Catch

Les récompenses de l’action non-stop et totale, crû 2012 (part3)

Contrairement au tour de France, il est possible de gagner les CDC Awards de la TNA 2012 sans se doper.

Lance Armstrong

 

Dernière étape des Awards 2012 de la TNA, nous allons dévoiler les gagnants des deux principales récompenses: la meilleure catcheuse et le meilleur catcheur. Qui est ressorti vainqueur ? Qui s’est lamentablement poutré ? Y aura-t-il des gifs de Wrestlingwithtext ? Va-t-on enfin dévoiler le passé trouble de McOcee ? Toutes les réponses…plus bas.

 

 

– Et je remercie le CDC Universe pour ce titre de meilleure catcheuse 2012, j'ai combattu dur pour… Hein? WTF?

– Désolé Jeff, mais c'était le seul award de cette année qu'on pouvait te faire gagner sans faire croire à de la triche.

 

TNA Awards part 3: meilleurs catcheur et catcheuse de l’année 2012

Meilleure catcheuse :

8 votants, avec moi-même, Major Tom, Flying Panda, Papy, Kakuma, Showtime, Totoboy et Kovax, pour une division KO qui aura perdu comme la X Division beaucoup de membres en 2012 mais qui reste néanmoins à des lieues au-dessus de la concurrence trouvable à la télé US (et avec les départs qui ont également eu lieu à la WWE, on pourrait bien retrouver certaines ex-divas en 2013 à la TNA, je parie sur au moins une recrue).

 

Si l’on excepte le déviant Showtime, pour qui Eric Young a mérité le numéro 5 de son top (1 point), les votes se ressemblaient très souvent,  E-Y comptant comme une K-O puisqu’il a une ceinture par équipe (qu’il faudrait détruire depuis le temps qu’elle ne sert plus). Velvet Sky avec 6 points paie sa très longue absence durant l’année, ainsi que Mickie James avec 7 points dont les performances pourtant intéressantes ont été surclassées par les 5 demoiselles devant.

 

 

Numéro 5, avec  8 points sur 40 maximum: Madison Rayne

Une surprise en ce qui me concerne de voir aussi bas une KO qui certes n’a tenu le titre que 4 jours cette année et qui n’a fait qu’un match de PPV mais qui fut là tout au long de l’année. Mais le constat est implacable : réduite à être l’ombre de Gail Kim lors du règne de cette dernière puis troisième heel derrière Gail et Tara après le turn de celle-ci, elle n’est clairement pas en première ligne. Son absence du gauntlet de Genesis résume bien cet état de fait…

 

Mais elle ne s’attendait manifestement pas à se trouver aussi bas dans le classement.

 

 

Numéro 4, avec 14 points sur 40 maximum: ODB

Autre surprise ici, voir ODB aussi bien placée alors qu’elle est une championne sans défense de titre depuis 8 mois. Mais sa présence elle aussi constante sur le ring, sa storyline avec EY et son mariage qui semblent avoir ému plusieurs membres des CDC, font d’elle une pièce maitresse de la division KO, sans compter qu’elle reste une très bonne catcheuse. Mais bon, pas de podium cette année.

 

Numéro 3, avec 19 points sur 40 maximum: Brooke Tessmacher

La rookie de ce classement, dont l’ascension semble irréelle au vu de son niveau il y a encore un an. Mais la petite texane a fait de gros progrès, et si elle est encore derrière ses petites camarades pour ce qui est du mic-skill ou du niveau in-ring, le fait est qu’elle possède une palette de moves plus élevée que celle de John Cena et une énergie dans le ring à faire rougir Dolph Ziggler. Comme je l’ai dit il y a quelques articles, elle est probablement la KO sur laquelle la TNA peut le plus facilement miser sur le long terme, donc que ses détracteurs ne s’attendent pas à la voir partir tout de suite.

 

A la TNA, nous ne nous occupons pas de recruter prioritairement des modèles…

 

 

Nous préférons les jeunes femmes talentueuses, à la marge de progression élevée, à la motivation indéfectible…

Merde, comment je suis censé dire à McOcee d’arrêter de l’appeler Brooke Testmachair après ça ?

 

Numéro 2, avec 29 points sur 40 maximum: Gail Kim

Ce n’est pas passé loin mais Kim n’a pas réussi à accrocher la tête. La faute sans doute à une deuxième partie de 2012 ou elle fut trop absente, alors que sa domination de début 2012 n’était plus aussi vivace dans les esprits brumeux du CDC universe. Pourtant au vu de ses performances sur le ring (y compris à Genesis) et de sa beauté, ces deux attributs enfin mis en valeur à la TNA, elle n’a pas à rougir.

Pourtant Gail à tout tenté pour attirer les votes mais rien à faire, elle ne sera pas première.

En même temps face à ça, Gail ne pouvait pas test.

 

Numéro 1, avec 32 points sur 40 maximum: Tara

Broken je ne sais pas mais championne KO depuis BFG et désormais détentrice de l’award 2012 de meilleure catcheuse ça c’est sûr. Là aussi, Tara a eu le bon goût de ne jamais être totalement absente même lorsqu’elle ne tenait pas le haut du pavé, mais sa domination depuis octobre est totale, et ce malgré son booking diminué depuis son alliance avec Jesse.  La vétéran est donc une gagnante tout à fait légitime, souhaitons lui bonne route et en espérant qu’elle nous fasse jouir de sa présence et de ses prestations encore longtemps.

 

Meilleure catcheuse de la TNA 2012 : illustration.

 

Meilleur catcheur :

 

Et la voilà, la catégorie reine, le saint des saints, le faiseur de champion, l’award du meilleur catcheur. Etre nominé est déjà un privilège en soi, atteindre le top 5 un incommensurable honneur, quant à l’obtention du graal… comment définir l’extase absolue ? Bon certes parmi ceux qui n’ont pas passé le cut du top 5, les profils sont très disparates, mais avec neuf votants (les huit précédents + Spanish qui n’a voté qu’ici), c’était obligatoire. Abyss a ainsi réussi à obtenir un point alors qu’il a dû dans son gimmick de monstre ne catcher que 2-3 matchs, autant qu’Angle, à un point lui aussi, a eu beaucoup d’exposition et de bons matchs face à Joe ou Hardy ainsi que pour les ceintures tag team ou que Magnus qui a eu lui aussi de l’exposition et à montré tout le bien qu’on pouvait penser de lui. Avec seulement deux points, on retrouve encore une fois deux personnes très différentes : Devon, qui a eu deux fois le prestige de porter la ceinture TV et a eu une grosse exposition depuis son implication dans Aces and Eights, et Kenny King, qui a percé dans la X Division et s’est fait un nom (il avait déjà le prénom). Christopher Daniels avec 4 points se dégage, tout comme James Storm avec 5 points mais l’implication dans les tag-teams pour le premier, et l’impossibilité d’avoir un title shot à 1vs1 pour le second peuvent expliquer qu’ils ne se soient pas hissés plus haut.

 

Numéro 5, avec 10 points sur 45 maximum: AJ Styles

Malgré son année pourrie AJ jouit d’un capital sympathie encore très fort, qui il est vrai est facilement alimenté par ses très bons matchs, en Tag team avec Angle ou face à Christopher Daniels. Notre bon Phenomenal One reste une valeur très sûre de la fédération, et on peut espérer qu’après son ban de la title picture jusque BFG 2013, on revoie AJ au sommet de la TNA à la fin de cette année.

 

Numéro 4, avec 11 points sur 45 maximum: Bully Ray

La révélation d’un très bon worker dont le gimmick s’est bien peaufiné au cours de cette année jusqu’à ce face turn pour le moins inattendu, et que le Bully a encore du mal à faire décoller. Mais le fait est là, Bully lui aussi a su se rendre indispensable, et il est finalement de tous les catcheurs de la TNA n’ayant pas touché le titre en 2012 le mieux placé, ce qui en soit est une victoire.

 

 

Allez, la on passe au top 3, ça ne rigole plus.

 

 

Numéro 3, avec 16 points sur 45 maximum: Jeff Hardy

L’actuel champion du monde s’en sort relativement bien si  on se rappelle d’où il vient, à savoir du fond du trou. Principal acteur du fail de l’année 2011, il a d’abord en 2012 eu un bon programme contre Roode puis Angle et a ensuite gagné les BFG Series puis le titre. S’il a montré que le ME est à nouveau à sa portée, niveau mic-skill ça reste encore très loin en dessous du duo de tête. Un bel exemple de rédemption celà dit.

 

Numéro 2, avec 39 points sur 45 maximum: Robert Roode

Premier l’année dernière, deuxième cette année, Bobby reste au plus haut niveau et confirme son éclosion au statut de main eventer. Il a participé à 9 main events sur 12, été champion pendant 7 mois de l’année, est présent dans les deux meilleurs matchs et les meilleurs feuds, bref il est incontournable, et n’est dépassé que par un surhomme encore plus imposant que lui.

 

Et le vainqueur, le numéro 1, le catcheur de l’année 2012 de la TNA est :

 

Numéro 1, avec 41 points sur 45 maximum: Austin……. Aries.

En réalité, la décision s’est jouée à très peu, entre les Ariesistes (moi, Major, SAT, Kovax et Papy) et les Roodistes (Panda, Showtime, Kakuma, Totoboy), puisque tout le monde a mis soit Aries soit Roode premier et l’autre second, à part… moi qui ai mis AJ deuxième (markisme, quand tu nous tient). Mais bon, c’est bien Aries qui obtient la majorité et décroche l’or, qui couronne son année 2012 pour le moins stellaire ou il nous a gratifiés du plus gros feel-good moment, a explosé aux yeux du monde et nous a brainbusté la moitié du roster. Bravo à toi Austin, tu nous a rendu 2012 meilleur.

Navré Bobby, mais le CDC universe est roi.

Voila qui conclut les TNA CDC Awards 2012. Merci de votre lecture, et en espérant que l’année 2013 soit aussi richement remplie que la précédente pour lui donner plein d’awards dans un an. D’ici la,

 

 

Faites comme Gail, joignez l'utile à l'agréable.

8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut