Catch

Dimanche on refait la déco

Des fêtes de fin d'année sans stress !

Slogan Ikea

 

Vieille, usée, fatiguée, la WWE ? Faut voir. Bien sûr il y a eu beaucoup d’espoirs déçus et ça ronronne depuis un bon moment ; mais à quelques jours de TLC on se rend compte que ce PPV donne finalement assez envie – surtout après ce go-home Raw pêchu qui a servi de répétition à la grande fête du mobilier de dimanche.

 

 

Le bonheur c’est simple comme une moustache !

 

 

Nalyse de Raw du 10 décembre

 

 

À dada sur ma mallette

 

On le dit à chaque fois, on n’attend pas d’un go home show qu’il réinvente le catch. Ainsi cette semaine la séquence d’ouverture a été des plus classiques : un catcheur, puis deux, puis trois, quelques vannes, quelques coups… Mais le classique a du bon ! Dolph Ziggler a entamé le show, perché sur une échelle sous la mallette mise en jeu dimanche ; il s’est moqué de son adversaire John Cena, et de ses nombreuses défaites cette année (on en reparlera en voyant la carte de Wrestlemania, hein Dolph ?). Sheamus puis le Big Show sont ensuite arrivés chacun leur tour, pour l’échange d’amabilités décrit plus haut.

 

Tout cela était bien amené, mais surtout a permis de rappeler intelligemment les enjeux de TLC. Ziggler va disputer un match important pour lui, dont dépend une part de sa carrière, mais Sheamus et Show eux vont directement disputer un championnat du monde, c’est du sérieux. En tant que seul face du trio Sheamus a eu le dernier « mot », en renversant l’échelle de Ziggler – un sacré débatteur ce Sheamus !

 

 

Testeur qualité escabeaux, un métier d’avenir.

 

 

Soap booking

 

Comme on en a l’habitude maintenant, Vince et Vickie se sont occupés en personne du booking du show ; ou plutôt, Vince a imposé ses choix à une Vickie qui ne put rien y faire. Alors certes cette méthode de booking témoigne d’une certaine paresse créative : difficile de voir des matchs inattendus ou de vraies feuds sortir de ce processus. Et pourtant j’avoue que j’aime bien ces petits numéros ; Vince et Vickie sont deux des meilleurs acteurs de la WWE, ils s’amusent visiblement pendant ces séquences, finalement c’est quand même mieux qu’un simple écran d’annonce des matchs.

 

Bon, puisque on y est, parlons rapidement de quelques autres segments hors-catch, plus oubliables. Les Slammy Awards auront lieu la semaine prochaine, et seront tous désignés par les fans ; pour de vrai ? Mystère. Ah, et Hornswoggle et Khali ont aidé Vickie à s’étirer, et ont été surpris par VKM dans une position interlope. Ah ah. Si la WWE fait un jour voter pour virer un type, Khali a déjà ma voix !

 

 

Oh my god, Denise Fabre est dans la place !

 

 

Les petits champions

 

Premier match du soir après que Vince et Vickie eurent libéré la place : R-Truth contre Wade Barrett, avec Kingston et Cesaro aux commentaires. Pas de surprise ici, les quatre hommes devant s’affronter deux par deux dimanche pour les titres US et Intercontinental. Truth a vite battu Barrett – signe que ce dernier va soit gagner dimanche, soit être vite sorti de la midcard pour s’intéresser à de plus nobles objectifs. Taker vs Barrett à Mania, ça vous dirait ?

 

Plus tard dans la soirée, l’antépénultième segment du show vit logiquement les deux champions s’affronter à leur tour. Et là on a eu un vrai match, spectaculaire et remporté clean par le Suisse, qui devrait encore conserver son titre dimanche. Il a au passage insulté une fois de plus le public américain, ce qui donne évidemment une autre dimension au personnage, les midcarders étant trop souvent muets. J’espère qu’il aura ensuite droit à une meilleure opposition que Truth, une feud contre un Swagger par exemple lui irait très bien, et à nous aussi.

 

 

Non mais oh, vous avez oublié l’élégant cadre noir autour de la vignette ! C’est important les détails !

 

 

Huit hommes pour en affronter deux, et encore deux après

 

Compliqué hein ? Les champions par équipes ne défendront pas leur titre dimanche, en revanche leurs challengers seront désignés par un match opposant Rey Mysterio & Sin Cara aux vainqueurs de ce Fatal 4 Way Elimination Tag Team Match de lundi réunissant les Prime Time Players, les Uso, Primo & Epico et enfin la Team Rhodes Scholars (ouf!). Dix minutes pour ce match, pas si mal, même si le résultat ne faisait pas trop de doute – Cody et Sandow l’ont emporté et en feront à mon avis de même dimanche pour retrouver les Hell No.

 

Faisons à nouveau un bond en avant (sans qu’il faille y voir aucune propagande maoïste) pour retrouver nos rois de l’élégance et de la connaissance comme invités de la Miz TV. Je n’étais pas habituellement très fan de ce show, qui manquait toujours de rythme, mais ce soir Miz, Cody et Sandow avaient une belle alchimie. Et puis il y avait la moustache de Cody ! La vraie star du segment, saluée par des chants de la foule. Le poil, il n’y a que ça de vrai… Notons aussi que Miz est de plus en plus naturellement applaudi par la foule ; le turn de ce heel détesté entre tous aura pris une forme originale mais finalement intelligente s’il devient aussi populaire comme face qu’il fut haï comme heel.

 

 

J’attendais d’avoir le bon costume !

 

 

En attendant le Rock

 

Eve a battu Alicia Fox. Mais qu’est-ce que vous voulez que je vous en dise ? Passons donc tout de suite à notre champion bien-aimé CM Punk, dont vous savez sans doute qu’une blessure le prive de match à TLC. C’est avec deux béquilles (et un Paul Heyman) qu’il est venu parler à la foule, pour une promo brillante et où, surtout, il ne nous parla pas de respect. Punk nous a expliqué qu’il était vraiment blessé, que Ryback était un idiot car il avait lui-même ruiné sa chance de titre en l’attaquant. Il a aussi prévenu qu’il serait présent à TLC, pour voir le Shield faire à Ryback ce que Ryback lui a fait… Ce match inattendu opposant le Shield à Bryan, Kane et Ryback est déjà étonnant, mais voilà une nouvelle piste avec pourquoi pas une intervention de Punk, qui inverserait les rôles avec le Shield. Un match imprévu, sans forcément beaucoup d’enjeux à long terme et qui pourtant donne drôlement envie, c’est possible !

 

Punk a aussi anticipé sur l’avenir, en envoyant quelques piques au Rock. Eh oui, il ne semble plus y avoir d’obstacles à un match de championnat entre les deux hommes au Rumble ! Pour le meilleur et pour le pire… Si le Rock s’investit pleinement dans l’histoire et que le booking nous réserve quelques surprises la feud est prometteuse, dans un style bien différent de celle qui opposa Dwayne à Cena. Mais combien d’apparitions le Rock daignera-t-il faire face à son rival, mystère…

 

 

Pas plus ?!

 

 

Pif paf

 

C’était un des matchs imposés par Vince à Vickie : Ziggler a dû affronter Sheamus ce soir (Cena affrontant Big Show). Un quart d’heure de catch évidemment inspiré et spectaculaire ! Mais comment terminer un tel match sans nuire à l’un des protagonistes, demande alors le béotien ? Facile : un coup de chaise du vilain Dolph, une disqualification, une baston… on a là deux costauds prêts pour leur gros match de dimanche.

 

Moins inspirant était la rencontre entre Alberto Del Rio et Zack Ryder, qui avait tout du match de transition pour le Mexicain. Bon, ce fut le cas, mais le match fut un peu plus long et un peu plus serré qu’on pouvait s’y attendre, on ne s’en plaindra pas !

 

 

Le casting de Matrix IV a déjà commencé.

 

 

Vous les femmes

 

Toujours dans la série des facéties du big boss : Vickie a dû affronter AJ ce soir. La geekette en était ravie, jusqu’à pénétrer dans le vestiaire des hommes pour y trouver Cena. Problème, Vince ne semblait pas avoir prévu d’arbitre, et après quelques minutes c’est finalement Brad Maddox qui est apparu pour tenir ce rôle. Et évidemment, il a permis à Vickie de l’emporter par roll up contre une AJ distraite après que le vilain Brad ait « oublié » de compter son tombé.

 

Maddox semble donc appelé à s’installer dans le paysage ; pourquoi pas, il a l’air prometteur dans la série des bellâtres que le public aime détester. Espérons juste que les rebondissements façon soap disparaissent, il y a bien mieux à faire avec tout ce petit monde.

 

 

– M’sieur, j’ai gagné là je crois.

– Ah pardon, ça avait commencé ?

 

 

Et pour finir, la grande parade

 

John Cena contre le Big Show… pas de quoi grimper aux rideaux, c’est le genre de duel qui s’annonce plutôt prévisible. Et il le fut. Mais ce n’est pas si grave après tout, ça n’empêche pas le spectacle. Mais c’est surtout par la scène qui l’a suivi qu’on retiendra ce match : une baston, mais quelle baston ! Cena venait de porter un AA sur Show quand le Shield a surgi hors de la nuit pour l’attaquer ; le Marine était dominé, mais Bryan et Kane arrivèrent alors pour rééquilibrer l’affaire ; Ziggler en profita pour s’en prendre à son tour à Cena, mais Sheamus tel Obélix ne pouvait rater la fête et attaqua le blondinet ; Cena propulsa Show à travers une table, juste avant que Ryback joue la cerise sur ce gâteau en attaquant le Shield. Les bourre-pif étaient de sortie, et c’est en pleine action que s’acheva l’émission. Une belle bagarre très réussie et qui emmenait tout naturellement le spectateur vers TLC. À dimanche !

 

 

Celui qui devine le poids des catcheurs présents sur le ring gagne un panier garni !

2 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut