Catch

La soirée de la femme

Pléonasme : une femme insatisfaite.

Jean Grenier

Premier show de catch live de cette année (à la télé US en tout cas), l’Impact de jeudi dernier n’a pas déçu : bien que tout n’était pas parfait, on est en droit d’espérer le meilleur en 2013 venant d’Orlando. Et d’ailleurs, pour m’aider à contrer les arguments pernicieux d’un(e) des membres du CDC universe qui semble placer DIVAS et Knock-Out sur le même plan, la TNA m’a fait un beau cadeau : un match féminin de très bonne facture et qui se paya le luxe d’être le plus long de la soirée. Quoi, attendez, ces demoiselles seraient-elles à nouveau considérées dans le monde catchesque ? Quelle hallu ! C’est un miracle, c’est vrai !

 

Mickie est même obligée de se protéger les yeux tellement ça l’éblouit.

Nalyse d’Impact du 3 janvier

Ainsi donc, c’est un tag match féminin, en l’occurrence Mickie James & Miss Tessmacher vs Gail Kim et la championne Tara, qui fut le match le plus long (et l’un des meilleurs) de cette soirée. Kim et Tess ont ouvert le bal pour prolonger leur confrontation de la semaine dernière, et le moins qu’on puisse dire c’est que Tess semblait revancharde puisqu’elle se fendit très tôt d’un Monkey Flip sans appui sur turnbuckle, rien que ça (l’exécution était particulière mais j’y reviendrais). Tara prit le relais avec une tricherie dans le dos de l’arbitre puis fit le tag, et punit son ancienne coéquipière jusqu’à ce que Mickie fasse un blind tag, que les heels se regroupent à l’extérieur du ring et se fassent projeter l’une contre l’autre par les faces. Mais c’est à Mickie d’être victime de la fourberie heelesque, et ne put s’en défaire qu’après une coupure pub, et permit à Tess de faire le hot tag et également le ménage à coup de clothesline. Effrayée par le déhanché fessier de l’ex-championne Tara se recroquevilla hors du ring avec l’aide de son boyfriend, nouvelle tricherie de Kim derrière le dos de Teryn Tarell. Bon travail en équipe des heels, tout au long du match d’ailleurs. Le fait que Tess esquive la charge de Kim sur le turnbuckle (très impressionnant bump de Kim d’ailleurs) ne changea pas grand-chose à la domination heel. C’est la que le match s’intensifia et gagna en pêche (et le fait que Tess ait sa fesse droit de dévoilée à ce moment amplifia mon érec…mon boner…mon bonheur, je voulais dire, ah ah ah. Hum),  et que Mickie et Kim rentrèrent sur le ring en même temps. La première laissa libre cours à son enthousiasme (Thesz Press, Hurricanerana…), Tess nous gratifia d’un impressionnant Crossbody sur Tara et Jesse alors à l’extérieur du ring et les faces obtinrent la victoire finale à l’aide d’un MickieDT.

 

Bon, comme dit plus haut, tout n’était pas parfait : on voit encore que les adversaires de Tess doivent préparer ses moves les plus élaborés (ici Kim qui se prépare à recevoir Tess avant le Monkey Flip), mais son envie fait plaisir à voir ainsi que sa volonté de s’améliorer. et quand on voit que désormais, elle commence à pouvoir afficher une palette de moves impressionnante (elle a du utiliser autant de moves en un an que l’ensemble du roster féminin de la WWE , et non, je ne déconne même pas), qu’elle est encore jeune (28 ans, la plus jeune des quatre) et que sa marge de progression me semble encore importante, je me dis qu’on tient peut-être la catcheuse numéro 1 des cinq prochaines années. Si si ! J’entends déjà les persiflages de ceux et celles qui raillent mon optimisme, mais retenez ces mots, elle va vraiment devenir très bonne (sur le ring, elle l’est déjà sinon), et des mannequins qui deviennent de grandes catcheuses ça s’est déjà vu.

 

 

Et non, le fait d’être amoureux de son postérieur n’affecte pas mon jugement.

Mais il est vrai qu’on s’améliore plus facilement quand on vous laisse plus de dix minutes  à l’antenne d’affilée, que la compétition est plus intense et que vous ne servez pas uniquement de faire valoir. Ce qui différencie d’ailleurs singulièrement KO et Divas : non seulement la TNA est bien devant niveau in-ring (sans non plus que ce soit le Pérou, hein : mais au moins on voit des matchs de catch, avec des histoires et des moves), mais les nanas se disputent régulièrement le titre, qui est défendu à chaque fois lors du plus grand PPV de l’année (quiz Taiji : de quand date la dernière défense de titre féminin à Wrestlemania ? Le gagnant aura le droit d’être cité dans une nalyse future, comme la dernière fois. Indice chez vous : ça fait LONGTEMPS) et ne sont pas impliquées dans des storylines vaseuses ou sujettes à des attaques éhontées. Je m’arrête la, les exemples à la WWE étant légion. Bref, je sais que mon avis restera isolé au sein d’un univers qui considère AJ meilleure catcheuse alors qu’elle a du se retrouver moins de dix fois sur le ring en 2012, mais je camperai sur mes positions.

 

 

Et je conseille aux KO d’en faire de même.

Tout ce qu’il manque au roster féminin, c’est deux-trois catcheuses de plus (et pas pris dans les rangs des mannequins, y’a déjà ce qu’il faut) pour permettre de vraies oppositions, voire des tournois pour devenir challenger numéro 1. Quoique la TNA, avec la X-division, a inventé le tournoi à quatre. Ainsi Christian York et Kid Kash ce jeudi, puis Kenny King et Zema Ion jeudi prochain,  doivent disputer des « demi-finales » en vue d’une finale à Génésis pour déterminer le prochain number one contender, qui affrontera RVD pour le titre le soir même. Si le roster féminin est lacunaire, celui de la X division est rachitique. Le match York-Kash fut bon, le deuxième étant en feu et fut très bondissant mais ne put empêcher York d’enregistrer enfin une victoire qui valide son booking fort depuis un bout de temps. King devrait logiquement s’imposer face à Ion, ce qui nous laisse espérer un beau King/York à Génésis, et je pense que non seulement King peut l’emporter mais ensuite prendre le titre à RVD. Alors que la TNA prépare un évenement spécial avec des catcheurs de la x-div le jour précédant Génésis, et que Destination X est dans six mois, il serait plus que temps de ramener du monde dans cette division et de virer RVD à coups de pied dans le cul.

 

 

Voilà, comme ça, mais dans l’autre sens.

Sinon, dans la catégorie « histoire à la con de 2012 qu’on aurait aimé ne plus voir en 2013 », je demande l’amourette entre Brooke Hogan et Bully Ray, qui vinrent s’expliquer avec le Hulkster de retour ce soir. En gros Bully a voulu s’excuser d’avoir caché cette relation à Hogan, mais ce dernier a fait sa mauvaise tête et accusant Ray d’avoir brisé le code tacite des catcheurs (?), il l’a suspendu indéfiniment sans paie, et a dit à Brooke en substance qu’elle pouvait partir avec lui et se barrer (l’a-t-il viré ou non, on ne sait pas). Je n’ai aucune idée de la destination finale de cet angle : turn d’Hogan ? Départ de ce dernier suite à son népotisme et sa partialité trop criante ? Je ne sais pas, mais qu’on me rende le Bully Ray de 2012 rapidement et qu’Hogan se tire au moins on-screen, c’est tout ce que je demande. Si cette histoire aura servi à ça je veux bien la proposer aux Oscars.

 

 

– Hogan, je te le dis, j’ai JAMAIS défloré ta fille, je le jure, elle est toujours vierge !

– …. Bon ok, toute cette histoire est allée trop loin, je te crois.

– D’autant que j’ai jamais vu une nana qui implorait tellement pour de la sodo, je me serais senti mal de la refuser.

– You’re dead, son of a bitch!

Pour continuer à dérouler ce qui nous a été dévoilé de la carte de Génésis, sachez que Morgan et Ryan auront un nouveau title shot pour les titres par équipe. Dans cette optique, Morgan aurait du avoir un match face à Hernandez mais pretextant une blessure, il assura ne pas pouvoir se battre ce soir mais être près pour Génésis. Il laissa donc Ryan prendre sa place. Hernandez commença alors à jouer avec a proie mais se prit très vite ainsi que Chavo un carbon footprint d’un Blueprint pas du tout blessé mais encore fois booké dominant. Au vu du booking très mitigé de leur équipe (Morgan destructeur, Ryan maillon faible) difficile de prévoir l’issue du match entre ces deux équipes, mais j’espère que Ryan aura le droit de montrer plus que ce que sa gimmick ne l’impose car il apparait comme le guignol de l’histoire.

 

Non mais ça sert à rien de jouer les chochottes, on a compris ou tu étais blessé Matt ! A votre avis, elle est où la main de Ryan la ?

Du coté de la title picture, peu d’avancées ce soir , mis à part que l’award catcheur de l’année 2013 a été décerné par la TNA (selon un vote des fans), Aries et Roode s’avançant sur la rampe pour recevoir l’award, qui bien sur échut à…Jeff Hardy. Bon, ben autant pour moi, la TNA doit probablement elle aussi mythonner sur ses votes ou alors sa fanbase est bien plus jeune/féminine que prévue. En tout cas cette séquence servit à booker le main-event de Génésis : Hardy affrontera bien Aries et Roode, dans un match transformé plus tard par Hogan en match à élimination. Ce qui augure probablement de l’histoire du match : les deux heels cherchant tout d’abord à éliminer Hardy avec une entente préalable pour ensuite régleur leur comptes entre eux, puis se crêpant le chignon devant la résistance de Hardy qui finira par obtenir la victoire sur le dernier heel survivant. Etant donné le potentiel du match je pense qu’on aura du lourd, mais que Hardy gardera sa ceinture. Et je pense même que j’ai une idée de l'identité de son prochain adversaire…

 

 

– Et maintenant, nous allons présenter l’award de la meilleure catcheuse TNA.

– Ouais, un petit rappel des critères d’attribution, Bobby ?

– Bien suû, Austin, c’est simple, il faut juste ne pas être pourvu de testicules et avoir catché  durant l’année.

– Merci, et sans plus attendre la révélation, the winner is… JEFF HARDY !

– Et on l’applaudit bien fort.

En effet je pense que Daniels sera le suivant sur la liste, et qu’il pourrait se gargariser d’une victoire sur un autre ex-comparse de Fortune, James Storm. En effet Bad Influence et le Cowboy semblent désormais officiellement en feud, Storm ayant surpris les ex-champions par équipe en train de se moquer de lui dans un très bon segment backstage (encore une fois, merci les mecs),et après avoir craché dans le cocktail de Daniels il affronta Kaz, qu’il avait déjà affronté à Final Resolution. Sans gacher le suspense, le résultat fut identique. Pourtant Kaz aura tout essayé : attaque par derrière pour débuter le match, aide de Daniels dans le dos de l’arbitre…mais Storm s’imposa grace à un Last Call superkick en gardant encore de l’énergie sous le pied. Comme je le disais, il est probable que Storm et Daniels s’affrontent d’ici peu, et une victoire sur le cowboy aiderait le Fallen Angel à se rapprocher de la title picture, qu’il mérite enfin de toucher. Mais bon, c’est un vœu pieux. Mais ce serait une bonne façon d’utiliser Storm, qui semble ces temps-ci tourner à vide.

 

Du coup il n’a rien d’autre à foutre que faire les soldes, et s’apprête à monter sa nouvelle paire de bottes Louboutin For Men à Kaz.

 

 

A signaler aussi une vignette pour paler des progrès de Joseph Park à l'OVW, qui semblent assez réels aux yeux de son entraineur pour le lacher dans la nature. On devrait donc revoir le "frère" d'Abyss assez rapidement et cette fois il pourrait enfin incarner un vrai lutteur, souhaitons que cela n'affecte pas son potentiel comique.

 

Enfin le Main-Event opposa Joe et Angle face à Devon et un type masqué d’Aces and Eights. La soirée était importante pour le gang masqué : rappelez-vous qu’ils essayaient de convaincre Anderson de les aider face à Sting, qui devait faire son retour ce soir. Plus tôt dans la soirée D.O.C avait défié Sting mais n’avait eu comme réponse de voir sa batte tomber du plafond. Angle et Joe avaient eux refusé l’aide de Garrett et Wes Briscoe, dont les motivations apparaissent encore peu sûres. C’est peu de dire qu’avec un tel starpower côté face, Aces and Eights allaient en baver.

 

Mais la stable sut la jouer fine pour aborder ce match : en effet D.O.C agressa Angle avant que ce dernier entre dans la cage (en dernier) et ferma la porte, ce qui isola Joe à l’intérieur avec les deux affreux restants. Il prit pourtant l’avantage assez rapidement, mais l’avantage du nombre permit aux heels de revenir ; Joe fut isolé pendant quelques minutes, mais réussissant à ne pas se faire démolir à deux contre un. Angle finit par prendre le dessus sur l’ex-Luke Gallows et entrer dans la cage, démolissant bien sûr ses deux adversaires. L’assistance de D.O.C resté à l’extérieur ne laissa pas beaucoup de répit à A’s& 8’s, et les faces gagnèrent après une combinaison Atomic Drop/ Angle Slam victorieuse.

 

L’ensemble de la stable de motards s’invita pour un beatdown post-match, Anderson restant à l’extérieur de la cage pour admirer le spectacle. Mais c’est à ce moment que Sting se pointa : et si vous aviez aimé Hogan l’invincible cassant la gueule à toute une stable à coups de poings, vous aimerez le Stinger cassant la gueule à toute une stable à coups de batte… ouais pas très réaliste compte tenu de la vitesse du bonhomme. Mais le résultat nous permet d’avancer car un des cagoulés fut démasqué, nul autre que Mike Knox, dont on savait depuis longtemps l’implication dans le groupe et qui désormais est un membre officiel de plus. Mais quid d’Anderson qui avait semblé accepter un deal officiel avec la confrérie et n’a pas assuré le job ? La storyline va-t-elle s’accélérer enfin ? Réponses la semaine prochaine, mais avec un nouveau membre à connaître l’idée d’une stable composée des ratés de la WWE/TNA se précise. A mon avis d’ici peu D.O.C et Knox devraient former une Tag team apte à défier les champions, mais j’espère que ce dernier sera repackagé à la même hauteur que son camarade.

 

 

Ouais, rien à voir avec la WWE. Il ne s’appellera plus Mike Knox, mais Albert Alcatraz. Vous verrez, tout le monde oubliera son passage à Stamford en 2-2.

 

Donc pour résumer : un bon voire très bon Impact qui a su promettre de belles choses pour 2013, en espérant que le focus sur Hogan and Co laisse la place à un renouveau de la X-Division et des tag teams, ainsi que la division féminine. Car si la TNA veut exister face à la WWE il lui faut se poser en alternative crédible face à cette dernière ; et si à Stamford, on continue de ne considérer les femmes que comme des managers / mannequins dont il faut limiter des botchs / victimes de jokes à la con, il n’y a qu’à Orlando qu’on pourra regarder du catch féminin de qualité à la WWE. Be Different, TNA!

Et si AJ n’est pas là pour égayer vos soirées catch, c’est Joe qui s’en chargera.

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut