Catch

Et un, et deux et trois héros!

Treize à table n’est à craindre qu’autant qu’il n’y aurait à manger que pour douze.

Grimod de la Reynière (on va faire comme si on savait qui c’est)

 

Nous étions dix. Nous sommes désormais treize. Combien de nouveaux rédacteurs avons-nous recrutés?

 

 

Le CDC Universe n’a pas la réponse à cette question, mais il est content, et il a bien raison.

 

 

Et trois rédacteurs de plus!

 

 

C’est désormais un passage obligé : en intro de ce type de posts, on poste toujours le même message, que voilà.

 

Avertissement

 

Ce post n’a pas pour objet les aventures pluri-hebdomadaires de colosses américains bodybuildés. Il vise uniquement à informer ceux de nos lecteurs qu’intéresse la cuisine interne du site du succès de notre récente campagne de recrutement. Vous qui cherchez des infos ou des avis sur Cena et ses copains, passez votre chemin. Vous qui prêtez attention aux signatures au bas des nalyses, restez!

 

 

– Salut, je viens lire le dernier papier des CDC.

Ah ça tombe bien, c’est moi qui l’ai écrit!

Vazi j’te connais pas toi, hors de question que je lise ça!

 

 

Avant de rédiger ce post-ci, nous avons relu les quatre posts similaires précédents : celui qui annonçait la nomination à la rédac de Silvernights, le 18 janvier 2010; celui qui révélait l’intronisation de Spanishannouncetable, le 5 septembre 2010; celui qui présentait au CDC Universe les promotions du charentais, de Kovax et de Julius Ostermark, le 12 mars 2011; celui, enfin, qui proclamait l’entrée en lice de Jyskal, Henri Death et Big Botch Man, le 11 décembre 2011. Les dates ne sont pas anodines : tous les six-neuf mois, la meute s’agrandit d’un ou plusieurs éléments. L’explication est contenue dans les posts en question. Elle se déploie en trois grands arguments, qu’on peut sommairement résumer ainsi :

 

1) Nous (ceux qui sont déjà dans la place) n’avons pas toujours le temps de rédiger des nalyses en temps et en heure, et à force d’en faire, on est parfois atteints par une forme de lassitude ou, du moins, de difficulté à nous renouveler.

2) Nous (toujours ceux qui sont déjà dans la place) voulons ne pas faire que des nalyses, mais aussi des papiers transversaux, humoristiques, historiques, etc., or quand nous nous dégotons du temps libre pour les CDC, c’est justement le plus souvent pour faire une nalyse.

3) Il y a sur le forum et parmi les commentateurs des articles plein de jeunes gens talentueux et enthousiastes, qui feraient un bien fou à la rédac.

 

 

– Hé les mecs, pendant qu’on claque le fric de la pub en vacances, vous croyez que le site est alimenté?

– T’inquiète, on a confié les nalyses de la semaine à jeunes gens talentueux et enthousiastes sélectionnés sur le forum et parmi les commentateurs des articles.

Ah ben cool alors.

 

 

Ce constat, valable lors des recrutements précédents, l’est toujours. Oui, nous sommes désormais dix, alors qu’au départ nous n’étions que deux (un babouin et une toxicomane, paie ta productivité), et pourtant nous avons encore envie de recruter eu égard aux trois points qui précèdent. Et le point 3 a été amplement démontré ces temps derniers, ce qui nous a conduits à faire notre offre de recrutement avec la courtoisie qui nous est propre et à recevoir, à notre plus grande joie, trois réponses positives de la part de nos cibles!

 

 

– Vous trois. Vous rejoignez la rédac ou on vous bannit.

– Heu… OK.

– Je crois pas vous avoir demandé votre avis, bande de larves.

 

 

Les trois nouvelles recrues obtiennent donc le prestigieux rang de Rédacteur (à prononcer avec des trémolos dans la voix) et entreront dans la grande ronde de la répartition des nalyses des weeklies et des ppv — ce qui, bien entendu, ne les empêche en aucun cas, s’ils le souhaitent, de pondre quand l’inspiration les saisit n’importe quel article « hors-nalyse ». Réjouis-toi, CDC Universe, ce sont trois sacrées fines lames qui mettent un genou à terre devant toi, désireuses de te servir et de te divertir de ce monde cruel et impitoyable.

 

 

Ah non, la nalyse de NXT tout en prouts, c’est toi qui la fais!

Hors de question, ils m’ont déjà forcé à composer une ode en alexandrins à Michael McGillicutty!

Vous plaignez pas, moi je dois rendre un 24 heures dans la vie de Ryback pour ce soir!

 

 

A tout nain tout honneur, notre premier héros du jour est l’incontournable Major Tom. Beaucoup hausseront sans doute un sourcil à la lecture de cette information : il n’était pas déjà rédacteur, lui? Il n’a pas déjà rédigé des masses de papiers divers et variés, allant de la nalyse pure et dure à l’exercice de prédictions? N’est-il pas, aussi, le maître d’œuvre de la rubrique « Gros oui ou grognon »? Eh bien, disons alors que l’entrée de Major Tom (qui est vraiment nain, hein, vous le verriez, mon Dieu, c’est affreux) dans la rédac est comparable à un mariage survenant dans un couple maqué depuis des lustres : ça entérine une situation existante, certes, mais ça nous lie encore plus, et ça étale notre bonheur conjugal devant le monde entier!

 

 

Major Tom profite déjà de sa nouvelle notoriété quand il va en boîte.

 

 

Suit un homme dont vous avez lu la signature tout aussi souvent que celle de Major, mais plutôt dans les commentaires ou sur le forum : Wrestlemaniac avait un blaze prédestiné pour rejoindre nos rangs égrillards et alcoolisés. Ce pseudonyme, Messieurs Dames, il en a fait son nom d’état-civil, à l’instar de Steven Williams devenu aux yeux de la loi Steve Austin. Wrestlemaniac est Wrestlemaniac, point. Il n’a aucune existence en dehors du visionnage compulsif de centaines d’heures de catch, de catch et de catch. Il regarde du catch tout le temps, et quand il ne regarde pas du catch, il écrit sur du catch, il lit sur du catch, il pense à du catch, ou il écoute des musiques d’entrée de catcheurs. La nuit, il rêve de catch.

 

Il ne rate pas un épisode de NXT.

 

Wrestlemaniac is da shit, dawgs. Il suffit pour s’en convaincre de consulter n’importe quel de ses 1272 (série en cours) posts sur le forum ou de se (re)plonger dans son tonitruant exploit : la ressuscitation des nalyses de NXT sur les CDC, alors que les trois rédacteurs précédents avaient jeté l’éponge et le clavier après des mois d’épreuves dans tous les sens du terme. Quand le sang a commencé à leur couler par les oreilles au bout du 53ème épisode d’un show sans doute voué à exister jusqu’au Jugement dernier et au-delà, Wrestlemaniac, lui, se disait tranquillement « ah, intéressant, le personnage de Darren Young semble prendre une nouvelle direction! ». Wrestlemaniac, sache que nous te respectons, et plus encore, que nous te craignons. Tu nous fais peur. Prends ce que tu veux, installe-toi, sois heureux. Nous sommes tes biatches.

 

 

– Je suis heureux de vous rencontrer AJ, je vous suis depuis vos débuts.

A NXT?

Non. Depuis votre premier match à la Women Superstars Uncensored, le 10 octobre 2008 contre Soul Sister Jana. Vous aviez perdu sur un rollup mais j’avais apprécié votre Modified Crabshooter Sideslide Suplex Pin.

Heu… Sécurité? Ce mec me fiche un peu les boules.

 

 

Le troisième individu n’est ni un vieux de la vieille à la Major Tom, ni un éminent pilier du site et du forum comme le maniaque, mais plutôt un de ces prodiges à la Brock Lesnar qui dès son arrivée cartonnent tout le monde et se retrouvent au sommet de la chaîne alimentaire. Inscrit le 5 janvier 2012, entré à la rédac le 14 mai de cette même année, qui dit mieux? Personne. Car She Mamuse est de cette race rarissime des élus des Dieux dont le chemin est semé de roses et de cris d’admiration. S’il venait chez toi demain te demander du sel, il mangerait ton dîner, se taperait ta meuf et encaisserait ton salaire, et tu en serais heureux, Théorème-style. Nous-mêmes n’en savons pas beaucoup de cet individu aux talents innombrables. Globe-trotter décontracté, activiste oulipo-dadaïste, prophète d’une humanité désespérée, zoophile attiré par les éléphanteaux… Autant de facettes de cette envoûtante personnalité qui nous a totalement hypnotisés depuis son arrivée dans ces lieux. Quoi qu’il en soit, il aurait été criminel de notre part de ne pas l’aspirer à toute force dans notre réseau dès lors qu’il était de passage en ces lieux. Un She Mamuse, ça se titularise direct, comme un Leo Messi de dix-sept ans.

 

 

Il vous en prie.

 

 

Nous voici donc treize, nombre ô combien prometteur! Prometteur, au moins, d’un rythme de parution toujours aussi soutenu et, nous l’espérons, de nouveaux articles divers et variés dans les semaines, mois, années et millénaires à venir. Mais comme le diraient nos idoles stéroïdées en slip moulant, ce site, il ne serait rien sans vous, amis lecteurs. Vous en êtes une partie fondamentale, oui, même toi avec ton vilain bouton sur le front! C’est vous qui, par vos commentaires au bas des articles ou sur notre Facebook, par vos posts sur le forum, par vos clics sur nos papiers, par votre présence sur la tribune, par vos articles spontanément soumis pourquoi pas, qui nous donnez chaque jour la motivation et l’énergie nécessaires pour continuer de puiser dans la profondeur abyssale du nawak wwesque la substantifique moelle de nos œuvres immortelles. Alors continuez, de grâce. Commentez, donnez votre avis, dites ce que vous aimeriez ou ce que vous n’aimeriez pas, et donnez-nous votre pognon! Heu, pardon, donnez-nous votre énergie et votre joie de vivre, on vous la rendra décuplée. Voire treizuplée.

 

 

On vous kiffe, bande de tarés.

 

22 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut