Catch

Good morning England!

Somewhere is England, banging the bass
Join our trip to this weird place
Back to nature, where we can be
Faster harder, loud and free
Scooter – Back In The U.K.
 

Pour une première, on peut dire que je suis gâté. La TNA vient en terre conquise, sur le territoire qui la voit régulièrement battre les audiences de sa concurrente directe, la WWE. Ce soir, c'est donc Open Fight Night dans la ville des Red Devils. Au menu: une énorme annonce de Dixie Carter et un main event alléchant, la revanche d'un des matches de l'année 2010, Mr. Anderson (Anderson) vs Kurt Angle dans un Steel Cage Match.

 

 

– Putain, mais c'est énorme !

– Comme ma bite !

Nalyse de l’Impact Wrestling du 31 janvier

 

Mais c'est bien avec les Bad Influence que le show s'ouvre. Kaz et Christopher Daniels déboulent vers le ring, grimés en Willam Wallace dans Braveheart. Après une bonne promo, à base de cheap heat sur les Anglais, ce qui devait arriver, arriva. L'Anglais du roster, Magnus, débarqua pour fermer le claquet des deux roquets. Alors qu'on l'avait quitté heel, contre Samoa Joe, il revient en face, avec un énorme soutien du public. Rapidement, les anciens champions par équipe sont expulsés du ring.

L'Anglais reprend alors le micro et décide de laisser Captain Obvious chez lui ce soir. S'il revient sur le ring ce soir, c'est parce que les A's & 8's l'ont blessé il y a quelques semaines. Il en profite alors pour défier Devon, l'instigateur de l'attaque. Le match fut classique et correct, Devon dominant jusqu'à ce que Magnus reprenne le dessus. Il porta alors son finisher, le « Mag Daddy Driver », mélange de bodyslam et de piledriver. C'est alors que DOC et Mike Knox débarquèrent, permettant à Devon de s'en sortir. Nul doute que Magnus aura rapidement un match pour le titre TV.

 

Après un court segment backstage, entre Bully Ray, Brooke Hogan et Sting, nous rejoignons Joseph Park sur le ring pour son premier match officiel. Alors qu'il explique qu'il a passé la semaine a étudié ses adversaires potentiels, les Robbie's débarquent. Robbie E. arguant que Park est une blague, il le défie, le traitant de hamster, comme tous les habitants du Royaume-Uni. Petit problème, Rob Terry est gallois, et même s'il se contente de faire les gros yeux, cette pique est sans doute une nouvelle avancée vers son face turn prochain. Pourquoi pas sur ses terres, pour profiter d'une bonne pop locale, comme Magnus plus tôt.
 

 

[Inserer une blague à la BBM]

Le match fut court mais plaisant, tout comme l'histoire racontée. Joseph Park domine facilement son adversaire, mais il fait quelques erreurs de débutant. Il remporte cependant le match sur un splash depuis la seconde corde. Une victoire facile, sur le catcheur le plus faible du roster, mais nécessaire pour continuer à creuser le personnage. Cette storyline est pour moi la plus intéressante actuellement à la TNA, et Chris Parks arrive à incarner un personnage à des années-lumière de celui d'Abyss.

 

Après avoir vu l'arrivée du Hulkster, on se retrouve sur le ring, en présence de Greatness (Austin Aries) et de Dominance (Bobby Roode). Ils annoncent alors qu'ils vont se mettre en chasse de tous les titres de la fédération, y compris celui des KO, dans une ambition qui rappelle celle du Two-man power trip de la WWE en 2001, même s’ils ne se sont pas encore mis d'accord sur qui serait le World Heavyweight Champion. Cette aventure commence avec le plus facile des titres à conquérir selon eux, le titre par équipes.

 

 

JE serai le Knock Out Champion !

Non! JE serai le Knock Out Champion !

 

 

Chavo et Hernandez débarquèrent alors, pour expliquer leur point de vue. J'espère simplement que cette feud n'aura pas trop de segments micro, car Chavo est loin, très loin du niveau de Roode ou d'Aries. Par contre, sur le ring, rien à redire. Les deux « petits gabarits » se défièrent, avec comme enjeu un match pour le titre si Aries l'emportait.

Le « Greatest man that ever lived » domina la première partie du match, jusqu'au moment où voulant moquer son adversaire, il tenta un « Frog Splash ». Chavo l'évita et reprit l'ascendant, portant les « Tres Amigos », puis son « Frog Splash ». Alors qu'il allait tenter le tombé, Roode intervient pour distraire l'arbitre. Ce qui laisse le temps à Aries de reprendre son souffle et de porter son brainbuster pour la gagne, et donc un title shot à venir.

 

On enchaîne sur une séquence backstage, entre Kurt Angle, Samoa Joe, Garett Bischoff et Wes Briscoe. Le Samoan explique au cyborg qu'il sera là pour faire en sorte que personne n'intervienne durant son match contre Mr. Anderson (Anderson). Il explique également aux deux jeunes catcheurs qu'ils n'ont pas besoin d'eux. Angle essaye de calmer ses poulains une fois Joe parti, avant de commencer son échauffement.

 

Bully Ray et Brooke Hogan arrivèrent sur le ring. Bully exprima une fois de plus son amour pour Brooke et sa haine des A's & 8's. Il invita alors Sting à venir le rejoindre, pour tenter de convaincre une fois de plus Hulk de le réintégrer. Quelques longues minutes plus tard, Hogan accepte de réintégrer Bully, et en cadeau de mariage, il lui offre un tag team match avec Sting, contre deux motards, la semaine prochaine, dans un tables match.

 

Ce pan de la meta-storyline des motards avance doucement. Par contre, malgré tout le respect que j'ai pour Hulk Hogan, je le trouve vraiment mauvais au micro. Même Ric Flair, dont on ne comprend pas deux mots sur trois, est plus expressif. Mais je suis persuadé qu'on aura un bon match la semaine prochaine.

Sans transition, on enchaine sur l'annonce exceptionnelle de Dixie Carter. Celle-ci avait déjà fuité quelques jours auparavant, mais elle est ici confirmée. La TNA va enfin quitter l'Impact Zone et s'en aller gambader sur les routes de campagne à travers tout le pays.
 

 

Na na na na ! Na na na na ! Hey hey ! Goodbye !

 

 

Et votre serviteur du rouvrir un nouveau paquet de mouchoirs (bien entamé, il faut l'avouer, par l'aperçu de Velvet Sky quelques instants avant). La TNA passe à la vitesse supérieure en cette année 2013. Elle prend des risques en diminuant drastiquement son nombre de PPV et en devenant nomade. Si le produit est aussi bon que ce que l'année passé, la fédération va s'ouvrir à un nouveau public. Il ne reste qu'à espérer que la mayonnaise prenne, pour que la WWE apprenne à nouveau à regarder dans son rétroviseur.

 

Retour sur le ring avec Velvet Sky, qui profita de l'Open Fight Night pour défier Tara et Jesse, dans un match mixte, avec… James Storm !

Le match commença avec les hommes sur le ring, et il faut bien avouer qu'on se demandait comment Jesse pourrait bien résister à l'ancien Beer Money. Pourtant, même si on sentait que le cow-boy était largement au-dessus de son adversaire, ce dernier ne fut pas ridicule. Après avoir fait son maximum, il fit le tag, mais le match ne changea pas de physionomie (malgré quelques courbes plus prononcées). Velvet domina Tara assez facilement, jusqu'à son « Pedigree » final, qui donna la victoire aux faces. Cette victoire donnera sûrement un nouveau match pour le titre à Velvet Sky dans les semaines qui suivent.
 

La soirée se termine, et il est temps de passer au main event. On loue souvent la qualité des vidéos récapitulatives de la WWE. Il faut reconnaître que celle du match de Lockdown 2010 était très bonne et posa les bases de l'affrontement du soir. Mais avant l'entrée des catcheurs, passage dans les vestiaires, où l'on voit Samoa Joe à terre, entouré des Briscoe, Bischoff et Angle. Les trois semblent stressés par cette attaque, mais Angle prit Briscoe avec lui pour rejoindre le ring, laissant à Bischoff le soin d'aller chercher les docteurs.

 

Le match fut très bon, intense et le public déchaîné ! Chacun des catcheurs goûta au plaisir du contact de la cage, et d'essayer de s'échapper en grimpant dessus. Angle plaça un « Angle Slam » depuis la seconde corde. Mr. Anderson (Anderson) a sans doute cru la victoire sienne, lorsqu’après dix bonnes minutes, il plaça son « Mic Check ». Mais Angle se dégagea et rattrapa son adversaire alors qu'il tentait l'ascension de la cage. Une powerBomb et un « Ankle Lock » plus tard, la victoire était sienne.
 

C'est alors qu'un membre des A's & 8's escalada la cage et se planta en face d'Angle, pendant que Briscoe rejoignait son mentor dans la cage. Mais au lieu d'attaquer, le motard se démasqua, laissant apparaître le visage de Garett Bischoff ! Angle, complètement étonné, s'avança vers le traitre. C'est alors que Briscoe l'attaqua par derrière. Tandis que ce dernier enleva son déguisement pour se transformer en motard, Taz, aux commentaires, expliqua que le plan avait toujours été d'isoler Angle dans la cage. Le show se termina avec un Angle au sol, ses deux anciens apprentis célébrant le succès du plan.

 

Même s'il paraissait écrit que Wes Briscoe faisait partie de la bande des motards (ses cheveux, ses interventions à double sens…), le fait que Garrett Bischoff en fasse partie est plus surprenant. La majorité des membres du gang sont maintenant connus, il ne manque que le chef. Si le gang est vendu comme menaçant et dangereux, dans les faits, ce n'est pas le cas. Il va falloir quelques victoires rapidement, même bien crasses, pour que le gang soit crédible aux yeux des suiveurs. Pour l'instant, il n'est qu'un ramassis de rejets de la WWE, de low-carders et de préretraités. A se demander comment Mr. Anderson (Anderson) a pu les rejoindre.
 

Cet Impact a été très bon, en grande partie grâce au public anglais, connaisseur et fan de catch. Il faudra que les autres shows anglais soient au moins aussi bons pour que la TNA ne soit pas totalement écrasée par la Road toWrestleMania.

 

 


Continuons d'espérer…

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut