Catch

The Otter Chronicles: Inside Out

If Paul Levesque, the professional wrestler better known as Triple H, hopes to follow the career path of, say, Dwayne Johnson, who is now a credible action-adventure leading man, he's going to need movies a lot better than ‘Inside Out’ to do it.
Critique du NY Times
 
Nouvelle incursion de la loutre dans le monde si précieux des films WWE. Cette fois, l’acteur principal n’est autre que Hunter Hearst Hemsley, the Cerebral Assassin. Il a pour partenaire Michael Rapaport, un grand roux que vous avez vu en petit ami flic de Phoebe dans Friends, en professeur dans la série Boston Public, en sniper dans “Le flic de San Francisco” avec Eddy Murphy, en bouffe à requins dans “Peur Bleue” et dans d’autres rôles mémorables. Bon, ok, il est aussi dans Kiss of Death et True Romance… Mais quelque chose nous dit que ce n'est pas avec ce nouvel opus au titre de porno qu'il va approcher de l'oscar.
 
 
“Parfois, ton meilleur ami est ton pire ennemi” Prends garde, Shawn Michaels !
 
 
Nalyse de Inside Out
 

 
Le film débute par un monologue de Jack Small, joué par Rapaport, qui dégoise sur l’homme qu’est Arlo Jayne surnommé AJ (HHH), souligne à quel point celui-ci est un chic type, un vrai ami, etc., le tout sur des plans de HHH se levant à côté d’une belle brune… pour mieux s’écroulant après un coup de feu! Ah bah merde! Qui a tiré? HHH est mort? Ou alors c’est quelqu’un d’autre? Nous ne le saurons pas tout de suite car nous remontons le temps d’une semaine.
 
Jack se retrouve au milieu de ce qui ressemble de loin à une aire de repos et tient la suite de son monologue à un chien… voilà. Il n’est pas seul sur cette aire, l’ami Jack, il y a quelques familles autour de lui mais il préfère le chien. Ca pose le personnage. Jack et les autres personnes sont là parce qu’ils attendent un convoi massif de détenus récemment libérés. Tous ensemble, dans un bus. Il faut quand même avoir sacrément confiance en soi pour conduire un car de quarante prisonniers dans un coin paumé du pays (ici encore, c’est la Louisiane et la Nouvelle-Orléans comme dans 12 Rounds) où patientent des membres de leur famille et sûrement de leurs gangs respectifs. Couillu comme truc.
 
 
Ils arrivent! Sortez vos fusils, vos grenades et vos cookies!
 
 
Du car, descend donc AJ / HHH, avec une grosse boîte en carton remplie de bocaux de cornichons. Car oui, HHH a décidé d’arrêter d’être au service des mauvais garçons de la ville et entend désormais se lancer dans la culture de cet aliment aigre-doux. Ca c'est de la rédemption, coco!
 
Lors du trajet en voiture jusqu’a la ville, Jack confie à AJ qu’il s’est occupé de l’ex-femme de celui-ci, Claire, et que, du coup, eh ben… elle est devenue Mme Small pendant les treize ans de cabane de HHH.
 
Au lieu d’avoir la réaction de HHH, on a un plan de coupe sur un bureau avec open space géant et bureaux privatifs vitrés. Dans l'un de ces bureaux, tout le monde assiste à une passation de valise d’une dame vers un homme. Nous ne savons ni où nous sommes ni qui sont ces gens, ni ce qu’ils vont faire dans l’histoire… Le problème, c’est sûrement le timing de cette séquence.
 
On retrouve les deux amis, HHH & Jack, sur une terrasse de fast-food où Jack évoque sa vie actuelle. Il bosse toujours avec son père, parrain local et grand manitou du dernier trafic actuellement en cours. Il s'agit d'un trafic de cigarettes qui sont détournées avant le passage en douane (et donc des taxes d’imposition). “On achète des cargaisons de clopes non taxés et ont les revend à des supérettes”. Le plan a l’air simple, sauf que, crétins qu’ils sont, ils en parlent dans un lieu public! Il y a des gens derrière Jack! Ceci est le premier indice de la débilité et du côté irritant de ce personnage. Sachez-le, Jack est le roi des cons.
 
 
Ceci est le lieu choisi par Jack pour évoquer ses combines. Demain, des images de Mohammed Merah au Quick hallal de Toulouse expliquant son plan pour résister au GIGN en écoutant Cheb Mami.
 
 
Après ce passage fortement inutile, Jack amène son pote chez lui, où il vit avec sa femme (Claire, donc, l'ex de HHH) et leur fille: Pepper. Les retrouvailles sont un peu tendues. Jack décide que HHH ira dormir dans la chambre d’amis. Ce dernier ne veut pas trop déranger. Afin de briser le silence, Pepper demande à HHH comment ça se passait en prison pour aller aux toilettes. SUPERBE QUESTION ! Tu vois le type pour la première fois, et même à 12-13 ans, on n’aborde pas les gens en demandant comment ils défèquent. Même en prison, ils doivent demander ça moins crûment. Pepper et HHH sont interrompus par Jack qui envoie tout le monde se coucher. Demain, ils iront voir le paternel de Jack, le mafieux en chef,, Vic de son prénom.
 
Le parrain donc, est également vétérinaire et s’est spécialisé dans la castration féline (indecision). Son homme de main est une femme apparemment muette vu qu’elle se trimbale avec un carnet à spirales et ne prononce aucun mot. Par la suite, le film nous confirmera cette particularité.
 
Le père Small donc, est très heureux de voir HHH, qu’il considère comme un fils et même à un niveau supérieur à son propre rejeton tête de con. Vic donne une mission à Jack: aller récupérer une simple mallette, dire bonjour, dire au revoir et se casser. C’est, vous l’avez lu, très simple. Il le renvoie et veut parler en tête à tête avec HHH. Il lui explique le gain de la combine actuelle: "C’est du 2$ à l’achat, 4$ à la revente et les cigarettes ne sont pas illégales". Triple H maintient son trip “je ne veux plus me mêler de vos affaires, je veux faire du cornichon”. Vic pige, mais lui demande quand même d’accompagner son fils à son rendez-vous. Ce couillon de HHH accepte.
 
Le rencard a lieu dans un bar tenu par un vieil ami des deux compères, Carlo. Jack sort de sa caisse comme un con, traverse n’importe comment la rue, engueule les autres conducteurs qui le klaxonnent, revient sur ses pas et demande à HHH de l’accompagner. Lui commence par refuser, il a de la lecture: un livre sur les cornichons, vous l'aurez deviné.
 
 
Cet ouvrage a également servi au recrutement de Bo Dallas.
 
 
Finalement, HHH accepte d'accompagner son vieux pote. Au bar, on retrouve Sylvester, le mec à la mallette qu'on a vu au début du film, dans la scène qui s'était intercalée entre deux phrases de Jack lors du trajet consécutif à ses retrouvailles avec HHH.
 
HHH et Jack ne calculent pas Sylvester. Attablés au comptoir, ils refont le monde un instant autour d'une vieille photo de leur équipe de foot US universitaire (ou lycéenne?). HHH désire que Jack boucle assez vite son affaire le temps qu’il aille pisser, sauf que Jack, ce relou, le suit aux chiottes. S’ensuit un autre monologue de Jack sur les conséquences des actes, conclu par cette sentence: “Pisser peut aussi avoir des conséquences”. Là, on espère vivement qu'un troisième groupe va débarquer dans le bar, buter Carlo le taulier et kidnapper mallette-man.
 
Rien. Jack s’assoit a la table de Sylvester, et commence à faire le gros caïd, désobéissant donc à son père. Il se chope une bouteille et boit au goulot, ne respecte pas son interlocuteur, appelle HHH à la table pour en imposer un peu plus… HHH vient après la troisième demande. Je crois qu’il le fait tout le temps, ça. Jack demande à HHH de compter l’argent, puis il sort un flingue pour montrer qu’il est puissant et après une anecdote trèèèèèès longue sur la rencontre entre HHH et Jack sur fond de racket à l’école primaire (ce qui énervera HHH qui quittera la table), Jack, dans une goulée d’alcool… descend accidentellement Sylvester!
 
 
Allez récupérer une simple mallette, dire bonjour, dire au revoir et se casser.
 
 
HHH reprend les choses en main, forcé, et impose à Carlo de fermer les stores de son bar et à Jack de se bouger un peu le cul pour mettre l’alcool de côté et de se reprendre. HHH utilise tous les modes connus pour effacer les traces (sur le flingue, sur le parquet), excepté qu’il emballe le corps de Sylvester dans un gros tapis qu'il déposera dans le coffre de la voiture de Sylvester. HHH et Jack partent dans une casse pour réduire en cube la voiture… Jack veut garder l’argent présent dans la mallette. Forcément, après deux "Non", HHH accepte… On se demande jusqu’à quand il va céder comme ça? Jusqu’à quand ???
 
Entre ces deux séquences (la mort et l’effacement des preuves), on a eu droit à une scène dans un bureau, le même que celui du début du film.
 
Nous sommes aux Impôts, au département des taxes commerciales plus précisément. Une inspectrice, Martha, expose à des agents du FBI les résultats de son enquête sur le trafic de cigarettes dirigé par Vic Small. Malgré l’information supplémentaire que Sylvester était un indic et qu'il devait donner une grosse somme provenant de l'argent du contribuable pour attirer Vic dans un énième trafic (ça ne m’ôtera pas l’idée que la première scène de la mallette est ridicule, un peu de discrétion n'est jamais nuisible), le FBI s’en fout. Alors, Martha sort son dernier atout: son père est mourant d’un cancer des poumons! Un argument qui lui permettra de poursuivre son enquête. Super! Faudra expliquer à Mme Johnson qui tient une petite boutique de souvenirs au Superdome que son argent sert à ça, elle sera contente. 
 
On retrouve HHH, Claire et Pepper rigolant dans la maison des Small tandis que Jack, se siffle du whisky dans le jacuzzi. Il regarde, d’un œil méchant et ivre, le bonheur qui se déploie dans la cuisine. Son père appelle et demande ce qu’il fout avec l’argent. Il baragouine une très mauvaise excuse “Bah, il n’est pas venu”, raccroche et sort de l’eau… ce type est définitivement le plus mauvais fils de gangster et menteur du monde.
 
Durant la nuit, Triple H se rend à la cuisine. Et, après avoir allumé le plafonnier, tombe nez à nez avec Claire, assise sur le plan de travail en buvant du vin blanc. Elle reproche à son ex d’etre revenu dans sa vie, que ça la tourmente et évoque ses problèmes conjugaux car Jack picole trop… Confession étrange d’une femme qui se saoule dans le noir. HHH ressort son couplet sur les cornichons, on a vraiment vraiment du mal à y croire.
 
 
– Si je bois dans le noir, c'est parce que je broie du noir.
– Quoi? QUOI? Brock Lesnar est revenu?
 
 
Martha se rend chez les flics pour pousser un peu plus son enquête en demandant leur aide. En effet, elle sait où la livraison de l’argent devait avoir lieu et voudrait interpeller le propriétaire (Carlo, donc). Un des flics ne veut pas y prendre part, il sait ce qui arrive quand on s’attaque au parrain local. Ouais, il vient chez vous et castre votre chat! C’est de ça que vous avez peur? De la muette? De Jack? Mais vous ne voyez pas que c’est des gros tocards?
 
Un flic, appelons le Gustave, un peu plus concerné, évoque les années Al Capone et la façon dont il s’est fait choper (fraude fiscale, pour ceux qui n'ont pas vu Les Incorruptibles). Martha voit enfin quelqu’un aller dans son sens et un moyen de retrouver la trace de Sylvester et de la valise. Le flic compréhensif demande un avis de recherche sur Jack. Au cas où.
 
Chez les Small, HHH tente de convaincre Jack d’arrêter les frais et de ne pas se mettre à dos son paternel. Lui, de son coté, va voir comment se comporte Carlo, après avoir rendu une petite visite à son alcoolique de mère qui croupit dans un hôpital de la région (il s’avèrera ensuite que cet établissement a également pour patient le père de Martha). Jack pense surtout que Triple H veut se taper Claire. Si tu craignais ça, pourquoi l’avoir ramené chez toi? Grosse banane !
 
Une fois HHH parti, Jack se confie à sa femme. Il est préférable qu’il se cache un temps. “T’as encore fait une connerie?” demande Claire… Jack baragouine un truc sur son père et prend la route. En chemin, il croise un flic qui fait un banal contrôle. Jack ne sait pas qu’il y a un avis de recherche sur lui alors, après avoir entendu l’agent de police lui demander de mettre ses mains sur le volant, de couper le contact et de jeter les clés par la fenêtre, que va-t-il faire?
A/ Faire ce que lui enjoint le représentant de l’ordre?
B/ Descendre de voiture, se mettre tout nu et uriner sur son véhicule?
C/ Foncer droit sur le flic.
D/ Chanter “Les portes du pénitencier”
 
Je vous laisse quelques secondes pour réfléchir.
 
 
Euh, je peux appeler Major Tom?
 
 
La bonne réponse était bien sur la C. Voilà Jack, t’as encore fait preuve d’une grande intelligence! Ne serais-tu pas le personnage le plus débile de la galaxie?
 
Une fois la visite à maman effectuée, HHH se rend chez Vic. Ce dernier veut le mettre dans le coup car, rappelons-le, il le considère comme son vrai fils et lui donne le lieu et l’heure de la prochaine livraison de cigarettes. Mais, avec sa bonne morale d’ex-taulard reconverti dans le cornichon, HHH refuse et balance toute l’histoire avec Sylvester et la mallette. Il affirme que personne n’est au courant, excepté Carlo, mais qu’il est assuré qu’il fermera sa gueule. “Bien, bien” lui répond Vic, “Mais tu vas devoir écarter définitivement Jack du business si tu veux vivre tranquille”. Comme à son habitude, HHH attend la troisième demande sur du “Allez… en souvenir du passé” et accepte d'aller buter le fils de son interlocuteur.
 
Triple H, es-tu conscient que tu viens de balancer au grand caïd du coin que quelqu’un est au courant des récents évènements? Tu le connais bien le mec quand même, t'as bossé pour lui, tu es ami avec son fils et même pendant tes treize ans de cabane, t’as dû entendre des histoires non? Qu’est-ce que tu fous?
 
Ensuite, le Cerebral Assassin se rend au bar de Carlo sans savoir que le lieu est observé par Martha et Gustave, lesquels se demandent qui est ce grand gaillard a la chevelure d’or entrant comme si c’était chez lui dans un bar fermé au public… hum hum hum… HHH continue de conseiller à Carlo de fermer sa gueule et de récurer à fond, et l'assure qu’il n’a aucun souci à se faire. Une fois la discussion terminée, HHH quitte le bar, Martha veut le prendre en filature, Gustave pense que c’est plus judicieux d’aller questionner Carlo. Ce dernier se révèle être une grosse fiotte et sous la menace de faire venir les cousins locaux d'Horatio Caine et de ses experts Miami armés de solutions chimiques permettant de faire ressortir les taches de sang, il raconte sa version de l’histoire. Martha et Gustave sont satisfaits et ayant obtenu l’identité du grand chevelu, laissent Carlo, le slip souillé d’excréments, à son ménage.
 
Carlo passe vraiment une sale journée car, quelques instants plus tard, c’est au tour de Vic et de la muette, prénommée Irena, de passer faire un petit coucou. Irena ferait plaisir à Mc Ocee, car après une balayette et un coup de poing dans le plexus, elle parvient à immobiliser le barman. Vic, en bon parrain, décide que la Nouvelle Orléans serait mieux sans le bar de Carlo et demande à Irena d’attacher le monsieur à l'un des poteaux de l’établissement et de faire ce qu’elle a à faire.
 
 
 Un mercredi soir ordinaire à Lisbonne.
 
 
La méthode d’Irena pour éliminer les gêneurs est assez simple: elle fait tout péter. Mais étant donné qu’elle aime prévenir le futur décédé de ce qu’il va se passer, elle prend le temps d’écrire sur son cahier à spirales un gros “Kaboom”,  n’hésitant pas à ajouter des petites flammes, c'est plus joli. Malgré la gentille mais faible intervention de la mère de Carlo qui vivait à l’étage, le bâtiment explose quelques instants après le départ de Bomberwoman. Kaboom, adios Carlo, adios la mamma.
 
A partir de ce moment, ça devient vraiment n’importe quoi. Le scénariste devait avoir plein d’idées mais les producteurs étant la WWE, on peut penser que Vince McMahon a décidé d’arrêter les frais et de multiplier les révélations à vitesse éclair comme dans une fin de main event de ppv. Donc, dans les cinq minutes qui suivent, on a:
– HHH révèle à Claire le plan d’élimination de Jack par Vic, ainsi que le jour de la future livraison de clopes.
– Claire téléphone à quelqu’un pour répéter les détails de cette même livraison.
– Les flics interpellent HHH et ce dernier accepte de les aider.
– La livraison tant attendue a lieu sur le port de commerce en pleine journée.
– Elle se termine forcément par l’arrestation de Vic devant les yeux de HHH qui avait accompagné (pourquoi?) Martha et Gustave.
– Martha demande à HHH de retrouver Jack.
– HHH décide quand même de quitter la ville et de se lancer dans le commerce de cornichons.
 
Donc, Vic va lui-même récupérer la cargaison? Il n’a pas d’hommes de main? Et pourquoi ne pas faire ça la nuit? C’est bien aussi, la nuit, quand il fait sombre pour gérer un si gros trafic.
 
HHH se doute bien que les flics ne le lâcheront pas et part retrouver Jack terré dans le chalet où ils allaient souvent avant son incarcération. Chemin faisant, HHH repère qu’une voiture (avec deux hommes) le suit et après une manip classique de diversion: je me gare devant un restaurant, j’entre dedans, je passe par les cuisines et ressort derrière l’immeuble, s’arme d’un morceau de carton (:|) qu’il enroule autour de son poing et surprend ses pisteurs. Enfin, il passe à l’action! Bim bam boum. En vingt secondes c’est plié et HHH laisse les deux types au sol. Nous ne saurons jamais qui ils sont et pourquoi ils le suivaient. il fallait sûrement une scène de castagne.
 
 
Serieux, dans ce tas d'ordures, il n'y avait pas mieux qu'un bout de carton?
 
 
Au chalet, Jack, tournant toujours avec son ami liquoreux Jack Daniels, écrit à Claire et demande de lui pardonner. Il est surpris par l’arrivée de HHH. Les retrouvailles sont succinctes et après une longue discussion sur l’amitié fraternelle entre eux. Jack pointe son arme sur HHH et dit qu’il sait pourquoi il est venu le retrouver ici. Mais HHH lui dit que c’est un bon gars, que sa fille l’aime et qu’il ne le tuera pas.
 
 
TIRE! MAIS TIRE!!! FAIS PAS LE CON, JACK!
 
 
Jack tire cinq coups en l’air, s’éloigne et, hors écran, donne un dernier coup de feu laissant penser à un suicide. Sûrement la meilleure chose à faire.
 
Et effectivement, Jack s'est bien flingué, puisqu'on découvre son corps sans vie sur les larges épaules de HHH, lequel l'amène dans un crématorium comme on amène une vieille bagnole à la casse. Après une visite à sa mère, HHH retourne voir Claire. Cette dernière lui révèle que Pepper est sa fille et que Jack n’était là que pour les aider en cas de coup dur. Ils s’embrassent et couchent ensemble. A ce moment, Claire ignore toujours que son mari est décédé. C’est important, dirons-nous.
 
Retour aux plans du début, sous des chœurs baroques. Pepper découvre HHH dans le même lit que sa mère, elle est en état de choc et reste derrière la porte de la chambre. HHH se réveille, fout un froc et découvre que Claire pointe une arme sur lui, elle a trouvé le pendentif pourri que son mari garde tout le temps et sait donc que HHH l’a laissé crever comme une merde.
 
HHH explique que ce n’est pas lui qui a tué Jack, que c’est un suicide, qu’il veut uniquement faire des cornichons, qu’il ne savait pas pour Pepper et tout ce merdier, etc… La porte de la chambre s’ouvre alors, un coup de feu résonne, Claire a tiré sur Triple H. Il ne devait pas être suffisamment convaincant. Irena a assisté à toute la scène et reste tapie dans l’ombre tandis que Claire et sa fille partent au chalet. Ils ne connaissent donc qu’un seul endroit dans ce film?
 
Le final est absurde car non, HHH n’est pas mort. la balle ne l’a pas qu'effleuré certes, mais il tient à donner sa version des faits! Alors il se douche en gémissant, se répare tout seul comme un boucher avec des compresses et du gros scotch type gaffeur et se rend, lui aussi au chalet. Sauf qu’il n’a pas regardé Urban Legend dans les années 1990 sinon il aurait vu que Irena était planquée sur la banquette arrière, bien camouflé par un vieux blouson !
 
A son arrivée, Claire lui ouvre la porte, elle a lu la lettre de son mari et demande à HHH de lui pardonner de ne pas l’avoir cru et de lui avoir tiré dessus “Oups, désolée hein”. Elle appelle alors les secours. Mais, pour on ne sait quelle raison, HHH claudiquant sort, du chalet où un feu crépite dans la cheminée pour prendre sa veste restée dans la voiture ( laugh ). Là, il voit un joli dessin typique d’Irena ou d’un gosse de huit ans vu sa gueule avec trois personnes représentées et un gros “Kaboom” au-dessus de leur tête.
 
 
Irena, si tu ne sais pas dessiner, n'insiste pas.
 
 
Là, on atteint un niveau assez inexplicable. Si Irena veut faire exploser le chalet ou la voiture, ça, y a pas de soucis, mais pourquoi mettre son message dans un lieu où, un homme normal dans un moment normal ne peut le voir? Pourquoi n’a-t-elle pas fait glisser ce dessin sous la porte par exemple?
 
Bref, HHH voit le message, fait sortir tout le monde, le chalet explose comme si c’était une station-service prise dans un incendie (devait être grosse la citerne de butagaz) et le plan d’Irena tombe à l’eau donc, ça va être un combat à main nues. HHH est à terre, Irena au-dessus, un coup de feu! Irena s’écroule, tuée par Pepper. Oui, Claire devait être aux champignons.
 
Le calvaire est fini et après une visite au cimetière sur la tombe de Jack, la nouvelle famille quitte la Nouvelle Orléans. HHH demande un cornichon, Pepper prend un bocal et dans un éclat de rire, trouve à la place de l’aliment favori de l’acteur-catcheur les billets volés précédemment…
 
 
Ah bah le voilà, le budget du film.
 
 
Raah que c’était mauvais… Où est la trahison promise sur l’affiche? Ce n’est pas son ennemi, c’est son gros boulet de copain, con comme la neige fondue! Avant ce film, je me disais inévitablement que Triple H serait le pire acteur du film; eh bien, j’ai été surpris par deux choses: le fait qu’il ne fasse rien, juste la gueule, et que sa nullité soit dépassée par le jeu de Michael Rapaport. C’est à se flinguer. Seul Parker Posey, qui joue le rôle de Claire, semble s’en sortir convenablement. D’après Wikipédia et IMBD, le film a reçu de très mauvaises critiques. Metascore lui donne par exemple une note de 28/100, Rotten Tomatoes 25/100 et Smell Like Screen Spririt, un joli 2/10. Honnêtement, je trouve que c’est trop généreux. Si vous devez choisir entre ce film et marcher le long du périphérique parisien, je privilégierais, pour votre santé, la deuxième solution.
 
 
Punaise, on se fait même défoncer par Pélerin Magazine, qui nous accuse d'être la raison de la démission du pape, décidée après visionnage de notre film.
 
 
Vous pouvez retrouver les autres chroniques de la loutre, sur le forum, à cette adresse: http://www.lescahiersducatch.com/forum/viewtopic.php?p=45678#p45678
20 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut