Catch

The Attitude Chronicles: The New Age Outlaws, Partie 2/2

Oh you didn't know? Your ass better call somebodyyyyy!

The Road Dogg Jesse James – Thème d'entrée
 
Dans l'épisode précédent des Attitude Chronicles, nous avons vu la genèse des New Age Outlaws et la façon dont ils ont remporté le titre tag team. Il n'y avait cependant rien de bien transcendant, et nous avons surtout replacé le contexte de l'époque. Il en sera tout autrement dans cet épisode et vous allez comprendre pourquoi cette équipe est souvent qualifiée de meilleure de tous les temps par certains observateurs. 
 
 
 
 
The New Age Outlaws: Du titre Tag Team à DX
 

 
Le lundi 1er décembre, les tout nouveaux champions par équipe ont fait l'opener de RAW, et sous une bronca énorme pour une simple tag team, ils ont continué la provoc en affirmant que la Legion of Doom appartenait à un passé révolu et que leur place était dans un musée. Sur ce foutage de gueule, sont arrivés Hawk et Animal sans leur maquillage et sans leur costume. Ils ont sèchement dégagé Billy et Jesse et ont annoncé que cette fois, les Outlaws ne quitteraient pas le bâtiment avec leurs ceintures comme la dernière fois.                                       .  
 
Outre le fond de la promo qui est ce qu'il est, on voit distinctement la volonté des bookers de mettre leur équipe phare au goût du jour. Preuve en est qu'ils sont venus sans leur attirail habituel, et que ce sont les hommes énervés qui ont parlé et pas les gimmicks. On a essayé de leur donner de l'attitude ; ce mot définit parfaitement ce que la WWF faisait avec ses catcheurs, ce n'est pas seulement un slogan publicitaire. Le souci, c'est que leur promo était beaucoup trop old school: plutôt que de montrer subtilement qu'ils étaient énervés, ils ont hurlé à s'arracher la glotte, comme le faisait l'Ultimate Warrior des années avant. Hawk et Animal sont de ces catcheurs qui ne se relèveront pas de l'Attitude Era car ils ne s'y sont pas adaptés.
 
 
Vous les verriez au coté de Rock et compagnie vous?
 
 
Plus tard dans la soirée, les Outlaws affronteront les Headbangers et partiront avec leurs titres suite à une intervention de la LOD. Bien entendu, ces derniers ont droit à leur rematch, ils l'encaisseront au ppv du dimanche WWF D-generation X : in your house. Ils le perdront sur une intervention de Henry Godwinn. Le lendemain à RAW, Mr Ass et The Road Dogg accompagneront les Godwinn durant leur match face aux Road Warriors, mais à peine le match aura commencé que Kane attaquera Hawk, ce qui conclura la rivalité entre LOD et les New Age Outlaws.
 
Jusque là, on a eu un enchaînement de petites rivalités et de segments sympas, mais rien d'exceptionnel ou qu'on puisse regarder avec du recul en se marrant sur le bon vieux temps, comme pour les segments DX (les leurs, mais plus tard). On a surtout vu la base de cette équipe et la façon dont elle s'est hissée au dessus de toutes les autres, mais pas encore la tag team dingue of ze dead que je vous ai présentée au début. 
 
C'est à partir de ce moment que les New Age Outlaws vont prendre du galon dans la hiérarchie WWFesque.  Après le squash de Hawk, les deux compères diront qu'ils ont atteint le sommet des tag teams et qu'à partir de maintenant, ils s'attaquaient à la division solo. Ils défient n'importe quel membre du roster à un match contre Billy, et ce n'est pas moins que Dude Love aka Mick Foley, un quasi main eventer, qui déboule. Il gagne le match assez facilement, mais le Dogg lui met un gros coup de chaise dans la face et Billy Gunn lui asséne sa descente de la cuisse sur un visage orné des ceintures de tag team champions. C'est le début d'une guerre qui durera plusieurs mois entre eux.
 
 
Et qui finira comme ça.
 
 
Après Billy, Dude Love s'attaque à Jesse ; le match en soi, on s'en fout, par contre, sa conclusion est vraiment bien pour le développement des NAO et de la rivalité historique qui va continuer contre Dude Love et son partenaire qu'on ne connaît pas encore. En effet, Billy et Jesse font tomber Mick du haut de plusieurs mètres par « accident », font semblant de s'enquérir de son état, puis ils l'attaquent alors qu'il gît au sol
 
A ce moment là, la WWF est vraiment un très bon programme à regarder entre DX, la Nation of Domination de Rocky Maivia, la rivalité McMahon-Austin et les Outlaws. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu autant de choses inratables dans un même show qu'à cette époque.
 
Quoi qu'il en soit, les deux badass interviendront à nouveau durant le main event, dans ce qui est le segment qui m'a fait adorer les New Age Outlaws, et qui fait partie des quelques moments inratables de l'Attitude Era. Dans ce passage, tout était génial, l'attitude des catcheurs, la coordination, l'entente de ces deux équipes qui ne s'étaient jamais croisées avant, la violence… Bref, je vous conseille grandement de le regarder, car il est vraiment extraordinaire. Pour résumer ce qui s'est passé, DX (Triple H, Shawn Michaels et Chyna) faisait face à la LOD, et alors que celle-ci dominait largement, les New Age Outlaws sont entrés dans la danse en défonçant allègrement Hawk avant de lui raser à moitié la tête. Puis, dans une coordination parfaite, les quatre catcheurs – qui se voient pour la première fois, rappelons-le – ont fait passer Animal à travers la table des annonceurs, et enfin, ils ont fait subir leurs finishers aériens à Hawk qui était étalé au milieu du ring. Ce sera la première d'une longue série  d'interactions entre DX et les New Age Outlaws. 
 
Comme je le disais plus haut, ce n'est pas ce qu'ils ont fait qui est génial ; des cranes rasés et des tables d'annonceurs défoncées, on en a vu plein, c'est la façon dont ils l'ont fait, le sourire aux lèvres, en se marrant jusqu'au bout, et dans une entente parfaite. Bref, aucun mot ne peut décrire ce fantastique moment, regardez le.
 
 
L'état de la chambre du rédacteur après avoir vu ce segment
 
 
Le lundi qui a suivi, les bookers ont déconné. Pas une promo référence à ce qui s'est passé, la LOD ne dit rien, DX non plus, les Outlaws s'en branlent la nouille. Le segment précédent m'a fait mouiller mon slip, et j'étais comme un petit fou à l'idée de voir ce qu'allaient dire DX et les Outlaws, voir s'ils feraient une promo ou au moins un segment backstage ensemble, voir si la LOD voudrait se venger. Mais non, au lieu de ça, pendant le RAW spécial Noël, Mankind (un des alter ego de Mick Foley) a menacé les Outlaws du fin fond des coulisses donc pendant tout le show, et on a vu des petites saynètes dans lesquelles Billy et Jesse ont cherché Mankind. Ils ont fini par le trouver et l'ont enfermé dans une chambre froide. C'était pas mal mais très décevant.
 
Bref, la rivalité entre Mick Foley et les Outlaws continue sur de bons rails au moins. Pour la dernière de l'année, Dude Love a fait une petite vidéo dans laquelle se succédaient ses personnages affirmant qu'il prendrait sa revanche accompagné par Chainsaw Charlie. Au début, je pensais que c'était une de ses autres personnalités dont je n'aurais jamais entendu parler, ce qui était assez peu probable. A la fin du match, Mick a attiré ses adversaires jusqu'au rideau d'entrée près duquel il y avait une armoire. 
 
La susnommée armoire a été tronçonnée de l'intérieur, et il en est sorti une sorte de héros de film d'horreur à la retraite et complètement raté : un bonhomme avec les articulations crissantes et qui agitait sa (j'espère fausse) tronçonneuse. Je me suis dit deux choses en voyant ça: la première est que c'était dangereux de sortir une tronçonneuse, et que s'il la lâchait, ça aurait pu tuer des gens dans le public; c'était l'Attitude Era mais quand même. La deuxième était que malgré le coté série B du moment, l'effet était assez réussi, les gens accrochaient, et les Outlaws se sont barrés parce qu'ils flippaient ; c'était assez drôle à voir. Il se trouve que ce personnage a gimmick très poussé est en fait la légende hardcore Terry Funk, âgé de plus de cinquante ans.
 
Le segment à la fin du show dans lequel Michael Cole les a interviewés était tout aussi poilant, Billy et Jesse sont très drôles lorsqu'ils sont terrifiés
 
Ils gagneront facilement leur match au Rumble face à la LOD où le Road Dogg exposera ses toutes nouvelles dreadlocks (probablement des extensions, les cheveux ça ne pousse pas aussi vite normalement), et ils reprendront le cours de leur rivalité face aux deux catcheurs extrêmes. Par exemple, la semaine suivante, pendant un énième match face aux Headbangers, Chainsaw Charlie va se ramener avec sa fausse tronçonneuse qui fait plein d'étincelles et les Outlaws vont encore fuir  ; là encore, l'effet est kitsch mais très réussi. Les semaines suivantes endormiront un peu la rivalité vu que les deux équipes n'interagiront pas du tout ; ces semaines serviront juste à rappeler que les New Age Outlaws sont les méchants vu qu'ils remporteront un 8 man tag team match grâce à un poing américain  et un match pour le titre de tag team champion face aux Godwinn, grâce à une brique cachée dans une peluche.
 
 
La prochaine fois, on va cacher un couteau et on va tuer un mec!
– Euh, quoi?
 
 
Le 26 janvier 1998 les Outlaws feront l'opener – vous pouvez d'ailleurs admirer l'intro de RAW qui en envoie quand même un peu plus que ce qu'on a aujourd'hui – vêtus d'un masque de baseball; alors oui, l'idée est amusante, mais vu qu'on ne comprend rien à ce que dit le roadie, il fallait peut être éviter. Enfin bref, ils auront leur premier match face à leur Némésis et se feront tabasser en règle. Les Outlaws, et surtout Jesse, en prendront plein la gueule et se feront défoncer par Chainsaw Charlie et Cactus Jack : coups dans les couilles, descente d'une chaise dans la tronche du Roadie, nombreux coups de chaise. Les bad ass finiront le match, ironiquement remporté, gisant sur le sol. Les catcheurs extrêmes ne s'en sortiront pas comme ça ; pendant une interview backstage une heure plus tard, DX détournera leur attention, ce qui permettra aux Outlaws de bloquer leurs ennemis sous le grillage décoratif, et aidés de leurs nouveaux alliés, ils déniaiseront au sens beatdown du terme Cactus Jack et Chainsaw Charlie.
 
Voilà. Les bookers se sont sortis les doigts du cul et ont fait ce qu'ils auraient dû faire des semaines auparavant, c'est-à-dire faire interagir les deux stables. Tout s'y prêtait, car toutes deux étaient heel, et toutes deux avaient besoin d'aide face à leurs adversaires respectifs, en l'occurrence Stone Cold Steve Austin pour DX. 
 
Quoi qu'il en soit, un show plus tard, les NAO vont dépasser les bornes et occuper plus de la moitié du RAW à eux seuls. Au début de l'émission, une interview en coulisse a montré Tery Funk et Mick Foley se témoigner tout leur respect mais aussi l'envie d'en découdre pour savoir qui est le meilleur catcheur extrême. Ainsi, ils se sont affrontés peu de temps après, et au moment où Mick Foley a appliqué une descente du coude dans une poubelle contenant Funk, les Outlaws se sont ramenés, les ont enfermés dedans et ont fait tomber la poubelle de plus de trois mètres de haut. Suite à ça, les ambulances sont venues, ont emmené les blessés et tout le roster est venu gueuler pour dire à quel point c'était scandaleux. 
 
On a pu voir dans ce même segment les Outlaws regretter ce qu'ils ont fait et se demander s'ils avaient dépassé les bornes ; tout le roster ou presque est sorti pour leur dire qu'ils avaient abusé, certains se sont énervés, et même Vince McMahon a du venir pour calmer les esprits.
 
J'ai vu ce segment pour la première fois en 2010, et la plupart des segments que j'ai en tête les incluant se situent après leur intégration à DX. Celui-ci fait partie des trois seuls moments dont je me suis souvenu avant la fusion des deux équipes. 
 
 
Des vieux qui se font défoncer ? Mais ils nous ont tout volé!
 
 
C'est un des moments vraiment marquants des NAO, tout étant fait pour montrer la gravité de cet acte : le roster sorti dans sa quasi intégralité, les commentaires de Jim Ross disant qu'il n'avait jamais vu ça et qu'on n'apprend pas ça en école de catch, les catcheurs s'énervant après les Outlaws, la durée extraordinairement longue du segment (presque une quarantaine de minutes), Sunny en pleurs… Je vous prie donc de m'excuser mais après plusieurs tentatives, VLC refuse de l'enregistrer sans l'endommager. Donc je vous mets uniquement mis le rewind ainsi que l'interview montrant les remords des deux catcheurs et l'intervention de DX leur disant qu'ils ont bien fait car c'est ce qu'on demande d'eux, et qu'ils avaient bien marqué les esprits.
 
S'il y a une petite chose que l'on peut reprocher à cette chute depuis la poubelle, c'est qu'elle est beaucoup moins impressionnante à voir que ce que la WWF essayait de nous vendre. Plein de palettes amortissent leur chute et en plus, on voit bien toute la mousse dans la poubelle afin que le choc soit moins violent. Ce sont cependant des petits détails qui n'enlèvent rien à la génialité du moment.
 
Tout de suite après ce scandale, Billy Gunn eut un match contre Owen Hart, qui venait de prendre le titre européen à Hunter Hearst Helmsley, Ce sont des Outlaws tristes et plein de remords qui se sont approchés du ring ; le Roadie n'a même pas récité sa catchphrase et ils tapaient partout; le speech de Michaels et HHH ne les a visiblement pas beaucoup influencés. 
 
Je trouve vraiment plaisant que la WWF ait voulu jouer sur la psychologie de ses catcheurs et sortir du créneau habituel des méchants vraiment très méchants qui sont sans reproches, les teintes de gris étant assez rares dans le catch.
 
 
Sinon, voilà d'autres nuances de gris aussi intéressantes.
 
 
Heureusement, DX était là pour les laisser dans le côté obscur de la force, ils mirent en effet leur nez dans le match et là, on voit  une piste que la WWF aurait pu suivre, celle de faire passer Shawn Michaels et HHH pour les grands frères heels influençant énormément les NAO. Dans tous les segments les impliquant, on voit bien que DX donne les ordres et que les deux autres leur sont inférieurs. On peut imaginer que si Shawn Michaels ne s'était pas blessé, la "new DX" n'aurait pas été une unité mais seulement une union libre de deux équipes.
 
Quoi qu'il en soit, les NAO ont choppé Hart par les mains et les pieds (en suivant les ordres de DX), ils ont fait balancé son corps de droite à gauche comme s'ils allaient le faire tomber par dessus la rampe mais heureusement, des officiels sont venus pour les arrêter. La fin du match montrait les NAO plus sûrs d'eux qu'au début, démontrant que le travail de la DX avait fonctionné. Ils étaient restés heels et étaient maintenant au service de DX. C'est en tout cas ce que la conclusion du match laissait penser. 
 
L'ensemble des segments dont nous venons de parler fait environ une bonne quarantaine de minutes. Eh bien après tout ça, ils feront aussi le main event, seulement là, plus aucun regret, ils sont fiers d'eux et clament haut et fort leur catchphrase. Stone cold « affrontera »  Road Dogg, je mets des guillemets parce qu'à peine Austin est arrivé qu'il a défoncé les deux hommes et que DX est venu pour le passer à tabac. C'est finalement Foley et Funk dans un état lamentable qui aideront Austin, et le show se concluera sur les deux catcheurs extrêmes rampant presque pour sortir de l'aréna.
 
Les deux semaines suivantes furent parmi les plus calmes en NAO  depuis des mois; un tout petit segment et c'est tout. En plus il n'était pas particulièrement bon; les Outlaws ont parodié ce qu'ils ont fait la semaine précédente afin de bien montrer qu'ils étaient méchants et qu'ils ne regrettaient rien.
 
 
Méchants ou pas, ils ont la classe.
 
 
La benne à ordures deviendra l'emblème de la sournoiserie des outlaws jusqu'à la fin de la rivalité avec Charlie et Mick. En effet, ils se pointeront avec une benne durant un match de la LOD deux semaines plus tard  pour y enfermer l'un des deux pendant le match. Ca aura servi à montrer l'association d'un objet bien particulier avec les NAO (au même titre qu'on associe le sledgehammer à Triple H par exemple). Je trouve même dommage qu'ils n'aient pas continué avec ça durant les années qui suivirent, ça aurait pu donner des moments assez marrants.  
 
La séquence aura surtout servi à entamer la séparation des Road Warriors vu qu'au RAW suivant, ils vont perdre encore une fois face aux Outlaws, ce qui entrainera une baston interne malgré leurs quinze ans de tag team, mais ceci est une autre histoire et elle ne nous concerne pas.
 
Vous vous demandez peut-être pourquoi il n'y a toujours pas eu de représailles de la part des catcheurs extrêmes, après tout, ça fait déjà trois semaines qu'ils sont tombés de plus de dix pieds de haut. Eh bien, ils se vengeront au moment où leurs adversaires s'y attendront le moins,  c'est-à-dire quand ils seront sur le point de rentrer chez eux. En effet, alors qu'ils sont dans leur voiture, un bruit de tronçonneuse résonne et les Outlaws sont à deux doigts de se faire tuer in-kayfabe (Chainsaw Charlie a quand même tenté de tronçonner les deux bad ass). 
 
Le dernier mois de ce duel entre les deux équipes commence après cet interlude. Les NAO se ramèneront avec des minerves, en se plaignant des méchants messieurs qui ont tenté de les assassiner. C'est très classique comme procédé heel, ça existe depuis les années 1980, mais c'est toujours un plaisir pour le public de voir le patron face (Sergeant Slaughter en l'occurrence) les obliger à catcher malgré leur « blessure ». Bien entendu, leur match face aux Disciples of Apocalypses – qui ne sont plus qu'une tag team parce que Crush s'est barré à la WCW – n'a pas duré longtemps vu que Mick et Charlie sont intervenus (encore avec la tronçonneuse) et que les NAO se sont barrés.
 
 
Un vieil homme habillé comme ça, ça fait peur quand même.
 
 
Les hostilités continuent de plus belle, après les uns, c'est aux autres de faire de la provoc'.  Jesse James viendra en effet, un bras dans le plâtre provoquer les extrémistes, et quand Foley s'approchera de lui, Billy enverra un gros coup de chaise dans le dos de Tery Funk. WrestleMania étant programmé deux semaines plus tard, les bookers font bien monter la sauce pour teaser l'événement. L'apothéose se situant durant le RAW de la semaine de Mania vu qu'il y a l'annonce d'un dumpster match (l'équipe gagnante étant celle qui enferme les autres dans une benne à ordures) et qu'en plus, le Roadie va être pendu par les pieds (la séquence est assez marrante d'ailleurs).
 
A ce moment là, les Outlaws possèdent leur premier titre de champion depuis plusieurs mois et ont marqué les mémoires grâce à certains actes exceptionnels, partant d'un fracassage de radio dans une tête à un enfermement dans une benne à ordures. Cependant, ils n'ont à leur actif aucun match marquant, et Wrestlemania sera l'occasion de combler ce vide, en effet, leur match sera vraiment bon, notamment grâce à une utilisation avisée des poubelles. Le combat se terminera au bout de quinze minutes hardcore: les Outlaws seront balancés dans une poubelle à l'aide d'un tire-palette et ils perdront leur ceinture pour la première fois.
 
Comme vous le savez probablement, Shawn Michaels a pris sa retraite pour la première fois en 1998 suite à une grave blessure, il ne reviendra qu'en 2002 quand il obtiendra l'autorisation des docteurs. Cette retraite anticipée enfonça une épine dans le pied de la WWF car le N°2 de DgenerationX, Hunter Hearst Helmsley, n'avait pas encore les épaules nécessaires pour pouvoir passer au main event et n'était pas encore suffisament mûr pour être le chef d'une équipe main eventeuse telle que DX. Ainsi, pour ne pas tuer cette stable révolutionnaire qui aida la WWF a remonter ses ratings, la WWF décida de recruter plusieurs nouveaux membres. Le premier membre annoncé durant le show post Mania dont nous allons parler fut XPac, ancien 123 Kid et transfuge de la WCW.
 
Les deux derniers membres étaient les New Age Outlaws. On le voyait venir comme le nez au milieu du visage, tout le monde s'en doutait, mais jusqu'au bout les commentateurs ont fait comme si c'était une grande surprise. 
 
 
– Au fait, t'as vu, cette année, John Cena affrontera The Rock a Mania?
– Bah Gawd! What a surprise!
 
 
Voilà comment s'est déroulée leur intégration à DX. Toute équipe a le droit à un rematch, et pour les Outlaws, il se déroula durant le main event, dans une cage (ridiculement petite par rapport aux standards actuels). Alors que Mick Foley et Chainsaw Charlie allaient gagner, XPac et Triple H sont intervenus en faveur des NAO, leur permettant de remporter les ceintures par équipe pour la deuxième fois.
 
Après ça, DX a turné, est restée impertinente et drôle, et a participé à quelques-uns des meilleurs segments de l'histoire de la WWF/E, nous en parlerons peut être un jour. 
 
C'est ainsi que se termine ce deuxième épisode des Attitude Chronicles. La prochaine fois, nous parlerons de pénis découpés. Si, si.
8 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut