Catch

Le choc des générations

La valeur n’attend pas le nombre des années.

Cicéron à propos d’Octave

Après l’impact décevant de le semaine dernière, tant du point de vue des ratings que du contenu, la TNA pour son go-home show devait mettre les bouchées doubles pour nous convaincre d’acheter Bound for Glory (enfin convaincre les ricains, quoi). Si les ratings furent à peine supérieurs à la semaine dernière (0,86 contre 0,84), au moins le show est revenu sur les bons rails, et la carte de BFG est connue. Et si on regarde bien cette dernière, un point étrange nous saute aux yeux : dimanche, ce sera le choc des générations.

 

Et comme la TNA a pas été foutue de proposer des images du show, je les ai prises de l’axxess à BFG. Ici, le CDC Universe particulièrement impatient de lire la dernière Nalyse avant le show.

 

Nalyse de l’Impact du 11 octobre 2012, go-home show avant Bound for Glory.

 

Sans volonté particulière d’aller à rebours de mon idée habituelle, je vais tout de suite vous donner la carte de dimanche, en entier, pour vous prouver mon point :

* TNA World Title Match: Jeff Hardy vs. Austin Aries
* TNA Tag Team Title Match: Styles & Angle vs. Guerrero & Hernandez vs. Daniels & Kazarian
* TNA Knockouts Title Match: Miss Tessmacher vs. Tara
* Street Fight: James Storm vs. Bobby Roode (w/Muhammed Lawal as special enforcer)
* If Aces and 8's wins, they get a free pass :Aces & 8s vs. Sting and Bully Ray
* If Ryan wins, he gets a TNA Contract: Joey Ryan vs. Al Snow
* TNA X-Division Title Match: Rob Van Dam vs. Zema Ion
* TNA TV Title Match: Magnus vs. Samoa Joe

 

Je vais m’épancher peu après sur chaque match, mais je voulais mettre l’accent sur ceci : plusieurs de ces matchs mettent aux prises des catcheurs aux âges très différents. Dans une carte aussi importante pour la TNA que BFG, ce facteur peut véritablement être facteur de satisfaction pour l’avenir si les bons choix sont faits, au-delà des alignements.

 

Tenez, prenons le dernier match annoncé, qui le fut ce jeudi : Zema Ion vs RVD. Voila une situation tout à fait intéressante pour le champion à la croix rouge (non, pas Henri Dunant, bande de rigolos), qui s’était pointé dans l’Impact zone afin de fanfaronner sur le fait qu’il ne pouvait défendre son titre de la X-division ce dimanche puisqu’il avait envoyé tous les membres de cette même division à l’hosto, nous ressortant sa catch-phrase. Sur ces entrefaites l’homme à la grenouillère se pointa, et déclara qu’Hogan lui avait permis de challenger qui il voulait. Un thrust kick plus tard, le choix de RVD était clair : il affronterait l’homme à la laque ce dimanche. Si l’absence de quelqu’un comme Kenny King me parait préjudiciable, Ion peut profiter d’une victoire à BFG face à un lutteur de 16 ans son ainé (Ion : 26 ans, RVD 42) pour s’imposer plus avant dans la hiérarchie de la fédération ; de toute manière il semble clair qu’il gardera la ceinture jusqu’au retour de Jesse Sorensen et que la fédé ne lui donnera pas de feud construite d’ici la : donc autant lui faire enchainer les victoires, et face à un RVD, soit un ancien champion du monde, la symbolique serait encore plus forte.

 

 

Ouais enfin du coup il est atteint de jeunisme, pépère, il se remet à jouer aux figurines…

 

 

Autre match opposant deux générations distinctes, celui de Joey Ryan contre Al Snow. Bon cette affiche ne me parait pas « digne » de figurer sur la carte du PPV de la TNA, mais après tout entre ça et un Sting/Hogan, ou bien un VKM/Bret Hart, je pense qu’on peut relativiser. Pas d’avancée pour cette feud dans la soirée, mis à part un récap vidéo. Ryan possède un beau futur à la fédé, il a du bagout, et un style bien à lui : et il catche très bien, donc il peut même rendre la confrontation de dimanche regardable. Maintenant la non plus je ne vois pas la victoire lui échapper, l’écart entre les deux étant aussi grand que pour le match précédent (33 ans pour Ryan, 49 pour Snow). Espérons une rencontre pas trop longue et qui mette Ryan en valeur. Après si Snow décide d’envoyer un vrai catcheur à sa place, je suis d’accord !

 

Troisième choc des générations, celui opposant la championne K-O Miss Tessmacher (28 printemps aux compteurs) à son ex-mentor Tara (41 dans son cas). Tara est apparue backstage face à Brooke Hogan, et nous a informé que son mec serait à BFG dimanche ? un indice d’une éventuelle intervention en faveur de la fana des araignées ? Toujours est-il que la championne eut un match face à Gail Kim pour se préparer à sa confrontation dimanche, duel qu’elle gagna sans grande surprise. La rencontre avait pourtant bien commencé pour Gail kim qui profitait d’un coup par surprise asséné sur la championne pour dominer avec, à base de coups de poings et de splash jusqu’au retour de Tess avec un ciseau de tête, mais la domination de la heel continua avec body slam (oui les femmes peuvent faire ça), clothesline, backbreaker, coup du bélier sur la championne coincée sur le turnbuckle. Tessmacher finit par revenir après s’être fait il faut le dire maraver pendant plus de deux minutes, donner quelques droites puis tenter un frankensteiner contré en sit-out powerbomb par Gail Kim  qui réveilla la foule! La championne se releva néanmoins assez rapidement pour empêcher Kim de sauter sur elle du turnbuckle, puis lui administra son finisher (un faceplant) pour la gagne. Qu’elle n’eut pas le temps de célébrer puisque Tara lui sauta dessus sitôt le match fini, mais finit par elle aussi avoir droit à son faceplant. Un match intéressant donc, mais surtout pour le boulot de Kim. Tess a vraiment fait des progrès mais je pense que le move logique, que la TNA s’apprête à mon sens a réaliser, est de donner la ceinture à Tara qui ainsi devrait avoir droit à son dernier run. Si la TNA va effectivement dans ce sens, on pourrait retrouver une championne heel intéressante et une challengeuse comme Mickie ou Velvet si elle revient (il semblerait qu’elle se rapproche de nouveau de la fédé), ce qui augmenterait l’attrait d’une division certes pas aussi indigente qu’à la WWE (et je ne peux qu’appuyer les propos de Mcocee), mais clairement pas au niveau qu’elle avait quelques années auparavant.

 

 

Ouais quelques années auparavant, les lutteuses étaient aussi moches que les fans, pour éviter de les complexer…

 

 

Autre choc des générations, Samoa Joe (33 ans) affrontera donc bien Magnus (26 ans) pour le TV title, et un segment backstage les montrant face à face dans une joute verbale (comprendre ici : un combat de coqs) fut diffusé. Finalement le match est assez ouvert : certes une victoire de Joe cimenterait son statut nouvellement retrouvé, et sanctionnerait une année 2012 placée sous le signe du renouveau : mais Magnus est encore jeune, il représente l’avenir et lui donner la victoire, la ceinture et le spotlight afférent lui ferait beaucoup de bien. Il semble qu’à la TNA beaucoup voient l’avenir en lui, la fédé va donc peut-être miser sur son potentiel. Un match ouvert donc et potentiellement très intéressant, mon cœur supporte Joe mais ma tête Magnus.

 

 

Et mon sexe Gail Kim, mais ça c’est autre chose….

 

 

D’ailleurs quand on y pense, si on ne sait pas pour sur qui sera du coté d’Aces and Eights dimanche, ils seront certainement plus jeunes que Sting et Bully Ray (53 et 41 ans respectivement) ; Un autre match ou la cause parait entendue, car on voit difficilement Aces and Eights ne pas s’imposer pour foutre encore plus le bordel dans la fédération ; mais la ou la TNA a fait fort, c’est qu’on peut légitimement douter d’où viendra le grain de sable dans la mécanique de la « team TNA ». En effet Bully Ray a amorcé un face turn out of nowhere mais TRES bien suivi par le public, lors de sa prestation du soir. En fait, Sting et Hogan se pointaient sur le ring en début de show mais les champions par équipe arrivèrent à leur tour et demandèrent à Hogan d’annuler leur match et de remplacer Bully par le meilleur lutteur au monde, Kurt Angle. Ray se pointa et sortit une grosse promo : en substance si dimanche il y avait un match  à gagner oui Angle serait le meilleur choix, mais ce sera un combat et il faudra le meilleur mothertrucker dans le business, et que les deux partenaires devront veiller l’un sur l’autre. Et pour mettre leur confiance à l’épreuve il proposa un match ray-Sting contre les champions par équipe, validé par Hogan. Le match en lui-même dura une dizaine de minutes et fut assez sympa, non pas tant pour la branlée préliminaire de la team TNA contre les champions, mais pour la fin du match, Ray et Sting annulant chacun une attaque vicieuse de Kaz ou Daniels sur leur partenaire, pour finir par se faire disqualifier en sortant une table et en powerbombant Daniels à travers. La clé du match, c’est que Ray se comporta comme un face, haranguant le public et obtenant une sacrée réponse. La logique voudrait que ce soit un fake turn pour tromper tout le monde, mais si ça peut servir d’essai pour un futur turn, on voit que Bully semble décidément à l’aise dans tous les rôles. Le futur décidera de savoir si trahison il y aura et si oui qui la commettra (je ne vois pas Sting turner, mais sait-on jamais, c’est la TNA après tout…), mais personnellement comme membres d’Aces and 8’s je vois Gallows et le jeune Wes Briscoe, ou bien Matt Morgan.

 

Tiens le type au milieu, je suis sûr que ça peut en être un.

 

En parlant de Wes Briscoe on l’a encore vu causer à Angle alors qu’AJ venait passer un savon  à son partenaire, l’accusant de préférer aider Sting à disputer leur match pour le titre par équipes (Angle ayant déclaré à Sting qu'il pouvait faire les deux, concourir pour les titres et l'aider). Aj eut d’ailleurs droit à un match dans le cadre de la rivalité pour les championnats Tag team contre hernandez : une affiche plutôt fraiche donc mais expédiée en 5 minutes ; malgré tout l’agilité et les enzuigiri d’Aj, la puissance d’Hernandez ont donné une rencontre sympa mais sans plus, on sent que les types en gardent sous le collier ; Hernandez finit par enregistrer le tombé en contrant Aj en pleine course avec un block qui envoya planer Aj et le sonna ; Aj et Angle ont tellement été under the radar ces dernières semaines que ça ne m’étonnerait pas de les voir finalement s’imposer dans une confrontation qui pourrait bien être le show stealer, et ou les âges des protagonistes sont moins clivants que dans les autres matchs.

 

 

Ouais bon sauf dans la cas d’Angle, qu’on craint toujours

de voir les os se briser en deux à chaque superplex ou moonsault du haut d’une cage.

 

 

Enfin parlons des deux feuds de l’upcard, entremêlés cette semaine pour les besoins du show. Les ex-beer money eurent chacun le droit à leur morceau de main-eventers, nous eûmes donc Storm/Aries en opener, et Hardy/Roode en main-event de la soirée. On regrettera que l’opener n’ait duré que 7 minutes, une telle confrontation méritant mieux. Un début lent et technique qui nous lassait beaucoup présager d’autant qu’Aries sortant du ring pour récupérer nous rappelait son heel run fourbe à souhait. Le match s’intensifia quand les deux protagonistes multiplièrent les acrobaties jusqu’au suicide dive dévastateur d’Aries, puis neckbreaker entre les cordes. Séries d’atemis sur le turnbuckle des deux côtés, snapmare puis dropkick dans le dos de Storm pour Aries qui restait dominateur sur l’ensemble de la rencontre. A nouveau des coups dans le coin (cette fois des coups de poing dans la tête), russian leg sweep de Storm, puis enchainement de signatures moves contrés ou esquivés, double collision des adversaires qui s’effondrent devant une foule bien chaude et.. Roode débarque dans le dos de l’arbitre et attire l’entrejambe de Storm sur un coin du ring ; Aries s’étant relevé enchaine avec le brainbuster, et enregistre le pin. La situation fait un peu coïtus interromptus, mais la logique n’est pas absente de ce booking et Storm n’est pas affaibli outre mesure, ni même Aries qui était plutôt dominant. Storm vint demander des comptes à son ex-comparse (qui ont le même âge, contrairement aux nombreux protagonistes des matchs de BFG) plus tard dans le show en coulisses, et il fallut King Mo pour les séparer backstage. Ce court segment servait probablement à nous rappeler que seul un type dans son genre était de taille à séparer les deux enragés, et s’il sert effectivement à canaliser la rencontre de dimanche, il tiendra bien son rôle.

                                  

Le gang des types qui gardent leurs lunettes noires dans un bâtiment a encore frappé. Sérieux,rien ne m’énerve plus qu’un type qui garde ses lunettes à l’intérieur (et je crois que Punk c’est pareil…)

 

 

Reste le main-event, Hardy vs Roode, qui dura plus de 15 minutes mine de rien. Roode attaqua jeff alors qu’il serrait des pinces en ringside, le démantela hors ring puis le ramena dans le carré pour vraiment débuter le match. Roode s’acharne mais Hardy revient pour un enchainement dont il a le secret, première tentative de tombé. Back body drop puis clothesline sur Roode qui passe par-dessus la 3è corde, baseball slide puis slingshot crossbody d’un Hardy en feu ! de nouveau un brawl à l’extérieur ou cette la Charismatic enigma domine, mais grosse clothesline de Roode revenu sur le ring qui remet les pendules à l’heure. Il finit par repousser Hardy hors du ring mais ce dernier sort un suplex de malade. Pause pub (purée de pub de m….), Roode domine à nouveau avec une soumission, Hardy s’en sort sous les hourras de la foule, gros ddt parti du turnbuckle de Roode, tentativé de tombé avortée, puis de nouveau brawl à l’extérieur. A partir de la le match s’emballe, les neckbreakers, sleepers (long le sleeper d’ailleurs), spinebusters et un spear de Roode répondant aux whispers of the wind, splashs et à la swanton (ratée) d’Hardy. Un gros match donc, au finish frustrant mais compréhensible : fisherman’s suplex de Roode contré en Twist of fate, et le deuxième twisto est contré en low blow par un Roode manifestement à court de solutions qui se fait DQ. Hardy réussira à se débarrasser de son adversaire qui voulait l’étaler post match avec une chaise pour le compte, mais pas du WHC qui vint lui aussi partager les joies de cet ending, avec une promo « shoot » déclarant qu’il avait fait tout ce qui était attendu de lui y compris être sympa avec les fans, mais que ça suffisait : il avait demandé une nouvelle musique, une nouvelle entrée sans être considéré, personne ne lui dira qui il doit être désormais. Il n’y a en fait qu’une chose dont il est jaloux chez Jeff, c’est de son « traitement spécial », notamment toutes les vidéos à son hommage, de la part des officiels de la TNA. La promo teasait vraiment un heel turn, qui sembla se confirmer par l’assaut du champion sur le challenger dans les cordes puis l’enchainement d’un dévastateur brainbuster. Mouais, franchement les mauvais ratings du show peuvent être imputés en partie à cette feud de main-event peu passionnante, mais j’ai bon espoir que le match en lui-même soit très bon. Maintenant, Hardy n’a pas le mic-skill, le mettre comme main-eventer serait risqué mais si c’est lui qui vend le plus de marchandise dans la compagnie. Aries a besoin de la victoire à BFG, qui sonnerait  comme une reconnaissance de la compagnie à son égard mais surtout la continuité dans les bons choix globalement menés depuis 6 mois.

– The greatest autograph signer who ever lived…

– Mais il garde ses lunettes la, Aries, je croyais que t’aimais pas ça…

– Ta gueule, Jeff ! Le statut, ça permet tout.

– Ouais, je me rendrai compte dimanche…

– Abstiens-toi, tu veux !

Bon, je n’ai pas pu contribuer au dernier FOTY, mais voici mes pronos quand même: Tara/Ryan/Magnus/Aces and Eights/Ion/Angle-AJ/Storm/Aries. En tout cas c’est ce que j’espère et si je l’obtiens vous m’entendrez chanter les louanges de la TNA encore longtemps. Sinon ben… on verra. Quelque soit le résultat, j’espère que ce PPV sanctionnera la longue remise en route de la fédération d’Orlando vers le bon chemin, et surtout qu’il ramènera au bercail des fans de longue date perdus depuis des années de déshérence, et attirera tous ceux qui ont été attirés par les bons show précédents comme els voyageurs par des feux follets. De plus, si le mix entre ancienne et nouvelle génération se passe bien, la TNA tiendra de nouvelles têtes à pusher à l'avenir. Alors, BFG, rédemption, ou nouveau coup d’épée dans l’eau, comme celui de l’année dernière? Réponse dimanche au soir, et je n'aurai qu'une chose à dire…

 

On compte sur vous, les petits gars

3 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut