Catch

Les As sont Immortels

Seven or Eleven, snake eyes watching you,
Double up or quit, double stakes or split,
The Ace Of Spades
The Ace Of Spades

Mötörhead, The Ace of Spades

Où l'on constatera que ça parle beaucoup à Impact cette semaine, l'on dansera le tango corse avec Gail Kim, l'on tirera sur la capuche de ce vilain d'AJ Styles et l'on constatera que quitter l'Impact Zone c'est une  sacrée bonne idée !

Tonight I wanna give it all to you.
In the darkness.
There's so much I wanna do.
And tonight I wanna lay it at your feet.
'Cause girl, I was made for you.
And girl, you were made for me.

Nalyse d'Impact Wrestling du 14 mars

Suite à la conclusion de Lockdown, qui vit la victoire finale de Bully Ray et la révélation de sa duplicité, il était attendu que l'Impact de cette semaine soit consacré aux As et Huit. Ce qui fut largement le cas. Le gang monopolisa une bonne partie de l'émission et se permit même le luxe  de pirater le site officiel de la TNA. Un bien mauvais tour joué à la pauvre Dixie Carter qui doit une nouvelle fois composer avec une stable de méchants garçons.

 

Cela dit, c'est surtout Hulk Hogan qui est en première ligne. En tant que responsable du show il est logiquement le plus exposé. Et les membres de la bande ne se privent pas de le lui rappeller chaque fois qu'ils doivent justifier leurs actions. "It was all because of you Hogan" est vite devenu le leitmotiv de ces hommes de peu de foi et de si peu de vertu.

 

 

 

C'est à cause de toi Hogan si RVD a pu être champion ! Pour ça tu brûleras en enfer vil sacripan !

 

 

L'autre raison était de permettre à Bully Ray de décrocher enfin le Graal. Un plan que l'on pourrait remonter à la fin de la storyline Immortals lorsque le Hulkster abandonna les siens au profit d'un quinquagénaire adepte du maquillage.

 

Il est possible que l'ex Buh Buh Ray ait voulu se venger en entraînant avec lui les autres frustrés qui peuplent cette fédération. Et pourquoi ne pas en profiter pour viser le titre suprême ?

 

La capture du titre TNA était l'un des principaux objectifs du gang mais il semble que leur but premier aille au-delà. Les As et Huit l'ont répété à plusieurs reprises, et encore cette semaine: ils veulent semer le chaos et pourquoi pas prendre le contrôle de la fédération.

 

 

– Dis Cortex, on tente de prendre le contrôle de la TNA ce soir ?

– Déjà fait Minus. Déjà fait.

 

 

Alors vouloir prendre le contrôle c'est un grand classique mais au moins cette fois ce sont des motards alcooliques qui jouent le rôle des méchants et pas une bande de grabataires séniles adeptes du blade job. Et c'est peut-être pour ça que c'est rigolo de trouver Hogan dans le camp opposé et le voir se faire martyriser ainsi.

 

Comme s'il devait payer ses actions passées au sein d'Immortals. Comme quoi le Karma c'est pas qu'une powerhouse afro-américaine avec des dreadlocks et un visage poupon. Et donc prêt de trois ans après avoir causé bien des soucis à la TNA et à ses fans, il est temps pour l'ancien maître des Pastamanias de payer. C'est à son tour maintenant de faire face à un groupe dominant mal intentionné.

 

 

Et paf ! Le voila bien attrapé maintenant.

 

 

Et dominante, la bande le fut. Elle interrompit deux matchs. Le premier en début de show. Chavo et Hernandez espéraient prendre leur revanche sur les champions par équipe mais jamais le match ne démarra, les faces étant boutés manu militari prestement alors qu'ils venaient à peine d'entrer sur le ring.

 

Le second fut le main event qui mettait aux prises Austin Aries avec un Sting un brin énervé après s'être fait souffler dans les bronches par Hulk Hogan (le Hulkster lui reprochant notamment d'avoir insisté pour qu'il fasse confiance à Bully Ray).

 

Si la première intervention du gang déboucha sur une excellente promo de Bully; la seconde finit en brawl après qu'Hogan a envoyé quelques faces tenter de corriger les As et Huit. Mais ils furent bien incapables de mettre Mike Knox et ses copains hors d'état de nuire. Ray et son toujours beau-papa se firent face du regard avant que le show ne se termine.

 

 

Alors que pendant ce temps une jeune fille de bonne famille pleurait sa fleur perdue.

 

 

Précisons que sur le coup, Sting est légèrement stupide. Les As et Huit avaient mis préalablement Hogan au défi de les renvoyer. Et le Stinger ne trouve rien de mieux que de tenter de convaincre le responsable de ne pas le faire. La TNA a l'occasion de se débarrasser des gêneurs et lui milite pour qu'ils restent ! Là-dessus on peut uniquement se dire que c'est bien fait pour lui si le gang lui tombe dessus pendant son match.

 

Et au passage, Bully Ray a rappelé à tout le monde que c'est un excellent heel au micro. L'énergie qu'il dégage dans ses prises de parole est tout bonnement hallucinante. Ça n'est que justice qu'il soit enfin champion après tout le boulot qu'il a effectué depuis deux ans. Comme quoi la fédération d'Orlando sait parfois récompenser ses employés méritants.

 

 

Enfin presque tous.

 

 

Maintenant reste à voir combien de temps il va garder la ceinture. Logiquement quand une stable perd la ceinture principale elle part en sucette dans les jours qui suivent (sauf quand Hulk Hogan et Kevin Nash sont impliqués ensemble). Il est difficile d'imaginer que Ray la perde à Slammiversary. Ça serait bien, en effet, qu'il ait une défense réussie en PPV. Mettons que cela se produise à BFG. La boucle serait plus ou moins bouclée puisqu'à BFG 2012 les As et Huit avaient remporté une victoire de prestige contre Sting et ce même Bully Ray.

 

Et puis Bound For Glory c'est quand même le PPV le plus prestigieux de la fédération. Là que tout se passe, que tout se créé. Après il faudra voir le nom du vainqueur des BFG Series qui, en l'absence de PPV estivaux, devraient envoyer du lourd.

 

 

Normal puisque j'y serai certainement.

 

 

Pour l'instant, les As et Huit ont lancé la nouvelle phase de leur plan. Neuf personnes sont désormais connues. Et rien n'indique que d'autres membres rejoignent le groupe prochainement. Après tout Sting s'est fait attaquer la semaine dernière par un mystérieux inconnu, dont nous sommes sans nouvelles depuis, et AJ Styles fut surpris en train de tailler le bout de gras avec un membre non identifiable de la bande.

 

La conquête du titre suprême est en tout cas réalisée; il ne leur reste plus qu'à détruire tout ce qui bouge. Le pauvre Kurt Angle, qui passait par là, en fut pour ses frais avant, donc, que Sting en prenne pour son grade.

 

 

 

Encore un cas de viol en réunion dans les prisons américaines qui va faire pschhhttt.

 

 

C'est intéressant mais le problème c'est que ça à mobilisé beaucoup de temps. Or la TNA se lance à la conquête des USA et c'est pas avec ce genre de show qu'elle va y arriver. Beaucoup de parlote, très peu de combats (quatre dont un squash) même si la qualité était au rendez-vous…

 

Cela rappelle les mauvais souvenirs de la période post Bound For Glory 2010. Dans une moindre mesure il est vrai, au moins nous n'avons pas le défilé des vieux papys croulants et on a un peu d'action. Mais la période Immortals fut tellement traumatisante qu'on est en droit de redouter l'arc « As et Huit ».

 

 

Surtout que c'est une sacrée bande de midcarders quand même.

 

 

Pour l'instant c'est pas trop mal. La phase de démasquage est passée et plutôt que d'avoir affaibli le clan, elle l'a renforcé. En revanche il faudrait que Bully évite de dire que sa bande est soudée comme jamais et qu'ils sont imbattables parce que la seule défaite du gang lors du PPV c'était le match à plusieurs.

 

En fait le principal problème avec ce genre de storylines c'est qu'elles prennent un temps d'antenne conséquent. Du coup le reste est très peu développé et accessoire. Ici les autres histories développées furent la feud Gail Kim-Taryn Terrell, le retour d'AJ Styles, Jo Park et ses collègues barbus et enfin la conclusion (du moins espérons-le) de la séparation entre les deux Robbie.

 

 

Les mots du jour: "Boire le calice jusqu'à la lie".

 

 

À tout seigneur tout honneur, parlons des demoiselles. Les Knock Out avaient rendez-vous dans un match tag team entre, d'un côté, Tara et Gail Kim et de l'autre, Mickie James et Velvet Sky. Malgré son interférence lors du PPV, Taryn Terrell a conservé son poste d'arbitre. Quand on sait que ce vieux sacripant d'Earl Hebner s'est gentiment fait remplacer pour favoritisme…

 

Gail Kim avait logiquement la blondinette à l’œil et c'est suite à une nouvelle engueulade entre les deux que Gail perdit son match. Tout part d'une interférence de Kim alors que Tara était aux prises avec la championne.

 

 

Comme quoi la tête en bas c'était pas que des paroles en l'air au final.

 

 

L'arbitre prit la fautive en flagrant délit et la réprimanda justement. Ne l'entendant point ainsi, Kim repoussa la rustre blondinette qui lui colla aussitôt une GBDLG. Mickie James en profita instantanément et appliqua une Thesz Press sur l'impertinente. L'Hardcore Country ne put guère laisser parler sa joie puisque Tara la mit hors d'état de nuire avec sa Piqûre de la Veuve Noire. Malheureusement Velvet l'attaqua en traître et remporta la partie.

 

La victoire des faces reste anecdotique (Mickie ne l'a même pas célébrée avec Velvet), le plus important était la suite de l'embrouille entre Gail Kim et sa blondasse de Némésis. On retiendra tout de même de ce match la simili-tentative de tag de Velvet Sky sur Tara, le tout en traînant Gail Kim comme un sac à purin. Reste à voir maintenant contre qui la championne peut défendre le titre. Peut-être que Madison Rayne va ressortir du placard.

 

 

Parle à mon oreille ma main est malade.

 

 

Passons au Phénomenal One. Il était censé faire son retour mais à sa place ce sont les rustres de Bad Influence qui montrèrent le bout de leur nez sale et crochu. Les sinistres limaces avaient même poussé l'audace jusqu'à se grimer en Legion of Doom (qui étaient originaires de Chicago rappelons-le). Après un petit discours visant à s'attirer de la cheap heat, James Storm fit son apparition et défia un des deux bozos.

 

C'est le Fallen Angel qui s'y colla et qui perdit sa dignité. Mais les fourbes n'en restèrent point là puisqu'ils s'attaquèrent lâchement au pauvre James Storm sitôt le match fini. Heureusement AJ Styles fit enfin son apparition afin de bouter ses deux anciens tortionnaires. Pris dans son élan, il administra une châtaigne au plus alcoolique des cowboys du Tennessee, achevant un heel turn entamé quelques semaines plus tôt.

 

 

Ooohhhh what a shame !

 

 

Rien dans ce passage n'a montré de connexions entre AJ et les motards. Mais Slammiversary étant loin, il y a encore le temps de builder tout ça. Et puis James Storm tiendra sans doute à prendre sa revanche dès la semaine prochaine, lui qui est désespérément à la recherche d’une feud depuis près d'un an.

 

Enfin, après avoir rossé l'autre busard de Joey Ryan dimanche dernier, Joseph Park vint saluer ses amis chicagoans. Il était là, profitant de la cheap pop comme on déguste un verre de chianti avec un bout de cerveau, quand le bûcheron Matt Morgan fit son entrée.

 

S'il voulait venger son ancienne biatch, le Blue Print ne le dit pas. Mais une chose était sûre, il avait besoin de taper sur quelqu'un. Aussi proposa-t-il amicalement à Joseph Park un match pour la semaine prochaine. Le bon avocat accepta et s'apprêta à partir lorsque l'indigent barbu lui imprima un Carbon Footprint dans le gras du ventre. Quel farceur ce Matt.

 

 

Tels les supporters du Stade Rennais, Matt Morgan a juré de ne point se raser la barbe jusqu'à ce qu'il remporte un titre.

 

 

En résumé très peu de matchs et beaucoup de bavardages. La storyline As et Huit avance. Mais il faudrait voir à faire autre chose que des longs segments micros et des brawls pour conclure les émissions. Il y a maintenant deux mois et demi avant Slammiversary, ce qui laisse un temps énorme pour la préparation du show qui aura lieu le 2 juin.

 

Terminons sur une note positive. Pour ce premier Impact hors d'Orlando depuis l'annonce du départ de l'Impact Zone, la salle était bien garnie et bruyante. En même temps c'est ce qu'on attendait de Chicago qui dispose très souvent d'un bon public.

 

 

Dans cette photo se cache un panda volant. Sauras-tu le trouver ?

6 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut