Catch

Des hauts et débats, épisode 3

Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sages se contredisent eux-mêmes.

Oscar Wilde

 

Un peu comme le Tour de France, Roland Garros ou un coït de McOcee, Wrestlemania est un grand événement sportif qui revient tous les ans. Et qui dit événement annuel, dit chronique annuelle. Vous vous souvenez sans doute de ce format, apparu en 2011, et repris en 2012. Le principe ? Les rédacteurs de votre site préféré répondent à des questions, toujours les mêmes, centrées le Grandest Stage of Them All qui s'annonce. Cette année, c'est Jyskal et Silvernights qui s'y collent.

 

 

– A y est Silver, t'as envoyé tes réponses? T'as dit quoi?

– Que le build était génial grâce à Cena qui est génial. Et toi Jyskal?

– Pareil.

 

 

Des hauts et débats, spécial Wrestlemania 29

 

1. Globalement, éprouvez-vous ce "big feeling" qu'on est censés ressentir à quelques jours de Wrestlemania?

 

 

Jyskal :  YES ! YES ! Cent fois YES !

Bon je suis peut-être pas le bon client pour ce type de question car clairement, difficile de me trouver plus excité que quelques jours avant WrestleMania. Ou alors si, pendant WrestleMania. Quoiqu'il en soit, c'est ma période préférée de l'année pour cette passion secrète que j'entretiens avec ferveur avec vous.

Déjà que la WWE met tout en oeuvre à chaque PPV, voire à chaque weekly, pour nous vendre du rêve en clip avec leurs packages vidéos tous plus incroyables les uns que les autres.. Venu WrestleMania, le concept prend encore une autre dimension j'ai l'impression, avec des réalisations très très haut niveau cette année qui te donnent vraiment le sentiment que le grand moment approche. Clips épiques en pagaille, images historiques, logo WrestleMania en veux tu en voilà, tubes de l'été, réalisation au poil, tout te donne envie de voir les grandes feuds se dénouer sur le Granddest Stage of Them All.

Et toutes les superstars sont au rendez-vous ! Triple H, le Rock, Lesnar, Taker… ils sont tous revenus pour nous faire vibrer le soir le plus important de l'année pour la fédération ! Même Mr. WrestleMania himself, Shawn Michaels sera là ! Quand on voit autant d'étoiles, de légendes réunies, on sait que le grand moment est pour très bientôt.

Et puis le "big feeling" ce n'est plus si dépendant que ça de la Road pour moi maintenant. Je trouve que Vince et ses amis ont réalisé un vrai travail de fond depuis quelques années et WrestleMania 24 avec le passage au "plein air" et aux affluences records. On pourrait même englober WrestleMania 23 dedans et ses 80.000 spectateurs mais pour moi le passage aux stades ouverts avec des foules dépassant systématiquement les 75.000 personnes, des décors de malade, des titantrons rivalisant de beauté chaque année, des invités spéciaux toujours plus prestigieux et des mises en scènes toujours plus spectaculaires ont donné à Mania une autre dimension. C'est véritablement devenu le Superbowl du catch, et pas juste parce que c'est le plus gros spectacle de catch de l'année, mais bel et bien car c'est un événement planétaire mainstream à la hauteur des autres méga productions sportives — ou tout du moins ils en donnent le sentiment, et c'est bien là l'essentiel.

WRESTLEMANIA BABY WOOOOO!!

 

 

Silvernights : Oui et non.

 

On ne peut pas nier toute la magie de Mania, cette pression qui monte que ce soit via les sites de news, les pronostics, et la sensation d’aboutissement de trois mois de build. Mania sonne un peu comme une date anniversaire, dont on sait qu'on sortira avec des étoiles pleins les yeux (80 000 fans baby!!!), des décors de fous et des séquences uniques (l'entrée de Punk sur du Living Colour en live par exemple, c'est le genre de moments que je surkiffe!). Mais cette année, j'ai trouvé les builds très mal faits et il me semble que le suspense est super faible. Je n'aime de manière générale pas trop les revanches, et celles qu'on nous présente puent le résultat convenu. Finalement c'est la midcard qui attire le plus mon attention, et l'espérance de trois ou quatre feelgood moments qui ont le gros défaut d'être attendus (cash-in de Ziggler, prise de titre de Cena, entrée de Punk, Ziggler/Bryan in ring).

 

 

J'ai entendu dire que les guest stars de ces dernières années, Snooki et Maria Menounos, n'étaient pas assez célèbres. Du coup cette année j'ai invité la statue de la Liberté!

 

 

2. Quel est votre principal motif de satisfaction dans le build de ce Mania?

 

 

Jyskal :  J'ai du mal à détacher un véritable motif de satisfaction cette année. J'ai trouvé toutes les feuds principales au niveau de ce qu'on peut attendre d'une Road, mais rien de véritablement génial. Mais si je dois en choisir une, je choisirai le Rock-Cena 2 car c'est celui qui vient avec le plus de bagage émotionnel et historique et c'est clairement la grosse affiche de la soirée.


Ce n'est pas l'endroit pour revenir sur le débat du "Twice in a lifetime" et de toute façon je ne m'arrêterai pas sur une catchphrase qui n'avait aucun autre signification que le marketing sur le moment pour juger de la légitimité d'un tel match. Ce match s'impose de lui-même pour moi par l'histoire commune des deux hommes et par les scénarios développés pendant plus d'un an maintenant. Pour tous les fans de Cena et du Rock, et Dieu sait qu'ils sont foutrement nombreux, ne vous en déplaise, ce match est une bénédiction. The Rock vs. John Cena pour le titre suprême dans un stade de 80.000 personnes en Main Event du plus gros show de l'année devant des centaines de milliers de téléspectateurs, on peut difficilement faire plus gros. Et rien que pour ça, je remercie la WWE.

D'autant que le build n'a pas été mauvais, même si il s'est contenté du strict minimum. John Cena sort d'une année 2012 compliquée, il veut enfin reconquérir la ceinture suprême et prendre sa revanche sur le Rock. Dwayne, lui, a réussi son retour à la WWE, prouvant qu'il était bel et bien l'une des plus grandes superstars de l'histoire du business. Il a réalisé tout ce qu'il avait promis de faire et a mis un terme au joug de plus de 450 jours de CM Punk. A coté de cela, les hommes ont un passé commun évident qui joue de lui-même dans l'esprit des fans sans qu'il y ait besoin d'appuyer beaucoup dessus dans les promos. Le dernier affront en date avec l'inauguration d'une nouvelle ceinture de champion WWE par le Rock, remplaçant le "jouet" de John Cena, est une pierre de plus à l'édifice de cet affrontement titanesque qui plus que jamais représente un enjeu incroyable "kayfabe" pour John Cena.

 

 

Silvernights : Les matchs de midcard sont alléchants, et promettent beaucoup. Le build en lui même a souvent été relativement pauvre, mais le résultat final est tout à fait satisfaisant. Fandango et Big E vont avoir leur premier match à Mania, et le mystère qu'ils dégagent m'intrigue beaucoup. Ainsi, que ça soit le match du Shield qui permet plein d'interactions, le Fandango-Jericho assez indécis, le Henry-Ryback à se lécher les babines ou le formidable tag team match (qui pourrait proposer encore plus d'interactions si Kaitlyn et AJ sont rajoutées au match avec la ceinture en jeu en plus des deux autres), on a quatre excellentissimes matchs en perspective ! Le match WHC également, sur lequel planera l'ombre d'un cash-in de Ziggler (qui me semble évident), aura également de l'intérêt. Au final, la plus grosse partie de la carte nous propose vraiment des choses nouvelles et pleines de potentiel ! Tout cela serait parfait si…

 

 

… si quoi? Attends je sais: tu vas dire que ça serait parfait si seulement j'étais dans deux ou trois matchs, et pas un seul!

 

 

 3. Et votre principal grief?

 

 

Silvernights :  …si les trois matchs principaux sur lesquels repose la vente du PPV, et qui vont représenter quasiment la moitié du PPV (entre les récapitulatifs, les entrées, les matchs eux-mêmes, on ne sera sans doute pas loin des deux heures pour ces trois matchs), n'étaient pas aussi peu intéressants.

 

Cena, le Taker et HHH semblent devoir gagner sans discussion possible, dans des matchs au contenu décevant (il me reste un espoir pour le Punk-Taker malgré tout), sauvés seulement par l'ambiance. Le pire c'est que si on nous propose une surprise de résultat, ça sera débile ! Imaginez le Rock qui gagne, ça voudrait dire encore trois semaines sans le titre à RAW et un Cena champion des dix dernières années super enterré, débile ! Punk qui brise la Streak, on se prive d'un match du Taker à Mania 30, débile ! HHH qui perd et qui part dans une retraite dont il nous a prouvé qu'il peut sortir n'importe quand, alors que de toute façon s'il gagne on ne le verra pas non plus après Mania, débile. Bref, le résultat de ces matchs n'a aucun intérêt. Il n'y a guère que la question de la gestion d'une foule relativement smart qui se pose : comment gérer le match du Taker sans que le Deadman ne soit hué et Punk encouragé ? Comment faire en sorte que Cena ne finisse pas triomphant sous les quolibets de la foule ? Comment gérer une victoire de HHH qui soit réellement un feel good moment ? Punk saura se faire détester et HBK aux côtés de HHH sauvera la popularité de son ami, mais pour Cena je reste curieux de voir la solution développée (finissons sur une note d'espoir dans ce paragraphe déprimant).

Jyskal : Même début de réponse que pour la précédente, j'ai du mal à sortir une réelle déception comme j'ai du mal à définir un coup de génie. Sur les programmes proposés (les dix matchs de la carte), je n'ai aucun souci, mon grief porterait plus sur des absences, mais je me couperais l'herbe sous le pied pour une réponse à venir…


Alors disons que je suis un peu déçu du build des ceintures par équipes. De toutes les ceintures mineures, c'est certainement celles où il y avait le mieux à faire et j'ai un peu l'impression qu'ils sont allés au plus rapide et au plus facile. Ne sachant pas forcément quoi faire du duo merveilleux formé par Bryan et Kane, ni de Dolph Ziggler, ils ont choisi d'en faire un match. Après, encore une fois, l'affrontement me plait, ils ont joué à fond sur le mystère Big E Langston que personne n'a jamais vu combattre (NXT ne compte pas) et encore moins en équipe. Ils ont aussi joué la carte AJ qui a dû pécho les quatre. Et les interactions Bryan-Ziggler dans le ring sont divines, de même que la qualité catchesque de Kane sur 2012 et 2013.

Bref, ce n'est pas une vraie déception, mais j'aurais aimé voir l'histoire un peu plus creusée, surtout vis-à-vis des autres tagteams. Car même si Hell No a triomphé de toutes les équipes, il n'en reste pas moins que Ziggler et Langston n'ont jamais catché ensemble, n'ont jamais convoité les ceintures, et pourtant ils se retrouvent catapultés dans un match pour le titre booké par AJ. On voit parfois lorsqu'une feud se termine pour une ceinture mondiale une scène du style : le champion sort le lendemain du PPV, se la pète, puis un challenger débarque, puis un autre, puis un autre et au final un GM random débarque et dit que ça va se régler dans le ring. Ce phénomène, qu'on taxe souvent de booking paresseux pour rafraichir la scène et les challengers, est au final quelque chose de très logique. Si un champion (ou des champions) se retrouvent sans challenger, moi perso je demande au gars du son "HIT MY MUSIC MOTHAFUCKA" et je débarque sur le ring pour lui dire que je suis chaud ! Mais là, aucune équipe ne s'est dit "ola ola ola les deux clowns ont un title shot, et nous ???" ?. Les gars ne catchent jamais ensemble, pourquoi diable les PTP ou les Colons ne sont pas venus les défier pour voir si ils méritaient vraiment un match aussi important et prestigieux?

Enfin bon, je comprends aussi qu'on veuille préserver la première prestation officielle de Big E pour Mania, mais c'est un peu dommage !

 

 

 

Hé Kofi, comme on n'a rien de prévu à Mania, ça te dirait qu'on défie les Hell No pour leurs titres?

– Tain, me fais pas rire avec tes conneries, tu vas me déconcentrer!

 

 

Dis donc, Jey, pourquoi toi et ton frère vous n'avez pas essayé de défier les Hell No?

Hein? Ils jouent à la Play, eux?

 

 

Toute façon, défier Hell No, c'est un coup à se retrouver dans un ring contre eux, et ça fait drôlement mal les Chokeslams de Kane!

T'as bien raison. A WWE13 au moins, les coups c'est pour de faux!

 

 

Dis JTG, comme on n'a pas de match à Mania, ça te dirait pas qu'on défie les Hell No?

– Heu, t'es pas au courant Tyson? On a été virés il y a six mois.

 

 

Moi y a que le titre cruiserweight qui m'intéresse.

 

 

 
4. Quel match devrait être l'opener et pourquoi?

Silvernights : L'opener parfait semble le match tag team (avec ou sans ajout de AJ/Kaitlyn/titre diva). Ce match permet de combiner toutes les qualités de rapidité, de technicité, d'électrisation de la foule, d'enjeu et de possibilité de feel good moment pour être positionné en entrée de show. Quel que soit son résultat, on peut en sortir avec une foule en feu. Un changement de titre au profit du Show Off (et peut-être d'AJ!) emballerait fatalement le public. Un retain de Hell No pourrait également être scénarisé de façon à faire hurler la foule. Les échanges Ziggler-Bryan in ring seront également un cadeau aux smarts amoureux de technique dont je fais partie, et le début de Big E. me plait personnellement beaucoup : ce build a vraiment été intelligemment amené ! Les chants Yes/No aussi seront de la partie, et le fait de greffer les divas et un enjeu maximal dans un match aussi exposé serait une très belle récompense pour Kaitlyn et AJ (et donc la ceinture au papillon) que j'aime beaucoup. Last but not least, cet opener permet pleinement de ménager un cash-in potentiel à venir, ce qui mettra encore plus la foule sous tension (petit « truc », si Zig vient au match sans sa mallette bleue, c'est qu'on essaye de nous la faire oublier, ça serait un indice de plus d'un possible cash-in à venir…).

 

Au final, se priver de cet opener me semblerait réellement une erreur de booking (même si les deux vainqueurs sont envisageables).

Jyskal :  L'opener selon moi devrait être le match par équipes entre les Hell No et le duo Ziggler/Big E, et ce pour deux raisons. La première c'est évidemment la dimension "entertainment" qu'apporte le duo Bryan/Kane. Un an après la naissance improbable des YES à Miami, Daniel Bryan est maintenant devenu l'une des valeurs sûres quand il s'agit de faire réagir le public, surtout smart (ça tombe bien pour un Mania en banlieue de New York). Et pas qu'un peu soit dit en passant. D-Bry peut littéralement mettre une foule en fusion avec ses YES/NO, surtout depuis qu'il est associé au vétéran Kane. Rien de tel donc pour mettre le show sur les bons rails, aussi bien en termes d'ambiance que de spectacle entre les cordes avec le duel bandant entre l'American Dragon et le Show Off.

 

La deuxième raison, c'est bien sûr de commencer au plus vite le fil rouge de la soirée avec la mallette bleue de Ziggler. Plus vite celui ci est en action, a fortiori s'il est auréolé d'emblée d'un titre par équipe, plus vite la mallette sera mise en avant auprès du public et des téléspectateurs. 

 

Pour ces deux raisons, je ne vois pas comment cette place stratégique de la carte pourrait leur échapper.
 
 

– Dolph?

– Oui AJ?

– Ne fais mine de rien, mais je crois qu'on a oublié de faire sa piqûre de stéro à Ben ce matin.

– Oh merde.

 

 
 
 5. Quel match devrait être le main event et pourquoi?
 
 

Jyskal : Le Main Event doit être et sera Rock vs Cena pour le titre WWE. Déjà parce que c'est pour le titre le plus prestigieux, et puis parce que comme je le disais plus haut, on peut difficilement faire mieux que ça en termes d'affiche pour un ME de Mania. Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet mais la place de Main Event est naturelle et justifiée pour cette revanche tant attendue.

 

L'image de Cena triomphant enfin après plus d'une année de disette est une parfaite conclusion pour le plus grand show de l'année.

 
 
Silvernights : Comment faire autrement que mettre le Cena-Rock en main event ?
 
Malgré tous les défauts de ce match, et toute mon aigreur à l'avoir vu se mettre en place quand j'espérais un triple threat incluant Punk qui aurait résolu tous les problèmes que pose ce duel, il est inconcevable de ne pas finir la soirée sur cette confrontation. Déjà, le titre WWE sera en jeu, ce qui en soi semble un argument suffisant (on regrette assez souvent que la ceinture ne soit pas au sommet pour que ça ne constitue pas en soi une justification). La foule attendra ce match plus qu'aucun autre, il suffira de regarder les pancartes et les t-shirts pour s'en rendre compte. Le placer en milieu de soirée flinguerait tout ce qui suivrait. Enfin et c'est peut-être le seul vrai argument qu'accepteront les smarts pour justifier sa présence à la place reine : ce match présente un casse-tête insoluble aux bookers. Comment faire pour que la foule valide l'histoire racontée ? Cena doit gagner, aucun autre résultat n'est possible. Enterrer deux années de suite en main event le représentant de la nouvelle génération face au vieux champion du passé qui ne sera là qu'en guest star, c'est inconcevable. Mais Cena sera indubitablement majoritairement sifflé par une partie de la foule smart de Mania (encore plus à NY). Or finir sur un champion face hué, ça serait surprenant.
 
Pour sortir de cette impasse, la WWE nous tend la perche du heel turn de Cena, qui semble évidemment une fausse piste. Reste la possibilité pour une fois de ne pas attendre le RAW du lendemain pour lancer la feud suivante, mais de finir le PPV sur un cliffhanger. Déjà sur le déroulement du match on pourrait avoir un twist qui change les données de base (mettons une blessure kayfabe du Rock pendant le match que Cena exploite à contrecœur, ce qui créerait une tension permanente dans le match), et imaginez qu'après une victoire à l'arrache de Cena, une intervention imprévue arrive (la themesong de Batista et ce dernier qui vient éclater Cena et repart ; ou plus basiquement un Shield victorieux précédemment qui viendrait par exemple tabasser le Marine ou prendre la ceinture et se barrer avec ; pour finir l'option ganja : Kofi arrive et détruit Cena devant l'incompréhension de la foule).
 
 
Gi Joe, gros travelot.
– Marine, petite pine.

6. Quels devraient être les résultats des matchs selon vous (pas vos pronostics, mais ce qui vous semble le plus souhaitable)?

 

 

Jyskal : Alors, j'en profite également pour donner selon moi l'ordre de déroulement des matchs :

– Barrett vs. Miz (IC Title) : Le Miz l'emporte
C'est à la fois mon prono et ce que j'estime le plus souhaitable pour les deux hommes. Un sacre à Mania, fut-il en preshow, est quelque chose d'important pour vraiment marquer le face turn du Miz. Et les deux pourront partir en feud par la suite à Extreme Rules.

 

– HellNo vs. Ziggy Langston (TT Title) : Victoire des bad boys
Là aussi, c'est à la fois mon prono et ce que j'estime le plus souhaitable, car je ne vois pas Ziggler perdre avant un potentiel cash-in (et je pense que Dolph DOIT casher ce soir). De plus, je ne pense pas qu'une défaite des Hell No soit automatiquement synonyme de ce split dont on parle constamment depuis quelques semaines. Le duo fonctionne bien et il n'y a aucune raison de les séparer à moins qu'il y ait une feud dans les tuyaux pour Bryan, ce qui m'étonnerait pour le moment.

 

– Fat Funkadactyls vs. Rhodes Scholars & Bella Twins : les danseurs et leurs cheerleaders
Bon là c'est un "nobrainer" pour les pronostiqueurs, mais je pense que c'est également le choix à faire pour Mania. Les Rhodes Scholars n'ont rien à gagner dans ce match, vraiment rien, alors que le duo improbable Sweet T / Brodus peut asseoir son image de tagteam sympa et fun auprès du grand public avec cette victoire de prestige.

 

– Chris Jericho vs. Fandango : Fandango
J'ai pronostiqué Y2J car honnêtement je ne vois pas le personnage de Fandango aller bien loin même s'il m'amuse. En revanche, s'ils veulent que le personnage prenne, et visiblement c'est le cas vu l'exposition qu'on lui donne, alors une victoire de Fandango est impérative. Voilà, je me suis contredit tout seul, DAMN.

 

– Brock Lesnar vs. Triple H : Triple H
Triple H a encore quelques matchs à offrir, il ne peut pas partir de cette façon contre Lesnar. Ils trouveront un moyen de préserver l'aura de killer de Brock tout en donnant une victoire utile à HHH qui pour le coup serait franchement affaibli en perdant deux fois de suite (et également pour le troisième Mania consécutif).

 

– The Shield vs. The Big Randimus Show : The Shield
Le temps de la défaite n'est pas encore venu selon moi pour les trois jeunes loups. Si Cena/Sheamus/Ryback n'a pas réussi à venir à bout du Shield, alors cette équipe bancale, moins forte sur le papier, ne doit pas pouvoir le faire, c'est aussi simple que ça. Et ternir l'aura du Shield dès dimanche me parait précipité, leurs interventions chaotiques et leur discours confiant a encore de beaux jours.

 

– Alberto Del Rio vs. Swagger (WHC Title) : ADR
C'est le plus souhaitable à tous les points de vue, cash-in ou pas cash-in. Si Ziggler débarque, je ne le vois pas cash sur Swagger, avec qui la feud ne collerait pas (anciens partenaires, OK…), surtout vu la nouvelle gimmick de Jack. Et même sans cash-in, le règne de Del Rio ne se terminera pas sur une défaite dans une feud aux relents xénophobes à WrestleMania devant des centaines de milliers de paires d'yeux, au contraire, c'est même une victoire triomphante qui devrait attendre Del Rio, envoyant un signal fort au public de la WWE, un brin politique.

 

– CM Punk vs. The Undertaker : Undertaker
La Streak ne doit pas être brisée, du moins pas dans un match de ce calibre.

 

– Ryback vs Mark Henry : Ryback
Mark Henry doit faire le job ici pour "feeder" Ryback qui est en route vers les sommets de la top-facitude. Le plus souhaitable est ici une victoire au forceps de Big Hungry après une démonstration de force sans pareille, idéalement au bout d'un ShellShock qui fera se lever les 75.000 spectateurs du MetLife Stadium.

 

– The Rock vs. John Cena (WWE Title) : John Cena
100 fois John Cena ! Ils ne peuvent pas le faire perdre deux fois de suite à Mania contre le Rock, et au-delà de ça, il faut que Cena finisse sa quête de rédemption en allant reconquérir la ceinture suprême, qu'il n'a plus détenue depuis plus d'un an. L'histoire est belle et il faut qu'elle se finisse bien, surtout à Mania. Je ne vois pas comment la victoire pourrait lui échapper. Vive CENA !

 

 

Silvernights : Du plus au moins évident : le Taker gagnera, parce que la Streak doit continuer et que Punk peut perdre 50 matchs de PPV, si à un moment on choisit de le relancer, il aura toute sa crédibilité (comme Jericho à une époque, les défaites ne l'affectent pas). Cena va gagner contre le Rock, même s'il y aura des twists inévitables. HHH gagnera avec HBK à ses côtés, mais même s'il perd ça ne change rien (putain, ce match ne sert vraiment à rien à part voir de la testostérone et un sweet chin music). Del Rio va conserver son titre contre Swagger juste pour manger un cash-in : ce dernier semble écrit depuis longtemps tellement il collerait à la perfection avec la gimmick de showoff de Ziggler. Ryback après des mois à perdre doit gagner contre Henry (et encore toute ma vénération pour ce dernier qui est formidable).

 

Le Shield devrait gagner contre la superteam (Sheamus, je t'aime, je tenais à te le dire), et cette dernière exploser. Plein d'interactions intéressantes sortiraient de cette explosion (la fameuse feud Sheamus-Orton), et le Shield pourrait se tourner vers d'autres objectifs, en allant per exemple chercher ses premiers titres. Un résultat opposé fermerait plus de portes à tous niveaux qu'il n'en ouvrirait. Team Hell No (et peut être Kaitlyn) pourrait lâcher ses ceintures cuivrées à Zig E. , moi en tout cas je le préférerais, mais un résultat opposé se justifierait pleinement aussi. Enfin je pense que Fandango va gagner (et pourquoi pas via une intervention de sa danseuse, qui a un charme dingue et une grosse prestance, qui semble pour l'instant seulement un élément accompagnateur, mais qui a eu plusieurs fois des regards éloquents, ou des actions discrètes mais qui faisaient sens, comme un clin d'oeil à Jericho il me semble… bref, je me dis qu'une intervention inattendue qui fait basculer le match et la révèle comme un manager serait un twist intéressant), même si une victoire de Jericho ne poserait aucun problème. Le match IC je m'en tape complètement, n'importe qui peut gagner, ça change quoi ? Mettons que Wade garde son titre en trichant au pire…

 

 

– Dis mon nom salope.

– Faaaan… daaaan… gaaaaw!

– Non, aujourd'hui, c'est Mégateub.

 

 

7. De tous les catcheurs actuellement à la WWE et qui ne sont pas sur la card, quelle absence est la plus regrettable à vos yeux?

 

 

Silvernights : Plusieurs absences dénotent : Cesaro, Kofi et Rey Mysterio. A titre personnel j'adore aussi Hunico et Bourne, et plus encore Christian : tout ce petit monde aurait sa place à Mania, mais a été éloigné des builds par des blessures ou inexplicablement. Je pense qu'une battle royale en darkmatch qui verrait Kofi gagner et un match US glissé à l'arrache entre Cesaro et Kofi ne serait pas usurpé, mais ne rendrait pas justice aux deux catcheurs non plus. De toute façon il faut toujours se résigner devant ce genre de sujets : le monde est injuste, il est fait d'opportunités qu'il faut saisir, de coups du sort auxquels il faut survivre, fermer sa gueule et travailler, la roue tourne toujours (même si parfois elle ne s'arrête pas ou trop peu souvent sur les bonnes cases). Cesaro sera mieux placé à Mania XXX…

Jyskal : C'est bien évidemment Cesaro…

Peu importe l'aspect starpower ici, le côté "bankable", etc… Antonio a prouvé, PPV après PPV qu'il avait sa place sur la carte avec sa ceinture US et ses prestations de heel au top. Il a le niveau, il suscite des réactions auprès du public, je ne vois aucune raison de ne pas l'inclure sur le carte d'une manière ou d'une autre. C'est un désaveu assez incompréhensible ici car Cesaro a tout à gagner ne serait-ce que d'apparaitre sur la carte, même dans un squash contre un revenant type Christian.

 

On parle quand même d'un gars qui reste sur SEPT victoires en PPV consécutives. Comment justifier du jour au lendemain qu'il n'ait aucun match à Mania alors qu'il était omniprésent à la télévision il y a encore un mois (enchainant les matchs TV contre Orton, Sheamus et j'en passe) ? C'est vraiment extrêmement décevant comme traitement.

 

Il paye sans doute le fait de ne pas tourner dans un film contrairement à Barrett.

 

Sinon j'aimerais aussi mentionner Kofi Kingston. On parle d'un face de midcard sans ceinture et sans réel starpower certes. Mais je pense qu'il méritait quand même d'être dans un match à plusieurs pendant une poignée de minutes avec d'autres gars juste pour être là.

 

 

CM Punk a porté un tshirt à message lors de la conférence de presse de Wrestlemania. Malheureusement, ce message n'a pas été compris des McMahon, qui n'ont pas la moindre idée de qui est Cesaro.

 

 

 

8. Quel devrait être le "Mania moment" de cette édition qui marquera l'histoire?

 

 

Silvernights : L'arlésienne du turn de Cena ferait une superbe image forte et elle permettrait énormément de choses qu'on voit circuler dans les news depuis quelques temps : rivalité face à Ryback, fin de feud contre Punk pour un certain temps… mais ce turn paraît improbable pour ne pas dire impossible. Pour le coup ça serait un vrai Mania moment. Les victoires du Taker et de HHH ne semblent pas constituer des Mania moments (leurs défaites en constitueraient, mais l'une comme l'autre serait tellement mal amenées que ça serait un gâchis). Du coup un Dolph Ziggler tronant avec le WHC et la ceinture tag team, entouré de la team showoff portant la ceinture au papillon et l'autre ceinture tag team, ça serait génialissime !!! Mais plus j'y pense plus je me dis que ça ferait trop pour un heel à Mania (peut être que seul le cash-in aura lieu). Enfin un vrai final surprenant après la victoire de Cena est ce qui tient le plus la corde à mes yeux comme Mania moment. Quoi qu'il arrive, la période post-Mania paraît pleine de promesses, et c'est peut-être sur ce point très positif (ou terriblement désabusé) qu'on peut finir cette série de questions : le RAW de lundi et le printemps catchesque devrait à nouveau être intéressant.

Jyskal : Comme ça instinctivement, j'aurais dit que le Mania Moment serait bien évidemment le triomphe de Cena, brandissant SA ceinture sous une pluie de confettis tout en haut du "turnbuckle". Mais la gestion du match et la manipulation du public seront des paramètres très intéressants à suivre dimanche pour voir justement vers quoi ils veulent orienter le résultat du match. On peut aussi très bien partir vers un Cena vainqueur mais hué, apportant encore un peu plus d'eau au moulin du heel turn par frustration, qui n'arrivera jamais hein.

 

Sinon, je pense que le possible cash-in de Dolph peut être un véritable Mania Moment. Il consacrerait enfin Ziggler, après des années de prestations de folie et de dur labeur. Et cela serait probablement dans une ambiance de fou furieux, connaissant la foule de smarts de Mania et l'amour de ces derniers pour le Show Off.

 

 

Le vrai Mania moment, c'est que les catcheurs vont découvrir les joies de la discussion et du compromis, et qu'il n'y aura aucun combat dimanche, que des poignées de mains et de francs sourires!

 

Voili voilou. Bon Mania à tous, et à dans un an.

Après le Cri, de Munch, voici le Turn, de Cena.

4 commentaires

Copyright © 2011 — 2018 Kayfabe Media. Tout droits réservés.

En haut