Catch

Questions pour un (grand slam) champion !

Une émission de jeux est la forme la plus basse de vie animale.

Groucho Marx

 

La route direction Bound For Glory s’intensifie à la TNA. Une fois n’est pas coutume, la majorité de la carte fut dévoilée plus de deux semaines avant le show, et même si certains affrontements attendent encore d’être officialisés, on se dirige vers un PPV très intense et plus indécis que prévu. Alors, est-ce qu'elle va encore nous décevoir ou sera-t-elle enfin capable de survivre à nos attentes ? Cette Nalyse est la pour y répondre, et cela sans joker, aide à un ami ou avis du public.

– C’est sympa de m’aider à m’entrainer pour mon prochain quizz, Taiji !

– Mais de rien Major Tom. Bon j’ai glané 2-3 questions sur le net, tu te sens prêt ?

– Allez, envoie la sauce !

– Bien, je commence : selon une étude récente du MIT, il a été prouvé que trois personnes sur quatre…

– C’est une partouze à sept !

– Bonne réponse !

                                                   

Nalyse de l’Impact Wrestling du 27 septembre

Beaucoup d’officialisations donc, et pour commencer sans vraiment respecter la chronologie de l’épisode, mais plutôt pour aller croissant dans les attentes des suiveurs, nous connaissons désormais l’affiche du match féminin à Bound For Glory.

 

Non pas que le suspense quant à la challengeuse de Tessmacher ait été très intense : mais il semble qu’à la TNA, en tout cas kayfabement parlement, Tara, qui avait perdu son match à No Surrender, restait en première ligne pour un autre shot, mais que ce soit son comportement face à Tessmacher (son heel turn quoi !) qui l’oblige à devoir disputer un match pour ce même shot face à l’autre championne, ODB (non je n’appellerai pas E-Y « championne » !). En tout cas, selon Brooke H, cela semble être la « punition » qui l’attendait cette semaine. Bizarre, cette manière de punir, même si dans le segment backstage pré-match, Brooke sembla faire enfin preuve d’un peu de personnalité, ce n’est pas trop tôt. Tara elle discuta au téléphone avec son nouveau mec d’Hollywood, et je ne serais pas étonné que cet homme s’invite dans la feud d’ici peu de temps.

 

Car bien sur, Tara remporta le duel, grâce à une fourberie digne de son nouvel alignement. Le match lui-même ne fut pas renversant, ODB dominant grâce à sa puissance, mais se faisant finalement battre par un roll-up (malheureusement)  quand Tara, prétextant une blessure au genou, surprit la buveuse invétérée et amorça la prise létale dans toutes les divisions féminines (à la TV américaine, s’entend). Donc voila, un match officialisé, probablement l’un des moins fascinants de la carte mais on peut espérer néanmoins que les deux donzelles disposent de sept-huit minutes pour une opposition qui dépasse le stade de pause pipi. Mais dans une division affaiblie par les départs, avec les rumeurs désignant Bruce Pritchard, dont on va reparler, comme le responsable de la perte de temps d’antenne et d’importance des K-O à la TNA (et des départs s’ensuivant), je me pose des questions sur leur avenir à long terme.

– Deuxième question Major : qu’est-ce qui en plastique, de couleur indifférenciée, qui monte et qui descend ?

– Un nibard de lutteuse de la WWE ou de la TNA ?

– Merde alors, t’es doué !

 

J’en viens au Gutcheck qui recéla une surprise en ce qui me concerne : il n’y eut pas de surprise. En effet, si Evan Markopoulos fut logiquement recalé par les jurés, même si tous s’accordèrent qu’avec du temps, il pourrait s’imposer, pas de trace de Joey Ryan. Néanmoins, au début de la séance backstage des jurés, Snow et Pritchard s’enguelèrent un peu sur la manière dont le premier avait frappé Ryan. L’histoire n’est donc pas finie, mais on peut penser qu’elle ne reprendra qu’après Bound for Glory.

 

Pour ce qui d’Aces and Eights, la storyline avança enfin, et d’une manière assez impromptue.  Hogan et Sting furent au prises avec le leader d’Aces and Eights, uniquement vu de dos (et à la voix trafiquée), et emmenés dans le repaire après s’être fait enlevés. Si, si, enlevés à coup de spray dans les yeux amené par une demoiselle qui manifestement gravite dans le milieu du catch (non pas qu’elle soit une célébrité, mais si jamais un newser lit cet article et veut faire une news dessus, je lui laisserai chercher son nom, moi je ne l’ai plus en tête), puis embarqués par les Aces and Eights dans une séquence backstage digne d’une série B. Bref, arrivons au plus important : Hogan a fait un deal avec le leader de la stable : à BFG, un deux contre deux opposera deux membres d’A’s and 8’s à deux personnes choisies par Hogan. Si ces deux dernières gagnent, plus de nouvelles des hommes à la cagoule. Mais s’ils gagnent, c’est entrée libre à la TNA. Hogan et Sting annoncèrent alors qu’ils étaient plus qu’heureux à l’idée de les dessouder, mais il fut bien précisé qu’Hogan devrait CHOISIR les deux membres, et pas en faire partie (dans le texte : « For once, this is not about you ».). Autre précision : Park est en vie, mais détenu jusque BFG.  Tout l’intérêt des deux prochaines semaines sera de savoir qui seront les élus appelés par le Hulkster. Si Sting, avec qui Hogan a été libéré, semble fermement vouloir en être, la question se pose pour le deuxième. Bully Ray, qui semble ne pas avoir quelque chose à faire d’ici la ? Jarrett, qui pourrait se présenter comme l’homme providentiel ? Ou un autre ? En tout cas, pour moi, le « boss » se réduit désormais à deux éventualités, puis que Ray était à l’Impact zone en même temps que ce segment : Jarrett, ou bien le retour de Bischoff. Perso, je préférai l’homme à la guitare, Bischoff étant largement mieux hors-écran désormais. Mais on verra bien ce qu’on aura.

 

-Top ! Je suis un concept d’émission catchesque qui a pour but de révéler des nouveaux talents, les plus méritants obtenant un contrat. Je n’ai pas encore produit de réelle star mais un des concurrents qui a échoué se fait depuis remarquer en racontant n’importe quoi à la télé …

– Tough Enough !

– Hein ? Non je voulais Gutcheck ! A qui tu pensais pour le mec ?

– Ben à Josh Mathews, mais le Miz pouvait le faire.

– Ouais, pas con !

 

Sinon autre officialisation d’un match à haute teneur ajoutée : Bobby roode, qui lutta dans le main-event de la soirée, affrontera bien James Storm à BFG, mais dans un street fight. C’est Hogan qui annonça lui-même la nouvelle, ainsi qu’une autre bien plus surprenante : King Mo, le combattant de MMA fera ses débuts la semaine prochaine à Impact et sera le special guest referee. Dis comme ça, on pourrait penser qu’il s’agit « juste » d’une célébrité invitée pour faire un peu de buzz mais le fait qu’il ait signé dans la fédé laisse à penser que c’est surtout un moyen de le présenter au public avant qu’il ne fasse ses débuts sur le ring. A voir donc la semaine prochaine, pour se faire une idée sur les aptitudes du bonhomme ne serait-ce qu’au micro. Nous eûmes également droit à la réaction de Roode suite à ces annonces, qui semblait ravi de l’annonce du street fight. Pour ce qui est de King Mo, il se contenta de le mettre over rapidement. Espérons que l’inclusion de Mo n’empiète pas sur l’intensité du match à venir, qui sera probablement plus violent et moins technique qu’une rencontre classique, mais aussi bien plus intense et réaliste. Je sens quand même bien une intervention du referee dans le match, l’alignement de King Mo pourra déterminer en faveur de qui.

 

Une fois de plus la division tag-team fut mise à l’honneur, mais pas dans un match par équipes : un 3-way impliquant un membre de chaque équipe, ici Kaz vs Chavo vs Angle. Un affrontement appétissant sur le papier donc mais qui fut moins palpitant que prévu, et même « sloppy » comme disent les anglais, c'est-à-dire un peu téléphoné. Au vu des excellentes rencontres entre ces compétiteurs que nous avons pu voir, récemment, gageons qu’ils en gardaient sous le pied et que le vrai spectacle aura lieu à BFG. L’action débuta par le désormais classique « Tout le monde déteste Daniels », Chavo et Angle s’acharnant dessus dans les coins avant qu’Angle semble se faire mal et que les partenaires des lutteurs en train de catcher se fassent expulser car ils menaçaient de transformer le match en brawl incontrôlable. Après la coupure pub, Angle montra qu’il ne semblait pas si blessé que ça en suplexant tout ce qui bougeait, puis Angle slam sur Daniels peu de temps après. C’est après que ça devenait un peu plus bizarre ; de la chute de Chavo après une tentative de suplex sur Angle jusqu’au STO final de Daniels qui lui apporta le tombé, les coups semblaient bien moins réalistes. Mais bon, le résultat est satisfaisant, l’équipe championne regagnant un peu de momentum après quelques semaines très difficiles, et on peut penser qu’un KAZ vs AJ vs Hernandez nous attend dans les deux prochaines semaines, ce qui suffit à mon bonheur.

A Bound for Glory, pour vraiment devenir l’homme le plus détesté du monde du catch, Daniels va changer de partenaire et révéler le seul type plus haï que lui par les fans de catch : Justin Bieber.

 

Abordons désormais le main-event de cet épisode, qui fit honneur à son statut : un tag match Aries/Hardy, les deux protagonistes du match pour le titre, à Bully Ray accompagné donc de Bobby Roode. Au vu de son interview pré-match, le bully ne semble pas avoir renoncé à un éventuel WHC match, mais ce dernier devra attendre un peu plus tard. Roode lui avait rencontré Aries backstage et avait joué à des jeux d’esprits avec ce dernier, se vantant d’avoir déjà battu Hardy plusieurs fois comme champion. L’affrontement fut long, intense et psychologiquement intéressant, Ray et Hardy commençant, Aries faisant un blind tag mais Ray refusa de combattre un type déjà battu la semaine dernière. Il dut donc se « contenter » de Roode un certain moment. On notera au passage le nombre de « moments » remarquables assez important de ce match : Aries qui se couche sur le turnbuckle pour distraire les heels pour que Hardy puisse placer une double flying clothesline, les triches successives et effectives des heels, puis plus tard refusant de faire le hot tag à Hardy, Ray qui clothesline son partenaire suite à l’esquive du champion… Des heels qui furent les seuls à agir vraiment en équipe tout au long de ce match, et qui perdirent malgré tout. Aries s’occupa à lui seul de ses opposants et brainbusta Roode, mais Hardy à son tour fit un tag non désiré par son partenaire, swanton bomb et pin de la Charismatic Enigma. Le match se finit par la vision des deux partenaires d’un soir s’engueulant, certes sans se chercher violemment mais avec un certain degré d’agacement perceptible.

– Tiens Major, à quoi tu penses quand tu regardes cette image ?

– Ben, à Hardy qui effectue une double clothesline sur Ray et Roode, pourquoi ?

– Rien, je crois que j’ai quelque chose à proposer aux psys à la place des dessins à l’encre de chine pour sonder la psychologie de leur patient. Moi je vois le truc vert de Cofidis qui vient faire des calins à Roode et Ray pour ensuite leur proposer un crédit revolving.

– Damn !

Bref, pas grand-chose de nouveau de ce coté-là, un match très solide et sympa mais qui n’a pas fait dramatiquement avancer le schmilblick. Aries semble vraiment jalouser Hardy, à voir si cela va donner un turn de sa part ou si cela est fait pour seulement monter les enjeux du jour J. Avec le nouveau match en rapport avec les Aces and Eights, et le fait que le WHC semble de plus en plus fermé à Bully, je pense que Aries gardera son bien clean face à Hardy pour le perdre face à Bully, probable aide de Sting à BFG qui se retournerai pour s’allier avec les cagoulés et ensuite prendre la ceinture au PPV d’après. Mais le fait est que les cartes sont redistribuées et l’avenir incertain, ce qui est très bien pour maintenir le suspense autour de la ceinture.

Moi tant qu’on ne désigne pas le sort de ma ceinture comme celle des divas en 2010, tout va bien.

Enfin j’en arrive au dernier match, ni le plus parfait ni le dernier dans le show mais mon préféré néanmoins, celui du « Championship Thursday » ou Hogan détermine qui mérite un shot à une ceinture donnée, parmi 4 participants.  Ici deux personnes seraient sélectionnées puisqu’il s’agissait de déterminer le TV champion, la ceinture étant vacante depuis le départ de Devon. Départ qu’Hogan reconnu et déplora publiquement mais il fallait un remplaçant. Garrett Bischoff, Magnus, Mr Andersen et Samoa Joe se disputèrent donc le droit de concourir pour le titre et c’est à signaler, Hogan choisit les meilleurs, à savoir Anderson et Joe, Magnus et Joe continuant de se chercher verbalement. Deux anciens champions du monde qui se disptent le titre le plus mineur de la fédération, voila qui peut redonner du lustre à cette ceinture hautement dévalorisée depuis des mois voire des années. (Devon avait eu au moins le mérite de la défendre plusieurs fois ; mais qui se rappellera des règnes de Robbie E ou d’Eric Young ?) Cette confrontation pour le titre fut équilibrée, les deux adversaires tentant de provoquer le résultat grâce à leurs finishers dès l’entame pour ensuite dérouler une partition classique. Joe finit par porter une coquina clutch qui pourtant ne fit jamais taper Anderson…qui s’évanouit, et permis donc à Joe de devenir TV Champion et surtout… GRAND SLAM CHAMPION !

– Facile, celle-là, Major! D’où vient Samoa Joe ?

– D’Orange County, California !

– …Merde t’es vraiment bon !

– Non moi je ne me laisse pas avoir par la douce voix de Christy Hemme, et je ne gobe pas nécessairement tout ce qu’elle dit.

– … Snif !Je suis faaaaiiibble.

– Mais non, Mais non !

 

 

Pour ceux qui ne connaitraient pas le concept, un grand slam champion est un lutteur ayant obtenu le WHC, la ceinture par équipes ainsi que la ceinture individuelle de 2è et de 3è catégorie de la fédération (à la TNA, respectivement la x-division et le TV championship). Impossible à obtenir désormais à la WWE (il n’y a plus de ceinture de 3è catégorie, avant il s’agissait de l’european ou de l’hardcore championship), c’est Joe qui devient le troisième détenteur de ce titre honorifique après AJ et Abyss (même si ce dernier n’avait été que NWA world champion, ce qui laisse plusieurs personnes à penser que comme ce n’était pas exactement la ceinture de la TNA, ça ne compte pas). Le fait est que son inclusion dans ce groupe très fermé sanctionne l’importance qu’il a eu dans cette compagnie, et que le rebond de son statut de ces derniers mois se concrétise, même si la ceinture qu’il obtint est la plus mineure de la fédération ; On peut maintenant espérer qu’il la défende face à Magnus à BFG, et que la feud fratricide entre les deux ex-coéquipiers reparte de plus belle, avec un enjeu en or à la clé.

Bientôt, on ne demandera plus quelle était la couleur du cheval blanc d’Henri IV, mais qu’elle était celle de l’écharpe blanche de Samoa Joe avant qu’il ne se torche avec juste au-dessus du visage de ses victimes.

Bon, cet épisode aura servi de parfaite transition entre la première et la deuxième partie de la route vers Bound for glory. Il ne reste plus qu’à booker un match pour le titre de la x-division, le duel pour le TV Title, et à désigner les deux membres de la « team TNA ». On pourrait aussi penser que les titres K-O par équipe seront considérés mais je crains que non. J’aimerais tellement que Brooke justifie sa place en retirant à E-Y son droit de concourir et en organisant un ODB-James contre Kim-Rayne, voila qui aurait de la gueule ! Allez la TNA, faites tout ça et ce PPV sentira bon la rose, le grand spectacle et la confirmation de votre bonne série depuis juin ; Au final la voila la vraie question ce soir, celle qui nous agite depuis des mois : va-t-on encore subir un coïtus interruptus, ou bien enfin jouir à l’unisson le 14 octobre ?

 

– Bon ben tu m’impressiones, Major.

– Merci Taiji, mais je m’entraine beaucoup ! Une petite dernière ?

– Ok ! Quelle est actuellement la meilleure fédé de catch, celle qui procure les meilleurs shows ?

– Ah, tu veux que je te le sorte, hein ? Allez, je te fais plaisir, je dis la TNA !

– Bien jou…mince, j’ai la WWE !

– Hein, mais ou t’a pris tes questions ?

– Non attends j’ai compris, j’ai pris une question proposée par Jyskal ! J’aurais dû me douter, la prochaine me demandait la couleur d’un des chevaux de My little Poney, la licorne Twilight Sparkl..

– Violette !

– Oh purée !

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut