Catch

Grogner d’ennui

La barbarie plutôt que l'ennui.

Théophile Gautier.

 

Nouvel épisode de votre chronique régulière préférée – en même temps c'est la seule – au menu du Triple H, du Prime Time Players, de la TNA, le tout sous l'oeil bienveillant d'Axl et Jyskal !

Et les réponses sont pour le moins partagées.

 

 

Gros oui ou grognon, épisode 11

 

1) La WWE est peu attractive en ce moment.

Jyskal : Gros oui

Malheureusement, ça me peine de le dire, mais la WWE m’emmerde un peu en ce moment. Cet été n’aura pas été le plus mémorable, loin de là, et le plus gros problème, c’est que la tendance ne semble pas prête de s’inverser. Habituellement, j’ai tendance à dire dans mes nalyses de shows moyens que la WWE ronronne peut-être, mais que les promesses sont belles et qu’on devrait voir arriver la lumière. C’est vrai pour la première partie, mais je commence à douter de la seconde.

Ca va faire 6 mois maintenant qu’on est dans le post-Mania et qu’on a jamais eu l’impression d’en sortir. Le turn de Punk manqué parachève une période bien terne, certes parsemée de bons matchs, mais d’aucune histoire vraiment marquante. Alors même si ONCE AGAIN, le dernier RAW nous prend encore à la gorge avec une péripétie qui promet du très très lourd, il serait grand temps de sortir de la promesse et de cesser de nous faire miroiter de la folie pour enfin passer aux actes. Un peu de bootyshaking les bookers ?

 

 

Axl : Gros oui.

En août, je n’ai pu voir aucun show (pas même le Smackdown que j’ai brillamment nalysé et vous y avez vu que du feu, nananère), mais j’ai lu tous les « TV Reports » super détaillés de 411, en plus de nos incontournables nalyses (commentez, lecteurs, même pour dire « bon papier, je suis d’accord sur tout » ou pour les descendre, on veut entendre votre douce voix !), et ça ne m’a pas fait regretter d’avoir manqué les shows. Les storylines principales sont faibles, donc la WWE est peu intéressante.

J’élabore un peu : le heel turn de Punk est tiré par les cheveux, mal justifié et alimenté par des péripéties embrouillées (son débat sur le respect avec Cena) ou peu convaincantes (son assassinat de Lawler, qui devrait donner envie à tout être humain normalement constitué de lui ériger une statue). La feud Sheamus-Del Rio a été paresseuse, prévisible et pas très emballante dans le ring. Le départ de Jericho a été particulièrement mal géré (sa survie à la WWE aurait dû être l’enjeu de son match à Summerslam, avec un gros buildup en amont). La guerre ouverte Triple H – Lesnar a mis trop de temps à démarrer (toutes ces histoires de procès…) et a fini abruptement par le « départ » des deux protagonistes. A côté de tout ça, il y a quelques éléments sympas, à commencer par l’impeccable Daniel Bryan, mais globalement, on traverse actuellement une période bien terne.

 

 

"Brodus gagne ! Quel match enthousiasmant, et quelle victoire importante pour lui ! Yipee, j'adore ce mec, j'adore ce show, c'est MONDAY NIGHT RAW !"

Jerry Lawler, commentateur sous LSD depuis 1997.

 

 

2) Triple H aura sa revanche contre Brock Lesnar.

 

 

Jyskal : Grognon.

Même si le « grand » départ de la plus grande superstar de ces 20 dernières années laisse imaginer une revanche lors de son retour qui ne fait aucun doute, je ne vois que peu de raison d’aller dans ce sens. HHH a échoué, Brock a gagné et peut à présent revendiquer le titre de King of Kings. Il a redoré son blason salement amoché après sa défaite contre Cena. Il est temps pour lui de se tourner vers autre chose, une revanche n’aurait aucun sens.

Lors de son ultime comeback, Trips peut tout à fait être défié par un jeune loup qui le mettra hors d’état de nuire. Si Sheamus est heel d’ici là, ça serait fun de le voir défendre sa ceinture à Mania contre son mentor, le combat serait enfantin à booker et me ferait franchement saliver. Un carrière versus ceinture en last man standing ou autre stipulation bien stiff entre deux des meilleurs brawlers du business, sur le Grandest Stage of Them All, en guise d’ultime passage de flambeau entre le maitre et son élève. J’adorerais.

 

 

AxlGros non.

A priori, on pourrait y croire. Parce qu’il est comme ça, ce gros relou de Triplache : quand il se fait démonter une fois, il faut qu’il y retourne, demandez à l’Undertaker, qui n’en peut plus de devoir lui casser la gueule à chaque Wrestlemania. Pourtant, je ne pense pas qu’il aura un match en bonne et due forme contre le sympathique et souriant Brock. Pour une raison simple : pour autant que je sache, Lesnar n’a qu’un nombre de dates limité dans son programme, et son contrat arrive à expiration après Mania. Si on part de ce postulat, on se dit que son temps est précieux, et qu’il faut l’utiliser à bon escient. Ce qui signifie : lui donner deux ou trois feuds marquantes d’ici la fin de son run. Il n’aura guère le temps d’en faire plus. Or relancer les hostilités avec HHH prendrait nécessairement beaucoup de temps, et n’amènerait pas grand chose : si Lesnar bat à nouveau Hunter, on ne sera pas beaucoup plus avancés (on sait déjà qu’il lui est supérieur) ; s’il perd, on aura reculé, Lesnar apparaissant comme beaucoup trop friable, lui qui doit être un monstre dominant.

Bref, je vois Lesnar feuder d’ici à Mania contre les principaux top faces de la WWE à choisir parmi Cena, Orton, Sheamus et l’Undertaker (aux alentours de Mania très probablement). Il pourrait bien croiser la route de Triple H une fois de plus, ne serait-ce que pour entériner son retour. Mais je ne vois pas de match à part entière les deux. Soit Hunter s’effacera (et proposera un poulain genre Sheamus ou Orton pour le représenter face à la bête), soit Brock le démolira en traître pour enfoncer le clou de sa bestialité. Mais il n’y aura pas de revanche en tant que telle, en tout cas je l’espère. Mon Brockinou a mieux à faire.

 

 

OK, Brock, un dernier challenge pour toi. Tu refuseras sans doute, comme l'homme lâche que tu es. Mais tu ne pourras pas être le plus grand tant que tu n'auras pas relevé mon défi. Pour te montrer le vrai King of Kings, tu dois… SIGNER SUR MON PLATRE ! Et attention hein, avec des vrais mots !

 

 

3) Les Prime Time Players feront des champions tag-team intéressants.

 

 

Jyskal : Grognon.

C’est pas un grognon totalement négatif ici. Je réponds juste à la question telle qu’elle est posée. Je ne pense pas qu’ils feraient des champions « intéressants », dans le sens que je les vois mal révolutionner la situation actuelle ou bien être protagonistes dans des storylines palpitantes si ils venaient à décrocher les ceintures. En revanche, je suis tout à fait pour qu’ils les gagnent car ils sont divertissants, plutôt bon heels (de bonnes têtes à claques) et semblent s’améliorer dans le ring. Donc ça promet quelques matchs fun avec JimmyBoom et les autres équipes du moment.

Mais avant d’être des champions intéressants, il faudra déjà que la ceinture le soit. Ca me semble évident. Difficile de s’intéresser à une division qui ne semble même pas passionner les personnes en charge de l’écriture des émissions. J’ai du mal à comprendre, surtout que la division n’a probablement plus été aussi fournie depuis des années. Les jeunes équipes sont là, prêtes à saisir tout le temps d’antenne qu’on leur offrira, mais non personne ne presse la gachette à Stamford. Les Usos, les Colons, les PTP, les Air Jimmy, Kidd/Gabriel… Mais aussi de potentielles associations de gros noms comme Kane/Bryan ou pourquoi pas Mysterio/SinCara. Y’a de quoi faire merde. Et ce jour là, on pourra peut-être parler de champions intéressants.

 

 

AxlGros non.

Pour ça faudrait deux choses : 1) qu’ils soient un jour champions, ce qui n’est pas gagné. 2) qu’ils soient un jour intéressants, ce qui n’est pas gagné non plus. Ils sont moyens dans le ring, même si j’apprécie le fait qu’ils possèdent deux ou trois moves communs à leur répertoire. Mais je trouve leur charisme discutable, leurs capacités au micro faibles, et leur gimmick finalement assez chelou : s’ils sont là pour gagner des « millions of dollars », pourquoi ils se comportent comme des gogols, à danser partout en houhoutant ? Parce que c’est des Noirs ? Ah OK, d’accord.

 

 

Faites gaffe à vous, Kofi et Truth, parce que même si je suis plus là, Titus O'Neil sera impitoyable comme Chris Benoit le 25 juin 2007 ! …ben quoi ? Qu'est ce que j'ai dit encore ?

 

 

4) Le match Cena/Punk de Night of Champions sera à la hauteur de leurs affrontements précédents.

 

 

Jyskal : Gros oui.

J’aurais carrément pu dire grognon ici, car je pense même qu’il pourra être au dessus ! Surtout quand on voit la fin du dernier RAW, on se dit que toutes les pièces sont en place. Punk est à présent un vrai heel. Cena a regagné un peu de sa popularité d’antan. Et surtout, le match aura lieu dans le fief du Marine ! Un véritable match retour donc. C’est l’occasion rêvée pour les bookers de proposer un affrontement épique en miroir du Money in the Bank de l’année dernière. Il faut absolument repartir des bases d’une promo trop vite balayée par l’annonce d’AJ. Celle du RAW d’il y’a deux semaines quand Cena intimait à Punk de le choisir pour gagner le respect et définitivement faire rentrer son règne de 300 jours dans la légende. Celle où il titillait l’orgueil du champion et justifiat les mois de mauvais traitement d’un CM relégué en dessous du rang de main event à chaque PPV. Celle où le grand manipulateur se retrouvait manipulé par le Marine contre toute attente.

Il faut absolument repartir de là et y incorporer les évènements récents afin de créer une histoire passionnante qui sera à la hauteur de celle de l’année dernière. Pour le job dans le ring, vous pouvez faire confiance aux deux briscards. J’ai beaucoup d’espoirs pour ce match qui pourrait sauver la fin de l’été.

 

 

Axl : Gros oui. Dans leurs matchs précédents, Punk n’était pas pleinement heel. Cette fois, la dynamique est différente, l’histoire racontée sera donc différente, ce qui rafraîchira un peu cette affiche à laquelle on commence à s’habituer. De plus, en l’absence de match de gala type Lesnar-HHH, ça sera le main event. Ils auront donc plein de temps, notamment pour jouer avec la foule bostonienne (pas nécessairement acquise à Cena d’ailleurs). Je suis assez confiant quant à la capacité des deux hommes à faire quelque chose de très correct, avec au final une vilaine heelerie du Punkster pour conserver son titre, ce qui me remplira d’aise.

 

 

-Dis-le ! Dis-le que notre match sera encore meilleur que notre ***** à Chicago l'an dernier !

-JAMAIS ! CHIEN !

 

Hop, on échange !

 

 

5) Ric Flair serait un manager valeureux pour Dolph Ziggler

 

 

Axl : Gros non.

Ric Flair ne serait un manager intéressant pour personne. Pas même pour Heath Slater, not to mention l’excellent Ziggler. Ric Flair est un vieux débris pathétique, au débit incompréhensible et à la fâcheuse manie de tout ramener à sa pitoyable et décatie personne. Je prie pour que les rumeurs l’annonçant de retour à Stamford soient erronées. En tout cas, je ne veux pas le voir dans mon écran. Et s’il y parvient quand même, je lui souhaite une feud contre Ryback, putain.

 

 

Jyskal : Gros non.

Non non non. Non ! On parle depuis des semaines de le laisser voler de ses propres ailes et de le sortir de l’ombre de Vickie et ce serait pour lui recoller quelqu’un ? Qui plus est infiniment plus charismatique et important que la Cougar ? Ce serait totalement contre productif selon moi. Evidemment que cela nous offrirait probablement des segments en or et des moments forts pour lancer la carrière de Ziggler. Mais ce dernier peut tout aussi bien se les créer lui même dans le ring avec ses dropkicks ahurissants, ses Fameassers de malade mental et son selling inégalé. Et le peu de temps qu’il a eu au micro dernièrement, il a su l’exploiter à merveille et surtout prouver qu’il avait le potentiel pour avoir non seulement la gueule, le look, le talent, mais aussi le bagou d’un futur très grand pour l’avenir.

Si Flair revient un jour, laissons donc le cabotiner dans le rôle du GM par exemple, mais je ne veux pas le voir éclipser l’étoile montante qu’est Dolph Ziggler.

 

 

2010 : AJ Styles devient le premier catcheur de la TNA à remporter le PWI 500, en étant coaché par un des cinq plus grands catcheurs de tous les temps. Au même moment, Axl vomit de dégoùt sur son clavier.

 

 

6) Alberto Del Rio mérite de remporter le titre de Sheamus.

 

Axl : Gros non.

C’est toujours la même antienne avec Del Rio : le catcheur est très bon, quoique peu spectaculaire, mais le personnage stagne méchamment. Aucune évolution depuis un bail pour lui, juste des mimiques menaçantes et des promesses, jamais concrétisées, de redevenir champion du monde un de ces quatre. Sa surprenante victoire clean par abandon contre un top face du calibre d’Orton renforce carrément le combattant, mais le personnage est toujours aussi inintéressant de mon point de vue. Qu’on lui écrive de vraies bonnes promos ou à défaut de vraies bonnes histoires, et je le considérerai comme un champion du monde en puissance. En attendant, il fait seulement office de chair à canon pour le rouquin, et ne doit pas aller plus haut à mon avis.

 

 

Jyskal : Gros oui.

Kayfabement parlant, Del Rio mérite carrément ouais. Si on suit le booking, Berti enchaine performance après performance contre le rouquin, s’approchant toujours un peu plus de la victoire et n’en ayant été privée la dernière fois qu’à la faveur de DEUX tricheries flagrantes du champion. On peut logiquement dire qu’il mérite de gagner à Night of Champions si il conserve le même niveau. D’un point de vue plus externe et « analytique » dirons nous, j’apprécie ce build de destructeur sympathique développé avec brio depuis plus de 8 mois et j’avoue que j’aimerais voir le règne de Sheamus continuer encore un peu. Tout comme pour Punk, ces règnes sont bénéfiques pour l’avenir. Les longues périodes d’invincibilité comme ces deux là étaient vraiment rares et de ce fait sont d’autant plus marquantes aujourd’hui. Elles servent indéniablement ces deux superstars qui s’installent définitivement dans l’esprit des suiveurs comme des main eventers pour le reste de leur carrière. Du coup je suis un peu partagé. Mais bon, je me dis qu’un mini règne de Del Rio ne serait pas volé tout de même. Ce sont un peu les Orton et Christian de 2012 alors il faut bien mettre un peu d’animation !

 

 

Cet homme n'a pas perdu un match depuis le 12 juin 2012, et a accumulé 9 succès de rang contre Alberto Del Rio. Le suspense est insoutenable !

 

 

7) La WWE doit s'inspirer du succès des Bound for Glory Series de la TNA

 

 

Axl : Gros oui.

Sans aller jusqu’à copier le fonctionnement des BFG Series, évidemment (je me demande d’ailleurs si la TNA pourrait leur faire un procès s’ils faisaient exactement la même chose), la WWE devrait faire un truc de ce genre. A savoir : un long championnat en vue du titre, mettant aux prises une grosse dizaine de ses meilleurs catcheurs. Bon, vu qu’à la WWE il y a deux titres suprêmes, ça devrait se faire pour une seule ceinture, of course, et donc laisser quelques stars à disposition pour l’autre. On n’aurait donc pas une lutte acharnée entre les douze meilleurs (pour reprendre le nombre décidé par la TNA), mais disons entre douze des quinze ou seize meilleurs, les trois ou quatre autres étant en lice pour l’autre championnat du monde. Ca pourrait être tout à fait passionnant. Imaginons un peu ce que donneraient des BFG Series made in WWE, tiens.

Disons que l’enjeu est le titre poids lourds. Pour se différencier de la TNA, où le vainqueur des Series ne gagne qu’un title shot, disons que le titre WHC a été déclaré vacant, suite à quelque entourloupe. Sont en lice : Sheamus, Del Rio, Orton, Christian, Henry, Kingston, Cesaro, Bryan, Swagger, Ziggler, Mysterio et Barrett. Ca laisse libres Cena, Punk, Kane, Show et quelques autres pour le titre WWE. Ce serait l’occasion de voir pléthore d’affrontements intéressants et, surtout, surtout, dotés d’un vrai enjeu ! Car c’est le grand problème à la WWE : les victoires et les défaites n’importent pas, ou presque. Tu perds ou gagnes en weekly, who cares. Là, chaque match a une vraie importance. Ces confrontations permettent de mettre en valeur des midcarders (dans ma liste, on pourrait aussi inclure des Sandow, Ryback ou autres Clay histoire de les pusher), de multiplier les matchs originaux face-face ou heel-heel (un Kingston-Mysterio ou un Cesaro-Bryan, miam !), de raconter plein d’histoires (la renaissance d’un Swagger, la trop grande arrogance d’un Orton qui perdrait plusieurs combats et devrait finir sur un sans faute pour s’imposer, les ruses d’un Del Rio qui corromprait des arbitres pour gratter des victoires, et ainsi de suite). Si cette affaire était bien menée, elle nous offrirait plusieurs mois très appétissants. Hélas, la WWE et le booking à long terme, voilà quoi…

 

 

Jyskal : Gros oui.

Le format ne me transcende pas plus que ça, genre je m’en fous qu’on ait des phases finales en PPV, je trouve même le concept beaucoup trop long pour un simple title shot. En revanche il réalise une chose importante, il remet la victoire au centre de tout. Peu importe les heels ou les faces, les tricheurs ou les artistes, les manipulateurs… tous veulent gagner leurs matchs. Un concept trop souvent oublié à la WWE où le triomphe en hebdomadaire ne signifie plus rien. Les title shots sont souvent distribués arbitrairement ou lors de matchs improvisés sur un coin de table, mettant en scène des mecs piochés toujours dans le même pool de 5-6 mecs. Peu importe le ratio victoire-défaite, peu importe le prestige des longues séries, la méritocratie n’a plus sa place à la WWE et l’applaudimètre règne en seul maître à RAW et Smackdown.

Et ce constat ne concerne pas que le main event. C’est jusqu’à la lowcard la plus profonde que le mal est installé. Quelqu’un sait où ont mené les trois victoires consécutives de Kidd en weekly sur Swagger et Tensai ? Qui a compris le beau bordel entre les victoires et défaites des Colons, des PTP et de Air Jimmy en individuel et par équipes ? On peut remonter plus loin avec les victoires coup sur coup de Tensai sur Cena et Punk qui n’ont jamais abouti sur rien (même si la creative n’était plus à fond sur Tensai peu de temps après, rien n’empêchait de lui faire perdre un title shot en weekly…).

Bref, sans reprendre une idée de tournoi à la WWE, les gars de VKM seraient bien inspirés de donner un peu plus d’intérêt aux matchs de weekly en ajoutant plus d’enjeu et en poussant plus leurs superstars à se battre pour gagner TOUS leurs matchs. Et ensuite de souligner et d’exploiter les séries de victoire. Le booking ne se résume pas à des winning streaks de gros balèzes qui squash des crevettes ou bien les losing streaks de mecs en perte de confiance. J’ose espérer qu’ils savent un peu plus nuancer que cela…

 

 

Le dernier tournoi en date de la WWE rappelle les heures les plus sombres de notre histoire : il a servi à déterminer qui serait le champion illégitime après le départ de CM Punk avec la ceinture. Le vainqueur de ce tournoi a perdu le titre le même soir, contre John Cena. Voila, voila.

 

 

8) Luke Gallows ferait un bon leader pour les Aces and Eights.

 

 

Axl : Gros non.

J’apprécie Gallows, qui est un bon catcheur que la WWE a mal exploité, notamment vers la fin de la SES. Mais le leader des truands doit être un type d’un autre acabit. Gallows est aux yeux de la plupart des suiveurs un no name, ou presque. Qu’il s’avère le chef de la faction masquée serait une déception. Il peut très bien y trouver sa place, mais pas au premier rang. Pour ce rôle-là, il faut une pointure, un cerveau reconnu, un catcheur du niveau du main event, genre heu… Shane McMahon! Oui ! Shane est le boss, et pas seulement des As et des Huit, mais de toute la TNA, et il va donner l’assaut à la WWE pour tuer le père une bonne fois pour toutes ! Les troupes d’Orlando débarqueront dans les salles de Stamford pour une série d’attaques épiques, ce qui aboutira à une storyline du feu de Dieu durant un an et culminant en une série de matchs phénoménaux, avec pour enjeu le contrôle total sur les deux compagnies ! En plus ça serait du jamais vu ! Vas-y Major, range ton Gallows tout pourri là !

 

 

Jyskal : Gros prout.

Merde. Mauvaise pioche Major, je ne regarde pas du tout la TNA… Bon alors j’ai fait un effort et je me suis renseigné tout de même sur cette « fameuse » storyine en cours. Et du coup j’ai vu les rumeurs de membres des Aces and Eights. Si je comprends bien, aucun membre n’est encore connu. On parle de Masters, Wes Brisco, Mike Knox, Jarrett… et Luke Gallows. Ok bon du coup je ne pige pas trop la question. Luke Gallows ferait-il un bon leader ? Moi quand on me dit Luke Gallows, je pense à Festus ou bien à l’andouille qui accompagnait Punk en mode gourou straightedge, bref un crétin.

En tant que fan assidu de la WWE sur les 5 dernières années, j’ai une piètre image du mec. Donc aucune idée si il fera un bon leader. Tout ce que je sais c’est que leur storyline est pas dégueulasse et me donnerait presque envie de matter la TNA si ils sortaient de leur garage.

En effet, le côté « wargame » me botte pas mal. Le côté invasion avec des mecs inconnus qui se frittent à des icones de la fédération c’est plutôt excitant. D’une part car on veut savoir qui sont ces connards, d’autre part car on sait qu’au bout du chemin ça va nous donner un énorme combat bien épique. Je leur souhaite un bien meilleur dénouement que le Nexus à la WWE, même si j’ai du mal à comparer Wade Barrett et Luke Gallows. Mais c’est un novice total qui vous parle. Je préfère vous laisser écouter l'avis d'Axl et participer dans les commentaires sur ce sujet !

 

C'est tout pour cette fois, à la prochaine pour encore plus de rebondissements, de trahisons, de drama, de tout ! Pour cette fois, les commentaires ne sont pas encouragés, ils sont carrément imposés.

 

 

Tiens, Josh n'avait pas commenté. Dommage pour lui.

31 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut