Catch

Wish I had an angel…

I wish I had an angel

For one moment of love

I whish I had your angel tonight…

Nightwish, Wish I Had An Angel

Un bon épisode d’Impact Wrestling, d’habitude, je ne refuse jamais. Alors avec une super défense de titre mondiale, des matchs télévisés de qualité (pour la plupart), des histoires qui avancent, je devrais être très content. Mais rien à faire, je n’arrive pas à me départir de cette sensation de manqué, comme si quelque chose d’important aurait dû se passer  et qu’au final, la seule chose qui soit passée, ce soit… un ange.

 

Voila, c’est ça : il manquait l’appletini.

Nalyse de l’Impact Wrestling du 24 janvier

Comme vous le saviez si vous aviez lu les dernières Nalyses, ce jeudi Christopher Daniels a eu droit à un match pour le World Heavyweight Championship face à Jeff Hardy, le champion en titre. Et on peut dire que les monteurs de la TNA, non content d’avoir refondu le générique d’Impact pour le rendre plus vivant, ont fait un chouette travail de présentation du challenger avec une vignette en début de show pour rappeler sa grande carrière et le fait qu’il pouvait enfin toucher au titre. De plus, il eut droit à un bon segment backstage ou nous apprîmes que Kazarian avait désormais une sorte de diplôme de manager. En tout cas le Fallen Angel semble s’inscruster dans l’up-card, ce qui est un très bonne chose.

 

Vint ensuite en Main Event le combat tant attendu contre Hardy. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il fut bon, ce dernier match. Daniels ayant eu droit à beaucoup d’offensive, il  y mit de la créativité et se servit du profil de high-flyer de son adversaire contre lui en retournant chaque danger dans les airs avant de le subir. Il domina ainsi tout le début du match alors qu’Hardy avait commencé en feu jusqu’au retour inévitable de la Charismatic Enigma après plusieurs minutes. Atomic Drop, série de Dropkicks, Hardy enchaina peu après avec un splash et tenta ensuite avec un nouvel hurricanerana dans le coin, mais se fit contrer magnifiquement par Daniels qui attendrit la viande avec une soumission mais ne put réussir une superplex et c’est Hardy qui réalisa sa Front Suplex du haut du turnbuckle (un putain d’Impact, c’est le cas de le dire), mais juste pour un nearfall. Twist of Fate contré en Angel wings, tombé de Daniels brisé à 2,99 (mais vraiment, c’était àu dixième de seconde).

 

BME évité par Hardy, mais qui voit son Whisper in the Wind lui aussi évité. Mais il réussit un double tiwst of fate, et une swanton bomb sur Daniels pour garder son titre. Gros match, alors que Jeff et Daniels semblaient en garder sous la pédale et ne pas être à 100%. Ce qui laisse présager d’un potentiel match de PPV à détruire le ciel.

 

Etant donné mon ton laudateur, je comprends que vous soyez dubitatifs sur ma mélancolie introductive. Elle s’explique en fait par l’après-match, ou Hardy se fit attaquer par un membre d’Aces and Eights qui lui appliqua un coup de marteau sur le genou avant de se tirer dare-dare. Or il s’avère que cette attaque doit justifier une soi-disant « blessure » d’Hardy qui expliquerait son absence de la tournée au Royaume-Uni… soit pendant quatre semaines. Or ce n’est pas un problème de blessure, c’est juste qu’Hardy n’a pas l’autorisation pour aller en Albion (un truc juridique auquel je comprends pis que pendre). Toujours est-il qu’alors que le champion allait être indisponible pendant quatre semaines de toute manière, et qu’il y avait possibilité de changer le WHC de mains au moins pendant le temps de la tournée, la TNA va laisser son champion hors des écrans quatre semaines durant. Alors que la fédé va se rendre dans des stades combles.

Quatre semaines !!!!!

C’EST N’IMPORTE QUOI !

Sérieusement, dans ces conditions, comment le changement de titre n’a-t-il pu avoir lieu ? Pourquoi protéger Hardy à ce point alors que lui faire perdre le titre des mains de Daniels et le « blesser » par sa main aurait pu suffire, le match retour à Lockdown se bookant presque tout seul, Daniels se vantant à mort pendant ce temps (et récompensé de ses années de service) et la TNA avait son champion à Londres. Mais non ! Alors à moins que Jeff soit privé du titre « RVD 2010 style » à cause de sa blessure et qu’un tournoi ou quelque chose du style s’enclenche au Royaume–Uni (le seul moyen que je vois de pouvoir redresser la situation), Orlando se sera vraiment bien compliqué la vie, et Daniels aura manqué une opportunité en or. Perdant-perdant !

 

Faudrait savoir, l’auteur ! Quand je parle, t’es pas content mais là je risque de pas m’exprimer pendant quatre semaines et tu râles encore ? T’es sur que t’es pas schizo ?

D’autant que l’épisode avait commencé par un autre match de championnat, celui des KO en l’occurrence. Pré-match, Jesse a voulu motiver sa compagne en exhibant une figurine articulée de Velvet (pas très réaliste cependant, il n’y avait pas assez de plastique…), dans un segment assez bien fichu. Pour le match lui-même par contre je peux adorer Velvet (ainsi que son corps, tout artificiel soit-il) autant sur le ring… j’ai parfois du mal. On est encore au-dessus d’un match de Divas moyen mais ce n’était certainement pas un match à retenir, comme le Russian Legsweep bizarre de Velvet, mais elle a quand même produit 2-3 moves sympa (Japanese Arm drag, ou le lancer de Tara depuis le turnbuckle). Tara a elle géré comme à son habitude, mais le match fut encore terni par le booking de Tara, qui profita d’un suplex manqué par Velvet pour réaliser un tombé aidé par les cordes pendant que Velvet voyait son pied retenu par Jesse. Il va bien falloir qu’à un moment ou à un autre, Jesse soit mis à l’écart et j’espère que ce sera bientôt.

Le nouveau modèle de poupée gonflable en plastique made in TNA, avec option toucher rectal.

Du coté des tag-teams, ça bouge par contre. La nouvelle équipe Aries-Roode, re-prénommée par certains esprits facétieux «  The roodest men who ever lived », a eu droit à un match entre un de ses membres et un des champions par équipe. Ainsi dans une séquence backstage très divertissante, Aries et Roode ont chacun essayé de convaincre l’autre qu’il était le mâle alpha et qu’il se devait d’aller affronter Hernandez.

 

Un Hernandez qui apparaissait donc très menaçant aux yeux des ex-champions du monde et qui fit honneur à cette réputation, prenant assez rapidement l’avantage et se payant même le luxe de maintenir Roode pendant plus de dix secondes en l’air lors de son vertical suplex. Il apparut si puissant qu’il projeta une fois Roode sur l’arbitre en se dégageant d’un tombé. Mais la hiérarchie fut respectée, avec l’aide d’Aries qui sauva Roode de la menace d’un suicide dive d’Hernandez et qui ensuite se fit casser la gueule par Chavo, mais la distraction permit à Roode de gagner après un énorme bulldog. Un finish original, ainsi que les disputes entre partenaires chez les heels après ce qui fut pourtant une belle victoire. On peut se réjouir du fait que cette nouvelle équipe ne soit pas animée d’une immédiate cohésion (ils n’ont d’ailleurs pas encore parlé de gagner le titre), et au moins ne sont-ils pas encore à imiter totalement la dynamique d’Hell No ! En tout cas, j’espère ne pas les voir se faire des calins tout de suite.

Who wants a hug?

(cliquez incultes, vous manqueriez des extraits de la meilleure série abrégée ever)

Le match tag-team de la soirée ne fut d’ailleurs pas l’œuvre de la division éponyme mais bien de la X Division, qui vit s’affronter les jeunes heels (Ion/King) et les vieux faces (York/RVD). Ça fait du bien de revoir un peu Ion, ce qui devrait être plus fréquent puisque Kid Kash semble être parti définitivement de la fédération (en tout cas il n’est plus dans le roster sur le site de la TNA), il a d’ailleurs même eu droit à une séquence backstage avec King précédant le match et qui laisse à penser que la TNA prend un soin particulier à builder ses heels mais, comme la WWE, a parfois un peu de mal à donner du relief à ses faces.

 

Sur le match lui-même, il fut à mes yeux satisfaisant mais surtout grâce à son résultat : en effet, les jeunots réussirent à s’imposer après un bon petit match où chacun eut le temps de s’exprimer (et dans le cas d’Ion, comme toujours de faire paraître ses adversaires plus forts qu’ils ne le sont). Ion fut pendant longtemps le seul des heels sur le ring, mais il fit le tag après son 450 splash manqué. La fin de la rencontre fut assez folle, et montra bien la différence de niveaux entre les jeunes et les vioques entre le tornado ddt d’Ion certes contré et le magnifique neckbreaker « smackdown vs raw » style de King, qui pensait être alors l’homme légal mais s’était fait blind tag par Ion qui réalisa le tombé. La partition des heels qui se tirent dans les pattes rappelle l’actuelle situation des tag-teams, mais je pense qu’elle a pour but de builder un futur match de championnat à plusieurs. En tout cas le plus urgent c’est de revivifier cette division qui ne possède que quatre membres actifs. Même un petit jeune comme Sam Shaw apporterait un vent d’air frais bienvenu.

Ici devant vous, une ancienne star de l’ECW fraichement débarquée dans la X Division qui fait pale figure face aux jeunots et qui est aussi frais qu’un thon pourri perdu dans la campagne depuis la tempête de 1999. Et aussi, Christian York.

Petit aparté pour signaler la progression des aventures de Joseph Park qui est venu s’exprimer sur la semaine prochaine et Open Fight Night. A noter qu’il possède désormais sa propre musique d’entrée sympathique, et qu’il a su se mettre le public dans la poche avec sa promo où il disait en substance étudier le profil des catcheurs de la compagnie pour savoir lequel il appellerait la semaine prochaine pour son premier télévisé comme membre du roster. Le personnage de Park en lui-même continue de s’étoffer, ayant repris dans son speech beaucoup d‘éléments du jargon judiciaire, et je ne serais pas surpris si certains de ses moves s’en inspiraient (je suis complètement d’accord pour transformer le Black Hole Slam en Judgement Slam en tout cas). A suivre donc, et toujours avec le même intérêt.

 

 

David Otunga? Connais pas! C’est le type à lunettes du Prince de Bel Air ?

 

 

Tojours pour promouvoir l'Impact de jeudi prochain la TNA a hypé un match Kurt Angle vs Ken Anderson, désormais totalement intégré à Aces and Eights, y compris vestimentairement. Il faut dire que ces mêmes Aces and Eights ont eu une soirée chargée: en plus de l'attaque sur Jeff Hardy déjà relatée plus haut, la stable a fait l'ouverture du show, Tazz déclarant avoir rejoint les motards par opportunisme. Il a aussi clairement utilisé les mots "higher power", et fut questionné sur cette formule peu après par les autres commentateurs. A's & 8's a donc bel et bien un leader caché semble-t-il; j'espère juste que ce n'est pas Eric Bischoff. Taz a ensuite commenté normalement mais il s'est créé un personnage qui ressemble beaucoup à un Micheal Cole bis, et ce n'est pas un compliment. Heureusement, à la fin de la soirée, il semblait moins partial et s'est remis à commenter normalement, mais si ça continue à ce rythme il deviendra rapidement imbitable.

 

Donc pour revenir à Angle et Anderson, ces deux-là s'affronteront la semaine prochaine dans un cage match qui nous rappelera Lockdown 2010.  Un bon match en perspective donc, et j'espère qu'Anderson aura au moins l'occasion de faire gagner de la crédibilité à une stable qui en a bien besoin.

 

 

Tiens c'est curieux je sens un regard bizarre sur moi. C'est qui le gros vicieux qui mate mon boule en loucedé?

 

 

Signalons enfin par souci d'exhaustivité la promo de Bully Ray accompagné de son épouse, qui a menacé très clairement de l'enfer Aces and Eights, mais toujours suspendu il est impuissant à faire face aux motards, ce qui explique sa supplique envers Hogan, dont il espère la semaine prochaine qu'il lévera la suspension. Sting s'est pointé à son tour pour abonder dans le sens du Bully, ce qui laisse à penser que cette histoire pouvait finalement vite se résoudre pour laisser de noueau place à un Bully sauvage, ce qui serait très bien.

 

Donc, pour conclure, un bon, voire par moment très bon épisode mais qui m'aura laissé un certain regret quant à la condition et au statut du Fallen Angel. Mais bon, la semaine prochaine, la TNA s'envole en Grande-Bretagne et on devrait tous en avoir pour notre compte. Alors espérons que la TNA nous sorte son meilleur produit pour l'occasion, et d'ici là,

 

 

contrairement à Jeff, évitez les ennuis avec la justice.

4 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut