Catch

Un programme aux petits grognons

On ne devrait jamais se plaindre ; il y a toujours pire.

Jacques Chardonne
Mais on le fait quand même; parce que c'est marrant.
Major Tom
 
Ok, Wrestlemania est fini, tout est à commencer. Que de perspectives palpitantes nous offre cet après-Grandest stage of them all! On a hâte de voir ce que nous ont concocté les bookers pour nous mener jusqu'à Extreme Rules, voire encore un peu plus loin, sur la route de Summerslam. Deux hommes se penchent sur la question : Julius Ostermark et le grogneur en chef lecharentais ! Ah, et comme je sais que y a plein de gens ici qui ne s'intéressent qu'à la ROH, étroits d'esprit qu'ils sont de ne pas se pencher sur les fédés un peu moins connues, genre la WWE : vous retrouverez votre compagnie préférée en question 8, voila.
 
 
J'en profite pour remercier le mec qui a concocté une pancarte à ma gloire pour Mania, ça me touche beaucoup, vraiment !
 
 
Gros oui ou grognon, épisode 7
 

1) Vous êtes excités de revoir Brock Lesnar.
 

Lecharentais : Gros oui !

Pour une fois, on ne va pas faire les pleureuses: voici quand même revenu un gars sur lequel VKM avait énormément misé, qui a fait les beaux jours de l'UFC, et que VKM fait quand même revenir alors qu'il s'était barré du jour au lendemain et avait collé un procès à la famille McMahon, c'est dire à quel point il croit en lui. Quant aux possibilités, elles sont énormes. Il est improbable que Cena reparte en mano a mano pour un an avec une Légende, donc qui va venir compliquer l'équation? Austin? Rock? Aura-t-on un fatal four way à WM 30 entre Cena, Austin, Rock et Lesnar avec en ligne de mire le statut de plus grande gloire de tous les temps (oui je sais je fantasme, Brock n'a signé que pour un an, mais bon). Après, tout n'est pas rose non plus: Lesnar a été gravement malade, il ne supportait pas le rythme de la WWE, rien ne permet de certifier que la mayonnaise prendra. Mais en attendant, ne boudons pas notre plaisir! Son retour en tant que heel augure de belles choses, et est quand même un signe fort de la WWE: d'abord, elle continue à s'appuyer sur son histoire, chose qu'aucun de ses concurrents ne peut faire. Ensuite, elle récupère une énorme star de l'UFC, aussi appelé le rival honni qui lui bouffe des parts de marché, et on sait que le contrat est bien plus que mirobolant (ce qui risque de faire grincer certains chicots dans le vestiaire…), donc du Brock, on va en bouffer! Et c'est tant mieux!
 
Julius Ostermark : Gros oui.
De le voir en fait, parce que je ne l'ai pas connu à la WWE et que je ne regarde pas le MMA. Mais l’impact de ce type est énorme, ce que je vais d'ailleurs illustrer par une anecdote dont je m’empresse de préciser qu’elle est vraie, puisque c’est à peu près son seul intérêt (coucou Pierre !). Je ne connais rien au MMA disais-je, mais j'ai quand même acheté le jeu UFC 2010, d'occase, comme ça pour voir (spécial dédicace au marché de l'occasion du jeu vidéo qui a tant servi et qu'on assassine petit à petit, saleté de progrès !). Je fais la campagne, j'enchaîne les matchs, et je me rends compte d'un truc fou : j'appréhende de rencontrer Lesnar ! Le jeu n'est pas facile et affronter cette masse de muscles, son poignard tatoué arrogant, ça ne m'inspire rien de bon, alors qu’on ne parle jamais que de pixels. Bon en fait je l'ai explosé en 19 secondes (yeah!)… mais quand même ! Je ne sais pas si un catcheur a déjà dégagé autant de puissance brute que cet homme. Il va exploser tout le roster, et il n'y aura pas besoin de suspendre son incrédulité bien haut pour y croire. En plus son contrat semble se rapprocher d'une présence à temps plein, on n'aura donc pas un Rock bis qui donne rendez-vous un an à l'avance et qu'on ne voit plus après. J'espère juste que Vince ne va pas oublier de faire profiter les autres stars du roster de l'aura de Lesnar, mais à part cette petite réserve c'est une excellente nouvelle que ce retour.
 
 
Pressés par le temps, les mecs du merchandising ont du faire appel à un sous-traitant chinois pour le nouveau t-shirt de Brock Lesnar. Résultat celui-ci coule carrément !

 
 
2) L’hégémonie de John Laurinaitis sur les deux rosters est vouée à durer


Lecharentais : Grognon.
Je table sur une suprématie jusqu'à Summerslam, puis au retour de Long ou, si Long prend sa retraite, sur un retour aux affaires de Foley qui ferait un GM idéal. De plus, le personnage de Laurinaitis est voué à s'essouffler assez rapidement: tant qu'il fonctionnait en nuances de gris, le personnage était intéressant, mais depuis qu'il s'est officiellement transformé en "superconnard", il a perdu beaucoup de sa superbe, les exemples de GM Heel autrement plus talentueux ne manquant pas, Vickie en tête. Son mandat est du reste une bien meilleure chose s'il ne dure pas: il a de solides inimitiés, des soutiens à récompenser, mais tout cela ne dure qu'un temps. Si on commence à lui créer de nouvelles inimitiés, puis de nouvelles alliances, les choses vont devenir redondantes, et on va s'ennuyer ferme. Du coup, août me paraît une bonne deadline. Et puis il n'a pas un autre boulot? Celui de repérer de jeunes talents qui jusqu'à maintenant ne sont pas vraiment prometteurs? Dans ce cas, qu'on le laisse GM, qu'on le vire de son autre poste, et qu'on remette JR!
 
Julius Ostermark : Gros Oui.
Enfin tout dépend de ce qu’on entend par durer, pas des années hein, mais un petit moment sans doute oui. Bien que l’individu en lui-même ne soit guère remarquable, son positionnement a permis des histoires intéressantes et le permettra encore, il a créé des liens, hostiles ou amicaux, avec pas mal de membres des deux rosters et ces liens seront utilisés. Reverra-t-on Teddy aux manettes ? Je ne sais pas, il a peut-être décidé de prendre sa retraite après tout, ça arrive, et un autre match pourrait officialiser la chose. Pour la suite, comme souvent pour les GM, ça dépendra de ce que la WWE aura sous la main, de quelle ancienne vedette voudra éventuellement prendre le poste, Foley par exemple. En attendant Laurinaitis et Otunga devraient continuer d’être insupportables avec le moitié du roster et ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour nous.
 
 
Teddy, soyons clair. Même si j'ai gagné, j'ai envie d'être juste avec toi : tu auras donc dès la semaine prochaine l'immense privilège d'être le huileur personnel de David Otunga, et ça a intérêt à briller.
 
 
 
3) John Cena devrait revenir dans la course au titre.

 
Lecharentais : Grognon.
Oui je sais je suis un Cena Hater, ce qui par parenthèse est une accusation injuste car je reconnais que le bonhomme a du charisme et qu'il peut être excellent au micro, mais je pense vraiment qu'il faut aussi savoir laisser la place à d'autres qui se battent derrière sous peine de perdre de beaux talents. Le même commentaire vaut aussi pour Orton, qu'en revanche j'adore. En fait, la seule hypothèse qui justifierait ce retour aux affaires serait ce fameux turn, juste bon à attirer du monde devant la télé pour l'instant ce qui est clairement le but de la manoeuvre: un Cena heel pourrait faire la démonstration de sa vilénie en partant à la conquête du titre. Mais sinon, il y a largement assez de talents pour y poser la ceinture sans avoir besoin de Cena: retour de JoMo? Ziggler? Kofi? Même un Truth pourrait faire un beau champion, ne serait-ce que par sa capacité extraordinaire à soulever la foule. Et pourquoi pas Clay, qu'on nous booke comme un monstre invulnérable?
 
Julius Ostermark : Grognon.
En tout cas ce n’est pas sa priorité. C’est l’heure des choix pour Cena. Il y a encore et toujours l’option du turn, toujours possible puisque le public cette semaine lui a été particulièrement hostile. Mais s’il reste face, et c’est quand même le plus probable, alors il va falloir qu’il trouve quelque chose, qu’il frappe un grand coup pour faire évoluer son personnage, parce qu’il ne va pas pouvoir refaire une année comme celle qui vient de s’écouler, en étant un top face que le public conspue et qui est loin du titre. Pour l’instant ça va donc se passer avec Lesnar, même si ça va sans doute se faire petit à petit (je ne vois pas un Lesnar-Cena dès Extreme Rules). Si Lesnar est en mode super heel et qu’il démolit tout le monde un par un, y compris un Bryan par exemple (qui est adoré par ceux qui sifflent Cena), John regagnera-t-il de la popularité en l’arrêtant ? À voir… Est-ce que Cena pourrait s’allier un temps à Lesnar pour mieux le combattre ensuite ? Pas sûr non plus que le public suive. Je pense que la WWE n’avait au départ pas prévu que Cena serait à ce point haï par une part du public, il va falloir être très fort pour redresser la situation et je suis curieux de voir comment la WWE va s’y prendre.

 

Perdre contre le Rock, puis manger un F5 dès le lendemain, y a de quoi être vert. /phillippebouvardquidanselalambadasouslestropiques
 
 
 
4) Le gimmick de Ryback a du potentiel.


Lecharentais : Grognon.
Stop les années 90 quand même! Ryback, rappelons-le, c'est quand même le Terminator: une lentille rouge à un oeil, une gueule de motard, et une gimmick de machine à tuer. Même sa musique ressemble à celle du film. Or, à quoi bon? Tensai? Ryback? Tout nous renvoie à ces personnages ultra-caricaturaux, pas exactement ce que l'on peut le plus regretter dans la WWE. Chez Ryback, tout renifle le has-been, même son nom, qui doit sans doute venir de Casey Ryback, ci-devant Steven Seagal dans Piège en Haute Mer, excusez du peu… D'autant que Ryback aurait tout à fait pu rester Skip Sheffield: un gros cowboy un peu bourrin, ça peut être tout aussi bien heel que face, sans difficulté, comme une machine certes, mais en pouvant bien davantage faire réagir le public. Mais au moins, cela fait plaisir de revoir Skip dans le ring, car le garçon était plutôt sympathique, correct au micro et dans le ring. On raconte aussi que VKM a fondé de grands espoirs sur lui, mais avec le nombre de colosses en activité (Jackson, Henry, Show, Khali, Clay, etc), il n'y aura pas de place pour tout le monde…
 
Julius Ostermark : Grognon.
Gros mouais. Parce qu’on n’a pas encore vu grand chose ! Il revient, il est pas content, ok très bien, Sheffield est un type intéressant et on attend la suite avec intérêt. Je ne suis pas de ceux qui lui prédisent un avenir assuré au sommet néanmoins, il peut être un midcarder solide, plus que ça je ne suis pas sûr. Mais c’est sympa de le revoir, en espérant que la phase cassage de jobbers ne dure pas trop longtemps et qu’on passe vite aux choses sérieuses.
 
 
Wade, Heath, Justin ! Je suis enfin revenu, on va pouvoir mettre en place notre bigger pl… ah, tout le monde est parti ?
 
 
 
On tourne!
 
 
5) L'embouteillage de nouvelles arrivées et de retours nuit au produit WWE.

 
 
Julius Ostermark : Grognon.
La WWE a sans aucun doute créé beaucoup d’intérêt pour ses shows avec cet après-WM parti sur les chapeaux de roue. Le Raw était très prenant (SD moins, c’est vrai), le retour de Lesnar est un énorme choc et le reste est globalement pas mal non plus. On a sans doute là en partie la préparation du WWE Network, qui va demander des effectifs importants et en même temps des catcheurs qui donnent envie au public de ne pas se contenter des shows hebdomadaires. Maintenant si pour la WWE c’est sans doute une bonne chose, pour les catcheurs eux-mêmes il y a un certain risque de casse. Entre les légendes, les retours de blessures, les nouveaux de la FCW, et bien sûr le roster actuel, les places au soleil vont être chères et même avec le Network en vue certains doivent trembler en attendant la charrette habituelle de licenciements à cette période.

Lecharentais : Gros oui mais grognon.
La WWE, encore une fois, s'appuie sur son histoire, privilège dont elle est la seule à jouir. Et quand elle rappelle du Lesnar ou du Rock, c'est pain bénit, il suffit de voir les chiffres de vente de WM 28. Après, il ne faut pas que ce soit artificiel, comme avec Dugan, Iron Sheikh ou d'autres. Il ne faut pas oublier, comme le fait trop souvent la TNA, que le temps donné à des débris incapables de catcher, c'est autant de temps en moins pour les jeunes lutteurs. Personne ne renâcle face à un Piper's Pit, mais il faut bien se dire que pendant ce temps, c'est du temps de lutte, possiblement spectaculaire, et du temps d'exposition pour les jeunes, que l'on perd. Donc gros oui, mais avec de grosses restrictions!
 
 
Suite au nombre de retours actuels, je ne suis pas en mesure de pouvoir débuter avant le Smackdown du 6 juin 2014, dans lequel j'apparaitrai dans un segment backstage avec Vickie Guerrero et Hornswoggle. Mais rassurez-vous ! Vous me retrouverez d'ici là, chaque semaine, dans des vignettes titantron toutes plus inspirées les unes que les autres !
 
 
 
6) Un retour éventuel de Ric Flair à la WWE serait intéressant pour la compagnie.

 
Julius Ostermark : Grognon.
Je ne conteste pas la carrière du monsieur, mais le Ric Flair d'aujourd'hui on l'a vu à la TNA et c'est vraiment pas brillant. Un vieux beau, cabotin au possible… insupportable. Que pourrait-il bien apporter à la WWE ? Rien à mon avis. Bien sûr avec le passé des catcheurs on peut raconter de belles histoires, et la WWE le fait même très bien, mais il y a bien mieux à faire que de ramener Flair, dont la sortie de la WWE face à Michaels ne mérite pas d'être gâchée plus qu'elle ne l'a été par les errements d'un Nature Boy incapable de raccrocher.

Lecharentais : Grosaispas.
En toute franchise. Flair est une légende, certainement l'un des plus grands performers de l'histoire, et même hors du ring, sur lequel il n'a plus du tout sa place, il reste un entertainer de génie. La WWE le sait tellement qu'alors qu'il est encore employé par la TNA (et même si la WWE ne se préoccupe de son minuscule concurrent depuis longtemps), elle l'a intronisé pour la seconde fois au Hall of Fame, particularité unique du Nature Boy. Il est clair que dans le rôle d'un manager, il serait brillant, mais l'homme est compliqué à gérer, il ne peut plus se battre du tout, alors est-ce vraiment utile? Tentant, sans aucun doute, mais utile… La Compagnie doit beaucoup mesurer ce choix si elle devait le faire: ne va-t-il pas, là encore, bloquer quelqu'un d'autre? Son style, truculent, cadre-t-il avec le produit tel qu'il est devenu? Ce serait un réel pari, et la WWE n'est pas toujours friande de paris: elle a de moins en moins la main heureuse.
 
 
Pssst… Hé, woo devriez retourner woo asseoir, les stars de seconde zone comme woo n'ont rien à faire ici ! Comment, on se retrouve dans le parking après le show ? Okay petit, je te ferai tater de mes atémis !
 
 
 
7) Le show Smackdown vintage en direct mardi prochain est prometteur

 
Julius Ostermark : Grognon.
On parlait plus haut de tous les retours et arrivées du moment, et je disais que c’est une bonne chose, mais du coup pourquoi programmer maintenant une émission centrée sur des anciennes vedettes et diminuer d’autant le temps d’antenne pour les (re)nouveaux ? La WWE sait utiliser son histoire, on le sait, mais attention quand même à l’effet d’embouteillage, au trop plein, à l’écœurement, à la banalisation.

Lecharentais : Gros oui !
Décidément, tout en ce moment renvoie à l'histoire, c'est la Story Era ou quoi? Mais l'espace d'une soirée, comme pour l'épisode spécial de Raw l'an dernier, faire intervenir des Légendes titille toujours la fibre nostalgique, et en ce qui me concerne, la simple présence de Tony Atlas et de son rire communicatif assure que je serai devant mon poste! Je ne suis pas convaincu que ce genre de soirée serve à grand chose sinon à d'éventuels passages de témoin, mais un peu de nostalgie, de temps en temps… On pourrait revoir l'Undertaker jeune, l'espace d'une soirée? Non? Tant pis.
 
 
Pourtant, ce serait l'occasion de se marrer un bon coup !
 
 
 
8) La présence d'un match noté 5 étoiles par Meltzer à la ROH lors du week-end de Wrestlemania pourrait vous pousser à vous intéresser à la fédération, même épisodiquement.

 

Julius Ostermark : Grognon.

Je suis persuadé qu'il y a des très bons matchs à la ROH, ce 5 étoiles ne vient que le confirmer, mais je ne vais pas regarder du catch pour le simple niveau technique proposé : pour vraiment apprécier un match il faut en comprendre les tenants et les aboutissants, connaître l'histoire qu'il va raconter, et je pense d'ailleurs que Meltzer aussi en tient compte et que le Punk-Cena du 17 juillet dernier n'aurait peut-être eu "que" **** 3/4 s'il n'avait pas eu lieu dans un contexte aussi exceptionnel que celui de cette feud de l'an dernier. Donc non, je ne suis pas la ROH, ça prend du temps de suivre une fédération et pour l'instant je n'en donne pas à cette fédération. Ça viendra peut-être, mais si j'accroche ce sera en suivant plusieurs shows et en étant séduit par le "produit" général, pas juste par la qualité d'un unique match.


Lecharentais : Gros oui !

Il m'est déjà arrivé de regarder la ROH par le passé, quand j'ai réussi à tomber dessus, mais un tel match attire inévitablement l'attention. Du coup, ce Richards vs Elgin est tentant, même s'il ne faut pas oublier que c'est l'avis d'un seul homme, et que parfois il s'appuie aussi sur le contexte ou l'enjeu, difficilement perceptibles pour un spectateur occasionnel… Le moins que l'on puisse dire, c'est quand même que les 5 stars précédents (comme Samoa Joe/Punk ou Cena/Punk) pour ne citer qu'eux, sont de belles réussites, et quand on voit que les catcheurs sont toujours fiers de recevoir cette distinction, je pense qu'on peut se permettre de jeter un oeil à ce match, puis à la ROH (et ça vaut largement le détour, de ce que j'en ai vu). D'ailleurs, si certains d'entre vous savent où et comment la voir, qu'ils me contactent par MP ou dans les commentaires, merci!).

 

 

Nos rédacteurs auront finalement eu leur lot de désaccords sur cette session. Rendez-vous dans quelques semaines pour un grognon un peu particulier, d'ici là aimez, partagez, commentez !

 

 

D'ici là, n'hésitez pas, comme Daniel, à inscrire votre femme pour la prochaine édition de Vaissellemania !

16 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut