Catch

Noël grognon

Noël au balcon, enrhumé comme un con.

Proverbe

 

C'est la période des fêtes. Un moment où la plupart des gens ont envie d'aller embrasser leurs proches, ou d'ouvrir avec des yeux émerveillés leurs cadeaux. Ne parlons même pas du catch : la semaine prochaine, vous verrez sans doute le Père Noël distribuer des spinebuster, et Vickie Guerrero finir la tête la première dans le pudding de noël, à la grande joie des petits Américains. Heureusement que nos deux irréductibles TDS et Kovax sont là pour grogner un bon coup afin de vous rendre toute cette mièvrerie bien plus supportable.

 

 

En plus, cette année, le grand bonhomme rouge bouffe des vers !

 

 

Gros oui ou grognon, épisode 14

 

1) L'annonce du Slammy de superstar de l'année vous a choqué.

 

Kovax : Grognon.

Allez, je vais commencer par une super contradiction : oui, je ne pense pas que Cena aurait dû avoir ce Slammy (surtout quand on se penche sur son année de loser). Mais non, qu'il ait été choisi ne m'a pas choqué. Il faut dire que de mon point de vue, les Slammy Awards ne sont qu'une farce, une parodie : franchement, comment peut-on prendre au sérieux une cérémonie de récompense qui élit la meilleure barbe de l'année ou encore le meilleur danseur du roster ? On en a déjà beaucoup parlé sur le forum, et je sais que beaucoup ne sont pas de mon avis, mais pour moi, les Slammy ne sont pas de vraies récompenses, mais uniquement un outil scénaristique (tout pourri, en plus) pour développer les storylines en fin d'année. Et sur ce point, le choix de Cena, qui profite de l'occasion pour rendre hommage à Ric Flair et qui permet à Punk de râler une fois encore sur le manque de considération dont il s'estime la victime a été judicieux, car ça a donné de la matière à une storyline. Et de toute façon, pour tous ceux qui estiment que les Slammy Awards ont été mal distribués, il reste les futurs CDC Awards, qui eux ont une vraie valeur, ne serait-ce que parce qu'on utilise les mêmes catégories d'une année à l'autre…

 

 

TDS : Gros Oui.

Je pense que c'est pareil pour tout le monde d'ailleurs, ce titre revenait à CM Punk, c'était logique vu l'année qu'il a fait. Je ne fais pas partie de son fan club du tout, mais il était largement en tête à mon avis. La connerie pour l'ensemble des Slammys en fait, c'était de passer par l'application WWE sur iphone pour pouvoir voter. Passer par le site internet aurait été plus intelligent, et Punk aurait reçu le titre.

 

 

Je voudrais faire une annonce aux mecs de 4chan : voter pour Kim Jong-Un comme personnalité Times de l'année passait encore, mais John Cena Superstar de 2012 faut pas déconner hein, personne n'y croit.

 

 

2) Antonio Cesaro est intéressant tant en dehors du ring que dedans.

 

 

Kovax : Grognon.

Comprenez-moi bien : j'aime bien Antonio Cesaro. Sur le ring, il me plaît beaucoup : il est fort, performant et j'adore ses uppercuts aériens. Au micro, je sens qu'il est capable de se débrouiller et a déjà montré qu'il avait un potentiel, mais il manque un petit quelque chose pour que j'accroche complètement. Comme disait le docteur Nekhorvich dans Mission Impossible 2 : "Toute recherche d'un héros doit commencer par ce qui est indispensable à tout héros : un ennemi." Eh bien ça marche aussi dans l'autre sens : pour qu'un Heel gagne de la consistence, il lui faut une opposition solide, qui le tire vers le haut… Et en ce moment, le pauvre suisse se coltine R-Truth, ce qui n'aide pas à avoir une rivalité qui me prenne aux tripes. Donc personnellement, vivement que Cesaro ait un rival digne de ce nom, et à partir de ce moment, je ne doute pas qu'il parviendra à m'enthousiasmer autant au micro qu'il le fait déjà quand je le vois combattre.

 

 

TDS : Grognon pour le moment.

Jusqu'à maintenant, la seule chose qu'il ait fait micro en main, c'est dire "vous avez vu je suis super, je parle cinq langues et les américains sont tous des raclures de bidet". Je pense que quand il aura une vraie feud, on pourra en dire plus, et surtout savoir s'il est digne d'arriver jusqu'au main event un jour. En tous cas, je trouve très bien qu'il ait droit au micro à quasi chaque intervention, parce que ça le met à l'aise pour une vraie grosse promo qui pourrait le révéler.

 

 

Deux grognons ? Je les emmerde et je rentre à ma maison.

 

 

3) Dolph Ziggler sera champion avant Wrestlemania.

 

 

Kovax : Gros oui. En tout cas, je l'espère de tout mon cœur ! Il a le charisme, il est de plus en plus bon au micro, ses capacités sur le ring sont excellentes… Il a tout pour monter à l'étage supérieur, et il a même la clé avec sa mallette magique ! Ça fait d'ailleurs longtemps qu'il l'a, ce passeport vers le titre mondial, il est plus que temps qu'il s'en serve… Et pourquoi pas un cash-in carrément le soir de Wrestlemania, juste après le match pour le titre ? Ça, ce serait un moment énorme, je crois que je markerais comme rarement !

 

 

TDS : Gros oui, je dirais même gros hélas.

Ce qui va se passer à mon avis (et je trouve ça vraiment dommage) c'est qu'il va prendre le titre du Big Show mais va le perdre rapidement parce qu'il n'est pas assez charismatique pour main eventer mania. Mon scénario de rêve pour dolph, c'est qu'il cash-in a mania, là, ce serait un frapper un grand coup.

 

 

Slammys de l'année 2053 : John Cena n'a pas pris une ride, alors que Dolph, lui, s'accroche désespérément à l'idée de devenir champion un jour.

 

 

4) Le Shield est encore plus impressionnant que le Nexus le fut à l'époque.

 

 

Kovax : Gros joker !

C'est une question à laquelle il m'est très difficile de répondre. Le Nexus, c'est quand même mon premier gros choc de fan de catch : sept mecs que je suivais depuis le début de NXT, qui débarquent par surprise et bouleversent le status quo de la WWE et qui a été la source d'une histoire passionnante, du moins au début. Du coup, le Shield, même si lui aussi m'a impressionné lors de son arrivée, a été sur le coup à mes yeux un "Nexus-like". En y réfléchissant un  peu plus, en ce qui concerne strictement leurs débuts, les deux clans m'ont autant enthousiasmé à chaud, donc je pense plutôt à les mettre à égalité plutôt que d'essayer d'en mettre un au-dessus de l'autre. Reste pour le Shield une épreuve déterminante : confirmer. Ambrose m'emballe énormément tant au micro que sur le ring, Reigns est un powerhouse très intimidant et parfait dans son rôle, et si Rollins me semble un peu en-dessous, sa performance à TLC m'a suffisamment épaté pour que je lui accorde autant de crédit que ses camarades. J'espère juste que leur histoire tiendra la route jusqu'au bout, contrairement au Nexus. Si c'est le cas, ils auront réussi là où la bande de Barrett a échoué, et c'est ça et seulement ça qui me permettra de départager le Shield et le Nexus.

 

 

TDS : Grognon de chez grognon.

Le Nexus m'avait foutu une claque monumentale, c'est même la storyline qui m'a le plus remué le bide de tout le catch que j'ai vu (j'en ai vu douze ans environ), jamais je n'attendais autant les Raws que durant cette période, chaque fin de show entraînaient une attente monumentale. En plus, le Nexus faisait flipper l'intégralité de toutes les superstars de la WWE, le Shield, c'est un pétard mouillé en comparaison. Donc putain de grognon, le Shield est mille fois inférieur au Nexus.

En tous cas, niveau coiffure de merde, Justin Gabriel s'est trouvé un successeur sympa.

 

 

5) Big E Langston sera la grosse révélation de l'année 2013.

 

 

TDS : Grognon.
Il me fait penser à Bobby Lashley, le charisme en moins, il souffre de plus de la comparaison avec Ryback. Je pense qu'il sera enforcer de x ou y catcheur pendant un ou deux ans puis se fera renvoyer. C'était pas le moment pour ramener un nouveau gros mastard qui va servir de jobber to the stars au début, puis de jobber tout court par la suite. Peut être me trompe-je mais il ne fera pas long feu à mon avis.

Kovax : Grognon.

En fait, c'est difficile pour moi de trancher : je n'ai vu Langston qu'une fois, pendant une minute à la fin du dernier Raw. Il faut dire que le peu que je connais de lui c'est via les nalyses de NXT ou le forum, et on ne peut pas dire que les échos que j'ai lu sont d'un enthousiasme débordant. Alors OK : il est costaud, il tape fort, très bien, formidable. Sauf que des monstres de même genre, on en a déjà plein : Tensai (avec le succès que l'on sait), Ryback, Big Show, Kane dans une moindre mesure… C'est pour ça qu'à chaud, après cette seule apprition qui ne m'a pas marqué plus que ça (à part sur les possibilités scénaristiques que ça permet), c'est difficile pour moi de me dire "voilà la révélation de l'année prochaine." Tout est possible dans le catch, mais sur ce coup, je reste dubitatif. Peut-être que l'avenir me donnera tort, on verra bien…

 

 

Tiens, le dernier membre de la Nation of Domination est enfin arrivé. DAMN, comme dirait l'autre.

 

 

6) Jerry Lawler est plus supportable depuis son retour.

 

 

TDS : Grognon.

Lawler, qu'il soit heel ou face d'ailleurs est insupportable dans ses commentaires : tous les faces sont extraordinaires, chaque PPV est "the best pay per view ever" même quand c'est une grosse merde, tous les heels ont tort même quand ils ont raison… Alors certes, il faut qu'on définisse les caractères pour les téléspectateurs mais il y a une limite, Lawler commente comme un annonceur d'il y a vingt ans, et j'ai hâte qu'il dégage pour laisser place à Josh Matthews.

Kovax : Grognon.

Le King n'est pas moins supportable qu'avant, mais son expérience peri-mortem ne l'a pas subitement transformé en un meilleur commentateur pour autant. Je ne l'aimais pas avant sa crise cardiaque, et je n'apprécie pas plus son travail depuis son retour. Car le problème, c'est qu'il est resté égal à lui-même, encourageant avec la plus grande mauvaise foi du monde tous les agissements les plus critiquables des Faces et méprisant les performances des Heels sur le ring quoi qu'il arrive. J'ai eu très peur quand Jerry Lawler s'est effondré pendant Raw, et j'ai été soulagé  d'apprendre qu'il s'en était sorti, mais pour être franc, j'aurais préféré que tout ceci conduise Jerry à enfin prendre sa retraite. Qu'on laisse Cole et JBL commenter Raw seulement tous les deux, ils forment un duo génial qui se suffit à lui-même !

 

 

– Et c'est là que j'ai dit à McMahon : une crise cardiaque c'est rien, je suis sùr que je peux remonter sur un ring affronter Punk quand je veux !

– Haha, sacré Jerry. Tu nous manqueras.

 

 

7) Austin Aries a été le catcheur principal de l'année à la TNA.

 

 

TDS : Gros oui.
Ne suivant pas la TNA de très près, mon opinion peut s'avérer complètement erronée, mais lorsque j'entends parler de cette fédération, c'est de telle storyline ou tel match concernant Austin Aries. Donc, pour le néophyte TNAesque que je suis, je pense que lorsque quelqu'un fait autant parler de sa fédération en bien, il fait partie des meilleurs. Donc gros oui.

Kovax : Gros oui.

Bon, je suis encore novice en ce qui concerne la TNA, mais s'il y a bien un catcheur qui m'a fait accrocher à Impact, c'est bien lui. J'adore son style, j'adore son assurance, son aisance au micro, sa puissance sur le ring… Bref, je l'adore ! Austin Aries, c'est l'homme qui me donne envie de regarder Impact toutes les semaines, tout simplement.

 

 

À part ça, Jeff Hardy est toujours daltonien mais pas de panique, il se soigne.

 

 

8) La WWE doit poursuivre son recrutement des plus grands talents de la ROH.

 

 

TDS : Gros oui.

ROH ne veut cependant pas dire WWE, la preuve avec Seth Rollins qui des trois du shield est le moins convaincant jusqu'à présent, même si pour les smarts des internets, c'est le meilleur. Donc, il faut recruter ce genre de gars, mais il va falloir les sélectionner avec parcimonie.
Plus de Dean Ambrose, et moins de Seth Rollins quoi (pour le moment en tous cas).

Kovax : Gros oui.

Là encore, je suis tout sauf un expert sur la question, et Panda pourrait en parler mieux que moi, mais je pense que recruter dans les grosses fédérations indépendantes est une très bonne idée. Niveau formation, c'est parfait : les gars ont des compétences solides, acquises sur les rings du monde entier. Et récemment, les derniers arrivés à Stamford venant des fédérations indépendantes ont plutôt réussi leur coup : Punk a fait une année énorme, Bryan a une place importante dans le roster, Ambrose et Rollins ont fait très forte impression à leur arrivée… Avec ces exemples, on peut deviner deux qualités essentielles pour que les catcheurs du monde des fédérations indépendantes réussissent à la WWE : adaptabilité, et charisme. Adaptabilité, car il faut pouvoir se couler dans le moule de la WWE, qui propose un spectacle plus grand public et assez différent de celui que propose la ROH par exemple. Charisme, car à la WWE, le talent de catcheur se mesure tant sur le ring qu'au micro. Il me semble (mais je peux me tromper, encore une fois, je ne suis pas un expert de la question) que dans les petites fédérations, les capacités d'orateur sont moins importantes, mais à Stamford, c'est aussi crucial que le reste : un personnage qui n'accroche pas avec le public de la WWE, aussi bon soit-il sur le ring, n'aura pas un grand avenir chez Vince McMahon. Dans tous les cas, tout ce qui permet à la WWE de renouveler son roster sans le surcharger de béhémoths génériques dopés aux hormones et en assurant une certaine diversité de gabarits est bon à prendre !

 

 

Note de Major Tom : Dean Ambrose a en fait catché, sous le nom de Jon Moxley, à la CZW et à la Dragon Gate USA. Il n'a en réalité jamais fait partie du roster de la Ring of Honor.

 

Voilà, fini pour aujourd'hui, commentez, aimez, partagez !

Et évitez de trop picoler pendant les fêtes, ça fait souvent faire n'importe quoi.

 

 

 

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut