Catch

La théorie du con plot

La verité est ailleurs.

Un type de x-files qui a manifestement regardé Genesis.

Cette fois, c’est sûr, ils sont dans le coup. Les rédacteurs des CDC, je veux dire. Jaloux du succès de la TNA ces derniers mois, ils ont conspiré pour pourrir les programmes de la fédération après de me faire craquer et de regarder à nouveau la WWE. Et le pire, c’est que je suis sûr qu’ils y sont pour quelque chose, à ce PPV manqué. Non, y’a forcément une conspiration la dessous, y’a trop de coïncidences pour que ce soit normal. Si la vérité ne vous effraie pas, cliquez en dessous.

 

Non mais regardez, Gail Kim a découvert le pot aux roses à propos des fesses de Tessmacher et on veut l’empêcher de parler ! AU COMPLOT !

Nalyse parano de Genesis 2013

J’aurais du voir le coup venir, J’AURAIS DU LE VOIR ! Merde ! Quand McOcee appelait dans son article à plus d’humilité les membres de la TNA ou bien qu’elle me teasait sur la tribune sur la stagnation de la TNA depuis Bound For GLory, j’aurais du comprendre que non, elle ne tentait pas juste d’argumenter sur la prétendue faiblesse de régime de la fédération d’Orlando depuis quelques temps. En fait, elle l’ORCHESTRAIT, cette descente.

Le Tag match en ouverture aurait du me mettre la puce à l’oreille. Vu son faible build-up et les protagonistes à l’écran, peu de suspense : les faces allaient conserver leur bien, et c’est bien ce qui s’est passé ; Mais pourquoi seuls Chavo et Hernandez ont-ils diable utilisés des moves par équipe ? Si le début de match et la domination des faces était pas mal, le fait est que quand ce sont Ryan et Morgan qui ont dominé, tout ce qu’ils ont fait été de mettre un ou deux coups à leur opposant, puis faire le tag. Et ils ont en fait beaucoup, des tags.  Bref pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est que Morgan semble (enfin) lassé de Ryan, qui a montré un-deux moves, mais si peu, avant que Chavo ne fasse le pin après un frog splash… Quand on voit les sommets que la division tag-team a pu atteindre, on se dit que ce manque d’entrain pour le catch en double ne peut être le fruit que d’un sabotage prémédité. Mais je pense que sur ce coup là, McOcee n’est pas à blâmer. Non  je pense que la faute en incombe à Henri death, ce prof mégalo-gauchiste pour qui le catch par équipes n’est qu’un travestissement de ce que devrait être l’idéal communiste et qui a conspiré dans l’ombre pour jeter le discrédit sur les tag-teams, que ce soit ici ou à la WWE en faisant totalement oublier les ceintures devant le charisme des Hell No ! Purée pour un prof, il a de la suite dans les idées ce salaud.

 

Quoi que vu l’imagerie ici déployée, Axl a peut-être participé.

Mais bon, je suppose que pour faire passer la pilule, nos amis de la conspiration ont eu l’idée de ce Samoa Joe/Mr Anderson. Un match annoncé l’après-midi même, en sachant qu’Anderson ne s’est pas définitivement prononcé sur son alliance avec Aces and Eights mais que Joe semblait surtout vouloir casser quelque chose. Une bonne affiche, originale qui a eu le mérite de voir s’affronter deux types charismatiques, dominée par Joe jusqu’à ce que l’apparition de Mike Knox avec son marteau aux abords du ring ne distraie la Samoan Submission Machine et ne permette à Anderson d’aplatir son adversaire d’un mic-check pour le compte. Le résultat est plutôt logique, et j’avoue qu’à ce moment là, je me disais que ma soirée s’annonçait finalement pas mal. Un beau leurre psychologique, je suis certain que c’est  Axl qui a fomenté l’idée, une de ces tortures psychologiques dont il a le secret.

Si même Samoa Joe se met en tête de vouloir nous fermer les yeux sur la vérité, on n’est pas dans la merde.

Mais là ou je suis sûr que Mako est mouillée (…enfin impliquée, vous faites pas des idées non plus), c’est dans la magouille visant clairement à salir la x-division. Dans une soirée ou un gauntlet match pour les KO est déjà organisée la TNA n’a rien trouvé de mieux que d’en pondre un autre déguisé, à savoir un match de très haute tenue entre Kenny King et Christian York puis un match entre le vainqueur et RVD pour la ceinture… mais le deuxièmes commençant JUSTE APRES le premier. Oui oui, juste après. Et en plus, ayant prévu dans ma précédente nalyse que King allait tout gagner ce soir, mes Némésis n’ont pas jugé humiliation plus intense que de le faire perdre dès le premier match face à York. Cela dit, aucun des deux protagonistes de ce premier affrontement n’a démérité : Kenny a été à son habitude, très compétitif, et York a su se mettre au niveau, contrant de nombreux assauts comme un Capoeira Kick bien vicieux et capable d’innover comme cet hurricanerana à l’extérieur qui venait après avoir évité de se faire éjecter dans le ring. L’athlétisme de King est toujours un régal à admirer mais il n’a finalement pas pu le faire jouer,  se faisant goaler par l’arbitre alors qu’il tentait de s’aider des cordes pour un tombé, et perdit alors qu’il tentait un roll-up un peu compliqué, York le saisissant suffisamment longtemps pour réaliser le pin.

– On mon dieu, ils ont fait jobber Kenny.

– Espèces d’enfoirés !

Alors ok, suite à cela Kenny King mauvais perdant a agressé York, c’est un salaud, soit. RVD a été soi-disant très réticent à disputer le match juste-après, c’est soi-disant un type bien, soit. York n’a pas voulu remettre le match  à plus tard et fit preuve de résilience et de détermination, c’est un couillu, soit. Mais lorsque RVD a finalement gagné (parce que manifestement il lui faut ça à RVD pour gagner maintenant), est-ce que cela l’a rendu fort ? Sympa ? NON ! et au vu plus tard du gauntlet match, ce résultat c’est juste terrible : RVD champion, c’est vraiment une mauvaise chose vu son niveau et son implication (purée ces coups de pied mous et random au possible, ce Frog Splash…. JE HAIS LE FROG SPLASH, même quand c’est Tanahashi qui le fait). In fine, le match pour le titre fut donc plus court et moins bien que son prédecesseur dans la carte, mais c’était assez attendu. Mais si York avait gagné, je n’aurai pas eu matière à redire, mais continuer à supporter RVD…Ah bien trouvé Mako, tu sais cibler mes points faibles.

 

Non mais vous avez vu les parpaings que RVD traine aux pieds ? Si ça ce n’est pas la preuve d’un complot portugo-bobo-judéo-maçonniquo-médiatico-levantin-apatride-bildenbergien, c’est quoi hein ? Vous ne pouvez plus dire que j’affabule, devant tant de preuves !

Et c’est là que je me suis rendu que j’avais affaire à très forte partie. Les esprits vicieux mais féconds, il faut l’admettre, des rédacteurs des CDC, qui ont du trouver un moyen d’hacker le booking du PPV, se sont manifestés à ce moment, celui ou Joseph Park est venu affronter Devon. Le mystère planait sur son statut, allait-il réellement catcher ou juste réaliser deux-trois moves pour la galerie avant de re-péter un boulon et de tout casser « Abyss style ? » Et bien, il a su mixer agréablement les deux, sortant des moves que je n’avais vu Abyss réaliser (un arm drag par un type de son calibre, c’est quelque chose), Devon venant la surprise face à l’avocat qui a appris à se battre. Bon on a eu droit à la désormais coutumière transformation de fin de match, mais qui n’a pas permis à Park de gagner puisque après un black hole slam timide et alors qu’il amorçait un chokeslam sa « personnalité majeure » a repris le dessus, et s’est finalement battre par un Devon qui devait quand même gagner pour maintenir son rang de champion TV, bien malmené par ses défaites en série. Bref un comédy match de bon rang, un peu long par moment mais qui épaissit le mystère Joseph Park, qui devrait catcher régulièrement à partir de maintenant. Encore une bonne surprise qui en suivait une mauvaise, je pensais que les montagnes russes allaient enfin se terminer. Et effectivement, j’avais raison : on est passé au looping.

Oui, après que David Vincent a adhéré au FN, sa vision des envahisseurs s’est considérablement modifiée (son bide aussi).

Mais comment qualifier le gauntlet des divas autrement que par un gros WTF caractérisé ? Seul heel du panel face à quatre faces, sachant que la championne était heel, et que Velvet Sky de retour récemment semblait favorite, Gail Kim ayant débuté le gauntlet face à Tess n’avait que peu de chances d’obtenir un title shot. Mais elle a réussi à battre non seulement Miss Tesmacher mais aussi ODB et Mickie James à la suite, avant de perdre donc face à la dite Velvet…alors que son pied était sous la première corde et que donc elle n’aurait pas du perdre. Bon, en bonne heel, elle a multipliée les coups bas et n’a pas arrêté de tirer sur les slips de ses adversaires pour réaliser ses tombés, s’est protégée derrière Teryn Tarell pour éviter un assaut de Mickie depuis le turnbuckle, et a attaqué Velvet en traître mais elle a éliminée Tess clean, a survécu à 3 matchs avant de perdre le quatrième, chaque match ayant duré au moins quatre minutes (et c’est là qu’on se rend compte ce que la division doit à Kim, une vraie taulière) et l’ex BP n’a pas eu grand mérite à battre une adversaire aussi diminuée mais qui fut la MVP de ce match. MMMhh, je me demande bien lequel de ces cancrelats a-t-il bien mijoter un coup aussi fumeux. SAT, dont l’absence caractérisée dans plusieurs PPV de la TNA aurait provoquée l’ire et qui chercherait à se venger ? Kovax, qui à part Kaitlyn déteste toute la population féminine de cette planète et cherche à les rabaisser toutes à la première occasion. Devant une aussi longue liste de malfaisants aux bras longs, difficile de connaître la vérité, et c’est pas en allant cherchant dans le décolleté du catsuit de Velvet qu’on va progresser.

 

Voila, la grognasse blonde à forte poitrine gentille a gagné grâce à une erreur d’arbitrage comme une sagouine un gauntlet match face à une heel ayant précédemment triomphée de trois adversaires. Maintenant fixez ses lolos pour éviter une trop grande réflexion sur le WTF de la situation.

Heureusement, l’influence occulte de mes « camarades », dont les nuisances, les bassesses, les réflexions à mon égard qu’ils profèrent quand ils croient que je ne suis pas là (quans ils disent vouloir m’aider pour que je ne sois pas le seul à faire des Nalyses d’Impact, ils disent que c’est pour m’épauler mais moi je sais que c’est faux, ce n’est pas parce que j’ai réalisé 90% des dernières Nalyses de la TNA ces derniers mois que je suis fou, le cadavre de mon chien mort depuis un an me le disait justement ce matin) n’ont pas empêché Christopher Daniels et James Storm de nous livrer un match très appréciable, et à l’enjeu rehaussé puisque le vainqueur aurait droit à un title shot pour le WHC le 24 janvier à Impact. Un match dont le résultat aurait de fortes chances de spoiler le Main Event d’autant que vu la loose AJesque de Storm ces derniers temps, et le momentum actuel de Daniels, Storm ne partait pas favori.

Et pour la première fois que ces deux-là se rencontraient en PPV, ils ont tenu leur rang. Storm prit assez vite l’avantage face à un Daniels booké fort mais ayant besoin des distractions de Kaz pour prendre l’avantage, distractions devenant des beatdowns dès que l’arbitre avait le dos tourné. Daniels finit par cibler le bras gauche de Storm, mais ce dernier utilisa ses pieds pour reprendre de la distance et finit par infliger une descente du coude au Fallen Angel, puis Daniels résista tout comme il résista ensuite à un Eye of the Storm pourtant bien placé. Un Daniels très costaud donc, qui se permit même de contrer un last call superkick en Angel’s Wings alors que Storm repartait sur un temps fort, mais son BME se fit contrer à son tour par le genou du Cowboy. L’enchainement facebreaker/backstabber du face ne put être suivie d’un nouveau superkick, Kaz se sacrifiant pour son pote qui enchaina Storm d’un STO et s’aida des cordes pour le pin ; Un finish un peu quelconque mais le résultat est là : Daniels aura un  title shot jeudi 24, et la conspiration qui aura échouée à pourrir le main-event aura réussi à pourrir le début d’année de Storm. Mais je pense que c’est à eux qu’on doit le manque de promo qui a entaché le build-up de ce match, à l’enjeu pourtant conséquent.

Bon après, il s’est passé des promos dans ce PPV dont on peut effectivement se dispenser de parler.

 

Mais c’est après que la cruauté mentale, le sadisme psychologique de la cabale s’est fait ressentir. Vous vous souvenez du Stinger battant Knox sans souci, un match dont j’espérais qu’il ne fasse reluire l’aura du quinqua que pour souligner la dangerosité de D.O.C une fois qu’il aurait vaincu. Ils n’allaient pas faire gagner le vieux non plus ce soir, non ? SIIIIIIIIII ! Ils l’ont fait ces cons ! Et en plus DOC a tout raté, de l’agression pré-match (Sting l’a vu venir) au match en lui-même, et in fine, Sting a dominé et a donc gagné sans défaillir face à un colosse qui aurait du lui faire passer un des pires quart d’heure de sa vie. Si Aces and Eights doit être considéré ainsi autant terminer l’angle car là ce devient vraiment une sinécure, STOP THE PAIN ! Non je dois résister je vois bien la tentative crasse de me faire retourner regarder la WWE, je résisterai, je résisterai ! J’ai ma dignité, moi !

Alors que D.O.C dans cinq secondes lui, ne pourra plus s’asseoir ni sur  sa dignité ni nulle part pendant trois semaines. Même un pouf, ce sera douloureux.

 

Heureusement le bras long de mes compères semble s’arrêter aux portes du main-event de la soirée, ou Jeff Hardy affrontait Austin Aries et Bobby Roode dans un three way à élimination pour le championnat du monde poids-lourds. Les deux heels s’entendirent dès le départ malgré leurs arguties pour éliminer Hardy le premier et ensuite s’entendre entre eux mais le champion réussit à les maîtriser. Mais les heels s’en tinrent à leur plan, et brisèrent les tombés de Hardy dès que ce dernier en tentait (alors qu’ils auraient du être à leur avantage) pour continuer à l’affaiblir à deux contre un. Mais Hardy résista à plusieurs moves à deux, ce qui posait bien son booking quasi-invulnérable alors qu’en tant que seul face du match, il se devait d’être le plus présent sur le ring le plus possible. Ce fut la fourberie des heels et leur surnombre qui leur permit de dominer, Aries faisant tomber Hardy du turnbuckle avant un Whisper in the Wind à Roode, ou bien le même re-contrant hardy qui tentait une Swanton sur ses deux adversaires en même temps (et on entendit des Let’s Go Aries répondant aux Let’s Go Hardy !).

 

Et alors qu’Hardy semblait foutu, après s’être mangé une superplex d’Aries puis se préparant à manger un super-duper plex (Aries étant sur les épaules de Roode), la Charismatic Enigma nous sortit un Whisper d’enfer qui fit tomber les deux heels comme un château de carte, impressionnant. Alors qu’Aries aidait une nouvelle fois roode en interrompant un suicide dive, il voulut sortir le sien sur Hardy mais le champion se dégagea à temps pour mettre Roode à sa place et le laisser se carrer le missile, et se payer ainsi une séance de domination intégrale, culminant avec une front suplex sur Aries qui atterit directement sur Roode. Avec un boulot abattu à ce rythme, difficile de ne pas être admiratif devant Hardy même avec toute la mauvaise foi du monde. Hardy finit par de nouveau être acculé mais survécut à un brainbuster. Roode prépara Hardy à se manger le 450 d’Aries mais il poussa le champion au dernier moment pour faire s’écraser Aries, et lui fit manger son Ultimate Pay-off, une traitrise sans tombé cependant. Aries se vengea par un last chancery vain lui aussi, Roode enchaine un crossface non concluant aussi. C’est finalement Hardy qui vola le pin à Austin Aries sur Bobby Roode puis qui termina Double A d’un Twist of Fate entre les cordes puis d’une Swanton. Un très gros match digne de son rang, ça fait du bien après un PPV pour le moins…moyen.

 

 

            Whisper in the foot dans ta gueule !

 

 

Phhooouuuh. Après deux Guronzan et un bol de bromure je revois l’avenir un peu plus radieux. Le build-up vers Lockdown va débuter, et la période de mou après BFG elle finir. Daniels va capter le spotlight ce qui est une très bonne chose, et les shows en Angleterre devraient faire beaucoup de bien. Finis les PPV sacrifiés, et ça c’est autant de moins que la conspiration ne pourra gâcher. Et tant mieux parce vu tous les problèmes qu’a encore la TNA malgré ses progrès, il faut que je tienne que je ne craque pas. Non je n’irai pas me réfugier à la WWE malgré le rock ou la Road vers WM qui débute, je vais rester droit dans mes bottes. TNA nouveau, je t’attends !

Quoi , attendez y’a Henri Death qui veut me parler, qu’est-ce qu’il y a enco…

 

 

– Eh Taiji, t’as vu le dernier Smackdo…

– AAAAAAAAAAH ! CA RECOMMENCE !

7 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut