Catch

En retard, mais ça dépote grave

Etre en retard est un acte de violence.

Gandhi

 

I HIT HARD !

Jysback

 

Vous vous demandiez où étaient passés les bulletins de notes depuis deux pay-per-view ? Enfin, hormis dans le magnifique emplacement réservé à cet effet sur la droite du portail d’accueil de votre site préféré ? Comme je vous comprends… Réparons cette terrible injustice avec un rapide retour en chiffres sur les deux derniers évènements payants de la vévéheu en date : TLC et le Royal Rumble !

 

 

Papier garanti vrais PPVs de bonhommes et sans japonais péroxydés pourris qui mettent quarante-trois atémis par match.

 

 

Notes de TLC 2012 et du Rumble 2013

 

 

C’est donc avec beaucoup, beaucoup, de retard que j’inaugure le nouveau format de compte rendu du bulletin de notes des cahiers du catch. Du coup il sera assez succinct, histoire de ne pas vous inonder de statistiques sur deux émissions qui ont eu lieu il y’a un et deux mois.

 

Mais sachez que dorénavant, après chaque PPV, en plus de la sacrosainte nalyse dont vous ne sauriez vous passer avec votre café le lund…. – le matin de sa publication, quelqu’il soit car on fait ce qu’on veut !!! – vous aurez à présent un tour du propriétaire en chiffres et en première page qui accompagnera le bulletin new and improved.

 

 

NEW and IMPROVED !

 

 

TLC 2012

 

 

PPV fantastique s’il en est, ce show aura réussi l’exploit de parachever l’année 2012 sur une note savoureuse en décrochant la meilleure moyenne de tout l’exercice ! Un tonitruant 15,6 qui vient supplanter de très loin le pourtant excellent Extreme Rules qui tenait la corde avec son 14,3 depuis mai dernier.

 

Neuf matchs, dont quatre pour des ceintures, nous sommes dans la moyenne de l’année. De même pour la durée totale de catch avec une heure et trente-six minutes d’action ou le fait que seuls trois matchs auront dépassé les dix minutes… Les chiffres ne lui donnent pourtant pas un aspect exceptionnel de prime abord. Mais l’action entre les cordes fut d’un niveau qu’on n’avait plus vu depuis bien longtemps.

 

 

Allez allez les abdos Truth, les abdos !

 

 

Et non content de truster la première place du classement des PPVs, TLC 2012 nous aura aussi proposé un match d’ores et déjà historique pour notre projet à peine plus vieux d’un an. Le meilleur match de la soirée, vous vous en souvenez tous, avait opposé le jeune Shield contre la Team Hell No renforcée avec Ryback. Alors que notre système de notation condamne les superstars de la WWE à nous proposer un spectacle exceptionnel à tous les points de vue et à en appeler à toutes sensibilités pour réussir à décrocher une note moyenne supérieure à ****, ce match aura réussi le tour de force d’arracher un ****1/2 flirtant même avec la note supérieure (18,4) au terme d’un plébiscite total.

 

Deux ***** signés lecharentais et McOcee, deux ****3/4, trois ****1/2 et au final rien en dessous de ****1/4 pour un match qui crève le plafond de tout ce que nous avions pu voir jusqu’ici en 2012 et décroche haut la main le titre de MOTY dans notre classement. Même si nous avons pu voir dans les CDC Awards qu’ils n’ont pas réussi le doublé, ces six acteurs sont rentrés dans l’histoire du bulletin de notes avec cette prestation qui a séduit tout le monde. Et pas qu’un peu.

 

 

Arnaud Monteboug ou AJ Lee pour promouvoir le made in france ?

 

 

Et à côté de ce match pour la postérité, la WWE avait également cru bon de nous offrir un main event magnifique avec un Cena/Ziggler qui tutoie la barrière must-see avec un ***3/4, mais ne vous y tromper pas, vous pouvez aller revoir ce match encore et encore. Quand on vous dit qu’il n’est pas chose aisée que d’obtenir une grande note chez nous !

 

Comme un symbole, le trophée de la honte, celui du moins bon match de la soirée, est décerné à égalité pour la note de *3/4 aux deux matchs de la soirée impliquant les filles : la Bataille Royale de preshow pour la place d’aspirante numéro un au titre et le match pour ce dernier plus tard dans la soirée…

 

 

Prenez votre smartphone, téléchargez la WWE App et vous aussi venez voter pour décider du booking du match pour le titre féminin :

1 – Une victoire de Kaitlyn par rollup

2 – Une victoire par rollup de Kaitlyn avec une main sur les seins de Natalya

3 – Une main sur les seins de Natalya

 

 

Depuis peu, nous ouvrons nos portes à un Chosen One du CDC Universe afin qu’il donne son avis avec nous et couvre d’étoiles les matchs de la soirée. Pour ce PPV mettant en scène des tables, des escabots et des chaises, il me fallait un vrai Monsieur Bricolage. J’ai donc fait appel à l’inénarrable, l’intarissable, le vénérable, le fan de tables :  T – D – S !

 

 

Parait même que ça veut dire : Table bien Dure qui ne casse pas en cas Sous le premier rock bottom venu

 

 

Bon il a fait l’impasse sur le preshow, comme la WWE finalement. On passe donc directement au match par équipes :

Team Rhodes Scholars vs. Rey Mysterio and Sin Cara : **3/4 (Note Rédac : ***1/4)
Un match qui se laisse regarder sans être exceptionnel, mais qui était bien divertissant tout de même. Donc un bon **3/4, en dessous ce serait sévère et smart au possible; Sin Cara s'est d'ailleurs bien amélioré je trouve.

Un peu plus sévère que nous, mais que voulez-vous, cet homme veut voir un Triple Threat Big Show-Henry-Khali à Mania.

 

Antonio Cesaro © vs. R-Truth pour le titre US : *1/2 (Note Rédac : **1/2)

Je me suis fait chier, j'ai vraiment beaucoup de mal avec les matchs de R-Truth, ça confirme ce que je pense de lui dans le ring. J'ai hâte qu'un vrai adversaire soit face à Cesaro, pourquoi pas Sheamus d'ailleurs, ça pourrait être marrant.

On lui avait accordé la moyenne, mais on peut comprendre la sanction ici.

 

Kofi Kingston © vs. Wade Barrett : *** (Note Rédac : ***)

Bonne surprise du ppv d'ailleurs, j'ai beaucoup aimé le résultat parce que j'étais certain que Barrett prendrait le match sans problème; on donne enfin de l'exposition à Kofi, qu'on lui donne un micro et il pourra passer au level supérieur.

Un peu triste de lire son commentaire deux mois plus tard alors que Kofi n’a ni ceinture, ni micro dans les mains. Mais bon au moins on était d’accord avec lui !

 

 

Je jette ça dans quelle poubelle ?!

 

 

The Shield vs. Team Hell No & Ryback (TLC Match) : ****3/4 (Note Rédac : ****1/2)

La première fois que je l'ai vu, j'étais sur le cul et je me suis dit que c'était un match génial, la deuxième fois, c'était encore mieux, et c'est pour moi le match de l'année. Je laisse les autres se masturber dessus pour moi.

Reste à savoir pourquoi TDS a besoin de voir d’autres personnes se masturber sur quelque chose à sa place. Mais bon sinon faites comme lui, re regardez ce match, puis re re regardez le et enfin re re re regardez le.

 

Eve Torres © vs. Naomi pour le titre Divas : ** (Note Rédac : *3/4)

Pour un match de meuf, c'était pas si mauvais que ça.

Constat à la fois flatteur et cruel. Quel homme.

 

Big Show © vs. Sheamus pour le titre WHC : ***1/2 (Note Rédac : ***)

J'adore les matchs de bourrins et j'ai encore une fois aimé, je suis vraiment fan du Big Show et Sheamus dans le ring; je trouve qu'ils ont une vraie alchimie dans le ring.

La chimie devait être fun en cours avec TDS, foutre des mandales dans des cachets d’aspirine !

 

 

Et paf, les chocapics au chocolat blanc furent.

 

 

3MB vs. The Miz, Del Rio et le Brooklyn Brawler : 1/2* (Note Rédac : **)

Il n’a pas souhaité commenté. Vous, vous aviez probablement oublié qu’il avait eu lieu. C’est gagnant gagnant je pense sur ce coup.

 

 

Dolph Ziggler vs. John Cena (Ladder Match pour la mallette bleue) : ***3/4 (Note Rédac : ***3/4)

C'est beaucoup moins bien que ce à quoi je m'attendais et ça a fait très pâle figure face au TLC. C'était quand même pas mal.

Dans n’importe quel PPV autre que TLC, on tenait le match de la soirée. Mais ce soir, il y’avait juste beaucoup plus fort. Sinon on est d’accord avec TDS, nous aussi on a été déçu, on s’attendait à une live sex célébration avec AJ.

 

 

THE BITCH IS HERE !

 

 

Au final, TDS donne un 16 à ce PPV qui lui a plu.  Et c’est bien là l’essentiel. Ne trainez pas maintenant, foncez le défoncer dans les commentaires !

 

 

Royal Rumble 2013

 

 

Et on enchaine !

Premier PPV de 2013, c’est la révolution chez Jyskal, il vous propose un bulletin flambant neuf avec un design que le monde nous envie. Et ça dépote grave hein ? Hein ? Faites-moi part de vos impressions en commentaires.

 

Gros départ pour 2013. Alors que le Rumble 2012 démarrait timidement l’année supposée de la fin du monde avec un 12, cette édition pose un 13,5 comme valeur étalon.

 

Le Rumble Match a encore été désigné meilleur match de la soirée avec la même note que l’année dernière : ***3/4. C’est comme toujours un match très apprécié des membres de la Rédaction qui récolte presque systématiquement une note plus que correcte de par son simple format. Cette cuvée était une fois de plus au niveau de l’évènement, vous pouvez le ranger dans votre armoire des matchs à revoir sans crainte. Comment ça vous n’avez pas une telle armoire chez vous?

 

 

Voilà là par exemple c'est Henri qui monte chercher sa VHS de Summerslam 1992. Un mec bien quoi. Et puis sa meuf est bonne.

 

 

Tout au bas du classement des étoiles, on retrouve un match ***, pas dégueu n’est-il pas ? Ce sont les Rhodes Scholars et les Hell No qui décrochent ce titre qui pour une fois est tout sauf peu honorifique. Le match pour les ceintures par équipes aura ravi nos observateurs, notamment lecharentais qui n’hésite pas à balancer un ***3/4 pour ce match de midcard plaisant et remplissant plus qu’honorablement son office.

 

A noter que la midcard était à l’honneur sur ce PPV puisque Cesaro et le Miz nous ont offert un solide match à ***1/4 pour la ceinture US.

 

La vraie déception est peut-être à aller chercher du côté du Main Event de la soirée dans lequel Punk et The Rock, malgré la victoire historique du dernier, n’auront pas su transcender notre panel et bloque à ***1/2, sans qu’aucun de nos experts ne daignent décocher un **** ou plus.

 

 

Images d'archives…

 

 

Il est à présent temps de vous présenter la grande nouveauté de ce bulletin 2013. Outre la refonte graphique et la disposition épurée, vous retrouvez à présent deux nouvelles lignes dans le tableau. Celles du MVP et du GR8-K-LI ! Si vous comprendrez aisément le sens du premier acronyme, sachez tout simplement que derrière le jeu de mot vaseux du second ne se cache rien d’autre que la récompense opposée. A savoir qu’il s’agit là de récompenser la satisfaction et la déception de la soirée.

 

Les critères sont finalement assez libres pour nos rédacteurs. Mais le concept est loin d’être dénué d’intérêt. Si les prestations sont déjà largement évalués à l’aide d’étoiles match par match, il arrive parfois qu’une prestation individuelle excède toutes les attentes ou au contraire soit plus basse que terre sans qu’il ne soit nécessaire de défoncer le match en question.

 

Ces nouvelles statuettes à l’effigie de deux de vos catcheurs préférés sont donc là pour mettre un coup de projo sur deux superstars de la WWE qui seront sortis grands gagnants ou perdants du PPV dont il est question.

 

 

Héhé c'est une chaise à roulettes ! Je vais donc tranquillement m'en servir pour rouler jusqu'au ring… Oh, wait.

 

 

Sans transition, on passe donc au MVP de la soirée qui n’est nul autre que le grand Chris Jericho. Avec six votes sur dix de la rédaction, plus le suffrage de notre invité surprise, il écrase la concurrence et éclabousse l’évènement de toute sa classe. Son second retour en à peine un an est indéniablement un succès et il n’a pas manqué son match de retour avec un Rumble étincelant.

 

Ziggler a bien mérité le vote de Major Tom pour avoir tenu plus de 45 minutes dans la Bataille Royale. Silver lui n’hésite pas à nominer Sheamus qui a eu un réel impact. She Mamuse tire un coup de chapeau bien venu à Antonio Cesaro pour une nouvelle grande défense du titre US. Alberto Del Rio quant à lui glane aussi une voix, celle du pétillant BBM, mais comme vous le savez, ses voies sont impénétrables, ou l’inverse.

 

 

AAAAASK HIM !

 

 

Le GR8-K-LI de la soirée, le gros loser, la mini ceinture de plomb, le moins que rien du PPV, c’est… pfiou bah ils sont nombreux !

 

En attendant la mise en place d’un système pour départager les ex-aequo qui arrivera pas plus tard qu’en fin de semaine pour le bulletin d’Elimination Chamber, nous nous retrouvons avec quatre « vainqueurs » : Rey Mysterio, Sin Cara, Bo Dallas et The Rock.

 

Deux voix chacun, et tout un tas de raison de les laisser à égalité au final. Les deux mexicains sont passés à côté de leur retour au Rumble cette année. Rey Rey a même ajouté à sa prestation son entrée au numéro maudit, le 14, pour ressortir quelques instants plus tard par la petite porte. L’homme sans visage quant à lui est rentré dans l’anonymat le plus total à une surprenante 29ème place. Assez stupéfiant.

 

Bo Dallas n’aura visiblement surpris personne. Pas en bien tout du moins. Sa prestation ne nous a pas convaincu et le début de feud avec Barrett nous laisse perplexe. Enfin, Kovax et notre invité surprise n’hésitent pas à sanctionner The Rock sur ce PPV. Malgré une victoire historique, le Brahma Bull a paru emprunté tout au long du match et n’a peut-être pas été au niveau auquel on l’attendait. Un avertissement que nous espérons sans suite pour le nouveau WWE Champion !

 

 

Regardez ! Là !! Il respire la bouche OUVERTE !!!

 

 

Passons maintenant à l’invité de cette édition. Pour un PPV de l’envergure du Royal Rumble, il nous fallait un homme fort, habitué des joutes à plusieurs, des luttes de comptoir pour faire valoir son droit de cuissage ! C’est donc assez logiquement que tous nos regards se sont tournés vers un vrai mec. Un Lyonnais breton à barbe qui commande les pintes plus vite que son ombre et qui peut distiller de la bière avec son urine. J’ai nommé, le roi de la mousse, Latrell !

 

 

A vot' service !

 

 

Voici donc ses notes, assorties de commentaires, aussi éclairés qu’imbibés :

 

* Ne notant les matchs qu’à partir de 2gr/l dans le sang, il n’était pas encore prêt pour noter le preshow entre Cesaro et le Miz *

 

Alberto Del Rio © vs. Big Show : ***1/4 (Note Rédac : ***1/2)

Des bons spots, une belle histoire, un finish bien fun (bien que les mauvaises langues diront "oui euh… Cena l'a deja fait sur Batista en 2010…euh… original mon cul" ET BEN MOI, j'ai trouvé ça bien. Bon opener !

Ouais ! Bel opener ! On est d’accord avec cet homme ! On ne sait pas encore ce que ça veut dire sur nous mais on prend !

 

Team Hell No © vs. Rhodes Scholars : ** (Note Rédac : ***)

Pas intéressé par le match, j'ai trouvé également que les catcheurs ne l'étaient pas. Vraiment le match pour combler la carte. Aurais-je vu ma note supérieure si Rhodes et Sandow avaient gagné? Mouais…

Pas convaincu le père Lat’.. Nos notes ont été très positives dans l’ensemble mais il faut bien avouer qu’on était en droit d’en attendre plus de la part des deux meilleures équipes du moment.

 

Royal Rumble : **** (Note Rédac : ***3/4)

Gros gros plaisir, un rumble comme je les aime, sans phase de comédie pour débile comme Cena – Major Tom en 2011. Des bons retours. Le finish est moins bon. C'est pas du aux restants mais à l'histoire racontée. Cena vainqueur ne me déplait pas, ça faisait longtemps, il mérite. Ouais !

Je laisse Major répondre sur celle-ci.

 

CM Punk © vs. The Rock : *3/4 (Note Rédac : ***1/2)

Paresseux, inévitable, dommageable, botch a gogo (la spanish announce table :D), le Shield , Mac Mahon.Eencore une fois, le ppv lance l'histoire à venir et j'aime pas.

Outch. Tout participant confondu, tout match confondu, c’est la note la plus basse de tout le PPV décernée ici. La sanction est lourde, mais sans doute à la hauteur de la déception et de la gueule de bois de Latrell après ce PPV. Difficile de lui en vouloir.

 

 

Aahh.. Ce micro est… trop lourd… J'en peux plus…

 

 

Ce bref récap est à présent terminé. C’est à contre temps et sans doute un peu indigeste pour certains de se replonger dans ces deux PPVs deux mois plus tard. Mais soyez sans crainte, on reprend un rythme normal dès ce week-end.

 

En attendant, c’est une bonne occasion de me donner votre avis sur le transfert de cette mini analyse du forum à la page principale, sur le nouveau bulletin, sur la rubrique MVP/GR8KLI… Et aussi de vous remémorer ces deux derniers évènements made in WWE qui auront été de fort belle facture au final.

 

Faute de temps, et aussi suite à un timing malheureux, je reporte le compte rendu annuel des amateurs de statistiques à après WrestleMania XXIX. Il couvrira donc la période d’Extreme Rules 2012 à Mania 2013. D’ici là, filez donc commenter la nalyse du Panda sur Elimination Chamber afin d’être prêt à critiquer nos notes qui arriveront dans la foulée !

 

 

D'ailleurs si vous venez de voir l'Elimination Chamber, vous ne trouvez pas que Cody Rhodes a pris un ptit coup de vieux ?

9 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut