Catch

Friday Late Show

Le show business est une valse à trois temps : on lèche, on lache, on lynche.

José-Louis Bouquet.

Bonsoir à tous, et bienvenue dans la plus subversive des émissions noctambules, celle où les analyses se font saignantes et les avis tranchés : le SM Late Show ! Pour toi public nous passerons ce soir le plus bleu de tous les cirques itinérants de la WWE au crible, grâce aux lumières de nos nalystes éclairés, fleurons de la pensée catchienne à la vivacité d'esprit sans égale, qui vous régaleront de leurs saillies les plus truculentes. De toutes façons, comme pour toute émission culturelle, si on fait un bide pour notre première on en reviendra rapidement aux fondamentaux, en vous proposant du cul, du cul et du cul !

Bien, on a atteint le point McOcee© dès l'intro, on élève le débat…

– Bite ! Chatte ! Couille !!

– Ta gueule ShiningWizardOfSexy.

 

 

Nalyse de Smackdown du 20 juillet

 

 

Pour vous remercier de ne pas avoir zappé, permettez-moi de vous présenter les fines gachettes qui se partageront le micro ce soir. A tout seigneur tout honneur, commençons par l'iconoclaste Flying Panda qui viendra nous régaler de sa bonne humeur apercue en vignette introductive en animant avec Corwin, Papy et ShiningWizardOfSexy notre débat de fin d'émission. Nous retrouverons également Wrestlemaniac, lebowski, seqsy et Silvernights pour disserter du contenu en lui-même de ce show : n'hésitez pas à interagir en direct pendant l'émission en utilisant le hashtag #vousetestropcons par pigeon voyageur ou en commentaires !

 

 

 

SmackDown était cette semaine en direct de San Diego, Californie, ville natale d'un certain Rey Mysterio. Or si vous n'avez pas vu le RAW de lundi, vous avez certainement lu l'excellente nalyse de Julius Ostermark, vous n'êtes donc pas sans savoir que le master of 619 est de retour sur les rings après près d'un an d'absence. Il était donc tout naturellement le principal centre d'intérêt du show de ce vendredi, ce qui nous donnera d'ailleurs l'occasion d'ouvrir le débat en fin de nalyse sur ce retour et les contrastes qu'il fait (re)naître.

 

 

Y'aurais peut être pas du abouser du rouge à lèvres, ça accentoue lé contraste…

 

 

Au delà des cabrioles du biggest little man, un autre segment faisait son retour avec le Peep Show de Christian, qui a permis à la storyline autour d'AJ de rebondir dans une nouvelle direction, avec le mariage en perspective à RAW et le retour de Kane dans le ciel plein d'amour et d'eau fraiche des deux tourteraux. Tout cela n'est pas inintéressant, mais dans un show par ailleurs émaillé d'un match oubliable en double tag-team conclu par une intervention peu palpitante du Big Show, et d'un squash de Ryder par l'inénarrable Sandow, cela fait au final fort peu pour proposer une vraie émission de qualité pour le B-show de la fédération de Stamford. A quelques jours du 1000ème épisode de son homologue du lundi, le spectacle du vendredi aurait sans doute gagné à proposer une partition plus consistante : décidemment, le mot d'ordre du soir sera bien le contraste, qui rend d'autant plus pâles certaines copies que d'autres sont brillantes…

 

 

Déroulons à présent le show match par match, en commençant par l'opener où Rey Mysterio disait tout son bonheur d'être de retour, avant que Del Rio ne l'interrompe, que Ziggler vienne se mêler à la fête et que Sheamus vienne protéger son copain, le tout étant du coup booké comme Main Event du soir.

 

Corwin : Un opener banal.

 

SM : Quelqu'un d'autre ? Quelque chose à ajouter ? Non ? Bon, ça entérine un peu le propos de Corwin du coup, on enchaîne directement sur le match suivant.

 

 

– J'ai dit : "banal".

– Méééeeuh Corwin, on avait même pas contesté !

– Vos gueules ou je vous achève.

 

 

Le match suivant était un quatre contre quatre mettant aux prises les Prime Time Players et les Bicycles d'un côté et les Colons, Kofi et Truth de l'autre. Young arrachait le pin victorieux grâce à une distraction de son manager AW sur Primo Colon. Le Big Show intervenait en fin de match, pour démolir le portrait des deux latinos, de Truth et des Colons, tandis que les PTP s'enfuyaient opportunément, non sans avoir estourbi Kofi au passage.

 

SM : Un mot sur le match en tant que tel ? Non ? Faut dire qu'à part quelques moves intéressants des Colons contre Hunico, y a pas grand chose à en retenir. Peut être simplement le fait que Camacho catche un peu plus ces derniers temps. Un mot sur l'après-match ?

 

lebowski : J'ai pas trop apprécié le coup du Big Show qui démonte tout seul trois tag teams en même temps, alors que les mecs sont censés être des spécialistes des prises à deux. Oui, c'était efficace visuellement, et le côté, "j'ai pas de vraie motivation, je fais mal parce que je peux", ça marche bien sur les kids, mais bon perso ça me parle pas trop…

 

Wrestlemaniac : Ce qui est chiant surtout, c'est qu'il y avait les champions TT dans le lot. Que deux équipes de la lowcard se fassent étaler par un géant, ok. Mais les champions, qui sont présentés comme des midcarders solides, c'est plus embêtant.

 

SM : Mais Kofi a été épargné, c'est plus Truth qui a morflé non ?

 

Wrestlemaniac : Quand même, le coup du trouble in paradise asséné dérrière le crâne et qui ne fait quasiment aucun effet au Big Show, c'était pas nécessaire. J'espère juste que le but final est de faire jobber le Big Show face à CM Punk.

 

SM : Tu ouvres un dossier intéressant, où va le Big Show selon vous ?

 

 

Là je vais aux chiottes. Pourquoi ? Parce que je le peux. Ouais, ça va finir par se voir que les bookers savent pas trop quoi faire de moi.

 

 

Corwin : L'intervention dévastatrice de Show n'est pas anodine. À mon humble avis, elle sert juste à renforcer encore l'impact qu'aura la destruction de la brute lundi soir. Au hasard un Lesnar qui se pointe, défonce littéralement Big Show, prend le micro et dit simplement "Ah, bon échauffement, vivement Summerslam. N'est-ce pas Triple H ?"

 

Papy : Ah, le Big Show ! Son rôle de super destructeur pourrait ammener à une intervention dans le Cena/Punk histoire de flinguer la malette. D'ailleurs si ce match n'est pas en Main Event (ce qui est possible, il reste Lesnar pour y être), ça pourrait vouloir dire qu'il n'y aura pas de changement de ceinture.

 

Wrestlemaniac : Pour Big Show, je crois plus à l'hypothèse de Papy qu'à celle de Corwin. Sacrifier le Big Show au profit de Brock Lesnar ne me semble pas nécessaire. Sans compter que démolir le Big Show risquerait de donner de la pop à Lesnar. Non comme je le disais, je vois bien Big Show intervenir lors du Cena/Punk moi aussi. Avec pourquoi pas un triple threat à SummerSlam qui permettrait à CM Punk d'obtenir une victoire clean en faisant le tombé sur le géant !

 

SM : Merci messieurs, après une petite vignette je vous propose de passer au match suivant.

 

 

Putain, mais c'est vrai qu'il est cool mon décolleté !

 

 

Damien Sandow se trouve dans le ring, son titantron ayant été écorné par la coupure pub, lorsque retentit la musique de Zack Ryder sous les vivas de la foule. Sandow leur demande d'arrêter de se ridiculiser de la sorte en soutenant un tocard, provoquant l'ire du Broski qui l'agresse avec conviction. Hélas pour le Long Islander, Sandow repousse vigoureusement l'offensive et saoule son adversaire de coups, pour lui infliger une défaite cuisante, rapide et sans la moindre contestation possible.

 

Corwin : Un squash de Sandow oubliable, on est loin de la feud entrevue, nous avons juste eu le droit à une présentation un poil plus pimpée que d'ordinaire du futur squashé de Damien.

 

Wrestlemaniac : Je ne comprends pas si la WWE compte sur Ryder ou pas. Un jour elle lui fait gagner une bataille royale à laquelle participaient des mecs comme CM Punk, Big Show, John Cena ou Kane. Un autre jour elle lui fait subir une défaite express contre Sandow. Difficile pour le long island iced Z de capitaliser sur son momentum si on lui fait perdre tout le prestige de sa victoire dans la bataille royale aussi vite…

 

Papy : J'ai envie de dire "quel momentum ?". La victoire de Ryder ressemble à celle de Santino ou celle de Lawler dans des batailles royales des derniers mois/années: "je fous rien du match et je m'en sors grâce à un coup de bol au final" !

 

SM : J'ai personellement bien aimé le squash de Sandow, que je trouve vraiment bon dans cet exercice. On sent pas son adversaire faible, on le sent lui super rapide et intense, donc son adversaire n'a pas le temps de rentrer dans le match. En fait y a pas de différence apparente de puissance ou de force, juste un gros différentiel tactique, lui il attaque à fond, et prend l'autre à la gorge !

 

lebowski : Ouais enfin, ça serait cool que Sandow sorte vite du combo multiple knees, stomp, neckbreaker. C'est vrai que ça fait à la fois tactique et agressif, mais bon, ça permet pas trop de passer le cap des cinq minutes de match. Allez, on passe à la suite…

 

 

Ma supériorité intellectuelle n'a d'égale que mon omniscience médiatique actuelle qui n'aura certainement pas échappé à vos tristes foules désenchantées…

 

 

Et encore, j'ai arrêté le rugby !

 

 

La suite ce fut un Peep Show tenu par l'impeccable Christian, une première depuis le 16 mars, avec comme invités les énamourés Daniel Bryan et AJ venus montrer une vidéo de leurs préparatifs maritaux. Après quelques interactions avec le public, Captain Charisma récoltait une claque d'AJ pour avoir remis en cause la sincérité de l'amour de Bryan, le tout se concluant sur l'annonce d'un match entre l'American Dragon et un ex-psychotique d'AJ, Kane ! Le match en lui même (disputé dans la foulée) s'acheva sur une disqualification du barbu sur intervention de sa dulcinée.

 

Corwin : un Peep Show classique suivi d'un match sympa, le trublion inévitable du mariage AJ/Bryan sera peut-être tout simplement Kane. Nous cherchons trop loin une solution bêtement évidente !

 

Wrestlemaniac : Ce Peep Show m'nquiète. J'espérais que ce segment donnerait naissance à une feud Christian vs Bryan mais au final on aura probablement un Bryan vs Kane. Vu que Christian doit défendre son titre lundi, je rêvais d'une victoire par tricherie de Daniel Bryan (qui serait devenu n°1 contender suite au Peep Show) puis d'une intervention de Christian et Edge lors du mariage de Bryan et AJ. Dommage.

Quoi, vous voyez bien que Christian et Edge vont animer le mariage : ils ont même fait une pancarte !

 

 

Papy : Je pense aussi que Kane redevient favori pour l'intervention au mariage (d'autant que c'est plutôt son truc) mais ça ne colle pas avec le reste. Bryan n'étant pas encore passé face (le jeu de Christian avec le public va dans ce sens), si Kane vient pour lui niquer son mariage ce sera difficilement un feel good moment vu que je le vois mal balancer une vidéo ou tenir un segment micro où il force Bryan a dévoiler son jeu. Bref je reste perplexe.

Wrestlemaniac : Comme toi, je ne comprends pas si Bryan se dirige vers un face turn (que je ne souhaite pas) ou s'il va rester heel. Mais si la WWE veut qu'il reste heel, l'associer à AJ qui a une bonne cote de popularité en ce moment n'est pas une bonne idée.

 

SM : Vous voilà tous d'accord en tout cas. Un mot sur la séquence de Slater et du Road Warrior Animal ?

 

Seqsy : Gros gros mark time pour Animal !

 

SM : Bon, puisque ça vous inspire moyennement, je vous propose de revoir ça en images, magneto Axl !

 

 

NSFW : un homme bande (Infolutte)

 

 

Dis donc, tu viens plus aux soirées ! Hier on s'est fait une spéciale purgatoire, si t'avais vu le nombre de zébulons que j'ai réussi à encastrer sur mon plastron…

 

 

– Hé m'sieur m'sieur, Heath il veut plus jouer avec moi, il dit qu'il est mort !

– Il dit que t'as plus de genoux.

– Il dit qu'il voit pas le rapport…

 

 

Après cet interlude, voilà qu'intervint le Main Event du show : Del Rio et Ziggler nourrissaient leur embryon de feud par l'intermédiaire de leurs sidekicks respectifs, Ricardo Rodriguez et Vickie Guerrero, se disputant la supériorité auditive à l'entrée des superstars. Malgré une grosse séquence de domination des deux heels sur un Mysterio incapable d'accrocher un tag salvateur, le prévisible retournement de situation intervint lorsque Sheamus nettoya le ring, plaçant son White Noise sur Del Rio. Alors que le Great White s'apprêtait à étaler Dos Cojones d'un brogue kick, Ricardo Rodriguez intervenait causant la disqualifications du duo des méchants. Del Rio en profitait pour s'attaquer à Sheamus et à son épaule, avant que les arbitres ne parviennent à le retenir. Ziggler était en passe de casher sa malette sur le champion à terre mais Mysterio sauvait la mise de Sheamus, qui achevait le blondinet d'un Brogue kick, laissant les gentils célébrer leur triomphe dans le ring.

 

 

– Ouf, quand j'ai enclenché un Brogue Kick, je suis obligé de le placer, tôt ou tard.

– Ma, si Ziggler s'était enfoui, comment tou aurais fait ?

– J'aurais été obligé de t'écrabouiller fella' !

 

 

SM : Bon messieurs, je crois qu'on peut souligner l'effort fait par les bookers qui évitent aux deux méchants de prendre un tombé, et offrent à Ziggler d'esquiver un 619 avant de certes ramasser l'inévitable brogue kick. Quelque chose à ajouter sur le match ?

 

Corwin : Un bon main event.

 

Wrestlemaniac : Main event sympa. Je me demande qui sera l'adversaire de Sheamus à SummerSlam. Perso, j'ai dit qu'Orton serait le mieux s'il revenait d'ici là mais un triple threat avec Del Rio et ReyRey est peut-être faisable aussi (ou une feud contre le Big Show ?)

 

ShiningWizardOfSexy : J'aimerais moi aussi bien le voir monter à l'assaut du Big Show, mais ça me semble assez improbable. Orton ? Pas envie de le revoir, en tout cas pas en face. Mais remarquez, s'il revient en heel pour dévisser la tête de Sin Cara, j'applaudirai des deux pieds.

 

SM : Aha, je te coupe, car c'est sans doute le point qui a le plus animé le landerneau à l'occasion du retour de Rey Mysterio sur nos écrans, le contraste qu'il fait rejaillir sur les performances d'un autre mexicain masqué. Mais ne spoilons pas d'avantage, je cède le micro à Flying Panda qui va animer le débat du soir : La lumière du retour de Mysterio n'éclaire-t'elle pas encore plus cruellement l'accident industriel qu'est en passe de devenir Sin Cara ?

 

 

 

Flying Panda : Merci Mamuse pour le lancement, il faut bien dire qu'il y a débat, et un sacré débat. Tiens, corwin, répète-nous à l'antenne ce que tu disais pendant le générique !

 

Corwin : Je disais qu'il n'y a pas un écart entre Rey Mysterio et Sin Cara, mais un putain de gouffre. On le savait bien sur, mais là c'est flagrant et vraiment pas flatteur pour l'ex-bioman bleu devenu rouge. En tout cas il revient en forme Rey, il a toujours la patate. Aucune idée d'où il va ni à quoi il va servir, mais son retour avait de belles allures de fan-service vraiment sympa.

 

 

– L'essentiel réside dans la courbe bleue, jaune, mauve et insoupçonnée de ses masques mauves et bleus et jaunes et pourpres et paraboliques, et vice et versa

– Il est bizarre Corwin non ?

 

 

Papy : Ouais Mysterio fait bien le taf, lui. J'espère tout de même qu'ils ne le refoutront pas direct en top face (vu sa condition physique, je ne pense pas mais bon…). Parce que le Mysterio qui no-sell tout c'est bien gavant.

 

Flying Panda : Non mais attendez vous êtes en train de comparer un mec qui est dans le catch américain depuis plus de 15 ans à un type qui est arrivé y a un an sans aucune préparation. En plus on dirait que vous venez de découvrir Rey Mysterio cette semaine ! Okay Sin Cara a pratiqué la lucha libre pendant pratiquement une décennie mais ça n'a rien à voir avec la WWE.

 

Papy : Sin Cara a été élu ceinture de plomb l'an dernier tout de même. Ca date donc pas d'hier les critiques à son encontre !

 

Corwin : Sur l'expérience, Alberto il avait quelles notions du catch américain avant son début à Smackdown ? Moins d'un an de FCW. Or Sin Cara est à la WWE depuis plus d'un an maintenant (dont certes 6 mois de blessure…). A moins d'une recette magique propre à la FCW je pense qu'on peut désormais affirmer que Sin Cara ne s'est tout simplement pas acclimaté à la WWE et rien en laisse supposer qu'il y parviendra un jour.

 

Flying Panda : Certes, les performances de Sin Cara sont poussives, ça serait se voiler la face que de le nier. Mais en même temps c'est un peu difficile de lutter avec un grillage au niveau des yeux et des lumières tamisées ! Cela dit tu cites Béberto mais les deux n'ont pas le même moveset. Sin Cara ce sont beaucoup de cabrioles tandis que le style du couillu est moins artistique on va dire puisqu'il se base sur des soumissions et des enziguiri. Pour moi les deux ne sont pas comparables.

Je ne veux cependant pas défendre l'indéfendable : pas besoin d'avoir attendu le retour de Reyrey pour constater l'écart de niveau entre les deux. Et Mysterio pour son retour, il colle juste un 619, la prise qu'on a dû voir des centaines et des centaines de fois, rien de bien impressionnant non plus.

 

 

Il faut dire que depuis que son chirurgien a malencontreusement sectionné un ou deux nerfs superflus, Rey est un peu… différent.

 

 

Corwin : Là tu causes juste de moveset. Mais ce qu'on reproche à Cara c'est son tempo à côté de la plaque. Mon propos, c'est de mettre en exergue qu'un fait connu (leur différence de niveau) empiriquement l'est désormais de façon flagrante puisqu'enfin nous avons l'occasion de les voir évoluer à quelques heures d'intervalle.

 

ShiningWizardOfSexy : Voilà, avec le retour de Rey, il y a encore moins de raison qu'on nous inflige Sin Cara. Ou à la rigueur, dans une feud avec un Hornwoggle masqué.

 

Flying Panda : Faut quand même pas oublier que Reyrey a les genoux en miettes. S'il est resté absent pratiquement un an c'est pas pour rien.

 

Corwin : Même avec ses genoux en miette il a envoyé du bois. Il n'est pas capable de faire les quadruples loop piqués d'un Sin Cara mais encore une fois il est plus crédible dans le ring. Rey Mysterio c'est Gérard Philippe qui raconte "Pierre et le Loup" de Prokofiev : justesse et efficacité. Sin Cara c'est Jean Gabin qui récite du MC Solaar : une sacrée voix mais pas du tout dans le bon trip.

 

lebowski : Comparé à Rey, Sin Cara manque d'impact dans son moveset, ses coups ne claquent pas assez. Mais son problème, c'est aussi qu'il est booké dominateur dans ses matches, c'est lui qui se retrouve à dicter le tempo, alors que ses moves sont tous des contres (un arm drag, c'est pour se dégager, pas pour faire mal). Regardez le match de Mysterio, il a passé son temps à faire le face en péril et il a passé trois moves de tout le match (seated senton, hurricanrana, ddt) . Du coup, quand il en passe un, il est mieux mis en valeur.

 

Silvernights : Pour remettre les choses un peu en perspective, Rey est une putain de légende du catch US, pour moi il est dans le top 20 ever Nord américain, au niveau du Taker, d'HBK, de Flair, et seulement indiscutablement dépassé par les mythes vivants que sont Hogan, SCSA, Rock voire Cena (oui je sais ça fait hurler). Cara reste un débutant, aussi prometteur et aussi brillant ait il été avant, le comparer à Rey, pour moi c'est l'envoyer à la mort. Après concernant Cara, le souci c'est que la comparaison qui fait mal, c'est avec Hunico.

 

 

Silvernights ne parle pas souvent, mais quand il s'exprime, on prend toujours un moment de césure pour apprécier la qualité du moment. Et se foutre intérieurement de sa cravate.

 

 

Corwin : Bon, pour reprendre l'argument du Panda Hunico est passé à la FCW depuis 2009, donc on ne peut pas dire qu'il soit un débutant en catch US comme l'est Sin Cara.

 

lebowski : Je me repète, mais le problème de Sin Cara, c'est qu'on lui donne des quasi squashs alors qu'il devrait être l'underdog dans tous ses matches. On a voulu le placer trop haut trop tôt avec un gimmick de super héros qui colle pas avec ce que le personnage a à raconter dans le ring. On peut pas booker un highflyer comme la première powerhouse venue…

 

SM : Et c'est bien pour ça qu'un des surnoms de Rey Mysterio est "l'ultimate underdog" ! Quoi qu'il en soit, merci Panda pour l'animation, merci messieurs pour vos lumières, on en arrive au mot de la fin, ce débat pouvant tout à fait se poursuivre en commentaires !

 

 

Merci de nous avoir suivis pour ce premier numéro du SM Late Show, n'hésitez pas à nous incendier en commentaires, pour être bien certains qu'il n'y aura jamais d'épisode deux (ou au moins pour nous offrir une bonne excuse de garnir l'épisode de vignettes dénudées !). Sur ce SmackDown en particulier, on pourra regretter qu'il persiste à accepter son rôle de B-show sans se rebiffer. Mais après le 1000ème RAW de lundi et avec un Ziggler actif autour de sa malette, il y a sans doute de bonnes raisons d'espérer. Allez, il est temps pour vous de reprendre une activité normale, good night and good luck !

10 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut