Catch

À Raw sur le baudet

Gloire au premier venu qui passe et qui se tait

Quand la canaille crie haro sur le baudet.

Georges Brassens, Don Juan

 

Vous aimez les nalyses ? Vous aimez les images ? Alors vous adorerez la nalyse de Raw de cette semaine, parce qu'elle est en images !

 

 

Avec en prime de vrais morceaux de l'homme aux gros seins poilus qui fait caca sur des murs bleus.

 

 

Nalyse de Raw du 4 février

 

 

Opener 

CM Punk fait son entrée sur le ring, puis force Justin Roberts à le présenter comme le "people's champ". Malgré son imitation de Jinder Mahal, cette petite crotte de Roberts s'est exécutée, de peur que sa cravate soit froissée.

 

 

Ma réaction de la semaine dernière a pu vous paraître disproportionnée, mais je vous rappelle que je me suis fait niquer jusqu'au trognon !

 

 

– Parce que je n'ai rien à voir avec le Shield ! Je n'étais pas sur cette vidéo, et Paul Heyman non plus, d'ailleurs. C'était Bernard Blier ! Dites-moi, complices astucieusement mêlés à la foule, étais-je sur la vidéo ?

– Ta gueule, connard !

–  Euh… exactement, je n'y étais pas (putain, je me suis gouré de spectateurs) .

 

 

– Et toi, poupée, m'as-tu vu sur cette vidéo ?

– J'en sais rien, chéri, ils portaient tous un masque. mais si tu me montres ta bite, je vais peut-être te reconnaître.

– Pauvre cloche, je ne te parle pas de ta vidéo de gang bang, mais de la vidéo avec le Shield. Celle qu'on vient de voir, débile ! M'as-tu vu sur cette vidéo ?

– Ah, cette vidéo là ! Ben non je t'ai pas vu.

– Bah voilà, putain ! (quels spectateurs de merde)

 

 

– Et toi, Michael Cole, est-ce que tu m'as aperçu dans cette vidéo ? Et je te parle bien de la vidéo que l'on vient de voir, avec Maddox, le Shield et Bernard Blier, pas celle où tu te fais enculer par un chien d'aveugle.

– Tu fais chier Punk, tu avais promis de ne pas en parler.

 

 

Sur ces entrefaites, Booker T arrive pour communiquer une nouvelle de la plus haute importance.

 

 

Punk lui fait très justement remarquer qu'on en à rien à foutre de ce qu'il dit, et qu'en plus ce n'est même pas son show.

 

 

Waiddaminute Punk ! En sa qualité de Majaneur… de Genemal ranajer… euh de ring general… ah merde ! Bref, la grosse Vickie m'a permis d'organiser une confrontation entre toi, Punk, et un de tes anciens adversaires de Wrestlemania.

 

 

Et c'est le public qui décide ! Ha ha t'as les chocottes, Punk, hein ? Tu te sens foutu dans tous les cas, n'est-ce pas ?

 

 

Ben, disons que je ne détesterais pas que le public vote pour le nabot mexicos aux genoux pétés.

 

 

  

Ben tu l'as dans le cul puisque ce sera Jeric… euh on ne sait pas bien sûr, c'est le public qui décide ha ha canioudiguite suckaaaaaaah.

 

 

Match : Ryback contre Antonio Cesaro

Je sais pas pourquoi, mais j'le sens bien ce match ! I don't know why, but I feel it good this match. Ich Weiss nicht warum, aber ich… euh merde saleté d'allemand.

 

 

Ha ha ! Venez céans vous adonner à un sanglant pugilat ! Je vous défie, maraud !

 

 

BIM !

 

 

ZOU !

 

 

VLAN !

 

 

FAP FAP FAP !

 

 

BADABOUM !

 

 

– Grande est ma joie, car la victoire est mienne !

– Couic. Kweek. Cuicos. Werfürnnerkwickefrundevehrfenstadt.

 

 

Match : Jack Swagger contre Santino Marella

 

 

Ha ha ! Je suis raisonnablement confiant quant à mes chances de l'emporter !

 

 

Grrrr.

 

 

Jacquot, c'est mon poto. J'ai toujours un petit sourire pervers quand je le regarde. Sans doute à cause de sa beauté à la Klaus Kinski.

 

 

Ouille ! Ça fait vachement mal au pied ! J'abandonne !

 

 

– That's my boy ! Vous avez vu cette prise, vous l'avez vue ?

– Vous parlez du Patriot Act, anciennement nommé Ankle Lock ?

– Ouais, cette prise-là. Vous l'avez vue ?

– Oui, Booker, on l'a vue.

– Eh ben c'est pas moi qui la lui ai apprise.

 

 

Hé Booker, j'ai repassé tes chemises, ciré tes pompes, fait le spinaroonie sur l'autoroute, et là je viens de défoncer Santino. Je peux aller dans l'Elimination Chamber, oui ou merde ?

 

 

Match : Alberto Del Rio contre Cody Rhodes

 

 

– Buenas Tardes les copains !

– Alberto ! t'as du PQ accroché à la main !

– Putain la verguenza ! Ah mais quel cabron je fais !

 

 

Bon jusqu'ici tous les favoris ont gagné, mais j'ai lu mon horoscope dans Télé Poche et ils me prédisent que du bonheur.

 

 

SCHLAAAA !

 

 

HÉBÈÈÈÈM !

 

 

Victoire surprise du champion !

 

 

– Je suis trop content d'avoir gagné !

– WHAT ?

– C'est grâce à vous, parce que vous êtes gentils !

– WHAT ?

– Et moi aussi je suis gentil. Mais le Big Show il est méchant, il a tapé mon ami Ricardo (qui est gentil aussi).

– WHAT ?

– Sérieux je vous encule tous bande de fils de putes borgnes.

 

 

Ouais ben moi je suis pépère à l'hôtel, si tu voulais te venger tu l'as dans le derche !

 

 

Match : Rey Mysterio contre Daniel Bryan

 

 

Avant le match, on a pu voir Daniel Bryan ordonner à Kane de rester en coulisse et de ne surtout pas intervenir : Bryan veut prouver qu'il n'a pas besoin d'aide.

 

 

Ceci dit, j'aurais peut-être dû choisir un chopper avec un guidon moins grand.

 

 

Mon gros zizi tatoué dépasse de mon slip, mais je vais te battre, Rey !

 

 

Qu'est-ce que je disais ! Dans ton cul, Kane !

 

 

Beat'em up, beat'em up, break his neck, break his neck !

 

 

Rien à foutre de rien, je lui passe le bras au travers des couilles ! Je suis un déglingos !

 

 

– Dis-donc Kane, t'es pas venu m'aider quand Mark Henry a débarqué !

– Tu m'as dit que tu pouvais te démerder seul.

– Et depuis quand tu écoutes ce que je dis ?

– Ch'ais pas. Au fait, tu peux me dire pourquoi on ressemble à Sammartino et Charles Trénet ?

– Aucune idée mec.

 

 

Match : Kane contre Sheamus

 

 

T'as vu ? Je suis souple hein ?

 

 

Et je suis aussi très fort !

 

 

Ouais moi aussi je peux te porter, pas de quoi se taper le cul par terre !

 

 

Hé, Kane ! Coucou !

 

 

Daniel ? Mais t'es con, tu vas me faire perdre !

 

 

Voilà, ça n'a pas loupé.

 

 

Segment : MizTV avec Paul Heyman

 

 

Je n'ai rien à voir avec Brock Lesnar.

 

 

Tu bluffes.

 

 

De quoi ? J'ai pas une tête qui inspire confiance ?

 

 

Il ne bluffe pas. C'est moi qui ai fait revenir Lesnar. Je ne pouvais pas savoir qu'il risquait d'être dangereux, après tout la dernière fois il n'a agressé que John Cena, Shawn Michaels, HHH et Josh Matthews.

 

 

Je vous comprends, Vickie. Beaucoup ont été trompés par son visage d'angelot innocent.

 

 

Ouais euh ben euh… t'es peut-être pas responsable pour Lesnar, mais pour le Shield c'est bien toi qu'on voit dans la vidéo. Pas Bernard Blier ! Je l'sais parce qu'il est mort ! Donc t'es un menteur ! Ha ha t'es bien feinté, je t'ai foutu le nez dans ton caca !

 

 

Qui a prononcé mon nom trois fois ? Ça m'a invoqué hors de la dimension démoniaque dans laquelle je réside, et j'aime pas trop ça.

 

 

– J'ai… j'ai pas peur de toi, Lesnar.

– Alors pourquoi tu viens de te chier dans le froc ?

– Ben euh… parce que c'est chaud et agréable.

 

 

BOUM !

 

 

Prends donc une chaise, connard !

 

 

Je suis un fou, je catche avec des canapés ! Une fois j'ai même catché avec des lits. Même qu'il y avait Julien Lepers dans le public.

 

 

FOUYAYA !

 

 

– Suffit, Brock ! Tu dévoreras son coeur une autre fois ! Là il y a trop de témoins.

– Je n'ai que faire de son coeur de lâche.

 

 

Match : Randy Orton contre Wade Barrett

 

 

 

J'ai jamais battu Orton de ma vie, mais ce soir c'est le grand soir. Ça sent bon, ça sent la victoire !

 

 

Merde.

 

 

Match : CM Punk contre Chris Jericho

 

 

FAP FAP FAP

 

 

FAP FAP FAP

 

 

FAP FAP FAP

 

 

FAP FAP FAP

 

 

DÉGAGE RADASSE, ON FAP FAP FAP !

 

 

FAP FAP FAP

 

 

PROUT euh FAP FAP FAP

 

 

SPLORTCH

 

 

Segment backstage : Alberto Del Rio et Big Show

 

 

– Je t'ai déjà raconté la fois où Alberto Del Rio est allé attaquer Big Show à son hôtel ?

– Non, il s'est passé quoi ?

– Del Rio y est allé, mais le géant lui a foutu une volée. Il l'a balancé un peu partout dans le couloir.

– Ah merde, le pauvre.

– Heureusement il a mis la main sur un extincteur, il en a balancé une giclée au gros, et il l'a assommé avec. Et il est parti content.

– Tout est bien qui finit bien, alors.

– Ouais.

– Au fait, tu sais, ton idée de faire un numéro de ventriloque avec un être humain qui joue la marionnette…

– Ouais ?

– Ben trouve quelqu'un d'autre. Ça me fait vraiment trop mal au cul.

 

 

Main event

 

 

Je sais qu'on vous a fait chier toute la soirée avec "Cena qui règle ses comptes avec le Shield" et tout le bordel, mais que nenni ! C'est moi qui vide mon sac ce soir. Heyman m'a manipulé ! Il s'est joué de la naïveté propre à la jeunesse qui me caractérise.

 

 

Quant au Shield, c'est rien qu'une bande de petits pisseux qui sucent des porcs. Je les emmerde, je la carre bien profond dans le fion de Rollins, puis je l'essuie sur les cheveux de Reigns et enfin je la pose sur le front d'Ambrose. C'est comme ça qu'on montre qui est le patron à des trous du cul de merdeux dans leur genre.

 

 

Mais-euh, pourquoi vous me tapez ?

 

 

Sapristi ! De loin j'ai cru que c'était John Cena ! Mais en fait c'est Maddox ! J'espère que Cena ne nous a pas tendu  une embuscade de derrière les fagots.

 

 

Hé si, lol !

 

 

Tenez bon les amis ! Je vous rejoins dès que cette foule en délire aura cessé de s'agripper à mon pénis !

 

 

Damned, la retraite est coupée !

 

 

Youpi on est fiers de notre petit stratagème ! On est tous copains, quelle belle image de fin !

15 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut