Catch

En garde!

En escrime, la mauvaise foi disparait dès qu’on a l’avantage.

Jules Renard.

 

Après nous avoir surpris en dévoilant la carte de son PPV Hardcore Justice plus d’une semaine avant sa diffusion, la TNA a donc décidé d’hyper son paye-pour-voir d’une manière dont elle ne nous avait pas habituée depuis longtemps : en parlant. Mais malgré une haute teneur ajoutée en joutes verbales, Impact nous a proposé plusieurs matchs dont deux très consistants, le tout en deux heures. Amateurs de duels et d’assauts frénétiques, vous allez être servis.

 

 

C’est l’heure du D-D-D-D-Duel !

 

 

Nalyse de l’Impact du 9 août

 

 

Petit rappel vite fait de la carte d’Hardcore Justice :

 

* TNA World Title Match: Austin Aries vs. Bobby Roode
*
BFG Series Ladder Match: A.J. Styles vs. Christopher Daniels vs. Kurt Angle vs. Samoa Joe
*
BFG Series Tables Match: Bully Ray vs. James Storm vs. Jeff Hardy vs. Robbie E.
*
BFG Series Falls Count Anywhere Match: Rob Van Dam vs. Magnus vs. Mr. Anderson vs. The Pope
*
X Division Title Match: Zema Ion vs. Kenny King
*
Knockouts Title Match: Miss Tessmacher vs. Madison Rayne.
* Chavo Guerrero & Hernandez vs. Kid Kash & Gunner

Une fois cela rappelé, il fallait pour la TNA aviver les braises des feuds en cours, et dans le cas des BFG Series ou les 12 sont en feud en quelque sorte, préciser les enjeux.

 

Evoquons déjà les matchs rapidement évoqués lors de cette soirée : le TT match ainsi n’a pas été abordé ou hypé mis à part un recap rapide de ce que les adversaires ont pu se dire la semaine dernière, la TNA considérant probablement que ce match, quelque peu bouche-trou dans la carte, était suffisamment promu. Mais, ô divine surprise, nous eûmes droit à un tag-team match cet Impact, et rien de moins qu’une défense de titres. Ainsi kaz et Daniels, champions en titre, durent comme de juste défendre leurs biens si convoités contre une équipe méritante, depuis longtemps à la recherche des titres et en plein momentum, vous aurez bien sûr reconnu…Garrett Bischoff et Devon !

 

HEIN ?

 

 

Voila à peu près ma tête quand j’ai vu ça.

 

 

Non sérieusement, faire défendre leurs titres aux pires ennemis d’AJ, très bien je ne dis pas. Passe encore de donner un title shot à une équipe qui n’a pas du faire plus de 2 matchs ensemble. Ok, la division TT est moribonde et pourrait connaître un début de regain dimanche. Mais ça ? Really ? Est-on obligé de devoir se carrer Bischoff fils dans ce match ? Devon ne devrait-il donc pas défendre son titre depuis le temps (même s’il a 23 titres tag teams qui parlent pour lui, mais bon !)?

 

Bref, cette nouvelle tag-team fut à la hauteur de l’équipe de France d’escrime lors des JO actuels : prometteuse au tout début, mais vite dépassée. Malgré la prestation correcte de face en péril de Garrett et le hot tag à Devon, les challengers n’ont pas gagné faute d’une triche intense des champions. Match bouclé en moins de 5 minutes, qui au moins n’aura pas été si mauvais ; que Devon et Garret soient une Tag-team, soit ; mais ils devraient être en toute fin de liste pour un title shot. Gageons qu’une fois les BFG Series terminé, les ceintures retrouveront une plus grande exposition, bien méritée.

 

 

Daniels n’ayant pas trouvé d’épée à proximité, il a décidé d’utiliser Kaz à la place.

 

 

Pour ce qui est des KO, Tessmacher s’est vu confrontée à celle à qui elle a piquée la ceinture, aka Gail Kim. Les deux ont eu un match potable sans plus, gagnée comme il se doit par la championne, et encore une fois arbitrée par Earl Hebner, qui post match a eu droit à un baiser très goulu de la part de sa « mie » Madison Rayne, comme pour bien rappeler que ce dernier risquerait de la favoriser dimanche. Bon ok, Brooke Hogan n’est pas la ce soir car Sting ne le voulait car elle risquait de se faire cibler par Aces and Eights, soit ; mais elle est capable de passer un coup de fil pour empêcher Hebner d’arbitrer ce match dimanche pour éviter la polémique, non ? Moi qui voyait une victoire malgré tout de la champion dimanche, je commence à me demander si cette storyline ne verra pas Rayne reconquérir le ceinture. Qui vivra verra, mais j’espère que Tess continuera de garder son championnat dans l’optique d’une feud fratricide contre sa sparring partner Tara.

 

 

Et si ça ne suffit pas, la championne prouvera qu’elle peut égaler Rayne dans TOUS les domaines !

 

 

Autre feud rapidement évoquée, celle du titre X-division, avec une rapide interview de Kenny King et une review du match de la semaine dernière. Interview très bonne d’ailleurs d’un King qui met over sa compagnie en faisant de son arrivée ici le pinacle de sa carrière. Ce petit peut réellement percer dans la fédération mais si son heure ne devrait pas sonner tout de suite, la TNA ayant trop misé sur Ion et sa feud avec Sorensen à mon sens. Mais je ne pense pas être le seul qui prend de plus en plus King comme un lutteur possédant le « total package » et un futur grand dont l’épée devrait embrocher plus d’un manant à l’avenir.

 

Passons maintenant au gros du PPV et de l’impact du soir : les BFG Series. Avec 3 matchs impliquant 12 lutteurs au total à hyper, la TNA a su mettre l’accent de manière différente sur l’ensemble des protagonistes. Prenons le premier match, le falls count anywhere avec Magnus, Mr Anderson, RVD et le Pope. Sur le papier le moins excitant, la TNA a utilisé un booking somme toute classique : booker deux des 4 qui ne s’étaient pas encore rencontrés (Magnus vs RVD), mettre le 3è aux commentaires (Anderson) et faire une promo du 4è juste avant le match (Pope). Bon pour le match en lui-même, c’était un match de RVD, soit une partition encore plus prévisible qu’un smackdown de Teddy Long. Sérieusement les moves de RVD sont tellement balisés que ça devient dur de croire que les adversaires ne peuvent s’y attendre ; je veux dire, une escrimeur qui ne ferait que de se fendre pour partir en flèche finirait par se faire contrer systématiquement : alors que RVD lui arrive comme ici à gagner, et assez souvent ! Magnus pour sa part a sorti une prestation plus qu’honorable et j’aimerais qu’il figure bien dans le classement final même s’il n’est pas dans le top 4. Il a de bonnes chances néanmoins de s’imposer dans un match qui ne sera pas des plus passionnants ce dimanche.

 

 

Halla halla, playa !!!

 

 

Un match bien plus savoureux est celui qui oppose Samoa Joe, Daniels, Aj et Kurt Angle. Daniels ayant déjà défendu ses ceintures, les trois autres ont été occupés ailleurs : AJ et Angle ont donc disputé un match pour les BFG Series, précédé d’une intervention d’un Joe vénère comme on l’aime à la table des commentateurs. Bon pour le match, je ne vais pas vous mentir : c’était le meilleur de la soirée avec le main-event, et même supérieur à ce dernier. Ces deux la se connaissent par cœur, et chaque assaut entre les deux est tel un duel de cape et d’épée, magistral et esthétique, et qui pourtant peut toujours se réinventer (bon dieu le backbreaker d’Angle…). Bon par contre la à part gagner dimanche puis tout déchirer (et après il a encore des matchs), pour AJ, c’est mort : vendant le jet-lag après son voyage en Australie (très pratique, aller en Australie quand tu veux regagner un championnat du monde…), il perdit contre un Angle en feu (mais qui botcha un nearfall), puis repoussa Claire Lynch qui semblait vouloir le réconforter ; Tant qu’AJ sera dans cette galère le titre semblera lui faire la tête, mais si la TNA veut nous la jouer retour gagnant out of nowhere pour AJ je prends. En tout cas le match de ce dimanche va dépoter du paté et je le dis, un MOTY peut être au rendez vous, encore plus excitant qu’une finale olympique (pour celles en escrime en France, faudra revenir en 2016).

 

 

Mais bon d’ici la, faudra redonner ses médicaments à Papy Angle…

 

 

Enfin, passons au dernier match actuellement le plus lié à la méta-storyline du moment, le tables match Ray-Storm-Robbie E- Jeff Hardy. Robbie E et Jeff Hardy ont eu l’occasion de s’exprimer en milieu de show, et Ray-Storm fut le main-event de ce soir ; concernant Robbie E, ce dernier a tenté de convaincre qu’il allait se relancer dimanche (mais oui…) tel une Laura Flessel qui a du cravacher pour se qualifier aux JO. Une prestation orale pas si mal d’ailleurs (i’ve got 5 points, bro !), surtout que les 5 points de Robbie viennent de Jeff Hardy, qui intervient mais n’a pas le temps de s’exprimer et se faire cueillir par les Robbie et passe à travers une table ! Je ne sais pas si ces deux la vont feuder, mais autant j’apprécie que Jeff puisse mettre over un jeune, autant que ce soit Robbie E, beurk ! Petit message à la TNA : ce type n’arrive pas à catcher. Il n’y arrive juste pas ! Lachez l’affaire ! C’est le genre de mec à tenir une épée du mauvais coté et à taper sur le casque au lieu des zones autorisées, oubliez le et donner plus de temps à d’autres.

 

 

Même ça, il n’y arrive pas…(thx , http://wrestlingwithtext.com/)

 

 

Enfin, Ray et Storm se chargèrent à la fois de l’opening et du Main-event. Ray fit clairement comprendre qu’il pensait Storm leader d’Aces and Eights, Storm vint bien sur se défendre et la surprise, Aces and Eights se pointa sur le titantron et…parla ! En voix trafiquée, certes mais parla, et ce plusieurs fois pendant la soirée. En gros, la stable compte bien se dévoiler mais dans ses termes, à son heure. Elle teasa aussi le dévoilement de sa nouvelle cible ce soir, puis finalement après le main-event en disant que l’on n’entendra parler d’eux que lors du PPV. La TNA a réussi à me faire attendre la révélation du groupe, et j’espère que cela sera un gros impact, mais il ne faudrait pas trop tarder avant que toute attente ne soit partie.

 

En ce qui concerne le match, il fut bon sans être extraordinaire mais son résultat le fut, car Bully gagna grâce au Bully Cutter après que Storm ait résisté à une bubba bomb et que lui-même ait résisté à un facebreaker. Personnellement le personnage de bully de ray me semble de plus en plus complet, que ce soit en match ou en dehors, et son inclusion dans le top 4 me semble de plus en plus possible. L’inclusion du cutter est assez cohérente car c’est un mouvement opportuniste par nature qui plus est cohérent avec son comportement (utiliser l’arbitre comme bouclier, les cordes pour se protéger, cracher en l’air et le rattraper etc…). Ray se sentait visé par l’annonce d’Aces and Eights mais je pense que c’est Storm qui en sera victime, ce qui devrait dissiper les soupçons le concernant. En tout cas, ce match propose un autre enjeu en plus des 20 points, ce qui en fera un autre moment à suivre du PPV.

 

 

Je te l’avait dit, voix numéro 2, qu’on avait eu raison d’aller squatter chez ce mec.

Bien vrai, voix numéro 1, lui ne risque pas de se prendre une sanction pour non-respect de wellness policy, il ne semble avaler que son propre crachat.

 

 

Voici, actualisé, le compte des BFG Series :

* James Storm – 66 points
* Samoa Joe – 54 points
* Kurt Angle – 48 points
* Mr. Anderson – 40 points
* Jeff Hardy – 35 points
* Rob Van Dam – 35 points
* Daniels – 33 points
* Bully Ray – 28 points
* Magnus – 21 points
* A.J. Styles – 16 points
* The Pope – 7 points
* Robbie E. – 5 point

 

Les 20 points des trois matchs plus ceux qui restent à jouer laissent encore beaucoup de champ possible mais Joe et Storm semblent avoir creusé un trou. Je ne pense pas qu’Anderson garde sa place, mais après tout est possible, et c’est aussi la une vertu de la TNA avec ces Series.

 

Le dernier point de cette Nalyse concerne le WHC et plus précisément la signature de contrat, moment rare à la TNA. En gros, l’embrouille venait de Roode qui s’évertuait à refuser le contrat à cause de termes qui ne lui plaisait pas. Sting déboula sur le ring en mode administrateur (c'est-à-dire sans facepaint) et invita les deux zigotos, après que Joseph park dans un segment backstage dit à la caméra tout le bien qu’un type comme lui pouvait apporter à Sting dans ces situations (une future inclusion dans le staff de la TNA ? Why not ?). Un échange intéressant survint, mais qui à mon sens était un peu redondant : vivement que ces deux-là en reviennent aux mains dimanche. En tout cas Aries pour convaincre Roode promit d’abandonner son droit de rematch en cas de victoire du it-factor, ce qui le convainc : mais l’arrangement étant verbal, un Hogan revenu pourrait le dédire. La feud pourrait bien se finir dimanche, ce qui poserait la question suivante : que fera le champion d’ici No Surrender ? Gageons que Aces and Eights serait une réponse viable ce qui augmente encore les chances d’Aries, alors que Roode reviendrait emmerder Storm. Mais tout est possible et les jeux ne sont pas encore faits, alors nous verrons bien ;

 

 

Toujours serrer la main de l’adversaire, puis la tordre avant l’assaut.

 

 

Tout est dit ! Les participants sont près, la main sur la garde de l’épée, les regards se croisent à travers les casques, les jambes se délient, les fleurets se testent, tout est prêt pour Dimanche. Let’s go TNA, et que les meilleurs gagnes ! Et si Aces and Eights peut en plus se dévoiler tant mieux !

 

 

Et si Aries ne triomphe pas, il se reconvertira comme épouvantail ! Un peu de paresse ne fait de mal à personne !

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut