abandonner Mysterio.

 

Peu de temps après, en février 2003, Edge se blesse au cou et se voit contraint de quitter le ring pendant une année complète. Blam.

 

Alors même qu'il devait revenir en février, il se blesse de nouveau au poignet. Il retrouve les rings seulement après WrestleMania 2004 et découvre que les choses ont bien évolué en une année d'absence. Il s’avère que ceux qui rivalisaient en 2002 autour des titres Tag Team, à  savoir lui et Chris Benoit, se découvrent des points communs. A Backlash 2004, Benoit conserve son World Heavyweight Championship face à Triple H et Shawn Michaels alors qu'Edge bat Kane. Le lendemain, le 19 avril, ils remportent les titres de champions par équipes, ce qui porte le compteur d’Edge à neuf titres de champion du monde en Tag Team et fait de Benoit un double champion. Ils perdent les titres rapidement mais continuent leur alliance.

 

Le 11 juillet, à Vengeance 2004, Edge bat Randy Orton pour devenir le nouveau champion Intercontinental et met ainsi fin au règne long de neuf mois du Legend Killer. Renouant avec le succès et ne désirant pas le voir partir de sitôt, Edge commence à faire ce que n'importe qui ferait dans sa position, à savoir tricher pour garder son titre.

 

 

Je fais référence aux personnes censées, tu n'es pas concerné Johnny.

 

 

Evidemment, ce nouveau comportement ne plait pas à tout le monde, à commencer par son ami Chris Benoit, certainement jaloux d'avoir perdu à Summerslam, de manière tout ce qu'il y a de plus clean, son titre de champion du monde face au susnommé Orton. Lors de ce même Summerslamn, Edge conserve son tire dans un Triple Threat l'opposant à Chris Jericho et Batista ; mais, suite à une blessure, Eric Bishoff annonce que le titre est vacant.

 

 

Ca ressemble de plus en plus à une conspiration cette connerie.

 

 

Edge fait son retour à Taboo Tuesday 2004 où il est en lice, avec HBK et Chris Benoit, pour un match contre HHH pour le World Heavyweight Championship. Malheureusement, le public choisit Shawn Michaels et il se retrouve contraint de participer à un World Tag Team Championship Match avec Chris Benoit face à la Résistance. Absolument pas intéressé par un nouveau titre en Tag Team, préférant interférer dans le Main Event pour coûter la victoire à HBK, il laisse Benoit seul pour le match… et se retrouve malgré lui Tag Team Champion pour la dixième fois. Il s’en moque et refuse de continuer d'avoir affaire au boulet Chris Benoit. Les deux hommes ne défendent pas leur titres et à Survivors Series, Edge se range aux côtés de Triple H. Cependant, l'équipe perd le match, alors même qu'il avait éliminé deux adversaires, dont Chris Benoit, puisque HHH n'a pas su terminer le travail face à Orton.

 

 

Triple H… Mais qui m’a donné un partenaire aussi nul ?

 

 

Début 2005, à New Year's Revolution, Edge fait partie de l'Elimination Chamber Match mais ne peut défendre toutes ses chances puisque Shawn Michaels lui assène un Sweet Chin Music alors même qu'il n'était que l'arbitre spécial du match (voilà qui promet pour le Wrestlemania à venir). Une intervention qui d’ailleurs n'avait pas été très bien prise par les participants.

 

Edge obtiendra sa revanche au Royal Rumble en battant HBK dans un match simple. La belle quant à elle se fera dans un Street Fight Match à Raw le 28 février. Ici vous trouverez des armes et de l'hémoglobine.

 

Voilà donc quelques années que notre héros navigue en upper midcard, glanant de nombreux titres secondaires et des victoires de prestige, mais il lui manque toujours quelque chose pour percer le plafond de verre. Ce quelque chose prendra la forme d’une mallette.

 

Car la chance tourne enfin pour Edge qui, à WrestleMania 21, participe au tout premier Money in the Bank de l'histoire face à Chris Jericho, Shelton Benjamin, Chris Benoit, Christian et Kane, et le remporte, donnant un coup de chaise à Chris Benoit avant de décrocher la mallette.

 

A ce moment de sa carrière, Edge est une personne peu appréciée, voir détestée du public, quelque peu instable, ce qui peut se concevoir avec tous les désagréments qu'il a eu, et je ne parle pas des blessures, mais bien de ses nombreux partenaires qui se sont révélés jaloux de son talent. Seulement voilà, la mallette du Money In the Bank, c'est la certitude d'un match de championnat du monde où et quand il le souhaite ; et croyez le bien, il ne compte pas laisser passer cette chance. La suite demain !

 

 

Vous pouvez le croire, ça va chier!

16 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut